Nos Partenaires

Auteur Sujet: Potager: Les 10 choses à faire pousser  (Lu 7716 fois)

18 novembre 2016 à 10:49:40
Réponse #50

Troll


Hello,

Utilises-tu l'hydroponie / le carré ? Ou bien utilises-tu la technique de la motte pour tout ?

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

18 novembre 2016 à 11:38:04
Réponse #51

Utopie


J'ai du chercher Hydroponie parce que je ne connaissais pas. C'est bien, je découvre mais visiblement je ne pratique pas même sans le savoir.
Pour ma serre à tomate, je met de la matière en décomposition qui va dans sa par sa décomposition justement réchauffer le sol et donc permettre aux cultures de ne pas souffrir du froid et de démarrer plus tôt. C'est super dans une serre.
Je vis dans une région qui peut-être très pluvieuse donc j'aime bien les buttes. J'ai des buttes sans bois que je fais avec mon foin au rebus, les feuilles mortes etc... Sinon j'ai trois buttes faites suivant la technique de steep Holzer avec couche de bois, couche d'herbe et couche de terre qui me permettent de maintenir une humidité plus propice en plein été. L'inconvénient c'est que mes buttes s'effondre un peu avec le temps.
J'ai opté pour cette année à l'achat d'oyas pour arroser le jardin. C'est couteux à l'achat mais j'ai trouvé cela très efficace et l'arrosage est moins prise de tête.
Courage fuyons, réfléchissons après...

18 novembre 2016 à 13:35:29
Réponse #52

Troll


Hello,

Il me semble que Volwest avait fait un post sur son blog sur le sujet potager:ici et .

Du coup, mobilises-tu une grande surface pour tes cultures ?

Bien à toi,

Troll
Semper potest proficio

18 novembre 2016 à 13:59:22
Réponse #53

Utopie


10 mètres sur 10 mètres pour nourrir 4 personnes de mai - juin à octobre. Après octobre il me reste quelques choux poireaux mais on achète quand même d'autres légumes. Je ne fais pas de conserve. Je déshydrate un peu je congèle ou sinon je ne ramasse pas. C'est jamais perdu pour tout le monde et du coup quand ça part en graine ca repousse peut-être l'année d'après. Mon jardin n'est pas linéaire et c'est un joyeux bordel ou le jeu est de reconnaître les plantes invasives des plantes comestibles bien que des fois elles peuvent être invasives et comestibles alors là c'est ripaille mais ca gueule un peu aux heures des repas quand c'est trop récurant. Parfois, je ne sais pas ce que je vais manger quand je rentre dans mon jardin. Je regarde ce qui est mur et du coup je récolte en fonction. J'aime cela car je trouve que ça se rapproche presque de la cueillette sauvage...
Courage fuyons, réfléchissons après...

18 novembre 2016 à 14:27:27
Réponse #54

Troll


Hello,

Petit HS "mais pas trop":
afin d'optimiser ton côté "sauvage", as-tu déjà envisagé les associations de plantes ? De cette façon tu peux partiellement sécuriser ces dernières.

Bien à toi,

Troll
Semper potest proficio

25 novembre 2016 à 18:37:51
Réponse #55

Low profile


Tu fais pousser de l'ail des ours ? Ca marche ?

Oui, ça marche L'ail des ours pousse naturellement un peu de partout en Rhône Alpes et notamment en Savoie. J'ai prélevé des bulbes il y a quelques années. :-)

26 novembre 2016 à 12:04:14
Réponse #56

Low profile


Hello,

Intéressant ! :)

Pourrais-tu donner quelques infos (même approximatives hein !) sur le rendement, l'ensoleillement, la place utilisée, etc...

Bien cordialement,

Troll







Quelques photos valent mieux qu'un long discours.

Je fais pas le malin, je suis très humble avec la nature et particulièrement avec la terre de mon terrain : un argile rouge très pauvre  farci de galets de toutes tailles. cf photos
Expo : Ouest, 9 carrés de 1,2m 5 buttes de permaculture de 1m x 5. Rendement je ne sais pas quoi répondre puisque la valeur nutritive est incomparable avec les légumes du commerce, la satiété est très vite atteinte avec une quantité ridicule de biomasse. On va dire que ce potager assure les besoins en légumes d'une famille de 4 personnes complètement de mars à novembre. Je n'arrose quasiment pas et uniquement avec de l'eau de pluie stockée dans une marre intermittente jusqu’à fin juillet, et 2 m3 en containers sur palette pour août et septembre (J'arrose plus les plantes ornementales que les légumes) paillage de BRF, feuilles de chênes et tontes d'herbe. Le fond des carrés est empli de bois mort qui font office d'éponges pour stocker l'humidité.

Compost de feuilles de chênes  chaque année est l'amendement des buttes et carrés (cf photos)

Mes échecs récurrents : melon, pastèque, carottes, framboisiers.


26 novembre 2016 à 13:29:02
Réponse #57

Troll


Hello,

@Low profile
Excellent !! :)

Au final, tu as un "rendement" incroyable car avec peu de place, tu arrives à fournir pour 4 personnes de mars à novembre !

Pour les périodes  non couvertes par ton exploitation:
https://www.fruits-legumes.org/saisons/
http://www.rustica.fr/articles-jardin/quand-semer-legumes-automne-hiver,5187.html

En tous cas, toutes mes félicitations, c'est terrible ! ;)

Bien à toi,

Troll
Semper potest proficio

28 novembre 2016 à 12:30:06
Réponse #58

Puk


Bonjour à tous,

@Low profile : Concernant tes "échecs"
Les carottes aiment les sols légers, les terres argileuses ne sont pas forcément l'idéal. A tenter en carré dans lequel tu favorises un mélange plus léger (plutôt sableux) et avec un peu de profondeur.
Sinon peut être des réponses par là : http://potagerdurable.com/laboiteaoutilsdupotaglste/mes-secrets-de-culture-pour-les-carottes
Et pour les framboisiers, de ce que j'ai remarqué sur la culture des framboisiers, c'est qu'au final, ils aiment bien l'ombre et les expositions pas terribles... (j'en ai vu devenir envahissant sous des arbres et exposés plein nord).

Ce n'est qu'une pierre sortie du jardin, qui j'espère, peut contribuer à l'édifice.
Au plaisir de vous lire

Puk
"La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé"

28 novembre 2016 à 13:16:51
Réponse #59

Tompouss


Pour les carottes aussi, lors du semis il faut juste saupoudrer de la terre très fine sur les graines et arroser vraiment en pluie fine
Sometimes you gotta remember : everyone wasn't raised like you...

28 novembre 2016 à 13:53:54
Réponse #60

Troll


Hello,

Concernant le framboisier, il existe aussi une variante, le murier-framboisier. C'est un croisement entre les deux plantes. Le nôtre est au soleil, devant un mur blanc. Il pousse très bien et donne régulièrement d'une année sur l'autre.

Niveau climat...bin la Normandie : dans l'ensemble plutôt frais à tendance humide, avec des étés désormais assez marqués.

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

28 novembre 2016 à 15:22:09
Réponse #61

Persil


Sympa les photos  :)
Oui chez moi aussi le framboisier est à l'ombre derrière la maison au Nord et il est bien prosper, je le taille après la première fructification et il n'est pas rare qu'une deuxième suive quelques temps plus tard.

28 novembre 2016 à 16:11:23
Réponse #62

Low profile


Merci de vos conseils !  :)

Pour préciser la situation : c'est sud de Lyon, contreforts de la vallée du Rhône altitude 400m.

Les framboisiers théoriquement c'est envahissant comme la menthe ! sur le terrain naturel même la menthe n'est pas envahissante, juste le chiendent que je tente de maîtriser.
Mon mode de culture me permettrais d'être classé en biodynamie un peu mieux que Déméter car j'arrose peu ou avec de l'eau de pluie. (Ce n'est pas un snobisme, c'est juste que je n'ai pas de puits, de source ou d'eau courante) Donc j'ai creusé une mare qui stocke environ 20 M3 d'eau de l'automne au printemps et favorise la biodiversité , tritons, crapauds, grenouilles, couleuvres, oiseaux, etc. qui me sont des auxiliaires précieux.



La mare intermittente à 15m du potager.
« Modifié: 30 novembre 2016 à 14:36:39 par Low profile »

30 novembre 2016 à 14:40:04
Réponse #63

Low profile




En août c'est sahélien !  ;#

05 octobre 2017 à 21:38:29
Réponse #64

Troll


Hello,

Petite vidéo sympa sur les carottes.

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité