Nos Partenaires

Auteur Sujet: Potager: Les 10 choses à faire pousser  (Lu 4958 fois)

14 septembre 2016 à 20:42:57
Réponse #25

Merlin-Max


Clairement faire pousser des abeilles et des fruitiers c'est bien aussi. ;)
L'âme sûre ruse mal. ;)

14 septembre 2016 à 21:30:37
Réponse #26

Loriot


Loriot, tu veux dire en saumure/lactofermenté?

Tu fais comment? A la saison, on nous donne tellement de courgettes qu'on sait plus comment la cuisiner et congelé ou stocké a la cave la courgette perd beaucoup d’intérêt...

Oui lactofermenté, tu peux mélanger avec des autres légumes. Perso je fais ca en petite quantité, dans des bocaux d'un litre. Je suis le seul à aimer dans la famille. Mais c'est pas mauvais! Juste une histoire de goût.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

15 septembre 2016 à 00:25:21
Réponse #27

dkjm


Hello,

Dans mon potager, les choses qui ont vraiment prises sans vraiment d'entretient :

- Pois chiches et haricots verts (nain et a filet)
- chou, c'est vraiment le plus rustique et ce qui a le mieux pris. En plus, si on déracine pas à la fin de la saison, ça revient.
- Pommes de terre, à planter avant toute chose, ça nettoie le terrain
- trefle (engrais vers et fourrage) et rubarbe !
- Tournesol

Ce que j'aimerais essayer :
 
- Le blé.
- le mais

Ce qui n'a pas bien fonctionné :

 - Courgette et courge ... (les courgettes n"ont pas donné et la courge un seul fruit)
 - carottes (restée minuscules et attaquées par les fourmis)
 - oignons (les graines n'ont jamais prises ...)
 - radis (monté en graine à chaque fois)
 - betterave (bouffé par les limaces avant même d'avoir dépassés les deux premières feuilles)
 - aubergines (très fastidieux à faire germer et pareil, bouffé direct par les limaces ...)
 - Tomates (dessechée par manque d'arrosage)



sinon pour la lactofermentation : http://davidmanise.com/forum/index.php/topic,41104.0.html

PS : ça marche aussi avec les haricots verts et pleins de légumes !

16 septembre 2016 à 08:37:39
Réponse #28

Patoruzu


Citer
- betterave (bouffé par les limaces avant même d'avoir dépassés les deux premières feuilles)
à ce sujet, as tu essayé de les piéger à la bière?
Ce fut assez efficace pour mes fraisiers.
There's a whisper on the night-wind,
there's a star agleam to guide us,
And the Wild is calling, calling. . .
let us go.

16 septembre 2016 à 09:26:18
Réponse #29

Nirgoule


Salut à tous.

Ma petite experience de quelqu'un qui n'aime pas les trucs chiants. Moins ça me demande du boulot mieux c'est!

N'oubliez pas la vigne. Dès cépages adaptés à sa région. Une fois bien enracinée nullement besoin d'arrosage. Par contre frelons et guêpes adorent également. On les mange frais, sèches où on en fait une boisson fermentée je crois.  ;D

Haricots, en grain ils se conservent secs tout l'hiver. (Sélectionner ses graines)

Courges et courgettes faciles à cultiver, faut bien amender.

Pommes de terre. Ma terre étant argileuse et donc très lourde à travailler, je n'en fais pas tous les ans.

Pommiers et poiriers adaptés à son sol. Acide ou calcaire c est pas le meme porte greffe.

Coing, très rustique.

Tomates. Sélectionner ses graines. N'aiment pas l'humidité, protéger s'il pleut sans arrêt. N'aime pas la sécheresse, pailler et arroser au pied. Le légume chiant quoi.  Mais trop bon. D'où exception à la règle des légumes chiants  ;#

Néflier pour finir. Très rustique et productif sans aucun soin. Il faut attendre que les fruits deviennent blettes.

Et si, les cassis framboises groseilles à maquereau ou non. Framboises un peu chiant car à tailler l'hiver et éviter que ça prolifère.

A plus.


"If you are out for more than a day with no access to toilets, you need to be aware of how to defecate, without impacting on the environment."

"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

18 septembre 2016 à 10:12:17
Réponse #30

Campeur


tout va dépendre de ta situation géographique, de la nature de ton terrain, de la présence d'une irrigation naturelle ou pas, de l'exposition au vent, du matériel dont tu disposes, de ta facilité à trouver de quoi amender ton terrain, de tes capacités de stockage... et du contexte dans lequel tu te trouves.

rien n'est vraiment écrit d'avance. pour exemple, cette année la maraîchère bio chez qui je travaille a un mal de chien à faire venir ses aubergines (elle a le matériel, les connaissances...), alors que moi obscure débutant et mon petit tunnel de rien du tout je  ne sais plus quoi en faire.

ses buttes sont  infestées de mulot et de limaces, moi je n'ai ni l'un ni l'autre...

On peut démultiplier à l'envie  :)

si tu veux produire du légumes susceptibles d'être vendus ou échangés ou en complément de ce que tu achètes au super marché, je te conseille d'aller faire un petit tour dans les grandes surfaces et de jeter un oeil sur les prix. tu pourras alors choisir ceux qui ont la plus forte valeur ajoutée (tomates, aubergines, poivrons...les légumes du soleil par chez nous)
A contrario, comme disait mon grand père, "t'emmerdes pas à faire des patates, ça vaut rien !"
effectivement, c'est vraiment pas cher, ça prend de la place dans un potager et c'est quand même sensible au mildiou.. entre autre.

si on se met dans un contexte dégradé, la pomme de terre prend plus de sens, on peut faire du maïs aussi (pour peu qu'on ait de l'eau), des topinambours (a faire cuir à l'eau avec du bicarbonate de soude hein !  :D).  le choux ne pousse pas trop mal, pourvu que tu le recouvre d'un voile, et se conserve plutôt bien, notamment en lacto fermentation. les légumes racines comme la carotte, les panais, les navets se conserve bien également en terre ou en silo....dans ce contexte, soit vigilant à te procurer des graines d'héritage, que tu pourras récolter et replanter l'année suivante.

les haies nourricières peuvent être intéressantes... noisetiers, mûriers, groseilliers. Les  framboisiers sont pas mal en terme de rendement, très envahissant malgré tout, mais ils ont fait le bonheur des enfants tout l'été (mascarpone, framboise/fraise, un peu se sucre glace et un congélateur pi zou des glaces 100 % bio).

quelques poules, une ou deux ruches...

Bon j'arrête sinon je vais être un peu long ;#
"Posséder les arts de la paix mais non ceux de la guerre, c'est un manque de courage...posséder les arts de la guerre mais non ceux de la paix, c'est un manque de sagesse" Wang Yang Ming (1472 - 1529)

18 septembre 2016 à 10:33:52
Réponse #31

bison solitaire


à ce sujet, as tu essayé de les piéger à la bière?
Ce fut assez efficace pour mes fraisiers.

Quand c'est trop pluvieux, la bière ne fonctionne plus (je suis à Lyon).
Il y a des jours où je les enlevais par dizaines approchant la centaine.
En revanche je n'en ai pas trouvé ou quasi pas dans les fraisiers… il m'a semblé avoir lu quelques part qu'elles n'aiment pas…

Pour les dix choses à faire pousser, ça dépend de la surface aussi; première année ici, 6 mètres carrés, deux fruitiers (figuier et plaqueminier) et des arbustes pour framboises…:
- pommes de terre (12 kilos);
- tomates: 3 kilos mais c'est pas fini;
- haricots: 2 kilos (mais ramasses tard => soupe);
- tomates cerises: pas pesé mais ça a donné;
- choux fleur: en attente;
- choux de bruxelles: en attente;
- laitues: j'ai pu en manger 4 les 20 autres ça a été pour les limaces;
- fraises: pas beaucoup donné, l'équivalent d'une barquette ou deux, en même temps, ça ne prend pas un mètre carré;
- oignons: totalement raté;
- courgettes: 4 kilos
- potiron: raté (graines de 2012, ça avait pris, mais deux semaines et demi d'absence, ça n'a pas tenu l'absence d'arrosage).

Et pour les fruitiers: le figuier donne bien, et le plaqueminier (récolte plus tard) je crois qu'il n'a pas aimé le temps très humide, le fruits tombent avant de murir…

Du coup, y'a des choses que je changerai l'an prochain, mais tout dépend de la place, de ce qu'on aime, des absences de chez soi, de la région, du climat et des changements de ce climat...

18 septembre 2016 à 11:17:30
Réponse #32

Troll


Hello,

Pour les semis, les achètes-tu ou bien as-tu des procédés pour les faire toi-même ?

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

18 septembre 2016 à 13:48:45
Réponse #33

bison solitaire


Hello,

Pour les semis, les achètes-tu ou bien as-tu des procédés pour les faire toi-même ?

Bien cordialement,

Troll

Vu que c'est la première année, je suis allé acheter les semis.
Et je suis allé au plus près et au plus facile. Pas chercher à savoir si bio ou pas.
Pour l'an prochain, je vais essayer de me faire une toute petite serre pour commencer à faire pousser quelques graines afin d'éviter d'acheter un pied.
J'avais essayé de replanter des graines de haricots, mais trop vieilles et mal conservées, elles n'ont pas pris.

19 septembre 2016 à 13:34:35
Réponse #34

Nirgoule


J'ai écris "sélectionner ses graines" cela veut dire la première année, recueillir les graines des fruits qui ont le mieux marché sur son terrain pour les replanter la deuxième année. Au fil des années vous aurez adapté une variété à votre écoute système.
"If you are out for more than a day with no access to toilets, you need to be aware of how to defecate, without impacting on the environment."

"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

19 septembre 2016 à 20:03:51
Réponse #35

Yann.C


Pensez aux artichauts, c'est bon et sain. Surtout pour le foi parait il. Ça craint les taupes. Après melons et cucurbitacées.
Les herbes aromatiques, les plantes à infusions.

20 septembre 2016 à 07:19:53
Réponse #36

gmaz87


J'ai tenté cette année un potager à la Pascal Poot, c'est à dire sans arrosage et avec soin raisonné (juste un bon gros paillage en début de saison).
Bilan les plantes qui m'ont donné satisfaction sont:

1-Les carottes: zéro arrosage et de bonnes grosses racines.
2-Les tomates: idem, et tomates excellentes. J'ai testé plusieurs variétés, ma préférée de loin est la rose de Berne, j'ai jamais mangé meilleur je crois  :)

3- un peu HS, un figuier. J'habite pourtant en Isère, mais c'est le seul de mes arbres fruitiers qui donne bien. C'est une simple bouture que l'on m'avait donné et les fruits sont excellents.

Dans les conditions testées (zéro arrosage), je suis déçu par:
-courges: 0 rendement
-fenouil: monté en graine direct
-fèves: plein de maladies et rendement médiocre
-haricot: mais cela vient sans doute de la variété utilisée.
-oignon: beaucoup ont pourri
-maïs: pauvres épis maigrichons

J'attend de voir pour les panais.


Salut,
Dsl pour une réponse un peu tardive a ce post mais absent une semaine.
Pour ma part je n'arrose pas (par necessité car ma terre est loin de tout point d'eau) excepté à la plantation et j'ai planté en gros les mêmes légumes que toi mais avec des résultats parfois un peu différents:
-Carottes, tomates c'est ok , patates c'est bon aussi même si petite récolte cette année et des tubercules moyens en taille.
-Haricots grimpants c'est bon encore que sans doute meilleur sans le soleil qui cramait les jeunes fleurs
-Oignons et échalottes, c'est ok aussi belle récolte, quand tu dis qu'ils pourissent les tiens, ne les enterres tu pas trop, l'oignon ça se pose quasiment juste sur le sol sinon ça craint.
-Les courges variables, courgettes bof mais butternut et potiron ça vient doucement.
-Salades, bon en début de saison et foireux à la chaleur, pourries au milieu, je pense que c'est la condensation nocturne qui fait ça avec le soleil trop puissant en journée.
Ceci dit si nous avons à nouveau un été comme celui çi ça va valoir le coup de chercher des variétés anciennes plus adaptées aux terrains secs.
Une réflexion en ce qui concerne les tomates:
J'en fait pas mal ( plus de 100 pieds et de différentes variétés), je produis moi-même mes plants à partir de mes graines de l'année d'avant et je repique le tout dans trois endroits différents: pleine terre, sous abri type serre à deux balles, sous une serre maison en dur avec panneaux latéraux en verre.
Sous la serre maison, cette année comme l'an passé les tomates qui ont un arrosage automatique ( c'est le seul endroit, les autres se débrouillent) ont monté assez vite et les premiers bouquets de fleurs étaient à plus d'un mètre, la production est bonne mais assez tardive et ce quelque soit les variétés.
Bref dans cette serre j'ai vu sortir de terre des plants de tomates issus de graines de l'an passé, donc de la production naturelle, graines qui ont germées sans eau, j'en ai laissé un pied qui était proche d'un tuteur et j'ai un plant de taille moyenne (environ 1m50 quant les autre doivent faire 2m50/3m) plus productif que les autres.
Je vais donc "semer"des graines en fin de saison au pied de mes tuteur et si ça sort je les laisse en place pour voir si ça donne mieux que du plant fait en intérieur et replanté?
A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

20 septembre 2016 à 10:35:38
Réponse #37

Vef


Quelqu'un a cité Pascal Poot, un petit lien pour les curieux qui ne le connaissent pas. Il fait pousser des tomates sans eau dans l’Hérault.
http://rue89.nouvelobs.com/2015/03/09/tomates-sans-eau-ni-pesticide-cette-methode-fascine-les-biologistes-257958

08 novembre 2016 à 14:20:36
Réponse #38

beck


Hello,
Quelqu'un a-t-il déjà entrepris de cultiver son propre tabac?
Je lisais un article concernant le siège à Alep (http://information.tv5monde.com/en-continu/alep-la-debrouille-des-syriens-pour-faire-face-au-siege-137911) et me dis que ça peut être pas mal dans une logique de permaculture ou de matière pour faire du troc.


08 novembre 2016 à 14:50:37
Réponse #39

Arnaud


J'ai le souvenir que le tabac c'est difficile à préparer, de ce que je me rapelle y'a moyen de faire des morts si t'as pas la bonne recette.

Par contre y'a des substituts...

Par exemple, mes première tafs quand j'étais gamin quand on était en rupture des gauloises caporal des rations refilés par les grand frères, qui pourrait faire une sorte de clope de survie... c'est le bois de Clématite sec (Clematis vitalba L.).

Dans mon coin, ça se trouve un peu partout à l'orée des bois et dans les haies, la liane fait un matériau acceptable pour de la vannerie vite faite et les fruits cotonneux de bon allumes feux.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

08 novembre 2016 à 15:13:37
Réponse #40

Troll


Hello,

Il y a des fois où clairement j'adore ce forum (@Arnaud et la clématite !  :lol: ;) )

Euh...sans quoi, ortie / plantain ? Baies (framboises / fraises / mûres...)

Bien à vous,

Troll
Semper potest proficio

08 novembre 2016 à 15:43:19
Réponse #41

Chill


Citation de: beck
Quelqu'un a-t-il déjà entrepris de cultiver son propre tabac?
...
et me dis que ça peut être pas mal dans une logique de permaculture ou de matière pour faire du troc.

J'avais en mémoire qu'en France il y avait un monopole assez encadré de cette drogue légale. De brèves recherches dans les textes législatifs me renvoient toutes au code des impôts, article 575 J, et à ce qui semble être une interdiction.
Depuis la loi Evin, plus aucune trace (numérique  ;D) d'éventuels textes du 19ème siècle qui "auraient toléré" la culture de 3 à 7 plants à titre d'une consommation privée et personnelle. (???)

Le négoce du tabac, troc y compris, hors condition de SHTF  ::), reste un monopole de l'Etat en France.

Enfin c'est ce que je crois en comprendre.

   Chill.
« Modifié: 08 novembre 2016 à 15:49:19 par Chill »
"'Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

08 novembre 2016 à 16:18:53
Réponse #42

Draven


Y'a les feuilles de sureau noir qui se fument aussi, déjà essayé dans une pipe ( je fume uniquement pipe et cigares ), c'est pas mauvais, assez sucré. Et ça se trouve naturellement partout.
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

08 novembre 2016 à 18:09:36
Réponse #43

cassepied


j'ai connu un vieux qui faisais sécher des feuilles de noisetier depuis la seconde guerre pour remplacer son tabac
il est mort a 92 ans ...en bonne sante
"il parait "que les fannes de mais se fume aussi

09 novembre 2016 à 10:02:20
Réponse #44

beck


Merci pour les infos, je sens que ça me ferra une occupation lors d'une sortie quand le printemps sera de retour.

15 novembre 2016 à 22:33:31
Réponse #45

Low profile


Je vous conseille les légumes anciens pour compléter ce qui à déjà été dit.

Céleri vivace ou âche des montagnes
Poireau perpétuel (on coupe et cela repousse)
Ail et oignon Rocambole (les bulbes sont aériens)
Ail des ours
Pomme de terre en permaculture (butte) (c'est une vivace)
Consoude (cf recette de sôle végétale / pompe à potasse / fertilisant / accélérateur de compost)

NB. Je cultive en "Bio-dynamie" / permaculture / potager en carré, eau de pluie, paillage, associations, avec purin d'ortie, consoude et prêle, je traite ou fertilise si nécessaire.

16 novembre 2016 à 15:31:56
Réponse #46

Utopie


Tu fais pousser de l'ail des ours ? Ca marche ?
Courage fuyons, réfléchissons après...

16 novembre 2016 à 15:43:48
Réponse #47

Troll


Hello,

Je vous conseille les légumes anciens pour compléter ce qui à déjà été dit.
NB. Je cultive en "Bio-dynamie" / permaculture / potager en carré, eau de pluie, paillage, associations, avec purin d'ortie, consoude et prêle, je traite ou fertilise si nécessaire.

Intéressant ! :)

Pourrais-tu donner quelques infos (même approximatives hein !) sur le rendement, l'ensoleillement, la place utilisée, etc...

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

18 novembre 2016 à 09:28:31
Réponse #48

Utopie


Cette année j'ai tenté quelque chose qui a marché du tonnerre.
J'ai récupéré des vieilles balles rondes de bottes de foin de l'année dernière un peu pourrit, je les ai étalée dehors tous l'hiver sous forme de bute. J'ai engraissé avec la fiente de poule et du crottin de cheval jusqu'au 31/12. Au printemps j'ai mis des pommes de terres dans ce foin à moitié pourrit. La récolte a été miraculeuse. Les buttes draine l'eau en trop ce qui a été une très bonne chose pour le printemps dernier et même les zones peu engraissé en crottin ou fiente de poulet ont été très productives. Vraiment. Du coup on en a marre de bouffer de la patate !!!
Bien sur, cette année j'ai recommencé le bazard. On ne change pas une équipe qui gagne. Il y a toujours des veilles balles rondes que les agriculteur dédaignent parce que trop vieille ou ayant pris l'eau. Ca les débarrasse. Les buttes de l'année 2016 plus dégradé en composte vont me servir en 2017 pour les semis ou des courgettes et du coup j'ai refais des buttes de foin tout en agrandissant mon jardin sans désherbé.
Des fois on quand même on peut être un peu fière de ses délires !
Courage fuyons, réfléchissons après...

18 novembre 2016 à 10:17:52
Réponse #49

Arnaud


Tu as "réinventé" une technique connue en fait.

Pour ce qui est du rendement il est effectivement souvent plus élevé, jusqu'au double du rendement normal d'après certains. Le seul soucis, c'est qu'il faut vraiment beaucoup de paille et que tout le monde ne peut pas utiliser cette technique pour des questions logistiques mais si toi tu peux te le permettre c'est vraiment tout bénef.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité