Nos Partenaires

Auteur Sujet: Evolution des pratiques de secourisme.  (Lu 1202 fois)

10 septembre 2016 à 20:12:17
Réponse #25

Hurgoz


Yo,

Va farfouiller sur Secourisme.net, y'a des fils sur le sujet.
Sur Google aussi, avec "non assistance personne en danger", des juristes discutent, avec la jurisprudence.
Si je retrouve le lien -> MP.

On est loin de l'hémorragie.

Dans la mesure où tout plein de sources différentes sont citées ici, je pense qu'il est important d'en parler et ce, afin que tout un chacun puisse agir en connaissance de cause...

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

10 septembre 2016 à 20:16:44
Réponse #26

BZH


Des sources fiables à fournir ?
Merci d'avance.

Le code Pénal, tout simplement, c'est l'article 122-7

Autrement, code de la santé publique, partie législative art. L4161-1, L4161-5, L4311-1, L4314-4.

10 septembre 2016 à 20:22:24
Réponse #27

BZH


Yo,

Dans la mesure où tout plein de sources différentes sont citées ici, je pense qu'il est important d'en parler et ce, afin que tout un chacun puisse agir en connaissance de cause...

Tcho

Hugo

On ne peut reprocher au sauveteur simple ce qu'il entraine, y compris en lésions...par exemple, lors d'un Heimlich (encore lui !!) ou d'un MCE qui vont casser appendice xyphoide, côtes, aucune charge ne peut être retenue, par contre si un inervenant agit au delà des prérogatives de sa fonction, même s'il maitrise les gestes, oui, il peut être sanctionné.

Un exemple réel: un pompier bénévole,IADE (infirmer anesthésiste diplômé d'état) a cru bon d'intuber  suite à un AVP ....c'est un geste qu'il maitrise parfaitement dans la  pratique quotidienne, eh bien ne l'empêche pas d'être poursuivi....on ne poursuit pas l'IADE, mais le pompier.

C'est totalement stupide, je sais...mais on est en France...

10 septembre 2016 à 21:03:08
Réponse #28

bison solitaire


Sans aucune acrimonie, je m'interroge : dans ton cœur de métier, n'appliques-tu que des procédures sous forme de check-list à cocher ou de pages de manuel à tourner, ou as-tu une part d'actes réflexes ? Et dans la vie de tous les jours ?


La personne qui se forme a besoin d'un formateur, de pratique et idéalement de recyclage. Comme pour du tir, du krav-maga, de la course d'orientation ou que sais-je.
La lecture des blogs et autres forum sont ces "deux heures par jour en plus de son quotidien" pour approfondir.

Pas pour apprendre.

Imaginons un policier, par exemple : va-t-il sortir la notice de son arme ou de ses menottes avant d'en faire usage ?
Ouvre-t-on le manuel de SD dans la ruelle sombre le samedi soir ?


Alors... :) (oui y'a un peu d'ironie mais pas contre toi, pour la situation et les exemples que tu cites.)
Mon métier actuel, ça va choquer, ne sert à rien. J'en ai plein, j'en prends même à la maison, j'ai aussi partagé certains documents avec des gens de ce forum. Mais mon métier ne sert à rien. Et c'est pas si simple à vivre tous les jours.

Pour ce qui est des check list à cocher ou des pages de manuel, je dirais, j'ai besoin des deux. Et sur le vif, ni de l'un, ni de l'autre. Actuellement, avec mon mode de vie qui englobe, ma vie familiale et professionnelle, je ne sais pas ce que j'ai comme réflexe. Je ne sais pas non plus ce que je ferais en situation. Pourtant, y'a de nombreux domaines où je suis formé, recyclé et formé en continue. Dans la vie de tous les jours, mon cerveau est saturé… totalement, et pas avec des trucs utiles. Et qu'on ne parle pas des méditations, sophro, et autres, tout essayé, tout marche, mais dans le monde professionnel dans lequel je suis.

Pour ce qui est du besoin d'avoir un formateur. Après plusieurs années d'exercice de ce métier, hé ben je doute… Je m'explique: je crois que la personne motivée n'a pas vraiment besoin d'un formateur (éventuellement ça la rassure). Le formateur est institutionnel, prend rarement des risques en terme de message (il dégouline de déontologie), et aime s'écouter et avoir réponses a toutes les questions. C'est sans doute un bosseur cela étant. J'écris ça en pensant à une amie et collègue; c'est un débat que nous avions souvent parce que moi aussi je pensais être utile… Et je n'en suis donc plus si sûr. Eventuellement, on réveille une étincelle qui est déjà là, mais guère plus...

Pour l'exemple du policier, c'est là que se situe le sommet de l'ironie, mais encore une fois, pas contre toi, du tout. Et sur la question de l'arme, y'a trop d'anecdotes, j'en aurais pour toute la nuit. Idem pour la SD… Mais alors c'est THE exemple de la formation qui ne sert pas à grand chose…

On est très loin du sujet d'origine, mais y' aurait moyen de faire un sujet à part entière sur le rôle du formateur (en parlant des formes d'autorité, de la gestion de groupe de stagiaires, et bien sûr des différentes techniques et méthodes pédagogiques…)

10 septembre 2016 à 21:34:39
Réponse #29

Chill


Il va falloir qu'on redirige ça vers "feux de camp" ou autre  :)

On dit que l'expérience est une lanterne qui n'éclaire que notre chemin parcouru, qu'elle ne se transmet pas.
C'est vrai, mais pas que.

En secourisme, en intervention feu ou secours routier, on forme souvent parce que d'autres vous demandent vos trucs, astuces, RETEX. Parce qu'ils disent avoir confiance quand vous êtes présent. Parce que, après y avoir réfléchi, vous finissez par avoir un message de crédibilité à faire passer.
Mais l'humilité est une vertu du formateur : il est possible de dire "Je ne sais pas" !

Le secourisme porte sur du vivant.
Autant un tailleur de pierre peut casser de la roche sans maître d'apprentissage pour se former, et de chaque échec progresser, autant une équipe de secours ne peut se permettre de n'apprendre que de ses échecs.
C'est pourquoi je ne crois pas en l'auto formation en secourisme/intervention. Les garants sont indispensables. Des médecins, des anciens, des porteurs de savoir crédibles, passionnés et pédagogues.

Un truc qui, à mon avis, fait la force de la BSPP ce sont ses BSP : après les avoir digérés, l'esprit est disponible pour l'exceptionnel car le quotidien ne fait plus de nœuds au cerveau. Tu appliques, ça marche. Ils sont la mémoire du savoir faire, mais c'est bien le sapeur qui fait. Et l'ancien qui te rappelle le point que tu est en train de négliger et qui "déstabilise" le groupe en intervention. Et ça te coûte une manœuvre de la garde tous les matins de garde. (Qui parlait de pratique ?  ^-^ )

Toujours plus loin de la gestion des hémorragie  ;)

   Chill.
"'Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

11 septembre 2016 à 09:23:39
Réponse #30

guillaume


Merci Chill, Moleson et fry. Bzh, à part enfoncer des porteqs ouvertes et délivrer des message dangeureux, je ne vois pas ce que tu viens faire ici. Alors relis les conditions d'utilisation du forum stp.
Et on arrête le tir.

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

11 septembre 2016 à 10:09:38
Réponse #31

BZH


je ne pense pas que ce soit enfoncer les portes ouvertes que d'aller contre la doxa officielle, bien au contraire....

Alors, si réelles conditions de crise, que les forumeurs ne retiennent que deux choses:

-MCE seul, vous êtes dans la majorité des cas des sujets non aguerris et ainsi la victime aura plus de chances de s'en sortir

http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140673607604516/abstract


reste du message supprimé car non conforme au programme officiel du PSC1.
Passez votre PSC1, cela prolonge des vies.

« Modifié: 11 septembre 2016 à 12:45:45 par guillaume »

11 septembre 2016 à 12:37:33
Réponse #32

** Serge **


Donc, pour The Lancet, en 2007 :

Citer
Cardiac-only resuscitation resulted in a higher proportion of patients with favourable neurological outcomes than conventional CPR in patients with apnoea (6·2% vs 3·1%; p=0·0195), with shockable rhythm (19·4% vs 11·2%, p=0·041), and with resuscitation that started within 4 min of arrest (10·1% vs 5·1%, p=0·0221). However, there was no evidence for any benefit from the addition of mouth-to-mouth ventilation in any subgroup.

http://www.soins-infirmiers.com/manoeuvre_de_heimlich.php#methode_de_Heimlich

"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

11 septembre 2016 à 15:42:23
Réponse #33

BZH


C'est écrit noir sur blanc:

aucune preuve de bénéfice d'ajout du bouche-à-bouche dans tous les sous-groupes...

MCE en emploi seul: plus grand taux de patients avec un devenir neurologique favorable


Bon après, nos sages en France ont dit que c'était pas concluant.

En n'espérant que ce ne soient pas les mêmes que ceux du Mediator et de la Depakine,s'entend.... :doubleup:

15 septembre 2016 à 21:11:55
Réponse #34

Troll


Hello,

Ici un lien pour pouvoir se former aux gestes qui sauvent près de chez soi.

Bien à vous,

Troll
« Modifié: 15 septembre 2016 à 23:03:36 par Troll »
Semper potest proficio

15 septembre 2016 à 23:05:02
Réponse #35

Troll


Hello,

Désolé, j'ai fait une erreur dans la copie de l'url dans le message. Je viens de corriger mon précédent post.

Au cas où:
https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A10938?xtor=EPR-100

Bien à vous,

Troll
Semper potest proficio

02 octobre 2016 à 20:01:33
Réponse #36

Spip


"
Nous voyons aujourd'hui à chaque crise une pluie de secouristes, mais qui viennent pour avoir des miettes de gloire, de vie tragique... Nous observons des camions de la Croix-Rouge qui traversent Paris décorés comme des arbres de noël avec des feux bleus, rouges, et qui klaxonnent pour aller distribuer de l'aspirine chez la boulangère...Il y a, dans notre population, des gens qui veulent ainsi ramasser des miettes de la souffrance, de la guerre, de renommée, et être présent. Autour du Bataclan, on voyait des secouristes en tenue que les flics tenaient en lisière: phénomène courant aujourd'hui. Cela me rappelle une anecdote vécue il y a quelques années: un homme s'est effondré dans la rue, et je me demandais "j'y vais, j'y vais pas". Il y avait un petit attroupement, je me suis approché en disant: "vous permettez je suis anesthésiste" : un secouriste m'a alors dit: "Nous sommes déjà la, on n'a pas besoin de vous. Si vous voulez vous rendre utile, écartez la foule." Il y avait un renversement hiérarchique. Quand il y a un accident, tout le monde se précipite, par vampirisation du tragique. Il nous faut en tenir compte."

Xavier Emmanuelli, science psy  n6 mars 2016.

Je ne sais pas si je suis le seul à trouver ces propos honteux, quelle que soit la notoriété du dit auteur.  :-\

Que cette personne pense que c'est le tragique qui cause l'envie de porter secours, pourquoi pas, je veux bien l'accepter. Alors, penser que cela ne s'applique qu'aux secouristes, c'est-à-dire aux bénévoles et aux volontaires, c'est prendre les gens de bien haut. La vocation d'un urgentiste n'est-elle pas entretenue aussi par l'adrénaline de l'intervention dans leurs camions en sapin de noel ?

Par ailleurs, est-il nécessaire de rappeler qu'anecdote n'est point raison ? Le secouriste était peut être sous le stress de l'intervention et a sorti une réponse automatique. Le secouriste a pu être méfiant, les mytho, ça existe (http://www.babelio.com/livres/Dendoune-Un-tocard-sur-le-toit-du-monde/247214) et il ne le connaissait pas alors qu'il avait la responsabilité de l'intervention. Si ce n'est pour le conseil, sans matos, l'anesthésiste n'est d'ailleurs rien d'autre qu'un secouriste. Autre éventualité, pour aller noblement dans son sens, il est tombé sur le secouriste aussi hautin que lui et ça l'a froissé.

Ce monsieur doit bien être le seul a avoir pensé que dans de telles situations de crise on pourrait se passer des secouristes, c'est-à-dire des SP et des bénévoles et que lui, avec son titre d’anesthésiste, pourra sauver la planète. On dirait un scénario de film américain.

02 octobre 2016 à 20:27:45
Réponse #37

Al Bundy


Je ne sais pas si je suis le seul à trouver ces propos honteux, quelle que soit la notoriété du dit auteur.  :-\

Que cette personne pense que c'est le tragique qui cause l'envie de porter secours, pourquoi pas, je veux bien l'accepter. Alors, penser que cela ne s'applique qu'aux secouristes, c'est-à-dire aux bénévoles et aux volontaires, c'est prendre les gens de bien haut. La vocation d'un urgentiste n'est-elle pas entretenue aussi par l'adrénaline de l'intervention dans leurs camions en sapin de noel ?

Par ailleurs, est-il nécessaire de rappeler qu'anecdote n'est point raison ? Le secouriste était peut être sous le stress de l'intervention et a sorti une réponse automatique. Le secouriste a pu être méfiant, les mytho, ça existe (http://www.babelio.com/livres/Dendoune-Un-tocard-sur-le-toit-du-monde/247214) et il ne le connaissait pas alors qu'il avait la responsabilité de l'intervention. Si ce n'est pour le conseil, sans matos, l'anesthésiste n'est d'ailleurs rien d'autre qu'un secouriste. Autre éventualité, pour aller noblement dans son sens, il est tombé sur le secouriste aussi hautin que lui et ça l'a froissé.

Ce monsieur doit bien être le seul a avoir pensé que dans de telles situations de crise on pourrait se passer des secouristes, c'est-à-dire des SP et des bénévoles et que lui, avec son titre d’anesthésiste, pourra sauver la planète. On dirait un scénario de film américain.

C'était une manière d'amener un questionnement sans créer de polémique frontale (c'est difficile quand la discussion en arrive à ce niveau de détail). Ça n'a rien suscité donc ce post est la et je ne compte pas le compléter car ça nourrirait des trolls  ;)
Être libre consiste dans le fait de tirer du seul exercice de notre vie le sentiment de contentement. N.G.

02 octobre 2016 à 20:45:26
Réponse #38

Chill


Citation de: Spip
Je ne sais pas si je suis le seul à trouver ces propos honteux, quelle que soit la notoriété du dit auteur.  :-\

Tu n'es pas seul !   ^-^

Au lancement des SAMU sociaux, j'étais allé écouter une de ses conférence à Antony. J'en suis sorti écœuré par le manque d'estime du sieur envers les "non-professionnels" !  :down:

Résultat aujourd'hui :
Quels sont les professionnels assurant des maraudes ?
Quel est le pourcentage de structures publiques assurant l'accueil ?

Depuis, je traite au "sulfate acide de mépris" les propos du camarade Xavier. Regrettable, certes, car il a des qualités indéniables, mais pas dans la gestions des citoyens-engagés-en-plus-de-leur-gagne_pain.

En plus, dans le détail, le texte cité par Al Bundy est truffé d'approximations et de presque vérités. Je ne rentrerai pas dans une polémique sur l'emploi des associatifs par les secours publics, si on n'utilisait que des pros, mes impôts tripleraient au moins !  :D
Et si ils étaient si minables, les Préfets de Police n'autoriseraient pas leur emploi par la BSPP et les SAMU d'Ile de France.

   Chill.
"'Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

19 octobre 2016 à 21:43:33
Réponse #39

Hurgoz


Yo,

Juste une petite vidéo pour souligner l'importance de la pédagogie: https://www.youtube.com/watch?v=4ArXuQwjj7Q (du coup, il a fallut que je regarde plein de fois, mais j'ai tout retenue ;# ;# ;# )


PAVC :lol:

Hugo
« Modifié: 19 octobre 2016 à 22:08:34 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

20 octobre 2016 à 07:30:05
Réponse #40

Chill


Juste une petite vidéo pour souligner l'importance de la pédagogie:
https://www.youtube.com/watch?v=4ArXuQwjj7Q

... impose d'avoir un compte G**gle pour être visionnée.  >:(
Est-ce indispensable d'être fiché chez eux pour prolonger la vie ?

PAVC aussi.

   Chill.
"'Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

20 octobre 2016 à 07:58:54
Réponse #41

Spip


http://youtube-dl.org/ (sous linux, ca marche très bien). A noter que la vidéo a été très critiquée pour son aspect sexiste.

20 octobre 2016 à 09:59:42
Réponse #42

Hurgoz


A noter que la vidéo a été très critiquée pour son aspect sexiste.

Nous vivons une époque extraordinaire où tout peut-être  décrié pour [mettre une raison quelconque]...donc pour être honnête: je m'en contrefout! Que celles et ceux qui se sentent choqués le soient!

Là le but était d'être rigolo....

Tcho

Hugo
« Modifié: 20 octobre 2016 à 10:05:41 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité