Nos Partenaires

Auteur Sujet: panne du réseau EDF et groupe électrogène  (Lu 3727 fois)

29 août 2016 à 01:15:50
Lu 3727 fois

Juju38


bonjour à tous
habitant dans un coin où l'hiver peut être (trés) rigoureux et arriver sans trop prévenir, je me suis déjà retrouvé avec des pannes électriques du réseau EDF (de 1 à 2 jours) suite à des ruptures de câbles sous le poids de la neige

étant en maison à la campagne, la situation ne me dérange pas plus que ça mais le soucis est que j'ai des volets roulants dans le séjour (donc 2 jours dans le noir c'est moyen), une plaque induction (donc repas froids) , chauffage au sol électrique ( donc ça caille un peu) et un frigo également nucléaire .

je projette d'installer un poêle à bois pour palier à ce problème ( et une bonne flambée le soir  vaut tous les programmes télé du monde) mais je me posais la question de m'équiper d'un groupe électrogène pour réinjecter du courant dans mon installation (en prenant certaines précautions) et pouvoir ainsi ouvrir mes volets, faire à manger et conserver mes denrées alimentaires (le minimum quoi)

pensez-vous que ce soit une bonne idée, quelle puissance prendriez vous ?(je pensais prendre un groupe de 2500w mini), en êtes-vous équipés pour faire face à ce genre de situation ?

merci

29 août 2016 à 01:23:28
Réponse #1

Hurgoz


Yo,

conserver mes denrées alimentaires (le minimum quoi)

Euh...à priori ta crainte est en hivers. Donc, pour les denrée alimentaire, tu as du froid à profusion, non?

Citer
pensez-vous que ce soit une bonne idée, quelle puissance prendriez vous ?(je pensais prendre un groupe de 2500w mini), en êtes-vous équipés pour faire face à ce genre de situation ?

Ce n'est pas ce vers quoi je me tournerais: déjà parce que l'essence n'est pas éternelle (faut aller en chercher ce qui n'est pas toujours possible) et en plus parce qu'elle périme. Hors, comme on ne sait pas, par avance, le moment où cela va couper, on est forcé de faire un stock qu'on renouvellera.

Dans ta situation, je me trouverais plutôt vers un poêle permettant de cuisiner, et verrait pour modifier mon installation de volet roulant pour y adjoindre un moyen d'ouverture/fermeture mécanique.

Edit: pour la puissance d'un groupe, il faut calculer ton besoin max (cad quand tout est allumé). Hors, ça va dépendre de la taille de ton installation de chauffage au sol, de la puissance de ta plaque et celle de ton frigo (je ne compte pas les volets, car à priori, c'est une utilisation très courte).

Tcho

Hugo
« Modifié: 29 août 2016 à 01:37:15 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

29 août 2016 à 01:37:11
Réponse #2

Juju38


pour les denrées alimentaires, je pensais surtout au congélo (parce qu'il fait quand même rarement -18°c dehors  :D )

le poêle pour cuisiner, j'y ai pensé, ma grand-mère cuisinait comme ça

pour le stock d'essence, un bon jerrycan de 20 litres permet de voir venir (surtout si je fais tourner le groupe 4 h de suite à peu prés toutes les 4h  pour maintenir le froid du congélo par exemple)

29 août 2016 à 07:48:22
Réponse #3

Tompouss


Suivant la taille du congélo t'as le temps de voir venir en cas de coupure, le groupe électrogène c'est bien mais c'est chiant, à moins de le foutre dans un cabanon avec isolation phonique, ventilation et tout ça. Parce que ça fait un bon potin quand même.

Un actionneur mécanique en secours sur les stores comme l'a suggéré Hurgoz c'est une bonne solution, quitte à ce que ce soit seulement 1 par pièce, sur la vitre la mieux exposée, en cas de coupure et si le chauffage est limite laisser les autres volets fermés permettra d'économiser quelques calories.

Pour un besoin électrique modéré t'as des kits solaires autonomes qui ne sont pas hors de prix, et qui ont l'avantage de permettre des économies toute l'année, en y branchant par exemple tout l'éclairage de la maison, quitte à y brancher le congélo soit en permanence soit en cas de panne réseau.

Pour la cuisine, pour éviter de surdimensionner ta prod d'énergie, un réchaud de camping peut être une bonne idée, et ça réchauffe un peu (ne pas oublier de ventiler)

Sinon tu as des combinés chaudières/poêles à bois sur lesquels tu peux même cuisiner c'est vraiment super en usage "roots" ma grand mère cuisinait dessus quasiment tout l'hiver. Et la durée de vie est correcte, celle de mon grand père vient de le lâcher, elle avait été acheté en 63. Avec 12 stères de bois il tient peinard du premier octobre au premier avril, bon l'hiver lorrain c'est tout relatif quand même. Par contre à l'achat c'est "cher" par rapport à un petit poêle à bois ou un chauffe eau électrique, on passe vite les 5000e d'investissement.
Sometimes you gotta remember : everyone wasn't raised like you...

29 août 2016 à 07:54:22
Réponse #4

raphael


Injecter de l'electricité a partir d'un groupe vers le reseau de la maison par une prise ou le tableau n'est possible que sur des vieilles installations ou si c'est prevu sur les nouvelles installations.

Experimenté il y a un an suite a tempete chez moi.  :closedeyes:

Se connaitre et s'accepter


29 août 2016 à 08:04:06
Réponse #5

Campeur


Si ton budget le permet, je privilégiera le solaire, et/ou l'éolien.  Ça te permettrait de faire quelques économies toute l'année, et te dépanner le cas échéant. Ça te permettrait entre autre d'éviter les problèmes mécanique d'un appareil qui ne fonctionnerait que rarement.

Le poêle à  bois  est quant à  lui incontournable. Le mien a un simple chauffe plat qui peut faire le travail, mes voisins en ont un avec four intégré. .. royal !
"Posséder les arts de la paix mais non ceux de la guerre, c'est un manque de courage...posséder les arts de la guerre mais non ceux de la paix, c'est un manque de sagesse" Wang Yang Ming (1472 - 1529)

29 août 2016 à 09:06:27
Réponse #6

Cheyenne


n'est possible que sur des vieilles installations ou si c'est prevu sur les nouvelles installations.

Qu'entends-tu par "vielle"
et comment se raccorder?

29 août 2016 à 09:30:25
Réponse #7

Moleson


On peut injecter a rétro sur toute les installations, mais il faut impérativement avoir un disjoncteur qui coupe toute les phases sur l'entrée de la maison, autrement l'électricien EDF qui répare la ligne quelques km plus loin va vraiment pas apprécier.

Normalement sans montage professionnel c'est interdit pour cette raison.

29 août 2016 à 10:13:30
Réponse #8

bison solitaire


Mon père avait fait installé un inverseur de source (groupe électrogène dans le garage).
En ce qui me concerne j'en ai un (mais sans inverseur de source) que je fais tourner quelques minutes tous les deux mois environ. Je l'ai depuis 6 ans.
Nous avons déménagé il y a un an (pour être de nouveau en maison), mais dans l'immédiat nous n'avons pas la place pour un poêle à bois (en projet cela étant)…

Il me semble qu'un autre fil concernait cette problématique...

29 août 2016 à 10:19:26
Réponse #9

raphael


J'avais essayé plusieurs fois de brancher le groupe sur differentes prises en coupant le disjoncteur principale (bien que pas de jus car ligne physiquemet au sol), ca n'a jamais marché
Se connaitre et s'accepter


29 août 2016 à 10:27:56
Réponse #10

danseenslipsouslalune


...
Pour un besoin électrique modéré t'as des kits solaires autonomes qui ne sont pas hors de prix, et qui ont l'avantage de permettre des économies toute l'année, en y branchant par exemple tout l'éclairage de la maison, quitte à y brancher le congélo soit en permanence soit en cas de panne réseau.
...

Salut,

Tu aurais des références de kits qui vont bien et un ordre de prix?

Dav-
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

29 août 2016 à 10:30:46
Réponse #11

loic35


Salut , pour les volets roulant , il en existe avec un panneaux solaire intégrés . ils on en plus une batterie de secours . Ca peut être un solution a envisagé si tu a des travaux de prévus  .

29 août 2016 à 10:34:28
Réponse #12

azur


Si on veut mettre un GE pour alimenter l'ensemble de son installation électrique, il est effectivement indispensable d'utiliser un inverseur de source.
Sinon, si le GE est en fonctionnement au moment où l'alimentation est rétablie et qu'il n'y a pas de synchronisation des phases, vous aurez droit à "chaleur et lumière"... avec des dégâts importants.

Un inverseur de source peut être:
- automatique: dès coupure du réseau, il démarre lui-même le groupe électrogène et bascule l'alimentation... mais c'est pas donné!!!

- manuel: c'est en fait un gros interrupteur/inverseur sur le tableau électrique qui sélectionne la source d'alimentation.


Pour des GE de puissance moyenne, on peut aisément utiliser des inverseurs commandés à bobine de ce genre, qu'on trouve facilement d'occasion et qu'on peut commander à distance sans risque de contact entre le réseau et le GE:

En revanche, le cablage demande un peu de connaissance et de réflexion pour pouvoir utiliser les bobines une fois que le réseau est coupé!  ::)
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

29 août 2016 à 10:43:04
Réponse #13

bison solitaire


Si on veut mettre un GE pour alimenter l'ensemble de son installation électrique, il est effectivement indispensable d'utiliser un inverseur de source.

- manuel: c'est en fait un gros interrupteur/inverseur sur le tableau électrique qui sélectionne la source d'alimentation.

En revanche, le cablage demande un peu de connaissance et de réflexion pour pouvoir utiliser les bobines une fois que le réseau est coupé!  ::)

Effectivement, mon paternel avait demandé à un pro...

29 août 2016 à 11:05:23
Réponse #14

azur


Effectivement, mon paternel avait demandé à un pro...
Si on n'a pas de connaissance en électricité et qu'une armoire électrique donne de l'urticaire, c'est effectivement plus prudent!
Mais pour qui sait modifier un tableau électrique domestique, poser un inverseur manuel est largement abordable, d'autant qu'il s'agit de puissances faibles et qu'on trouve des inverseurs manuels à poser dans un tableau pour des tarifs très raisonnables.

J'en ai monté un pour un GE de 100KVA... c'est une autre paire de manche!  ^-^
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

29 août 2016 à 11:26:00
Réponse #15

Tompouss


Salut,

Tu aurais des références de kits qui vont bien et un ordre de prix?

Dav-

Je suis pas très familier des installations pour particulier, j'ai jeté un oeil, le site solaireshop propose pas mal de choses qui ont l'air sérieuses. Pour les Kit le prix passe vite en facteur 10 selon ce que tu veux alimenter en solaire. Et puis dans notre région on est pas les plus gâtés pour faire du photovoltaïque :



De même la production diminue vachement en hiver du coup si on veut être quasi autonomes avec notre système il faut vachement surdimensionner et l'investissement devient très lourd. A titre perso je pense que si devais avoir ce type d'installation pour chez moi je n'y raccorderai que l'éclairage et les consommateurs ponctuels (micro-onde, machine à laver, téloche et une ou deux prises pour l'aspi ou des conneries du genre et éventuellement en plus durant l'été, le frigo et le congèle)
Sometimes you gotta remember : everyone wasn't raised like you...

29 août 2016 à 12:02:09
Réponse #16

danseenslipsouslalune


Oui c'est sûr que la région n'aide pas à rentabiliser l'investissement...  :glare:
Dire que chaque fois que je vais à Aurillac et que je taquine les collègues parce que ça caille sévère là-bas ils me répondent "oui, mais il fait super beau!"... Apparement ils ont raison.
Intéressante ta carte, merci.
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

29 août 2016 à 12:49:20
Réponse #17

azur


Oui c'est sûr que la région n'aide pas à rentabiliser l'investissement...  :glare:
Et dans un contexte écologique, ne pas oublier que le photovoltaïque est assez gourmand en énergie grise...
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

29 août 2016 à 13:36:00
Réponse #18

danseenslipsouslalune


...le photovoltaïque est assez gourmand en énergie grise...

Je ne sais pas si je vais poser la question correctement, mais est-ce que l'énergie grise consommée pour un tel produit pourrait être "rentabilisée" par le fait qu'il aurait une durée de vie ou d'utilisation suffisamment longue?
Bref un bilan "énergie consommée pour la fabrication/énergie et bénéfices produits >0 ?

(Même si je me rends compte que ma question, d'un point de vue purement thermodynamique est un pur non-sens, l'idée c'est surtout d'amoindrir l'impact de l'utilisation d'un système sur notre si fragile planète).
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

29 août 2016 à 13:51:17
Réponse #19

azur


Si on s'en tient aux simples calculs, effectivement, l'allongement de la durée de vie des cellules photovoltaïques pourrait compenser les énergies grises servant à les fabriquer.
Mais il faut également prendre en compte l'énergie nécessaire au retraitement de ces cellules pour le recyclage des métaux lourds et matières "rares", ajouté au risque de pollution si, en fin de vie, les cellules sont simplement jetée en décharge au lieu d'être recyclées.
Et il faut prendre en compte également les batteries quasiment indispensables en photovoltaïque, elles aussi source de pollution.

Tout ça pour dire que le photovoltaïque est, pour moi, un palliatif, mais la recherche d'une solution durable passe d'abord par une recherche de la réduction de la consommation.

Dans le cas qui nous occupe, un GE ou le photovoltaïque ne sont que des emplâtres sur une jambe gangrénée: le chauffage au sol électrique ou la plaque à induction dans une maison soumise aux aléas de l'alimentation électrique... dès le départ, c'est un handicap majeur!
Si Juju38 est propriétaire de la maison, l'étude remplacement des gros consommateurs d'électricité ne sera pas vaine.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

29 août 2016 à 14:05:21
Réponse #20

danseenslipsouslalune


Ah mais là je suis entièrement d'accord avec toi.
Je suis entré dans le fil car il me semblait concerner une solution d'appoint, et ça m'intéressait aussi d'en avoir une... Et si possible la moins pire et la plus efficace (tant qu'à faire   :closedeyes: ).

Mais effectivement, il renvoie je pense au fil "Quoi faire en premier?" et implique une remise en question de nos REELS besoins, et du moyen d'y palier de la façon la moins pénalisante écologiquement, mais aussi la moins dépendante possible du réseau "classique", bref, devenir résilient et autonome. Tout un projet...   ::)

Tiens, moi je vais aller m'acheter 4 ou 5 portables de plus pour pouvoir suivre plusieurs fils en même temps  :lol:

...Dans le cas qui nous occupe...
Si Juju38 est propriétaire de la maison, l'étude remplacement des gros consommateurs d'électricité ne sera pas vaine.

J'ajouterais, si cela est possible, l'installation d'une bonne véranda ou au moins large baie vitrée du côté le plus ensoleillé (sud très probablement), qui AMHA feront gagner de précieuses calories l'hiver, et permettront de délester la conso en chauffage.
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

29 août 2016 à 15:12:22
Réponse #21

fms


J'ai fait installer des volets roulants électriques il y a peu. J'ai regroupé l'alimentation des volets sur un disjoncteur dédié. Pour les cas de coupures électriques, j'ai prévu une prise pour relier un onduleur d'ordinateur, ça me permet de fermer les volets un par un si par exemple plus d'électricité lors d'une tempête en hivers. J'imagine que c'est aussi possible avec un convertisseur de voiture 12v => 220v.

Pour info le moteur d'un volet consomme ~100w d'après l'étiquette (80w pour les fenêtres et 120w pour les porte-fenêtres).

Pour la version volet "solaire", c'est un petit panneau solaire qui recharge une batterie intégrée dans le compartiment du volet. La batterie est a changer toutes les qq années avec dépose du volet. Galère d'après le technicien si le volet est bloqué en position enroulé.

Pas de possibilité d'avoir de solution hybride manuelle + moteur. En tout cas pas d'après les 3 boites que j'ai consulté...

29 août 2016 à 15:30:06
Réponse #22

azur


J'ajouterais, si cela est possible, l'installation d'une bonne véranda ou au moins large baie vitrée du côté le plus ensoleillé (sud très probablement), qui AMHA feront gagner de précieuses calories l'hiver, et permettront de délester la conso en chauffage.
Mieux vaut éviter les baies vitrées exposées au soleil avec un chauffage par le sol: c'est un chauffage avec énormément d'inertie et un ensoleillement bref peut très vite faire monter la température très haut... et le chauffage n'aura pas le temps de réguler.
En revanche, la véranda est une bonne idée quand on a un chauffage au sol.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

29 août 2016 à 17:50:56
Réponse #23

danseenslipsouslalune


...En revanche, la véranda est une bonne idée quand on a un chauffage au sol.

Les effets que tu viens de décrire ne seront pas les mêmes avec une véranda?
Est-ce que c'est parce que le soleil va d'abord "taper" sur les vitres de la véranda et que la porte ou vitre qui la sépare de la maison fait que ça constitue une sorte de sas et que les variations de t°C peuvent être plus progressives?
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

29 août 2016 à 22:06:36
Réponse #24

Moleson


Si on s'en tient aux simples calculs, effectivement, l'allongement de la durée de vie des cellules photovoltaïques pourrait compenser les énergies grises servant à les fabriquer.
Mais il faut également prendre en compte l'énergie nécessaire au retraitement de ces cellules pour le recyclage des métaux lourds et matières "rares", ajouté au risque de pollution si, en fin de vie, les cellules sont simplement jetée en décharge au lieu d'être recyclées.
Et il faut prendre en compte également les batteries quasiment indispensables en photovoltaïque, elles aussi source de pollution.

Tout ça pour dire que le photovoltaïque est, pour moi, un palliatif, mais la recherche d'une solution durable passe d'abord par une recherche de la réduction de la consommation.

Dans le cas qui nous occupe, un GE ou le photovoltaïque ne sont que des emplâtres sur une jambe gangrénée: le chauffage au sol électrique ou la plaque à induction dans une maison soumise aux aléas de l'alimentation électrique... dès le départ, c'est un handicap majeur!
Si Juju38 est propriétaire de la maison, l'étude remplacement des gros consommateurs d'électricité ne sera pas vaine.

C'est moins de trois ans pour récupérer l'énergie grise d'une cellule photovoltaique produite en chine. Pour une durée de vie de plus de 25 ans.

http://www.swissolar.ch/fileadmin/user_upload/Medien/electricite_solaire_verites_vs_idees_recues.pdf

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité