Nos Partenaires

Auteur Sujet: Voyage longue duree, quel materiel ?!  (Lu 158075 fois)

19 décembre 2008 à 00:10:35
Réponse #175

alexr


pantalon court (tu as déjà un pantalon...) Ca dépendra de la chaleur surtout, c'est bien d'être polyvalent de ce coté là aussi à mon avis.

Tu pourrais prendre un pantalon déjambable, il fait double usage. Par contre, faudrait en prendre un de qualité, pour que la fermeture éclair qui retient les jambes ne lâche pas trop vite.

19 décembre 2008 à 00:17:40
Réponse #176

alexr


Alexr, c'est moi qui ai fait cette modif mais je me suis embrouillé, c'est pas trés clair  :-[

Pas de soucis :-)

c'est- un pliant, un intermédiaire lame 10-12 cm , une scie et soit une hache, Soit un camp
perso je conseillerai ca pour etre le plus complet possible mais on peut faire
-un pliant, un petit couteau de camp (lame 15-18 cm) et une scie (presque aussi complet que précédemment)

Je me demande si la scie est indispensable, faudrait avoir plus de détails sur le voyage prévu.

Je suis parti 4 semaines en montagne l'été dernier, en autonomie, et je n'ai pas eu besoin de scie. Cela dit, je n'ai jamais fait de voyage aussi long que celui projeté.

19 décembre 2008 à 11:00:57
Réponse #177

guillaume


Je me demande si la scie est indispensable, faudrait avoir plus de détails sur le voyage prévu.

Je pense surtout que ça va dépendre du mode de cuisson qu'il aura choisi. En effet, il n'aura pas besoin de feu pour se réchauffer la nuit (sauf cas extrême) et que donc le feu lui servira majoritairement à faire cuir sa bouffe et à purifier son eau (peut-être ?). Or là, il n'y a pas besoin d'un gros feu, en général quelques branches suffisent.
De plus, il a un réchaud à gaz qu'il, je pense, utilisera 90% du temps.
C'est ce que je fais, probablement par faignantise. Soit on marche beaucoup et on choisit la facilité, soit on réduit la marche et on prend plus de temps au pauses (et encore là, ce n'est pas dit que tu ais le courage de faire ton feu...). Perso en rando, le feu c'est une fois de temps en temps pour le plaisir.
Bref tout ça pour dire que selon moi, étant donné qu'il utilisera beaucoup plus son réchaud qu'autre chose et que même lorsqu'il aura besoin de faire un feu, il n'aura pas besoin de stères et de stères de bois, la scie est plutôt inutile.

a+

19 décembre 2008 à 17:18:14
Réponse #178

jilucorg


Bon, juste pour l'idée générale puisque le problème de Gobannon n'est pas de choisir du matos pour des mois mais de sortir  réellement dans une zone de pleine nature pour déjà deux jours et une nuit, seul et par mauvaises conditions (vent + pluie + froid) avec un tarp comme seul abri, histoire de voir comment ça fait...

Hamac (pour moi, inutile puisque tu as déjà un tapis de sol et un tarp de 3X3 m mais c'est vrai que dans les zones montagneuses, c'est parfois difficile de trouver un bon coin plat...)

Pas d'acc' ;) En cas de besoin de passer des nuits hors zone nature (nécessités d'approvisionnement ou d'achats d'urgence), il peut être vraiment appréciable de pouvoir s'installer en suspension au-dessus de la m* plutôt que d'être obligé de s'y étendre. Dans une cabane, un hangar etc. jonché de débris, de poussière de ciment, de cendres, de charbon de bois, d'ordures diverses, alors qu'on ne peut pas s'installer ailleurs. Notre ami voyageur au long cours en donne un exemple sur son site (http://fanch.on.the.road.googlepages.com/home) lorsqu'il a été hébergé par un agriculteur :



jiluc.

19 décembre 2008 à 19:35:29
Réponse #179

guillaume


Jiluc, tafdac. Je n'avais pas pensé à l'utilisation "urbaine" puisque je (on) s'est toujours débrouillé pour faire un brin de ménage avant d'installer notre camp (et pourtant parfois c'était très crade). Et puis le tapis de sol fait son affaire...
J'ai quand même nuancer en pensant à un milieu très pentu...

J'ai choisi de ne pas prendre de hamac dans mon matos tout simplement parce que je n'arrive pas à l'utiliser avec ma Gatewood. Si un jour j'y arrive, je pense que je réfléchirais longuement...

a+

19 décembre 2008 à 20:00:57
Réponse #180

jilucorg


J'ai fait dans mon jeune temps quelques petits voyages qui m'ont amené plusieurs fois à me retrouver avec du matos (matelas mousse, sac de couchage) totalement dégueu pendant des semaines pour une seule nuit où je n'avais pas pu trouver à me poser sur du propre. J'aurais eu l'idée à l'époque que les hamacs n'étaient pas faits que pour les marins et les explorateurs (::)), ça m'aurait épargné ces désagréments. Si on n'a pas de tente où se réfugier au sec et au chaud pour un viron très long (:down:), penser aussi qu'on peut se trouver pendant des jours et des jours dans des zones naturelles totalement détrempées et boueuses, à passer ses nuits le nez dans la bouillasse, et le tapis de sol à racler à la truelle le matin (à supposer même un tapis de sol qui soit totalement et durablement étanche, ce qui n'existe pas) : déprime assurée et retour maison prématuré en vue...


jiluc.

19 décembre 2008 à 21:11:17
Réponse #181

Woodrunner


Même constat que le "Vénérable" ( ;D) c'est un complément génial au matelas mousse et au tarp! Cela permet de dormir dans des endroits insolites cela peut vraiment être pratique, mais par contre si je pars souvent sans hamac mais avec le matelas et bien je ne pars jamais avec le hamac et sans le matelas!

Les deux sont complémentaires!
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

19 décembre 2008 à 21:19:47
Réponse #182

Gobanon


Ca c'est intéressant. Vous avez répondu à plusieurs questions que je n'avais pas encore eu la possibilité de formuler héhé! :up:
Bon, pour le hamac, il n'y a plus du tout de doute à ce propos.
Va falloir que je commence à acheter la plupart du matos maintenant (c'est là où ça va être serré).
C'est aussi ça le "problème" de s'être toujours fait prêter le matos ... ^-^

Merci des conseils en tout cas. Très utile.

25 décembre 2008 à 21:31:29
Réponse #183

mad


J'ai choisi de ne pas prendre de hamac dans mon matos tout simplement parce que je n'arrive pas à l'utiliser avec ma Gatewood. Si un jour j'y arrive, je pense que je réfléchirais longuement...

Tu n'y arriveras pas, pas plus que je n'arrive à faire du vélo quand je suis dans ma voiture.  :lol:

Il y a des randos hamac, et des randos Gatewood :) ...

Comme les couteaux - ça dépend ce que tu veux faire ...

26 décembre 2008 à 00:23:35
Réponse #184

guillaume


Tain on sent l'expérience :). J'arrête pas de faire des tests en retournant le bazar dans tous les sens, je n'y arrive pas...

a+

07 janvier 2009 à 23:53:52
Réponse #185

Criss Kenton


Salut Gobanon  :)

Pour commencer je me permet de faire remonter un post tres pertinent d'Oli_v_ier sur l'equipement en voyage longue duree:
Sur une aussi longue durée, à ta place je ne serai pas dans l'illusion de choisir du matériel que je vais garder pendant 2 ans en l'utilisant (intensivement) tous les jours.
Sûr faut du costaud, plus que pour des balades d'1 mois ou deux, mais au bout de 2 ans, je pense que j'aurai quasiment tout remplacé au moins une fois. Ca permet aussi de s'adapter au pays traversé (climat, communication non verbale, etc)...
Se préparer à faire avec ce qu'on trouvera sur place en commençant par simplifier son équipement et ses habitudes...
Ca évite aussi d'être tenté d'emporter des trucs qu'on ne pense utiliser qu'à quelques occasions.
Se faire une idée de son aventure en se disant _par exemple_ qu'on va parcourir le monde pendant plusieurs années avec son super carinthia indestructible qu'on a mis 3 mois à choisir, à mon humble avis c'est se donner une occasion rêvée d'arrêter prématurément quand il partira en morceaux  ;) .

Un lien référence pour moi: Art of travel (en anglais)
http://www.artoftravel.com
"It's difficult for the inexperienced to understand how little you need when traveling, and how important a light pack is."
"... the size, weight, and efficiency of your pack will determine how you travel, where you travel, and who you meet"

Et ne peux que plussoyer grandement cette citation:
"It's difficult for the inexperienced to understand how little you need when traveling, and how important a light pack is."
"... the size, weight, and efficiency of your pack will determine how you travel, where you travel, and who you meet"
Amen :closedeyes:

Mon equipement a beaucoup evolue depuis mon dernier message sur ce topic et il evolue toujours, en regle generale conformement a l'assertion ci-dessus.
Pourquoi?
Parce que le voyage et la pratique reguliere permettent d'accumuler de l'experience et de cerner ses propres besoin en fonction de la situation, de la saison et du moyen de locomotion.

Donc attention au piege consistant a croire qu'il existe UNE LISTE ULTIME te permettant de couvrir toute l'etendue de ton periple.

Vu que tu as encore plusieurs mois pour te preparer et qu'apparemment tu peux emprunter dans ton entourage, je te conseillerai grandement d'aller tester plusieurs types d'equipement avant d'investir dans ton materiel.Comme le soulignait deja Guillaume, l'experience est primordiale pour etablir une liste adequate,
notamment pour choisir ensuite le BON matos qui TE convient.

J'ai un peu parcouru l'ensemble de tes posts et l'evolution me semble prometteuse. Ca cogite, c'est bien  :) Reste plus qu'a aller faire rugir ton corps et te peler les miches ;D

Allez un petit commentaire general de ta liste; remarques a la volee...

Portage :
Sac à dos Karrimor 45-60L Un des derniers items a acheter, une fois le gros de la liste constituee (Loi de Murphy #3789/B7: Quel que soit le litrage de ton sac, tu arriveras toujours a le remplir... ;D)
Banane
Drybag si besoin Indispensable d'avoir quelque chose pour proteger le contenu de ton sac de l'humidite. Les Drybags c'est le top, sinon comme le suggere Guillaume tu peux utiliser ton sursac voir un sac poubelle de Jardin

Couchage :
Tarp 3x3m
Sous tarp, quelques nuit (j'ai pas bien dormi d'ailleurs) ; mais jamais dans des conditions automnales.
Teste bien pour savoir si c'est le mode de couchage te convient, la qualite du sommeil est quelque chose d'important pour ce type de periple. Le couchage sous tarp peut etre fastidieux et peinible a la longue mais ca peut le faire, la preuve avec le periple de Yoann  :) ;)
Tapis de sol (là, je me pose quelques questions quand même sur la solidité du truc, notamment concernant les divers climats que je vais traverser et surtout concernant son étanchéité par rapport à un sol humide ...)
Sac de couchage confort à -5°C
Sursac protection contre l'humidité surtout
Moustiquaire de tête
Matelas
Hamac
Si le Tarp est ton mode de couchage principal, il serait judicieux de rajouter une bache ou mieux une couverture de survie de type Space Blanket pour servir de protection au sol. Perso, a poids equivalent (300-400g) je prefere la solution Tarp+bache a Tarp+Hamac.

Cuisine :
Réchaud à gaz
Firesteel, copeaux de magnésium, coton. Des briquets, plusieurs. Dans les poches de pantalon, de la veste, avec la popotte, etc.
Ustentile cuisine
Je prévois de partir avec 4-5 kg de nourriture (pâtes, fruits sec, huile, sel etc.. + quelques conneries comme les pastilles Vichy :love:) Absolument inutile de te trimballer avec autant de bouffe en France, a part si tu aime souffrir  :fouet: La quantite de nourriture tu prevois ca en fonction des capacites d'approvisionnement. En France metropolitaine pas besoin de trimballer de quoi tenir un siege ;D Pain, fromage, saucisson, fruits secs, cafe ou the et en Backup dans la popotte un ou deux sachet mousseline, soupe lyo et bouillon pour le cas ou tu te serais fait surprendre (sachets mousseline+lait en poudre+parmesan, c'est le top  ;)) Si tu envisage de tout faire a pied, tu verras qu'a la fin de la journee tu auras un peu la flemme de preparer la bouffe, faire la vaisselle, etc.
et 3 L d'eau + gourde ainsi qu'une paille purificatrice d'eau Lifestraw Capacite d'emport de 3L ok, par contre la plupart du temps tu pourras te contenter de tourner avec 2 voir 1L, tu n'auras pas de mal a te ravitailler en France.

Vêtements
Poncho
Bonnet et chapeau Chapeau pas indispensable mais pratique par temps ensoleille et le plus souvent ca rend sympatique  ;)
3 boxers/chaussettes/TS + pull/pantalon de réchange + pantalon court + polaire fine D4 Ce qui va surtout puer en voyage ce sont les ous-vetements, donc c'est le TS plutot que le pull que tu devrais doubler  ;) Plutot qu'un pantacourt, j'opterais pour un pantalon-combo-short ou combo-pantacourt, plus polyvalent. Je reviendrais dessus car justement la Garde Robe est une partie de la liste tres sujette a variations
Guêtre Bien mais tres insuffisant comme le fait remarquer Guillaume. Guetres basses+Pantalon imper/respi au dessus la ca commence a le faire niveau efficacite  8)
Moufle/gant/grosse chaussette de ma grand-mère
Une veste de pluie peut-etre? Meme un vieux K-way pourri, non? T'es pres direct a degainer le poncho a la moindre goutte? Mais t'es un fou furieux ma parole  :o ;D Non serieux le poncho c'est indispensable mais c'est overkill dans la plupart des cas, et en zone urbaine et autre, c'est moyennement, comment dire... discret...

Soins/toilettes :
Trousse de secours
Couverture de survie
Savon AlepL
Brosse à dent/dentifrice ?
Grattoir
Protection solaire
PQ/mouchoirs
Pince à épiler

Autres :
Couteau suisse/un pliant/une lame 15-18 cm/ ? Multi fonction + petite lame type Mora me semble etre un couple ideal. Si tu veux vraiment Bushcrafter, une petite lame de type mora et une scie fiskar seront socialement mieux acceptees qu'un couteau de camp. De plus hors zones boisees, etc tu auras du mal a justifier le port d'une grosse lame. 
Papier de verre
Ficelle/fil/paracorde de 20m
Aiguilles+fil
Miroir
Mousquetons pour accrocher des trucs ou réarranger son bivouac (au cas où quoi). Utile en effet  :up: ;)
Boussole
Lampes
Appareil photo + pile
Ziplocs
Un peu de lecture
Carnet de bord + stylo/critérim
Cartes/gps/boussole Cartes+boussole, amplement suffisant, pas prise de tete et tu feras des economies
Guitare folklorique ? Alors la je demande a voir, je te donne 2 jours  ;D Tres Honnetement, c'est la guitare ou la marche. Ou alors tu as la solution de la petite remorque, mais la adieu la montagne...
Pelle ? Non, pas besoin. Si vraiment tu veux faire tes besoins proprement, tu peux tres bien creuser un trou a l'aide de ton couteau, d'un baton ou autre.

PS : je me demande combien ça va peser tout ça. ;D
LOURD  ;D

Voila, c'est juste un premier jet pour me mettre en Jambe. La c'est du superficiel, je me pencherais serieusement sur ta liste un peu plus tard Gobanon, histoire de te permettre de gagner un temps precieux en t'evitant de refaire les memes erreurs que moi.

Le point sur l'evolution de mon equipement au cours de ces 5 derniers mois dans le courant de la semaine... :)

Criss Kenton, sur toutes les listes depuis 1983

08 janvier 2009 à 12:36:55
Réponse #186

Gobanon


Merci de ces précieux conseils, je prends note de tout ça. :up:

J'ai commencé à acheter du matos pour pouvoir faire des tests (je réfléchis où d'ailleurs).

En tout cas, la liste devient plus compact déjà.

10 janvier 2009 à 18:09:36
Réponse #187

yoann


Couchage :
Tarp 3x3m  Teste bien pour savoir si c'est le mode de couchage te convient, la qualite du sommeil est quelque chose d'important pour ce type de periple. Le couchage sous tarp peut etre fastidieux et peinible a la longue mais ca peut le faire, la preuve avec le periple de Yoann  :) ;)

Juste un petit mot la dessus

J'ai eu relativement beau temps sur la majorité de mon parcours (effectué d avril a fin juillet)

Mais j ai passé quelques nuits où bien que plus ou moins fermé mon montage tarp+poncho n'en menais pas large (et où moi je faisais avec...) nottament lorsque le vent était particulierement violent et tournoyant. T ajoutes à ça de la pluie et hop, c est parti pour une folle nuit.

Ce qui me fait penser que si j avais decidé de continuer dans cette direction, l envie d une tente se serais fait sentir pour la periode automne/hiver.
Car l avantage d une tente c est aussi (en plus du fait que ca risque pas de s envoler si t es dedans) que ca retiens un peu mieux la chaleur et que des affaires plus ou moins mouillés par une (ou plus) journée de flotte secheront quand meme un peu mieux que sous un tarp.

M'enfin, on arrive a beaucoup de choses meme sans rien donc bon, tarp ou tente, c est pas le plus important

Selon moi, la premiere grande question a se poser c est "Pourquoi je pars ?"
Et ensuite, les choses se feront comme elle doivent se passer, on peut esperer un grand nombre de choses avant un voyage de ce type, mais finalement on ne sait à quoi s'attendre...
On peut se dire, si lui a fait ça et lui a apporté ça, alors moi aussi je peux le faire.
Manque de pot, on est tous différents, un projet n aura pas le meme impact suivant la personne qui l'entreprend.
Et le résultat sera bien entendu différent.

Il y a toute imagerie derriere la notion de "voyage".
Une imagerie qui m aura fait fantasmé (certainement encore maintenant mais différemment) longtemps avant de mettre un pied à l'étrier et voir ce que ça fait.
Pour cela je suis allé à contre courant de ma nature.
Beaucoup plus casanier et sédentaire qu aventurier, et plus cérébral que physique.
J'aime a vagabonder dans les rêves et l'imagination, j'aime l asbtrait et le concret m'ennuie.

Dans les recits de voyages "initiatiques", c est très souvent symbolisé par un voyage physique. C'est certainement plus facile et plus interressant comme histoires, ça permet de voir des étapes, des personnes archétypales différentes, il y a un debut et une fin au voyage permettant de faire un point, un avant/après.
Mais au fond, le voyage initiatique, on l accompli chaque jour.
Le vrai voyage c est celui de la Vie.

Ceci étant dit, voyager pour voyager c'est pas mal aussi mais c est différent.

[bon petit hs, j en conviens]

10 janvier 2009 à 18:25:29
Réponse #188

Criss Kenton


TAFDAK et c'est pour ca que je plussoie grandement a ce que dit Ncolas Bouvier concernant ce type de voyage:

"Dans ce genre d'affaires, l'essentiel c'est de partir"

Criss Kenton, qui use du monde depuis 5 mois

12 janvier 2009 à 18:52:59
Réponse #189

Cesco


Après un premier voyage au long cours de 6400km (de Paris à Jérusalem), effectué avec des chaussures, je suis reparti pour 4000km (Paris, Suisse, toute l'Italie jusqu'au talon de la botte puis remontée vers Rome) et j'ai préféré des sandales. Je n'ai pas regretté.

Porter des grosses chaussures, c’est traîner au moins 800 grammes au bout de chaque jambe, sans compter la paire plus légère dans le sac pour soulager, le soir, les pieds fatigués et meurtris ; c’est tranbspirer, patauger des heures dans l’humidité à cause de la traversée d’une prairie gorgée de rosée, ou d’une averse violente qui a tranbspercé le tissu prétendument imperméable et respirant.

Avec des sandales, au contraire, quelle légèreté ! On se mouille plus vite sous la pluie, mais ça sèche plus vite aussi. Et s’il faut traverser un gué, on n’est pas obligé de patauger ensuite des heures dans des chaussures trempées.

J’ai été définitivement convaincu par l’usage des sandales, y compris en montagne. Hors des périodes de pluie, le confort d’avoir les pieds à l’air est incomparable. En Suisse, j'ai passé environ 3 semaines dans les Alpes, avec de très nombreux cols au-delà de 2500 mètres (en été quand même) et quelques portions enneigées dont un glacier à 3300 mètres. Bon : le glacier, ce n'était pas forcément très malin, mais ça a passé quand même, et les pieds ne gèlent pas si facilement car le mouvement entretient la circulation sanguine. Il y a quand même une limite, évidemment.

Cela dit, j'ai marché mes 4000 km avec mes sandales qui étaient un modèle de base à 40 euros d'un grand distributeur d'articles de sport (j'en ai utilisé 4 paires quand même). Saison : printemps /été /automne : de juin à décembre.

D'autres conseils sur l'équipement ; ou plutôt mon expérience de l'équipement pour une marche au long cours ici :

http://www.villemagne.net/site_fr/rome-l-equipement.php et
http://www.villemagne.net/site_fr/jerusalem-le-sac.php

Cesco

« Modifié: 06 février 2009 à 18:29:13 par Cesco »

12 janvier 2009 à 19:53:40
Réponse #190

Criss Kenton


Bonsoir Pedibus :)

Excellente surprise de te voir sur ce forum.
Je vais regulierement sur ton site et ai decouvert avec bonheur que tu avais recidive...
"Pelerin d'orient" m'avait permi de voyager avant le depart et grace a ma soeur qui va me rejoindre cette semaine, "Pelerin d'occident" va m'accompagner un peu en Turquie  ;)

J'avais lu la section "Pelerin d'occident" lors d'une pause a Topolovgrad et avait trouve ton retour sur les sandales tres interessant. Je porte des chaussures de marche mais je plussoie sur la rapidite d'adaptation des pieds (Temperature, agressions, etc.). Il est vrai aussi que n'importe quelle chaussure impermeable a membrane finira toujours par prendre l'eau a un moment ou a un autre, leur avantage est seulement de retarder l'echeance.
La il fait un peu trop froid :D mais ton retour d'experience me donne envie de tenter les sandales pour l'ete prochain (si possible j'aimerais reprendre un peu la marche dans les monts celestes).

J'espere sincerement, meme du fond du coeur, que tu auras le temps de participer un peu a ce forum. Ton experience dans le domaine du long cours est une richesse  :)

Medicalement parlant, qu'est ce qui pourrais mettre un terme au voyage? Outre la gravite du mal, je dirais que ca depends du niveau de volonte du ou des protagonistes.

Par exemple:
- Alexandre Poussin a continue son tours du monde a velo malgre une Hepatite E contractee au Pakistan.
- Sylvain Tesson s'est explose un genoux en traversant le Gobi, ce qui ne l'a pas empeche de poursuivre sur les plateaux du Tibet
- Francois Xavier de Villemagne est venu a bout de son Paris-Rome a pieds malgre une fracture du coude dans les Abruzzes
- Mike Horn... bon, d'accord c'est Mike Horn  ;D

Outre la grosse blessure, la grosse urgence ou la maladie necessistant une hospitalisation longue et des soins, pas grand chose ne peut mettre un terme au periple d'une personne ayant rellement la volonte de parvenir a ses fins.
Pour ceux qui ne le savent pas encore, notre ami Cesco n'est autre que le Francois-Xavier de Villemagne en question  ;)

Criss Kenton, tout simplement content depuis 10min

PS: En 2000, le Corlu - Istambul etait-il un chaos urbain comme c'est le cas aujourd'hui? Parce que pour tout dire, c'etait pas la partie la plus agreable du periple  :-\ Je suis decidement un etre sylvestre...

12 janvier 2009 à 19:59:53
Réponse #191

Kilbith


J'ai une question....déjà  :D


Voilà,  de bonnes sandales me semble bien adapté sur pas mal de terrain (y compris en hiver) sauf la boue, les zones infestées de moustiques, la neige.....et surtout la caillasse. D'où ma question :

Comment fais-tu pour gérer les petits gravillons qui viennent entre ton peids et la sandale, d'autant plus que tu as une sandale ouverte sur le devant ?
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

12 janvier 2009 à 21:02:29
Réponse #192

Cesco


Pour Did :

les zones infestées de moustiques : ça je suis d'accord, les sandales sont à proscrire... aussi longtemps qu'on n'a pas une peau de rhinocéros.

la boue : pas évident que les sandales soient pires que les chaussures

la neige : s'il ne s'agit que de portions neigeuses, les sandales ne sont pas rédhibitoires. Quand je devais traverser des portions enneigées, je m’efforçais de placer chaque pas dans une des marques de mes prédécesseurs : elles étaient toujours plus larges que les miennes, profondes, bien tassées, solidement crantées. Et si, d’aventure, il m’arrivait de patauger dans un névé… eh bien, après tout, on n’en meurt pas et les pieds ne gèlent pas pour autant. Sans cesse agités par le mouvement de la marche, ils ont rarement froid, même quand la température m’obligeait à protéger mes mains.

la caillasse : les sandales ne sont pas idéales, mais on s'en sort très bien. Le risque de se tordre une cheville est faible à condition de savoir marcher. L’usage des sandales apprend d’ailleurs à le faire plus adroitement. Comme lorsque l’on monte un cheval à cru ou sans étrier, rien de tel pour acquérir un meilleur sens de l’équilibre que d’affranchir ses chevilles d’un carcan qui ne favorise que la paresse des muscles et des articulations.

Au lieu de confier à la tige de la chaussure le soin de rectifier des positions hasardeuses, on apprend à poser les pieds de manière juste, à identifier spontanément et à chaque enjambée les appuis qui ne céderont pas et sur lesquels on ne dérapera pas, même dans les pentes raides, sur les dévers et dans les éboulis.

Cela dit, ces derniers sont désagréables à franchir et, quand je m’égarais dans les moraines et au milieu des blocs instables, des pierres charriées au hasard par les cascades de glace de l’hiver et les torrents de printemps, entassées, brisées, traîtresses, je n’en menais pas large.


Les gravillons, on s'en débarrasse bien plus facilement, en secouant brièvement le pied, que lorsqu'on a des grosses chaussures qu'il faut délacer et relacer à chaque fois.

Au début, je craignais de me cogner les orteils sur les obstacles ; en fait, comme la base des sandales dépasse largement du pied, ça m'est arrivé rarement.

En résumé : les sandales ne sont pas la panacée universelle, mais à part arpenter le bitume des villes et des routes, on a rarement toujours le même terrain. Il faut donc faire des compromis. Si et quand je repars, je reprendrai sûrement des sandales.

Pour Cris :

En 2000, le chaos urbain existait déjà vers Silivri (une journée de marche plus loin que Corlu sur la route d'Istanbul et à environ, cad Silivri à environ 60 km de Sainte-Sophie pour ceux qui ne sont pas familiers avec les faubourgs d'Istanbul), mais pas trop encore à Corlu, me semble-t-il

et pour tous

puisque Cris m'a démasqué  ;), je vous engage à découvrir "Pèlerin d'Occident", le récit de mon périple de 4000km à pied jusqu'à Rome, qui paraît ces jours-ci en librairie. Vous trouverez tous les détails et références sur mon site indiqué dans le message un peu plus haut (je n'en remets pas l'adresse ici car sinon, on me reprocherait peut-être des backlinks !  :-[
(Quant à "Pèlerin d'Orient", réédité à la même occasion, c'est le récit de mon périple de 6400km à pied de Paris à Jérusalem).


12 janvier 2009 à 21:20:06
Réponse #193

DavidManise


Vas y, baqueligneque ! (baquelignequer : je baqueligneque, tu baqueligneques... :)) !

Y'a plein d'instructeurs de survie concurrents (mais néanmoins amis hein) qui le font sans que je rouspète alors un pèlerin auteur narrateur et partageur de bons trucs qui enrichit notre forum de sa présence, tu parles ! :)  Je t'en prie, baqueligneque autant que tu marches ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

12 janvier 2009 à 21:50:04
Réponse #194

Cesco


Ah ben çà ! Si j'ai le visa du Grand Manitou pour baquelignequer !

Alors voyons : à un baqueligneque par km à pied , ça fait 6400 + 4000 = 10400 baqu... : trop cool pour le référencement du site ! Et si c'est un à chaque pas, alors

Bon : je vais me contenter d'un seul sur lequel vous trouverez des conseils, des photos, des diaporamas, des récits, des cartes, des livres (enfin : juste ma modeste production et notamment les "Pèlerin d'Orient" et "Pèlerin d'Occident") c'est là :

http://www.villemagne.net 


Bonne visite et bonne lecture

13 janvier 2009 à 10:17:05
Réponse #195

Criss Kenton


Le lien en signature ce serait encore mieux  ;)


Pour Cris :

En 2000, le chaos urbain existait déjà vers Silivri (une journée de marche plus loin que Corlu sur la route d'Istanbul et à environ, cad Silivri à environ 60 km de Sainte-Sophie pour ceux qui ne sont pas familiers avec les faubourgs d'Istanbul), mais pas trop encore à Corlu, me semble-t-il
Oui Silivri est a 60 km a vol d'oiseau de Aya Sofia. J'avais ete faire un tour sur ton site apres mon arrivee a 'Stanbul et ca m'a fait sourire de voir que l'on avait suivi un peu la meme route (en meme temps plus on se rapproche de Byzance,moins on a le choix :-\)
Marrant aussi de voir la precipitation dans les moyennes journalieres... L'ete et la joie d'arriver enfin pour toi, l'hiver et l'envie d'en terminer pour moi  :D
Personnellement je deteste marcher sur les grandes routes et aller dans les grandes villes, mais malgre ca je pense que ce qui m'a gache l'arrivee a Istanbul (joie) vient surtout du fait que j'ai traverse la Thrace en hiver: mauvais temps, campagnes mornes et obligation d'accomplir la tache journaliere avant la tombee de la nuit (suicidaire de marcher sur des voies rapides de nuit). Je pense que simplement 1 ou 2 heures de jours supplementaires auraient completement change la donne...
Et puis bon c'est pas grave, j'ai relu l'extrait de ton arrivee a Istanbul donc j'ai pu me projeter dans tes chaussures et imaginer ce que ca aurait pu etre  :)

Les souvenirs de ma lecture de Pelerin d'Orient remontent petit a petit a la surface entrainant avec eux moultes questions...
Je te laisse un peu de repit, le temps de trier un peu tout ca, avant d'ouvrir le feu  :)

Criss Kenton. franc tireur depuis 1983

13 janvier 2009 à 10:42:18
Réponse #196

swisstraceur


Bonjour Cesco,

Heureux de te voir sur le forum  :)  Je viens régulièrement visiter ton site que j'aime beaucoup (et les photos) :love: Ces voyages sont une magnifique source d'inspiration pour moi. J'espère qu'un jour je pourrais aussi prendre mon sac à dos pour un long voyage comme ceux-ci.

J'ai essayé de me procurer le livre le Pélerin d'Orient il y a environ une année, mais je ne l'ai malheureusement pas trouvé en magasin.  :( Je vais regarder à nouveau en espérant qu'il soit désormais disponible en Suisse.

Edit : Je viens de me renseigner et effectivement ils vont recevoir dans quelques temps la réédition du livre. Cette fois je crois que ce sera tout bon pour moi, je vais enfin pouvoir le lire  :yeah
« Modifié: 13 janvier 2009 à 10:57:15 par swisstraceur »
Ses journées étaient occupées à scier, chasser, pêcher, coudre et réparer. Une vie est réussie quand elle n'est faite que de verbes d'action.


13 janvier 2009 à 11:06:13
Réponse #197

Criss Kenton


"Pelerin d'orient" m'avait permi de voyager avant le depart et grace a ma soeur qui va me rejoindre cette semaine, "Pelerin d'occident" va m'accompagner un peu en Turquie  ;)
:'( Apparemment "Pelerin d'occident" n'est pas encore paru (pas encore dispo a la Fn@c) et trop tard pour le commander, je vais devoir patienter... :'(

Criss Kenton, a l'arrache comme d'habitude et ca depuis 1983

13 janvier 2009 à 16:13:50
Réponse #198

Cesco


Les deux livres : Pèlerin d’Orient – À pied jusqu’à Jérusalem et Pèlerin d’Occident - À pied jusqu’à Rome devraient être en librairie en France entre le 20 et le 30 janvier 2009. Avec un petit décalage, ils seront aussi disponibles en Suisse, en Belgique et au Canada.

On peut d'ores et déjà les commander en ligne auprès des grands distributeurs habituels (voir liens directs sur mon site).

Enfin, je travaille pour faire une vente directe sur mon site afin de permettre aux internautes d'acheter leur livre préféré avec une dédicace de l'auteur ! Mais en ce moment je suis en train de ramer avec Paypal, les tests sur carte bancaire et les différents boutons "ajouter au panier", "payer ma commande" etc. Donc je ne sais pas encore quand ce sera disponible...




23 février 2009 à 14:56:47
Réponse #199

Criss Kenton


Comme promis je suis en train de travailler à un compte rendu de ces 6 premiers mois. Voici déjà la liste ou plutôt les liste du matériel utilisé pendant la marche, soit 1000 km cet été et 1000 km cet hiver :)



Je n'ai pas fait de liste pour la partie vélo car l'équipement était sensiblement le même que pour la partie été avec quelques ajouts et beaucoup de fluctuations (space blanket, sursac imper, pantalon et t-shirt supplémentaires, etc.). De plus ayant une capacité d'emport supérieure en vélo, il y a moins de compromis à faire c'est donc moins intéressant car moins "réfléchi"  (du moins pour mon périple);)


Criss Kenton, blacklisté depuis 1983

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité