Nos Partenaires

Auteur Sujet: ecole "démocratique".  (Lu 4449 fois)

05 juin 2016 à 19:07:09
Réponse #25

Djeep


BJR

Je soulignais juste que ta remarque était aussi gratuite comme tu le dis...

Elle n'était nullement gratuite. Elle me permettait simplement d'indiquer un contexte professionnel - donc mon expérience pédagogique - hors forum. Il arrive malheureusement qu'un apprenant soit totalement responsable de son échec  :(

Citer
Dire que tu fais du Freinet...

Freinet ou anti-Freinet n'est pas le but de ce fil de discussion et franchement les querelles de clocher n'ont pas le moindre intérêt. Je pense sincérement que toutes les méthodes pédagogiques sont +/- bonnes à partir du moyen où elles permettent à un apprenant d'être autonome dans une voie choisie.

Citer
n'explique pas pourquoi... tu penses que ce que j'ai dit avant était faux, absurde...

Car rien ne te permet d'affirmer le "jamais" que tu as mis en avant.

HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

05 juin 2016 à 19:07:44
Réponse #26

Hurricane


C'est un gros soucis dans les petites écoles ça...
La réforme des rythmes a été conçu uniquement pour s'adapter aux grandes villes, comme d'habitude en fait...

Dans ma petite école de montagne, avec ses 42 gamins pour deux classes ( de la petite section au CM2 ), l'équipe enseignante a jamais été en mesure de trouver des activités pour les gosses après 15h40... Tout simplement parce que personne est disponible pour monter animer un truc durant 1h seulement ( avec le trajet aller/retour qui va faire quasiment la même durée ).

J'en discutais avec la directrice ( également instit' des " grands ", payée suivant la grille educ nationale sans supplément pour le fait qu'elle ai 4 niveaux dans sa classe et qu'elle soit directrice... )  l'autre jour ( je suis accompagnateur agréé sur pleins de sorties ), elle me demandait si j'avais vu une différence depuis deux ans, bah a part que les enfants sont claqués a partir du mercredi soir et que j'ai plus le temps de rien faire l'après midi... :p

Et heureusement qu'on a une APE qui déchire et pleins d'accompagnateurs, parce que le budget alloué par l'état est ridicule autrement...
C'est l'APE qui paye les trajets en bus pour les sorties scolaires ( y compris les séances de piscine... ), et avec les nouveaux quotas d'accompagnateur, si pas de parents agréés, pas de sorties...

Chez nous c'est le même problème et le gouvernement y est sourd.
"Des choses simples pour des gens simples". Benoit, NDS.

05 juin 2016 à 19:19:54
Réponse #27

Hurricane


Ici on a des collèges qui sont devenus des zones. C'est une réalité. Beaucoup de parents se saignent pour mettre les minos dans des écoles privées. Ceux qui n'ont pas les moyens cherchent des méthodes pour échapper à tel ou tel établissement imposé.

Pour mettre tout ça en rapport avec ce que je disait plus haut (effondrement de la structure familiale and co), des parents qui eux pensent bien éduquer leur enfants, ont du mal à les laisser tous les jours au milieu d'une faune qui elle, est beaucoup moins éduquée.

Beaucoup de parents m'ont confié "avoir peur" pour leurs enfants dans cette société à la con.
"Des choses simples pour des gens simples". Benoit, NDS.

05 juin 2016 à 19:35:55
Réponse #28

Dav


...Beaucoup de parents m'ont confié "avoir peur" pour leurs enfants dans cette société à la con.

Je confirme... J'en fais partie...  :(
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

05 juin 2016 à 19:44:38
Réponse #29

Enid


Une école alternative/démocratique se monte aussi par chez moi.

Les acteurs sont :
Une professeur ultra-motivée formation Montessori
Une bonne grosse poignée de parents des familles non-sco, dé-sco et sco, groupe qui s'élargit.

Les discussions sont :
Coût du bousin par mois. Ici, une école à plus de 100 euro/mois serait juste hors de portée de toutes les familles motivées. Le professeur penche pour un 80 euro/mois.
Quels horaires pour garantir aux lève-tôt et aux couche-tard un même accès à l'instruction.
Combien de/quels professeurs, qui se portent volontaire pour intervenir (artisans, artistes)...

Suivant le projet de loin en loin (j'ai choisi l'instruction en famille), je ne sais pas quelles sont les avancées des deux dernières semaines.

"Personne n'interdit à qui que ce soit de vivre sa vie comme un voyage ou comme autre chose qu'il se choisit. Y'a des contraintes, mais elles sont quand-même vachement larges. Faut juste pas avoir l'ambition de prouver à belle-maman qu'on est sain d'esprit." Karto

Ancien pseudo : lourse

05 juin 2016 à 20:01:47
Réponse #30

parchek


BJR

Elle n'était nullement gratuite. Elle me permettait simplement d'indiquer un contexte professionnel - donc mon expérience pédagogique - hors forum. Il arrive malheureusement qu'un apprenant soit totalement responsable de son échec  :(

Freinet ou anti-Freinet n'est pas le but de ce fil de discussion et franchement les querelles de clocher n'ont pas le moindre intérêt. Je pense sincérement que toutes les méthodes pédagogiques sont +/- bonnes à partir du moyen où elles permettent à un apprenant d'être autonome dans une voie choisie.

Car rien ne te permet d'affirmer le "jamais" que tu as mis en avant.

HN

Ba si j'ai bien précisé, je crois, -que pour MOI ce n'est jamais la faute de  l'élève (ou si on nuance jamais totalement). Tu as tout à fait le droit de penser le contraire. Même si avancer ,comme tu le fais, qu'un apprenant puisse être totalement responsable de son échec me semble étrange vu tes remarques...

Dsl mais je ne vois toujours pas en quoi le fait de dire en tout début de ton post que tu fais du Freinet justifie ton expérience pro,pédagogique, etc. "Faire" du Freinet (ou tout autre pédagogie comme tu le dis très bien) ne justifie rien.

Tout à fait d'accord avec toi sur les clochers du moment que l'enseignant est motivé (et motivant pour ses élèves ) c'est tout ce qui compte. (D'ailleurs si tu as des livres à me conseiller sur la pédagogie je suis preneur en m.p)

05 juin 2016 à 20:49:39
Réponse #31

mrfroggy


Le moins qu on puisse dire, c est que le sujet passionne ! et c est une très bonne nouvelle , tout n est pas foutu . ;# (dit l éternel pessimiste)

 restez calme malgré tout  ,ça serait dommage que ça finisse en sujet clos... ;)
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

05 juin 2016 à 20:56:42
Réponse #32

Djeep


BJR

...Même si avancer ,comme tu le fais, qu'un apprenant puisse être totalement responsable de son échec me semble étrange vu tes remarques...

Quelles remarques ? C'est un simple constat... malheureusement  :(

Citer
Dsl mais je ne vois toujours pas en quoi le fait de dire en tout début de ton post que tu fais du Freinet justifie ton expérience pro,pédagogique, etc. "Faire" du Freinet (ou tout autre pédagogie comme tu le dis très bien) ne justifie rien.

Ce n'est pas ce que j'ai évoqué. Surtout il n'y a pas la moindre tentative de "justification"  ;D

Sortir une phrase de son contexte est toujours pour moi une tentative de manipulation  ;)

HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

05 juin 2016 à 23:31:26
Réponse #33

parchek


BJR

Quelles remarques ? C'est un simple constat... malheureusement  :(

Ce n'est pas ce que j'ai évoqué. Surtout il n'y a pas la moindre tentative de "justification"  ;D

Sortir une phrase de son contexte est toujours pour moi une tentative de manipulation  ;)

HN

C'est clairement impossible qu'un échec d'élève ne soit que de son fait entre:
-le passé scolaire de l'élève
-la culture scolaire dans son milieux/famille...
-Toi (l'enseignant en général un)
-comment ca se passe à la maison...

Ba c'est pour ca que j'aimerai comprendre l'argument de ta phrase mais il semble que tu n'arrives pas à me l'expliquer ou en tout cas que je ne comprenne pas...
 Bref clôturons là, je comprendrais peut être dans 5, 10 30 ans... En ayant plus d'expérience.

06 juin 2016 à 08:34:34
Réponse #34

Claude Ponthieu


Sans politiser, que faut-il comprendre par École démocratique ?
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

06 juin 2016 à 08:46:04
Réponse #35

VieuxMora


Sans politiser, que faut-il comprendre par École démocratique ?

La réponse se trouve visiblement dans la lecture de l'onglet "le modèle"
Notamment un système de vote ou adultes et enfants ont des voix de même poids.
Mais prendre aussi le temps de tout lire. Voir le réseau et le rattachement à une expérience américaine.
http://lessemeursdecole.com/le-modele/

06 juin 2016 à 11:00:21
Réponse #36

Enid


Il y a aussi l'expérience d'A.S. Neill en Angleterre, à Summerhill.
Des enseignants qui proposent des cours, la liberté d'y assister ou non, une assemblée générale hebdomadaire une tête = une voix.
Un livre qui décrit cette expérience : Libres enfants de Summerhill, A.S. Neill

Le credo du fondateur de cette école : la liberté pas l'anarchie.
"Personne n'interdit à qui que ce soit de vivre sa vie comme un voyage ou comme autre chose qu'il se choisit. Y'a des contraintes, mais elles sont quand-même vachement larges. Faut juste pas avoir l'ambition de prouver à belle-maman qu'on est sain d'esprit." Karto

Ancien pseudo : lourse

06 juin 2016 à 11:25:06
Réponse #37

Mezig


Pour essayer de comprendre les problématique de l'éducation
https://www.youtube.com/watch?v=ACxRSSkYR_k
Désolé, ça fait plus que friser le politique mais pas facile de parler de l'un sans évoquer l'autre.
J'ai trouvé cette longue conférence (+ de 2 H ) a la fois drôle et extrêmement pertinente.
Les moyens sont la fin.

06 juin 2016 à 11:43:13
Réponse #38

Mrod


Bonjour,

Concernant les écoles alternatives. Par le biais d'une amie j'ai eu accès aux budgets prévisionnel d'un école alternative qui est en projet. Les sommes sont colossales si on souhaite rémunérer les enseignants. J'ai plus les chiffres de tête mais très franchement sans subventions c'est juste impensable même pour une famille de classe moyenne, ne serait-ce que pour un enfant.

Ce que je voit par chez moi depuis la mise en place du nouveau rythme scolaire :
- Des minos fatigués
- Des minos qui ont la chance d'avoir des parents qui peuvent les récupérer à 15H30
- Des minos qui n'ont pas cette chance, pour eux c'est 16H30
- Des minos qu'ont fout dans la cour à jouer au ballon, comme super activité promise dans le cadre du nouveau rythme scolaire : "activités éducatives complémentaires" (AEC).

Pauvre France.

+1


J'aimerai parlé du nouveau rythme scolaire, des différents mode d'application et des solutions possible en tant que parents et/ou intervenant. Peux être serait-il préférable d'ouvrir un nouveau sujet. A vous de voir, si besoin je copierai mon message dans un nouveau sujet.

J'ai suivi la discussion avec beaucoup d'intérêt. J'aimerai rebondir sur les propos d'Hurricane car même si chez nous la situation est un peu différente j'ai fait le même constat.
Voici la situation dans l'école de mes deux garçons. Avant le changement de rythme, 4 jours d'école par semaine. Nouveau rythme, école 5j/sem (le mercredi, matin uniquement) avec TAP le vendredi aprem. Dès la première année constat généralisé de la plus part des parents (et instits), les gamins crevé dès le mercredi soir, comme ils sont crevé ils sont insupportables. Et je vous raconte pas le bordel au niveau organisation pour les parents qui travaillent, l'alsh (centre aéré) étant déjà limite à l'époque en terme de capacité d'accueil par rapport aux demandes.
Concernant les Temps d'Activité Périscolaire, ceux-ci sont gérés par la municipalité, encadré par des bénévoles (souvent des "mamies") non professionnels. Rapidement les TAPs sont apparu comme une "punition" (je pèse mes mots) pour les enfants. Faut dire que ça frôle le ridicule parfois. Je me souviens d'une fois où ils ont fait un "atelier cuisine". Ils sont revenu le soir avec deux tartines de pain de mie. L'une couverte de beurre avec une demi tranche de jambon et l'autre, couverte de beurre aussi, mais sur laquelle ils avaient "collé" des fraises tagada... J'ai trouvé ça honteux en tant que parent et encore plus en tant que professionnel de l'animation.

A l'époque je n'avais ni le temps ni l'énergie pour réagir vis à vis de ça. Maintenant je commence à m'y intéresser d'avantage, je vois que dans d'autres écoles les TAP sont gérés différemment et je me demande ce qu'il serait possible de faire dans mon village. Mais c'est pas simple.

Deux autres exemples locaux:
L'école de la vallée (le haut de la vallée). Un groupe de parents motivé à pris en charge l'organisation des Tap lors de la mise en place du nouveau rythme. Chez eux c'est chaque soir de semaine. Ils ont réussi à mettre en place des activités variés et intéressantes mais uniquement parce qu'ils ont réussi à trouver des intervenants qualifiés ET bénévoles.
Une autre école, dans la vallée d'à coté fait intervenir des professionnels de l'animation dont une amie à moi. Une après midi par semaine. Elle est rémunérée mais franchement ça frôle la précarité.

Voilà,
Je me demande qu'est-ce que je peux faire. D'une part en tant que parents (ce qui est compliqué car légalement ce ne sont pas mes enfants). D'autre part en tant que professionnel de l'animation même si je ne bosse plus dans ce secteur là depuis quelques temps. Si vous avez des idées, des pistes, je suis preneur.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité