Nos Partenaires

Auteur Sujet: ecole "démocratique".  (Lu 4448 fois)

05 juin 2016 à 07:01:44
Lu 4448 fois

mrfroggy


A Quimper, une de ces écoles devrait ouvrir sous peu, il y aurait une dizaine de projet en cours..
Quelqu un connait ? C est intéressant, mais malgré tout je crains qu il y ai un coté sectaire...
Parce que je suis quand meme un poil fâché contre le système actuel, du fait d un quasi échec scolaire personnel, et ma fille ayant l air de prendre le même chemin que moi...je cherche des solutions alternatives..
des infos ici: http://lessemeursdecole.com/
en vous remerciant.
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

05 juin 2016 à 07:27:56
Réponse #1

DavidManise


Je connais pas celle là en particulier mais je constate que les institutions scolaires (et pratiquement toutes les institutions publiques françaises en fait) deviennent de plus en plus violentes.  Je vais pas glisser plus loin dans le politique, parce que je violerais ma propre règle, mais je constate qu'il est urgent de trouver des solutions alternatives dans tous les domaines, que ça soit santé, retraite ou éducation. 

Plusieurs types d'écoles alternatives existent.  On y sent très souvent une grosse grosse tendance baba cool / écolo / embrasseurs d'arbres qui personnellement m'agace un petit peu, MAIS :

- c'est fait par des humains pour des humains ;
- c'est souvent basé en tout ou en partie sur du bénévolat et de la vraie coopération ;
- c'est généralement bienveillant, et régulé de manière fine et intelligente ;
- même si rien n'est parfait, ça rend quand même aux enfants l'envie d'apprendre et de grandir, et juste pour ça, put**n de bordel de m*rde, ça vaut la peine... 

Ceux que le sujet intéresse plus globalement (que celle de Quimper) pourront regarder le boulot d'Isabelle Peloux qui est, vraiment, vraiment intéressant :

- http://www.lesamanins.com/ecole ;
- http://www.franceculture.fr/emissions/rue-des-ecoles/la-pedagogie-de-la-cooperation
- http://www.actes-sud.fr/catalogue/societe/pedagogie-de-la-cooperation

Et puis Google est votre ami.  Enfin y paraît :D

Biz ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

05 juin 2016 à 09:45:05
Réponse #2

parchek


Je ne suis pas d'accord sur la généralisation concernant le fait que l'école est de plus en plus violente... Qu'on soit d'accord ou non avec le gouvernement actuel on ne peut pas nier que les nouveaux programmes (ceux de maternelle) remettent l'enfant au centre du système educatif.

De plus, je vois chaque école comme une micro société. Dans certaines de nombreux projet valorisant les enfants/élèves, autrement que par le travail purement scolaire, sont mis en place chaque année  (fête de l'école où les élèves vont jouer d'instruments de musique, organisation d'un cross au profit d'une association...).

Bien sur il reste encore des écoles / classes /enseignants qui oublient de mettre en valeur les enfants, de les valoriser avant de les casser, etc mais ca change (en bien je pense).

Après on ne comprend pas toujours ce que fait le ministère des fois (fermeture de classes pilotes Montessorie alors que ça fonctionnait bien...) mais les enseignants se bougent de plus en plus pour faire une ecole plus humaine ,se forme par eux même aussi.

Un autre travail intéressant est celui de Céline Alvarez.

05 juin 2016 à 10:25:16
Réponse #3

Mrod


Salut,

Parchek,
Juste une nuance à apporter vis à vis de tes propos. Ce n'est pas parce que les nouveaux programmes remettent l'enfant au centre du processus d’apprentissage que c'est ce qui se passe dans la réalité. Voir les lois (vielles de dix ans) qui ont réformé l'éducation spécialisée et qui ne sont toujours pas appliquées dans certaines structures.

Plus généralement,
Par chez moi (Cévennes) toujours pas d'école alternative, hélas. On a quand même la chance d'avoir de super instituteurs au village, j'en connais plusieurs personnellement. Mais comme y'a pas d'alternative y'a de plus en plus d'enfants hors-sco(larité), y'a même un petit comité qui c'est crée et se réuni (parents et enfants) une fois par semaine pour passer une journée tous ensemble. Une belle initiative mais concrètement c'est pas viable pour tous les parents car qui dit enfants hors-sco signifie qu'un des parents ne travaille pas, chose presque impossible pour une famille mono-parentale.

Je rejoins les propos de David concernant le coté un peu stéréotypé des écoles alternatives et un certain mécontentement vis à vis de l'éducation nationale. Mais on est pas ici pour critiquer la politique de l'état...

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

05 juin 2016 à 10:51:18
Réponse #4

parchek


Salut,

Parchek,
Juste une nuance à apporter vis à vis de tes propos. Ce n'est pas parce que les nouveaux programmes remettent l'enfant au centre du processus d’apprentissage que c'est ce qui se passe dans la réalité. Voir les lois (vielles de dix ans) qui ont réformé l'éducation spécialisée et qui ne sont toujours pas appliquées dans certaines structures.

Plus généralement,
Par chez moi (Cévennes) toujours pas d'école alternative, hélas. On a quand même la chance d'avoir de super instituteurs au village, j'en connais plusieurs personnellement. Mais comme y'a pas d'alternative y'a de plus en plus d'enfants hors-sco(larité), y'a même un petit comité qui c'est crée et se réuni (parents et enfants) une fois par semaine pour passer une journée tous ensemble. Une belle initiative mais concrètement c'est pas viable pour tous les parents car qui dit enfants hors-sco signifie qu'un des parents ne travaille pas, chose presque impossible pour une famille mono-parentale.

Je rejoins les propos de David concernant le coté un peu stéréotypé des écoles alternatives et un certain mécontentement vis à vis de l'éducation nationale. Mais on est pas ici pour critiquer la politique de l'état...

Nico
La loi dont tu parles est hélas une duperie mis en place pour faire des économies. Aujourd'hui les enseignants  ne sont pas formés pour enseigner à ces enfants. Du coup on essaie de faire ce qu'on peut mais hélas ce n'est pas suffisant

Concernant les nouveaux programmes pour travailler sur de nombreuses écoles ils seront mis en place dans leur totalité je pense maximum à la rentrée 2017 (le temps de tout digerer, comprendre ces programmes...). Bien sur certains enseignants ne respecteront pas tout mais ca...

Beaucoup de chose ne vont pas dans l'E-N (manque de formation, manque de remise en question, manque de communication avec les parents, etc) mais je pense que ca s'améliore, en tout cas j'espère...

Concernant les écoles alternatives je suis d'accord avec vous c'est honteux de ne pas en trouver plus et que dans la plupart des cas privées (et donc réservé à  certaines catégories).
Chaque élève qui sort du système scolaire est un échec qui devrait nous interroger.

05 juin 2016 à 11:34:38
Réponse #5

DavidManise


Je ne suis pas d'accord sur la généralisation concernant le fait que l'école est de plus en plus violente... Qu'on soit d'accord ou non avec le gouvernement actuel on ne peut pas nier que les nouveaux programmes (ceux de maternelle) remettent l'enfant au centre du système educatif.

Ouais c'est ça, et moi je suis Pamela Anderson :D ;)

C'est peut être vrai sur papier...  et vu d'en haut, et dans certaines écoles, mais je peux te citer pas mal d'exemples du contraire...  documentés.

La souffrance à l'école est une vraie, vraie, vraie réalité tant pour les gamins que pour les enseignants et autres salariés des mairies qui gravitent autour. 

Et là je n'incrimine pas spécialement le gouvernement actuel : depuis 30 ans tous les gouvernements Français ont été systématiquement à gerber, peu importe leur "bord"...  Le problème est plus profond que ça.  Beaucoup.

Citer
De plus, je vois chaque école comme une micro société. Dans certaines de nombreux projet valorisant les enfants/élèves, autrement que par le travail purement scolaire, sont mis en place chaque année  (fête de l'école où les élèves vont jouer d'instruments de musique, organisation d'un cross au profit d'une association...).

Ouais...  mais le gamin qui veut pas faire la sieste, ben il fait la sieste.  Et le gamin qui diffère trop, ben soit il souffre, soit il diffère moins...  soit il part dans une filière de type handicap / t'as un problème / etc.

Citer
Bien sur il reste encore des écoles / classes /enseignants qui oublient de mettre en valeur les enfants, de les valoriser avant de les casser, etc mais ca change (en bien je pense).

Je pense qu'il existe certains enseignants qui prennent sur EUX pour créer une bulle de santé mentale dans leur classe (5% ?) mais ce que je vois globalement c'est des structures administratives toxiques qui broient les enseignants autant que les enfants, et les familles.

Citer
Un autre travail intéressant est celui de Céline Alvarez.

+1000 ! :)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

05 juin 2016 à 12:01:06
Réponse #6

Hurricane


Ce que je voit par chez moi depuis la mise en place du nouveau rythme scolaire :
- Des minos fatigués
- Des minos qui ont la chance d'avoir des parents qui peuvent les récupérer à 15H30
- Des minos qui n'ont pas cette chance, pour eux c'est 16H30
- Des minos qu'ont fout dans la cour à jouer au ballon, comme super activité promise dans le cadre du nouveau rythme scolaire : "activités éducatives complémentaires" (AEC).

Pauvre France.
"Des choses simples pour des gens simples". Benoit, NDS.

05 juin 2016 à 12:04:41
Réponse #7

Claude Ponthieu


Chaque élève qui sort du système scolaire est un échec qui devrait nous interroger.

Peux-tu développer cette phrase ?
Elle est sujette à différentes interprétations… — un échec pour l’Éducation Nationale ou pour l’élève ?

Merci
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

05 juin 2016 à 12:14:38
Réponse #8

Hurgoz


Yo,

Je suis relativement d'accord avec ce qui a précédemment été dit (d'ailleurs, merci pour les ref!  :up: )

Un constat simple: à la base, l'école de la république (je remonte pas jusqu'à Charlemagne là, hein! ;) ) était faite pour former des citoyens (donc, des personnes capables de s'intégrer dans le tissu social), aujourd'hui, elle est faite pour former des travailleurs et des consommateurs; hors, il faut admettre que le modèle que l'on nous vend, n'est pas un modèle basé sur la coopération mais la compétition. CQFD

Un point, par contre:

Citer
Plusieurs types d'écoles alternatives existent.  On y sent très souvent une grosse grosse tendance baba cool / écolo / embrasseurs d'arbres qui personnellement m'agace un petit peu, MAIS :

Là dessus, je resterai vigilant. Gamin, j'ai faillit rentrer dans une des ces écoles spécialisés. Heureusement qu'il n'en fut rien, car la structure était gérée par l'OTS...et il y a tout plein de petit groupuscules pas adorateurs d'arbres du tout, qui sont tout à fait OK pour prendre en charge l'éducation de nos "tête blondes" (les légionnaires du Christ par exemple). Ca ne veut pas dire que toute ces structures le sont, mais vigilance sur d'où proviennent les fonds; plus encore si c'est dans un patelin paumé et discret.

Un Jésuite à dit un jour: "Un gamin, je le forme jusqu'à l'âge de 7 ans, après je n'en ai plus besoin" (voir là de dans: "je le format jusqu'à l'âge de 7 ans")

Tcho

Hugo
« Modifié: 05 juin 2016 à 12:24:45 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

05 juin 2016 à 12:26:33
Réponse #9

b@s


David, j'ai lu ton blog sur l'école alternative, et  je trouverai vraiment intéerssant d'avoir une vraie discussion sur le sujet , vu que je bosse dans l'éducation et le handicap en même temps (et oui, y'a de la souffrance, mais je trouve qu'il y en a moins que dans les classes autour, surtout à cet âge là). D'ailleurs si un jour t'as une journée libre, on fait une petite sortie nature  :love: :doubleup:

la souffrance des collègues enseignants existent aussi, méprisés ou moqués par 80 % de la population, par leur hiérarchie, et souvent aussi par certains mômes... ceci dit on est des adultes et on peut (on devrait pouvoir) se défendre sans haine, sans violence, mais avec fermeté (je dis ça surtout pour la hiérarchie en fait)

En fait le système n'est pas bienveillant, il est comptable. la put**n de question qui revient en boucle c'est ce que ça va couter. Et parfois on a une grosse envellope de pognon à dépenser pour des trucs dont l'interêt est à tout le moins relatif ...Mais la plupart du temps on bricole, faute de moyens mais surtout faute d'anticipation et de logique... et de ce côté là aussi vaut mieux être riche et en bonne santé que pauvre et malade, hein ... ;#

effectivement les écoles alternatives sont rares et souvent des embrasseurs d'arbres, il y en a une en sud ardèche gérée par la fille de Pierre rabbhi. ça ne convient pas à tout le monde et de toute façon ça n'accueille que très peu de mômes ...

05 juin 2016 à 13:59:22
Réponse #10

parchek


David pour la sieste c'est plus rare de forcer l'enfant aujourd'hui...
Dans mon cas perso, deux élèves ne faisaient pas la sieste l'aprem: le premier allait avec une classe de moyens, la seconde restait au dortoir parce qu'elle ne voulait pas aller avec des plus grands (je ne pouvais pas être avec car en décloisonnement l'après midi avec les grands).

C'est sur que ce n'est pas rose pour les enseignants depuis un moment (rien qu'à voir le nombre de démission de professeurs débutants chaque année depuis 2ans).
 De plus en plus de paperasses, des formations inintéressantes (quand je suis arrivé il y a 4ans on
pouvait faire un recyclage des premiers secours /an, aujourd'hui nous sommes formés à distance de plus en plus...), des enfants rois aussi qui ont de moins en moins de limite à la maison, des collègues qui condamnent les élèves dès le CM1... Donc oui malaise au travail mais bon comme le dit b@s pour les adultes c'est moins grave.

Pour les programmes et les enseignants il est vrai que je n'ai peut être pas une vision global vu que je travaille en R.E.P (ex Z.E.P) donc très souvent avec des équipes motivées.

Claude: clairement un échec du système scolaire (et surement dans certains cas avec "l'aide" de la famille). Je pense que l'élève n'est jamais en cause. C'est soit qu'on a pas réussi à le motiver, à l'encourager bien souvent ou encore qu'on ne l'a pas compris...

b@s tout à fait d'accord avec toi

edit: tout à faire Hurricane les nouveaux rythmes scolaires sont clairement merd****, mais bon les gens n'ont pas bougé non plus...

05 juin 2016 à 14:21:51
Réponse #11

Hurricane


Citer
edit: tout à faire Hurricane les nouveaux rythmes scolaires sont clairement merd****, mais bon les gens n'ont pas bougé non plus...

Je compare notre société, notre "monde" actuel comme un ordinateur qui souffre de plantages intempestifs dont on ne sait plus cerner la cause et encore moins le réparer...

Un ordinateur dont il reste encore la solution du reset voir du reformatage complet avec ré-installation de fichiers propres et opérationnels.

Les gens ne "bougent" pas et ne bougeront pas tant qu'on leur gardera la tête hors de l'eau. Si demain 85% des gens peuvent plus payer leurs factures, ça sera une autre histoire.


Citer
Claude: clairement un échec du système scolaire (et surement dans certains cas avec "l'aide" de la famille). Je pense que l'élève n'est jamais en cause. C'est soit qu'on a pas réussi à le motiver, à l'encourager bien souvent ou encore qu'on ne l'a pas compris...

Je dirait la part imputable à la famille est bien plus grande que ce qu'on pourrait penser. Avec le grand bordel généralisé au niveau des couples, faut pas s'étonner. je les voit évoluer les minos. Une bonne partie d'entre eux deviendraient pas des paumés si des parents s'étaient occupés d'eux. Du coup c'est la rue qui les éduque.

Je voit des petits qui sont déjà en souffrance à 3 ans parce que le papa et la maman se foutent sur la tronche. je passe pas une semaine de boulot sans recueillir les faits de problèmes conjugaux divers et variés. c'est inquiétant pour les enfants.

On est là aussi dans une problématique qui fait partie intégrante du bazard généralisé.
« Modifié: 05 juin 2016 à 14:33:20 par Hurricane »
"Des choses simples pour des gens simples". Benoit, NDS.

05 juin 2016 à 14:50:49
Réponse #12

Djeep


Je pense que l'élève n'est jamais en cause. C'est soit qu'on a pas réussi à le motiver, à l'encourager bien souvent ou encore qu'on ne l'a pas compris...

BJR Oh que c'est beau ! Et pourtant !  :-[ HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

05 juin 2016 à 15:06:29
Réponse #13

Hurricane


BJR Oh que c'est beau ! Et pourtant !  :-[ HN

Un "bon" formateur et enseignant a tendance à considérer que si un apprenant n'est pas arrivé au point voulu, c'est qu'on a pas su l’accompagner. Ca serait, ceci dit, utopique de penser que cette théorie est valable pour 100% des enfants qu'on doit former.
"Des choses simples pour des gens simples". Benoit, NDS.

05 juin 2016 à 15:18:31
Réponse #14

Djeep


BJR Je suis enseignant et je base ma pédagogie sur les travaux de Célestin FREINET ( pédagogie active ) et ce qui m'a justement fait tiquer c'est le "Je pense que l'élève n'est jamais en cause"  ;) HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

05 juin 2016 à 15:37:21
Réponse #15

Draven


Ce que je voit par chez moi depuis la mise en place du nouveau rythme scolaire :
- Des minos fatigués
- Des minos qui ont la chance d'avoir des parents qui peuvent les récupérer à 15H30
- Des minos qui n'ont pas cette chance, pour eux c'est 16H30
- Des minos qu'ont fout dans la cour à jouer au ballon, comme super activité promise dans le cadre du nouveau rythme scolaire : "activités éducatives complémentaires" (AEC).

Pauvre France.

C'est un gros soucis dans les petites écoles ça...
La réforme des rythmes a été conçu uniquement pour s'adapter aux grandes villes, comme d'habitude en fait...

Dans ma petite école de montagne, avec ses 42 gamins pour deux classes ( de la petite section au CM2 ), l'équipe enseignante a jamais été en mesure de trouver des activités pour les gosses après 15h40... Tout simplement parce que personne est disponible pour monter animer un truc durant 1h seulement ( avec le trajet aller/retour qui va faire quasiment la même durée ).

J'en discutais avec la directrice ( également instit' des " grands ", payée suivant la grille educ nationale sans supplément pour le fait qu'elle ai 4 niveaux dans sa classe et qu'elle soit directrice... )  l'autre jour ( je suis accompagnateur agréé sur pleins de sorties ), elle me demandait si j'avais vu une différence depuis deux ans, bah a part que les enfants sont claqués a partir du mercredi soir et que j'ai plus le temps de rien faire l'après midi... :p

Et heureusement qu'on a une APE qui déchire et pleins d'accompagnateurs, parce que le budget alloué par l'état est ridicule autrement...
C'est l'APE qui paye les trajets en bus pour les sorties scolaires ( y compris les séances de piscine... ), et avec les nouveaux quotas d'accompagnateur, si pas de parents agréés, pas de sorties...
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

05 juin 2016 à 16:34:34
Réponse #16

Hurgoz


Yo,

( je suis accompagnateur agréé sur pleins de sorties )

Question: Pour être accompagnateur agréé, tu as du passer un BAFA? (en gros, c'est quoi qu'il faut faire pour être accompagnateur?) ;#

Merci

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

05 juin 2016 à 17:05:08
Réponse #17

parchek


BJR Je suis enseignant et je base ma pédagogie sur les travaux de Célestin FREINET ( pédagogie active ) et ce qui m'a justement fait tiquer c'est le "Je pense que l'élève n'est jamais en cause"  ;) HN

On n'est pas obligé d'être d'accord avec tout Freinet non plus ... ;D

05 juin 2016 à 17:24:22
Réponse #18

Djeep


BJR  :down: Je ne vois pas le rapport et ce n'est pas le but de ma remarque concernant ton affirmation gratuite ! HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

05 juin 2016 à 17:37:39
Réponse #19

bison solitaire


Perso, enfant (je vais sur les 44), jusqu'en 5ème, j'étais à l'école le mercredi matin (privée)
Puis ça a été le samedi matin (déménagement, école publique), avec le mercredi libre.
Ben je peux vous assurer que j'ai toujours préféré le premier rythme.

Pour le reste, bien d'accord avec l'aspect compétition plutôt que coopération (avec en plus l'alibi que dans la vie c'est comme ça); effectivement les profs ne sont pas formés à la méthode de placer l'enfant ou n'importe quel apprenant au centre de son apprentissage; et je crois qu'il est illusoire de penser qu'on peut motiver quelqu'un (par contre on peut essayer de lui montrer qu'il est en fait motivé mais qu'il le sait pas encore  ;#)
« Modifié: 05 juin 2016 à 18:13:40 par bison solitaire »

05 juin 2016 à 18:04:25
Réponse #20

b@s


il est aussi un peu vain de croire que le prof va par miracle rendre le gamin acteur quand il n'a rien d'autre à faire que de regarder hanouna ou son smartphone, et pioncer en classe sans se faire remarquer, ou suivre le troupeau pour ne pas être harcelé ou moqué .
 l'exemple donné à la maison est malheureusement  souvent celui de l'assistanat ou du ralage professionnel (on n'a pas le choix !on peut pas faire autrement ! c'est la faute de ...) ... et je ne pense pas forcement à des familles du quart monde, loin de là, on peut être  peté de thunes et au final assumer peu de responsabilités REELLES (hein ? qui a dit comme les politiques? ;#)

C'est la société qui est malade, et tous ses membres trinquent, il faut changer ce qu'on peut, en partant du bas. pas à pas.
le changement vers la bienveillance à l'école (qui n'empêche pas l'exigence) partira des individus, pas d'un quelconque responsable.

05 juin 2016 à 18:46:59
Réponse #21

parchek


BJR  :down: Je ne vois pas le rapport et ce n'est pas le but de ma remarque concernant ton affirmation gratuite ! HN
Je soulignais juste que ta remarque était aussi gratuite comme tu le dis... Dire que tu fais du Freinet n'explique pas pourquoi  (en tout cas pour les personnes qui ne sont pas fan/ne connaissent pas Freinet) tu penses que ce que j'ai dit avant était faux, absurde...

Mais cool que des enseignants pratiquent cette Methode. Dsl si tu as mal pris ma remarque.

Édit: b@s tout à fait d'accord avec ta dernière phrase.

05 juin 2016 à 18:55:59
Réponse #22

Draven


Question: Pour être accompagnateur agréé, tu as du passer un BAFA? (en gros, c'est quoi qu'il faut faire pour être accompagnateur?) ;#

Nop, une réunion en début d'année, je me souviens pas du status de l'intervenant, qui expliquait les trucs importants sur la gestion d'un groupe scolaire, ensuite il parlait plus particulièrement des diverses activitées possibles en tant qu'accompagnateur agréé ( en gros vélo, marche, piscine et chez nous ski de fond, de descente et raquettes ).
Ensuite tu a une fiche par activité, et tu remplis un papier pour chaque activitée que tu veux prendre. L'agréement est valable 5ans, faut juste se sentir concerné et être capable de gérer ce qu'on te demande ( et d'en avoir sous le pied pour garder une marge énorme en cas de soucis avec un des nains ).

Perso j'ai tout pris comme agréement, mais je me sent pas encore capable d'encadrer en ski de fond par exemple ( ça va faire rigoler Arnaud je pense... ). Mais dans deux ou trois ans, pourquoi pas...
Surtout que par chez nous, y'a des gosses de 8ans qui fond du ski de fond depuis qu'ils savent marcher... alors c'est dur a suivre !

Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

05 juin 2016 à 19:02:05
Réponse #23

Hurricane


BJR Je suis enseignant et je base ma pédagogie sur les travaux de Célestin FREINET ( pédagogie active ) et ce qui m'a justement fait tiquer c'est le "Je pense que l'élève n'est jamais en cause"  ;) HN

On est d'accord.  :up:

j'ai plusieurs exemple sur ma commune parce que les minos je les connait. J'ai par exemple une fraterie de 5 minos, c'est un carnage. Les parents les lâchent dans la rue. Le plus jeune a 5 ans.

Ils ont une chance : On est dans un village. Tout le monde les surveille, notamment sur le chemin de l'école pour pas qu'ils se taillent dans la nature.

L'école ? ils en on rien à foutre... Ils se mettent des coups de latte dans la cour, ils insultent tout le monde... La mère est dépassée. Je l'ai déjà chopé mais elle m'a dit qu'elle s'en sortait pas avec sa horde de gremlins. Le père n'est jamais là et il s'en tape. Dans une grande ville ils seraient déjà chouffeurs professionnel avec un bon salaire.

L'école pourra peut etre en "sauver" un, j'en sait rien, je verrais ça plus tard. Des minos en souffrance familiale s'en sont sorti. Ca dépends du gamin, mais un contexte pareil ça aide pas.

Tout ça pour dire que l'échec scolaire, c'est un ensemble de choses généralement, et le contexte familial peut etre déterminant.

Je connait un mino qui vient le matin en tenant son froc pour pas qu'il tombe... Qu'est ce que tu veut qu'il s'épanouisse à l'école...

"Des choses simples pour des gens simples". Benoit, NDS.

05 juin 2016 à 19:05:32
Réponse #24

Dav


...C'est la société qui est malade, et tous ses membres trinquent, il faut changer ce qu'on peut, en partant du bas. pas à pas.
le changement vers la bienveillance à l'école (qui n'empêche pas l'exigence) partira des individus, pas d'un quelconque responsable.

... des "5%" quoi...  :)

Allez les gars, on lâche rien!  :doubleup:
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité