Nos Partenaires

Auteur Sujet: préparation pour mon 1er bivouac et en solo  (Lu 2222 fois)

30 mai 2016 à 23:39:30
Lu 2222 fois

sev et yoko


Bonjour,  donc voilà je me prépare pour mon 1er bivouac en solo avec ma chienne.
pas de date encore définie car je ne suis pas prête (le mois de juin serai bien ), manque quelques trucs à acheter,
et surtout une préparation mental ... sangliers, mon pire cauchemar  :-[

Le but de ce 1er bivouac, n'est pas de voir mes limites physique, mais de vaincre cette peur, de la bête et d’être seule dans ma tente en plein milieu de la nuit dans les bois.. Bon pas vraiment seule puisque ma chienne sera là, mais je sais qu'au moindre bruit elle va aboyer comme une furie, que ce soit un chevreuil ou pire, un sanglier....  je sais déjà que je ne vais pas beaucoup dormir ^^

j'ai déjà préparer mon itinéraire, dans le pilat ... une 20ene de kms très peu de déniveler, comme je l'ai dit le but pour le coup n'est pas le physique mais l'aventure de dormir dehors, seule

dite moi ce que vous en pensez,
j'ai choisie un coin avec de l'eau un peu partout (rivière et lac), ayant ma chienne quoi boit pas mal, moi pareil.... (exemple de la dernière rando 6h de marche dans une région vallonnée  à nous 2 : 4 litres..)

donc j'embarque : gourde souple, plus 2 bouteilles et pastilles pour l'eau
kit bobos pour toutou et moi
réchaud,( j'ai déjà fait des feus mais je préfère éviter) popote
café soluble en sachet dose, thé, barre céréale, chocolat, graines en tout genre et fruits secs. soupe chinoise, gâteaux, et le manger de toutou
pour dormir ma tente, mon duvet et un matelas gonflable, toutou dors avec moi
lampe frontale et lampe torche
de quoi faire du feu au cas où.. j'ai des silex, et de l'amadouvier bien sec + du sisal en fibre... mais j'ai aussi un briquet et des allumettes
du pq et pour la pelle je vais prendre un truc de jardinage très léger qui pour une 1ere fera l'affaire  ;D
un couteau.
2 sac congel, sac poubelle,
mes papiers et ceux de toutou
un miroir, un sifflet
ma carte, ma boussole, et mes notes

vêtement pour dormir et un tee shirt en plus  et 2 paires de chaussettes (je transpire pas mal) bonnet gant
j'ai des bonne chaussures avec de bonnes semelles intérieurs, polaire, coupe vent, pantalon...

pour 2 jrs vous en pensez quoi?
et question sanglier, si par pas de bol un s'approche de ma tente la nuit, ma chienne va faire vilain, même très vilain , il risque de charger la tente, ou plutôt se barrer??? :-\
si je tends des fils avec des grelots ça les ferais furie?

tous conseils, sur les sangliers sont les bienvenue, pour le moment c'est eux qui m’empêche.... je n'en ai jamais croiser, et je me dit que l'odeur du chien les faits peu être (j’espère) fuir mais je n'en sais rien
merci :)

simplement

30 mai 2016 à 23:51:01
Réponse #1

sev et yoko



désolé je penses que j'ai pas mis dans la bonne catégorie, ( alala ces nouveaux )
simplement

31 mai 2016 à 00:24:45
Réponse #2

Hurgoz


Yo

j'ai des silex, et de l'amadouvier bien sec + du sisal en fibre...

Tu t'es déjà exercée avec tes silex? Parce qu'honnêtement, si ce n'est pas le cas, et que tu ne parts pas dans l'idée de t'en servir, tu peux les laisser à la maison: c'est pas un bon backup si t'as jamais testé....et puis un briquet et de l'amadou feront plus l'affaire, à mon sens.

Après, pour le reste du matos tu vas être, je pense, assez large (voir quand même le niveau d'isolation de ton sac de couchage).

Pour les grelots, non ça ne les fera pas fuir....

Pour ce qui est des sangliers, plusieurs trucs pour installer ton bivouac:
  • Regarde les traces au sol: si c'est labouré, ou qu'il y a des traces de passages (que se soit sanglier ou autre d'ailleurs), c'est pas un bon coin: les bestioles passent souvent aux mêmes endroit
  • Les chênes ont un enracinement solide; par contre, en automne, ils perdent des glands que les sangliers aiment bien...
  • En moyenne, c'est une mauvaise idée de s'installer trop près d'un cour d'eau en bivouac: s'il pleut, c'est un coup à finir les pieds dans l'eau; et c'est également une mauvaise idée de s'installer sur un point d'accès au cour d'eau si tu ne tiens pas à croiser des bestioles.
Après, il y a la gestion de toutoune par rapport aux sangliers, et ça, je n'en sais rien.

Enfin, je pense que si t'es pas vraiment tranquille à dormir dehors, pour le premier coup, tu ne devrais pas y aller seule: tu vas passer une nuit de m*rde à ouvrir l'œil à chaque bruit (et dieu sait qu'une foret ça en fait du bruit!  :glare: ). Bref, c'est juste pour pas te faire une première expérience pourrie sans raison...

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

31 mai 2016 à 04:28:26
Réponse #3

François


Quitte à "passer une nuit de m*rde ", on peut aussi prendre l'option bivouac à la belle étoile : juste un matelas pour le confort, une grande couverture, peut-être aussi un poncho ou une bâche contre une éventuelle averse ; dormir - ou pas - à l'abri du vent, habillée + gants, bonnet et foulard, avec une bonne lampe à portée de main. En option : copine pour tchatcher toute la nuit.
Après ça, les nuits suivantes paraîtront royales. :)

Les dangers la nuit en forêt, objectivement, sont bien plus faibles que les risques de la vie courante : accidents de la circulation, accidents domestiques, accidents du travail.
Et, de toutes façons, une tente et un sac de couchage n'y changeront pas grand chose.

Espérer le meilleur, prévoir le pire.

31 mai 2016 à 08:33:10
Réponse #4

Pierrot


Salut,
déjà avec un chien il y a de fortes chances que tu ne vois aucun animal, comme tu le dit toi-même l'odeur va les faire passer plus loin.

Je viens de passer 6 nuits dehors au pied des Pyrénées, j'ai dormi sous tarp en sous bois, pas de chien, pas de feu, j'ai vu en tout et pour tout un chevreuil, en revanche j'ai dû chaque nuit livrer un combat acharné contre des armées de redoutables limaces.......  :lol:

Quant aux sangliers, j'ai passé trois ans à essayer de les photographier dans la Nièvre, même en allant dormir à coté des souilles, je ne les ai jamais vu que de trop loin, ils se sont toujours enfui aussitôt qu'ils ont senti ma présence.

Au lieu de t'inquiéter d'un danger qui n'existe pas, fais plutôt attention aux tiques, cette année il y en a en pagaille.


31 mai 2016 à 09:22:53
Réponse #5

bpc


Le but de ce 1er bivouac, n'est pas de voir mes limites physique, mais de vaincre cette peur, de la bête et d’être seule dans ma tente en plein milieu de la nuit dans les bois..

fait-le sans ton chien:
c'est hallucinant toutes les peurs que l'on peut avoir accumulé en soi au sujet de la nuit, etc....


pour s'en débarrasser, c'est pas mal de jouer le jeu à fond.
au matin, comme rien ne c'est passer, on est déjà bien rassuré pour la prochaine fois.


c'est bien aussi de ne pas prendre le vice de se reposer sur le matos:
ça apprend aussi beaucoup d'en avoir le minimum.

31 mai 2016 à 10:08:24
Réponse #6

Mrod


Salut Sev,

Niveau matos tu as l'air ok. Pour les sanglier, je te le redis, c'est dans ta tête, objectivement y'a pas (ou presque pas) de risque. Très franchement seul un sanglier blessé ou acculé pourrait éventuellement charger. Les seuls récit que j'ai entendu de ce type ont eu lieu en situation de chasse. Jamais en rando ou bivouac.

Après des années à bivouaquer dans la verte je n'ai jamais eu de souci avec ces bêtes là, pourtant j'en ai croisé maintes fois. Seulement une frayeur, une fois, par ma faute. J'avais installé mon campement entre deux ruisseaux en plein sur une sente (trace de passage). Au milieu de la nuit en allant pisser je suis tombé sur deux marcassins, ils ont détallé comme des lapins en me voyant, la mère qui ne devait pas être loin en a fait de même.
Comme cela a déjà été dit, la bête la plus dangereuse est la tique, pour toi et toutoune aussi.

Depuis que j'ai ma chienne plus rien n'approche du campement quand elle est là. Les premières fois où je l'ai emmenée il a fallu la rassurer, elle jappait tout le temps (c'est un grande bavarde) mais maintenant elle n’aboie que lorsqu'un animal approche.
Tu dis dormir avec la chienne. Dans la tente? Je suis pas certain que ça la rassure. Contrairement à nous les chiens on une bonne vision nocturne et le fait de l'empêcher d'identifier les bruits en visuel risque de la rendre anxieuse (et toi aussi par la même occasion).
Les premières nuits j'avais attaché ma chienne pour éviter qu'elle ne fugue. Mais c'était au début. Maintenant elle est en liberté et fait sa vie. Du coup c'est très rare qu'un animal s'approche et que la chienne se mette à aboyer.

Le meilleur conseil que je puisse te donner c'est de te rassurer. Si tu es anxieuse la chienne le sera probablement aussi et vous passerez une mauvaise nuit.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

31 mai 2016 à 10:17:26
Réponse #7

Draven


en revanche j'ai dû chaque nuit livrer un combat acharné contre des armées de redoutables limaces.......  :lol:

C'est ce que j'ai rencontré le plus moi aussi, et c'est bien saoulant d'ailleurs :D
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

31 mai 2016 à 11:09:54
Réponse #8

Persil


salut sev  :)
ton projet me parle beaucoup car j'ai le même  ;D
Perso j'ai plus peur d'un homme avec sa b....e que des sangliers.
Coté bestiaux, il n'y a rien à craindre, à part les tiques évidemment !!
Bref, tous mes voeux t'encouragent et j'espère que tu viendras nous faire un petit retex après coup !!
Dommage que nous soyons si éloignées nous aurions pu nous associer pour démarrer en douceur.
J'ai commencé aussi à me préparer physiquement et mentalement depuis quelques temps, j'ai bien l'intention de concrétiser cet été, mais je pense commencer avec de la compagnie avant d'y aller toute seule et de me confronter à ma peur.
C'est d'ailleurs dans cette intention que je me suis offert un stage ceets "immersion en milieu sauvage" N1+ornav.
J'y ai appris les bases pour ne pas me mettre en danger inutilement et ça m'a donné l'occasion de me tester un peu in situ.
En ce qui concerne ton matos, je dirais qu'il manque une couverture de survie épaisse, en cas de pépin mais aussi en cas de chute de température pendant la nuit (j'étais bien contente de l'avoir pendant le stage malgré mon duvet en plume ++).
un téléphone portable chargé
un poncho très utile en cas de pluie
et une trousse de premiers secours (il y'a plusieurs topics qui en parlent)
perso je laisserai les silex et l'amdou à la maison  ;#
un briquet neuf et du coton avec de la vaseline te seront plus utiles en cas de besoin !
Et surtout , n'oublies pas de prévenir quelqu'un.e que tu y vas, où tu vas et pour combien de temps !!
Tiens nous au courant ...  :)

31 mai 2016 à 11:14:45
Réponse #9

Robintrepide


Salut à toi,

J'avais exactement la même peur lors de mes premiers bivouacs et les potes avec qui j'étais aussi.
Aujourd'hui on en rigole bien ensemble et on fait systématiquement la blague avec le son du sanglier sur le portable pour les nouveaux arrivants à la tombée de la nuit.

En fait on a très souvent entendu des sangliers de loin mais ils ne se sont jamais approchés. Je penses qu'ils ont encore plus peur de nous que nous avons peur d'eux.

Le fait d'être en groupe m'a aidé a vaincre ma peur je penses. On se sent toujours plus fort à plusieurs. Maintenant je dors seul en forêt sans problème et recherche même les endroits ou il pourrait y avoir des animaux pour pouvoir les observer. Quand on est en groupe je m'éloigne le plus possible des autres pour m'isoler et surtout ne pas les entendre ronfler, certains font bien plus de bruit que les sangliers  ;#

Un peu de courage pour la première et ensuite on devient très vite accro à ce bain de nature.

Pour le matos comme les autres je ne conseils pas la tente car quand on est inquiet on aime bien pouvoir sortir la lampe et regarder ce qu'il se passe autour. D'ailleurs la lampe peut suffire à éloigner les animaux.


A+

Nico

31 mai 2016 à 13:13:54
Réponse #10

Loriot


Salut.
Cela fait plus de trente ans que je bivouac et si je peux te rassurer, lorsque je vais dans une region que je ne connais pas, la première nuit n'est (souvent) pas top...
Mon chien je le prend plus avec moi en bivouac! Il passe son temps à vouloir sortir et quand il est dehors à vouloir rentrer... Son instinct de garde me réveille toute les vingt minutes... Minimum! (Sauf à dormir dans un refuge).
Si tu crains vraiment de faire les premières nuits toute seule, motive une copine, un copain. Cela dit je ne connais pas ton compagnon à quatre pattes. (Ton chien)
Si tu choisis bien ton emplacement de bivouac, tu ne verra personne! Les sangliers n'on jamais vraiment approché ma tente. Les vaches et les chevaux oui! Et eux sont moins farouche que les gligli.
La nuit tout les bruits sont amplifiés... Une fois j'ai pensé à un sanglier, la lampe de poche allumée m'a finalement mis en contact avec un... Hérisson qui devait trouver super drôle de passer toute les cinq minutes sous mon tarp...
Prend tes silex! Les veillées sont longue et autant en profiter pour t'exercer à leur emploi. 
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

31 mai 2016 à 16:10:47
Réponse #11

sev et yoko


merci à tous pour vos réponses

Donc j'ai bien pris note :  faire attention ou je fais ma tanière, pour l'eau je savais qu'il ne faut pas ce mettre à coté pour pleins de raison, animaux qui viennent boire, pluies et rivière qui gonfle, humidité...

les tiques je m'en méfie déjà , de la saloperie ce truc là!!! je ne part jamais sans mes tires tiques

J'ai déjà dormis à la belle étoile juste un tapis et un bon duvet avec une et plusieurs personne, j'ai déjà dormis seule dans un bois pendant un mois mais dans une roulotte fermer à clef  ;D
mais seule seule dans ma tente c'est une 1ere :)

pour ma chienne, quand je dit qu'elle dors avec moi c'est parce que à la maison c'est déjà le cas, et je ne penses pas qu'elle soit ravis d’être dehors et de plus à l'attache.. maintenant si elle veux y aller, c'est son choix
Yo

Tu t'es déjà exercée avec tes silex? Parce qu'honnêtement, si ce n'est pas le cas, et que tu ne parts pas dans l'idée de t'en servir, tu peux les laisser à la maison: c'est pas un bon backup si t'as jamais testé....et puis un briquet et de l'amadou feront plus l'affaire, à mon sens.


oui j'ai déjà fait du feu avec, j'ai grandit à la campagne en grande partie, et j'y ai appris à faire du feu et un abri au cas où un jour un problème. le silex j'adore le coté "Cro-Magnon"    ;#

merci vous m'avez rassurer pour les sangliers :)
je vous tiendrais au courant de ma nuit , donc en juin mais pas de date définie pour le moment
simplement

31 mai 2016 à 16:21:10
Réponse #12

Persil


À notre tour d'être rassuré.e .s  ;D
Bon temps à toi Cro-Magnone ! :)

31 mai 2016 à 17:13:18
Réponse #13

Hurgoz


Re,

Après, il y a un truc important à saisir avec le sanglier: le bestiaux en pointe ça doit courir à 40km/h, il ne serre donc à rien de vouloir le distancer; ce qu'il faut faire c'est courir....plus vite que son voisin! (d'où l'importance de partir accompagnée) ;# ;# :lol: :lo:

PAVC

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

31 mai 2016 à 19:28:09
Réponse #14

Black timber wolf


Amusez-vous bien, toi & ta chienne.  ;)

Les chiens et le camping vont si bien ensemble.


31 mai 2016 à 22:47:47
Réponse #15

sev et yoko


Re,

Après, il y a un truc important à saisir avec le sanglier: le bestiaux en pointe ça doit courir à 40km/h, il ne serre donc à rien de vouloir le distancer; ce qu'il faut faire c'est courir....plus vite que son voisin! (d'où l'importance de partir accompagnée) ;# ;# :lol: :lo:

PAVC

Hugo

perso si le cas ce présente je saute dans un arbre, je penses pas qu'ils y grimpe??
une fois j'ai été surprise par une biche, je flânait la tête dans les nuages... en 1 fraction de seconde j'étais percher, puis j'ai éclater de rire quand j'ai vue une biche qui s’enfuyait ^^

encore merci à tous  :D
simplement

31 mai 2016 à 23:18:46
Réponse #16

sev et yoko


Une fois j'ai pensé à un sanglier, la lampe de poche allumée m'a finalement mis en contact avec un... Hérisson qui devait trouver super drôle de passer toute les cinq minutes sous mon tarp...

 :lol: , c'est aussi pour ça que je préfère la tente au trap ( du moins pour le moment car j'aimerais y venir)
j'ai parfaitement conscience que ma tente me protégè pas encas de danger, mais elle me protège des araignée, moustique, limace et bestiole en tout genre, hormis les araignée le reste je n'ai pas peur c'est juste chiant, on verra quand j'aurais plus peur pour passer le cap des petites bébête nocturne

encore merci à tous, tout vos conseils me font réfléchir :)
simplement

01 juin 2016 à 00:50:55
Réponse #17

Hurgoz


un... Hérisson qui devait trouver super drôle de passer toute les cinq minutes sous mon tarp...

Ceci dit, les hérissons, c'est pas gros, mais ça fait un sacré barouffe quand ça se déplace. L'autre jour j'entendais du bruit dans le prés derrière chez: je m'attendais à voir sortir un chien ou un gros chat: non, c'était le hérisson....  :blink:  ;#

j'ai parfaitement conscience que ma tente me protégè pas encas de danger, mais elle me protège des araignée, moustique, limace et bestiole en tout genre, hormis les araignée le reste je n'ai pas peur c'est juste chiant, on verra quand j'aurais plus peur pour passer le cap des petites bébête nocturne

Faut avouer: ce planter le pied nu sur une limace au réveil, c'est pas super glamour..... ;)

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

01 juin 2016 à 06:55:11
Réponse #18

Red_J


Tu peux peut-être envisager l'usage du Hamac  ;)

Bien sur ça ne protège pas des sangliers arboricoles ;D
Memento Audere Semper

01 juin 2016 à 21:15:17
Réponse #19

Loriot


Petite anecdotes de ce soir:
Je me fait une sortie dans les bois hebdomadaire, je rencontre souvent des animaux. Cerfs, renards, sangliers, chevreuils.
Ce soir je m'assieds contre un arbre et j'attend. Quelques minutes passent, des bruits d'animaux se font entendre gentiment. Tout à coup, en face de moi à dix mètre! Un sanglier, il me voit pas et trotte vers moi... A trois mètres je lui fait remarquer ma présence par un He Coco! Il s'immobilise, surpris et ensuite presque gêné! Je lui lance le trottoir de ma pizza (un reste de midi) il le mange tranquillou... S'éloigne sur la pointe des pieds. Traine un petit peu autour et s'en va.
 :-[
Une rencontre magnifique! Les sangliers sont pas méchant...
« Modifié: 01 juin 2016 à 21:59:14 par Loriot »
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité