Nos Partenaires

Auteur Sujet: missp  (Lu 450 fois)

30 mai 2016 à 15:11:30
Lu 450 fois

missp


Bonjour à ceux qui liront ces lignes.

Tout d'abord j'ai pris beaucoup de plaisir à parcourir ce forum très divers et ouvert.

J'ai 27 ans, je suis mère de 2 enfants de 7 et 2 ans et partage la vie d'un homme merveilleux de 29 ans. Je suis écrivain public et vis dans une ville absolument magnifique.

En ce qui concerne ma présence ici, le concept de survie ne m'est apparu que récemment. Ayant eu la chance de vivre une enfance plutôt aventureuse, alliant bienveillance de tous les adultes présents et confiance en nos aptitudes, nous étions très souvent seules avec ma petite sœur mais si l'envie nous prenait de vouloir participer à une activité d'adulte, nous étions accueillis et accompagnés sans jamais être mis en danger. Cela peut paraitre hors sujet mais c'est ainsi que mon grand père m'a appris lors de nos escapades de chasse à toujours prendre avec moi suffisamment d'eau, un bon couteau, des vêtements chauds et un briquet dans mon sac. En allant à la cueillette avec ma grand mère, nous avons appris quelques plantes comestibles et médicinales (une dizaine par saisons, moins en hivers), nous racontant leurs usages, elle nous expliquait aussi les animaux et leurs habitudes. Nous étions mis à disposition de ma grand mère dès qu'il s'agissait d'abattre les bêtes, de les préparer ou de préparer les conserves. Je pourrais continuer mais ce serait bien trop long pour vous.

Tout cela pour dire que le concept de survie était jusqu'à présent pour moi une question de bon sens.

Mais aujourd'hui je me remet en question. Mon nouveau compagnon m'ayant fait remarquer l'étrangeté de mon attitude dès qu'il s'agit de partir en rando. J'ai parcouru le net pour voir si j'étais la seule à envisager de me pommer et de me tordre la cheville lors de notre virée prochaine dans le Mercantour.

En vous lisant, je me remets en question dans l'autre sens. J'ai plus un bagage éducatif campagnard/montagnard que de vraies connaissances contrairement à nombre d'entre vous et je suis persuadée de beaucoup apprendre à votre contact.

En espérant pouvoir me montrer pertinente dans mes futures contributions, je vous souhaite une belle journée.

MissP.
« Modifié: 30 mai 2016 à 19:49:51 par Nävis »
la Vie est courte, vive la Liberté, vis ta Vie camarade et carpe diem.

30 mai 2016 à 15:18:57
Réponse #1

DavidManise


C'est TOI QUI AS RAISON.  Point.

Welcome ;)

David
« Modifié: 30 mai 2016 à 19:50:07 par Nävis »
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

30 mai 2016 à 15:27:00
Réponse #2

Troll


Hello,

Tout d'abord, bienvenue ! Tu as sans doute des tas de trucs à nous apprendre de tes sorties ! ;)

Ensuite, mon papy menuisier m'a toujours dit "prudence est mère de sûreté", autrement, dit il faut toujours faire attention et PREVOIR.

Eh puis de toute façon, les femmes ont toujours raison (postulat de base  ;#)

Bien à toi,

Troll
« Modifié: 30 mai 2016 à 19:50:19 par Nävis »
Semper potest proficio

30 mai 2016 à 15:36:47
Réponse #3

DavidManise


Eh puis de toute façon, les femmes ont toujours raison (postulat de base  ;#)

Ouais enfin, sauf quand elles se trompent, on est d'accord.

:closedeyes:

David
« Modifié: 30 mai 2016 à 19:50:29 par Nävis »
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

30 mai 2016 à 15:53:18
Réponse #4

missp


Merci pour votre accueil  :)

De toute façon la question s'est réglée très vite, mon postulat étant proche du votre ("J'ai toujours raison sauf quand j'ai tort").
Je lui ai dit que je préférais partir seule plutôt qu'avec quelqu'un qui me mettait en danger.
Du coup nous partons à mes conditions. (Autoritaire, moi ? Ça se saurait. ;D)
« Modifié: 30 mai 2016 à 19:50:37 par Nävis »
la Vie est courte, vive la Liberté, vis ta Vie camarade et carpe diem.

30 mai 2016 à 16:04:02
Réponse #5

Draven


Tu a raison, point barre ;)
Sans tomber dans les extrêmes bien sur. Disons qu'en fonction de la durée et de l'engagement de la randonnée ( et éventuellement des personnes que tu doit encadrer/surveiller ), il faut regarder la probabilité d'avoir certains soucis, et faire en fonction de ça.

En tout cas bienvenue, pose toi au coin du feu et choppe la corne qui tourne pour éviter de te déshydrater ;)

ps : cette ville " absolument magnifique " c'est vers ou ?
« Modifié: 30 mai 2016 à 19:50:48 par Nävis »
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

30 mai 2016 à 17:16:49
Réponse #6

missp


Merci.

Sans tomber dans les extrêmes, ma mère m'a toujours dit "si logiquement ou instinctivement tu penses qu'il peut y avoir danger, il vaut mieux passer pour un c** que se trouver démuni."
Nous partons quatre jours, en autonomie complète, j'ai la confirmation et des arguments, grâce à vous, pour convaincre autrui que cela demande plus de préparation que d'aller aux champignons.

Je m'étais trouvée face à un raisonnement similaire aux dernières vacances. Première rando vraiment intéressante avec les deux enfants, alors que tout c'était fait simplement avec l'ainé (petit garçon un peu poète mais obéissant), j'ai embarqué 20m de corde ce coup là.
Ma dernière est une terreur, tête de mule et inépuisable. A deux ans et demi, seule avec les deux, ça m'a semblé une nécessité.
Bien m'en a pris, je connaissais ce parcours par cœur, très simple, dénivelle de +/-200m, deux légères difficultés pour la petite dont un petit ruisseau (eau aux chevilles mais un peu rapide large de 3/4m) durée 2 heures pour un adulte, 1/2 journée avec les enfants.
Sauf que voilà. J'ai fait une erreur. Je n'avais pas envisagé la trouille de l'ainé au moment de traverser. Pris de panique, obsédé par l'idée qu'il devait continuer, il était tétanisé. Même en lui expliquant qu'il suffisait que nous fassions 1/2 tour, lui montrant sa sœur à l'appui qu'il n'y avait "pas" de danger. Rien à faire. Au bout d'un moment qui m'a semblé très long, j'ai accroché la corde à un arbre de chaque rive un peu en amont et tout s'est très bien terminé.

Franchement, j'avais pas du tout prévu, franchement, c'était pour la petite que je l'avais prise, franchement, je ne pars plus avec les enfants même en courte rando sans elle.

Merci Draven pour le coup à boire.
Ma ville à moi c'est Albi  :love:

Désolée pour le pavé, déformation professionnelle, je finirai par m'adapter.
« Modifié: 30 mai 2016 à 19:51:01 par Nävis »
la Vie est courte, vive la Liberté, vis ta Vie camarade et carpe diem.

30 mai 2016 à 17:49:17
Réponse #7

Hurgoz


Franchement, j'avais pas du tout prévu, franchement, c'était pour la petite que je l'avais prise, franchement, je ne pars plus avec les enfants même en courte rando sans elle.

J'l'ai toujours dit: avec des gosses, il vaut mieux une corde solide et une muselière, pour éviter qu'ils mordent!  ;# ;# :lol:

Plus sérieusement, c'est un bon exemple: le matos, c'est qu'une partie de la solution... ;)

Bienvenu! :)
« Modifié: 30 mai 2016 à 19:51:10 par Nävis »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité