Nos Partenaires

Auteur Sujet: Constituer ma trousse de premiers soins  (Lu 24746 fois)

03 mars 2010 à 21:27:23
Réponse #50

guillaume


C'est tout à fait ça ! Peut-importe la forme qu'il a. Maintenant, en avoir un tout près c'est mieux (rapidité d'action, sachant qu'une artère d'ouverte ça puisse trèèès fort apparemment).

J'ai mis pansement compressif mais en fait le mieuxx est un peu particulier : il fait hémoragies, grosses coupures (pansement banal en somme), pansement après brûlure et pansement de soutient (pour faire un bras en écharpe etc.). Il est assez volumineux mais très léger. Comme il est multifonction, je n'hésite pas à le prendre.
À l'époque j'avais bénéficié d'une commande groupée faite par Rod.

a+

03 mars 2010 à 21:53:12
Réponse #51

Anke


Bon, une occasion de me faire remarquer, ( une fois de plus !)
Wapiti, infarctus du myocarde à 17.50 appelle les pompiers qui une fois sur place appelle le Samu. Combien de temps entre l'appel aux pompiers et l'appel au Samu et l'arrivée de l'équipe médicale sur place ?
Une douleur thoracique avec les signes qui vont bien, c'est un smur d'emblée ( tous les urgentistes le confirmeront) et pas un vasb avec trois secouristes dedans ( ça n'enlève rien aux compétences des secouristes, mais un secouriste c'est un sauveteur pas un soignant ni un médecin et en plus dans le vsab y'a pas le matos qu'il faut, alors pour les urgences médicales, faut appeler le 15 et pas autre chose). Maintenant sur un infarctus massif, avec une trousse de première urgence t'es comme un con, t'as plus qu'à prier ( si tu crois !) : si t'es en ville, que les toubibs arriveront très vite avec leurs techniques et l'infrastructure qui va bien en aval, alors autant ne pas se tromper d'interlocuteur de prime abord !
En tout état de cause, une régulation MEDICALE sur des problèmes MEDICAUX évite de "casser" du civil et enfin d'envoyer trois mecs( les pompiers, qui ne sont pas des bonnes à tout faire bordel !) constater les dégats et se retrouver avec un cadavre sur les bras parce qu'ils ont été impuissants, fauet ede matos humain ( le toubib) ou de matos tout court ( électro qui peut determiner quel est le territoire interressé par la nécrose, je rappelle : l'infarctus c'est la destruction du tissu cardiaque sous l'effet de l'arrèt de l'irrigation en O2 et en nutriments du dit tissu par une ou des artères coronnaires, ces dernières ont une place bien spéciale, on peut un peu définir laquelle est bouchée à la lecture de l'électrocardiogramme, ce qui est déterminant sur les conduites à tenir sur place et en amont à l'hosto).
Bon ça c'était juste un coup de rogne...

Pour la trousse en fait peut importe le matos que l'on emporte, ce qu'il faut amha, c'est comprendre ce qu'il faut faire en face du pb et ce pourquoi on le fait ( tiens aller une question : quand  et pourquoi on pose un garrot sur un membre ? Sur un écrasement de membre, on pose le garrot avant de lever l'obstacle pour ne pas drainer dans le système circulatoire tout les produits de dégradations musculaires générés par l'écrasement qui vont entrainer une insufisance rénale aigue immédiate, ça s'invente pas y'a une explication logique...). Comprendre d'abord, le matos suit, pas le contraire...

04 mars 2010 à 08:32:23
Réponse #52

Wapiti


Bonjour Anke !

Tu as raison, plus d'une demi-heure entre l'appel aux pompiers et l'intervention de l'équipe médicale. Je précise que ce n'est pas moi qui ai appelé. Le problème est qu'en quelques lieux tu fais le 15 et ce sont les pompiers qui se déplacent.

Infarctus à 17 H 50.

Appel des pompiers à 18 H 10.

Arrivé de ceux-ci à 18 H 15.

Appel du Samu à 18 H 25.

Arrivé de celui-ci 18 H 40.

Sur table à 19 H 15.

Coup de chance pas de lésion du muscle cardiaque.

À +
« Modifié: 04 mars 2010 à 10:21:38 par Wapiti »

04 mars 2010 à 12:05:55
Réponse #53

kodiak


Bonjour à tous,

Premier point,
Wapiti je suis bien content de te compter encore parmis nous,  ( ne serait-ce que parce que tu as encore des bouquins à sortir :lol:, glup pardon  :-[)

sincérement ( et plus serieusement ) portes toi bien  ;)

Deuxiéme point,
Anke, mon titounet je t'embrasserais bien  :love: ( si mes moeurs me le permettaient bien sur ) merci pour ta contributionsqui à grandement remis les choses en place à mon avis,

Ceci dis, une trousse de premier soin c'est pour les PREMIERS SOINS déjà, une trouse de bobologie en somme, çà devrait permettre de gérer des petites problémes ne nescéssitant pas forcémént une aide médicale lourde,
Des petites coupures/brulures, ampoules céphalées légéres, début de diarrhées bobos sans gravitées mais qui peuvent devenir préoccupants sur plusieurs heures ou jours, si on les ignore ou qu'on les laisse s'aggraver,

Mais, pour permettre de stabiliser  une situation de m*rde le temps nescessaire à faire ou se faire évacuer par les services compétents, c'est  loin d'être suffisant et çà ne remplace pas le savoir faire, les connaisances et la préparation en aval; la dessus je ne peux que renvoyer vers le poste de Anke qui explique çà mieux que moi

Par préparation en aval, je voudrais souligner qu'il existe une foule de précautions à prendre avant de partir en excursions, enfin je crois ( si c'est hors sujet, on vire)  parce que , finalement tout çà ,çà se prépare,

Préparation de l'itinéraire, ça permet  de s'imprégner du terrain déjà, d'esquiver les zones à risques, de connaitres les infrastuctures à proximités, refuges/routes/villages, les carrefours et autres points particuliers (bornes ) d'en relever les coordonnées gps,
ça permet aussi de prévoir un chemin de replis, des aires de repos ou de regroupement
de là on établis un plan de route qu'on laisse à disposition à un tiers, chez soi, ou encore  dans le véhicule sur le parking,
Nescessaire aussi de savoir relever et d'être en mesure de  transmettre des coordonnées précises aux éventuels secours ( d'ou la néscéssité de savoir lire et orienter une carte et d'utiliser la boussole )

Idéalament mieux vaut partir à plusieurs, au moins qui reste avec la victime pendant que le/les autres vont chercher du secours ( et oui grosses connerie de partir en solo, même si je le fais régulierment, je m'inquiete pas d'ailleurs tout le monde le fais)

Il n'est pas inninterressant de savoir comprimer une plaie avec un paquet de kleenex , comme il n'est pas inninterressant d'être en mesure de stabliser un menbre avec une écharpe, mais çà ne dispense pas ( selon moi toujours hein ;#) d'emporter une paire de vrai compréssifs, ou une bonne couverture de survie :closedeyes:

Et puis une fois tout ces techniques assemblées, connues et digerer il faut bien avoir conscience que çà ne remplacera jamais le savoir d'une véritable équipe de pro, il y a des choses qui ne s'improvisent pas  :closedeyes:

(pardon pour la longueur et pour le vrac des infos :-[)


« Modifié: 04 mars 2010 à 12:51:29 par kodiak »
Mon passe-temps favori est la conversation coupée de silences. Les autres fournissent la conversation, moi les silences.

04 mars 2010 à 12:19:53
Réponse #54

Anke


Wapiti, que ce soit les pompiers qui se déplacent c'est pas le pb, le pb c'est qu'il y ait une régulation médicale et ce dès l'appel.
Tu fais le 15, tu tombes sur le Service d'Aide Médicale Urgente. Le médecin ( urgentiste) qui va analyser les symptômes à l'aide d'un interrogatoire ciblé va décider du moyen à t'envoyer ( ça peut aller du simple conseil médical à l'ambulance de réa lourde) en fonction des signes que tu vas décrire er donc évaluer la gravité de ton état. ça s'appelle une "régulation médicale" pour adapter le meilleur moyen possible ( et disponible) pour répondre à l'urgence. Dans ton cas sur une suspicion d'infarctus du myocarde ( on est jamais sûr à 100% évidemment !) c'est l'ambulance de réa d'emblée, car le gars va finir en observation ensoisn intensifs de cardio systématiquement au moindre doute ( avec scope, O2, perf pendant les 24 prochaines heures); L'intérêt de la régul dans ce cas là, c'est d'envoyer une équipe médicale qui fera le tracé cardio dans les 20 mn au pire ( avec l'interprétation en même temps quitte à transmettre le tracé par les ondes au cardio de garde si c'est vraiment le bordel) et surtout de prévoir la structure d'acceuil adéquate en arrivant à l'hosto( quitte à arriver en salle d'op direct pour déboucher le mec). ça les pompiers y savent pas faire, c'est normal, c'est pas leur métier et ils n'ont pas tous les tenants et les aboutissants du bidule ( dégager un lit en cardio rapido pour acceuillir le gars direct dans le service par ex, et ce sans passer par les urgences). Le but étant de gagner le plus de temps possible, car sur un infarct, c'est la course contre la montre. Y'a des délais incompressibles ( trajets par ex) alors le boulot ça va être de grignoter les minutes sur des trucs où on peut intervenir ( le passage par les urgences par ex) pour appliquer le traitement qui va bien le plus rapidement possible.
Pour tout ^pb médical, les pompiers, comme le médecin de garde, comme le conseil médical, tout comme l'ambulance privé ou l'hélico, sont des moyens pour prendre en charge le pb, mais ne sont pas la prise ne charge du pb. La prise en charge est l'ensemble des moyens déployés pour le faire. Sur un pb médical, il n'y a qu'une seule personne qui peut faire ça, c'est le médecin régulateur...Alors autant l'appeler lui,  ce faisant on gagne du temps...Et on sauve des vies...

Vi Kodiak, ça s'appelle "anticiper"... ;), mais anticiper dans un cadre bien défini. Moi par ex, je ne sors pas sans mon "kit" anti allergique qui m'est spécifique. Analyser les risques globaux, envisager la situation de repli et analyser ses propres carences, voilà le truc amha, mais ça reste complètement pero...

04 mars 2010 à 12:28:39
Réponse #55

Wapiti


Tu ne serais pas un petit peu intéressé Kodiak ?  :lol:  Merci de te préoccuper de ma santé (HS).  ;) Je ne vous débarrasserai pas de ma présence aussi facilement, na ! Tant pis pour les déçus

_________

L'ennui est qu'il est parfois difficile de quantifier la notion de premiers soins, c'est-à-dire à partir de quand ça n'en est plus ? C'est variable, relatif et selon l'individu, Mon Capitaine !


À +

04 mars 2010 à 12:50:43
Réponse #56

kodiak


Citer
Tu ne serais pas un petit peu intéressé Kodiak ?

Est ce un crime à l'époque ou nous vivons  :-[? ;#

,
Citer
ça s'appelle "anticiper"...

Citer
L'ennui est qu'il est parfois difficile de quantifier la notion de premiers soins, c'est-à-dire à partir de quand ça n'en est plus ?

Anticiper, analyser, réagir, en gros faire preuve de jugeote quoi, c'est un tout, bien sur tenir compte des particularité de chacuns c'est du bon sens avant tous
et puis notre vécu influence profondément  notre maniere d'être,  ;) enfin dans la plupart des cas normaux :huh:
ce que je voulais, maladroitement  peut-être, dire c'est que cette trousse néscessite un vrai réflexion dans l'élaboration,mais ce n'est ,en rien, un gri gri salvateur ^-^ ,

Le plus dur  reste de savoir reconnaitre ses limites, çà personne ne peut le faire à notre place  ^-^
Mon passe-temps favori est la conversation coupée de silences. Les autres fournissent la conversation, moi les silences.

04 mars 2010 à 13:01:12
Réponse #57

Anke


C'est pas compliqué, les premiers soins c'est que tu estimes être capable de gèrer tout seul en fonction de tes connaissances, sans avoir besoin d'appeler personne, c'est variable selon les individus évidemment. Une trousse de premiers soisn dans les conditions "outdoor", ben c'est juste la même que celle que tu as à la maison, mais en plus petit donc avec moins de réserves, ce qui implique une utiliation dans la durée bien moindre, ce qui implique un retour à la civilisation fissa, ne serait-ce que pour ne pas tomber en rupture de stock au niveau des quantités. De plus in situ, l'évaluation du pb ( une plaie qui s'infecte par ex, genre cloque à la con) et donc le recul nécessaire à cette évaluation ( "meuh non ça va aller", et on tire sur le cuir, jusqu'à ce que ça soit bien grave, bien handicapant et bien chiant à guérir) doit faire parti de la trousse de premiers soins, je dirais bien plus que tout ce qu'on peut embarquer.
Donc pour moi, la trousse "premiers soins" doit être conçue en tenant compte d'abord sur la durée pendant laquelle on peut l'utiliser en maximisant le pb ( effet Murphy, genre fièvre de cheval avec une bronchite carabinée, plus une entorse... Ben oui, tu tousses et tu vois pas l'ornière et vlan la cheville ! Et je viens de bouffer mon dernier sachet d'aspégic ou de paracétamol...Me v'là propre...).

04 mars 2010 à 13:57:22
Réponse #58

Wapiti


De toutes façons l'évaluation est selon ses propres aptitudes, le traitement selon ce dont on dispose.

04 mars 2010 à 22:07:57
Réponse #59

Berhthramm


De mon côté je suis en train de rereflechir à la pharma de camp que nous utilisons...

les risques identifiés :

- coupures
- brulures
- corps étrangers yeux
- contusions

voici ce qu'initialement j'avais proposé aux copains :

Citer
Pharma commune :

-   CHUT (coussin hémostatique d’urgence)(le temps de voir la cavalerie arriver)
-   Betadine jaune en dosette
-   Chlorexydine en dosette
-   Compresses stériles
-   Hypafix ou similaire en 7 cm
-   Bandes velpeau
-   Serum physio en dosette
-   Savon type SHA

Pharma perso :

Poste lavage de mains

ce qui on souvent la chiasse en camp, arrêtez le "bizarre" et lavez vos mains, bandes de cochons si tant est que le cochon soit sale)  ;)

-   savon type SHA

Poste désinfection :

-   compresses stériles
-   betadine jaune ou chlorexydine ou autre en fonction des habitudes domestiques, en dosettes individuelles

Poste pansement :

-   compresses stériles
-   hypafix
-   tulle gras
-   vaseline
-   steristrips

Poste medocs

-   antalgique
-   antichiasse (immodium par exemple)
-   vos medocs perso : Ventoline pour les asthmatiques (si j’apprends qu’un asthmatique se trimballe sans sa vento sur les camp je m’occuperais personnellement de lui remettre les points sur les i, l’asthme quand on est négligent : ça tue), antihistaminique pour les allergiques (et put**n dans ce cas faut prévenir les copains, c’est pas honteux et ça leur permet de réagir)

Poste « j’étais en face d'un boeuf dans la meule »

-   Ice Pack (produit du froid quand on percute la capsule interne)(1€ chez ASMC plus le port)(existe aussi chez Thuasne chez votre pharma pour le prix d’une gonade)
-   Pommade à l’arnica ou baume du tigre (blanc) ou pommade Muay Thaï (pas facile à trouver je crois qu’elle est interdite en France).

Poste outillage

-   ciseaux type Gesco
-   pince à écharde
-   loupiotte LED

Bon Pour ce genre de truc je suis parano et j'ai pas mal de doublon (avec de la vaseline, des compresse et de la betadine on fait un (mauvais) tulle gras, on peut remplacer la betadine dans ce cas par de l'arbre à thé)…

Je pense ajouter un "rince oeil" à usage unique et des masques bouches à bouches, ainsi qu'un lot de gant dans cette pharma.

04 mars 2010 à 22:25:58
Réponse #60

StormX


Salut Berhthramm,

Pourrais tu nous dire plus sur le CHUT : comment l'utilises tu ? Dans quelles situations ? Si j'ai bien compris cela concerne principalement les grosses hémorragies, remplace t il en conséquence les pansements compressifs tant vantés ici ?

Qu'elle est l'avantage et/ou différence entre la Chlorexydine et la Betadine ?

Pourquoi la vaseline dans la section pansement ? Comment t'en sers tu ?

Et enfin, une petite question qui s'adresse à tous, je lis souvent que le sérum phy "sert à tout". Mais il sert à quoi concrètement ? Si j'ai bien comprit, ce n'est rien d'autre que de l'eau stérile qui permet en particulier d'intervenir au niveau des yeux. J'ai lu également qu'on pouvait nettoyer une plaie avec sans se faire de soucis également, mais aussi minéraliser de l'eau. Quoi d'autre ?
"La beauté de la Vie dépend de ton regard."
Keny Arkana

04 mars 2010 à 22:32:49
Réponse #61

Wapiti


Au niveau des yeux et pourquoi pas dans les yeux, StormX ? Puisque c'est de l'eau salée à 0,9 % !


04 mars 2010 à 22:35:24
Réponse #62

Berhthramm


pour le sérum phy : rincer les plaies, se rincer l'œil ( ;) ) , s'irriguer le pif en cas de journée ou d'activités très poussiéreuses (en camp je fais parfois des démonstration concernant les chaussures ce qui implique que je suis assis sur un coffre bas, et en été les badauds soulèvent pas mal de poussières dans la journée et j'en respire pas mal...)

Le CHUT y a un post là dessus, il s'utilise en gros comme un pansement compressif, perso je ne compte pas forcément utiliser la bande élastique mais surtout m'en servir comme tampon de compression si ça pisse trop et que la zone se prête à l'utilisation d'un CHUT.

Betadine : certains sont allergiques.

:)

04 mars 2010 à 22:44:19
Réponse #63

StormX


@ Wapiti : Oups, je me suis mal exprimé apparemment  :-[

Je parlais bien d'une utilisation qui amènerait à mettre le sérum en contact direct avec les globes oculaires. Une poussière, une brulure, coupure etc...

Quoi qu'en écrivant je suis en train de me dire ; si tu me dis que cette "eau" est salée, c'est peut être pas une très bonne idée de rincer l'œil lorsqu'il a été blessé par quelque chose, non ?

@ Berhthramm :

merci bien pour tes réponses :)
"La beauté de la Vie dépend de ton regard."
Keny Arkana

04 mars 2010 à 23:53:56
Réponse #64

Nävis


En fait, cette eau est moins "salée" que l'eau de mer.
Une solution physiologique contient juste une quantité de sel nécessaire et suffisante pour que le liquide soit isotonique (= la même "concentration" que les liquides du corps humain pour simplifier). Sinon, les cellules n'aiment vraiment pas.

05 mars 2010 à 17:20:03
Réponse #65

fry


Salut,

si tu me dis que cette "eau" est salée, c'est peut être pas une très bonne idée de rincer l'œil lorsqu'il a été blessé par quelque chose, non ?

Dommage dans ce cas, que notre liquide lacrymal ai quasiment la même composition et teneur en sel, parcequ'on en a sur l'oeil en permanence !  ;#

Et pour la vaseline: c'est un pansement gras ( couvre les irritations cutanées, les secheresses, on en met même sur blessures après suture ).

06 mars 2010 à 11:45:08
Réponse #66

LOOPING


Bien joué Wapiti ;) Content que tu sois là pour nous le raconter !

Pierre notre sachem, pour la pharmacie urgence grave (pour les vrais urgences vitales), la liste est courte pas grand chose à mettre qui passent dans nos sac de rando :

pour les hémorragies graves : pansement compressif (tampon relais aujourd'hui ) pour éviter une compression manuelle qui va durer .. Ou tenter d'enrayer l'hemorragie si je suis seul et que j'ai la chance d'avoir encore la force de le poser moi même.

une paire de gants à usage unique (on est plus à l'aise face à une victime à prendre en charge quand on a des gants...)

masque rcp pour la réa

(je crache pas sur un mini oxymetre pour surveiller les constantes)

une bande large : une entorse c'est pas une urgence vitale, loin de là  :) mais rester cloué sur place trop longtemps sans secours ca peut le devenir. La bande large ne resoud pas tout mais quelques fois ca suffit pour stabiliser et marcher un peu... C'est aussi un bon complement du pansement compressif. (mais c'est encombrant)

de quoi découper des vêtements

Comme les gars l'ont dit c'est surtout le matos pour alerter et se signaler qui va servir... Et là mon couteau 7 pouces ou ma pelle cold steel ne feront pas grand chose pour moi. ;)

Le reste pour les Urgences graves c'est du gros, c'est du lourd ca reste au mieux dans un véhicule (bavu, O2, chut, oxymetre, tensiometre, collier cervical...)  


08 mars 2010 à 10:33:49
Réponse #67

Pics (Vincent.D)


Salut Anke...
Faut quand même avouer que vu de l'extérieur c'est un fameux bordel votre système d'appel des secours...
C'est typiquement la résultante de bataille de clocher à "moi je garde mes billes"
Le premier numero d'appel unique des secours en Belgique, c'était le 900 et c'est le milieu des années septante, hein!
Là nous sommes au 100-112(c'est idem) depuis +de 10 ans et l'année prochaine le 101(police) va commencer à disparaitre pour intégrer le numéro unique de secours .
Les salles 112 sont simplement organisées en épis-cascade comme un PMA avec un zonage de tri IN.
(Discipline 1,2,3 qui travaillent ensemble en permanence pour le tri des communications, c'est un bon drill pour la gestion de cata au passage)
Les préposés IN ont l'obligation (entre autre!!) pendant la formation à participer "non activement" à des interventions dans les 3 secteurs Bleu-blanc-rouge

Votre système de 15, de 18 de.... c'est une belle démonstration de ce qu'il ne faut pas faire pour gérer des gens sous stress quand même!
De plus envoyer une ambu rouge ou blanche en fonction du cas!.............
............ Reste de la réponse envoyé en MP car beaucoup trop long et trop HS

@++



Do More With Less & K.I.S.S.

08 mars 2010 à 12:56:24
Réponse #68

Anke


Et encore Pics, tu ne mentionne pas le message d'attente quand tu fais le 15 ( par ex) diffusé en français puis en anglais pendant ce temps là t'as ton pote qui se vide ( et toi en panique) ou ta belle-mère qui se serre son infarct( bon là t'es pas pressé en fait.... :lol:).
Moi ce qui me gave, c'est que l'objectif c'est plus trop le mec qui appelle et qui est en détresse en fait... Mais bon, là je suis carrément HS. Rouge ou blanc, je m'en fous, ce que j'aime bien c'est la hierarchie de la compétence. L'appel sur une détresse médicale, s'il est régulé par un médecin, j'en ai rien a foutre de la casquette qu'il a sur la tête. Là où je ne suis plus d'accord, c 'est d'envoyer trois mecs dans une ambulance pour "répondre" sans trop savoir à quoi il faut répondre au préalable...Car celui qui en fait les frais, c'est le mec qui est malade et qui risque d'y passer. alors pour moi, rouge ou blanc, je pense que les mecs qui sont dans les camions, ils ont le même soucis, la même vocation, les mêmes exigences...
Fin du HS

08 mars 2010 à 15:29:37
Réponse #69

fry


( Juste pour apporter un avis supplémentaire, je suis content pour Wapiti - qui a eu sa prise en charge rapide et dans les délais -, mais ne pas envoyer un SMUR en première intention sur une douleur thoracique est une erreur de régulation. C'est toujours un SMUR qui part - en même temps qu'un VSAV - sur une douleur thoracique.  )

25 mai 2010 à 13:34:51
Réponse #70

StormX


Petite question aux professionnels :

J'ai bousillé un sac l'autre jour, depuis, j'ai récupéré la sangle qui me servait à le mettre en bandoulière ; elle fait 2.5 cm de largeur pour 1 m de longueur.
J'ai décidé de l'intégrer à ma trousse de secours pour avoir un liant immédiat afin de faire des attelles ou d'autres opérations d'immobilisations.

La petite question : est ce qu'une sangle, telle que celle ci, peut générer les problèmes liés aux garrots que l'on connait  ? La largeur est elle suffisante où y a t il toujours un risque ?

 :)
"La beauté de la Vie dépend de ton regard."
Keny Arkana

25 mai 2010 à 22:39:16
Réponse #71

Nävis


Un petit détail me chiffonne dans ta question.
Si tu as appris à t'en servir, avec les situations qui l'exigent (normalement, c'est compression manuelle, puis pansement conpressif), les précautions d'emploi et les risques, tu auras aussi la réponse à ta question. Si tu n'as pas appris à t'en servir, il y a bien mieux à mettre dans ta trousse qu'une sangle de récup.

La liste de Looping est pas mal, elle va à l'essentiel.
Bon, l'oxymètre sans les moyens qui suivent me parait un peu "soutien psychologique" pour le sauveteur. ;)

25 mai 2010 à 22:59:33
Réponse #72

StormX


Bon, et bien à ce moment là, en effet, j'ai ma réponse.  

Merki :)
"La beauté de la Vie dépend de ton regard."
Keny Arkana

26 mai 2010 à 15:34:33
Réponse #73

Baptiste


Un petit truc pour savoir si un pansement, une attelle, ... est trop serrée ou non : laisser le bout du membre visible (protégé, bien sûr, de l'extérieur, mais visible au besoin), par exemple en coupant le bout de la chaussette pour les pieds. Comme cela, on peut vérifier le remplissage capillaire distal (entre autre) afin de se faire une idée.
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

26 mai 2010 à 20:43:19
Réponse #74

guillaume


Un petit truc pour savoir si un pansement, une attelle, ... est trop serrée ou non : laisser le bout du membre visible (protégé, bien sûr, de l'extérieur, mais visible au besoin), par exemple en coupant le bout de la chaussette pour les pieds. Comme cela, on peut vérifier le remplissage capillaire distal (entre autre) afin de se faire une idée.

Pour parler plus simplement (si tu permets ;)) : voir si l'ongle se recolore immédiatement après l'avoir pincé.

a+

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité