Nos Partenaires

Auteur Sujet: Système d'eau potable autosuffisant en zone tropicale  (Lu 912 fois)

24 avril 2016 à 12:43:28
Lu 912 fois

cosmikvratch


salut,

Je viens de pondre un petit article illustré sur un système de potabilisation d'eau qu'on utilise en ce moment là où je suis (afrique tropicale dite "de savane")...
Ca marche plutôt bien pour la vingtaine de personnes qui en profitent  8)
Je me suis dit que ça pouvait peut-être avoir sa place ici.
Dites-moi si j'ai bon !  ;)

le lien: https://cosmikvratch.wordpress.com/2016/04/24/comment-avoir-de-leau-potable-dans-le-bush/

sinon n'hésitez pas à virer ce poste. :-[
Life's a bitch (and then you die)

24 avril 2016 à 14:04:57
Réponse #1

Hurgoz


Yo,

Au début, j'avais lu "système d'eau portable;# ;# :lol:

Question: vous avez un plan B en cas de plus de chlore ou plus de filtre céramique?

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

24 avril 2016 à 14:37:28
Réponse #2

cosmikvratch


salut Hurgoz,

Pour les filtres, c'est plutôt un excès de précaution qu'autre chose, donc si ya pas on s'en passe, a la limite on booste un peu le chlore résiduel.

Pour le chlore en poudre... peu de risque d'en manquer, on en utilise des quantités industrielles pour le projet (on traite 1,5 millions de litres/mois sur l'hôpital, qui profitent à tout le quartier, ça correspond à plusieurs dizaines de kg de chlore/mois), et les besoins pour notre base sont marginaux.
Sinon on trouve des solutions de chlore concentré vendus comme produit d'entretien quasiment partout sur la planète: clorox ou autre.

Pour l'exercice d'imaginer une alternative dégradée: remplacer la pompe du forage par une pompe à main, bien pomper jusqu'à ce que l'eau soit très claire, et utiliser l'eau en temps réel (pas de stockage), et récipients bien récurés et sêchés au soleil.

on peut aussi bricoler des filtres avec bac de 120L percé au fond, gravier + sable + charbon de bois en couches... mais c'est plutôt pour diminuer les particules en suspension avant chloration, et c'est d'utilisation ponctuelle: il faut rincer énormément avant utilisation, et un bac de 120L s'encrasse en quelques centaines à quelques milliers de litres suivant la turbidité... donc pas très rentable: beaucoup de boulot pour peu de durée d'utilisation.
et suivant les endroits, sable et charbon ne sont pas forcément dispos.
Life's a bitch (and then you die)

25 avril 2016 à 08:58:01
Réponse #3

guillaume


Merci cosmikvratch pour le retex !

Questions :

-La solution chlorée utilisée est laquelle ?
-Les réservoirs se vident à quelle vitesse ? Car j'imagine que la prolifération de bactéries doit y être rapide sans ions d'argents ou équivalent pour conserver l'eau.

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

25 avril 2016 à 22:25:05
Réponse #4

cosmikvratch


salut Guillaume,

Pour la solution chlorée, tu fais ce que tu veux. Nous le plus souvent on fait une solution mère à 2% à partir de chlore en poudre (20 grammes par litre), ça pique un peu mais ce n'est pas dangereux. (Si je ne me trompe pas, la javel de ménage de supermarché est à 5%). Attention à bien dissoudre le chlore dans l'eau et pas l'inverse! J'ai déjà vu une explosion avec quelques gouttes dans un seau de chlore en poudre... un des mec s'est explosé les tympans...

Ensuite tu mesures soigneusement la quantité ajoutée à ta citerne, par exemple avec un verre doseur (nous on utilise une grosse seringue de 50cc)
L'idée c'est d'avoir un chlore résiduel au point d'eau aux alentours de 0.02%, la vérification se fait avec un matériel similaire à celui des piscines (quelques gouttes de réactif, et tu regardes la couleur). La quantité varie complètement en fonction de la qualité de l'eau, et aussi deton système de canalisations: en plastique ça ne consomme pas trop de chlore, en métal ça bouffe ++
Donc il y a pas mal d'essais/erreurs avant de trouver la bonne dose, ensuite il suffit d'adapter.

Pour le stockage, tant que ton chlore résiduel est bon, pas de souçi à se faire. Ici avec la température, je n'irais pas au delà d'une semaine, mais c'est aussi parce que l'eau prend le goût de la citerne en plastique (pas super agréable).
« Modifié: 25 avril 2016 à 22:30:16 par cosmikvratch »
Life's a bitch (and then you die)

25 avril 2016 à 23:29:50
Réponse #5

Hurgoz


Yo,

on peut aussi bricoler des filtres avec bac de 120L percé au fond, gravier + sable + charbon de bois en couches... mais c'est plutôt pour diminuer les particules en suspension avant chloration, et c'est d'utilisation ponctuelle: il faut rincer énormément avant utilisation, et un bac de 120L s'encrasse en quelques centaines à quelques milliers de litres suivant la turbidité... donc pas très rentable: beaucoup de boulot pour peu de durée d'utilisation.
et suivant les endroits, sable et charbon ne sont pas forcément dispos.

C'est de ce genre de filtres là dont tu parles: http://oldu.fr/docs/index.php?dir=1_Eau/&file=Deux.modeles.de.filtre.a.eau.a.construire_par_CAFF.Cameroun.pdf ?

(d'ailleurs, je conseil fortement le site Olduvaï: niveau ressources, c'est juste hallucinant! :doubleup: )

J'étais aussi tombé sur ça:



Le warkawater, mais je pense que ça rentabilité (en matière de production d'eau), dépend énormément de la saturation en eau de l'air ambiant, donc selon les coins, c'est possiblement moins rentable.

Merci pour tes réponses! :)

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

26 avril 2016 à 06:58:22
Réponse #6

cosmikvratch



C'est de ce genre de filtres là dont tu parles: http://oldu.fr/docs/index.php?dir=1_Eau/&file=Deux.modeles.de.filtre.a.eau.a.construire_par_CAFF.Cameroun.pdf ?


Oui, c'est ce principe.

Pour le "warkawater" je ne connais pas... mais le principe est plutôt simple, ce qui est bon signe! ;) j'imagine qu'en saison sêche ça doit être limité++.
Je me demande aussi comment ils protègent les filets et l'eau de la poussière potentiellement contaminée...
Life's a bitch (and then you die)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité