Nos Partenaires

Auteur Sujet: Piège à assommoir à déclencheur  (Lu 51635 fois)

12 janvier 2008 à 17:09:55
Lu 51635 fois

The frog


Ben voilà, je viens de faire un piège à assommoir, comme on en voit dans tout bon livre de survie qui se respecte, eh ben c'est comme pour le feu par friction (" oaf c'est trop facile, y suffit de frotter deux bouts de bois, tout le monde le sait !"), il y a un petit fossé entre la théorie et la pratique. J'avais galéré pour faire du feu à friction, et là j'ai galéré pour faire un piège à assommoir qui fonctionne  >:(. Je n'ai utilisé que mon SAK "Huntsman" (un des deux que j'ai toujours avec moi :love:), principalement la scie qui est il faut le dire pas mal du tout...
J'ai utilisé du bois d'olivier que j'ai coupé il y a peu de temps, donc encore vert et souple, ce qui ne facilite pas du tout le type de montage que j'ai utilisé. Et voilà le résultat en images, techniquement ça fonctionne super bien, la pierre tombe d'un seul coup (et vachement vite en fait, plus que je ne le pensais), la pauvre bestiole n'a que peut de chances de se barrer (aucune même) dès qu'elle a déclenché le mécanisme.




Ca n'a rien d'un exploit, mais c'est juste pour illustrer (une fois de plus) qu'un livre ne remplace jamais l'expérience, et que des choses qui paraissent simples ne le sont pas forcément tant que ça. Pour ceux qui n'ont pas fait l'expérience, je vous invite à essayer, c'est assez instructif. :blink:
"En essayant continuellement on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche" - Devise Shadok.

12 janvier 2008 à 17:17:17
Réponse #1

piedsnussurlaterresacrée


 :doubleup: :doubleup: :doubleup:
super !!!! c'est le matou de la voisine qui a servie de cobaye :lol: :lol:
as tu des photos de détailles des assemblage

12 janvier 2008 à 17:29:58
Réponse #2

The frog


J'ai pas fait de photos de détails, mais en fait pour que les morceaux de bois "tiennent", il faut faire des encoches assez profondes et "carrées", c'est-à-dire anguleuses pour que ça accroche au niveau de l'intersection de la croix, sinon ça glisse et ça tient pas (les deux batons formant la croix doivent être encochés. L'autre encoche "clé" est celle à l'arrière du mécanisme, près de la pointe du baton horizontal, il faut qu'elle soit faite en biais pour que ça accroche. En tout tu as 3 encoches à faire : une sur le baton vertical et deux sur le baton horizontal. La tige inclinée qui supporte la pierre doit être taillée en pointe à l'arrière pour pouvoir rentrer dans l'encoche du baton horizontal (purée c'est pas facile à expliquer avec des mots !  :tongue:).
Sinon c'est typiquement le type de piège pour petit animal, plus petit que le chat de la voisine en tout cas (au fait comment tu savais que je voulaus le zigouiller le chat de la voisine ?). C'est plutot des rongeurs qui sont concernés.
"En essayant continuellement on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche" - Devise Shadok.

12 janvier 2008 à 18:20:59
Réponse #3

piedsnussurlaterresacrée



12 janvier 2008 à 19:54:18
Réponse #4

angelo


salut, je crois avoir vu ce type de mécanisme dans un épisode de"survivorman" et si je me rappelle bien, il y a laissé les doigts quelquefois avant que ça tienne.  :o
Sans parler qu'il n'a rien attrapé....
Salut Jim...

12 janvier 2008 à 20:05:58
Réponse #5

dub72




La partie qui est dans le cercle, la fin de la branche, elle touche part terre ou pas.

Merci d'avance.
My free style flying over this world, kill your bad mind but he's never back down... (dub in'c song)

12 janvier 2008 à 20:42:54
Réponse #6

The frog


Le bout de la tige qui porte l'appât et qui se trouve sous la pierre effleure juste le sol. Il ne faut pas que ça appuie trop sinon le piege ne déclenche pas assez vite. Idéalement il ya trois points d'appui au systeme : la base de la pierre (2 points) et l'ensemble des tiges qui est peu stable et constitue le troisième point d'appui. L'extrémité de la tige qui effleure le sol semble ajouter au système un peu de stabilité (selon la longueur du baton et l'inclinaison du système l'appat effleure le dessous de la pierre).
Un autre truc que j'ai pas dit c'est qu'il faut prévoir que la tige plantée dans le sol ne se trouve pas dans la course de la pierre lorsqu'elle chute, sans quoi ça risque de ralentir la chute.
Voilà, mais je ne suis qu'un néophyte et je vous livre juste mes impressions.
"En essayant continuellement on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche" - Devise Shadok.

12 janvier 2008 à 22:33:05
Réponse #7

guillaume


une sur le baton vertical

Je dirais 2: une pour la croix et une pour maintenir le bâton en biais, non?

a+

12 janvier 2008 à 22:46:06
Réponse #8

The frog


Il faut effectivement faire une petite entaille en haut du baton vertical pour éviter le glissement de la tige inclinée... :up:
"En essayant continuellement on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche" - Devise Shadok.

13 janvier 2008 à 09:11:08
Réponse #9

Roumieu



13 janvier 2008 à 09:24:20
Réponse #10

Roumieu


Des victime possibles !!!

13 janvier 2008 à 09:26:59
Réponse #11

Roumieu


Le mêmes déshabillés.
première photo après le plumage
2° photo après brulage des canons à la flamme.

13 janvier 2008 à 10:48:57
Réponse #12

Roumieu


Roumieu

Quel est l'intérêt apporté par les dernières photos par rapport au schéma du piège que tu as présenté ?

@pluche

J.Phil.
Montrer le gibier qui peut être chassé avec ce piège.

13 janvier 2008 à 12:00:39
Réponse #13

jilucorg


Je suis choqué de ce qui est présenté ici comme un "tableau de chasse" glorieux et amusant.  >:D

D'une part, tous les piègeages sont soumis au minimum à un agrément obligatoire du piégeur, et à des conditions d'action très restrictives que tu ne remplis évidemment pas : http://www.unapaf.com/pieges.php

D'autre part, outre ce qu'on peut individuellement penser de tels comportements (...), de très nombreux oiseaux sont protégés par les lois européennes et françaises : « Sont donc interdits sur le territoire national et en tout temps :
destruction ou enlèvement des nids, mutilation, capture, perturbation intentionnelle ou enlèvement d'animaux vivants ou morts, naturalisation, transport, colportage, utilisation, détention, mise en vente, vente ou achat.  La détention, qu'ils soient vivants ou morts, d'oiseaux ou d'oeufs de ces espèces prélevés dans la nature est également interdite. »

Tuer un oiseau protégé (ou un autre animal protégé, comme un hérisson, est constitutif du délit correctionnel de destruction d'une espèce protégée, quel qu'en soit le lieu ou la période. Son auteur encourt une amende de 9000 euros (max.) et/ou une peine de 6 mois d'emprisonnement (max.) et/ou une peine de retrait de son permis de chasser (articles L 215-1 et suivants du code rural).

Roumieu, comment peux-tu savoir que tu ne vas pas prendre la vie sans aucune raison valable à un oiseau appartenant à une espèce protégée ? Rien que pour les turdidés (traquets, merles et grives, pour simplifier), voici la liste :
Grive fauve (Catharus fuscescens)
Grive solitaire (Catharus guttatus)
Grive à joues grises (Catharus minimus)
Grive à dos olive (Catharus ustulatus)
Agrobate roux (Cercotrichas galactotes)
Rouge-gorge (Erithacus rubecula)
Grive des bois (Hylocichla mustelina syn. Catharus mustelina)
Iranie à gorge blanche (Irania gutturalis)
Rossignol calliope (Luscinia calliope)
Rossignol progné (Luscinia luscinia)
Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos)
Gorgebleue (Luscinia svecica)
Merle de roche (Monticola saxatilis)
Merle bleu (Monticola solitarius)
Traquet du désert (Oenanthe deserti)
Traquet de Finsch (Oenanthe finschii)
Traquet oreillard (Oenanthe hispanica)
Traquet isabelle (Oenanthe isabellina)
Traquet à tête blanche (Oenanthe leucopyga)
Traquet rieur (Oenanthe leucura)
Traquet motteux (Oenanthe oenanthe)
Traquet pie (Oenanthe pleschanka)
Rouge-queue de Moussier (Phoenicurus moussieri)
Rouge-queue noir (Phoenicurus ochruros)
Rouge-queue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus)
Traquet des Canaries (Saxicola dacotiae)
Tarier des prés (Saxicola rubetra)
Tarier pâtre (Saxicola torquata)
Merle d'Amérique (Turdus migratorius)
Grive de Naumann (Turdus naumanni)
Grive obscure (Turdus obscurus)
Grive à gorge noire ou rousse (Turdus ruficollis)
Merle à plastron (Turdus torquatus)
Merle unicolore (Turdus unicolor)
Robin à flancs roux (Tarsiger cyanurus)
Grive dorée (Zoothera aurea)
Grive à collier (Zoothera naevia)
Grive de Sibérie (Zoothera sibirica)

Et idem pour les sylviidés (pouillots, fauvettes), les roitelets, les gobe-mouches, toutes les mésanges, les sitelles, les bruants, les parulines, les verdiers, les pinsons, tous les moineaux etc. !

Un piège comme celui que tu montres, ça peut être toléré pour la survie, point (et encore, à quel point a-t-on besoin de bouffer des oiseaux pour survivre, et où, et pour une survie de combien de temps ?).

Alors s'entraîner à en faire, OK, les tester avec une baguette, un caillou ou whatever, OK, mais les laisser en place pour tuer des oiseaux ou toute bestiole qui passe par là, je trouve ça inadmissible, en plus d'être totalement illégal de plusieurs manières.


jiluc.

13 janvier 2008 à 13:13:34
Réponse #14

The frog


Oula, faudrait pas que ça parte en live, le fil.
J'ai juste fait ce piège pour le faire fonctionner techniquement, pour savoir faire un piège qui marche. Je braconne pas, je vous rassure. C'est comme pour le feu par friction, on apprend à le faire pour soi, c'est tout, et c'est déjà pas mal !
Tuer des animaux pour le plaisir c'est pas mon truc. Effectivement, le piégeage est une pratique très règlementée alors il n'est pas question de faire n'importe quoi.
Réaliser un piège permet de passer du savoir au savoir-faire, et c'est en soi assez agréable, après avoir galéré un moment  >:(, de voir fonctionner le bidule  :doubleup:
"En essayant continuellement on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche" - Devise Shadok.

13 janvier 2008 à 13:41:34
Réponse #15

jilucorg


Même chose : rien à redire à cela !


jiluc.

13 janvier 2008 à 22:56:28
Réponse #16

floriomarlo


Tout à fait d'accord avec vous aucun interet de montrer un tableau de chasse dans ce fil. Pour infos jilucorg, les oiseaux "présentés" par roumieu sont je pense des grives musiciennes turdus philomelos ( sauf celle du milieu +grise et roux que je ne reconnais pas ??) chassables en France, mais dont la raréfaction inquiete meme nos amis chasseurs. On se demande bien  comment elle font pour disparaitre ces pauvres betes...
Sinon thefrog ton montage est très bien, mais bien sur à n'utiliser qu'en cas de réels besoin, comme tout ce qui est echangé sur ce forum...
« Modifié: 13 janvier 2008 à 23:03:27 par floriomarlo »
Jamais il ne se coiffait, jamais il ne se lavait
Les ongles pleins de cambouis mais sur les biceps il avait
Un tatouage avec un cœur bleu sur la peau blême
Et juste à l'intérieur, on lisait : "Maman je t'aime"

Edith Piaf, Jean Dréjac

14 janvier 2008 à 10:42:00
Réponse #17

jilucorg


Pour infos jilucorg, les oiseaux "présentés" par roumieu sont je pense des grives musiciennes turdus philomelos ( sauf celle du milieu +grise et roux que je ne reconnais pas ??) chassables en France

Mon propos n'était pas de discuter ici de l'opportunité de chasser légalement les oiseaux non protégés (vaste débat........), mais de dire que le piégeage est totalement illégal sauf autorisations particulières, et que le piège montré tue de façon aveugle n'importe lequel des oiseaux protégés de petite ou très petite taille que j'ai cités pour exemple, et peut bien sûr blesser ou tuer hérissons, tortues ou autres petits mammifères ou amphibiens également protégés.

Les pièges posent toujours le problème de la sélectivité par rapport à la faune protégée.

Je rappelle que le misérable — désolé pour le terme polémique, mais je ne vois pas d'autre mot — "tableau de chasse" montré se prétendait illustration de l'usage des pièges à assommoir...


jiluc.
« Modifié: 14 janvier 2008 à 10:50:59 par jilucorg »

14 janvier 2008 à 20:04:38
Réponse #18

DavidManise


Je suis d'accord avec vous sur le principe.  Si ces oiseaux ont bel et bien été piégés (mais il y a des pièges vachement plus efficaces pour les grives hein...), c'est du braconnage.  Et c'est répréhensible...  suffisamment pour ne pas s'en vanter en public. 

Moi j'ai l'impression que ces oiseaux ont été tués au fusil...

Quoi qu'il en soit, bien que ça ne me choque pas du tout, je ne vois pas trop l'intérêt pédagogique.  A la limite, ça aurait été sympa de montrer les étapes de la préparation dans le détail, en avertissant à l'avance le lecteur quand il y a de la tripaille...  si ça en choque certains...

Enfin bon je suis un peu partagé.  Pas offusqué, hein...  mais techniquement c'est un peu limite non ?

Roumieu ?

Ciao !

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

14 janvier 2008 à 21:20:02
Réponse #19

éric


C'est moins choquant que les photos des dégâts que cause une lame sur un corps humain -celle de la baignoire en particulier  >:D - mais c'est vrai que là nous étions prevenu.




14 janvier 2008 à 21:30:12
Réponse #20

Sylvain74


Je rappelle que le misérable — désolé pour le terme polémique, mais je ne vois pas d'autre mot — "tableau de chasse" montré se prétendait illustration de l'usage des pièges à assommoir...

jiluc.

Mouais... A ce titre, même si c'est un poil HS, je m'interroge sur l'intérêt pour un chasseur, hormis le plaisir de tirer (mais alors, le ball trap c'est pour les chiens ?), de se faire des grives. Y'a rien à bouffer, sur un piaf comme ça ! Et une fois bourré de plomb, ou déchiqueté, c'est limite si y'a pas la moitié à bouffer ! Les mecs qui, après une journée de bredouille, se rabattent sur une grive de passage, avec du plomb trop gras dans un 12, ça me laisse sur le cul...

Désolé pour le HS,

Sylvain.

14 janvier 2008 à 22:10:22
Réponse #21

DavidManise


Bah les grives à la base, ça se prenait plus au collet qu'autre chose.  Enfin traditionnellement...  maintenant c'est illégal.  Avec 5-6 grives dans le pâté, t'as de quoi garder la famille en santé hein... 

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

16 janvier 2008 à 09:54:44
Réponse #22

Sylvain74


Bah les grives à la base, ça se prenait plus au collet qu'autre chose.  Enfin traditionnellement...  maintenant c'est illégal.  Avec 5-6 grives dans le pâté, t'as de quoi garder la famille en santé hein... 

David

Oui, en situation de survie, j'imagine bien la chose.
Mais de là à chasser ces p'tites bêtes, bof bof bof...

Sylvain.

16 janvier 2008 à 10:04:57
Réponse #23

kurodo


Et pourquoi elles restent là, ces photos gratuitement cruelles ?

Kurodo

16 janvier 2008 à 10:16:51
Réponse #24

kartoffel


Kurodo, ton poulet dans le four pour ce midi, tu le trouves gratuitement cruel ?

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité