Nos Partenaires

Auteur Sujet: langage corporel/agresseur…mais pas que...  (Lu 5595 fois)

29 janvier 2016 à 19:44:08
Lu 5595 fois

bison solitaire


Peut-être la bonne section, peut-être pas une bonne idée de le signaler comme ça…
Un guide pratique, simple, mais pas forcément simpliste…
Normalement, en cliquant sur le lien et ensuite sur "aperçu" (en-dessous de la couv') on a un idée du sommaire…
Le site annonce une version couleur et couverture rigide, pas sûr que le prix affiché en vaille la peine (format plus grand, plus beau, photos couleurs, histogrammes aussi, mais bon… moins pratique…)

http://static.lulu.com/browse/product_thumbnail.php?productId=22542511&resolution=320

http://www.lulu.com/shop/eric-henrion/langage-corporel-les-interactions-contexte-victime-agresseur-noir-et-blanc-corrige/paperback/product-22542511.html

EDIT par la modération : je remplace le lien initial, erroné, par celui qui fonctionne !

« Modifié: 01 février 2016 à 14:54:23 par Bomby »

30 janvier 2016 à 14:07:25
Réponse #1

ensuquet



01 février 2016 à 15:15:59
Réponse #2

Bomby


Merci, Bison S, d'avoir signalé cette nouvelle publication d'Eric Henrion !

On peut en effet parcourir le sommaire, et ça m'a l'air tout à fait intéressant.

Je n'ai pas le courage de recopier le sommaire détaillé (et le copier-coller ne marche pas), mais en gros il y a quatre parties :

1. Comment suis-je devenu une cible ?
2. Existe-t-il un langage corporel pré-agression ?
3. Un langage corporel permet-il d'envisager une issue pacifique ?
4. Comment travailler son langage corporel afin d'éviter un conflit physique ?

J'ai donc commandé l'ouvrage.

Coïncidence, j'ai commencé depuis peu quelques entraînements de garage-jutsu avec un jeune ami demandeur d'une formation de SD/PP et, pas plus tard que samedi dernier, nous avons passé pas mal de temps sur des exercices de type langage corporel. Je me réjouis d'avoir prochainement un support un peu plus structuré pour ce travail spécifique.

Cordialement,

Bomby

04 février 2016 à 01:07:51
Réponse #3

** Serge **


"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

04 février 2016 à 09:28:34
Réponse #4

Bomby


Salut,

ça y est, j'ai pu lire l'intéressante prose d'Eric.

Un tout petit CR (très subjectif) du coup, dans l'idée de vous donner envie d'aller directement à la source...

Ce petit ouvrage (dans lequel il reste quelques rares coquilles qui ne gênent cependant en rien la compréhension) est à mes yeux très accessible et recense à la fois simplement et exhaustivement, en tenant compte du contexte, les attitudes corporelles qui vont conduire les potentielles victimes à se désigner comme "cibles" faciles, celles qui peuvent nous donner des indices d'une agression imminente, et celles qui nous donnent des chances d'éviter l'agression sinon le conflit.

J'ai pour ma part plus particulièrement retenu les recommandations suivantes, destinées à éviter l'agression :

- veiller à l'attitude dégagée par les bras (ni mouvements trop nerveux ou saccadés, ni les bras ballants ou crispés, ni des mouvements hésitants, mais au contraire une mobilité fluide);
- veiller à la mobilité du regard (systématique).
-veiller à rester en mouvement (on le sait, mais c'est encore plus évident ici, en associant ce mouvement à la mobilité du regard, et en restant en mouvement même en restant sur place, ce qui peut paraître paradoxal mais est plus qu'un détail).
- même en restant à distance, veiller à répondre au dialogue engagé par l'autre.
- ne pas se tenir de face face à l'agresseur.

A la suite de ma lecture, j'ai eu un petit échange avec Eric Henrion, en m'interrogeant notamment sur le point de savoir s'il ne faudrait pas, dans une réédition, être encore plus explicite sur ce qu'il faut faire ou ce qu'il ne faut pas faire, partant du principe que, connaissant déjà un peu le sujet, on est probablement à l'abri d'erreurs d'interprétations qu'un totalement novice, lui, n'éviterait pas forcément.

J'ai trouvé la réponse d'Eric intéressante, je la copie donc partiellement ici :

Citer
(...) Par contre pour ce qui est "ce qu'il faut faire" (ou pas), on rentre un peu dans ce que je considère le piège des fiches réflexes. Et à mon sens, dans tout ce qui est non-verbal (et plus généralement humain), c'est problématique... Les gens veulent des outils clés en main... sauf que ça marche pas (...). Je me suis tout de même résolu à faire des tableaux de synthèses, mais toujours en corrélation et en espérant qu'on comprenne que ça PEUT suivre un tel chemin mais que ce n'est en rien dogmatique.

Pour Eric, qui a particulièrement réfléchi à la pédagogie en matière de SD/PP, il semble donc important de se méfier des outils clés en main, plus particulièrement encore pour ce qui est non-verbal.

Je pense que je vois l'idée et que je la partage : dans ce domaine, c'est plus la congruence ou l'incongruence globale de l'attitude qui importe que le lien automatique entre telle ou telle attitude corporelle particulière et telle ou telle signification précise.

Donc, effectivement, à vouloir faire trop précis et trop systématique, on risquerait probablement assez vite de déresponsabiliser les intéressés voire de  les induire en erreur.

Cordialement,

Bomby

05 février 2016 à 21:15:34
Réponse #5

Le-Jerome


Pour ceux qui comprennent l'anglais :
https://www.youtube.com/watch?v=xBoYhgz0hes

En gros il explique que prendre un de ces indicateurs non verbaux (qu'il mime à tour de rôle) isolé de son contexte n'a pas vraiment de sens, mais que plusieurs indicateurs sont souvent associés et qu'il faut y être attentif compte tenu du contexte.

Je pense qu'il faut effectivement prendre connaissance d'un certains nombre de ces indicateurs, ensuite il peut être intéressant de les mimer à l'entrainement.
Mais logiquement, si ces indicateurs sont non verbaux, ils appartiennent à une sorte de langage commun à l'espèce, et doivent donc être reconnaissables de façon innée par tout le monde.
Le tout une fois qu'on en a repris conscience par une vidéo par exemple, c'est de se rappeler qu'il ne faut pas les ignorer et y être attentif.

Au contraire, leur absence n'implique pas nécessairement qu'il n'y pas de risque de confrontation physique.

Jérôme 
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

06 février 2016 à 00:17:14
Réponse #6

jeanjacques


Pour ceux qui comprennent l'anglais :
https://www.youtube.com/watch?v=xBoYhgz0hes

Excellente vidéo, de la première à la dernière seconde, merci du partage.
Adhérent Unpact.

08 février 2016 à 16:10:00
Réponse #7

Le-Jerome


De rien !

Cette vidéo aussi est bien, ce sont des petites séquences d'entrainement au repérage : des scènes de la vie courante sont reconstituées avec un comportement suspect parmi les protagonistes, puis débriefées image par image :
https://www.youtube.com/watch?v=ynVuWXaNAtE

Si quelqu'un connait d'autres vidéos de ce genre, je suis preneur.
 
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

09 février 2016 à 22:28:51
Réponse #8

Oim


Merci Le-Jérôme pour les vidéos , surtout la première, simple et bien démontrée visuellement.
" The trouble with the world is that the stupid are cocksure and the intelligent are full of doubt. "  GrandMaster B.R.
"tous les survivalistes ne sont pas paranoiaques, mais b*rdel j'ai l'impression que tous les paranoiaques deviennent survivalistes..." Le taulier

22 février 2016 à 22:27:51
Réponse #9

Sielwolf


Si quelqu'un connait d'autres vidéos de ce genre, je suis preneur.

Dans le domaine des analyses de langage corporel pré-assaut, il n'y a pas tant de choses que ça en open source sur Youtube.

Pour s'entraîner tout seul, une bonne idée consiste à utiliser les grilles de lecture du livre d'Eric Henrion, afin de de décortiquer des vidéos de streetfights en les regardant au ralenti sur un lecteur média.

Mais pour ceux qui veulent aller plus loin avec une documentation vidéo complémentaire du livre d'Eric, alors il y a deux DVD très intéressants :

Le PUC de Craig Douglas, qui est vraiment très bien (Shivworks = C. Douglas = Southnarc) :
http://dogbrothersgear.com/Practical-Unarmed-Combat.html

Et le PRE ASSAULT INDICATORS de Lee Morrison. Lee a fait un super boulot sur ce quadruple DVD, qui reprend d'ailleurs certains éléments de Southnarc, mais en allant nettement plus loin :
http://www.urbancombatives.com/m_store/dvds/pre_assault_indicators.htm



"Though Lycans were fewer in number, the war itself had become more perilous, for the moon no longer held her sway. Older, more powerful Lycans were now able to change at will."

http://www.neurocombat.com/
http://www.fourrure-torture.com/fourrure-lapin.html

24 février 2016 à 21:03:49
Réponse #10

Pyrate


Merci pour ces mines d'infos.

Je connaissais les vidéo instinctive system. Je suis d'ailleurs en train de les décortiquer.

Par contre, celle de Kelly Alwood, je ne connaissais pas.

je vais de ce pas acheter le livre d'eRIC Henrion

26 février 2016 à 13:00:50
Réponse #11

bison solitaire


Après un petit contact avec l'auteur, un exemple de grille de lecture plus précise, mais directement en rapport avec les vidéos utilisées…
Juste un exemple dans le fichier joint et qui n'appelle pas forcément à être utilisé systématiquement.
En revanche, plus des vidéos seront examinées, et des items listés, plus on pourra discerner ce qui reviennent systématiquement et qui seront aisément discernables (ex: les auto contacts au visage sont souvent évoqués mais sont loin d'être systématiques)...




09 novembre 2016 à 13:33:49
Réponse #15

sharky


''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

09 novembre 2016 à 17:14:13
Réponse #16

bison solitaire


Sympa  :)
Ca aurait pû être plus étoffé (notamment en expliquant la méthode, en annexant différents documents de travail...) mais au final, je crois que ça n'aurait pas été plus pertinent...
Et le pdf, il est en couleur... :D
Mais c'est moins pratique pour prendre des notes...
« Modifié: 10 novembre 2016 à 20:57:36 par bison solitaire »

10 novembre 2016 à 20:53:43
Réponse #17

bison solitaire



12 novembre 2016 à 09:55:28
Réponse #18

bison solitaire


Dans ces liens, il y a effectivement quelques unes des vidéos qui ont servi à ce petit bouquin...

La plupart semble confirmer les observations, et quelques autres confirment que 100% n'existe pas et invitent aussi à se pencher sur le verbal et para-verbal (notamment le ton de la voix...)

25 novembre 2016 à 17:22:32
Réponse #19

bison solitaire


On s'éloigne un peu du contexte d'une agression potentielle... quoique... On peut comprendre pourquoi une personne est prise pour cible... ca me rappelle une vidéo qui avait été mise sur le forum où Lee Morisson et un autre "collègue" parvenait à détecter la victime avec le même type de point lumineux (c'était un jeune qui se faisait agresser... un truc avec la BBC je crois):

https://www.biomotionlab.ca/Demos/BMLwalker.html

27 novembre 2016 à 15:20:37
Réponse #20

bison solitaire



27 novembre 2016 à 15:40:42
Réponse #21

Troll


Hello,

Un petit lien avec un encart sur "Le langage du corps d’une victime" et "Le langage du corps de la confiance en soi"

Aussi quelques billes sur l'expression faciale.

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

27 novembre 2016 à 15:51:46
Réponse #22

bison solitaire


Hello,

Un petit lien avec un encart sur "Le langage du corps d’une victime" et "Le langage du corps de la confiance en soi"

Aussi quelques billes sur l'expression faciale.

Bien cordialement,

Troll

Oui, je connais le blog de la communication non-verbale. L'article en question est assez basé sur le système d'Ekman (et Matsumoto)... Sur certains autres articles, je suis un peu plus critique, pas tant sur les observations que sur les motivations (et parfois la méthodologie qu'ils ont utilisée) mais c'est une autre histoire... :D
Par contre le premier lien me laisse beaucoup plus dubitatif... Trop péremptoire à mon goût...
Par exemple le clignement de paupière tel que décrit dans cet article n'est pas forcément un signe d'anxiété; tout dépend de la situation, du contexte...

27 novembre 2016 à 22:46:49
Réponse #23

Jfais du grave mon gars


Trés intéressant tout ça
On trouve assez facilement des documents sur le langage corporel pré-assaut,pré-agression ou à contrario
, des potentiel victimes
Il me semble que décrypter celui des "grandes gueules" , de ceux qui parlent ,hurlent ou impressionnent, mais qui en fait  ne feront jamais  rien (par lâcheté ,peur ou autres motifs).Des aboyeurs plus que de vrais mordeurs quoi ! Peut être aussi trés instructif.
Enfin ,moi ça m'intéresse ,donc si certains ont de bons plans ,je suis preneur .

28 novembre 2016 à 10:37:06
Réponse #24

bison solitaire


Un des exercices les plus utiles il me semble est celui-ci:
observer des vidéos d'altercation (mais pas forcément quand ca se bat, c'est déjà trop tard);
noter tout, mais alors tout ce qu'on voit chez le potientiel agresseur ET chez la potentielle victime, ET le contexte (jour, nuit, soleil, pluie, boite, alcool, public, témoins, amis...); on arrive vite à plus de 100 items pour chaque protagoniste...
Et après on simplifie, on enlève, on regarde les correpondances, les interactions, et on se fait SA propre grille de lecture (parce que je crois qu'on n'est pas tous sensible aux mêmes signaux d'alerte)...
C'est long et fastidieux...
et après on peut s'autoévaluer en observant d'autres vidéos (pour ma part, les observations sont plutôt bonnes...même si, faut pas se leurre le 100% n'existent pas).
Sur le sujet, lorsque j'ai présenté mon rapport sur cette problématique, les trois membres du jury étaient très forts...en moins d'un quart de seconde, ils arrivaient à indiquer celui qui allait porter le premier coup...(bon l'un des membres étaient un éminent combattant de la JKA d'il y a 20 ans  ;#)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité