Nos Partenaires

Auteur Sujet: Ateliers-rencontres d’apprentissage  (Lu 8310 fois)

26 janvier 2016 à 22:16:28
Lu 8310 fois

Claude Ponthieu


Bonjour,

pour aller au-delà de la théorie et du partage virtuel, il me semblerait pertinent d’échanger en direct des techniques, trucs, astuces et conseils, basés sur l’utilisation de matériaux de récupération, sur la transformation/optimisation de matériels divers, etc.

Y auraient-ils des membres du forum intéressé(e)s pour participer ou faire un atelier-rencontre d’apprentissage à Toulouse ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Ces ateliers-rencontres gratuits :
  • s’adresseront uniquement aux membres du Forum ;
  • aucun niveau ne sera requis, y compris pour ceux qui ont 2 mains gauches ; ;#
  • pour chaque atelier, le nombre de participants sera restreint ;
  • un atelier durerait environ 3 heures ;
  • la fréquence des ateliers restera à déterminer ;
  • le thème de chaque atelier sera décidé au fur et à mesure, mais ils seront tous traités de manière simple et efficace;
  • le lieu serait une zone de loisirs de la ville ;
  • chacun pourra être participant, organisateur, instructeur d’un atelier. 8)
Chaque atelier pourrait faire l’objet d’un retour sur le Forum dans la rubrique correspondante.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

merci,
claude

Modification du titre :D
« Modifié: 28 janvier 2016 à 12:17:25 par Claude Ponthieu »
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

27 janvier 2016 à 12:42:02
Réponse #1

Claude Ponthieu


Merci à tous pour votre intérêt à ces ateliers pratiques.

À moins d’une autre proposition, en voici une pour le 1er atelier
Transformation de boîtes métalliques de conserve et de boisson en réchaud à bois, réchaud à alcool, etc.

Pour faciliter une disponibilité plus générale, est-ce que le samedi vers 13 heures conviendrait ?
La date sera à déterminer en fonction de la disponibilité du plus grand nombre, elle sera fixée courant de la semaine prochaine.

~~~~~~~~~~~~~~
Réponse générale aux MP reçus
Une des idées sous entendues est que ce système d’atelier-rencontre s’étende dans tous les coins géographiques possibles. ;)
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

28 janvier 2016 à 20:04:10
Réponse #2

Claude Ponthieu


L'idée c'est d'apporter du matos et de faire ensemble, c'est ça ?

Parfaitement, les boîtes de conserve métalliques à récupérer. :D
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

29 janvier 2016 à 10:32:02
Réponse #3

Claude Ponthieu


Le 20 ou après (et le mieux pour moi c'est le dimanche ou en semaine),
j'ai une gamine de 12 ans et demi, le samedi elle est avec moi mais le dimanche elle est avec son père  ;)
Mais bon, j'ai aussi envisagé de venir avec elle (si vous êtes d'accord et elle aussi)
J'habite un peu loin (1h de tlse)

Ma fille à 10–11 ans apprenait tout ce qui concernait le feu. 8)
Ces ateliers ont pour autres buts de transmettre au plus tôt à des personnes très jeunes.
je t'envoie un MP
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

29 janvier 2016 à 15:02:18
Réponse #4

Claude Ponthieu


Trame basique pour un atelier sur les réchauds à alcool et à bois


Il est important que l’atelier se fasse en extérieur, sur le terrain.
Cette trame est à pirater par les ateliers qui cherchent une base de travail.

Toutes critiques, suggestions et questions seront appréciées.


Théorie
Quelles sont les différentes caractéristiques des boîtes de conserve métalliques
Description du sertissage
En quoi consiste un réchaud à bois
En quoi consiste un réchaud à alcool
Règles de sécurité

Combustible
Avantages et inconvénients de l’alcool
Avantages et inconvénients du bois

Réalisation
Comment enlever le couvercle d’une boîte de conserve métallique sans ouvre-boîte
Réalisation de divers réchauds à alcool simples
Réalisation de divers réchauds à bois simples

Matériel nécessaire
Les réchauds doivent être faits avec du matériel de récupération :
  • diverses boîtes de conserve métalliques et cannettes de boisson ;
  • couteau de poche ;
  • alcool à brûler ;
  • eau pour tester les réchauds ;
  • marqueur permanent (en option) ;
  • bloc-notes avec crayon à papier (en option) ;
  • feuilles de papier quadrillé (en option) ;
  • clou fin (en option) ;
  • cintres métalliques, les plus simples (en option) ;
  • rayons de vélo (en option) ;
  • pince pliante (en option) ;
  • pince coupante (en option) ;
  • pince multi-tools (en option) ;
  • galets — de Garonne, bien sûr. ;#
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Un appareil photo pour immortaliser le tout. ;)

Modifié pour compléments
« Modifié: 29 janvier 2016 à 19:45:24 par Claude Ponthieu »
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

31 janvier 2016 à 16:44:00
Réponse #5

Nans


C'est une super idée, perso les deux dates me vont.  :doubleup:

Pour l'atelier, si on fait ça dans la verte, est-ce qu'une initiation à la coupe
avec différents outils, hachette (je peux en prendre plusieurs), machettes et autres...
Serait envisageable, pour apprendre les bases en sécurité, pour ceux qui comme moi, manquent de pratique? Choisir le meilleur outil pour ses besoins?

Ou c'est trop dangereux? 

ça permettrai de tester les trousses de secours des membres aussi  ;#

OK, je suis sortis...

03 février 2016 à 23:20:30
Réponse #6

Claude Ponthieu


Bonsoir Nans,

Pour l'atelier, si on fait ça dans la verte, est-ce qu'une initiation à la coupe
avec différents outils, hachette (je peux en prendre plusieurs), machettes et autres...
Serait envisageable, pour apprendre les bases en sécurité, pour ceux qui comme moi, manquent de pratique? Choisir le meilleur outil pour ses besoins?

Ou c'est trop dangereux? 

ça permettrai de tester les trousses de secours des membres aussi  ;#

Que ce soit en ville ou dans la verte, une initiation à la coupe avec différents outils, hachettes, machettes et autres… pose plusieurs problèmes, notamment juridiques.

Par contre, amener sa trousse de secours est une excellente idée. :up:
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

03 février 2016 à 23:23:21
Réponse #7

Claude Ponthieu


L’atelier se déroulera le 20 février.

Le lieu sera décidé 2–3 jours avant, en fonction de la météo prévue.
Le nombre de participant(e)s est fixé à 7 personnes maximum — premiers inscrits. ;)

Complément d’infos sur l’esprit des ateliers-rencontres
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

13 février 2016 à 16:24:04
Réponse #8

Claude Ponthieu


Le 20 février, c'est OK pour moi.
Mais pas sur que j'ai la capacité physique de vous suivre si vous allez gambader "dans la verte".
A voir ...

Sois le bien venu — nous nous mettrons au rythme de ceux qui ont le moins de capacité.  ;)

Nous ferons quasi aucune marche et nous serons en ville, le problème est plus celui du parking et un endroit de repli en cas de changement météo.
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

16 février 2016 à 19:14:05
Réponse #9

Claude Ponthieu


Bonsoir,

le point de rencontre est la Zone Verte des Argoulets au parking du Comité Midi Pyrénées de Rugby, dit Maison du Rugby, 32 Rue Dubézy, 31500 Toulouse.
En cas de problème de stationnement, il y a à côté le parking P1 rue de Rabastens.
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

17 février 2016 à 12:05:30
Réponse #10

Claude Ponthieu


Bonjour,

En complément de la liste vers le début du fil — elle sera complétée et modifiée après la rencontre.
Pensez à prendre des boîtes propres de conserves ou de boissons (de toutes sortes et de toutes tailles), ainsi que cutter, couteau, ciseau petit et pointu, branches de bois de la grosseur d’un doigt, alcool à brûler, allume-feu, papier aluminium, eau, papier quadrillé, corde fine genre pour la cuisine, feutre permanent, etc.

Si vous avez du feutre de laine pure ou laine de verre fine.
Des gants, briquets…
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

21 février 2016 à 09:38:36
Réponse #11

hrk


superbe journée ! avec des intervenants forts sympathiques.
Je laisse le compte rendu à la personne désignée  ;# , en tout état de cause, un bel après midi., merci à chacun.

21 février 2016 à 22:47:16
Réponse #12

Nans


Salut à tous.

Ayant été désigné volontaire d'office ;) voici un petit retours sur ce superbe après-midi passé en compagnie de Claude, hrk, killbit, François, Sylviane .

La rencontre s'est déroulée aux abords de la maison du rugby de Toulouse. Ciel bleu et grand soleil étaient de la partie, nous avons donc commencé cet atelier « Transformation de boîtes métalliques de conserve et de boisson en réchaud à bois, réchaud à alcool, etc. «
sous la houlette de Claude.

Après une présentation succincte du parcours de vie de Claude, où son sens pratique a été  fortement mis à l'épreuve, un premier exemple nous a été donné avec celui de la boîte de conserve.

En effet, cet objet que l'on manipule et que l'on jette sans réfléchir après usage illustre à lui seul un mode de pensée qui nous fait de plus en plus défaut et qui est l'appropriation de notre environnement.

Dans une société d'abondance ou les besoins sont rapides et faciles à combler, il est aisé de se laisser prendre au piège de la facilité qui est de répondre à un besoin par une réponse unique :
l'achat par exemple.

Vous l'aurez compris, cet atelier est entièrement tourné sur l'enseignement d'une réflexion sur notre environnement dans le but d'en tirer partie au mieux de nos capacités, le thème du recyclage n'étant là que pour étayer ce propos.

Nous avons appris beaucoup d'astuces, comme ouvrir une conserve sans ouvre-boîte, fabriquer un réchaud à alcool, à bois, un quart, un poinçon, un emporte pièce…
Tout cela, bien qu'intéressant à savoir, n'était qu'un prétexte pour résoudre un problème avec des moyens limités.

Exemple : Sans outil, je veux ouvrir une conserve.

                                                                                          Comment ?

En rompant le couvercle.
                                                                                          Quels sont les moyens qui permettent cela ?

Le glissement de matière (cisaillage, ce que fait l'ouvre-boîte), l'oxydoréduction pour ceux qui veulent manger chaud  ;# (torche plasma) , l'enlèvement de matière (ce que font une lime, une scie)...

                                                                                           Vous n'avez rien de tranchant et encore moins de poste plasma, donc les deux premières solutions sont à écarter. Pour la troisième, qu'est-ce qu'une lime ?

Un objet suffisamment solide et abrasif pour agir sur du métal.

                                                                                            Autours de vous, quel objet comporte ces propriétés ?

Je suis dans une rue, le béton et le goudron semblent correspondre.
Je suis dans la nature, je vois un galet au sol, il semble correspondre.
                                                                                            Essayez donc de reproduire le fonctionnement de la lime.

Çà marche ! Le métal est attaqué, en frottant suffisamment longtemps le pourtour de la conserve je peux ouvrir le couvercle. Mais ce n'est pas très efficace.

                                                                                             C'est vrai, avec un outils spécialement conçu c'est rapide et simple. Mais pourtant vous avez réussi à atteindre votre but malgré un contexte défavorable en cherchant des solutions variées. Vous vous êtes adapté.


Le reste de la journée s'est poursuivi en des discussions sur ce thème avec des exemples variés et sans doute pour beaucoup d'entre nous, l'envie de poursuivre cet entraînement vers la réappropriation de notre esprit pratique.

J'ai passé un super après-midi avec vous tous, j'espère que l'on pourra remettre ça et explorer d'autres thèmes.  :doubleup: :doubleup: :doubleup:


Me MP si des modifs sont à apporter
« Modifié: 22 février 2016 à 10:31:17 par Nans »

22 février 2016 à 10:31:36
Réponse #13

François


Bel après-midi, et atelier fructueux.
Thème général : fabriquer ce dont on a besoin avec ce qu'on trouve facilement dans la rue ou dans les poubelles.
En particulier faire des réchauds avec des boîtes de conserve. Si besoin en fabriquant ses outils à partir de rayons de vélo et lames de scie à métaux réformées.

Quelques photos :


Espérer le meilleur, prévoir le pire.

22 février 2016 à 10:32:43
Réponse #14

François


Espérer le meilleur, prévoir le pire.

22 février 2016 à 11:52:17
Réponse #15

Claude Ponthieu


Compléments d’infos

Les boîtes sont facilement travaillées avec des techniques premières. ;)

Sans instrument, le galet est le meilleur abrasif pour supprimer le couvercle.

Une fois bricolé, un morceau de lame de scie à métaux est l’instrument parfait :
  • le dos de la lame pour supprimer le couvercle par raclage et pour abraser les imperfections ;
  • la pointe pour rayer ou percer ;
  • le tranchant pour découper.

Un rayon de vélo ou une baleine de parapluie servent à percer —ils peuvent être transformés en équarrissoir.
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

22 février 2016 à 18:24:36
Réponse #16

Kilbith


Un gros merci à Claude pour son exposé clair et didactique (fruit de sa grosse expérience qu'il a souhaité partager).  :up:

Le truc de la grille "ventilo d'ordi" est tout simplement génial!


Sur la photo ci_dessous : C'est une petite bouilloire Trangia de 0.6l posée sur un réchaud "top notch" fabriqué pour l'occasion. On distingue aussi un réchaud milouf suédois et d'autres modèles de réchaud DIY. L'exposé se voulait exhaustif et englobait aussi les réchauds à bois type "Hobbo stove".

Le top notch, est un réchaud que l'on peut fabriquer avec un couteau (ou pas) en quelques minutes. Mode de fabrication détaillé : http://www.randonner-leger.org/wiki/doku.php?id=top_notch_stove.

A noter que les MUL ne connaissent pas la méthode par abrasion, expliquée et détaillée par Claude, pour réaliser sans danger, sans matériel et rapidement la partie supérieure du réchaud. Elle assure en plus une meilleure finition...et elle est plus légère!!! Claude a exposé d'autres astuces pour se passer de couteaux.

Il s'est évertué à mettre en avant une fabrication avec "ce que l'on trouve dans la rue" et "qui n'énerve pas les forces de l'ordre" (donc exit couteau). C'est aussi une démarche "grey man" : "si t'as rien, on ne peut rien te voler, la sécurité est meilleure".  ;)





Pour la petite histoire, la veste greenland FJ à droite de la photo a....30 ans. Elle est limée, recousue, teintée, il y a des trous aux poches mais est toujours "fonctionnellement" portable (récemment retraitée au nikwax).

Durant plusieurs années (autour années 2000) ça a été ma veste de traque (dans les marais). Après avoir été initialement ma veste "port urbain quotidien" (achetée au début des années 80's). 



Super après midi, merci aux GO, merci aux GM.  :D
« Modifié: 22 février 2016 à 18:58:59 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

22 février 2016 à 18:44:53
Réponse #17

bloodyfrog


Je suis étonné. Pas une bouteille, pas une saucisse qui grille sur la braise.

Si le Sud Ouest veut rivaliser avec le Grand Est, va falloir monter le niveau les gars.

Manu. ;D

22 février 2016 à 21:07:15
Réponse #18

François


Je suis étonné. Pas une bouteille, pas une saucisse qui grille sur la braise.

"C’est bien vrai Monsieur. Chacun se bat pour ce qu’il n’a pas"  (citation de Surcouf)

Faut croire que par ici on est moins en manque de vins, grillades et autres agapes en plein air, même en plein mois de février ;D
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

23 février 2016 à 17:53:41
Réponse #19

guillaume


Je suis étonné. Pas une bouteille, pas une saucisse qui grille sur la braise.

Si le Sud Ouest veut rivaliser avec le Grand Est, va falloir monter le niveau les gars.

Manu. ;D

Comment ça ?


"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

26 février 2016 à 18:46:27
Réponse #20

Claude Ponthieu


Bonjour,

Samedi 26 mars de 13 à 17h00 au même endroit, HRK nous concocte une piqûre de rappel sur les Premiers Secours — maximum 10 personnes.


Atelier informel sans certificat à la sortie, mais fait par un professionnel !  ;)
Sa première partie sera plus un rappel de procédures qu’un cours de secourisme.
Il sera adapté à la randonnée — comment constituer une trousse de 1er secours en tenant compte des connaissances et des besoins spécifiques de chacun.
La seconde partie de la rencontre sera consacrée à toutes questions sur le thème.
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

26 février 2016 à 19:24:13
Réponse #21

Persil


Bon, ce coup-ci, je m'inscris !  ;)

26 février 2016 à 19:24:41
Réponse #22

hrk


Je suis étonné. Pas une bouteille, pas une saucisse qui grille sur la braise.
Si le Sud Ouest veut rivaliser avec le Grand Est, va falloir monter le niveau les gars.
Manu. ;D

Au grand Est: Nous débutons à 13h00 pour ne pas nous en mettre plein la panse de saucisses toulousaine, cassoulet, garbure, magret, aligot..., arrosés de cahors, de gaillac et autre tarriquet...  ::)
l'atelier d'abord  :-[

sinon: http://davidmanise.com/forum/index.php/topic,50176.40.html
« Modifié: 26 février 2016 à 20:08:48 par hrk »

26 février 2016 à 20:16:47
Réponse #23

Thomas 47310


Bon, ce coup-ci, je m'inscris !  ;)

Pareil itou (cette fois je ferai pas la fiotte avec le dos plié  :-[ )
"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements."
(Charles Darwin / 1809-1882)

27 février 2016 à 01:43:16
Réponse #24

Nans


sauf imprévu , moi aussi!!  :doubleup:

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité