Nos Partenaires

Auteur Sujet: [Entomophagie] Elevage de ténébrions  (Lu 2173 fois)

12 janvier 2016 à 19:50:30
Lu 2173 fois

Moniot van Moeren


Lors de mes sorties en autonomie, je me suis mis posé la question de l’apport de protéine animal à mon menu. Si à court terme, je savais gérer ma faim grâce au règne végétal, je me suis rendu compte de la difficulté de l’apport animal.
Avec ma réflexion quant à la résilience de mon unité restreinte à la famille, cette question est devenue plus pressante encore. En effet, mes rapports aux chasseurs et pêcheurs chevronnés m’ont montré les difficultés quant au résultat dépense énergie/résultat quant à un apport provenant de la Chasse ou de la trappe pour une unité aussi petite. J’ai donc d’abord expérimenté ce qui était étalé sur les blogs et forum ; la consommation d’invertébrés. D’abord en « GardenCraft », puis en sorties « Bushcraft », j’ai vulgarisé la consommation de vers et arthropodes, comme je l’ai fait auparavant lors de mes cueillettes. Non seulement je « mange des insectes et vers », mais je me suis aussi approprié par l’expérience leur consommation en cuisine de brousse. L’intérêt ? Ne plus avoir de risque avec l’effet Chimpanzé et rendre ce qui est occasionnel… NORMAL !
Dans notre quête d’économie/autonomie/résilience, nous avons un poulailler. L’expérience vient avec le temps et le temps de l’expérience nous a montré les limites d’autonomie d’un apport par la volaille :
  • Pour le moment, nous n’avons que des pondeuses ; nous devons apprendre à « faire du poussin et du poulet »
  • Notre infrastructure et nos ressources ne permettent pas une installation qui permettrait d’avoir un constance dans la production d’œuf et de poulet, coq, poules.
  • Nous avons un manque de visibilité quant à l’apport en nourritures, notamment le maïs et le tourteau que je produis à partir des restes de récolte.
Une première solution est d’accoupler un petit élevage de lapin. Là aussi, j’ai un manque de visibilité et doit d’abord passer par l’apprentissage, en auto-didacte, avant de pouvoir affirmer la Résilience de l’unité Famille.
Une solution rapide et efficace ; l’élevage d’insectes. Même si elle a besoin de temps pour s’acclimater à cette nouvelle culture culinaire, la famille est consentante pour se lancer dans l’aventure. L’intérêt me demandera-t-on ? Le rendement sur une faible surface, avec un minimum d’énergie dépensée et un maximum de « récolte ». En effet, il ne faut pas beaucoup de matériel, et celui nécessaire n’est  abordable, même sans moyen. De plus, il ne faut pas avoir de technique pointue et d’expérience. Il faut juste essayer et passer la frontière de la culture d’une société croulant sous la nourriture ultra-riche.
Je ne m’étalerai pas sur les apports. Je vous propose un petit topo sur le démarrage d’un élevage simple à mettre en place, celui des « Ténébrions »/Vers de Farine, l’élevage sur lequel se porte l’expérience actuelle.

Le ténébrion


Ver de farine est la larve d’un coléoptère : le ténébrion meunier (tenebrio molitor)Reproduction et incubation
Dans les conditions idéales, la larve mue et grandit, se transforme en nymphe puis en imago (adulte).
Le cycle du ténébrion :
  • Incubation ~10 jours
  • Larves : ~70 jours

  • Nymphes : 20 jours

  • Durée de vie des adultes imagos : 10 à 15 jours, parfois 20 jours

Matériel nécessaire :
  • Un bac d'élevage d'une taille approprié à choisir suivant le nombre d'individus. On n’est pas obligé de tabler sur du terrarium ; l’élevage se fait très bien en containers plastiques. Pour ma part, j’ai opté pour un rangement en tiroir. Les ténébrions ne volant pas ne pourront s’échapper du bac.

  • Substrat (Farine, flocon d'avoine, son)
  • Nourriture (Fruits, légumes, morceaux de pain sec, restes de table)
  • Lampe incandescente de 40 à 60W. Une température entre 27 et 30°C permet une reproduction idéale tout en gardant un élevage sanitairement sain.

Préparation :
L'élevage des vers de farine est très simple et ne requiert que très peu d'entretien.
Dans le bac d'élevage, placer 5 à 10 cm de substrat. J'ai utilisé de la farine de blé, du son de culture biologique.
Pour la nourriture, je place directement les fruits et légumes sur le substrat, je l'enlève le lendemain s'il en reste encore pour éviter les moisissures. Les fruits et légumes permettent d'apporter de l'eau, il n'est donc pas nécessaire d'ajouter un coton imbibé d'eau, comme on le voit pour l’élevage d’autres insectes. Il est même fortement déconseillé, ceci pourrait attirer les acariens.
Pour les adultes, j'ajoute des morceaux de pain pour que ceux-ci puissent se retourner en cas de chute sur le dos.
Je sépare toutes les nymphes des vers et des adultes pour éviter le cannibalisme. De manière générale, je sépare également les adultes des vers pour éviter que les vers ne mangent les œufs fraichement pondus. Voilà la raison essentielle de mon choix de bacs de rangement en tiroirs.
Les œufs sont invisibles à l’œil nu et sont pondus directement dans le substrat. Après quelques semaines, j’ai déplacé les adultes dans un tiroir « neuf ». Au bout de quelques jours, les jeunes vers sont apparus. Ils ont le même régime alimentaire que les vers de farine plus âgés, et que les imagos adultes).

Alimentation :
Les vers de farines ne sont pas difficiles à nourrir, ils acceptent tous les fruits et légumes qui peuvent leur apporter de l'eau, il ne faut pas oublier d'éplucher les aliments pour éviter que les vers mangent les pesticides contenus dans la pelure.
Mais le principal élément de nourriture est bien leur substrat, (la farine, le son ou les céréales).
Voici une petite liste de ce qu'ils mangent :
  • Fruits (épluchés sur non bio) : pommes, poires, bananes, groseilles, framboises, mûres, myrtilles, pêches, abricots, ananas, melons, pastèques, oranges et raisins.
  • Légumes (idem) : Courgettes, concombres, petit pois, tomates, salades, céleri, pissenlits, carottes, champignons, maïs, betteraves, aubergines, avocats.
  • Autres : Croquettes pour chiens ou pour chats, flocon d'avoine, granulés pour rongeur, morceaux de pain, cellulose, liège, farine, céréales.

MvM
"Avant notre venue, rien de manquait au monde ; après notre départ, rien ne lui manquera.", Omar Kheyyam
"N'ayons pas peur d'être en contradiction avec le monde !" mère Teresa.

12 janvier 2016 à 19:53:07
Réponse #1

Moniot van Moeren


Maintenant que le cycle est bien entamé, je viens faire un retour sur mon essai d'élevage de ténébrions.
Je les élève de manière classique sur un substrat sur base de farines. J'utilise un container à 3 compartiments en tiroir, un pour chaque stade :


  • Adultes. C'est la génération d'amorce de l'élevage. J'ai reçu une poignée de ténébrions provenant d'un magasin de vente de reptiles.

  • Jeunes larves et œufs.

  • Larves plus âgées... Elles sont séparées afin d'éviter le cannibalisme et pour faciliter de changement de substrat.

Voici ma première récolte.


Je l'ai mise dans le frigo pour endormir les larves, puis dans le congèl' pour les tuer et les conserver.

MvM
« Modifié: 13 janvier 2016 à 06:08:34 par Moniot van Moeren »
"Avant notre venue, rien de manquait au monde ; après notre départ, rien ne lui manquera.", Omar Kheyyam
"N'ayons pas peur d'être en contradiction avec le monde !" mère Teresa.

12 janvier 2016 à 19:54:35
Réponse #2

Moniot van Moeren


Les larves ont passé un temps dans le congélateur.


  • Je les rince.
  • Je les ébouillante quelques secondes (j'en compte 10)

  • Je les refroidis rapidement.

  • Je les lance dans une poêle prête à frire. Je contrôle la durée de cuisson en goûtant. Pour ce plat, j'ai utilisé un instantané maison (sans glutamate ;) )

  • C'est prêt.

Ce qui est présenté à été mangé accompagné d'une mâche du jardin.

On m'a demandé de quantifier ma récolte : 180g pour 1 semaine.

MvM
« Modifié: 13 janvier 2016 à 06:09:04 par Moniot van Moeren »
"Avant notre venue, rien de manquait au monde ; après notre départ, rien ne lui manquera.", Omar Kheyyam
"N'ayons pas peur d'être en contradiction avec le monde !" mère Teresa.

12 janvier 2016 à 21:15:58
Réponse #3

guillaume


Salut MvM !

Excellent sujet, merci :).

À quelle fréquence interviens-tu dans tes bacs ?
La séparation larves jeunes/larves/adultes n'est-elle pas difficile (j'imagine qu'ils ne changent pas tous de stade au même moment) ?

Merci par avance

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

13 janvier 2016 à 20:54:22
Réponse #4

Moniot van Moeren


[bruit]Salut Guillaume. Content de te croiser, même virtuellement. Ça commence à faire un baille  ;) [fin de bruit]

Le gros de l'entretien se fait, actuellement, 1 fois par mois :

  • tamiser un tiroir pour changer les adultes de tiroirs et laisser grandir les larves.
  • tamiser pour récupérer les grosses larves et les changer de tiroirs. Attirer les petites larves grâce à des pommes de terre pour les changer de tiroir. Changer le substrat.
  • 3 fois 10 minutes par semaine, je récupère des nymphes et les mets à "couver" dans un petit bac.
  • 1 fois 20 min par semaine, je collecte les vers d'une taille supérieure à 2 cm et les stocke dans un bocal ouvert que je met 2 jour dans le frigo, puis dans le congélateur.


Pour trier les nymphes, je profite d'un jour de collecte. Pour trier par taille plus rapidement, j'ai trouvé l'utilité d'une "pelle" de litière à chat. Pour nettoyer, j'utilise un tamis de cuisine.

MvM
"Avant notre venue, rien de manquait au monde ; après notre départ, rien ne lui manquera.", Omar Kheyyam
"N'ayons pas peur d'être en contradiction avec le monde !" mère Teresa.

13 janvier 2016 à 22:00:54
Réponse #5

guillaume


Puisque le diable se cache dans les détails : quand tu dis que tu mets à couver les nymphes, tu fais quelque chose de particulier ?

(Toujours un plaisir de lire tes posts !)

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

14 janvier 2016 à 00:08:02
Réponse #6

jeanjacques


Merci pour ce post ! Et idem, un petit détail, pourquoi le passage au frigo et pas direct dans le congélo ?
Adhérent Unpact.

14 janvier 2016 à 07:09:40
Réponse #7

Djeep


BJR A noter que c'est un élevage  :up: mais sujet aux attaques d'acariens surtout avec de la farine de son. Vérification périodique et rapprochée obligatoire HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

14 janvier 2016 à 09:11:41
Réponse #8

Troll


Hello,

Excellent post !

Où as-tu eu les premiers qui t'ont permis de commencer l'élevage ? Animalerie ? Ou bien en as-tu pris à l'état naturel ?

Un substrat à base de farine + nourriture à base de restes de fruits / légumes vaut-il pour tous les insectes ?

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

14 janvier 2016 à 10:48:03
Réponse #9

Manu13


Salut,

Merci pour le post, très intéressant.
Ça à l'air simple!

Ça me fait des petits frissons de m'imaginer me faire un gros plat de larves mais bon pourquoi pas ;D.

Ça vaut quoi culinairement?


Salut Troll -> pour ta première question: 
Citer
Adultes. C'est la génération d'amorce de l'élevage. J'ai reçu une poignée de ténébrions provenant d'un magasin de vente de reptiles.
Ça se trouve en animaleries aussi apparemment et sur internet bien sur.

14 janvier 2016 à 12:13:54
Réponse #10

Djeep


BJR Ils servent aussi d'appâts dans les magasins de pêche HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

15 janvier 2016 à 06:25:46
Réponse #11

Moniot van Moeren


Citation de: guillaume
Puisque le diable se cache dans les détails : quand tu dis que tu mets à couver les nymphes, tu fais quelque chose de particulier ?

Je les dépose dans un boite ouverte. Cette boite est mise dans le tiroir des larves qui développent de la chaleur.

Citation de: jeanjacques
pourquoi le passage au frigo et pas direct dans le congélo ?

Le retour d'expérience d'entomophages plus accomplis que moi m'a enseigné (c'est une croyance puisque je  n'ai pas encore fait l'expérience) que certaines larves tendent à "exploser" lorsqu'on les place dire directement dans le congél'. Elles deviennent alors noirâtres et rebutent pour les consommer. Le passage par le frigo' semble éviter cet inconvénient.
Pour moi, le passage dans le frigo permet un "endormissement" plus doux de l'insecte, pour lui éviter une souffrance inutile.

Citation de: djeep
mais sujet aux attaques d'acariens surtout avec de la farine de son. Vérification périodique et rapprochée obligatoire

J'ai lu ça. Habitué à la profilaxie pour les parasites de la ruche, j'ai vérifié régulièrement l'apparition d'acariens, puisque j'ai vu que c'est un problème. J'ai vu aussi qu'il y a une condition humidité + température permettant la prolifération des acariens. Faisant frais chez moi et n'ayant voulu ajouter de système de chauffage (tant que je n'ai pas résolu sa non dépendance du générateur publico-privé). Je n'ai donc vu l'apparition de ces hôtes indésirables.

Citation de: Troll
Où as-tu eu les premiers qui t'ont permis de commencer l'élevage ? Animalerie ? Ou bien en as-tu pris à l'état naturel ?

Je suis allé en animalerie. Le vendeur était tellement intéressé par mon projet, qu'il m'a donné un bon volume de larves déjà bien avancées. Je dois d'ailleurs lui faire un retour là-dessus. Dans le commerce, une dizaine d'individus coûtent moins de 10,00€.

Citation de: Troll
Un substrat à base de farine + nourriture à base de restes de fruits / légumes vaut-il pour tous les insectes ?

Le substrat est unique aux ténébrions. La base de nourritures vaut pour d'autres insectes, comme les grillons (mon prochain élevage lorsque j'aurai résolu le problème de dépendance en électricité).

Citation de: Manu13
Ça vaut quoi culinairement?
Cru, c'est comme tous les insectes crus ou des sushis. Ébouillantés puis sautés à la poêle, ça change et de parfum qui devient plus fumé et tu n'as pas besoin d'en mettre de trop pour avoir du goût. Je vais voir pour faire un post la dessus.

MvM
"Avant notre venue, rien de manquait au monde ; après notre départ, rien ne lui manquera.", Omar Kheyyam
"N'ayons pas peur d'être en contradiction avec le monde !" mère Teresa.

02 février 2016 à 16:53:57
Réponse #12

Campeur


passionnant ! merci du partage !

tu as des liens vers des sites spécialisés ?
"Posséder les arts de la paix mais non ceux de la guerre, c'est un manque de courage...posséder les arts de la guerre mais non ceux de la paix, c'est un manque de sagesse" Wang Yang Ming (1472 - 1529)

02 février 2016 à 23:10:33
Réponse #13

Chris-C


merci, j'ai trouvé une occupation (de plus) pour 2016  :up:
ça va me changer de courir après les sauterelles dans les alpages....


mode déconne : niveau karma ça marche comment un point de moins par individu ou c'est au poids?  ;#

10 février 2016 à 18:20:47
Réponse #14

Moniot van Moeren


Pour les sites, j'ai glané pas mal de choses sur le Net :

Pour l'élevage, je vois avec les "terrariophiles". En ce qui concerne la cuisine, je cherche chez les entomophages. Après, j'ai la chance d'avoir croisé des entomophiles assez intéressés par l'entomophagie ; je peux donc avoir des "échantillons" qui me permettent de gouter. Comme pour les plantes, ça peut être comestible d'après la littérature, mais avoir un goût de chio*** si c'est mal préparé ;)
Niveau Karma ? Je suis sûr qu'on gagne des points plus qu'on en perd en mangeant du bœuf industriel ;) : pas de castration, pas de spéculation, pas de pollution par concentration, pas de détournement de nourriture,... Coté Pacha Mama, tu te retrouves au plus simple de la cueillette de la boustifaille. Coté survie et durable ; tu ne dépenses pas d'énergie et tu récoltes récoltes récoltes.

MvM
"Avant notre venue, rien de manquait au monde ; après notre départ, rien ne lui manquera.", Omar Kheyyam
"N'ayons pas peur d'être en contradiction avec le monde !" mère Teresa.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité