Nos Partenaires

Auteur Sujet: La drillophobie aigue  (Lu 7642 fois)

21 février 2017 à 13:44:17
Réponse #50

Tong


Cette réflexion ( plus le reste de ta tirade ) illustre à la perfection ce que je dis toujours à propos de la self défense ( valable pour tout d'ailleurs ).

Si on n'a pas l'état d'esprit nécessaire, aucune méthode ne conviendra jamais.

ce n'est pas du tout ce qui ressort des comptes rendu des cours, ni des démonstrations que j'ai pu voir. Dans ce fil l'inverse n'apparait que deux fois, une fois avec la torche, une fois en réponse à mon message. Je suppose que ce genre d'attitude doit être une minorité très nette et je ne m'inscrirai pas à un cours où les exercices ne sont pas de mon niveau physique. Voilà, c'est bien dommage que si vraiment comme votre mépris le laisserait supposer ça soit vraiment utile, qu'il n'y ait pas des cours prévu pour les gens diminués. Ca serrait déjà plus crédible en plus. Et je fais parti des gens qui cherchent à prendre des cours (adaptés), donc c'est vraiment agaçant ces remarques de mépris hautain.

21 février 2017 à 14:14:41
Réponse #51

Pierrot


Aucun mépris dans ce que je dis, c'est une simple constatation. Mais je sais, je ne suis pas diplomate.

Je vais essayer d'imager.

En face de toi, un vilain super musclé qui te veut du mal.

Toi, en face, tu sais que s'il t'attrape au mieux c'est l’hôpital, au pire la morgue.

Si tu écartes ton index et ton majeur et que tu les lui plantes dans les yeux, tout musclé qu'il soit, il va subitement penser à autre chose et te foutre la paix.

La vrai question est : "Est ce que j'ai le courage, est que je suis capable de lui planter vraiment les doigts dans les yeux" ?

Tu vois, pas de techniques miracles ni de longues heures de cours, mais c'est efficace.
C'est plus clair ?

21 février 2017 à 14:36:04
Réponse #52

raphael


Tu parles de diminué et là tout de suite j'imagine quelqu'un qui a du mal a se déplacer et pourrait donc avoir besoin d'une canne.

Tiens ca n'existe pas de la self defense avec une canne ?  ;)

mais je me trompe peut etre sur la notion de diminué  :closedeyes:
Se connaitre et s'accepter


21 février 2017 à 15:28:34
Réponse #53

Bomby


Le but de la self c'est justement de devenir moins "faible". D'ailleurs la force brute c'est bien beau mais un coup bien placé dans la trachée marchera aussi bien sur un golgoth que sur une ablette et c'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Et c'est un petit pas très musclé mais (très très) teigneux (et qui était bien con à chercher les embrouilles il y a quelques années) qui le dit.

D'ailleurs en self on tournait régulièrement entre les différents gabarits, pour que chacun apprenne à se défendre contre grands, petits, gros, maigres...

Au final pour moi dans l'approche self défense le plus important c'est pas le but final mais le chemin pour y arriver. Chemin qui, au fur et mesure, va faire d'un individu une cible "dure" moins susceptible de se retrouver en situation où il devra se servir de ce qu'il a appris.

Et bien, en fait, on peut tomber sur des personnes qui résistent aux coups dans la trachée... Ce n'est pas monnaie courante, mais ça arrive (et je sais qu'il y en a un ou deux ici dans ce cas, notamment !).

Mais pour le reste, tafdak avec Tompouss : le fait de "durcir" la cible est déjà, en soi, très profitable, a fortiori si, par ailleurs, on éveille la vigilance et qu'on apprend à reconnaître, pour les éviter ou les écourter, les situations à risque.

Ceci étant, la question de la motivation pour aller suivre des formations ad hoc reste entière...

Et je pense comprendre ce que veut dire Tong en évoquant la problématique, quand même assez fondamentale, du gabarit ou encore les démonstrations de self effectuées très souvent entre gros musclés (et tatoués, chauves et barbus, habillés en noir, en camo ou en kaki, si on peut et tant qu'à faire, c'est encore mieux  ;D...).

A cela, on peut répondre avec des exemples concrets de personnes poids plumes pourtant particulièrement redoutables... Mais bon, là encore, s'il faut pour compenser un gabarit réduit faire 40 ans d'arts martiaux internes à raison de 10H par semaine, ou disputer 3 championnats du monde des poids coqs en boxe anglaise, on n'est toujours pas exactement dans l'expérience facilement transposable à tout le monde.

La vraie question critique à se poser, à mon avis, serait plutôt la suivante : si je devais défendre un être cher face à une menace de haute intensité, que serais-je capable de faire ?

En posant la question ainsi, on peut à mon avis plus facilement trouver la motivation pour aller chercher la formation ad hoc, et sans doute également l'aborder de façon plus réaliste et pragmatique.

Or des réponses pertinentes existent, en termes de formation. Elles reposent à mon sens principalement sur la préparation et l'utilisation du "Mindset", de l'état d'esprit, et sur l'analyse et l'utilisation du contexte et de l'environnement. Elles ne sont jamais vraiment faciles, elles sont rarement inaccessibles. Les bonnes pratiques étant cependant, bien souvent, aux antipodes de ce qui est classiquement proposé dans les clubs d'AM ou de SD les plus courants.

Cordialement,

Bomby

21 février 2017 à 15:55:40
Réponse #54

Kilbith


Je voulais aussi raconter pourquoi je n'imagine pas prendre des cours de self défense : toutes les personnes qui en parlent évoquent des situations où le corps à corps est quasi équivalent en force. Ou alors à l'avantage de l'attaqué.

Tu n'a pas tort...statistiquement.

La majorité des cours de "self" ne sont que des cours où on s'entraine 20% du temps soit à la baston, soit (dans le meilleur des cas) à l'affrontement (plus ou moins codifié). Les 80% du temps restant servant à meubler, généralement en faisant de la culture physique adaptée.



Citer
Les techniques me semblent complètement inutiles dans les cas réels : celui où les agresseurs s'en prennent toujours à plus faibles qu'eux. Il y a tout ce qui se désamorce car l'intimidation n'était pas une véritable intention de détruire. Il m'est plus agréable de ne pas penser encore plus que je suis vulnérable.  Peut-être qu'apprendre à courir vite ou à grimper pourrait être utile, les trucs comme la torche citée ici,  mais le reste ? Je ne vois pas, la première chose qu'on fait, instinctivement en cas de situation inquiétante c'est d'évaluer le rapport de force. Est ce qu'une vielle ou une gamine de 15 ans se fera agresser par un gars plus faible qu’elle ou de force équivalente, seul et pas armé ?

La Self défense part justement du principe que l'on est moins fort que l'agresseur. Ne serait-ce que parce qu'il a l'initiative. On doit justement chercher à combler ce handicap.

C'est clair que si on la possibilité d'améliorer sa forme physique, il faut le faire. Le vide à combler sera moins grand. Mais ce n'est PAS le plus important.
Citer
me démontrer comme leur technique de self était efficace et comme ils pouvaient m'immobiliser, et oui, ces mecs plus forts que moi y arrivaient sans soucis. Et ça me servira à rien d'apprendre à faire la même chose. Parce que les cas où le rapport de force sera pile dans la tranche où ça peut faire la différence parait insignifiant. j'ai déjà aussi essayé de me battre contre plus fort que moi, et j'ai été très vite épuisée.

La self défense, ce n'est justement pas se battre avec l'autre. C'est ça qu'il faut dépasser. La SD, c'est utile pour se sauver les miches.

Cela peut passer par la prévention, l'évitement, la désescalade mais aussi par "faire face". Et là il n'est pas question d’immobilisation ou d'échanges de coups, ce qui compte c'est la détermination.

Essaye de maitriser un chat déterminé à ne pas se laisser faire et tu te rendras compte que ce n'est pas une question de gabarit. C'est juste un calcul gain/risque. Tu peux le maitriser mais tu sais que tu vas y laisser des plumes et que le gain n'en vaut pas la chandelle.

La majorité des BG vont comprendre cela. Certes il reste les autres, mais le pire n'est pas toujours certain. Et ce serait ballot de s'abstenir d'allumer une lanterne sous prétexte qu'elle n'éclaire pas tous les recoins de la pièce.


Citer
Les mecs musclés ne se rendent pas compte qu'ils sont en haut du pavé dans les rapports de force. là où les techniques sont utiles, où leur séances sont un vrai gain pour eux.
Par contre, s'il y avait un cours pour les gens diminués, j'irai. Mais j'ai pas trouvé (ça existe seulement ?

Comme écris ci-dessus : çà existe, mais c'est rare car le demande est finalement faible (c'est le thème de ce fil).

En effet si plein de gens voudrait avoir des super pouvoirs, finalement peu de gens sont prêt à se poser et à répondre valablement à la question  : suis-je prêt(e) à planter mon stylo dans l'oeil de l'agresseur (...et à touiller jusqu'à ce que l'agression cesse, puis assumer lucidement la suite et les conséquences de mon geste).


Citer
Plus je cherche et plus je me demande si la self-défence n'est pas un moyen de jouer à la bagarre ou une façon d'y être plus performant pour ceux qui aiment ça)

Je le pense aussi (voir le début de la réponse). Cela peut être plaisant, ce n'est pas un mal en soi...tant qu'on est lucide et qu'on ne confond pas "bagarre" et "agression". Et surtout qu'on n'arrive pas à se tromper soi-même et, partant, à s'exposer.

 :)
« Modifié: 21 février 2017 à 16:56:06 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

21 février 2017 à 17:11:51
Réponse #55

Merlin-Max


Allez on va faire un pari:
-1 tu arrêtes de te voir comme "un gens diminué"
-2 tu cherches un cours de self intelligent(ACDS par exemple)
-3 tu fais l'effort d'y aller
-4 tu fais de ton mieux une fois sur place
-5 tu reviens nous dire si tu te sens mieux et plus capable
-6 tu recommences depuis le 1 et tu nous fais un retex sur les cercles vertueux

Participer c'est déjà 80% du succès . ;)
L'âme sûre ruse mal. ;)

21 février 2017 à 19:29:18
Réponse #56

zangetsu74


Par contre, s'il y avait un cours pour les gens diminués, j'irai. Mais j'ai pas trouvé (ça existe seulement ? Plus je cherche et plus je me demande si la self-défence n'est pas un moyen de jouer à la bagarre ou une façon d'y être plus performant pour ceux qui aiment ça)
Alors,
1 - pas sûr que l'expression "gens diminués" soit pertinente, ni dans ce cadre, ni plus largement
2 - si tu as une vision de la self-defense comme étant un moyen de jouer à la bagarre, peut-être faudrait il revoir le modèle mental ? Ou alors participer à des cours de self-defense. Ceux auxquels j'ai participé étaient très loin de l'ambiance "jouer à la bagarre", et l'état d'esprit était plutôt de prendre en compte par défaut l'aspect "infériorité" numérique/physique/... : les cours payés par mon entreprise ont été suivis à 90% par des femmes et le moniteur a en permanence rappelé cette notion d'infériorité potentielle, ainsi que les points nécessaires pour EVITER de se retrouver à devoir jouer à la bagarre en infériorité)
3 - j'ai un pote en chaise roulante (jambes atrophiées) qui participe depuis peu à un cours de Krav-Maga dédiés aux infirmes. Dans la région genevoise. Donc ca existe bien les cours pour "gens diminués".

PS (je vois les réponses apportées que maintenant) : Et sinon, comme d'habitude, Kilbith a toujours une finesse et une précision dans ses réponses... Je te recommande sa prose :-)
Citer
finalement peu de gens sont prêt à se poser et à répondre valablement à la question  : suis-je prêt(e) à planter mon stylo dans l'oeil de l'agresseur (...et à touiller jusqu'à ce que l'agression cesse, puis assumer lucidement la suite et les conséquences de mon geste).
Celle là, elle est priceless... je kiffe :-)
EDIT : Comme j'arrive visiblement après la "guerre" et avec peu de signal, je pense que ce sera un PAVC
« Modifié: 21 février 2017 à 19:44:27 par zangetsu74 »
La différence entre la théorie et la pratique ?
En théorie il n'y en a pas, mais en pratique il y en a une.

21 février 2017 à 21:35:10
Réponse #57

Oim


Bon, Tong, je vais faire court (enfin essayer)
Merlin Max a quasiment dit l'essentiel.

Je fais des arts marteaux depuis....longtemps.
J'aime ça; c'est mon hobby.
De la self j'en fais un peu. ( un cours par mois + 3/4 stages à l'année)
La self c'est simple.
C'est plus savoir pourquoi et quand on fait ce qu'il faut faire que quoi faire.

Les stages c'est bien.
La self en cours régulièrs , c'est compliqué parce-que pour en vivre il faut donner "à s'occuper" aux gens alors qu'en fait la self c'est simple. Donc pour occuper les gens on est obligé, pour en vivre, de diluer d'enrichir, d'aborder les solutions à tous un tas de problèmes qui n'ont aucune raison de se poser, de compliquer... Alors que c'est simple.

Edit : ...
[ J'ai viré le chapitre perso et familial parce-qu'en fait c'était perso ; - ]

Oublie les démos que tu a vu et ce que tes connaissances en disent pour se faire mousser.
Essaie, tu verras, la self c'est simple.

S'avouer vaincu(e) à l'avance c'est simple aussi. Mais la fin elle est pas terrible.
« Modifié: 22 février 2017 à 22:09:59 par Oim »
" The trouble with the world is that the stupid are cocksure and the intelligent are full of doubt. "  GrandMaster B.R.
"tous les survivalistes ne sont pas paranoiaques, mais b*rdel j'ai l'impression que tous les paranoiaques deviennent survivalistes..." Le taulier

22 février 2017 à 18:41:07
Réponse #58

promeneur-solitaire


Tu parles de diminué et là tout de suite j'imagine quelqu'un qui a du mal a se déplacer et pourrait donc avoir besoin d'une canne.

Tiens ca n'existe pas de la self defense avec une canne ?  ;)

mais je me trompe peut etre sur la notion de diminué  :closedeyes:

http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,67480.0.html

24 février 2017 à 22:38:50
Réponse #59

Le-Jerome


@tong :
Salut
Je crois que tu te pose beaucoup trop de questions, serais tu drillophobe toi même ?
Tout d'abord sur un forum nous ne pouvons pas savoir ce que tu entends par "physiquement diminué".
Peut être souffres tu d'un handicap lourd, nous ne savons pas.
D'après ce que je comprend (et des autres échanges que j'ai eu avec toi à propos des AM et de la self) c'est plutôt que tu t'estime trop limité physiquement et que la self serait finalement inutile pour toi.
Non tu te trompe, il y a manifestement beaucoup de choses que tu ne semble pas avoir compris en matière de défense personnelle, d'où le fait que tu te sous estime.

Dans les cours de self et les stages, il y a des gens de presque tout âge, des 2 sexes et de profils très différents qui vont de l'étudiante de 45 kg au gros loulou professionnel de la sécurité.

Pour moi, la self n'est pas un moyen de jouer à la bagarre, mais je met cet entrainement au même niveau que le secourisme, dans un état d'esprit un peu proche.

Commence par participer à un stage TAIMN/FAB avec nous et après (ou pendant) on en rediscute.
Assez parlé : du concret  :)
Sans participation concrète, on ne fera que parler dans le vide au bout d'un moment.

Le but de la self (protection personnelle ET défense personnelle) c'est de faire en sorte d'apprendre :

- A prévenir le risque de violences par la détection, l'évitement, la désescalade (ou même seulement la non escalade - c'est déjà bien), la vigilance et la prise de conscience du risque.
- A répondre à une confrontation physique en faisant en sorte de t'en sortir le mieux possible, ou le moins mal possible.
- Et à côté de ça à gagner un peu plus d'assurance, et un langage non verbal qui permet de ne pas être une cible désignée.

Comme on t'a dit plus haut, planter les doigts dans les yeux de quelqu'un, ou le talon d'un magazine dans la gorge, ou mettre des grands slashs de magazine/bâton de marche dans la tronche d'un agresseur ne nécessite pas des années d'entrainement, mais surtout un volonté

Faire un "cover" en avançant violemment sur l'agresseur qui te balance des coups de poings circulaires (en harponnant au passage avec les coudes dans sa gorge) ne demande par des capacités surhumaines, ni une force exceptionnelle, et t'évitera de te prendre d'emblée une volée de coups de poings...

C'est juste un exemple.

Checker rapidement ton environnement dans une situation tendue, te positionner, te protéger d'un coup qui arrive, prendre la fuite à temps est à ta portée par exemple, et tu ne peux l'apprendre que par l'entrainement.

Il ne faut qu'une ou deux heures pour apprendre à se servir d'un spray au poivre si on a déjà quelques bases en self (stages).
La self c'est 20 % de techniques, pas plus, et 80 % de principes, l'ensemble sous tendu par un état d'esprit.

J'ai l'impression, à la lecture de tes différents posts, que tu cherche une justification pour ne pas entrer dans une démarche de défense personnelle (mais je me trompe peut être), on dirait que tu manque d'assurance.
Si tu veux y arriver, il faut surmonter cette hésitation, c'est justement le premier pas (et un grand) pour ne plus être une victime.

Et crois moi, on éviterait bien des drames sordides avec l'application des choses que je t'ai citées en exemple.
Tu sais quoi ? je serais pour que la self défense fasse partie de la formation courante du public en France, par exemple en l'enseignant à l'école, comme le secourisme désormais (mais il aura fallut 25 ans de volonté politique). Il serait temps que les gens apprennent Et le secourisme ET la self défense par les temps qui courent (insécurité croissante, effondrement de l'économie, terrorisme polymorphe, improvisé et low cost).
Il y a d'ailleurs un article de David qui va dans ce sens :
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1450915-attentats-comment-reagir-en-cas-d-attaque-etre-attentif-et-sortir-de-la-sideration.html

Oui David, ce serait bien si la plupart des gens intégraient ces notions là et se formaient.
 
Mes 2 cents

Jérôme

PS : on fera abstraction de l'imbécilité de certains commentaires en dessous de l'article, traitant l'auteur de lecteur des "castor junior", il y a encore du boulot.
« Modifié: 24 février 2017 à 22:53:27 par Le-Jerome »
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

25 février 2017 à 08:30:12
Réponse #60

Merlin-Max


Pour moi, la self n'est pas un moyen de jouer à la bagarre, mais je met cet entrainement au même niveau que le secourisme, dans un état d'esprit un peu proche.
***
Tu sais quoi ? je serais pour que la self défense fasse partie de la formation courante du public en France, par exemple en l'enseignant à l'école, comme le secourisme désormais (mais il aura fallut 25 ans de volonté politique). Il serait temps que les gens apprennent Et le secourisme ET la self défense par les temps qui courent (insécurité croissante, effondrement de l'économie, terrorisme polymorphe, improvisé et low cost).
Très juste, c'est ce que je dis au gens qui m'entourent. Le simple citoyen est le primo intervenant, toujours, il a beau déléguer sa santé/sécurité à la société il doit quand même gérer les 5 premières minutes quoi qu'il arrive.
La volonté de l'état c'est plutôt fuir et se cacher comme un bon mougeon que riposter si possible et nécessaire comme un être humain.

Ou souvent abandonner, c'est plus facile.  >:(

J'ajoute les techniques de survie à ce triptyque pour l'équilibre du citoyen responsable afin qu'il puisse détecter et gérer les situations de survie également, le temps que les secours arrivent.
L'âme sûre ruse mal. ;)

25 février 2017 à 11:06:32
Réponse #61

Le-Jerome



La volonté de l'état c'est plutôt fuir et se cacher comme un bon mougeon que riposter si possible et nécessaire comme un être humain.

***

J'ajoute les techniques de survie à ce triptyque pour l'équilibre du citoyen responsable afin qu'il puisse détecter et gérer les situations de survie également, le temps que les secours arrivent.

Tu n'as qu'à voir sur les affiches diffusées dans les lieux public : "fuir, se cacher"
Aux USA c'est "fuir, se cacher, se battre"
Pas d'autres commentaires, on sait quoi en penser.
-> "fuir, se cacher, se battre, porter assistance"

Pour les techniques de survie, je les appelle "survivalisme" ou parfois même "résilience" qui est me semble t'il un terme plus approprié et précis.
Dans un passé vraiment pas si lointain (allez, disons 40 ans), quand pépé et mémé vivaient à la campagne, il y a avait le poulailler ou les lapins, le potager de pépé, le 12 au dessus de la cheminée (avec le gros sel), parfois le forage pour l'eau, les placards avec les réserves, le bois pour l'hiver et les bougies, et la "cabane au fond du jardin" chère à Laurent GERRA.

Si la permaculture remplace le potager, la frontale LED les bougies et l'AR15/VZ 858 le bon vieux 12, éventuellement la gom cogne le gros sel, et le WC sec ou chimique la cabane en question, on n'a rien inventé mais juste redécouvert le bon sens élémentaire de ne pas compter que sur les services publics.
D'où l'intérêt de ces séminaires "72 heures sans service public"
Mais il est vrai aussi que la croix rouge intègre maintenant le catakit dans la formation PSC1 (inititation à la réduction des risques IRR).

Je suis du même avis que toi pour intégrer à ces 2 choses (premiers secours et self) la résilience face à un risque majeur, même (et surtout) en ville.
Même dans un studio en ville et avec peu de moyens, il est facile de loger une couverture, des piles pour lampe et petite radio, une trousse de secours, de l'eau, pique nique froid, litière pour chat avec sac à gravats dans un coin de l'appartement et éventuellement un sac catakit (=sac d'évacuation organisée) par ailleurs.
Et acquérir un minimum de savoir faire.

Maintenant fais l'expérience suivante (fictive) :
Tu prends 100 personnes au hasard dans la rue en ville, tu leur fais passer un petit test avec une paire de cas secourisme basique à la suite, ensuite un petit test tranquille de self défense/sécu perso (posture, gestuelle, attitude et frappe sur un PAO), tu les emmène dans un stand de tir et leur file un révolver avec 6 cartouches à charger et à mettre dans une cible à 5 m (sans limite de temps mais en respectant les 4 règles de sécurité), et pour finir tu les confines chez eux pour 48 heures sans électricité nulle part en plein hiver (black out majeur par exemple).

Combien il t'en reste à la fin ?

Jérôme
« Modifié: 25 février 2017 à 11:14:49 par Le-Jerome »
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

25 février 2017 à 12:51:21
Réponse #62

Boris


L ar 15 c est donc un fusil d assault. Je ne le savais pas donc merci de l info mais en ce qui me concerne, meme dans mon ile (c est MON Ile!) Je ne connais pas beaucoup de monde qui accrochent ce genre de choses au dessus de la cheminee...
Je pense que la self et la lutte contre le terrorisme c est comme le secourisme et deux jambes arrachees...c est bien si on utilise la formation pour prevenir.; observer , eviter les endroits a risque...maintenant sur la partie combattre...bof bof...oui ok si on n a pas d autres choix, tout ca tout ca...mais meme aux usa, lors des les attentats qu ils ont subis. Par qui ont etes tues les terroristes? Les forces d intrrvention ou des citoyens armes?

25 février 2017 à 14:43:05
Réponse #63

Merlin-Max


@Boris: les forces d'intervention sont des citoyens armés, qui ont choisi ce métier. Mieux vaut prévenir que guérir, mais quand il faut guérir... ;)

@Le-Jerome: Je faisais allusion à cette affiche justement. Concernant le test ça dépend si c'est des potes à moi... Une portion grandissante de la population prends conscience et se forme, donc le résultat sera peut-être plus positif qu'imaginé. Pour être plus précis au moins la moitié des gens lambda refusera de faire ton test parce que "il va jamais rien m'arriver de toute façon", "l'état y pourvoira", "t'es complétement parano", "les armes c'est mal". On est dans une société de fragiles hors sol. ^^
L'âme sûre ruse mal. ;)

25 février 2017 à 14:48:22
Réponse #64

bloodyfrog


Beaucoup d'attaques aux USA ont lieu sur des cibles molles, dans des "Free gun zones" (universités, écoles, églises, etc...).
Pour une bonne raison, l'attaquant se sait en position de force, avec une très faible probabilité de rencontrer une résistance armée et déterminée, avant le délai d'intervention de la cavalerie (variable selon l'endroit)

Le débat (qui a aussi eu lieu en France après le Bataclan, permettant notamment aujourd'hui aux policiers/gendarmes de porter leur arme de service s'ils le souhaitent, hors des périodes de service) est celui du port d'arme citoyen: 10% de porteurs d'armes formés, dans une salle, n'empêcheront pas une attaque, mais avec un peu de volonté, pourront vraisemblablement limiter le bilan d'une telle attaque, et fixer l'attaquant (pour reprendre un terme militaire), le temps que la cavalerie arrive.

Un secouriste formé et déterminé peut sauver une victime avec les deux jambes arrachées, en tout cas la stabiliser un minimum dans l'attente d'un véhicule SMUR.

Ceci dit le débat port d'armes citoyen n'aura pas lieu sur ce forum, calibres et politique réunis, un poil  hors charte... :)

Manu.
« Modifié: 25 février 2017 à 18:08:07 par bloodyfrog »

25 février 2017 à 17:42:30
Réponse #65

Merlin-Max


Ceci dit le débat port d'armes citoyen n'aura pas lieu sur ce forum, calibres et politique réunis, un poil  hors charte... :)
Pas mieux, c'est pas qu'on dérape un peu hors du sujet initial mais presque...  :lol:
L'âme sûre ruse mal. ;)

25 février 2017 à 22:45:31
Réponse #66

Le-Jerome


De toute façon parler de tel ou tel calibre / modèle et marque d'arme, revient à discuter du sexe des anges et de la quadrature du cercle, et comment on confit la cerise qu'on va mettre sur le gâteau, le cas échéant ça passerait loin derrière les considérations tactiques et liées à l'entrainement ainsi qu'au mental.
Qui plus est, quelqu'un de réfractaire à la self et à toute préparation voire à l'idée même de la confrontation avec la violence, vouloir lui proposer d'utiliser une arme à feu, c'est peine perdue.

Un stage de sécu perso avec quelques notions de self (surtout basées sur la protection -cover etc - et la fuite + quelques coups de poing marteau et une petite histoire de sifflet et de lampe torche) seront infiniment plus efficaces.
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

26 février 2017 à 14:16:43
Réponse #67

fabien8242


@Tong :
quelques idées qui peuvent peut-être te servir dans ta démarche de préparation :
- tu n'es pas obligé d'adhérer complètement à la philosophie du prof ou de la méthode de self pour t'entraîner. beaucoup de club tolèrent qu'un pratiquant ne fasse pas tous les exercices, ou les adaptent, faut juste prendre le temps d'en discuter avec le prof avant pour sonder son ouverture d'esprit en la matière !
de ce fait, tu peux t'entraîner pour avancer vers tes propres objectifs tout en étant dans un cours collectif, avec un prof qui mène la dance. Car si tu attends de tomber sur le "cours idéal" , je suis sûr que tu ne trouveras pas ! (personne ne trouve, la plupart des gens se font leur propre tambouille).

- si tu es très faible physiquement, peut-être penser ta protection personnelle de façon moins "individuelle", même si tu devras apprendre d'une façon "individuelle", en faisant toi-même. il s'agit peut-être d'accepter de dépendre d'autres personnes pour ta protection personnelle.
par exemple, s'organiser pour se déplacer "en groupe" pour certaines sorties. plusieurs personnes "diminuées" mais solidaires et entrainées peuvent constituer un bon groupe pour ne pas se laisser faire !
un gros ours peut rapidement abandonner s'il se fait harceler par une multitude d'abeilles bien énervées et outillées !
Fréquenter les clubs de self te permettra de te faire sans doute de précieux amis... ce qui est toujours utile en cas de pépin ! pourquoi ne pas encourager des amis à toi à venir s'entraîner, comme ça vous serez plusieurs?

L'union fait la force

- aucune méthode ne peut te protéger à 100% contre l'adversité ! Mais plus tu auras de cordes à ton arc, plus tu auras de chance de trouver des solutions. Tu as le droit d'être super malin !

bon courage à toi
FAB
"l'humour, c'est comme les essuies-glaces, ça n'arrête pas la pluie mais ça permet d'avancer"

07 mars 2017 à 15:50:25
Réponse #68

Tong


Bonjour,

j'ai mis très longtemps à revenir ici, je ne vous le cache pas, j'étais pas en forme pour affronter des retours musclés sur ma dernière intervention. Et ô ! surprise ! Je découvre pleins de messages TRES TRES encourageants. Et des remarques intelligentes...ça fait réfléchir utilement ça.
Ahh, je crois que je suis convaincue.
Je n'ai plus qu'à y aller.
Merci d'avoir pris le temps de clarifier tout ça, séparer l'utile de ce qui m'en faisait écran.

07 mars 2017 à 16:53:29
Réponse #69

Merlin-Max


Excellente nouvelle! Tiens nous au courant. :D
L'âme sûre ruse mal. ;)

08 mars 2017 à 00:02:34
Réponse #70

Le-Jerome


@Tong : Excellent  :doubleup: :doubleup: :doubleup:

@ Boris :
je n'ai pas dis qu'on trouvait l'AR 15 au dessus de la cheminée, je m'exprime souvent sur l'aspect conceptuel des choses et en général dans ce que j'écris, chaque mot compte et possède un sens précis.
j'ai expliqué qu'un principe ancien et connu dans les campagnes (le fusil de chasse au dessus de la cheminée, pour créer une image parlante et pittoresque) avait été redécouvert à travers un principe moderne : l'AR15 ou le 12 à pompe ou ce que tu veux de "taktikeule" dans le coffre (pour reprendre une image tout aussi pittoresque). Mais que dans le fond les principes qui sous tendent la démarche sont exactement les mêmes, revus au goût du jour.
On n'invente pas vraiment, on redécouvre et on modernise.
Et encore, parfois le simple Baïkal à 1 coup reste le préféré des survivalistes à faibles revenus (bon comme moi quoi  ;) )

Par contre je ne vois pas très bien ce que ton ile vient faire là  :huh:
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

08 mars 2017 à 01:16:58
Réponse #71

Boris


@ Le Jérome:
Je t'ai relu, et c'est bien ce que j'avais compris.
Plus haut dans ton post tu fais référence à avant et au fusil de chasse accroché au dessus de la cheminée et tu écris ensuite concernant aujourd'hui:
"Si la permaculture remplace le potager, la frontale LED les bougies et l'AR15/VZ 858 le bon vieux 12, éventuellement la gom cogne le gros sel, et le WC sec ou chimique la cabane en question, on n'a rien inventé mais juste redécouvert le bon sens élémentaire de ne pas compter que sur les services publics."

Et je te disais comme je ne savais pas ce qu'étais un AR15, je suis allé chercher et bon, c'est un fusil d'assault. Or, même là d'où je viens (la Corse), si j'ai souvent vu des fusils, des pistolets, ou parfois des fusils d'assaults, es derniers étaient souvent bien planqués et pas accrohés au dessus de la cheminée.
Voila, c'était une simple remarque sur l'exemple du calibre en question...
Par ailleurs, je ne sais pas si j'aime bien qu'on appelle un fusil, un" principe"...un fusil c'est une arme je pense.
Si je suis d'accord avec toi sur la question de ne pas compter que sur les services publics (mais bon, ils sont là et je pense qu'ils font le taff...)
J'ai l'impression qu'on oublie un peu trop souvent ( dans l'envie d'être tactique, de penser au principe de solidarité entre voisin...parce que lorsque il y 'a une panne d'éléctricité, et que mon voisin peut m'en procurer...je pense qu'il est plus sain qu'il accepte de m'aider plustot que je doive utiliser mon fusil pour l'en convaincre...ou vive versa...
Maintenant, recalé dans la discussion, je vois bien ou tu veux en venir.


Concernant le "c'est mon Ile!" C'est une référence... :D

https://www.youtube.com/watch?v=wK6doyc8H18

08 mars 2017 à 23:44:42
Réponse #72

Haute-montagne


Pour discuter un peu sur les cours de self, je pense que comme partout l'humain est au centre du processus. Je m'occupe de la formation des débutants dans mon club de Krav et bien j'essaie de cerner les motivations des gens présents, leurs attentes, leur état d'esprit, leurs blocages......et quand on fait des exercices qui sont à la base les mêmes pour tous le monde j'essaie dans la mesure du possible d'individualiser les conseils lorsque je passe de groupe en groupe.
Il y a des gens qui sont là pour apprendre à se battre : Eux je ne leur accorde aucune attention et on essaie plutôt de les virer (Mais c'est rare).
Il y a des gens qui ont subi des évènements et qui sont là car ils ont peur : Là je prend des pincettes et j'essaie de les orienter sur la prévention, l'observation, les habitudes......j'essaie de leur donner confiance en eux avec des techniques simples mais surtout sur leur attitude.
Ensuite on a des gens qui sont là pour apprendre des techniques magiques qui feront d'eux un Jedi : Même punition qu'au dessus mais sans les pincettes.
On a les gens qui veulent faire uniquement de l'exercice :Eh bien ils vont tapés comme des sourds dans les Pao pendant que j'essaie d’expliquer le reste aux autres. Ils sont contents et en redemandent.
Bref tous ça pour dire que je pense que l'on peut trouver ce que l'on cherche individuellement dans un cours de self et il n' y a pas que le moniteur/prof/initiateur/instructeur qui compte mais toutes les personnes présentes peuvent apporter aux autres.
Ce n'est pas forcément facile de déceler ou penser à ça quand on arrive tout neuf dans un cours mais essayez et trouvez votre place.
Par contre ne jugez pas sur un cours car je pense que cela n'est pas forcément représentatif.....à moins qu'il y ait vraiment des choses rédhibitoires....
Mes 2 cts.

13 mars 2017 à 07:31:45
Réponse #73

Pierrot


Citer
j'ai pas encore lu quelqu'un proposer de savoir courir, vite et longtemps.

Oh que si ça a été dit et répété, à l'ACDS il me semble bien que c'est la première technique enseignée, le CFC ( Cours Forest Cours... ), seulement c'est pas glamour......




 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité