Nos Partenaires

Auteur Sujet: [DIY] Tourniquet/Pansement compressif  (Lu 10718 fois)

17 novembre 2020 à 22:34:20
Réponse #50

Raiderscout


:-)
Ca méritait d être précise AMHA
Thanks

"Be Prepared !"

19 novembre 2020 à 11:26:57
Réponse #51

Chill


Raiderscout, ça avait été précisé !  ;D
... pour les personnels civils équipés de matériel et/ou intervenant dans une structure, les consignes détaillées sont dans les documents fournis plus haut par Hurgoz. Me demander les pages manquantes, ou les trouver sur le site DGSCGC.    8)

     Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

19 novembre 2020 à 14:46:44
Réponse #52

Lélie


Tiens, j’avais pas vu passer ce post ... intéressant  :up:

J’en profite pour ajouter un avantage souvent oublié du SWAT : il peut servir aussi sur des chiens ou des enfants, tandis que le CAT et SOF ne peuvent pas vraiment. Par contre, inconvénient, il se pose mal à une seule main ...
"Scratch any cynic and you will find a disappointed idealist" George Carlin

19 novembre 2020 à 15:58:55
Réponse #53

Chill


Citation de: Lélie
J’en profite pour ajouter un avantage souvent oublié du SWAT : il peut servir aussi sur des chiens ou des enfants, tandis que le CAT et SOF ne peuvent pas vraiment. Par contre, inconvénient, il se pose mal à une seule main ...

Attention à la sémantique : "tourniquet" en grand-breton désigne TOUS les garrots.
Or les systèmes constatés efficaces utilisent une barre pour créer la tension dans un lien inélastique en faisant un tourniquet, mais au sens francophone du terme : un truc qui tournicote.

Le SWAT n'est pas considéré comme un garrot efficace en urgence quotidienne en France : trop large, et élastique. Relire les calculs et les explication plus haut dans ce fil.

Si des opérationnels les ont en dotation et en ont utilisé, qu'ils nous en fassent le retour d'expérience.
Personnellement je n'en ai pas encore croisé ailleurs que sur mon écran et dans les salons.

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

19 novembre 2020 à 17:07:14
Réponse #54

Lélie


Attention à la sémantique : "tourniquet" en grand-breton désigne TOUS les garrots.
Or les systèmes constatés efficaces utilisent une barre pour créer la tension dans un lien inélastique en faisant un tourniquet, mais au sens francophone du terme : un truc qui tournicote.

Le SWAT n'est pas considéré comme un garrot efficace en urgence quotidienne en France : trop large, et élastique. Relire les calculs et les explication plus haut dans ce fil.

Si des opérationnels les ont en dotation et en ont utilisé, qu'ils nous en fassent le retour d'expérience.
Personnellement je n'en ai pas encore croisé ailleurs que sur mon écran et dans les salons.

    Chill.

Oui, je suis bien au courant de la sémantique, même si ici au Québec on est plus souple là dessus ;)

Et je suis également au courant aussi du débat européen, et j’ai bien lu le fil etc. ... mais ça n’enlève rien à son potentiel pour un usage civil et à ce dont je parle. Un CAT ou SOF marchera pas sur un chien, et ça a du potentiel pour improviser un pansement compressif (alors qu’un CAT n’a qu’une seule fonction): pour mon usage en air en région isolée les deux ont une utilité.

Arf, l’éternel débat entre le truc spécialisé et hyper bon pour une seule chose et le truc polyvalent un peu moins bon mais utile pour plusieurs choses ... Mais je ne suis pas là pour convaincre ::)

Sur l’efficacité du SWAT et les retour d’expérience : le livre de reference de Joël Schuermans sur le secourisme en zone hostile / dégradée, et le guide de terrain qui vient de sortir  :up:
"Scratch any cynic and you will find a disappointed idealist" George Carlin

19 novembre 2020 à 19:42:31
Réponse #55

DavidManise


Salut !

Alors au risque de faire pleurer dans les chaumières, je trimballe un swat-t en ayant conscience de ses limites et de ses possibilités (polyvalence, incluant allume-feu et autres conneries).

Il peut très certainement (pas testé en situation) faire office de 2e coup de compression sur un comrpessif un peu léger, et créer un compressif très très vénère avec du rembourrage bien placé (exemple combat gauze bourrée dans une plaie très profonde ou volumineuse).  Et il peut probablement faire un garrot imparfait mais pas totalement inutile faute de mieux.

J'ai AUSSI un CAT, et si je devais en prendre un seul, ça serait le CAT.  Et un vrai, pas un clône chinois à 9 euros.

Tchüss ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

19 novembre 2020 à 20:48:42
Réponse #56

Hurgoz


Yo,

Elle est bien ta mise à jour.

Le seul truc que je vois à retoucher, c'est ton "Protéger", pour lequel, si les intempéries c'est embêtant, le gros risque est celui de l'hypothermie, qui réduit également la capacité de coagulation.

Ce n'est pas dit tel quel dans le PSC1, mais il est dit:


Donc, reprendre peut être la phrase telle quelle...
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

19 novembre 2020 à 21:40:54
Réponse #57

Chill


Hurgoz : trop long, ça ne loge plus.
Que penser de : "PROTÉGER contre l’hypothermie et les intempéries. RASSURER."

Manitou : Vu l’occurrence, je me contente au civil d'environ 2m de galon polyester 38mm et je dédie à l'éventuel emploi de levier un Criterium de 1976 en alu. Avec plus d'une tonne à la rupture en test normalisé, je suis certain que la sangle tiendra les 150 à 200 daN nécessaires malgré les nœuds.
Plein d'emploi au quotidien, à un coût de possession imbattable !  ;#

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

20 novembre 2020 à 10:55:51
Réponse #58

DavidManise


Manitou : Vu l’occurrence, je me contente au civil d'environ 2m de galon polyester 38mm et je dédie à l'éventuel emploi de levier un Criterium de 1976 en alu. Avec plus d'une tonne à la rupture en test normalisé, je suis certain que la sangle tiendra les 150 à 200 daN nécessaires malgré les nœuds.
Plein d'emploi au quotidien, à un coût de possession imbattable !  ;#

La sangle, c'est la vie :love:

J'ai ça dans la caisse.  Et j'ai aussi une élingue d'escalade et un mousqueton dans le sac.  Pour tracter un blessé, parfois ça change la donne (pas par le cou -- atteution j'ai jamais dit ça :closedeyes:) : si l'accès est difficile ou si t'as besoin d'avoir les mains libres pour X raison, tu peux accrocher l'élingue sur le blessé (devant la poitrine, sous les bras et tu croises derrière le dos pour pas que ça glisse, par exemple) et l'accrocher à ta ceinture avec le mousqueton, ce qui permet d'utiliser les jambes et le bassin vraiment efficacement tout en pouvant continuer d'ouvrir le feu pour qu'ils gardent la tête baissée appelant les secours :)

C'est Raiderscout qui m'a montré ce truc, lors d'un retour au bercail mémorable y'a déjà un bail. 

Bref ma gueule :)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

20 novembre 2020 à 11:28:40
Réponse #59

Chill


Suite à la remarque de Hurgoz, je soumets cette version à votre sagacité :
Y retrouvez vous :
  • l'orthodoxie (en France) ?
  • la lisibilité ?
  • vos pratiques ?
La colonne principale est sensée représenter l'immense majorité des cas rencontrée dans le civil, la pose d'un garrot ne concernant statistiquement que moins de une hémorragie sur dix.
Pour en débattre sereinement et positivement.

Pour mémoire : qui de vous a posé un compressif ou un garrot dans les 5 dernières années ? Dans quelles circonstances ?  8)
Les modestes peuvent m'écrire en MP, j'anonymiserai.  ;)

     Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

20 novembre 2020 à 12:59:15
Réponse #60

nox


Attention à la sémantique : "tourniquet" en grand-breton désigne TOUS les garrots.
Or les systèmes constatés efficaces utilisent une barre pour créer la tension dans un lien inélastique en faisant un tourniquet, mais au sens francophone du terme : un truc qui tournicote.

Le SWAT n'est pas considéré comme un garrot efficace en urgence quotidienne en France : trop large, et élastique. Relire les calculs et les explication plus haut dans ce fil.

Si des opérationnels les ont en dotation et en ont utilisé, qu'ils nous en fassent le retour d'expérience.
Personnellement je n'en ai pas encore croisé ailleurs que sur mon écran et dans les salons.

    Chill.

Vu un opérationnel et formateur nous le présenter :

"les gars regardez ça  très bonne alternative au cat, on le pose comme ça et CLAC !!!  :o "

Le truc a pété direct ...

Question :

Peut on utiliser un garrot tourniquet improvisé de formation ? Comme par exemple :
https://www.securimed.fr/garrot-tourniquet-improvise-formation.html
La sangle va-t-elle tenir ?
« Modifié: 20 novembre 2020 à 13:12:24 par nox »

21 novembre 2020 à 12:13:59
Réponse #61

Chill


Citation de: nox
Question :
Peut on utiliser un garrot tourniquet improvisé de formation ? Comme par exemple :
https://www.securimed.fr/garrot-tourniquet-improvise-formation.html
La sangle va-t-elle tenir ?
Citation de: Chill
qui de vous a posé un compressif ou un garrot dans les 5 dernières années ?

Aucune réponse à ma question …

Beaucoup trimballent des choses car "ça peut toujours servir". Ce n'est pas MA philosophie. Je porte ce que je juge irremplaçable dans un contexte donné. Et pour prendre un exemple, je ne me sens pas au point pour un N3 du CEETS avec 5 objets seulement : ma liste minimum pour un bivouac et un peu plus longue.

Pour revenir au garrot, l'exemple du marathon de Boston s'impose. Va regarder ces quelques liens et demande-toi si les garrots posés avaient été étudiés préalablement, et si les victimes se sont plaintes de ce qui a été utilisé pour garroter :
https://a.espncdn.com/photo/2013/1023/otl_boston_bombing_01_1600x800.jpg
https://cdn.theatlantic.com/assets/media/old_wire/img/upload/2013/09/04/bauman/lead_large.jpg
https://static.businessinsider.com/image/51a5ff0deab8ea1168000004/image.jpg

Un peu plus haut j'explique ce que je porte au quotidien "pour le cas où", mais la sangle me sert fréquemment surtout à d'autres choses. Je n'ai jamais arrêté d'hémorragie par compressif ou garrot en dehors de mission de secours. La dernière fois date de plus de 10 ans.

Tu trouveras dans ce fil des formules te donnant une idée de l'effort à faire passer dans le lien. Comme il y a des nœuds, un facteur 2 à 3 sera un minimum à prendre en compte. Pour la largeur, 1 pouce (25,4 mm) est un minimum à ne pas franchir, ensuite plus c'est large, plus il faudra d'effort. Les textes de référence préconisent 30 à 60 mm comme "optimal".
Le 13 novembre quelques pompiers de Paris sont rentrés sans ceinture : l'effet réglementaire fait 30mm ; et il n'y avait à l'époque pas plus de 2 garrots par engin.

Mon point de vu à moi que j'ai :
  • Dans un lot "arme à feu", "tronçonnage", "Froissartage-scout" ou bien dans la mallette de secours de l'atelier du menuisier ou du vitrier, dans le véhicule d'un gros rouleur, etc. (tu m'as compris) avoir un SOFTT ou un CAT en plus de quelques compressifs peut se justifier.
  • Pour le citoyen prévoyant rural, retraité, fonctionnaire, banlieusard tranquille, j'ai la conviction qu'il sera inhumé avec (et l'emballage intact !),  toujours "au cas z'où".
Tu trouveras en mercerie du ruban, gallon, etc. résistant à plus de 600 kg pour moins cher, FDPI. Le garrot réglementaire de l'armée française jusqu'au début du siècle était une sangle en coton, si je ne m'abuse. Et si ça se trouve, tu as déjà dans ta garde-robe la ceinture KiVàhBien.

Savoir improviser, y compris savoir anticiper l'improvisation, me semble bien plus réaliste/pragmatique. Je le redis : c'est un avis personnel, basé sur mon vécu.

     Chill. Sans smiley ...
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

21 novembre 2020 à 14:38:46
Réponse #62

Raiderscout


Hello

Je me permets en toute humidité :

AMHA la flèche qui remonte de « surveiller / compressif non efficace » en bas de colonne, mets la direct Et en gras  vers la gauche « Garrot ». On peut réajuster un compressif et poser compressif sur compressif, mais c est un autre sujet, niveau, circonstance.

Perso je suis ceinture et bretelle.

Swat T.
J aime bien et ça marche bien. Se pose plus facilement Et plus rapidement d une main sur soi même qu un tourniquet mais ce n est pas un absolu. Avant cela on utilisait du tube caoutchouc pour appât de pêche. Conseil aux « pro » : toujours doubler avec un garrot à lien statique. Swat Couleur orange si possible. Très bien pour les animaux. Très pratique sur des petits enfants.

J ai ouïe dire que l ADT pourrait s intéresser au garrot tourniquet US. Pas judicieux. Il y a eu des épisodes de rupture par température négative et sur les poses membres inférieurs. Le garrot tourniquet Fra, utilisé par les SOF US, est très bien.

Par principe je double mes garrots en posant un second en préventif. Si le premier n est pas ou plus efficace je sers le second. Le replacement d un garrot/enlèvement est possible mais techniquement à un autre niveau et aller chercher une garrot qui a glissé dans une plaie c est pas génial. CQFD un garrot se pose très haut au dessus de la plaie et pas à X cm / une main / je sais pas quoi comme trop souvent enseigné.

Un garrot posé fait l’objet d une surveillance permanente. C est compliqué par temps très froid et/ou de nuit. Ne pas compter sur le blessé pour vous faciliter la tâche. Surtout : après tout déplacement il faut revérifier les garrots : mise en PLS, évacuation de urgence, installation/transport en brancard. Le garrot qui glisse suite à un transport c est pas rare.

Le garrot Tourniquet c est pas un absolu et l’usage est limité : membres uniquement et à condition qu’il y ait assez d espace entre l hémorragie et le cœur pour le poser et que l’état de la plaie le permette. L avantage c est qu ils sont assez fiables _ si pas des fake_ et qu ils disposent d un blocage de la barre de torsion. C est tout le problème des garrots de fortune qui nécessite une torsion pour être efficace mais ne dispose pas de système d arrêt.

La BOA bande est interessante car très polyvalente. Associee à de la gaze elle répond à beaucoup de cas de figureS Hémo.  Juste une piste pour les spe du domaine.

Le garrot tourniquet US est en évolution. On le trouve avec barre métale, sangle renforcée et même anneau de saisie pour faciliter la tension. Les acheter à la source en minimisant le nombre des intermédiaire et donc le risque d avoir des fake.

Mes deux cents

Chris
"Be Prepared !"

21 novembre 2020 à 17:23:33
Réponse #63

nox


Aucune réponse à ma question …



Merci pour les pistes de reflexion ...

Tu as demandé pour le swat t je t'ai répondu  :)

Pour les compressifs pour ma part 5 fois au cours des 5 denières années.
De l'israelien et du premier prix ...
Sur la pose en elle même, que faisant suite à l'usage d'arme blanche, et je me suis aperçu que j'avais un biais :
Dans un moins un cas j'ai cherché a poser le compressif et "enrouler ",alors que j'aurai pu juste garder une compression "manuelle" la menace étant neutralisée.
Dans un deuxième cas fait intéressant un pompier avec moi voulait que je maintienne une compression manuelle alors que moi je voulais "enrouler" , me retrouvant isolé de mon equipe et la menace n'étant ni clairement identifiée et encore moins neutralisée .

La on peut voir une différence dans "l'intervention" due aux "prérogatives".

Après avoir discuter avec pas mal de gars (mal ou pas formés) je me suis aperçu du gros fantasme sur le garrot et le secours en géneral : ça va du ça n'arrivera jamais à moi je pose un garrot et hop c'est réglé ...
 :-\

21 novembre 2020 à 21:59:27
Réponse #64

Sou


Citer
Aucune réponse à ma question …

Pardon, mais c'est presque intimidant d'écrire au milieu de tant de réflexions pertinentes. Merci pour ça d'ailleurs.

Pour ma part mon dernier compressif posé l'a été dans ma fonction d'équipier il y a environ 2 ans, suite à une plaie à l’aine.
Compression manuelle, puis pose du compressif pour le transport vers l’hôpital. 
"La dissidence n'est pas une fin, mais seulement un moyen, celui de faire à sa façon."

22 novembre 2020 à 19:27:20
Réponse #65

fall7stand-up8


Citation de: Chill le 21 novembre 2020 à 12:13:59

    Aucune réponse à ma question …

 seule occurence de garrot dans ma carrière de SPV. Plaies multiples au poignet et à la main pleines d'éclats de verre donc non comprimables. Beaucoup de sang par terre
A notre arrivée le voisin avait posé un point de compression huméral. technique qui n'est plus enseignée mais qui fonctionnait et l'équipier plus ancien a choisi de relayer de la même façon.
Pression systolique de la victime 80 mm hg donc risque vital. Le médecin du SMUR a garroté avec son propre brassard à tension. cela a permis d'arrêter le point de compression  et on a transporté comme ça (et une petite perf) jusqu'à un hôpital spécialisé dans la main à 40 minutes de route.

Tout ça pour dire que :
- A l'époque (pré Bataclan) il n'y avait pas de tourniquet dans les sacs premiers secours.
- Accident domestique à priori peu spectaculaire (coup de poing dans une fenêtre)
- Importance vitale du primo-intervenant (délai d'intervention pompiers environ 10 minutes) qui a stoppé l'hémorragie en mettant en oeuvre une technique prétendue obsolète
- Rôle décisif du garrot (le point de compression aurait été très difficile à tenir pendant 45 minutes)

Bonne soirée

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité