Nos Partenaires

Auteur Sujet: Kit de Premier Secours  (Lu 2345 fois)

16 novembre 2015 à 23:36:00
Lu 2345 fois

Jco


Hello,
J'ai passé cette année une formation de secourisme, histoire de dérouiller mon vieux BEPS.

J'aimerais me constituer un "kit" secourisme avec:
- une paire de gants
- un masque de protection pour CPR (ceux à usages uniques)

J'hésite à emmener en plus:
- un pansement compressif (de type "israelien")
- une paire de ciseau médicaux (sachant que j'ai un mini multitool avec ciseaux)

Vos recommandations?
« Modifié: 17 novembre 2015 à 08:16:41 par VieuxMora »

17 novembre 2015 à 08:14:11
Réponse #1

VieuxMora


Réponse de Ani7:


Salut bien,
@Jco
Mon FAK :
2 paires de gants,
un masque de protection RCP,
un CHUT,
une paire de ciseau gesco,
un crayon dermographe, permet de noter sur la peau de la victime l'heure de pose du garrot,
Des sucres en morceau,
un carton avec les n° d'appel des différents secours (15 / 17 / 18 / 112) on oublie vite sous stress...
Un bon départ !?

17 novembre 2015 à 08:53:28
Réponse #2

Draven


La base est bonne, un masque de CPR avec des gants, un compressif. Eventuellement un tourniquet si tu en connais les usages et ensuite le kit bobologie ( plus ou moins étendu ).

Pour les fournitures j'ai pris pas mal de trucs chez israelifirstaid.com. Ils ont des petites pochettes avec le masque de CPR et une paire de gants, la gamme de compressif israeliens ( civil et militaire ), des tourniquets, etc...
Ça permet de bien compléter une trousse de secours classique.

Une bonne paire de ciseau ( type gesco ), un marqueur noir ( noter l'heure de la pose d'une tourniquet, indiquer une direction, etc... ), ça complète aussi ;)
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

17 novembre 2015 à 08:58:56
Réponse #3

Buffalo


Personnellement j'ai mis les numéros d'urgence dans mon portable en précédant leur nom de AA ce qui fait qu'ils se retrouvent en tête de ma liste de contacts, c'est la solution la plus simple que j'ai trouvé pour les avoir le plus rapidement sous la main.
Je cause pas aux cons, ça les instruit "Audiard"

17 novembre 2015 à 09:58:09
Réponse #4

Jco


Merci au modo d'avoir créé un nouveau sujet, et merci pour les réponses.

J'essaye vraiment d'avoir une approche "minimaliste", sinon je sais que le kit va trainer à la maison...

Je pense donc partir sur une/deux paire de gants, un masque CPR, et un pansement compressif.

Concernant le "tourniquet" (garrot), y'a plusieurs discussions sur ce forum sur le pour/le contre. En ville je ne pense pas que ce soit nécessaire d'en avoir un "tout pret" sur soit(quitte à devoir improviser avec une ceinture/vetement si nécessaire).

Pour les ciseaux, j'utiliserais mon multitool.

Je vais intégrer les numéros d'urgence dans mon portable.

17 novembre 2015 à 10:28:29
Réponse #5

Troll


Bonjour,

Au cas où, une couverture de survie ?

Léger, pas de place, tient au fond du kit, et peut servir aussi bien pour nous que pour quelqu'un d'autre.

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

17 novembre 2015 à 10:31:23
Réponse #6

Boub65


Salut,
En ville européenne (réseaux gsm et secours rapides) ton kit minimaliste doit être constitué de ce que tu ne peux pas re-créer sur place.
 
Protection personnelle (Gants et masque CPR)
Un objet absorbant (un paquet de mouchoirs, bandana...)
Un objet coupant (ton SAK ou multitool par exemple)
Ta formation, ton cerveau (pour appeler le 112)

Le garrot et les pansements compressifs, en cas d'extrême besoin, se refont avec les objets ci-dessus et autour de toi (on est en ville: ceinture, cravate, serviette hygiénique feminine, couche bébé, T-shirt, etc...). En attendant des secours rapides.

A+,
BouB.

17 novembre 2015 à 10:34:34
Réponse #7

nfkb


Je pense que l'on peut faire un MCE sans gants.

Je pense que les défaillances que l'on peut rencontrer en tant que quidam sont plutôt le malaise vagal et la crise convulsive par argument de fréquence.

Pour gérer une crise convulsive, je pense qu'il serait intéressant de savoir se servir d'une canule oro-pharyngée dite de Guedel. Ca vous est enseigné dans les premiers secours ?

17 novembre 2015 à 11:08:38
Réponse #8

Ani7


Formation SST (dernier recyclage 2013) -> pas entendu parler de Guedel...  :-\

17 novembre 2015 à 11:58:23
Réponse #9

Al Bundy


Je pense que l'on peut faire un MCE sans gants.

Je pense que les défaillances que l'on peut rencontrer en tant que quidam sont plutôt le malaise vagal et la crise convulsive par argument de fréquence.

Pour gérer une crise convulsive, je pense qu'il serait intéressant de savoir se servir d'une canule oro-pharyngée dite de Guedel. Ca vous est enseigné dans les premiers secours ?

Lol malheureux! heureusement que ça ne l'est pas, déjà comme ça y a excès de zèle, il ne faut pas l'encourager!
Il n'y a pas d’intérêt à ce que la population formée au premier secours cherche à calculer un Glasgow avant de pratiquer un acte potentiellement dangereux!

Sinon pour ton kit minimaliste, en situation urbaine, je dirai une petite frontale pour les problèmes arrivant de nuit, c'est tout. Pourquoi? Parce que les gestes qui peuvent sauver une vie sans délai : PLS, massage cardiaque, tentative de gestion hémorragique... Donc ton cerveau et tes mains.
Aucun matos ne sauve une vie au niveau du citoyen secouriste (sur le plan médical j'entends).
Les pansements compressifs, couvertures etc..., c'est du confort, donc il ne dépend que de ta vision minimaliste de savoir combien de matos tu vas trimballer.
« Modifié: 17 novembre 2015 à 12:07:22 par Al Bundy »
Être libre consiste dans le fait de tirer du seul exercice de notre vie le sentiment de contentement. N.G.

17 novembre 2015 à 12:42:56
Réponse #10

Jco


Lol malheureux! heureusement que ça ne l'est pas, déjà comme ça y a excès de zèle, il ne faut pas l'encourager!
Il n'y a pas d’intérêt à ce que la population formée au premier secours cherche à calculer un Glasgow avant de pratiquer un acte potentiellement dangereux!

Sinon pour ton kit minimaliste, en situation urbaine, je dirai une petite frontale pour les problèmes arrivant de nuit, c'est tout. Pourquoi? Parce que les gestes qui peuvent sauver une vie sans délai : PLS, massage cardiaque, tentative de gestion hémorragique... Donc ton cerveau et tes mains.
Aucun matos ne sauve une vie au niveau du citoyen secouriste (sur le plan médical j'entends).
Les pansements compressifs, couvertures etc..., c'est du confort, donc il ne dépend que de ta vision minimaliste de savoir combien de matos tu vas trimballer.

Je croyais que le "but" d'un pansement compressift était de "libérer le sauveteur", afin de prendre en charge d'autres victimes ? Donc une utilisation allant au dela du confort.

Pour le cerveau et les mains, je te rejoins.
Au dela de ca, certains outils peuvent toutefois faire gagner du temps, genre les ciseaux. J'ai peur que les mini ciseaux de mon mini multitool soient plutot symboliques. Que pensez vous du leatherman "raptor" (ciseaux pliables)? J'aime le fait que ce n'est pas une "lame" (en contexte urbain).

PS: J'ai déjà sur mon trousseau de clé un sifflet et une loupiotte

17 novembre 2015 à 13:21:55
Réponse #11

Ani7


Salut bien !

Le raptor, au prix que ça coûte...
Un gesco à 10 balles, qui coupe presque tout, et que tu peux "prêter" (cas de plusieures victimes / plusieures secouristes) sans que ton côté matérialiste ne te torture pendant ce temps... C'est toi qui vois !  :)

17 novembre 2015 à 14:33:39
Réponse #12

Mac Casimir


Salut,

Alors déjà ma réponse est celle d'un PSE et formateur PSE, donc le matos que j'ai, je sais l'utilisé car formé dans ce sens.

Ma trousse de PS pour la ville :

                   Gants (3 paires),

                   Kit bobologie (Pansement, désinfectant, pince a écharde,etc etc),
 
                   1 journée de medoc ( ex : 4 doliprane 1G, 2 antihistaminique, etc etc, si j'ai besoin de plus, c'est Doc et pharmacie, si ca va mieux, je recharge en rentrant chez moi),

                   1 Couverture de survie a usage unique : Bien que son utilité soit discutable, je la garde pour le réconfort psychologique qu'elle apporte a la victime et l'aspect isolation visuel parfois très utile.
                   1 Gesco costaud: non seulement ça coupe tout (cuir de motard, ranger, etc etc), mais au moins je suis sur de pas couper la victime et c'est la le mega gros plus face a tout les autres ciseaux.
                   1 compressif israélien : on ne le présente plus, pour moi il a l'avantage d’être immédiatement utilisable a la différence d'un CHU improvisé.

                   Un garrot coton Je vais détailler un peu le pourquoi de ce choix :

Pourquoi un garrot  : Parce que je ne veut pas prendre plusieurs compressifs, parce qu'avec l'arrivé rapide des secours (en région urbaine française) il porte peu a conséquence et est 100% efficace face a des hémorragie ou un seul CHU n'est pas suffisant / des hémorragies avec corps étranger. Il me permet dans ces cas la d'avoir les mains libres.

Pourquoi un garrot Coton  : Les garrots a tourniquets sont encombrant, leur conceptions a pour but la pose du garrot seul et a une main. Je considére le risque d’hémorragie en milieu urbain en étant seul ou sans possibilité d'une aide ultra rapide quasi nulle. J'ai donc opté pour le garrot coton qui ne prend pas de place, est léger et peut me servir d'écharpe de fortune.

Je garde le tourniquet pour ma trousse Verte.

Le tout tiens dans une petite pochette, genre trousse de crayon. La pochette est a l'origine une trousse de secours donc immédiatement identifiable par un lambda.

voilou,

Bonne journée a vous.

Mac
« Modifié: 17 novembre 2015 à 15:10:21 par Mac Casimir »

17 novembre 2015 à 14:42:05
Réponse #13

nfkb


Lol malheureux! heureusement que ça ne l'est pas, déjà comme ça y a excès de zèle, il ne faut pas l'encourager!
Il n'y a pas d’intérêt à ce que la population formée au premier secours cherche à calculer un Glasgow avant de pratiquer un acte potentiellement dangereux!

tu as constaté IRL des excès de zèle ?
( note que je n'y connais rien ou presque en "premiers secours" et je ne fais plus de préhospitalier depuis 3/4 ans...)

Donc ton cerveau et tes mains.
Aucun matos ne sauve une vie au niveau du citoyen secouriste

Bien d'accord, mon message sur le MCE allait dans ce sens... le seul truc vraiment utile c'est le téléphone pour 15/112 finalement

17 novembre 2015 à 20:27:40
Réponse #14

Al Bundy


tu as constaté IRL des excès de zèle ?
( note que je n'y connais rien ou presque en "premiers secours" et je ne fais plus de préhospitalier depuis 3/4 ans...)

Bien d'accord, mon message sur le MCE allait dans ce sens... le seul truc vraiment utile c'est le téléphone pour 15/112 finalement

Y a du bon et du moins bon  ;D
Je pense qu'il faut dissocier le kit de premier secours (d'urgence donc) du kit de bobologie (sinon ça donne un gars qui désinfecte l'os d'une fracture ouverte à la biseptine, j’espère qu'il n'exerce plus celui la lol)

Dissocier la pratique des soins d'urgence de la pratique du soin de plaie, de signe ou symptôme.

Dans le cas qui n'autorise pas de délai, on se cantonne au soin d'urgence pour freiner ou stabiliser une victime en attendant les secours, rien de plus. Alors oui souvent y a rien à faire (avc, détresse respiratoire, hyperthermie, arythmie cardiaque, convulsions etc.) et je pense que c'est cette inactivité qui peut être insupportable à certains. Si il y a à faire, c'est assez simple aussi.

Donc Jco, un kit d'urgence minimaliste, c'est ton telephone comme l'a dit nfkb, moi je rajouterai une lampe frontale car si tu tombes sur une voiture dans un arbre de nuit, avoir deux mains peut être plus pratique.
Un kit minimaliste de bobologie, c'est tout ce que tu veux en fonction de ta conception du minimalisme et de tes habitudes (maux de têtes, irritations ou que sais je), mais perso je ne classe pas ça dans le premier secours, ou sinon tous les sacs à main de femme sont des kits de premier secours  ;)

Être libre consiste dans le fait de tirer du seul exercice de notre vie le sentiment de contentement. N.G.

17 novembre 2015 à 23:11:47
Réponse #15

musher


Kit de premier secours pour urgence vitale ou kit de secours pour les bobos de tous les jours ?

En famille, au boulot, en voiture... ?

Perso, j'ai un kit de secours de bobologie car c'est mon risque principale et en plus j'ai charge de famille qui régulièrement se fait bobo. >:(, avec le minimum de pharma (ça tient dans une boite de cassette de sauvegarde informatique des années 2000)

A cela, j'ai le minimum pour l'urgence vitale :
- ma protection : masque, gants
- l'hémorragie : pansement israélien (le T shirt avec une écharpe le fait aussi mais les mains pleines de sang, le stress, les gens d'à côté qui te mettent la pression "Mais faites quelque chose, il va mourir", le pansement israélien est plus pratique, plus fiable  et plus idiot proof).

Le garrot Tactique (un pour s'entrainer, un neuf au cas ou) : il est aussi plus facile à mettre en place que le garrot coton, il se défait pas.

 la couverture de survie (protection thermique, climatique, visuelle et éventuellement permet de repérer qui est blessé dans la foule pour le secours)

Un gesco : j'ai un ciseau sur mon leartherman mais pour attaquer un jean, un soutien gorge ou une ceinture, j'ai plus confiance dans le Gesco.

Pour le reste, mon PSC1 (et les restes de mon BNS) suffisent car après c'est de la compétence d'un médecin ou ça nécessite un lot de secouriste.

Tout ça tient dans la petite poche de ma pochette à pied/clé/... donc quand je sors de la maison, voiture, bureau, je l'ai sur moi.

Après j'ai une trousse plus importante dans le camion (accident routier) ou à la maison (accident domestique)

18 novembre 2015 à 08:06:03
Réponse #16

VieuxMora


Merci pour cette decription graduée.

En ce qui concerne les ciseaux, pour ceux qui le découvrirait,
rappel de ce qu'est le gesco, des ciseaux pour couper facilement les vêtements sans blesser.

 


18 novembre 2015 à 12:04:53
Réponse #17

Jco


Je pense qu'il faut dissocier le kit de premier secours (d'urgence donc) du kit de bobologie.

Dissocier la pratique des soins d'urgence de la pratique du soin de plaie, de signe ou symptôme.

Kit de premier secours pour urgence vitale ou kit de secours pour les bobos de tous les jours ?

En famille, au boulot, en voiture... ?

Mon intention de départ était: un kit de premier secours pour urgence vitale (en lien avec les enseignements du BEPS).

Je prends note de:

Un kit d'urgence minimaliste, c'est:
- ton telephone
- une lampe frontale

et de

le minimum pour l'urgence vitale :
- ma protection : masque, gants
- l'hémorragie : pansement israélien (le T shirt avec une écharpe le fait aussi mais les mains pleines de sang, le stress, les gens d'à côté qui te mettent la pression "Mais faites quelque chose, il va mourir", le pansement israélien est plus pratique, plus fiable  et plus idiot proof).
- Le garrot Tactique (un pour s'entrainer, un neuf au cas ou) : il est aussi plus facile à mettre en place que le garrot coton, il se défait pas.
- la couverture de survie (protection thermique, climatique, visuelle et éventuellement permet de repérer qui est blessé dans la foule pour le secours)
- Un gesco : j'ai un ciseau sur mon leartherman mais pour attaquer un jean, un soutien gorge ou une ceinture, j'ai plus confiance dans le Gesco.

Pour le reste, mon PSC1 (et les restes de mon BNS) suffisent car après c'est de la compétence d'un médecin ou ça nécessite un lot de secouriste.

Tout ça tient dans la petite poche de ma pochette à pied/clé/... donc quand je sors de la maison, voiture, bureau, je l'ai sur moi.

Après j'ai une trousse plus importante dans le camion (accident routier) ou à la maison (accident domestique)

Je pense donc partir sur:
Strate 1 - toujours sur moi: Cerveau, mains, téléphone, lampe
Strate 2 - dans mon sac/pochette: Frontale, gants, Masque RCP, Pansement Israelien, Ciseaux Gesco, Couverture survie

Merci pour vos conseils!

18 novembre 2015 à 14:40:40
Réponse #18

Nans


Perso, je me suis organisé en kits selon l'activité.

Par exemple, en complément de ce que j'ai sur moi, j'ai un kit "d'urgence" et une trousse à "pharmacie".

Le kit urgence doit me suivre partout, en ville en voiture en rando et répondre aux besoins vitaux.
Et nécessiter aucune autre ressource.

Il comporte:
-un garrot tourniquet et un marqueur
-une paire de gants vinyle
-deux pansements israeliens,
-20ml de sérum phy
-une couvertue de survie
-deux pansements trois côté "maison"
-une compresse spéciale brulures, (je rajouterai une pochette de cryo pour faire du froid sans utiliser de l'eau.)
-deux dosettes de sucre
-de la bande adhésive (elastoplast)
-une lampe de poche
-un resqme
j'ajouterai un masque à poussières.

La trousse à "pharmacie", pour les problèmes non vitaux ( ampoules à fracture, petites plaies etc...) et
pour une utilisation principalement en rando.

Elle comporte:
-une boite de paracétamol
-un petit flacon de SHA
-un petit morceau de savon
-un anti- diarrhéique (smecta)
-dosettes d'eau oxygénée
-une dosette d'éosine
-3 bandages extensibles
-5 micropur
-3 compresses non tissées et non stériles
-de la bande adhésive (elastoplast)
-pansements hydrololloïdes sous plusieurs formes
-un tire tique
-plusieurs tailles de pansements
un ciseau
-quelques clous de girofle.

je rajouterai, une attelle, un triangle, quelques compresses.

C'est ce qui me semble correspondre au mieux à mes besoins au vu de mes maigres
connaissances (afps/psc1 et AFGSU niv 1 et 2), j'aimerai trouver des formations de secourisme
plus orientées secourisme isolé.




 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité