Nos Partenaires

Auteur Sujet: l'ERC vient de publier ses nouvelles directives de "CPR" et de "First Aid"  (Lu 4646 fois)

10 novembre 2015 à 13:08:49
Lu 4646 fois

Boub65


Salut,
pour ceux que cela intéresse, l'ERC (European Resuscitation Council) vient de mettre à jour ses directives.
C'est sorti le 15 Octobre 2015. Ce travail est le résultat d'une task force pour l'ILCOR (organisation mondiale).

Pour ce qui nous concerne : 1) CPR et 2) First Aid

Ces directives viennent remplacer/compléter celles de 2010 et sont basées sur le concensus mondial en matière de réanimation/premiers secours.

Voici dans un premier document les mises à jour des procédures de CPR :
http://www.cprguidelines.eu/assets/downloads/ERC_summary_booklet_HRES.pdf

Voici dans un sous-document (chapitre 9) la partie "first Aid" qui fait enfin son apparition au niveau de l'ERC :
http://www.cprguidelines.eu/assets/downloads/guidelines/S0300-9572(15)00343-3_main.pdf?

Lire en particulier page 6 : "First aid for trauma emergencies" et ses "2015 First Aid Guideline'
On voit :
1) pression directe (pas de points de compression),
puis 2) compresse hémostatique si ça ne marche pas "Use a haemostatic dressing when direct pressure cannot control severe external bleeding or the wound is in a position where direct pressure is not possible."
puis 3) tourniquet sur membre si ça ne marche pas "Use a tourniquet when direct wound pressure cannot control severe external bleeding in a limb."
2) et 3) avec formation adhoc du secouriste bien sûr!

Enfin le document de références scientifiques pour les choix de l'ERC concernant le "First Aid" (tjrs chapitre 9) :
http://www.cprguidelines.eu/assets/downloads/costr/S0300-9572(15)00368-8_main.pdf?

Lire par exemple page 21 : "The task force recognized that the use of hemostatic dressings
and tourniquets will have cost and training implications. However, the task force thought that these costs would be moderate and justified considering the benefit of maintaining circulating blood volume in the management of trauma."

Ce doc est vraiment intéressant !
1) partie compresses hémostatiques page 22
2) partie tourniquets page 23

A+, et bonne lecture :D
BouB.

PS: les organisations de formations aux premiers secours qui suivent les directives de l'ILCOR et de l'ERC vont devoir mettre à jour leur standards. Intéressant de voir comment elles vont intégrer (ou pas) l'usage des compresses hémostatiques et/ou du tourniquet ;-)

10 novembre 2015 à 13:42:54
Réponse #1

Boub65


Je vois que Pascal Cassan (Croix Rouge française) a fait partie de la task force premiers secours.

13 novembre 2015 à 22:00:51
Réponse #2

Spip


Merci pour le résumé.

Avis de non expert. Je pense que l'intégration est probable dans le PSE, simplement à cause des risques de multiples victimes polytraumatisés lors d'événement de type attentat. Ca me parait être un choix tout à fait plausible dans la mouvance du moment.

Est-ce que tu sais qui suit habituellement ces recommandations ?


EDIT : au moment où j'ai écrit ce message, je n'étais pas au courant de la triste actualité.
« Modifié: 14 novembre 2015 à 08:44:49 par Spip »

14 novembre 2015 à 22:44:16
Réponse #3

Wla


Bonjour,
Merci de me dire si j'ai bien compris:
A partir de ce document : http://www.cprguidelines.eu/assets/downloads/ERC_summary_booklet_HRES.pdf
p 14 :
On ne démarre pas une RCP sur une personne gelée
p 15 on commence par 5 insuflations sur un noyé
p 18 : sur l'enfant :
On alerte et commence la RCP qu'après 5 insuflations puis après vérifications des signes 15 compressions puis 2 insuflations et à nouveau 15 compressions (soit une minute)

Merci pour vos réponses

Wla
Dans l'urgence, la première chose négligée est la sécurité.
Je ne suis responsable que de mes paroles, pas de leur interprétation

14 novembre 2015 à 22:53:01
Réponse #4

Wla


idem à partir de ce document :
http://www.cprguidelines.eu/assets/downloads/guidelines/S0300-9572(15)00343-3_main.pdf?
p 284 :
Citer
The routine application of a cervical collar by a first aid provider
is not recommended.
In suspected cervical spine injury, manually support the head in
a position limiting angular movement until experienced healthcare
providers are available (Good Practice Point)
Revient-on au "maintient tête?"
Dans l'urgence, la première chose négligée est la sécurité.
Je ne suis responsable que de mes paroles, pas de leur interprétation

15 novembre 2015 à 06:19:56
Réponse #5

fall7stand-up8


Bonjour,
Merci de me dire si j'ai bien compris:
A partir de ce document : http://www.cprguidelines.eu/assets/downloads/ERC_summary_booklet_HRES.pdf
p 14 :
On ne démarre pas une RCP sur une personne gelée
p 15 on commence par 5 insuflations sur un noyé
p 18 : sur l'enfant :
On alerte et commence la RCP qu'après 5 insuflations puis après vérifications des signes 15 compressions puis 2 insuflations et à nouveau 15 compressions (soit une minute)

Merci pour vos réponses

Wla


Légère précision:
"shout out for help" veut dire crier pour demander de l'aide. ça n'est donc pas une alerte à proprement parler puisque tu ne vas pas arreter tes gestes de secours pour aller alerter. Il ne faut pas perdre de temps sur les gestes vitaux.

Chez l'enfant on a constaté que l'immense majorité des arrets cardiaques est d'origine respiratoire (noyade, étouffement...) et que le coeur est sain et qu'un apport rapide d'oxygène peut réinstaller une mécanique ventilatoire et circulatoire. c'est pour ça qu'on insuffle 5 fois en première intention. Notez que c'est une logique similaire à celle du noyé.

Cette logique se continue sur les alternances compressions/insufflations car le rythme 15/2 augmente le ratio d'insufflations par rapport à un arret cardiaque sur un adulte (30/2)

En espérant avoir été utile


15 novembre 2015 à 09:07:31
Réponse #6

caillou


Bonjour,
mes formations datent un peu, mais j'ai l'impression que la seule "vraie nouveauté" c'est la disparition des points de compression.

1 : compression direct idem
2 : compresse hemostatique = CHUT
3 : tourniquet = garot

pour la RCP même rythme et procédure qu'avant (enfant noyé intoxiqué)

pour un rachis idem. le CC a toujours été réalisé dans le cadre d'une équipe de secours formée (matériel  et au moins deux personnes (un qui tient un qui pose))


15 novembre 2015 à 09:28:14
Réponse #7

Spip


Bonjour,
mes formations datent un peu, mais j'ai l'impression que la seule "vraie nouveauté" c'est la disparition des points de compression.

1 : compression direct idem
2 : compresse hemostatique = CHUT
3 : tourniquet = garot

Je n'ai pas compris tout à fait comme toi. Dans http://www.cprguidelines.eu/assets/downloads/guidelines/S0300-9572%2815%2900343-3_main.pdf?
Si tu lis le paragraphe juste au dessus, il est dit :
Citer
Haemostatic dressings are commonly used to control bleeding
in the surgical and military settings especially when the wound is
in a non-compressible area such as the neck, abdomen, or groin.
Early generation haemostatic agents were powder or granules that were poured directly into the wound.

J'interprete ça comme un quick clot ou assimilé, et non un chut, dont la pose est différente et il y a la présence d'un agent actif.

Autre point, le CHUT est aussi appelé tampon relais. J'aime ce terme, car relais signifie bien que le but est de se substituer aux mains du secouriste. Or, il est dit
Citer
Use a haemostatic dressing when direct pressure cannot control
severe external bleeding or the wound is in a position where direct
pressure is not possible. Training is required to ensure the safe and
effective application of these dressings.

Donc, pour moi, on parle de deux choses différentes.

Les points de compressions à distance ont été retirés il y a un moment déjà (ma première formation date de 4ans et ça n'y était plus).

15 novembre 2015 à 09:52:37
Réponse #8

caillou


autant pour moi , c'est effectivement autre chose,
donc en attente de voir la forme que ça va prendre

Merci,

15 novembre 2015 à 11:06:59
Réponse #9

Boub65


Emergency First Response filiale de PADi (plongée) est affiliée à ILCoR et applique leur directives rapidement.
Reste à voir comment ils vont intégrer les modifs.

La compresse hémostatique sont bien les Celox et Quikclot et pas les pansements compressifs (CHUT ou israélien).

Pour le Tourniquet il y a une petite nuance légale nouvelle. Actuellement, utiliser un tourniquet C-A-T est INDERDIT puisque cela relève de l'exercice illégal de la médecine (le tourniquet étant un "instrument médical") alors que improviser un garrot avec une cravate est autorisé (je sais c'est con). Les nouveaux standard devraient nous permettre d'utiliser nos C-A-T légalement, après formation.

A+,
BouB.

15 novembre 2015 à 11:35:14
Réponse #10

Boub65


@Wla
Oui, on ne fait rien, dans le cas d'avalanche, sur un corps qui est gelé (dur quoi!).
Oui, noyade = 5 insufflations d'abord puis 30:2 ensuite
Sur un enfant, on cri "à l'aide!" et on commence la RCP selon le process (5 insufflations et 15:2 ensuite), et après une minute on appelle les secours. C'est pas le cas adultes où on appelle les secours avant de commencer la RCP.

PS: Comme on ne prend plus le poul, et qu'on considère donc que arrêt ventilatoire = arrêt cardiaque = RCP... ils ont prévu le cas de la noyade ou des enfants où on peut avoir arrêt respiratoire sans arrêt cardiaque et donc on fait 5 insufflations puis on check si reprise spontanée de la respiration sinon RCP (tjrs pas de prise de pouls).

Le secouriste (niveau 1) ne pose pas de minerve/collier, il maintient la tête à la main jusqu'à la prise en charge par les niveau2/3

@spip :'(

A+,
BouB

15 novembre 2015 à 11:48:26
Réponse #11

Wla


Salut,

Merci pour les réponses. Je trouve ces échanges très instructifs.

Citer
Légère précision:
"shout out for help" veut dire crier pour demander de l'aide.
Ok, je comprends mieux. On peux traduire cela par faire alerter (par un témoin) et si le secouriste est seul, alors il réalise une série avant de partir pour alerter. Donc, pour moi, rien de bien nouveau au niveau de l'alerte.

Concernant l'enfant :
La nouveauté n'est pas au niveau des 5 insufflations sarter, mais de la série 15/2/15 avant mise en place DAE etc...

Saignement abondants :

Nuance entre compression et pression:
Pour moi, cette nuance se situe au niveau du geste et surtout de son apprentissage. Prenons pour exemple une plaie sur l'avant bras, beaucoup de stagiaires secouristes pensent qu'il suffit de serrer la plaie entre les doigts (refermer la main sur l'avant bras), alors que c'est bien la pression du poids du corps du secouriste qui doit être transmise au bras tendu du secouriste. Difficile à expliquer par écrit, plus facile à montrer  :)

Interprétation de haemostatic dressing :
On parle bien ici de pansements (éponges) avec produit chimique (quiclok et celox) dans le cas où la compression n'est pas faisable

Wla
Dans l'urgence, la première chose négligée est la sécurité.
Je ne suis responsable que de mes paroles, pas de leur interprétation

15 novembre 2015 à 11:50:05
Réponse #12

Wla


Citer
Le secouriste (niveau 1) ne pose pas de minerve/collier, il maintient la tête à la main jusqu'à la prise en charge par les niveau2/3
Le maintient a disparu de certains référentiels
Dans l'urgence, la première chose négligée est la sécurité.
Je ne suis responsable que de mes paroles, pas de leur interprétation

15 novembre 2015 à 17:44:02
Réponse #13

wolf


Pour le Tourniquet il y a une petite nuance légale nouvelle. Actuellement, utiliser un tourniquet C-A-T est INDERDIT puisque cela relève de l'exercice illégal de la médecine (le tourniquet étant un "instrument médical") alors que improviser un garrot avec une cravate est autorisé (je sais c'est con). Les nouveaux standard devraient nous permettre d'utiliser nos C-A-T légalement, après formation.

A+,
BouB.


Bonjour

Aurez tu les références?

Je suis perplexe.  Le cat est utilisé depuis de nombreuses années par les militaires et sapeurs-pompiers.
"Be the type of person that when your feet touch the floor in the morning, the devil says: "aww shit, they're up"   Dwayne johnson

15 novembre 2015 à 18:28:39
Réponse #14

Spip


Les militaires sans doute, mais les pompiers, je ne sais pas. J'ai le manuel de la BSPP de 2011, et il n'y apparaît pas, contrairement au garot classique.

On parle bien du CAT, c'est-à-dire de celui avec un barre pour serrer à une main. Qu'on me corrige si je dis une anerie, mais il y a une subtilité de traduction :
Tourniquet (en) = garot (fr)
Combat application tourniquet (en) = tourniquet (fr)

Selon vous, quel serait l'intérêt d'un CAT pour une équipe de secouriste ?

15 novembre 2015 à 18:40:36
Réponse #15

Boub65


La loi ne s'applique pas aux militaires (entre eux)!
Les sapeurs font des actes médicaux s'ils sont formés pour.

Je parle du secouriste lambda qui par sa formation de base n'a pas le droit de poser une canule, faire une IV, etc... car cela relève d'un acte médical... Ensuite s'il prend des formations supplémentaires il peut agir avec des outils supplémentaires considérés comme "actes médicaux".

Regarde pour l'oxygénothérapie, il faut une formation pour l'appliquer car acte medical...

Regarde pour le Stéripen/Anapen, c'est strictement personnel, tu n'as pas droit de le faire sur quelqu'un d'autre, car acte médical...

Etc... Etc...

A+,
BouB.
« Modifié: 15 novembre 2015 à 18:56:42 par Boub65 »

15 novembre 2015 à 18:52:33
Réponse #16

aliɔs



A ma connaissance on ne fait pas de garrot quelles que soient les circonstances.

Je devrais dire on ne fait plus car c'était au programme du secourisme pendant plusieurs années.

Dans une situation analogue à celles des derniers attentats de Paris, je me demande si un citoyen lambda peut effectuer un garrot dans les conditions requises il y a quelques années ?

Je pense au cas où il y a plusieurs urgences vitales. Et surtout noter l'heure de pose du garrot, par exemple sur le front de la victime.

15 novembre 2015 à 19:32:52
Réponse #17

Boub65


@aliös les militaires posent un garrot en cas de perte d'un membre. Je pense que c'est sage.

Le nouveau référentiel ERC dit bien:
Compression, puis compresse hémostatique si pas arrêt saignements puis garrot si tjrs pas d'arrêt. Je pense que c'est sage aussi pour des civils.

Quand j'ai passé mon brevet de secouriste (années 80) on expliquait qu'en cas de multiples saignements et/ou victimes (accident de la route à l'époque, idem avec attentat en plus aujourd'hui)... on nous expliquait donc... que la pose du garrot était possible par ce qu'on a que deux mains! Je pense que c'est sage aussi.

PS: A ma connaissance il n'y a que des garrots 1) médicaux, 2) militaires ou 3) bricolés sur place. Pas de garrot civil. Nous détournons les garrots militaires/médicaux pour nos besoins de premiers secours.

A+,
BouB.
« Modifié: 15 novembre 2015 à 20:15:56 par Boub65 »

15 novembre 2015 à 20:19:05
Réponse #18

fry


@aliös les militaires posent un garrot en cas de perte d'un membre. Je pense que c'est sage.

Les militaires - y compris un soldat seul et en autonomie sans avis médical - posent au combat des garrots dans toutes les indications où ils sont nécessaires, à commencer par une hémorragie de membre réfractaire à la compression directe, qui est une situation bien plus fréquente que l'arrachement de membre. Ce sont aussi les indications que l'on retrouve dans les référentiels de secourismes qu'ils soient antérieurs à 2012, ou de 2014 ( "référentiel PSE1/PSE2 nouvelle édition 2014 " : http://secourisme34.fr/referentiels_en_telechargement.html ). Les indications ne changent pas, le débat des dernières années ne concerne que la catégorie de personnel devant employer la procédure, et si un avis médical est nécessaire ou pas.

Les indications de contexte d'exception sont dans le milieu civil une catastrophe ou un situation de multi-victime (accident de la route), et dans le milieu militaire la même chose, avec en plus toute notion où une hémorragie même comprimable ne peut pas dédier un personnel à cette tâche par nécessité de riposter à un engagement.

J'ai régulièrement vu ces dernières années des garrots posés par des personnels non médicaux par bon sens sur des lieux d'accident, de manière fortuite avec ce qui leur passait sous la main (souvent leur ceinture).

C'est aussi la première consigne téléphonique que je donne à un témoin ou au secouriste/pompier si il est en présence d'une hémorragie abondante qui ne cède pas à la compression.

Il n'est même plus besoin de parler de balance bénéfice / risque si on suit un algorithme simple et dans un environnement où un secours spécialisé est là en moyenne en moins de 15 minutes. Il aura tout loisir de réviser la pose d'un garrot si elle est douteuse. J'espère que c'est dans ce sens que les futurs textes français engageront leurs secouristes.   

15 novembre 2015 à 20:20:59
Réponse #19

wolf


De mémoire le garrot n'est pas enseigner au psc1.

Par contre il l'est pour les autres formations Pse2 et autres Afgsu.

Oui l'oxygène est un médicament et utilisable par des secouristes formés (pas la pose d iv). L'administration d'un médicament peut-être "prescrit" a un citoyen lambda par un médecin régulateur.

Ne pas confondre "acte médical " et "administration" de médicaments.

J'ai beau chercher, je ne trouve aucune limitation a l'utilisation d'un  garrot, tourniquet,  Cat. Ce n'est plus enseigner au grand public. Pour faire rentrer la formation en 7 heures il a fallu faire des coupes.

"Be the type of person that when your feet touch the floor in the morning, the devil says: "aww shit, they're up"   Dwayne johnson

15 novembre 2015 à 21:06:21
Réponse #20

Boub65


@fry rien à rajouter...

@wolf, les sites de vente du CAT se protègent, exemple Azimut-Nature : "L'utilisation du CAT nécessite une formation. Usage pro."

Et quand tu administres de l'O2 avec un bavu tu fais bien plus que donner un médicament.

Passons au reste maintenant...

Et, pour ton info j'ai un CAT dans mes kits (parce que là ou je vis c'est vital vu la lenteur/inexistence des secours) mais je ne l'utiliserai que sur moi/mes proches. Jamais sur quelqu'un qui fait pas partie de mon premier cercle. Idem pour le Quikclot.

A+,
BouB.

15 novembre 2015 à 21:53:52
Réponse #21

wolf




@wolf, les sites de vente du CAT se protègent, exemple Azimut-Nature : "L'utilisation du CAT nécessite une formation. Usage pro."

Et quand tu administres de l'O2 avec un bavu tu fais bien plus que donner un médicament.

Passons au reste maintenant...




Pour ton info l'oxygène médical est un médicament.

Quand à azimut,ils écrivent ce qu' ils veulent.  Cela ne prouve en rien que le chat est interdit

Pour mon info, tu vis dans quel pays?  Pour que tu dise que les secours sont inexistants et lents?
« Modifié: 15 novembre 2015 à 22:01:09 par wolf »
"Be the type of person that when your feet touch the floor in the morning, the devil says: "aww shit, they're up"   Dwayne johnson

15 novembre 2015 à 22:56:47
Réponse #22

Boub65



Pour mon info, tu vis dans quel pays? Pour que tu dise que les secours sont inexistants et lents?

C'est inscrit dans mon profil :)

Premier problème :
Dès que tu sors des grandes agglomérations il n'y a plus rien, et dans les grandes agglomérations les secours arrivent difficilement et sans équipement (enfin pas grand chose).

Deuxième problème:
Hors des grandes agglomérations (donc là ou je pratique mes activités outdoor) si tu as un pépin et que tu te déplaces sur un site médical proche, ils ne vont pas avoir de consommables (tu dois aller acheter ton fil à coudre/bandage/plâtre /médocs etc...), voire ils vont te demander d'aller à la grande agglomération la plus proche.

Je peux te raconter des "anecdotes" la dessus pendant des heures...

Donc... je suis formé (ma douce aussi), équipé, et mes kits compensent les deux problèmes énoncés plus haut: 1) hémorragies massives 2) "choc" 3) douleurs importantes (suite à un trauma par exemple) 4) bobos importants ou pas.
On prévoit de 1) devoir transporter nous même et 2) avoir les consommables pour pouvoir être traité dès qu'on a mis la main (ou au téléphone) sur un médecin (fil à suturer par exemple, médocs liste 1 ou +).

A+,
BouB.

PS: On arrête sur "médicament ou pas" "acte médical ou pas" parce que c'était pas le but du sujet initial et ça apporte rien pour ce qui est des techniques de premiers secours ;-)
« Modifié: 15 novembre 2015 à 23:40:15 par Boub65 »

16 novembre 2015 à 07:40:35
Réponse #23

fall7stand-up8


Salut à tous

Pour avoir suivi l'évolution des programmes de premiers secours depuis une 20 aine d'années j'aimerais faire une distinction entre "interdit" et "plus enseigné".
En 2007 il a fallu faire entrer la mise en oeuvre du défibrillateur dans les formations "grand public" comme le PSC1. et donc des coupes ont été faites dans les programmes car la formation ne devait pas dépasser 10h (maintenant c'est 7). Il a été choisi de ne plus enseigner les points de compression à distance (difficiles à poser pour du personnel non entrainé) ni les garrots. Cela ne veut pas dire que ces techniques soient proscrites. Si un garrot peut sauver une vie je ne vois pas de raison de s'en priver

16 novembre 2015 à 09:04:59
Réponse #24

Kilbith


J'ai régulièrement vu ces dernières années des garrots posés par des personnels non médicaux par bon sens sur des lieux d'accident, de manière fortuite avec ce qui leur passait sous la main (souvent leur ceinture).

Citer
Si un garrot peut sauver une vie je ne vois pas de raison de s'en priver

 :doubleup: :doubleup: :doubleup:

Je suis parfois étonné des longues discussions sur ces sujets. On y échange des arguments techniques, réglementaires, pédagogiques, juridiques...C'est certainement utile.

Mais c'est un peu comme les discussions sans fin sur la "légitime défense" où l'on évoque "ce qui est permis et proportionnel". A la fin on en vient à oublier l'objectif impératif du moment : survivre.

Franchement, mettons nous en situation d'agir au mieux...après ce seront les évènements qui guideront nos actions.

 :)

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité