Nos Partenaires

Auteur Sujet: bricoler des contenant pour lyoph maison ??  (Lu 1832 fois)

12 octobre 2015 à 11:01:27
Lu 1832 fois

gnaisback


Salut a tous,

je me prépare à passer le cap de cuisiner mes propres lyophs (déshydrateuse acheté !!) mais un problème subsiste ... j'aime bien le coté "pas de vaisselle/usage unique/bouillotte" des lyophs du commerce (même si pas très écolo), avez vous une idée pour reproduire ce qui existe déjà dans le commerce ? à savoir un contenant de transport uni-portion pouvant accepter l'eau chaude sans balancer trop de m*rde le temps que le mangé gonfle, et que je le mange (c'est pas la phase la plus longue normalement  ;) ) ...??

caracs de l'objets :
- hermétique (si ça se ferme avec un élastique ça me va, je veux juste réduire les chance de retrouver le contenu dans le sac de couchage)
- résiste à la température de l'eau bouillante à 4000m d'altitude comme au bord de la mer

si je dois rajouter des caractéristiques préférentielles mais pas obligatoire à la chose :
- léger
- jetable
- pas chère
- manipulable facilement une fois le contenu réchauffé ("rigide" et "thermoprotection" des sacs du commerce)

est-ce que certains d'entre vous on déjà testé les "sac de cuisson" ? perso ça me fait un peu peur tout ce plastique ... mais je dois déjà être un vieux con...

merci les gens !!

12 octobre 2015 à 18:30:19
Réponse #1

Loriot


Je crois que tu réponds toi même...
Léger, pratique, pas cher, jetable...
Franchement je vois que le plastique.
Si tu enlèves un ou deux critères je dirais récipient inox mais la...
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

12 octobre 2015 à 18:49:38
Réponse #2

raphael


pourquoi ne pas stocker dans des ziplock et rehydrater/rechauffer dans une gamelle(inox, alu, titane..)?
Se connaitre et s'accepter


12 octobre 2015 à 19:35:12
Réponse #3

danseenslipsouslalune


...
(déshydrateuse acheté !!)
...

Salut, tu peux nous donner la référence du modèle et éventuellement les raisons de ce choix?
En espérant ne pas ouvrir une brèche HS trop large...
Merci.

pourquoi ne pas stocker dans des ziplock et rehydrater/rechauffer dans une gamelle(inox, alu, titane..)?

Je pense que c'est ce que je ferais...

D@v-
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

12 octobre 2015 à 23:00:08
Réponse #4

Frax


Une idée comme ça en passant mais je n'ai pas essayé : utiliser des sacs pour poulet rôti du type ci-dessous (premier lien trouvé sur gogol).
http://www.sac-zip.com/sac-zip-poulet-roti?PHPSESSID=9ee480461266dbe90135140df89c1df1

Sinon, un sachet du genre de ceux dans lesquels est conditionné le parmesan ou une barquette de celles qu'on utilise en charcuterie pour mettre les salades (mais ça me semble plus galère pour le rangement).. 

Ce ne sont que des idées hein, donc à tester avant d'aller sur le terrain ^^

13 octobre 2015 à 00:53:44
Réponse #5

Hurgoz


Yo,

Salut, tu peux nous donner la référence du modèle et éventuellement les raisons de ce choix?
En espérant ne pas ouvrir une brèche HS trop large...

En deshydrateur, il y a une marque/modèle que je déconseil fortement: Domoclip 116DOC. C'est une vrai m*rde. J'en ai acheté un dont la ventillation a cramé au bout de deux heures. On m'en a renvoyé un, il a cramé au bout d'une nuit, et le troisième idem. Au bout du compte, j'ai changé de marque, ai mis un peu plus cher, mais suis très content :)
(plus d'info là: http://www.deshydrateur.com)


Pour en revenir au sujet de base, une solution pourrait être les appareil pour mettre sous-vide. Pas spécialement d'expérience en la matière, mais en m'étant un peu renseigné, là aussi, il vaut mieux investir dans de la came correcte plutôt que les entrée de gamme.

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

13 octobre 2015 à 08:33:38
Réponse #6

François


Je vote aussi pour un emballage sous vide.

Si on veut conserver des aliments déshydratés plus de quelques heures (jours pour certains) hors du frigo, il faut les empêcher de se réhydrater, et pour çà sous nos climats l'emballage sous vide est idéal.

Des appareils à emballer sous vide, on en trouve à tous les prix, et fréquemment d'occasion.

Note : avec un déshydrateur, on ne fera jamais des lyophilisés, le titre est un peu trompeur. Faux espoir, j'espérais apprendre une méthode pour faire des lyo maison.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

13 octobre 2015 à 08:47:07
Réponse #7

raphael



Note : avec un déshydrateur, on ne fera jamais des lyophilisés, le titre est un peu trompeur. Faux espoir, j'espérais apprendre une méthode pour faire des lyo maison.


Pas facile a la maison  ;)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lyophilisation

La lyophilisation consiste à ôter l’eau d’un produit liquide, pâteux ou solide, à l’aide de la surgélation puis une évaporation sous vide de la glace sans la faire fondre. Le principe de base est que lorsqu’on réchauffe de l’eau à l’état solide à très basse pression, l’eau se sublime, c’est-à-dire qu’elle passe directement de l’état solide à l’état gazeux. La vapeur d’eau (ou de tout autre solvant) quitte le produit et on la capture par congélation à l’aide d’un condenseur, ou piège froid. Cette technique permet de conserver à la fois le volume, l’aspect et les propriétés du produit traité. Elle peut avoir lieu naturellement (séchage en montagne), ou, plus rapidement, dans un lyophilisateur.

On distingue trois phases majeures dans un cycle de lyophilisation :

    la congélation, où les produits sont réfrigérés à des températures de l’ordre de −20 °C à −80 °C ; l’eau se transforme alors en glace.
    la dessiccation primaire, sous vide, qui consiste à sublimer la glace libre (interstitielle), donc sans effet d’ébullition (pas d’eau en phase liquide).
    la dessiccation secondaire, qui permet d’extraire par désorption les molécules d’eau piégées à la surface des produits séchés.

À la fin du cycle, le produit ne contient plus que 1 % à 5 % d’eau, ce qui est extrêmement faible.
Se connaitre et s'accepter


13 octobre 2015 à 09:39:28
Réponse #8

François


Je vote aussi pour un emballage sous vide.

Pour répondre plus spécifiquement à la question du contenant, il y a des sachets d'emballage sous vide "spécial cuisson" qui supportent une température de 115°C, plus que ce qu'il faut pour une réhydratation à l'eau bouillante.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

13 octobre 2015 à 09:49:22
Réponse #9

danseenslipsouslalune


Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

13 octobre 2015 à 20:22:33
Réponse #10

gnaisback


Alors, à la question
pourquoi ne pas stocker dans des ziplock et rehydrater/rechauffer dans une gamelle(inox, alu, titane..)?
la raison est simple ... madame et monsieur n'aime pas la même chose ... du coup on trouve pratique d'avoir chacun sa bouffe, on fait chauffé l'eau, rempli chacun son hyoph de son coté, on bouffe en même temps et l'eau pour le thé chauffe en parallèle du repas. ça permet en plus de limité le temps de cuisine qu'on passe en dehors du sac de couchage voir de réchauffer son sac de couchage avec le repas qui se réhydrate. sa limite la vaisselle, infaisable quand on part avec très peu de matos en montagne et dans la neige, et la tisane au tipiac qui permet aussi de nettoyé la popote, je sais ce que c'est ... c'est pas top ... ça se fait ... mais quand je peux évité j'évite!

pour la marque c'est un Honday acheter 20€ sur le boncoin ... je pense que c'est une bouse mais je veux faire des tes tests de faisabilités et bien cerner mes besoins avant de lacher 200 balles dans une machine digne de ce nom

merci pour l'idée des sachet sous vide spécial cuisson ! et les sachet zip spécial cuisson ! (et pour les remarques sur le "sous vide" que j'ai surement négligé) sa me semble bien correspondre !

merci à tous en tout cas ! ce forum apporte toujours autant de critiques/solutions et tout ça avec réactivité ! ça fait plaisir !

14 octobre 2015 à 10:49:16
Réponse #11

Loriot


Si tu viens à utiliser des sachets sous vide tu peux te passer de dessécher la nourriture.
Tu fais tes portions individuelle (tu peux même les pasteuriser) et tu n'as plus qu'à plonger le sachet au bain Marie pour réchauffer.
Bon dans ce cas le volume est plus important et le poid aussi. Je ne sais pas si c'est important pour toi.
Si tu as le temps et un thermomètre avec toi tu peux même tenter la cuisson sous vide basse température  mais au feu de bois :D (fait une recherche g**gle là dessus) et tu atteindra le sommet de la gastronomie.
Tient ce sera mon prochain défi!

Édit: pour info, avec ce mode de cuisson le poisson par exemple est cuit entre 48 et 55 degrés (la texture est juste incroyable et fondante). La viande selon les morceaux dés 58 à 85 degrés.
« Modifié: 14 octobre 2015 à 11:00:18 par Loriot »
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité