Nos Partenaires

Auteur Sujet: Le trio petit couteau, hachette, SAK : retour de stage.  (Lu 10241 fois)

23 septembre 2015 à 14:30:31
Réponse #25

Troll


Bonjour,

Les maillets fabriqués ne s'abîment-ils pas trop / trop vite (dans le mesure où ils font partie des premiers objets fabriqués et qu'ils servent ensuite à la réalisation de tous les autres) ? Cela dit, tout dépend du bois utilisé... D'ailleurs, est-ce le même pour le manche que la masse ?

Combien de temps a-t-il fallu pour en faire un ? Idem pour un des tabourets ?

En tous cas, félicitations pour tout ce que vous avez fait en un WE ! :) Des réalisations pour les fêtes médiévales sont-elles ensuite prévues :p ?

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

23 septembre 2015 à 14:54:22
Réponse #26

Kilbith


Pour le maillet :
Réalisation de 1 à 2 heures (mais c'était aussi le premier exercice).
Pour le bois : idéalement un manche solide en frêne et une masse en bois dur et lourd genre buis, le coin plus dure que le manche. Dans la pratique tu fais avec ce qu'il y a (essentiellement peuplier et robinier pour nous).
Pour éviter qu'il s'use trop vite : on "ébarbe" les bords....et on ne tape que dans du bois, jamais contre du métal.

Pour les tabourets:
C'est pas beaucoup plus long (effet d'expérience). Mais il y avait des "files d'attentes" pour les tarières (3 trous par tabourets, pas assez de tarière pour tous le monde).

Pour les tables:
C'était un projet réalisé en équipe. C'est aussi plus complexe : on a mis en gros 2 heures à 4 pour une table. Les techniques employées ont été légèrement différentes pour les deux groupes.

Pour l'ensemble on a fini à la nuit, avec le sentiment d'avoir "bien bossé".

« Modifié: 25 septembre 2015 à 09:13:09 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

23 septembre 2015 à 16:20:36
Réponse #27

Ishi


Pour la masse du maillet, nous avons utilisé du Robinier faux Acacia pour sa dureté.
J'en profite pour mettre une photo du façonnage du coin à la plane. Le coin est bien fixé grâce à l'établi Froissart
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

23 septembre 2015 à 17:32:55
Réponse #28

azur


Pour autant, ayant pratiqué pendant longtemps, le scoutisme, on n'utilisait jamais d'établi froissart (honte à moi); mais c'est sur que cela doit certainement présenter un gain de temps !
C'est pas forcément la honte ::) mais tu es passé à coté d'un truc bien pratique!!!
Avec une bonne plane, c'est redoutable d'efficacité.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

23 septembre 2015 à 17:44:15
Réponse #29

Kilbith


Pour que l'on puisse suivre ce fil...qui déborde mon propos initial qui se rapportait surtout à ce que j'avais amené comme outil.  ;)


Voici les assemblages "à bois" ne nécessitant pas de ficelle. On constate que c'est plus ou moins facile à réaliser.



Nous avons utilisé essentiellement le "tenon-mortaise-coin" la première journée (difficulté 1) avec une progression pour explorer les autres assemblages par la suite (difficulté 2). Une progression pédagogique.



On a  juste évoqué le "trait de jupiter"...  8)


On est de plus en plus mature ici, je m'attendais à trois cents posts du type : "c'est quoi ton schlass qui déchire". ;#



« Modifié: 25 septembre 2015 à 09:12:42 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

24 septembre 2015 à 10:19:23
Réponse #30

François


Un aperçu des réalisations du week-end:


Si ce n'est trahir un secret de fabrication :) , les surfaces planes (assise des tabourets par exemple), vous les avez faites à la scie ?

En tout cas, merci Ishi et ses potes pour l'organisation de ces stages d'utilité avérée, merci Didier pour ce fil qui en parle ...
« Modifié: 24 septembre 2015 à 10:27:34 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

24 septembre 2015 à 11:23:14
Réponse #31

Ishi


Pour les assises, nous avons refendu des troncs à la hachette et avons fini la surface à la plane.
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

24 septembre 2015 à 11:28:42
Réponse #32

Troll


Bonjour,

Pour ma part, c'est quelque chose que je rate régulièrement, alors peut-être la solution va-t-elle venir du forum ! :)

Lorsque tu fais les pieds des tabourets, y-a-t-il une 'astuce' ou une procédure afin de percer les trous dans les assises, de façon à donner un angle au pied (de sorte que celui-ci ne soit pas perpandiculaire à l'assise en somme) afin d'avoir plus de stabilité et de solidité ?

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

24 septembre 2015 à 11:51:34
Réponse #33

Arnaud


Pas sûr de comprendre ton problème... quand tu perces tu peux donner l'angle que tu veux... sinon tu peux rattraper le coup en donnant un peu d'angle (10-20°) au tenon lui-même par rapport au pied.
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

24 septembre 2015 à 12:34:09
Réponse #34

Hurgoz


Yo,

Et quand tu n'est pas perpendiculaire, il faut commencer à sérieusement faire gaffe à la qualité du bois, de l'assise comme des pieds; parce que là, tu commence à faire bras de levier. Un coup à ce retrouver les quatre fers en l'air ;)

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

24 septembre 2015 à 17:47:03
Réponse #35

Kilbith


Lorsque tu fais les pieds des tabourets, y-a-t-il une 'astuce' ou une procédure afin de percer les trous dans les assises, de façon à donner un angle au pied (de sorte que celui-ci ne soit pas perpandiculaire à l'assise en somme) afin d'avoir plus de stabilité et de solidité ?

Il n'y a pas d'astuce, tu as mis le doigt sur le point délicat. Il faut juste essayer de visualiser le montage définitif.

Si on est "perpendiculaire au sol" le tabouret est très instable (les modèles représentés ci-dessus ne sont pas très stables de toute façon car l'assise "demi-bûche" dépasse le polygone de sustentation). On pourrait faire un tabouret "rond" dans une tranche perpendiculaire au rondin, mais elle ont tendance à se fendre sous la pression exercée par les pieds du tabouret, il faut alors prévoir des entretoises entre les pieds pour éviter qu'ils ne s'écartent.

Si on donne trop d'angle, l'encombrement du tabouret au sol augmente, il devient trop bas (idéalement pour une table 45 cm de haut) et à la limite cela fragilise les pattes particulièrement à la base des tenons. En gros, comme c'est indiqué ci-dessus on doit donner un angle de 10 à 15°.

Le point délicat c'est de tailler les tenons pour s'adapter au diamètre des mortaises (les trous). Il est tentant d'user de la scie et de rattraper au couteau...mais si on scie trop on risque de rendre le tenon cassant au niveau de l'angle créé. C'est préférable de travailler entièrement à la plane ou au couteau pour obtenir un tenon en forme de cône progressif. mais c'est plus long.

ci-dessous : travail préalable à la scie et on dégage le tenon au couteau. Si on scie trop on fragilise le tenon. Si on ne scie pas assez, on travaille plus au couteau (plus long, plus fatiguant). La technique à la scie est souvent moins solide car on a tendance à trop couper et en plus on sectionne les fibres du bois brutalement (point d'amorce de rupture), mais c'est plus rapide. Pour quelques jours d'utilisation c'est souvent suffisant.

Ceci dit si c'est pour réaliser une entretoise (travail du bois en élongation) c'est pas mal du tout, c'est surtout  lors des sollicitions latérales que le tenon trop fin risque de céder le plus. Un type exercé (ce que je ne suis pas) saura choisir le bois "suffisant", la technique la plus rapide ET adaptée aux contraintes.
« Modifié: 25 septembre 2015 à 09:55:52 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

24 septembre 2015 à 20:34:39
Réponse #36

ensuquet


Concernant la solidité, personne ne s'est retrouvé les quatre fers en l'air ;# ;#!

En tout cas, c'était bien sympa de te revoir! :)

24 septembre 2015 à 21:39:44
Réponse #37

piero


Pour la solidité du tenon, quand j'étais scout nous taillions la pointe en cône concave, sans bord plat, puis le tenon était enfoncé en force. Le pied était scié ensuite.
Pour la stabilité un quatrième pied aide beaucoup aussi.  ;D

edit: je n'avais pas vu, pour le tenon cela correspond aux dessins posté par Kilbith

24 septembre 2015 à 22:35:36
Réponse #38

Troll


Bonjour,

Merci pour les réponses ! :)

Je vais donc essayer la prochaine fois en tachant de mieux visualiser l'angle. Mes difficultés étant d'une part d'avoir le même angle pour chaque pied et d'autre part de ne pas être perpendiculaire. Jusqu'à maintenant, mon défaut de solidité venait justement de la perpendicularité. Au moindre mouvement latéral un peu brusque, le pied cédait...au niveau tenon / mortaise justement !

Sans quoi, est-il possible de corriger l'angle en plaçant un coin dans une mortaise par exemple ? (même si en effet, autant la faire convenablement du premier coup ! ;) )

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

25 septembre 2015 à 08:09:09
Réponse #39

François


Un tenon en cône concave, comme l'évoque piero, est plus solide mécaniquement qu'un tenon avec un changement brutal de diamètre qui concentre les contraintes à l'endroit du changement de diamètre. Cela fait moins bien fini, moins "pro", mais c'est plus solide, en plus d'être plus facile à ajuster.
A part cela, c'est pas vraiment la priorité que tous les pieds soient exactement au même angle, AMHA.
Mieux vaut prêter attention au choix du bois et à l'exploitation de ses particularités (fil du bois, nœuds, etc). Viser l'efficacité de l'objet, plutôt qu'essayer de simuler le résultat final d'un menuisier.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

25 septembre 2015 à 09:09:04
Réponse #40

Kilbith


Un petit "zoom" sur la technique tenon_mortaise_coin  (ici ils utilisent un ciseau à bois pour la fente, on peut travailler à la scie ou bâtonner au couteau):



Le point important (autre que ce qu'a fait remarquer François), c'est qu'il faut faire attention à ce que le coin ne vienne pas fendre la fibre du bois de la pièce faisant mortaise. Il y a donc un sens pour le trait de scie en considérant le placement de la pièce faisant tenon (dessin ci-dessus).

A noter que l'on peut faire le trait de scie après avoir emboité le tenon dans la mortaise.

Petit tric supplémentaire : quand on fait le trou (mortaise) avec la tarière, il est cylindrique. On peut reprendre légèrement au couteau la "sortie" du trou de façon à légèrement l'évaser  (chanfrein). Quand on va placer le coin, le bois du tenon va s'écarter dans l'évasement : l'assemblage devient très solide.

  :)
« Modifié: 25 septembre 2015 à 09:15:11 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

25 septembre 2015 à 09:33:36
Réponse #41

Ishi



Pour la stabilité un quatrième pied aide beaucoup aussi.  ;D


Sauf qu'il n'est pas facile de faire un objet stable avec 4 pieds. Avec 3 pieds, d'office, les 3 touchent le sol. D'autant plus que le tabouret est prévu pour une utilisation outdoor donc avec un sol inégal.
Pourquoi les anciens faisaient des tabourets pour la traite avec 3 pieds.
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

25 septembre 2015 à 11:23:32
Réponse #42

zangetsu74


Voire avec un seul pied pour la traite (une petite pensée aux dzo' ) ;)
La différence entre la théorie et la pratique ?
En théorie il n'y en a pas, mais en pratique il y en a une.

25 septembre 2015 à 11:25:23
Réponse #43

Troll


Bonjour,

Parfois même à un seul pied: ici.

Typiquement, il peut être plus rapide à faire (un seul pied contre 3 / 4) mais sur un sol inégal et potentiellement "mou" comme de la terre, la masse étant concentrée sur une surface plus restreinte, gare à l'enfoncement !

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

25 septembre 2015 à 13:00:25
Réponse #44

Kilbith


Concernant le stage proprement dit, on peut lire un retex plus complet ici : cliquer

Avec plus de photos... ;)
« Modifié: 25 septembre 2015 à 13:08:35 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

25 septembre 2015 à 13:20:09
Réponse #45

Troll


Bonjour,

Avant même la lecture du lien, merci ! ;) :)

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

25 septembre 2015 à 18:34:49
Réponse #46

piero


Sauf qu'il n'est pas facile de faire un objet stable avec 4 pieds. Avec 3 pieds, d'office, les 3 touchent le sol. D'autant plus que le tabouret est prévu pour une utilisation outdoor donc avec un sol inégal.
Pourquoi les anciens faisaient des tabourets pour la traite avec 3 pieds.

Je suis d'accord avec toi quatre pieds c'est plus difficile à caler (hyperstatique), cependant, j'ai déjà fait des bancs en utilisant la technique montrée par Kilbith avec 4 pieds, sans difficulté. Le banc était stable, pour moi l'inégalité du terrain, sa souplesse (herbe, tapis de feuille, humus) et celle du montage sont autant de "tampons" permettant de caler facilement le banc en le secouant un peu. Je pense qu'il est bien plus facile de rendre un banc stable dans l'herbe plutôt que sur un carrelage bien dur. Après effectivement 4 points c'est en théorie hyperstatique donc instable, sauf que la souplesse du montage et du sol compensent bien le phénomène, surtout quand on s'assoit dessus.

3 pieds c'est moins bancal, mais aussi moins stable.

Pour le tabouret de traite la faible hauteur du tabouret fait qu'il est stable, donc 3 pieds suffisent largement et solutionnent le problème de la bancalité.

Sinon une technique qu'on utilisait pas mal c'est d'intégrer les bancs à la table, pour le coup pas de soucis de stabilité.  ;D

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité