Nos Partenaires

Auteur Sujet: Chauffer la tente avec un poêle à diesel [edit : ou mazout/kérosène]  (Lu 4951 fois)

14 septembre 2015 à 06:23:06
Lu 4951 fois

Cavannus


Bonjour,

Je possède une bell tent* en coton, et compte étendre son utilisation à l'automne voire à l'hiver du sud du Québec (donc pas la région parisienne, mais pas le grand nord non plus).

Parmi les solutions** que j'ai envisagées pour maintenir toute la nuit une température « confortable », j'ai retenu poêle à diesel (ou à kérosène) avec cheminée, comme un poêle à bois.

Exemples de modèles :


http://www.stevestoyostove.com/nordicstove/nordicstove_convector.php
Celui me là me plaît bien, il existe avec ou sans convection, a plusieurs niveaux de finition, a une entrée d'air séparée.

ou alors :

http://itrheat.com/products/pioneer-space-heaters/
Plus courant sur le web et vendu en ligne assez largement, a une grille de protection.

Les avantages que je vois, sur le papier du moins :
- sécurité : les gaz de combustion sont évacués;
- efficacité : le NordicStove a une entrée d'air séparée, je peux donc ajouter un tuyau qui va chercher l'air dehors au lieu de prendre celui de la tente : pas besoin de trop aérer, donc;
- pas d'emballement possible (pas de grosse bûche qui fait rougir le poêle et le tuyau : on a un flot continu de carburant liquide);
- on peut régler dans une certaine mesure la puissance de la flamme;
- l'air reste sec, les affaires ne sont pas mouillées par la vapeur d'eau issue de la combustion;
et aussi, plus personnellement :
- sortie de gaz sur le côté : je n'aurai pas besoin de percer le toit de ma tente, a priori je pourrai faire passer un coude de cheminée par la porte (je ne percerai pas la porte non plus, j'ajouterai une porte en coton à la place de la porte moustiquaire qui est amovible).

Mes questions :  :closedeyes:
- quelqu'un a-t-il expérimenté en tente ce type de chauffage? est-ce efficace, pratique, économique?
- pour une tente conique de 4 mètres de diamètre, 6800 BTU est-ce suffisant? faut-il passer à 12000 BTU?
- le diesel que l'on trouve à la pompe est-il le bon diesel pur? (j'ai demandé à mon pompiste : « euh... bah du diesel, c'est du diesel »...  :glare:) (edit : après recherches, le diesel à la pompe n'est pas pur, et il change selon la saison, grade 1 plus volatile l'hiver, grade 2 les mois chauds, et mélanges intermédiaires à mi-saison).
- le réservoir de diesel étant un jerrycan à l'extérieur de la tente, faut-il faire attention à certains points?
- avez-vous déjà acheté de tels poêles à distance? (les sociétés qui vendent le NordicStove ne misent pas sur la vente en ligne...)

Un gros merci bien chaud :)


________

*Ça :


** J'ai d'abord fait quelques recherches sur ces solutions classiques :
- poêle à bois portable (en tôle) : efficace et facile à approvisionner, mais l'idée de me réveiller à -20 °C ne me tente vraiment pas;
- chauffage radiant à gaz (le carré infrarouge branché à même la bonbonne de gaz) : je me pose la question de l'autonomie et de l'évacuation des gaz brûlés (CO notamment : il faut donc ouvrir la tente malgré le froid); de plus, ce type de chauffage ne me paraît pas adapté à une chaleur ambiante réconfortante, je le vois plus pour te chauffer le dos quand tu es dans un atelier; et aussi, beaucoup de vapeur d'eau dégagée;
- poêle d'appoint à pétrole : mêmes problèmes d'efficacité et d'évacuation des gaz brûlés (tente ouverte pour éviter l'accumulation de CO, mais sans tirage vers l'extérieur); vapeur d'eau également;
- gros sac de couchage, pas de chauffage : en rando, je transpire beaucoup, je me sens vite engoncé dans les vêtements d'hiver, je limite donc les couches de vêtements et apprécie de rentrer au chaud après une journée passée dans le froid.

Références sur le forum :

http://forum.davidmanise.com/index.php?topic=42648.10
Sur les tuyaux d'évacuation en tente.

http://forum.davidmanise.com/index.php?topic=40148.15
Sur les petits poêles à pétrole, sans cheminée.

http://forum.davidmanise.com/index.php?topic=1286.20
http://forum.davidmanise.com/index.php?topic=1273.15
http://forum.davidmanise.com/index.php?topic=66035.15
Sur les poêles à bois en tente prospecteur. On y rappelle notamment qu'avec ces systèmes, on se couche au chaud mais que la température baisse très rapidement une fois le bois consumé.
« Modifié: 17 décembre 2015 à 18:50:48 par Cavannus »

14 septembre 2015 à 09:28:44
Réponse #1

François


Pour l'anecdote : type de poêle couramment employé en France au milieu du siècle dernier dans les habitations en remplacement des poêles à bois ou à charbon. On les y connait mieux sous le nom de poêle à mazout (du russe mazut) ou poêle à fioul ( de l'anglais fuel oil, du vieux français fouaille).

Souvenir d'enfance : ça chauffe bien et régulièrement, mais c'est sale. Résidus de combustion, suie, manipulation du combustible.

Au niveau combustible, je pense que tout leur convient* : huile de chauffage (fioul domestique), diesel (gazole), kerosene (pétrole). La seule limitation est qu'il ne doit pas figer au températures envisagées.

Sur Wikipédia : Poêle à mazout

* EDIT : à moins qu'il s'agisse de poêle à essence, utilisant de l'essence (gasoline). Mais ces poêles ont quasiment disparus à la fin du 19eme siècle, à cause de leur tendance à l'incendie et à l'explosion.
« Modifié: 14 septembre 2015 à 10:04:30 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

14 septembre 2015 à 10:15:29
Réponse #2

Troll


Bonjour,

Ma modeste contribution sur les température:

D'après ce lien dans l'encart "Caractéristiques du fioul domestique", il est précisé que les pétroliers garantissent un point d'écoulement inférieur ou égal à -9°C.

Bien àvous,

Troll
Semper potest proficio

14 septembre 2015 à 10:41:05
Réponse #3

Ghjallone


Il faudrait voir aussi si l'utilisation de diesel automobile pose problème ou pas: pour les réchauds à essence, les additifs du carburants sont toxiques car non brûlés (tu as une cheminée, mais la tente n'est pas étanche), et ils encrassent la mécanique.
Sinon, pour ce qui est du gel, on peut couper le diesel avec de l'essence (10% du volume maximum, de mémoire), ou utiliser un antigel commercial spécial diesel, si tu en trouves.
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

14 septembre 2015 à 10:54:12
Réponse #4

François


Je soupçonne qu'au Québec on trouve facilement du diesel à l'épreuve du froid, puisqu'on l'utilise jusque dans le grand nord dans les camions, engins de mine et de chantier, groupes électrogènes.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

14 septembre 2015 à 12:02:51
Réponse #5

Loriot


De mon expérience, le diesel ne gel pas au point de faire un bloc, mais il se forme des paillettes de paraffine qui elles obstruent les filtres et les gicleurs. Ce système de chauffage utilise t il un gicleur? Ca m'étonnerai. Plutôt une arrivée assez grosse, proche du foyer, qui laisse couler goutte a goutte.
Par contre l'allumage est souvent difficile par temps froid (souvenir d'un chalet que l'on louait à Samoens). Mais avec les allumes feu moderne, c'est sans doute plus facile.
Par contre ce genre de poêles demandent une bonne logistique pour le transport. C'est pas léger.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

14 septembre 2015 à 13:35:04
Réponse #6

François


- pour une tente conique de 4 mètres de diamètre, 6800 BTU est-ce suffisant? faut-il passer à 12000 BTU?

6800 BTU/h cela fait 2000 W, c'est mieux que rien, mais cela me semble un peu faible pour chauffer une grande tente par -20°C.

Mon expérience en matière de chauffage de tente ou d'abri sommaire se limite à l'usage de poêle à bois par des températures de -5/-15°C, mais il me semble que ces petits poêles à bois faisaient aux environs de 4 kW (environ 14 000 BTU/h), mais marchaient à un régime variable, c'est vrai (pas toujours au maxi).
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

14 septembre 2015 à 16:04:13
Réponse #7

Cavannus


Merci pour vos réponses!

D'après les vidéos que j'ai vues sur YouTube ces poêles ne semblent pas fonctionner effectivement par gicleur comme les réchauds. Ils ont toutefois une flamme bleue (voir cette vidéo : https://youtu.be/MW-QMfBUcZc?t=2m27s).

Il existe aussi des poêles similaires utilisés par l'armée, je pense au Hunter H-45 qu'on trouve assez facilement. Un point intéressant, ces poêles acceptent aussi le bois. Ils me paraissent par contre bien trop gros pour mon usage.

OK donc, je vais me tourner vers les modèles 12000 BTU.

Question poids et encombrement, les poêles à pétrole que j'ai cités dans mon 1er message pèsent une dizaine de kilos. Même avec la cheminée, ça reste moins que la tente. Il faut par contre ajouter le jerrycan de fuel, j'en suis conscient... surtout que notre auto est une Yaris!!  ;#
Je vais donc faire davantage attention à ce point avant de me décider.

J'ai des doutes moi aussi concernant les additifs : merci de les confirmer. C'est vrai, la tente n'est pas étanche.

Reste la possibilité de mettre du kérosène, mais celui qu'on trouve en bidons coûte cher; il est aussi significativement plus volatile que le pétrole de chauffage français (point éclair de 40 °C, contre 75°C pour le pétrole français — et j'ai déjà vu une lanterne s'enflammer bien que ce carburant soit vendu pour l'éclairage).
Je vais donc creuser mes recherches sur le diesel à la pompe.
« Modifié: 14 septembre 2015 à 16:48:22 par Cavannus »

14 septembre 2015 à 21:46:25
Réponse #8

Hurgoz


Yo,

Une année j'ai utilisé un poêle à pétrole (genre ça: http://i2.cdscdn.com/pdt2/2/3/c/1/700x700/tectror223c/rw/tectro-r223c-poele-a-petrole-2200-watts.jpg) dans une tente coton (300 ou 500 g/m²). On l'utilisait le soir avant d'aller se coucher pour chasser l'humidité et l'éteignait une fois au lit pour éviter les dégagement de monoxyde de carbone et, accessoirement, de risquer de foutre le feu à la paille qui nous servait d'isolation. Ca a plutôt bien marché (on avait des nuits entre 0 et 5 °c) si on considère que le poêle que la tente faisait 4x8m et env 4m de haut et que le but était principalement de créer une zone de chaleur pour ne pas se cailler avant de rentrer dans les sdc et essayer de faire sécher ce qui pouvait l'être.

L'avantage que tu as là, c'est la cheminée d'évacuation: faut juste faire gaffe que rien ne vienne l'obstruer sinon ça peu vite devenir dangereux. Idem: faire gaffe à pouvoir régler la t°: si tu dois aérer parce qu'il fait trop chaud, c'est balot.

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

15 septembre 2015 à 11:29:45
Réponse #9

François


Faire passer la cheminée à travers une paroi semble beaucoup plus compliqué que par le toit, pourquoi ce choix ?

Par une paroi :


http://www.belltent.co.uk/stoves_for_tents/bell_tent_stoves/bell_tent_uk_stove

Par le haut :


http://www.belltent.co.uk/stoves_for_tents/bell_tent_stoves/4kw_through_roof_stove
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

15 septembre 2015 à 16:42:47
Réponse #10

tartopom


Peut etre pour ne pas avoir un trou dans le toit quand on n'as pas monté le poêle ?
BAVU ba pris

15 septembre 2015 à 17:39:18
Réponse #11

raphael


Se connaitre et s'accepter


15 septembre 2015 à 18:56:23
Réponse #12

Karto


(HS : mon expérience à faire des camions destinés au grand nord européen tend à me dire que le gazole fige toujours. Le véhicule dispose de moyens auxilliaires pour réchauffer ses lignes de fluides ou, mieux, les garder au chaud quand c'est possible.)

15 septembre 2015 à 19:38:56
Réponse #13

Cavannus


En effet, je préfère éviter de faire un trou dans le toit, j'ai lu quelques fois que c'était souvent source de fuite en cas de pluie. Je compte toujours utiliser la tente en été principalement.

De plus, ne pas faire de trou dans le toit me rend moins dépendant du modèle poêle utilisé : je compte faire passer le tuyau par un pan de la porte amovible (cette porte est très large, elle a deux « battants », en pratique nous ne passons de toute façon que par un seul); ainsi, si je dois acheter un autre poêle, je ne suis pas pris avec un trou dans le toit.

Bon, les deux photos de François font un peu réfléchir :)

Quant aux poêles à bois, le Frontier est bien représenté sur le web, mais on trouve pas mal d'autres modèles plus ou moins artisanaux (certains avec des parois de verre, d'autres en titane censé moins se déformer,...).

Concernant les carburants au Québec, alors d'après quelques recherches, j'ai trouvé que :
- on distingue bien le diesel de camion et le mazout de chauffage ("diesel" en anglais... mais "mazout" en français, comme en France);
- le mazout #1 est le plus courant, il est plus fluide que le #2 et est fait pour les réservoir extérieurs l'hiver (le #2 est pour l'été et les réservoirs intérieurs) (j'imagine que c'est pour ça qu'ici au Québec le pétrole a un point éclair bas);
- le mazout se trouve chez les revendeurs d'huile pour chauffage : je les contacterai pour savoir s'ils livrent des petites quantités (20 litres);
- on recommande de mettre un peu de kérosène dans le mazout en cas de grand froid (ce qui fait écho à la remarque de Karto sur les camions).

Merci encore :)

15 septembre 2015 à 23:38:56
Réponse #14

mad


C'est peut-être une solution si on veut vivre dans une tente (ou un tipi, ou une yourte) en restant au même endroit pendant longtemps.
Mais pour des raids en milieu froid (au moins jusqu'à moins 40°C - au-delà je n'ai pas d'expérience), c'est AMHA inutile ...
De bons duvets et des combinaisons adaptées (merci ChP ;) ) sont suffisants, moins lourds et bien moins dangereux  ;)  ...

16 septembre 2015 à 13:25:43
Réponse #15

DEUN


Bonjour,

Lors de nos dernières sorties hivernales en mode « Trappeurs », sous tente de format similaire, nous avons utilisé avec satisfaction un petit chauffage au fuel issu des surplus de l’armée de l’oncle Sam.
Les photos ne sont plus visibles sur les comptes rendus et je n’ai malheureusement pas ma doc sous la main.

Mais voici un lien qui donne un bon aperçu de ces différents appareils que je suppose relativement disponibles en surplus sur le continent nord américain.

Le modèle que je possède est le SPACE HEATER SMALL (NSN 4520-01-478-9207), dont le TM se trouve facilement sur la toile.

(EDIT : merci Guillaume pour l'illustration ci-dessous)
@+
« Modifié: 16 septembre 2015 à 18:50:25 par DEUN »
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


16 septembre 2015 à 14:41:10
Réponse #16

guillaume


On peut voir la bête ici :



(Ne pas faire attention aux liquides qui n'étaient que pour éviter qu'ils gèlent :closedeyes:.)

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

16 septembre 2015 à 15:22:54
Réponse #17

Arnaud


Connaissant un peu le bonhomme, ça me semble hautement improbable de chauffer toute une tente avec un simple poil à Diesel.

PAVC
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

17 septembre 2015 à 04:02:18
Réponse #18

Cavannus


Merci Deum et Guillaume, je ne connaissais pas le Space Heater Small (SHS), il est moins représenté que le H-45.

Donc tout cela me confirme que le 12000 BTU est le bon format. Et que s'il n'y a plus de mazout, on peut se réchauffer avec le carburant rouge dans les bouteilles vertes, avant qu'il gèle  8)

Du coup je me dis que l'entrée extérieure d'air [edit: là je parle du tube en bas sur le NordicStove] n'est peut-être pas si nécessaire (ça fait de la tuyauterie en plus), et qu'une grille de protection autour du réchaud est quant à elle un plus appréciable. J'aime le réservoir intégré du SHS et son manuel PDF est très clair.
« Modifié: 17 septembre 2015 à 22:07:37 par Cavannus »

17 septembre 2015 à 12:25:42
Réponse #19

DEUN


Du coup je me dis que l'entrée extérieure d'air n'est peut-être pas si nécessaire...   

Désolé, mais c'est doublement nécessaire :

    - pour éviter tout risque d'intoxication, le fourneau n'est pas étanche et une toile de tente même légèrement détrempée (ou gelée) ne respire plus !
    - besoin important d'un bon apport en oxygène pour un fonctionnement optimum du fourneau.

Ce type de remarques apparaît régulièrement dans les TM(*) de vie en conditions hivernales (US et suédois entre autres), mais pas que.
Y figurent aussi les consignes visant à éviter toute surchauffe suivie d'un embrasement de la toile (décrit comme spectaculaire).

EDIT : Perso, je pratique toujours au moins une entrée d'air bien dégagée, au point le plus bas possible derrière le fourneau et d'un diamètre équivalent au tuyau de cheminée (soit une ou deux bouteilles en plastique découpées-assemblées).
De même la sortie haubanée de mon tuyau de cheminée dépasse toujours nettement le sommet de la tente.

(*) Et parce que je vois que tu aimes bien les TM, voici quelques traductions "gougoulesques" de celui-ci WINTERSOLDAT :
    - page 86 "When you light a fire in the tent stove needed oxygen for combustion - Ensure that the oxygen can get in through the tent opening. To avoid soil haul tent ground coats folded out and snow shoveled over."

    - page 88 "The warning of overheating!   If it's very cold out there usually needs to burn extra hard, for it to get hot in the tent. There is a risk that the clothes hanging closest to the stove and chimney becoming overheated and the teeth. While the upper part of the tent may ignite spontaneously for this reason."
This sequence is very fast. "
 
« Modifié: 17 septembre 2015 à 13:28:43 par DEUN »
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


17 septembre 2015 à 22:10:29
Réponse #20

Cavannus


Du coup je me dis que l'entrée extérieure d'air n'est peut-être pas si nécessaire (ça fait de la tuyauterie en plus)
Désolé, mais c'est doublement nécessaire :

Précision de taille : je parlais de l'entrée d'air extérieure présente sur NordicStove et reliée à un tuyau censé partir du poêle et traverser la toile, et non du fait d'assurer une entrée d'air dans la tente. Edit — je voulais dire ceci : prendre comme critère d'achat la présence d'une entrée d'air à même le poêle n'est peut-être si nécessaire; ce n'est peut-être pas un critère déterminant; il est même possible qu'en tente soulever la toile et laisser entrer l'air frais dans la tente, en utilisant un autre modèle que le NordicStove, soit une meilleure idée.

Cela dit, dans ton message je note :
- le manque d'étanchéité du poêle, donc ouvrir la tente me paraît mieux que d'utiliser une entrée d'air propre au poêle;
- l'idée de la bouteille coupée en tube, plus sûr et efficace qu'un pan de toile ouvert.

Et en effet, j'aime beaucoup les manuels techniques et surtout ceux des armées ;) — si je devais changer de métier, c'est en rédiger qui me plairait! :D
« Modifié: 18 septembre 2015 à 18:43:26 par Cavannus »

18 septembre 2015 à 10:38:57
Réponse #21

DEUN


Concernant cette entrée d'air sur le NordicStove (produit que je ne connais pas), il me semble tout de même intéressant de la préserver.

D'abord parce que j'ai toujours tendance à suivre les préconisations du constructeur lorsque je découvre un appareil, quitte à m'en affranchir par la suite.

Et puis comme on l'a dit, si un fourneau a besoin de "respirer" et de nous laisser faire de même, il a aussi besoin d'un apport en air frais pour un bon échange thermique et donc atteindre son plein rendement. C'est un aspect trop souvent négligé, voir ignoré.

Tu pourras d'ailleurs nous en dire plus à l'occasion, si jamais tu optes pour ce produit.

@+,
DEUN.

P.S. : Handbok Över-levnad
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité