Nos Partenaires

Auteur Sujet: Les couteaux ont-ils un esprit ? ;)  (Lu 2193 fois)

10 novembre 2005 à 11:20:11
Lu 2193 fois

Ancien forum



Posté par DavidManise

Flying Tiger,

Bon, ben TOUT D'ABORD, et avant de m'enfoncer plus loin dans l'impolitesse : bienvenue sur le forum, j'espère qu'il te plaira ! ;)

Je partage tout à fait tes sentiments concernant l'équipement en général : ça peut être beaucoup plus que simplement pragmatique.  Ça peut nous aider à nous rappeler pourquoi nous sommes là, et nous "connecter" avec cette partie de nous-mêmes qu'on veut nourrir et voir grandir.

Moi j'ai toujours mon petit "medicine bag" autour du cou.  Il me rappelle d'où je viens et où je vais.  Mais dedans il y a un fire steel, des micropur et des allume-feux ;)  Je pourrais stocker la même chose dans un tube en alu aérospatial étanche, avec une boussole dessus et tout.  Ça serait plus solide, étanche, et plus pratique, mais le medicine bag ça me convient mieux, pour toutes les raisons que tu cites.

Je suis du genre à penser que les choses ont un esprit à elles.  Je trouve la vie plus rigolote comme ça, même si mon esprit carré refuse de se laisser berner par ça, et sait très bien que les choses ne fonctionnent pas comme ça.  L'esprit carré est comme un jaloux perpétuel qui s'offusque à l'avance qu'on puisse le tromper.  Il analyse et comprend, et doute.  Sans arrêt.    C'est utile.  Ça fait avancer le science, ça permet de trouver des solutions, ça fait avancer le monde du "comment on fait pour...".  

Je préfère souvent jouer dans une autre catégorie plus chaude, plus ronde et plus sensuelle.  C'est utile aussi.  Et si on y regarde bien, les deux modes de fonctionnement peuvent cohabiter.  Tes couteaux en sont une magnifique preuve ;)

Le ka-bar est clairement né dans le monde de l'esprit carré : froid, analytique, précis et purement pragmatique.  Et dans ce monde là, il est bien coté.  Il faut le reconnaître.  Il devient chaud et beau dans les yeux de certains parce qu'il a une histoire, qu'il a fait ses preuves.  Même le ka-bar a son esprit à lui.  

Maintenant, si on me donne le choix entre un bowie forgé à la main, qui en plus d'un esprit carré et rempli de rêves, de chaleur et de beauté, le choix est vite fait...  en attendant je me contente d'un ka-bar avec son nouvel étui fait main, perlé et frangé, fait pour être porté horizontalement dans le dos pour ne pas gêner mes mouvements ;)

Allez ciao ;)

David

10 novembre 2005 à 11:40:29
Réponse #1

Ancien forum



Posté par kartoffel

Si je peux rajouter ma petite part à cette discussion animiste, je trouve que même un objet industriel acquiert une âme une fois qu'il a bien servi, une fois qu'il nous a bien aidés pendant longtemps. Non ? Le Ka-bar tout praticulièrement, surtout avec son manche en cuir. Je crois que pour plus d'un soldat de Corée, le ka-bar a vraiment une âme  ::)

10 novembre 2005 à 23:58:54
Réponse #2

Ancien forum



Posté par DavidManise

C'est net.

C'est comme ma vieille machette Tramontina.  C'est une grosse daube à 7$, mais put**n qu'est-ce que je l'aime...  Je la sors de son (quatrième) étui, je regarde sa lame noircie et amochée, et je suis heureux.  Je retrouve "ma" rivière, mes forêts, l'odeur du bouleau qui brûle, de la banique qui cuit, des braises qu'on ravive au petit matin...  Je retrouve tout ça d'un coup.  Comme le film d'une vie compressé en une seule image.  BOOM...

J'évite de sortir ma machette de son étui en public.  Un mec qui sort une lame de 30cm de son étui et qui sourit bêtement en versant presque sa petite larme, ça a tendance à faire un poil peur aux gens, chai pas pourquoi <rire>

Ciao ;)

David

11 novembre 2005 à 01:38:23
Réponse #3

Ancien forum



Posté par Flying tiger

Bah, si y a pas de sang seché et encore qq  cheveux collés dessus ca peut passer ..

11 novembre 2005 à 09:00:16
Réponse #4

Ancien forum



Posté par Patrick 3 C

Citation de: DavidManise link=1131115030/15#28 date=1131618011
Flying Tiger,

Bon, ben TOUT D'ABORD, et avant de m'enfoncer plus loin dans l'impolitesse : bienvenue sur le forum, j'espère qu'il te plaira ! ;)

Je partage tout à fait tes sentiments concernant l'équipement en général : ça peut être beaucoup plus que simplement pragmatique.  Ça peut nous aider à nous rappeler pourquoi nous sommes là, et nous "connecter" avec cette partie de nous-mêmes qu'on veut nourrir et voir grandir.

Moi j'ai toujours mon petit "medicine bag" autour du cou.  Il me rappelle d'où je viens et où je vais.  Mais dedans il y a un fire steel, des micropur et des allume-feux ;)  Je pourrais stocker la même chose dans un tube en alu aérospatial étanche, avec une boussole dessus et tout.  Ça serait plus solide, étanche, et plus pratique, mais le medicine bag ça me convient mieux, pour toutes les raisons que tu cites.

Je suis du genre à penser que les choses ont un esprit à elles.  Je trouve la vie plus rigolote comme ça, même si mon esprit carré refuse de se laisser berner par ça, et sait très bien que les choses ne fonctionnent pas comme ça.  L'esprit carré est comme un jaloux perpétuel qui s'offusque à l'avance qu'on puisse le tromper.  Il analyse et comprend, et doute.  Sans arrêt.    C'est utile.  Ça fait avancer le science, ça permet de trouver des solutions, ça fait avancer le monde du "comment on fait pour...".  

Je préfère souvent jouer dans une autre catégorie plus chaude, plus ronde et plus sensuelle.  C'est utile aussi.  Et si on y regarde bien, les deux modes de fonctionnement peuvent cohabiter.  Tes couteaux en sont une magnifique preuve ;)

Le ka-bar est clairement né dans le monde de l'esprit carré : froid, analytique, précis et purement pragmatique.  Et dans ce monde là, il est bien coté.  Il faut le reconnaître.  Il devient chaud et beau dans les yeux de certains parce qu'il a une histoire, qu'il a fait ses preuves.  Même le ka-bar a son esprit à lui.  

Maintenant, si on me donne le choix entre un bowie forgé à la main, qui en plus d'un esprit carré et rempli de rêves, de chaleur et de beauté, le choix est vite fait...  en attendant je me contente d'un ka-bar avec son nouvel étui fait main, perlé et frangé, fait pour être porté horizontalement dans le dos pour ne pas gêner mes mouvements ;)

Allez ciao ;)

David
Merci David pour nous rapeller pourquoi nous pratiquons nos activités.

Les lames vivantes ? C'est un très vieux débat. Personnellement quand je saisis une de mes nombreuses lames indus que je n'ai jamais emportée et utilisée, je ne ressent pas grand chose. Quand je saisis une lame custom de mes amis Fred PERRIN, Ian GRENIER ou encore Xavier CONIL, je ressent chaque coup de marteau sur l'enclume. Quand il m'arrive de tenir des lames ayant servies au combat ou à la survie, je peux être assailli d'un flot d'émotions diverses.

animisme, phantasme ? je ne sais ! En tout cas c'est une réalité............. pour moi.

11 novembre 2005 à 15:34:54
Réponse #5

Ancien forum



Posté par Tycho70

Citation de: Patrick 3 C link=1131115030/30#32 date=1131696016
Quand il m'arrive de tenir des lames ayant servies au combat ou à la survie, je peux être assailli d'un flot d'émotions diverses.

animisme, phantasme ? je ne sais ! En tout cas c'est une réalité............. pour moi.

On entre dans le domaine du "profiler" américain.
Eux ils y croient, donc c'est surement parce qu'il y a une part de vrai là dedans.

12 novembre 2005 à 20:59:14
Réponse #6

Ancien forum



Posté par kartoffel

Mais y'a pas que les lames qui peuvent prendre vie. Y'a tous les objets auxquels on s'attache pour une raison ou une autre, typiquement un bon sac à dos, des godasses, une peluche de quand on était môme...

12 novembre 2005 à 21:09:42
Réponse #7

Ancien forum



Posté par guillaume

oui c'est ce que je pense, les objets n'ont d'esprit que quand on leurs en donne un.
C'est du sentimentale en plus fort.
a+

12 novembre 2005 à 22:15:32
Réponse #8

Ancien forum



Posté par Pierrot

Il faut surtout faire gaffe aux couteaux habités de mauvais esprits......
Ce sont ceux là qui coupent les doigts !

Je sais, au fond à gauche..

12 novembre 2005 à 22:30:32
Réponse #9

Ancien forum



Posté par survivalfred

TafDak,

Certains couteaux ont une âme qui leur est donnée par son utilisateur, le temps et l'usage ... c'est comme MON vieil Opinel n°10 qui me suit depuis des années, il a acqui à mes yeux une valeur telle que je ne l'échangerais pas contre un custom à 2000€ ... ho, que non !!

I'ts my precious  [smiley=happy.gif]

Fred

12 novembre 2005 à 23:03:55
Réponse #10

Ancien forum



Posté par humpfrey

Je pense aussi...C'est un peu de nous même que l'on laisse dans une lame que l'on utilise, et qui est plus ou moins chargée de souvenirs...Faudrai d'ailleurs que je me décide sur laquelle (parmi mes p'tits fixes...) j'vais donner une partie de mon ame...Bizarrement, c'est après avoir malencontreusement abimé mon U2 que je me suis décidé à l'utiliser et c'est surtout depuis ce moment là qu'on est devenu inséparable... ;)
J'ai toujors mon 710HS dans la poche, mais étant encore neuf, c'est pas pareil : il est encore "froid" ;D

12 novembre 2005 à 23:42:56
Réponse #11

Ancien forum



Posté par Xonox

Personnellement je pense que les objets acquiert un 'esprit', une 'aura', une 'vie' ou tout simplement une utilité de plusieurs manières.

Je m'explique : il y a quelques années mon frère ainé de passage en Yougo m'a ramené un pliant estampillé IFOR, j'y tient comme à la prunelle de mes yeux car... car c'est un cadeau de mon frère. Il est beau dans son étuis cuir, tellement beau que je ne l'avais jamais utilisé. Je l'avais rangé pour ne pas l'abimer et le préserver, parfois (rarement) je retombais dessus et le trouvais toujours aussi beau et je l'oubliais de plus belle. Puis un jour, je me suis enfin posé la bonne question : pourquoi me l'a t-il offert ? Dans quel Etat d'Esprit était il lorsqu'il à choisi (parmi d'autre chose j'imagine) ce cadeau pour moi ? Simplement parce qu'il croyait qu'il me serait utilile à un moment où à un autre, depuis lors je l'utilise souvent, bâton de marche à couper, steack épais à découper, conserve à ouvrir : il est devenu le prolongement de ma main. J'abime le tranchant ? je le refais ! Et ma plus grande fierté c'est d'entendre mon frère dire : 'Tiens tu te sers du couteau que je t'ai ramené !' avec un grand sourire, là je sais q'il est content lui aussi, et que cet objet si abimé soit il possède désormais une âme, qu'il est animé de sa propre vie.

Et de mon côté j'ai compris que pour apprécier vraiment quelque chose, il faut être prêt à y renoncer.

13 novembre 2005 à 08:18:51
Réponse #12

Ancien forum



Posté par humpfrey

Tout à fait d'accord avec toi Xonox ! J'en profite pour te dire que ta commande devrait arriver courant de la semaine ... ;)
Un couteau chargés de souvenirs, c'est un peu comme la peluche de notre enfance : on peut te ramener la dernière à la mode de 3m de haut que tu la regarderas même pas ! :)

13 novembre 2005 à 09:17:40
Réponse #13

Ancien forum



Posté par ludo_b

Moi j'ai tjsmon premier couteau suisse, acheté lors de mon premier voyage en Suisse, un voyage scolaire. Il avait fallu l'acheter en cachette, les instit n'auraient pas apprécié, en tout cas on imaginait ça. Je l'ai choisi facilement parmis la multitude des petits modèles (dans mes prix) qu'on me présentait : il avait une SCIE ! J'avait jamais vu ça sur un couteau! Son décapsuleur à servit à tout, pas trop à décapsuler. Sa lame est usée jusqu'à la corde...
Je l'ai déjà égaré un nombre de fois incalculable. :'( Mais à chaque fois je l'ai retrouvé. Certains penseront qu'il m'a retrouvé ;) Il est même passé sous les roues d'un camion. :-X
A chaque fois que je le prend en main il me semble minuscule, vraiment un canif de gosse. A l'époque il me semblait vraiment impresionnant.
J'avais 11ans. J'en ai 37. Ca compte un couteau comme ça.

13 novembre 2005 à 09:33:59
Réponse #14

Ancien forum



Posté par nix

Bienvenue Ludo

j'ai le même sentiment quand tu dis que c'est le couteau qui nous retrouve.
ma femme m'avait ramené de St-Jean-de-Maurienne (le pays des Opinel), un N° 8 dans un étui de ceinture.
Combien de fois l'ai-je perdu? Il a même passé un hiver dans un flaque d'eau, je l'ai retrouvé (ou bien est-ce lui?) par hasard la lame piqué mais encore vaillant. Je l'utilise encore mais peu, ceci dit la lame est affinée, un vrai rasoir.

Mon père possède chez lui une vieille baïonnette anglaise que mon arrière grand père avait "traitée" en lui faisant passer une saison dans du fumier, par ce traitement et les affûtages répétés, ce super-rasoir a perdu au moins la moitié de sa longueur, elle reste parmi les rares objets que mon papa utilise. l'attachement dépasse là l'usage, c'est presqu'un bijou de famille.

13 novembre 2005 à 12:08:16
Réponse #15

Ancien forum



Posté par Peyo

Bon je permets un petit hors sujet qui vient de me sauter aux yeux à la lecture de votre prose.

Mon réchaud qui n'est que deux malheureuses cannettes (produit symbolique de la décadence et du consumérisme de notre époque à mon avis) a gagner une vraie âme à mes yeux.
Non pas parce que ça flatte mon ego ou ma vanité de dire "c'est moi qui l'ai fait" mais parce qu'il est porteur de toutes les expériences que nous avons eu ensemble. J'ai en fait beaucoup de PRS mais depuis prés d'un an j'utilise le même et il n'a pas bougé ou alors dans le bon sens. Comme une vieille marmitte j'ai l'impression qu'il fait de meilleures flammes , qu'il cuit mieux mes aliments.
J'en suis arrivé à un tel point que quand je vois un réchaud à gaz fonctionner je me dis "qu'est-ce qu'il est long celui là". Je sais bien que non et qu'un réchaud à gaz est plus rapide à faire chauffer les choses. En fait quand je regarde mon réchaud fonctionner j'ai l'impression que le temps s'arrête.

Et c'est exactement la même chose pour l'odeur qu'il dégage: l'odeur n'est pas agréable dans l'absolu mais quand on a fait des nombreux bivouacs avec, c'est toute l'énergie de la nature et le bien être que l'on a ressenti qui reviennent en tête.
Alors oui mon réchaud sent mauvais pour les autres mais pour moi cela vaut largement le Chanel N°5 de ma copine...



[[size=9]ps: je sais que je suis en dehors du sujet des couteaux mais Monsieur le Modo, merci de ne pas déplacer ce message car pour moi c'est bel et bien mon réchaud qui a une âme[/size]]

13 novembre 2005 à 18:36:32
Réponse #16

Ancien forum



Posté par James

Un esprit peut etre pas, une valeur autre que pecunaire, c'est sur, la meilleure valeur, c'est la valeur sentimentale, quelqu'en soit la raison.... Mon meilleur matosc'est pas le dernier trucmuche, mais soit celui que j'ai adapte, soit celui qui a survecu a des annees d'utilisation, que je connais bien, et que je ne changerais pour rien au monde.

13 novembre 2005 à 20:02:07
Réponse #17

Ancien forum



Posté par fabsah

Les réponses hors-sujet ont été déplacées vers [link=http://www.davidmanise.com/cgi-bin/yabb2/YaBB.pl?num=1131908528]Ce fil de discussion[/link]

14 novembre 2005 à 18:49:27
Réponse #18

Ancien forum



Posté par Patrick 3 C

De toutes façons le moral étant le facteur le plus déterminant en situation de mouise avancée, tout ce qui peut "rassurer" à la façon d'un gri gri utile est bon à prendre et sera de toutes manières infiniment plus important que le super matos qui n'aura pas de valeur subjective.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité