Nos Partenaires

Auteur Sujet: Gestion des couches de vetements humides, tres humides ou trempées  (Lu 1693 fois)

26 juillet 2015 à 09:35:47
Lu 1693 fois

raphael


Dernière rando avec un temps pourri : brume, vent, pluie horizontale. J'ai pu enfin tester sur des heures la rain cut : très agréablement surpris.
Ça respire beaucoup plus que je le pensais. Tellement que mon ts mc en mérinos trempé par la sueur et la pluie avant que j'enfile la rain cut, a complétement séché au bout de deux heures de marche.

Du coup je me pose la question de la gestion des vêtements dans des conditions humides.
Faut il garder une couche humide tant que l'on a chaud par l'effort et garder des vêtements de rechange au sec tant que possible ? Cela dépend t il de la température extérieur (hiver, été) ? Du type de vetement : hydrophobe, synthétique...?
De la couche externe : imperméable, respirante...?

Si un post traite du sujet, merci de l'indiquer
Se connaitre et s'accepter


26 juillet 2015 à 09:53:43
Réponse #1

azur


Du coup je me pose la question de la gestion des vêtements dans des conditions humides.
Faut il garder une couche humide tant que l'on a chaud par l'effort et garder des vêtements de rechange au sec tant que possible ?
D'une façon générale (mais ça n'est pas une règle absolue), oui: tant que tu fais un effort, tu produits de la chaleur, donc pas de raison de changer tes vêtements...
D'ailleurs, pendant un effort, il est vivement conseillé de retirer les vêtements qui tiendraient trop chaud pour les conserver sec au maximum pour les phases sans effort. Bien évidement, dans ton cas, mieux vaut les garder pour les sécher tant que ça ne te refroidi pas.

Citer
Cela dépend t il de la température extérieur (hiver, été) ?
Oui, c'est un des paramètres: en été, il sera relativement aisé de sécher un vêtement avec sa propre chaleur, mais c'est presque illusoire en hiver.

Citer
Du type de vetement : hydrophobe, synthétique...?
Je dirais que la laine est presque le meilleur choix dans cette situation: même humide, elle garde une certaine capacité d'isolation. Dans ce cas, il n'est même pas impératif de penser au séchage (même si c'est mieux)
Le synthétique peut sécher facilement, mais certain tissu auront tendance à coller à la peau lorsqu'ils sont mouillés et ça peut accélérer le refroidissement, donc méfiance
Le coton est à proscrire lorsqu'il y a risque de refroidissement à cause de l'eau...

Citer
De la couche externe : imperméable, respirante...?
C'est un autre paramètre: plus ta couche externe sera respirante, plus ta couche interne pourra sécher. Avec la rain-cut qui est beaucoup plus imperméable que respirante, la laine est, à mon avis, le meilleur choix.
D'ailleurs, je ne crois pas que la rain-cut soit vraiment respirante, mais en étant un coupe-vent efficace, elle a dû faciliter la montée en température intérieure et donc l'évacuation de l'humidité par les quelques aérations (manches et capuche).

J'imagine que, malgré la pluie, la température extérieure n'était pas très froide: le phénomène de condensation sur la face interne de la rain-cut devait être très limité, ce qui conduit surement à penser qu'elle est respirante.

La conclusion, c'est qu'il n'y a pas de bonne ou de mauvaise solution: ce qu'il faut prendre en compte, c'est l'impact sur ta température corporelle. Si l'effort suffit à la maintenir au bon niveau, il faut rester comme on est et effectivement préserver les vêtements secs pour la phase statique suivante. Si le corps refroidi malgré tout, il faut modifier les couches pour conserver la température.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

26 juillet 2015 à 10:38:26
Réponse #2

raphael


merci pour les réponses

Température de l'ordre de 10°C et légère brise, brumeux. La rain cut dans mon cas est grande donc pas mal d'air qui passe par le col et les manches, ça aide a ventiler.

Se connaitre et s'accepter


26 juillet 2015 à 22:15:59
Réponse #3

guillaume


Dernière rando avec un temps pourri : brume, vent, pluie horizontale. J'ai pu enfin tester sur des heures la rain cut : très agréablement surpris.

Elle était neuve ? Parce que il faut tout de même avoir à l'esprit que le traitement déperlant part très vite sur une raincut. M'enfin, je les adore tout de même :).


Citer
Faut il garder une couche humide tant que l'on a chaud par l'effort et garder des vêtements de rechange au sec tant que possible ? Cela dépend t il de la température extérieur (hiver, été) ? Du type de vetement : hydrophobe, synthétique...?
De la couche externe : imperméable, respirante...?

Pour moi, cela dépend de tout ça ! Pas facile de jongler du coup. J'y arrive seulement depuis quelques temps, en étant vraiment à l'écoute du moindre signal de mon corps.
Et j'ajuste suivant mon ressenti. Par exemple, lors du couchage, il n'est pas rare que je doivent enrouler ma polaire autour des genoux ou du bassin...

a+

Si un post traite du sujet, merci de l'indiquer
[/quote]

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

27 juillet 2015 à 08:24:49
Réponse #4

raphael


Elle était neuve ? Parce que il faut tout de même avoir à l'esprit que le traitement déperlant part très vite sur une raincut. M'enfin, je les adore tout de même :).


Pour moi, cela dépend de tout ça ! Pas facile de jongler du coup. J'y arrive seulement depuis quelques temps, en étant vraiment à l'écoute du moindre signal de mon corps.
Et j'ajuste suivant mon ressenti. Par exemple, lors du couchage, il n'est pas rare que je doivent enrouler ma polaire autour des genoux ou du bassin...

a+

Si un post traite du sujet, merci de l'indiquer

Quasi neuve mais c'est vrai que le traitement ne doit pas bien adhérer car j'avais l'impression d'avoir une pellicule de matière glissante sur les doigts (les manches descendent au delà de mes mains). Et je me demande si c'est pas ca qui m’empêchait de lancer les applications sur mon téléphone : cool de ne pas pouvoir lancer le gps et la carto en plein milieu du brouillard pour trouver la sente pour le retour  :-\.
« Modifié: 27 juillet 2015 à 08:39:34 par raphael »
Se connaitre et s'accepter


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité