Nos Partenaires

Auteur Sujet: Suis je un MUL ou un survivor ?  (Lu 2455 fois)

19 juin 2015 à 14:09:25
Lu 2455 fois

raphael


Progressivement je change/adapte/bricole mon matériel suite a des sorties, comparaison avec d'autres et leurs expériences.

Je me fournis chez Peyo, asmc, csc , D4 et je me rends compte que nos deux mondes ne sont pas si éloignés que ça.

Regardez la liste du matos  des copains d'en face

http://www.randonner-leger.org/wiki/doku.php?id=sommaire_selection_materiel
http://www.randonner-leger.org/wiki/doku.php?id=archives:selection_avant_2014#sacs_a_dos

et les listes proposées par les stages CEETS, les récits aux long cours de certains des membres de chez nous .

Tarps, sdc, sad, matelas, vêtements, rechaud....
Il y a de quoi avoir un meltingpot assez intéressant dans une optique de sorties de quelques heures à quelques jours dans la verte (plus ou moins marron ou blanche). Ce qui je pense doit représenter une majorité de nos activités

Peut être que je me trompe ou rate quelque chose.
 Vos retours , avis ....
Se connaitre et s'accepter


19 juin 2015 à 14:41:26
Réponse #1

You


Un petit googlage sur le néologisme "MulVivor" permet de remonter pas mal d'articles sur la thématique, issus des deux forums "voisins".
Exemple : cette intervention de Diesel, qui date de 2007 : http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=3133.0

L'idée d'analyser les besoins en profondeur, de se rencentrer sur les bases, de compter plus sur les savoirs que sur les gadgets faciles de faire plus avec moins etc... est commune aux deux forums :)

19 juin 2015 à 15:01:23
Réponse #2

raphael


C'est vrai que Diesel  ;) est une des passerelles entre les deux mondes.

Encore un lien (non je ne suis pas tombé amoureux d'une MUL  ;D )

http://www.randonner-leger.org/wiki/doku.php?id=les_sujets_cles

Il serait tentant de faire une liste type mais il y aura toujours des pros et des contres de tels item (trop fragile, trop limite , trop ou pas assez)

Un premier filtre effectué par PERLE devrait déjà donner des items de base.
Se connaitre et s'accepter


19 juin 2015 à 15:04:38
Réponse #3

Merlin-Max


Le mulvivor existe-t-il vraiment? :D

Il est très certainement dans l'ordre des choses que le matériel évolue sensiblement dans la même direction lorsque convergent les fameux bonhomme/matos/terrain.
Il me semble que Lemuel incarnait un mélange intéressant des genres en Auvergne il y a deux ans.

Pour ma part j'ai principalement fait évoluer le sac de couchage(synthé' => duvet) et le sac à dos(70L accessoirisé => 60L simple tube) ces deux dernières années tout en allégeant le reste du matériel et en me débarrassant du superflu.
« Modifié: 14 novembre 2016 à 18:37:02 par Merlin-Max »
L'âme sûre ruse mal. ;)

19 juin 2015 à 15:11:54
Réponse #4

raphael


De nos démarches respectives d'adaptations, modifications ou d'évolutions, je suis persuadé qu'il y a une base commune qui pourrait servir et faciliter le choix pour tous.

Un exemple: a chaque rencontre de forumeur je vois des pulls Woolpower
Se connaitre et s'accepter


19 juin 2015 à 15:20:34
Réponse #5

Troll


Bonjour,

Il me semble qu'il y avait eu il n'y a pas [trop] longtemps un fil un peu similaire.

De mémoire, nous en avions conclu qu'il n'existe pas une bagagerie "type", mais une bagagerie propre à chaque utilisation.

Néanmoins, il y avait consensus autour du "toujours léger mais pas trop" car il faut systématiquement un compromis entre la légèreté pour rester mobile et stable (donc ne pas fatiguer, ne pas se blesser) et assez de matériel pour faire face à un minimum de situations. Ce matériel "minimum" est simplement complété par les connaissances de l'individu et sa capacité à improvisé.

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

19 juin 2015 à 16:34:03
Réponse #6

Mrod


Je crois savoir de quel sujet parle Troll, mais l'approche était un peu différentes il me semble.ICI

Raphael,

Ta réflexion est compréhensible mais tout ça n'a pas lieu d'être amha.

Je vais te poser une autre question simple: Existe t'il Un Mul ou Un Survivor?
La réponse est évidente pour la plus part d'entre nous.

Ces catégories n'existent pas. C'est juste des cases où les gens sont ou se sont placés. Concrètement y'a deux courants différents, deux approches différentes, deux forums différents. Pourtant, tout ça se rejoins très souvent, à travers une même méthode, une même pratique, etc... Parfois on a l'impression que les opinions s'opposent (cf: "Légèreté, rapidité, sécurité") mais en fait c'est seulement que la priorité de certains besoins divergent.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

19 juin 2015 à 17:16:17
Réponse #7

raphael


Entièrement d'accord avec vos remarques et le titre est, je le concède, un brin réducteur ou provocateur. Mais entre le MUL extrême (sans être péjoratif) et le survivor extrême (sans être péjoratif), il y a une catégorie commune.

Ma démarche est : faut il qu'un nouveau se fade les centaines de pages pour avoir une idée de ce que au bout de multiples réflexions, essais positifs /négatifs et validations , de ce qui rempli le CdC d'une sortie dans la verte ?

Alors qu'en face il y a des dizaines de listes avec des items détaillés

Il y a la base
http://stages-survie-ceets.org/img/pedagogie/liste_n1_v1.01.pdf
mais une synthèse des produits n'est elle pas utile ?

ex : vêtements chauds polaire , on peut dire qu une polaire D4 de base fait son job mais est moins durable qu'une patagonia  alors que le poncho D4 de base ne remplit pas le CdC

la couverture de survie de base se déchire et est impossible a repliée alors qu'une space blanket ou une couv de survie en polyéthylène épais servira de nombreuses fois.

une veste moderne avec goretex....


Je vais faire un parallèle avec le travail. Dans mon domaine, il existe des dizaines de documents de travail (procédures, critères de contrôle, règles de design), pendant longtemps il n'existait pas un doc simple de synthèse qui permettait de retrouver chaque doc. Pourquoi ? parce que les gens qui les utilisent savent où ils peuvent les retrouver si ils en ont besoin. De plus personne ne voulait prendre en charge le chantier : pas de financement, pas de rex, de roi... Du coup les nouveaux doivent demander quels sont les bons docs, ou ils peuvent les trouver ...

Il existe maintenant un simple fichier xls qui liste tous ces docs, leurs applicabilité, leurs indices d’évolution...et qui pointe par liens informatique vers les docs.
Plus personne ne peut s'en passer désormais aussi bien nouveaux arrivés que les vieux de la vieille

« Modifié: 19 juin 2015 à 17:44:13 par raphael »
Se connaitre et s'accepter


19 juin 2015 à 19:24:29
Réponse #8

raphael


Voila a l'arrache ce que donne une sélection de sac a dos, sac de couchage synthetique, sursac (je ne parle pas de la gamme Decathlon)

Berghaus Munro
Karrimor Sabre
Osprey Kestrel
Lowe Alpine Attack
Kastinger


Carinthia Def4
snugpak elite
TNF Cat's Meow
Mountain Hardwear Lamina, Ultra-Lamina et Extra-Lamina
MAMMUT Ajungilak Compact 3-Season
Wiggy's  ::)

Snugpack bivi bag
Alpkit
Arklight Xbivy
RAB Survival Zone
Karrimor Xlite bivi
« Modifié: 20 juin 2015 à 11:07:44 par raphael »
Se connaitre et s'accepter


19 juin 2015 à 20:34:17
Réponse #9

Ulf


Bah !

Le Mul et le survivor ont les mêmes contraintes
- de poids porté
- de "biologie" (hydratation, régul thermique, calories etc.)
- environnementales

Pas étonnant qu'il y ait convergence de solutions.

De plus, le matériel "théorie du gros" n'est pas forcément le plus lourd.

-> gourde inox "arklight" pèse autant qu'une gourde nalgène
-> sac vulcain, sans les poches latérales = 1.7 Kg, ce qui est franchement honorable pour un 80L !!!
-> tarp arklight 2.5mx3m = 500g
-> tapis mousse arkmat 2m de long = 120g 0.73 Rvalue
-> grosses popotes en titane / gamelles pour chien & réchaud Ikea sont très légers
-> filtres à eau sans pompe
...

Au niveau des divergences, le survivor va plutôt préférer
-> les sdc en synthétique plutôt qu'en duvet
-> les gros pulls en laine plutôt que des doudounes en duvet
-> les ponchos bien épais plutôt qu'en silnylon
-> les gros couteaux  ::) (et encore, beaucoup se contentent d'un mora)
...

Pour finir, je dirai que je me définis comme toi: mulvivor... Faudrait que je vous fasse ma liste...
« Modifié: 19 juin 2015 à 20:39:50 par Ulf »

20 juin 2015 à 08:57:27
Réponse #10

guillaume



De plus, le matériel "théorie du gros" n'est pas forcément le plus lourd.


Yep, mais ce n'est pas tant que le matériel soit plus lourd ou pas, ce qui se cache dans la théorie du gros c'est que pour tenir longtemps sur le terrain, nous n'avons besoin au final que de peu de matos, tout le reste est du superflus. C'est là qu'on gagne en poids.

En revanche, ce "peu de matos", il ne faut pas lésiner dessus ;).

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

24 août 2016 à 14:00:13
Réponse #11

raphael


Se connaitre et s'accepter


28 octobre 2016 à 19:28:00
Réponse #12

Peyo


Je vois ce sujet et je vais intervenir peut-être avec un brin de légitimité puisque c'est moi qui ai inventé et proposé l'acronyme "MUL". Aucune vanité dans mes propos puisqu'il ne serait rien s'il n'avait pas été repris pas tant d'autres.

Ce terme est partout, sur les forum, les magazines... Mais pas chez les marques ou d'autres appellations commerciales car j'en ai la propriété intellectuelle, et justement parce que c'est un concept communautaire, je ne veux pas le voir arriver dans le domaine commercial, risque à celui qui le fera d'avoir un procès de ma part...

Le pire avec ce terme, c'est que j'ai l'impression d'avoir engendré un monstre !!!

Un monstre car ce qui était au début une appellation rigolote faite pour rassembler, est devenue maintenant un terme cloisonné et borné, préservé par quelques gardiens veillant sur l'orthodoxie d'un concept qui n'est pas le leur (justement parce qu'il n'appartient à personne !).

Là est le danger ! Un exemple : on met une étiquette et un fatras de gros principes bien bas du front sur un type qui a vu une lumière en haut d'une montagne et quelques temps après on voit apparaitre des gardiens auto-proclamés qui vont menés des guerres en disant "toi tu fais pas partie de notre clan alors je te trucide !"

La MUL n'est pas un concept ! Ce n'est pas une science ! C'est un regroupement de motivations pour aller contre la pensée générale de la randonnée traditionnelle. La légèreté est un des vecteurs, le plaisir aussi mais il y en a tellement d'autres. C'est surtout le rassemblement de plein d'approches différentes, quelques fois antagonistes.

Alors quand je lis "suis-je MUL", "qu'est-ce qu'être MUL", "est-ce un sac MUL" et bien cela me donne de l'urticaire et surtout cela vide de sens le terme même de MUL. Car disons-le clairement, la MUL c'est un concept fourre-tout !

Il n'y a pas un MUL qui définit tout les autres, je n'en suis pas un, Olivier n'en est pas un, les autres non plus. Mais comme toute personne gagnant un peu d'importance à la force de ces petits doigts sur son clavier, certains essayent de se faire passer pour les plus MUL des MUL.
Un conseil, fuyez ces gens-là comme la peste !

Aujourd'hui, suis-je MUL ?
Sincèrement, je m'en fous à un point, vous ne pouvez pas savoir !
Je suis juste un type qui se promène dans la Verte en se faisant plaisir. Qui change selon ses besoins et ses humeurs. L'étiquette "MUL" c'est bon pour les "randonneurs de clavier" que l'on trouve ailleurs. Qui se sentent vivants lors d'une randonnée du samedi dans un Vieux Campeur bondé ou qui s'achètent du rêve en regardant le dernier "cottage manufacturer" 'ricain.

Moi je vous le dis, tout ça c'est de la pignolle ! Sortez, bougez, faites vous plaisir et surtout tenez-vous loin des mystificateurs liberticides qui essayent de vous coller une étiquette !

PS : Je n'attaque ici directement ou indirectement aucun des intervenants de ce sujet  :)

Sereinement.

Peyo
« Modifié: 28 octobre 2016 à 22:05:27 par Peyo »
Be Light - Be Alive

28 octobre 2016 à 22:00:44
Réponse #13

mad


Entièrement d'accord avec toi Peyo sur l'usage abusif et le détournement du concept !

Ca rejoint d'ailleurs ce que disait il y a déjà quatre ans Andrew Skurka :

http://andrewskurka.com/2012/is-lightweight-backpacking-label-dead/

Il n'y a pas de "MUL" ou de "Survivor", mais des démarches pour adapter ce que l'on emporte à ce que l'on veut faire. Et si on peut chercher à être "XXUL" pour s'amuser lors d'une sortie de quelques jours en milieu raisonnable, ce n'est sans doute pas adapté à une expédition de plusieurs semaines en milieu difficile comme la jungle ou les régions polaires.

Dans tous les cas, ce qui compte, c'est le plaisir qu'on prend à être dans la verte qui importe, plus que les records de légèreté, et le plaisir n'existe que si le matériel est adapté !



 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité