Nos Partenaires

Auteur Sujet: Projet de "prélèvement" de 36 loups !  (Lu 6394 fois)

09 juin 2015 à 10:52:06
Réponse #50

azur


Le débat est animé mais plus raisonné que passionné.
Ton article reprend des éléments qui ont été évoqué et développés ici plus haut
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

09 juin 2015 à 11:27:13
Réponse #51

Mrod


Excellent, merci pour les échanges les copains !

Petit HS pour illustrer les propos de Musher,

On est déjà dans ses deux type d'agricultures en Cévennes, seulement dans la deuxième en fait. Ici la terre ne peux pas être "rentable" en comparaison d'autres terroirs,certains arrivent à s'en sortir et encore. Tous les "petits" sont en train de se faire manger par le durcissement des réglementations et leurs conséquences financières, je pense notamment aux producteurs de fromages. Même la coop ou bosse ma femme, probablement le plus gros producteur de pélardons AOP, s'en sort très très difficilement (je peux pas entrer dans les détails en public).

Rajoute à ça, une extrême difficulté d'accéder à la terre pour ceux qui souhaiteraient s'installer, notamment les néo-ruraux (qui font vivre ce pays depuis presque 50 ans). Car ici on ne vends pas la terre, où à des prix exorbitants (tout comme le bâti).
Le nombre d'exploitations agricoles est en chute libre, beaucoup qui arrêtent et peu qui s'installent. Et tu te retrouves face à un paysage à l'abandon presque total qui complique encore plus la tâche des agriculteurs qui sont encore là. Chancre du Châtaignier, prolifération du sanglier, etc, etc. Cercle vicieux qui va mener ce pays à sa perte.
La crise nous à mis à mal dans le secteur du tourisme qui faisait vivre la moitié de la population. S'en suit les commerces et artisans qui mettent la clé sous la porte, la plus grosse entreprise de maçonnerie de la vallée à déposé le bilan l'an dernier. Les écoles ferment, suppression d'une école sur trois dans la vallée cette année. La population chute, du coup le peux d'agriculteurs non conventionnels qui vendent en circuit cours en pâtissent, etc, etc.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

09 juin 2015 à 11:57:41
Réponse #52

musher


On y apprend que les attaques sont assez rares au final et ne se produisent que dans des conditions bien déterminées qui ne surviennent simultanément que très ponctuellement.
Sans aller chercher très loin, pourquoi dit-on qu'il ne faut jamais laissé un enfant se coucher à côté d'un chien même le plus gentil ?

09 juin 2015 à 16:03:09
Réponse #53

Sam Sebja


Sans aller chercher très loin, pourquoi dit-on qu'il ne faut jamais laissé un enfant se coucher à côté d'un chien même le plus gentil ?

Pke "on" est un grand couillon.

De plus en plus d'études montrent le caractère bénéfique de cette pratique sur la santé de l'enfant... même quand il sera grand...

09 juin 2015 à 17:23:43
Réponse #54

azur


De plus en plus d'études montrent le caractère bénéfique de cette pratique sur la santé de l'enfant... même quand il sera grand...
Que cela soit bénéfique pour la santé de l'enfant n'empêche pas que cela fasse prendre un risque du point du vue de l'instinct de l'animal...
C'est précisément à ce genre de chose que je pensais lorsque je parlais des monstruosités auxquelles conduisent l'anthropomorphisme.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

09 juin 2015 à 18:09:24
Réponse #55

azur


Si on veut véritablement régler le problème qu'on les agriculteurs, il faut aller chercher d'autres pistes! Comme par exemple placer des quotas aux centrales d'achat avec un prix d'achat minimum...
L'instauration de quota, c'est un tremplin vers la déresponsabilisation des paysans qui deviendront des fonctionnaires agricoles d'une nouvelle forme d'union soviétique.
Quand un pays veut réellement protéger son environnement en favorisant un modèle d’agriculture, il me semble préférable de pratiquer un certain protectionnisme par une taxation différentiée: surtaxation des produits extérieurs qui sont également produits en interne et sous-taxation des produits n'existant pas en interne.
C'est ainsi qu'on arrêterait d'importer des avocats d’Israël et des ananas du Brésil alors que les Antilles produisent des avocats bien meilleurs et que les ananas victoria de la Réunion sont délicieux. Et l'exposé de Musher donne une autre illustration concernant les ovins.

On frise la politique, et je mesure ce que j'écris, mais il y aussi une dimension de pérennité de l'espèce humaine. Un système tel que celui que j'ai évoqué favorise une répartition naturelle de la production en fonction des aptitudes du milieu, et non en fonction des marges potentielles qui n'enrichissent qu'une infime partie de l'humanité. Mais ce n'est plus le sujet, et je préfère en rester là.


Comme dit le dicton: charité bien ordonnée commence par soi-même
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

17 août 2015 à 22:00:44
Réponse #56

camoléon


"Pour vivre heureux (et vieux), marchons invisible et silencieux"

"Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace"

"Je marche au pas de Loup"

10 décembre 2016 à 20:38:35
Réponse #57

azur


Pour rebondir sur le sujet initial, mon meilleur ami est maintenant concerné:

Citer
Des attaques de brebis font resurgir le spectre du loup
09/12/2016 05:46



Hier matin à La Trimouille. Les frères Laporte-Many possèdent déjà deux solides patous pour veiller sur une partie de leurs troupeaux. Le prédateur a frappé des bêtes dans des prés dépourvus de cette protection.

La Trimouille. Dix brebis ont été tuées par un “ grand canidé ”. L’œuvre d’un chien errant pour l’ONCFS. Mais le retour du loup est dans tous les esprits.

 La dernière attaque remonte au week-end dernier. Dimanche matin, les restes d'une brebis partiellement dévorée ont été retrouvés dans un pâturage au lieu-dit La Rivière, quelques kilomètres au nord est du village de La Trimouille. Le technicien de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage venu examiner les restes de l'animal attribue sa mort à un chien errant.
Les éleveurs, deux frères, expriment cependant leurs doutes et s'inquiètent du possible passage d'un loup dans le secteur. Depuis deux mois, c'est la dixième bête qu'ils perdent dans ces circonstances : « On n'exclut pas la possibilité d'un chien, mais ça ne ressemble pas à ce qu'on connaît, expliquent Antoine et Ghislain Laporte-Many.

Des blessures caractéristiques selon l'observatoire du loup

 Nous avons déjà subi des attaques de chiens errants. Un chien " joue " avec les brebis, il va les chasser et en blesser plusieurs avant de s'acharner sur une et de l'éparpiller. Ici, nous n'avons eu qu'une seule brebis attaquée à chaque fois, et elle a été largement consommée ». Par ailleurs personne n'a signalé récemment la présence d'un grand chien errant.
Ils ont transmis des photos de leurs brebis éventrées à l'administrateur du site « l'Observatoire du loup », qui estime que les blessures sont caractéristiques et classe désormais le département de la Vienne parmi ceux où des loups « se dispersent avant de s'établir ». Ces affirmations sont vigoureusement démenties par la préfecture (lire ci-dessous).
L'arrivée de loups dans le Poitou est toutefois jugée plausible à court ou moyen terme. Leur présence est attestée par l'ONCFS dans le Cantal et la Dordogne. Un animal « en dispersion », c'est-à-dire séparé de sa meute, peut parcourir plusieurs dizaines de kilomètres par nuit à la recherche de proies et visiter ainsi plusieurs départements en quelques jours.
A La Trimouille, les frères Laporte-Many espèrent maintenant identifier formellement l'animal qui s'en prend à leurs brebis. Ils ont installé une caméra infrarouge à déclenchement automatique, il y a quelques jours.
 « Si c'est un chien, j'espère que son maître a une bonne assurance. Si c'est le loup, on devra apprendre à vivre avec ». Ils disposent déjà de chiens de protection pour deux de leurs cinq troupeaux en plein air. Des molosses de 60 kg, plus gros qu'un loup, qu'on n'approche pas sans leurs maîtres. « Ils s'interposent d'instinct entre un intrus et les moutons. Dans les lots où nous avons ces patous, il n'y a pas eu d'attaque. On va en prendre au moins un autre ».
Le retour du loup serait un choc dans le Montmorillonnais, où l'espèce n'a été éradiquée, à force de battues, que dans les années vingt. La disparition du prédateur a permis l'essor de l'élevage ovin dans l'entre-deux-guerres et la construction d'une filière (abattoirs, fourniture de matériel agricole, etc) qui forme encore aujourd'hui un des piliers de l'économie locale.

officiel

 « Rumeur ». Dans un communiqué transmis hier soir à la rédaction, la préfecture de la Vienne indique qu'il « n'existe à ce jour aucune preuve de présence du loup dans le département de la Vienne et les départements limitrophes, contrairement à la rumeur qui circule. Depuis le mois d'octobre, trois prédations sur des brebis ont été signalées aux inspecteurs de l'environnement de l'office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Les faits se sont déroulés sur le secteur de La Trimouille. Les agents ont recueilli des éléments techniques, sur la base d'un relevé d'indices précis, à partir de formulaires standardisés, tendant à exclure le mode opératoire du loup. Les services de l'Etat restent vigilants car le mode de dispersion du loup est aléatoire. »

 Site officiel sur les observations de loups : www.oncfs.gouv.fr
Sébastien Kerouanton
Source: http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2016/12/09/Des-attaques-de-brebis-font-resurgir-le-spectre-du-loup-2931718

J'y étais il y a moins de 10 jours... il est assez consternant de voir le ton péremptoire des fonctionnaires de la préfectures :glare:
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

11 décembre 2016 à 12:39:41
Réponse #58

Utopie


Oui, ca risque de devenir un vrai gros problème ce truc-là. Un loup peut faire 100km en une nuit. En 10 jours il a traversé la France. Donc présence pas attesté...
J'ai été dans le Causse Méjean l'année dernière en vacances. 25 000 brebis sur 33 000 hectares et des brevis qui pâturent la nuit en été parce qu'il fait trop chaud le jour. C'est devenu en quelques années le grand supermarché du lupus. Même avec des patouts il y a des attaques. Leur système de pastoralisme est obsolète ! Va falloir changer et vite mais comment et pour quoi faire d'autre sur ces grandes étendues très aride et pauvre. L'état devrait anticiper l'arrivée des loups dans une région et donner les moyens aux paysans de vivre avec ou de se reconvertir. Au lieu de cela ils font l'autruche. Les paysans se sentent blousés et partent avec les fusils tuer tout ce qui bouge. C'est la guerre. Evolution normale. Du coup les urbains sont scandalisés et prennent les ruraux pour des viandard. Bref... On tourne en rond et rien ne se fait dans le bon sens. Le patout c'est bien pour le lynx mais pour le loup je crois qu'il faut un berger de Turquie (dont j'ai oublié le nom) avec un collier à clou plus quelques patouts aussi.
Courage fuyons, réfléchissons après...

08 février 2017 à 21:55:45
Réponse #59

guillaume



1. Dire que des indices sont 100% loup est impossible. Au mieux cela terminera par "loup non exclu".
2. Obtenir les compétences pour reconnaitre les traces du loup (toutes les traces, y compris blessures) est difficile, il faut se former ET pratiquer.
Je ne connais pas l'observatoire du loup. En revanche, je connais les formations des agents de l'ONCFS dans ce domaine.
3. Il n'est pas exclut que la Pref, ne souhaite pas que la panique envahisse son pays...

a+
« Modifié: 09 février 2017 à 07:49:37 par guillaume »

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

08 février 2017 à 22:33:37
Réponse #60

Arnaud


« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

08 février 2017 à 22:57:08
Réponse #61

Hurgoz


Moui.....une vidéo qui montre un loup.... :up:

Moi je peux te montrer une image de renard



(ose me dire qu'il n'est pas classe)  ;#

Par contre, si cela montre bien que le loup est présent, je ne comprend pas le lien fait avec les attaques sur les brebis à part biensûr qu'il peut en être le responsable, tout comme les chiens.....à moins qu'il n'y ai jamais eu d'attaque sur le bétail dans la Nièvre avant se funeste retour.....

Ceci dit, si l'usage de la vidéo surveillance permet d'identifier les auteurs d'attaques, cela devrait faciliter le boulot de tout  le monde.

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

08 février 2017 à 23:04:57
Réponse #62

Arnaud


Tu dors avec ton renard apprivoisé maintenant ? :lol:

Le piège photo qui a prit le loup a été posé par l'éleveur qui s'est fait bouffer des bêtes, tu vas me dire que c'est une coïncidence, je sais :lol: et moi je te répond "Pluralitas non est ponenda sine necessitate" !

Sur ce, bonne nuit ;)
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

08 février 2017 à 23:20:52
Réponse #63

Hurgoz


"Pluralitas non est ponenda sine necessitate" !

;#

J'osais pas le dire mais tu as raison: l'éleveur à surement récupéré la vidéo pour être sûr de se faire rembourser...... ;#

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

14 juillet 2017 à 21:32:45
Réponse #64

Hurgoz


yo,

Je vous fais passer une émission de France Inter "qui a peur du grand méchant loup"
https://www.franceinter.fr/emissions/le-debat-de-midi/le-debat-de-midi-14-juillet-2017

Avec pour invité:

    Laurent Reversat, éleveur de brebis laitières sur la plateau du Larzac, co-porte parole de la Confédération Paysanne Aveyron et Occitanie

    Bertrand Sicard, vice-président de l’Association Ferus, association de protection et de conservation de l'ours, du loup et du lynx en France

    Jean-Michel Bertrand, réalisateur ; il a notamment réalisé "La vallée des loups" (2016), qui existe aussi en livre (éditions de la Salamandre)
    Au téléphone : Guilaine Trossat, éleveuse de brebis, nouvellement installée en Ardèche

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

14 juillet 2017 à 22:27:58
Réponse #65

mrfroggy


Le patout c'est bien pour le lynx mais pour le loup je crois qu'il faut un berger de Turquie (dont j'ai oublié le nom) avec un collier à clou plus quelques patouts aussi.

le kangal il me semble
" La plupart des gens ne réalisent pas ce qu'ils ont, car ils sont préoccupés par ce qu'ils n'ont pas. "

15 juillet 2017 à 01:11:07
Réponse #66

Vanadium


Oui, ca risque de devenir un vrai gros problème ce truc-là. Un loup peut faire 100km en une nuit. En 10 jours il a traversé la France.

Un loup, ça ne traverse pas les fleuves et les autoroutes d'un bond  ;)

L'état devrait anticiper l'arrivée des loups dans une région et donner les moyens aux paysans de vivre avec ou de se reconvertir. Au lieu de cela ils font l'autruche..

La sauvegarde du pastoralisme n'a jamais fait partie du plan de réintroduction du loup qui a permis de faire de cet animal le champion du monde du saut en longueur avec un bond de 200 kilomètres entre les Abruzzes et le Mercantour.
Pas fou, le loup a patienté 100 ans avant de prendre son élan afin que son bond coïncide avec l'avènement d'une idéologie environnementale où il aurait sa place.

Du coup les urbains sont scandalisés et prennent les ruraux pour des viandard.

L'urbain pro lupus scandalisé est celui qui ne fréquente pas la montagne ou alors seulement ses stations de ski.
Le citadin qui parcourt la montagne par passion, lui, comprend les ruraux. Il ressent d'ailleurs la présence du loup jusque dans sa chair à force d'être mordu de plus en plus régulièrement par des patous à demi-sauvages livrés à eux-mêmes, incapables de faire la différence entre un loup et un humain et qui vous chargent même si vous êtes à 300 mètres du troupeau.
Des zones de montagne sont à présent interdites aux randonneurs par arrêté municipale en raison de la présence des troupeaux et du danger que représente....les patous !

Le loup, lui, continuera sa prédation, car dans certains endroits les moutons représentent l'essentiel de son régime alimentaire et les louveteaux sont imprégnés exclusivement de cette chasse.
Le citadin pro lupus peut donc se rassurer : la régulation de la population de loups ne se fera bientôt plus à l'aide de fusils mais grâce à la disparition du pastoralisme.
« Modifié: 16 juillet 2017 à 13:34:58 par Vanadium »

15 juillet 2017 à 13:28:24
Réponse #67

Pierrot


Citer
Les urbains pro lupus peuvent donc se rassurer : la régulation de la population de loups ne se fera bientôt plus à l'aide de fusils mais grâce à la disparition du pastoralisme.

Avant que le pastoralisme disparaisse, je pense qu'il y aura pas mal de descentes de lit en peau de loup, ou alors le berger n'est plus ce qu'il était.


15 juillet 2017 à 20:01:35
Réponse #68

Koala


Kangal sensiblement égal au patou en terme d'efficacité (un chouia plus gros), même comportement: très faible attachement à l'homme et élevé dans le troupeau.

Les bergers ont changé. J'ai gardé il y a une bonne trentaine d'années et si pas moyen de ramener les bêtes le soir près de la cabane, j'allais dormir pas loin, avec fusil de chasse.
Il n'y avait pas tout ce bordel avec les loups, on savait pas trop en fait, l'Italie étant à côté.
Pas d'internet pour gonfler les rumeurs ni de téléphone greffé dans la poche.
La seule bestiole que j'ai allumée, c'est un chien que des chasseurs niçois n'avaient pas pu récup. après la chasse.

Les bergers ont pris goût à la communication radio, au téléphone, peut être à l'internet (???) en alpage.
Sûr que c'est plus facile de garder à la jumelle et de se lamenter après coup.

Y a de la place pour tout le monde là haut à condition de ne rien attendre de tout cuit. Bergers, brebis, promeneurs, loups, chiens....

Enfin c'est mon avis.



15 juillet 2017 à 22:33:13
Réponse #69

Dox


salut,
il semblerait que canis lupus se reproduise allègrement avec canis (tout court),
suivant une hybridation aléatoire, à tel point qu'il serait de plus en plus difficile
de trouver des loups pur souche en France et en Italie.
croisement chien ++++ = bestiole plus grande, plus lourde avec un mode de chasse
différent du loup natuel qui se nourrit uniquement pour survivre.
Canis lupus hybride chien ++++ plus friand à priori de "tuerie de masse"
et génétiquement craindra moins l'humain et aurait deux portées par an,
ce qui n'est à priori pas le cas du loup qui régulerait sa reproduction selon son territoire de chasse.

via cette video :
https://m.youtube.com/watch?v=1ZQodxmie4Y

http://www.pyrenees-pireneus.com/Associations/Lecomte-Bruno/2016-01-30-Bruno-Lecomte-eleveur-multicarte-qui-derange.html

ps:
dans la cogitation du problème, l'hypothèse me parait importante à soulever.
si trop polémique post à virer

15 juillet 2017 à 22:52:45
Réponse #70

Hurgoz


Yo,

Je ne suis pas un expert, mais c'est la première fois que j'entend parler de métissage, et surtout de problème qui lui serait inerrant. Merci

Après pour ce qui est du débat à proprement parler, je pense qu'il est a noter que les éleveurs représentés dans le podcast que je vous ai fait suivre, ne sont pas contre le fait de changer de pratique, encore faut il leur présenter quelque chose de réalisable.

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

16 juillet 2017 à 01:38:02
Réponse #71

Galileo


Le métissage existe bien, ici en Alberta, on a même un sanctuaire pour les Wolf-dog (certains sont des rescue abandonnes par leurs maîtres)
C'est ici que je fais tous les ans ma re-certification W-EMT, les loups et le staff sont supers.

http://yamnuskawolfdogsanctuary.com

https://www.youtube.com/watch?v=obgG63aO9NA

16 juillet 2017 à 12:51:16
Réponse #72

Vanadium


Six adolescentes perdues dans les bois vendredi dans l'Aude ont été retrouvées dans la nuit «blotties et apeurées» grâce au flair d'une chienne de la gendarmerie.

Selon le capitaine Guerreiro, il était d'autant plus nécessaire de retrouver rapidement les adolescentes que «potentiellement il pouvait y avoir des loups à proximité» de ce lieu très escarpé. «Il était inenvisageable de les laisser toute la nuit. Dans le département, il y a des loups et des éleveurs découvrent régulièrement leurs animaux égorgés», a expliqué l'officier, précisant que le gendarme David «avait galéré pour les atteindre».

http://www.leparisien.fr/faits-divers/aude-six-jeunes-filles-perdues-retrouvees-grace-au-flair-du-chien-des-gendarmes-15-07-2017-7136388.php

16 juillet 2017 à 12:59:51
Réponse #73

azur


Un fait dont personne ne semble parler: les loups profitent également de ces havres de paix (ô paradoxe) que sont les camps militaires, milieux naturels où le gibier pullule (grâce aux chasseurs qui le nourrissent abondamment) et où ils peuvent s'installer en paix.

Le problème de l'évolution de l'agro-pastoralisme a été très bien décrit il y a quelques temps par musher... c'est la partie émergée d'un mal bien plus profond qui pourrie l'agriculture de l'intérieur.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

16 juillet 2017 à 14:38:21
Réponse #74

guillaume


salut,
il semblerait que canis lupus se reproduise allègrement avec canis (tout court),
suivant une hybridation aléatoire, à tel point qu'il serait de plus en plus difficile
de trouver des loups pur souche en France et en Italie.
croisement chien ++++ = bestiole plus grande, plus lourde avec un mode de chasse
différent du loup natuel qui se nourrit uniquement pour survivre.
Canis lupus hybride chien ++++ plus friand à priori de "tuerie de masse"
et génétiquement craindra moins l'humain et aurait deux portées par an,
ce qui n'est à priori pas le cas du loup qui régulerait sa reproduction selon son territoire de chasse.

via cette video :
https://m.youtube.com/watch?v=1ZQodxmie4Y

http://www.pyrenees-pireneus.com/Associations/Lecomte-Bruno/2016-01-30-Bruno-Lecomte-eleveur-multicarte-qui-derange.html

ps:
dans la cogitation du problème, l'hypothèse me parait importante à soulever.
si trop polémique post à virer

À ma connaissance il n'y a aucune source ni étude sérieuse en France qui a découvert ce genre d'hybride.

Si vous voulez des infos dignes de ce nom, en toute objectivité et donc sans parti pris pour l'un ou l'autre camp, c'est par ici :
http://www.oncfs.gouv.fr/Le-Reseau-Loup-Lynx-ru100

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité