Nos Partenaires

Auteur Sujet: Choix d'un couteau de chasse  (Lu 7528 fois)

03 juin 2015 à 20:48:54
Lu 7528 fois

Timumus


Bonjour! Etant bientôt jeune chasseur (je vais commencer la saison en etant en chasse accompagné) je souhaite obtenir mon premier couteau de chasse qui me servira un peu a tout, dépecer entre autre et des taches qu'un couteau peut faire.. J'ai un budget limité qui est de 80e. Je ne veux pas d'un couteau type tacticool avec une lame noir et des serrations.. :p Je voudrais qu'il soit pliant et qu'il fasse une longueur de plus ou moin 10cm car c'est bien assez pour ce que je veux en faire (je veux 10 cm car je trouve débile les couteaux de chasse pliant qui dépasse du manche autant prendre un fixe, je prend un pliant car dans la poche ça tient mieux et c'est plus discret). Pour la matière du manche franchement peu m'importe, si il y a un étuis ou non c'est pareil. Je veux qu'il y est une manière de bloqué la lame (liner lock, cran d'arret etc..). Pour l'acier de la lame qu'il soit un type carbone ou inox cela ne me derange pas tant que c'est pas un acier inox antirouille machin galère à aiguiser, vous voyez? :) J'avais pensé comme ça à l'opinel mais la lame est bien trop fragile, qui n'a jamais pété la pointe d'un opinel? J'ai aussi pensé au rat 1 et au buck 110. Bref, je ne sais pas trop quoi prendre c'est pour quoi je fais appel à vous. En espérant ne m'être pas trompé de catégorie, merci.  ;)

03 juin 2015 à 21:18:25
Réponse #1

cosmikvratch


Deer hunting knives #13 / Folding knives, fait par virtuovice, un japonais chasseur fou (j'ai dit japonais) de couteaux, qui a un faible pour les aciers de l'espace, souvent difficiles à aiguiser... donc attention quand-même. Il en utilise dans ta gamme de prix (mini: rat-1 qu'il n'aime pas, et griptilian qu'il classe premier face à des couteaux à 200+ boules)

https://www.youtube.com/watch?v=VbwXH5nzZ74  (test sur gibier: 2e moitié de la vidéo)

le problème des pliants pour la chasse... c'est que c'est galère à nettoyer :down:
« Modifié: 03 juin 2015 à 21:39:17 par cosmikvratch »
Life's a bitch (and then you die)

03 juin 2015 à 22:12:00
Réponse #2

Thomas 47310


Alors mon set perso se compose d’un Spyderco endura associé à un Mora heavy duty.
Je sais tu as dit pliant...

Sauf que le pliant, ben si tu tombes sur un os, au propre comme au figuré, ben justement ça peut se plier et là Ouille, tu auras l'air malin. Pour peu que tu sois seul, se poser un compressif avec une seule main, ça le fait moyen je pense...

Donc vu le prix d'un Mora, pourquoi se priver??? Et vu ton budget, tu te prends un Mora + un Spyderco Tenacious et tu es le roi de la pelade 😎 et en plus tu as un pliant propre pour déguster les saucisses de chevreuil 😜
"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements."
(Charles Darwin / 1809-1882)

03 juin 2015 à 22:21:41
Réponse #3

Timumus


Merci de ta contribution cosmi, je ne connaisais pas du tout ce pliant. Maintenant j'hesite entre buck 110 et le benchmade griptilian. Si quelqu'un veut bien faire partager son avis sur ce que jedevrais prendre, je suis partant. :)

Thomas je veux un pliant, je ne veux pas depecer des gros gibiers, ils se font rare dans mon departement. Je ne risque pas de me blesser avec du petit. J'y avais penser au mora, un mora c'est 15e et une excellente lame mais il n'est pas pliant.. :/

03 juin 2015 à 22:28:34
Réponse #4

cosmikvratch


les nouveaux moras pro-c et robust ont une lame un peu plus courte et le tranchant a un peu plus de ventre (plutôt bon pour le dépeçage)... avec l'étui ça fait 22cm au total et ça tient dans une poche de de taille raisonnable (veste, cargo...). et ça pèse rien.

sinon le griptilian, c'est vraiment une merveille! :love:
« Modifié: 03 juin 2015 à 22:33:35 par cosmikvratch »
Life's a bitch (and then you die)

04 juin 2015 à 07:36:51
Réponse #5

Thomas 47310


J'ai eu un Buck 110. C'est un mythe ce couteau, typiquement un appel au rêve, l'Amerique des pionniers, des bikers, etc. Mais à la longue c'est lourd, l'étui en cuir esthétique oui mais pas pratique. Et l'acier est bien mais depuis on a fait mieux.
Donc puisque tu veux un avis, je te dirais pas celui-là 😁 en revanche le Griptilian, en neuf, tu vas exploser ton budget... Mais sur celui-là, à défaut de l'avoir testé moi meme, je n'ai jamais lu de retours négatifs.
"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements."
(Charles Darwin / 1809-1882)

04 juin 2015 à 08:32:51
Réponse #6

Buffalo


Il y a aussi ce couteau de chez Victorinox qui est trés bon :http://www.ebay.fr/itm/Couteau-suisse-Victorinox-Hunter-PRO-noir-Neuf-/251909248638?pt=LH_DefaultDomain_71&hash=item3aa6f6167e  et tout cela pour un prix contenu il y a aussi celui-ci :http://www.ebay.fr/itm/COUTEAU-SUISSE-DE-POCHE-VICTORINOX-HUNTER-XT-0-8341-MC9-5-FONCTIONS-/351157877792?pt=LH_DefaultDomain_71&hash=item51c2a3fc20 qui est encore moins cher pour ma part jutilise le Victorinox XS qui n'a pas la scie  et je trouve qu'il est vraiment bien pour mes besoins et en plus ils passe bien devant les forces de l'ordre
Je cause pas aux cons, ça les instruit "Audiard"

04 juin 2015 à 09:09:11
Réponse #7

azur


Effectivement, la gamme "cran d'arrêt" de Victorinox pourrait bien correspondre à ton besoin: pointe solide, acier simple et connu, bonne qualité de fabrication, prix contenu et un choix assez conséquent sur les fonctions.
Il y a en particulier la série "linerlock 130" avec une lame "encore plus longue"  ::)
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

04 juin 2015 à 09:31:59
Réponse #8

Troll


Bonjour,

Attention à l'encrassement et l'hygiène du pliant, même s'il est discret et regroupe potentiellement plus de fonction.

Sans quoi, est-ce qu'une alternative ne pourrait pas être le push-dagger (uniquement dans le cadre des activités chasse pour le coup) ? Un lien d'exemple ici et .

Pratique pour le dépeçage sans pour autant lâcher l'outil et monobloc sans trop d'aspérité donc simple à laver. De plus la taille est réduite.

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

04 juin 2015 à 10:12:19
Réponse #9

bpc


découvert sur le forum couteaux de poche, des pliants carbone vraiment chouettes:

http://www.greateasterncutlery.com

04 juin 2015 à 11:07:25
Réponse #10

Ghjallone


Les Buck 110 c'est bien, mais ca s'encrasse très vite et la pointe est fragile.
Les Endura c'est mieux, mais comme les Buck 110, c'est pas du tout fait pour la chasse.

Pour ce budget,je prendrais plutot un fixe. À mon avis, un pliant pour la chasse c'est une mauvaise idée. Et pour 80 euros, j'en vois pas qui tiendront la distance alors qu'un Mora à 20 euros te fera surement des années, sans prise de tête: j'ai utilisé des pliants à la pêche, c'est la misère à entretenir,surtout à nettoyer.
Avec un fixe tu prends une brosse a dents, un peu de savon et c'est plié en 15 secondes. :)
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

04 juin 2015 à 11:56:21
Réponse #11

Kilbith


Bonjour,

Cela dépend de ce que tu comptes faire de ton couteau, "la chasse" c'est très vague.

- Saucisonner : Un opinel ou un couteau traditionnel (laguiole, nontron...) c'est sympa. L'opinel est très léger en poche et pas cher, on peut préférer l'inox pour l'hygiène.

- Achever du gros gibier : il te faut une forte dague. Dans le domaine pas cher Muela équipe de nombreux traqueurs dans le sud de la France. Dans le nord on trouve couramment de vieilles baïonnettes ou équivalent moderne. Le fixe est presque obligatoire au delà du chevreuil, mais une dague à la d'Estaing fait le taf.

- Préparer le gibier sur le terrain (en gros le vider) : il faut une lame permettant d'ouvrir la panse sans inciser les organes internes. La lame va dépendre de la taille du gibier, mais pas besoin d'un truc énorme.

Il existe des couteaux pliants victorinox ayant une lame dédiée pour ce travail : ce n'est pas obligatoire et dans mon esprit ce couteau ne devrait pas servir à saucissonner (question d'hygiène). En plus ces modèles font l'impasse sur la pincette pourtant utile en tire-tique et pour se retirer des échardes.

Un petit fixe, l'archétype c'est le "drop point", fait très bien le travail à l'aide de la technique adéquate, sauf s'il est en forme de dague ou si la pointe remonte trop. Il sera plus facile à entretenir surtout s'il est inox et que la lame ne laisse pas de jours avec le manche.

- Préparer le gibier à la cabane, selon les régions cela comprend de vider le gibier et retirer sa peau ou pas. Habituellement on le laisse reposer avant de commencer le travail de boucherie. On retrouve les solutions précédentes, sauf que si on doit peler le gibier il faut une lame avec du ventre (skinner en anglais). Idéalement avec une pointe remontante ce qui risque de poser des problèmes lors de l'éventration.

- Pour aller plus loin (une fois la viande reposée), on utilise en France des outils de boucher (lame à désosser, tranche, scie....). On pourrait le faire avec un fort couteau et/ou une hachette directement sur le terrain, mais ce serait plus technique et c'est sans objet dans le contexte français.

C'est en revanche indispensable quand on doit transporter à dos d'homme le gibier vers un point éloigné. Souvent, on ne prélève que les filets et où quelques pièces de choix et on laisse le reste dans la nature pour les maraudeurs. Dans certain cas il faut désosser le gibier sur place (très technique) pour ne garder que la viande consommable. Là il faut une trousse ou un couteau pouvant mener entièrement cette tâche (lame très dure) et une excellente technique.


Attention à ne pas se laisser trop influencer par les vidéos US ou japonaise : chaque pays a ses spécificités, ses règlements, ses usages et coutumes. Et même en France il existe des variations régionales. Le mieux c'est encore d'observer l'équipement de son groupe de chasseur et de demander conseil.

Au final, on trimballe plusieurs couteaux (un peu parce qu'on aime ça...). Mais on peut aussi preque tout faire sur le terrain avec un opinel n°10 ou n°12 si on est habile.



« Modifié: 04 juin 2015 à 12:25:04 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

04 juin 2015 à 12:38:11
Réponse #12

Arnaud


Je rejoins Kilbith sur l'analyse, si tu veux te faciliter la vie prend 3 lames:

- un petit pliant pour le casse-croute (avec tire bouchon  ;#)
- un petit fixe type skinner pour peler, vider et dépecer (je te déconseille les mora "classique", la géométrie de la lame est loin d'être idéale, en indus Muela fait de la qualité à prix abordable)
- Enfin si il t'arrives même rarement de chasser le grand gibier, par respect, il te faudra une dague de chasse pour servir un animal blessé si les choses font que c'est toi qui montes ou qu'on envoi sur un ferme.

Et ne pas oublier une petite pierre type céramique pour ré-affuter, au début un accroche pas mal les os et y'a rien de plus rapide pour désaffuter une lame.

Arnaud.
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

04 juin 2015 à 13:32:06
Réponse #13

Mrod


Je rejoins Kilbith (mais on peux pas encore tager merci).

Je suis pas expert en chasse. Mais je rejoins un point important, 1 couteau pour manger, 1 couteau pour le reste !
Pourquoi pas un Cold steel pocket bushman? (Pour moi c'est une version dopée aux hormones du doukdouk). L'avantage c'est qu'il a un cran d'arrêt. Puis c'est solide, assez polyvalent, facile d'entretient (il se démonte entièrement) en inox et pas cher.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

04 juin 2015 à 13:50:45
Réponse #14

Timumus


Tout est confus pour moi, ça se bouscule.  :o
Je sais que d'un point de vu hygiene c'est pas top un pliant mais bon..
Merci à tous ceux qui ont repondu, vos conseils sont precieux cependant je voudrais savoir comme ça dans mon budget, que me conseillerez de mieux en pliant qui me servirait à manger couper 2-3 trucs et depouiller un lapin pas +. Un couteau de poche polyvalent, qui tient dans la poche et pas un fixe pour l'instant car je n'en aurais pas grande utilité pour le moment.. :/

04 juin 2015 à 14:06:30
Réponse #15

musher


Pourquoi pas un Cold steel pocket bushman?
Il est pas un peu volumineux pour saucissonner ?
Le mien est dans la banane de "survie" car il a un cran d'arrêt très dur, une lame conséquente. Donc difficile de le mettre dans la poche (par contre il peut batonner en cas d'urgence)

Pour
Citer
manger couper 2-3 trucs et depouiller un lapin
, mes grands oncles avaient un laguiole dans la poche de leur pantalon de paysan.

Pour 80 €, tu te prends 2 opinels : un pour manger et un pour enlever le pyjama, couper un bout de ficelle...
Au niveau hygiène, c'est mieux. J'ai choppé cet hiver une saloperie en coupant des carcasses de poulet pour mes chiens (Pas du gibier, juste des poulets style poulet fermier). Ca m'a vacciné.
Depuis en rando, c'est un pliant pour la bouffe et un fixe pour le reste (Mora Compagnion Heavy)

04 juin 2015 à 15:12:34
Réponse #16

Ghjallone


Si tu tiens vraiment à un pliant:
 http://www.coutellerie-tourangelle.com/be550hg-benchmade-griptilian-xml-908_372_373-10168.html

5 euros de plus que ton budget, mais je doute qu'on puisse trouver moins cher. 10 de plus avec le port quoi.

Mais sans déconner, ca va ètre la misère à nettoyer... Et les petites vis de ces couteaux n'aiment pas ètre dévissées régulièrement.   

Sinon, si tu as du temps, un vieil Endura (ceux avec deux rivets). Ils n'ont pas de platine, on peut les nettoyer plus facilement. Mais ils ne sont plus produits, donc il faut fouiller sur Ebay, Naturabuy...
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

04 juin 2015 à 18:46:59
Réponse #17

psydomos


Salut!


Si tu tiens à un pliant, une bonne solution peut être un Spyderco de la série salt en h1 qui est totalement inoxydable, c'est limite pour ton budget mais c'est pas mal pour l'hygiène et la construction est assez simple. Je possède un pacific salt depuis plusieurs années grâce au bienveillant Gros Caillou et ils sont vraiment très solide, s'aiguisent facilement rasoir, un vrai bonheur. le Salt 1 est pas mal:




Cependant, il faut bien que tu pense au fait que tout type de blocage implique des pièces en frottement, entre lesquelles un nid à bactéries peut se développer même avec un nettoyage soigneux!

Pour des lapins, un simple petit skinner format couteau de cou fera l'affaire pour pas cher et tu aura la facilité de nettoyage tout en pouvant le garder en toute sécurité dans ta poche si il à un étui en kydex. Et si plus tard tu t'essaye à chasser le grand gibier, il sera un bon complément à un outils plus gros.

A+
"Je sais que je ne sais rien" Socrate
"Le progrès est ce qu'on en fait, confier son dernier souci à des milliers d'inconnus qui n'en n'ont rien à foutre ou permettre de vrais moments de vie démultipliés.."
Patrick, o "cacique" do CEETS

04 juin 2015 à 19:09:41
Réponse #18

Troll


Bonjour,

S'il s'aiguise facilement comme un rasoir, j'en conclus que l'acier est tendre (tu me diras c'est un inox donc par défaut, il y a plus dur), donc s'abîme rapidement non ?

Est-ce qu'une émouture qui n'est pas trop fine permet une durée de vie plus longue dans le cadre qu'il envisage ?

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

04 juin 2015 à 19:34:25
Réponse #19

Ulf


Bonjour,

Cela dépend de ce que tu comptes faire de ton couteau, "la chasse" c'est très vague.

- Saucisonner : Un opinel ou un couteau traditionnel (laguiole, nontron...) c'est sympa. L'opinel est très léger en poche et pas cher, on peut préférer l'inox pour l'hygiène.

- Achever du gros gibier : il te faut une forte dague. Dans le domaine pas cher Muela équipe de nombreux traqueurs dans le sud de la France. Dans le nord on trouve couramment de vieilles baïonnettes ou équivalent moderne. Le fixe est presque obligatoire au delà du chevreuil, mais une dague à la d'Estaing fait le taf.

- Préparer le gibier sur le terrain (en gros le vider) : il faut une lame permettant d'ouvrir la panse sans inciser les organes internes. La lame va dépendre de la taille du gibier, mais pas besoin d'un truc énorme.

Il existe des couteaux pliants victorinox ayant une lame dédiée pour ce travail : ce n'est pas obligatoire et dans mon esprit ce couteau ne devrait pas servir à saucissonner (question d'hygiène). En plus ces modèles font l'impasse sur la pincette pourtant utile en tire-tique et pour se retirer des échardes.

Un petit fixe, l'archétype c'est le "drop point", fait très bien le travail à l'aide de la technique adéquate, sauf s'il est en forme de dague ou si la pointe remonte trop. Il sera plus facile à entretenir surtout s'il est inox et que la lame ne laisse pas de jours avec le manche.

- Préparer le gibier à la cabane, selon les régions cela comprend de vider le gibier et retirer sa peau ou pas. Habituellement on le laisse reposer avant de commencer le travail de boucherie. On retrouve les solutions précédentes, sauf que si on doit peler le gibier il faut une lame avec du ventre (skinner en anglais). Idéalement avec une pointe remontante ce qui risque de poser des problèmes lors de l'éventration.

- Pour aller plus loin (une fois la viande reposée), on utilise en France des outils de boucher (lame à désosser, tranche, scie....). On pourrait le faire avec un fort couteau et/ou une hachette directement sur le terrain, mais ce serait plus technique et c'est sans objet dans le contexte français.

C'est en revanche indispensable quand on doit transporter à dos d'homme le gibier vers un point éloigné. Souvent, on ne prélève que les filets et où quelques pièces de choix et on laisse le reste dans la nature pour les maraudeurs. Dans certain cas il faut désosser le gibier sur place (très technique) pour ne garder que la viande consommable. Là il faut une trousse ou un couteau pouvant mener entièrement cette tâche (lame très dure) et une excellente technique.

Attention à ne pas se laisser trop influencer par les vidéos US ou japonaise : chaque pays a ses spécificités, ses règlements, ses usages et coutumes. Et même en France il existe des variations régionales. Le mieux c'est encore d'observer l'équipement de son groupe de chasseur et de demander conseil.

Au final, on trimballe plusieurs couteaux (un peu parce qu'on aime ça...). Mais on peut aussi preque tout faire sur le terrain avec un opinel n°10 ou n°12 si on est habile.

+10000

Quelques conseils:
-> intègre toi à un groupe de chasseurs, regarde ce qu'ils ont et comment ils s'en servent.
-> écoute pas internet

En chasse, les tâches où on a besoin d'un couteau sont:
- tuer (pour le sanglier, j'ai vu des baïonnettes très anciennes montées au bout de manches d'outils)
- éviscérer
- dépecer (veut dire mettre en pièces, de ce que j'ai vu, c'est fait au pavillon de chasse après avoir laissé refroidir la carcasse et le mec a sorti une mallette d'outils de boucher)
- étaler les rillettes

Tu peux essayer de faire les 3 premières tâches avec le même outil... et tu vas galérer dans l'irrespect de l'animal.

Le plus important et ce pourquoi je réagis => défense absolue de manger avec le couteau qui va tremper dans de la viande potentiellement vectrice de parasites, virus et bactéries.



04 juin 2015 à 20:36:16
Réponse #20

-


Pour ton cdc, à peu près n'importe quel pliant fera l'affaire.
Par contre investi dans du matériel d'affûtage de qualité c'est cela qui fera la différence. N'importe quel couteau peu couper s'il est bien affûté.

Les opinels sont excellents: la géométrie de la lame est très fine, du coup tu as un tranchant excellent ainsi qu'une très bonne pénétration dans la matière. La différence avec un couteau "américain" type spyderco et autres est flagrante en terme de coupe. L'ergonomie est aussi bonne: pas d'angle et donc moins d'ampoules.
C'est un peu fragile, mais un pliant c'est fait pour couper.
C'est pas cher et ça s’affûte bien, avec n'importe quoi.
En fait l'opinel c'est peut être le meilleur pliant au monde. S'il était plus cher tous les geek en auraient  ;D

04 juin 2015 à 22:15:08
Réponse #21

azur


En fait l'opinel c'est peut être le meilleur pliant au monde. S'il était plus cher tous les geek en auraient  ;D
J'en étais convaincu jusqu'à découvrir le douk-douk... ben, le niveau est relevé des deux cotés, mais heureusement ils ne jouent pas tout à fait dans la même cour: là où l'opinel est appréciable pour son ergonomie et la finesse de son tranchant, le douk est appréciable pour sa solidité et sa compacité.
Mais effectivement, le tranchant d'un opinel est impressionnant: mon grand-père se rasait parfois avec, et n'avais aucune irritation!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

04 juin 2015 à 22:36:53
Réponse #22

Timumus


Merci pour tout! Reponse extremement rapide et pertinante.  :)
J'ai au final changé d'avis et vais prendre un bon vieux mora. Encor une fois merci.

04 juin 2015 à 23:08:55
Réponse #23

psydomos


Bonjour,

S'il s'aiguise facilement comme un rasoir, j'en conclus que l'acier est tendre (tu me diras c'est un inox donc par défaut, il y a plus dur), donc s'abîme rapidement non ?

C'est HS, mais je réponds vite fait.
Pas forcement, c'est plutôt lié à la qualité du traitement thermique et à la géométrie de la lame. Spyderco annonce une dureté de 57-58 HRC, ce qui est tout à fait raisonnable et l'émouture en creux rajoute de l'efficacité à la coupe/pénétration. Pour ce qui est de s'abimer, justement il n'est pas trop dur et donc le métal à tendance à plier/s'écraser légèrement plutôt que casser comme sur un couteau de type puukko généralement trempé plus dur. C'est avantageux si on risque de taper dans un os qui pourrait endommager le tranchant.

Le coup de l'inox mou ou qui s'aiguise mal si plus dur est une généralisation abusive, l'exemple du Commander en est la preuve par exemple.

Après je continu quand même à souligner qu'un fixe est beaucoup plus adapté question entretien/hygiène, même si comme le souligne musher & Ulf, le couteau du gibier ne doit pas être le même que celui du casse-croûte.

Je voudrais également ajouter un point, si on veut être vraiment rationnel, un couteau de chasse doit servir et on ne doit pas avoir peur de l'abimer ou de le perdre, donc moins il coûte cher et plus il est facile à remplacer, mieux c'est.

Après dans la réalité, le plaisir de l'objet et sa valeur dans son contexte d'emploi, c'est à dire le regard que les autres lui porte, sont souvent plus déterminant dans la majorité des choix de nombreux chasseurs qui chassent et traitent leurs gibiers sans problèmes particuliers au final!

Si malgré tout Timumus veut essayer d'être vraiment rationnel, il prendra ce qu'il a sous la main tout bêtement, c'est quand il aura passé une ou deux saisons de chasse et peut être testé ceux des copains qu'il saura quel type de couteau il à réellement besoin, là il pourra se faire plaisir, d'ici là, pour des lapins, n'importe quelle lame lisse de petites dimensions fera le taff.

Donc, sans vouloir être moraliste, le plus sage est sans doute de garder ces 80 euros cette année et de les utiliser pour se payer une partie de chasse supplémentaire et ainsi contribuer à mieux cerner les vrais besoins plutôt que d'avoir tout le matos au top qui dort à la maison parce que plus de sous pour aller à la chasse...

A+!

Edit: Grillé par Timumus pour la deuxième partie du post :), mais je poste quand même parce que je pense que c'est un bon rappel.
"Je sais que je ne sais rien" Socrate
"Le progrès est ce qu'on en fait, confier son dernier souci à des milliers d'inconnus qui n'en n'ont rien à foutre ou permettre de vrais moments de vie démultipliés.."
Patrick, o "cacique" do CEETS

06 juin 2015 à 11:39:07
Réponse #24

caillou


Je suis retombé sur un article de "la passion des couteaux" intitulé "Le couteau à tout faire existe t'il à la chasse "

ça reprend les différents types de couteaux et leurs utilisations selon le contexte...

je me permet de le mettre ici étant donné que l'article a 12 ans.

trop lourd pour le forum (scan) fichier a télécharger là :
http://dl.free.fr/bYyHbrmec

bonne lecture

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité