Nos Partenaires

Auteur Sujet: Expé bushcraft - Parc national de Sarek (Suède), la plus grande étendue sauvage d'Europe!  (Lu 6357 fois)

04 mai 2015 à 12:21:52
Lu 6357 fois

Nikolapland


Salut à tous!

Après un autre post pour trouver la destination pour ma prochaine expé de cet été, ça y est, c'est calé! Ce sera 2 bonnes semaines à travers la partie sud du Parc national de Sarek, en Laponie suédoise, connu pour être la plus grande étendue sauvage d'Europe! :D

  • Période : du 3 au 20 juillet 2015 (trajet aller / retour compris)
  • Distance : 145-150 km
  • Conditions : alimentation uniquement à partir des ressources naturelles locales (pêche, cueillette, un peu de chasse au besoin).

Pour les trajets :

ALLER:
          Vol (3 juillet) : Paris (Charles de Gaulle) >> Stockholm >> Gällivare
          Bus (4 juillet) : Gällivare (ligne 44 direction Östersund : 7h30) >> (9h17) Jokkmokk (ligne 94 : 10h15)  >> (12h15) Kvikkjokk

PARCOURS RANDO :
          Sur OPENRUNNER : http://www.openrunner.com/index.php?id=4616665 (le calcul d'altimétrie ne marche pas)
          Sur CALCULITINERAIRES : http://www.calculitineraires.fr/index.php?id=519614#map

          Altitude de départ : 320 m | Altitude d'arrivée : 298 m
          Altitude Maxi : 1518 m | Altitude Mini : 298  m
          Dénivelé total du parcours : 3752  m
          Dénivelé négatif : 1887 m
          Dénivelé positif : 1865 m

RETOUR:
          Bus (20 juillet) : Kvikkjokk (14h) >> (16h25) Jokkmokk (19h36) >> (21h48) Gällivare
          Vol (20 juillet) : Gällivare >> Stockholm >> Helsinki (Finlande)
          Ayant de la famille en Finlande, je passe une petite semaine là-bas, avant de retourner en France.

Voilà pour le trajet!  ;) Pour les horaires de bus, voir sur http://inlandsbanan.se ou sur http://www.ltnbd.se.

Niveau matos, je remettrai un post ici pour rajouter la liste de matériel précis, mais dans les grandes lignes : sac étanche V8, couteaux (Leatherman Charge et Cold Steel Bowie Blade Bushman 95BBUS), 30m de corde Dyneema + cordelettes, vêtements chauds et légers, chaussures Queshua Forclaz 600, tarp, sac de couchageYeti Boulder 450 Gold Dry avec sac de compression Sea to Summit AUCDSS Ultra-Sil, firesteel, kuksa (tasse en bois), popote, mini canne à pêche télescopique avec leurres et hameçons, filet et spray anti-moustiques, etc.

ORGANISATION DU PARCOURS:
Dans l'ensemble, je prévoie environ 10km / jour, pour garder du temps pour la recherche de nourriture, les zones difficiles à traverser (rivières, vallées, etc.) et pouvoir profiter des paysages et des temps d'installation des campements.

Je vous ferai un bilan avec photos à mon retour :)  :doubleup:

Et comme je pars en Alaska ensuite début août, je mettrai les photos et, à terme, un montage vidéo sur mon site : http://nikoxyd.free.fr, où vous pouvez déjà voir les vidéos et photos de mes précédentes sorties.  :lol:

Pour le parc de Sarek, si certains d'entre vous connaissent, n'hésitez pas à me laisser des infos ou des points d'attention particuliers! ;)  :up:
« Modifié: 04 mai 2015 à 18:16:08 par Nikolapland »
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

04 mai 2015 à 16:54:56
Réponse #1

Kilbith


"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

04 mai 2015 à 18:34:27
Réponse #2

Nikolapland


Salut Kilbith,

Merci pour ces liens ;) Pour ce qui est de Ju-belledone, c'est impressionnant en effet, parce que 1400km en 42 jours...ça fait plus de 33km par jour en moyenne!!! En été, l'avantage est que les journées sont longues, donc avec une bonne réserve de nourriture et lorsqu'on est déjà un bon marcheur, ça fait des grosses journées mais c'est jouable! ;) Bravo à lui quand même :)

Sinon, je cherche encore une carte topo au 1/25000e, mais ne trouve pas ça sur internet... quelqu'un aurait un lien ou un contact à me donner?
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

04 mai 2015 à 18:40:52
Réponse #3

Merlin-Max


Je part avec des potes par là-bas en août 2016 et j'ai toujours pas réussi à trouver de cartes non plus.  :closedeyes:

Kilbith avait posté un sujet intéressant sur le Kungsleden qui n'est pas très loin ici:
http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=10208.0
L'âme sûre ruse mal. ;)

04 mai 2015 à 22:13:47
Réponse #4

romstk


Salut!

Je vais également suivre ton post... On pourrait se croiser à l'aéroport de Stockholm! Je pars marcher sur le Padjelantaleden à la même période (chemin qui fait Kiruna-Kvikkjokk par l'ouest).
Concernant la carte, j'ai la BD10 Sareks Nationalpark au 1:100000, on est loin de ce que tu cherches mais j'ai pas trouvé moins.
"D'autre part, il y a des hommes qui s'arrangent à survivre, des individus entrainés qui échappent à la règle de l'évidence et de ce qui est prévu et qui ajustent leurs vies à toutes les règles étranges qu'elles peuvent rencontrer ou auxquelles elles sont forcées de s'assujettir."
Jack London

04 mai 2015 à 23:59:01
Réponse #5

psydomos


SALut!

pour les cartes, avez-vous pensé à contacter les département de géologie des universités locales? généralement ils ont des cartes très précises des lieux où personne ne va!
 ;)

A+!
"Je sais que je ne sais rien" Socrate
"Le progrès est ce qu'on en fait, confier son dernier souci à des milliers d'inconnus qui n'en n'ont rien à foutre ou permettre de vrais moments de vie démultipliés.."
Patrick, o "cacique" do CEETS

05 mai 2015 à 00:09:38
Réponse #6

Arnaud


Je t'ai trouvé 2 cartes au 1/25000: OpenCycleMap et OpenTopo Map, les deux disponibles sur Oruxmaps, la première est même dispo sur OpenRunner.

Si c'est pour une carte papier, y'a pas l'air d'avoir mieux que la BD10 chez Lantmateriet.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

05 mai 2015 à 17:35:37
Réponse #7

Nikolapland


Merci à tous pour vos réponses et vos liens!!! :)

Romstk, mon avion (via SAS) arrive à Stockholm-Arlanda-Terminal 5, le 3 juillet à 16h25 et je reprends le 2e vol vers Gällivare au terminal 3 à 19h15. Si tu es là-bas dans les mêmes heures, on peut se laisser nos coordonnées en MP pour se retrouver sur site.

Sinon, pour la carte, j'ai commandé la BD10 Sareks Nationalpark au 1:100000 sur Lantmateriet (merci Arnaud et Romstk).

Je me suis aussi fait ma propre carte (sans les grilles de coordonnées géographiques malheureusement), en recomposant un ensemble d'imprimés écrans suffisamment précis sur le lien suivant (fjällkartan) : http://kso.lantmateriet.se/?lang=en#. Je l'imprimerai en A2 et ça devrait me donner quelque chose de pas mal! :)

Merlin06, va sur les sites qui ont été proposés ici (et cités ci-dessus), il y a tout ce qu'il faut, même si c'est toujours très pratique niveau traductions...  ;)
Pour les cartes papier : http://eng.kartbutiken.se

Encore merci à tous en tout cas!  :doubleup:
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

06 mai 2015 à 14:11:50
Réponse #8

romstk


Merci à tous pour vos réponses et vos liens!!! :)

Romstk, mon avion (via SAS) arrive à Stockholm-Arlanda-Terminal 5, le 3 juillet à 16h25 et je reprends le 2e vol vers Gällivare au terminal 3 à 19h15. Si tu es là-bas dans les mêmes heures, on peut se laisser nos coordonnées en MP pour se retrouver sur site.

Sinon, pour la carte, j'ai commandé la BD10 Sareks Nationalpark au 1:100000 sur Lantmateriet (merci Arnaud et Romstk).


Arf, malheureusement j'arrive le 2 à Stockholm vers 22h et repars le lendemain 10h pour Kiruna (nuit de m*rde dans l'aéroport en perspective  ;#).

Concernant les cartes si tu n'as pas commandé la BD10 encore, il y a ce site http://www.aventurenordique.com/livres-cartes-pays-nordiques/cartographie.html
...ça peut être plus simple au niveau de la langue  ;D
"D'autre part, il y a des hommes qui s'arrangent à survivre, des individus entrainés qui échappent à la règle de l'évidence et de ce qui est prévu et qui ajustent leurs vies à toutes les règles étranges qu'elles peuvent rencontrer ou auxquelles elles sont forcées de s'assujettir."
Jack London

06 mai 2015 à 14:27:55
Réponse #9

lambda


"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

06 mai 2015 à 14:40:18
Réponse #10

Merlin-Max


L'âme sûre ruse mal. ;)

06 mai 2015 à 16:56:53
Réponse #11

Black timber wolf


Citer
Conditions : alimentation uniquement à partir des ressources naturelles locales (pêche, cueillette, un peu de chasse au besoin).

C'est un parc national non ? y at-il pas des restrictions sur la chasse, la pêche et la cueillette ?? les gens habituellement   traversent le parc  pour profiter de sa beauté et ne pas le détruire, ou du moins, ils font de leur mieux pour réduire leur impact au minimum.
De toute façon, il ne faut pas trop y compter  sur la chance pour trouver quoi que ce soit à manger sur place, alors il faut apporter toute la nourriture que vous aurez besoin avec vous.

« Modifié: 07 mai 2015 à 09:53:49 par Black timber wolf »


07 mai 2015 à 12:33:24
Réponse #13

Nikolapland


Encore merci à tous! :)

Merlin, merci pour le lien! Niveau réglementation:

  • les feux sont autorisés, mais uniquement à partir de petits bois mort ramassé (il ne faut pas utiliser les grosses branches ou troncs, même morts, qui représentent des abris et sources de nourriture indispensable pour la microfaune)  :)
  • pur la cueillette : le ramassage des baies et champignons est autorisé (éviter les peignes pour le ramassage, qui détruisent la structure foliaire des plantes), mais pour les autres plantes, il faut éviter, parce que beaucoup de plantes sont protégées et les formations végétales des zones nordiques sont très fragiles : certaines espèces très présentes peuvent toutefois faire l'objet de cueillettes sans porter atteinte aux plantes, à condition de ne ramasser que quelques feuilles ou pousses par pied, avec des coupes nettes pour limiter les risques d'infection (qui sont toutefois limités sous ces latitudes).  :closedeyes:
  • pour la chasse, ce n'est pas autorisé et ça ne restera donc qu'une ressource de dernier recours : lagopèdes et éventuellement lemmings si année à forte population: les populations de lemmings varient énormément d'une année à l'autre, sans que cela ne pussent vraiment être expliqué. Les "prélèvements" doivent donc être modérés en relation avec la densité de population sur l'année donnée. Toute chasse nécessite un permis de chasse et toute autre forme de chasse s'apparente alors à du braconnage (j'en ai conscience, même si, si je dois le faire, ce sera de manière raisonnée et éco-responsable).  :-\
  • Enfin, pour la pêche, je suis en train de me renseigner sur les modalités et vous tiendrai au courant : permis, techniques autorisées ou non, nombre de captures permises, etc. Je sais pour l'instant qu'un permis de pêche peut être autorisé pour autoriser la pêche dans certaines eaux (la pêche n'est pas autorisée partout).  :huh: ::)

Donc en conclusion, il est tout à fait possible, sans porter atteinte à l'équilibre écologique du parc et en respectant la réglementation, de s'alimenter dans ce type d'environnement (baies et poissons suffisent à assurer les besoins du corps sur des périodes limitées).  :doubleup:

Romstk, dommage pour le décalage. Sinon peut-être au retour (le 20 juillet pour ma part)?
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

07 mai 2015 à 15:47:29
Réponse #14

Black timber wolf


Je crois que le  ramassage des baies,champignons et du bois etc. est autorisé uniquement pour les autochtones et pas pour les visiteurs. tout comme le  réglementation en ce qui concerne les chiens dans le parc.

Je peux comprendre que tu crois savoir ce qui peut ou ne peut pas porter "Atteinte à l'équilibre écologique du parc" et Je peux même comprendre que tu considères les règlements sont la que pour les autres mais il est plus difficile de comprendre la nécessité de nuire à un environnement déjà fragilisé. Imagine si tout le monde traversent le parc avec le même état d'esprit, il ne restera plus grande chose.


 

07 mai 2015 à 17:10:57
Réponse #15

Nikolapland


Re-salut,
Pour la cueillette des baies et champignons, je suis presque certain qu'elle est autorisée pour tout le monde, mais j'ai tout de même envoyé une demande de confirmation pour être certain. Les populations locales (Samis notamment) ont des autorisations spéciales pour la pêche et chasse alimentaire et commerciale, et la gestion de la végétation (notamment la cueillette de plants avec racine et espèces protégées) est très régulée, mais pour le reste... Je vous tiendrai au courant des retours que j'aurai ;)
Voici un site qui explique peut-être un peu plus explicitement les autorisations dans le parc: https://www.sverigesnationalparker.se/en/choose-park---list/sarek-national-park/visitor-information/safety-and-rules/#.VUuAKfntlBc ;)

Ensuite, concernant la fragilité des écosystèmes nordiques, j'en ai parfaitement conscience (en tant que biologiste, hydroécologue et finlandais d'origine) : la croissance végétale notamment ou les cycles biologiques des populations au delà du cercle polaires sont 5 à 50 fois plus lents que sous nos latitudes, avec donc des capacités de régénération bien moindres. J'ai aussi conscience des effets du piétinement à répétition sur le développement végétal et la stabilité/l'érosion des sols, les cueillettes et pêches à répétition des 2000 visiteurs annuels, etc.
Tu as donc raison, pour un effet nul sur le parc et sa préservation, la seule venue sur site est préjudiciable (réchauffement, nuisances sonores, insertion dans les territoires des grands carnivores, pêche, cueillette, etc.)...
Si on met de côté le fait de ne pas y aller et de rester enfermé chez moi, ou encore d'y aller en emportant tout de l'extérieur et repartir avec, je ne peux donc que minimiser mon impact sur site (déplacement sur sentiers / roches plutôt que dans des zones d'érosion, cueillette au stricte minimum à raison de quelques baies par pied en évitant les pieds en zones fragilisées pour maintenir une capacité de régénération presque originelle, pêche uniquement pour les besoins alimentaires minimums et avec gestion adaptée des "restes" pour éviter tout développement de maladies, pas de produits chimiques ou de pollutions anthropique évidements, optimisation des feux (pas de grands feu de camps, ni d'utilisation d'hydrocarbures), discrétion...

A ce titre, à part peut-être concernant le feu qui aussi minimisé que soit son impact, reste préjudiciable, l'impact que j'aurai sur la nature environnante sera bien inférieur à celui d'un randonneur lambda (rien à voir avec "Lambda" plus haut dans les post!) qui traverserait le parc avec moins de précautions, ou encore d'un simple renne ou ours parcourant le parc naturellement...  :huh:

Je ne fais pas ça comme un citadin ayant vu "Man versus wild" à la télé, mais avec une extrême prudence vis à vis des impacts (tant négatifs que positifs) que je peux induire sur ce type de milieu.  ::) Et concernant la réglementation, si je prends 4 à 6mois pour préparer chacune de mes expé, c'est justement pour ne pas avoir à déroger aux réglementations en vigueur et assimiler autant d'informations que possible pour ne pas perturber (ou du moins au minimum) chaque milieu.

Merci malgré tout pour cette attention portée à la protection de ces milieux Black Timber Wolf et je promets de veiller à apporter à chaque fois que je le pourrais, du positif à ce milieu (en communication, ramassage des "ordures" sur mon trajet, sensibilisation des éventuels autres randonneurs) et à réduire mes impacts à ceux d'un animal sauvage en ces lieux, tant que faire se peut.  :doubleup:
« Modifié: 07 mai 2015 à 17:43:46 par Nikolapland »
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

07 mai 2015 à 17:35:50
Réponse #16

lambda


En ce qui concerne la ceuillette d'airelles, baies et champignons, il faut tenir compte du fameux "Allmansrätten" Suédois, mais dont l'esprit s'applique un peut partout là haut.

https://naturetravels.wordpress.com/2008/02/08/wild-camping-in-sweden-and-the-right-of-public-access/

Extrait:

"Can I pick mushrooms, berries and flowers in Sweden?

One of the great joys of being out in the forests of Sweden is the rich carpets of flowers and berries which cover the forest floor, and the wide variety of mushrooms available at different times of year. Looking for and gathering this forest bounty is a popular activity for Swedes and visitors alike. If you are particularly interested in this forest pastime, you may wish to take a look at our Autumn Forest Gold experience.

You are permitted to pick flowers, berries and mushrooms for private use, but must avoid protected species and should also use your discretion for other fragile species which may not yet be formally protected. There may be local restrictions in place if a particular species is vulnerable in that area. Protection for plants and animals is usually absolute – you are not permitted to disturb them in any way, even within the grounds of your house. In other cases, protected may be partial, so that certain flowers can be picked for private use, but not dug up by the roots. If a property is abandoned and there are no standing buildings, it is permitted for you to collect fruit, e.g. apples, raspberries, gooseberries, etc. from the abandoned orchard.

Live wood is also protected, and you may not chop wood from a growing tree to make a fire or otherwise cause damage to it (e.g. by carving in the bark).

As with many other aspects of the Swedish Right of Public Access, National Parks and protected areas may have their own restrictions on the collection of berries, flowers and mushrooms."

Ca reste teitné d'une grande liberté de manoeuvre tant qu'on est responsable, informé et repectueux des régulations locales.

De façon pratique et générale, quand on pense ceuillettes d'airelles, on tape classiquement là haut dans ce groupe là:

Black berries, cloud berries, lingon berries, cran berries...

Et à ma connaissance (mais à vérifier au cas par cas localement), ce ne sont par exemple pas des espèces en danger en Scandinavie et Finlande, et clairement présentes partout... Et déjà avec ces 4 grands classiques, il y a déjà de quoi se faire pêter la ventrière et sous ventrière, journalièrement, rien qu'à la ceuillette "à la main", sans peigne...

Niko va dans des endroits peu voir extrêmement peu fréquentés parce que souvent difficile d'accès et "remote", il pratique me semble t'il le "no trace", et aucun moyen mécanisés au cours de ce treks, ces conditions de trips font que justement, il y a peu de monde sur ces mêmes zones, et qu'une ceuillette dans ces conditions là ne me semblent pas mettre à bas le biotope: quelques poignées d'airelles sur une quinzaines de jours, pour un bonhomme....

Pour la pêche, il suivra tout simplement la règlementation locale en vigueur, à n'en pas douter, qui reste quand même très permissive, tant qu'on en est à l'échelle du randonneur individuel autonome, non motorisé, et avec une simple ligne, un moulinet et quelques cuillères (par ex...).

La difficulté des terrains, climats, l'isolement relatif restent (herueusement) dans ces conditions/ce contexte, des "filtres" limitant l'affluence: mais si c'était le cas (l'affluence), cela en effet changerait complètement la donne et nécessiterait d'être plus serré dans les rêglements (le Allmansrätten est en fait très strict et très bien défini, mais aussi paradoxalement très permissif tant qu'on le respecte)

Ici, le droit de tout un chacun appliqé en finlande, même esprit...

http://www.outdoors.fi/hikinginfinland/rightsandregulations

à+,
Lambda
« Modifié: 07 mai 2015 à 17:42:17 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

07 mai 2015 à 17:59:52
Réponse #17

Nikolapland


Merci pour ce complément Lambda ;)  :doubleup:

Je mettrai juste un petit bémol au niveau des baies. Les myrtilles et camarines noires sont en effet présentes en très grandes quantités dans les vallées de ces contrées (à évaluer sur site malgré tout) et particulièrement adaptées, leur permettant un développement fort.

Par contre:
  • les airelles ont une vitesse de croissance et de régénération bien plus faibles que les autres baies et j'évite donc généralement de les cueillir.
  • les plaquebière (mûres arctiques) sont des plantes fragiles ou plutôt, poussant dans des milieux très fragiles (marais/tourbières) : il faut donc se limiter dans les quantités ramassées, en laissant toujours au moins 1 ou 2 fruit par pied, et être très précautionneux dans les déplacements dans les marais, pour ne pas dégrader les touradons. ;)
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

07 mai 2015 à 18:02:12
Réponse #18

Kilbith


les plaquebière (mûres arctiques) sont des plantes fragiles ou plutôt, poussant dans des milieux très fragiles (marais) : il faut donc se limiter dans les quantités ramassées, en laissant toujours au moins 1 ou 2 fruit par pied, et être très précautionneux dans les déplacements dans les marais, pour ne pas dégrader les touradons. ;)

AMHA : les marais ne sont pas une espèce en voie de disparition dans le Sarek.  :closedeyes:

Et si tu veux t'y déplacer précautionneusement : tu vas avoir de quoi t'exercer.  ;#
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

07 mai 2015 à 18:09:04
Réponse #19

lambda


+ avec vous 2....

dans la région d'Inari, bien marécageuse aussi, les cloud berries (plaquebiere, merci, je ne savsia pas que cela s'appelait comme ça) sont bien présentes, moins abondantes que le reste mais densément distribuées quand on tombe sur des parterre entiers en zone marécageuse (y'en a pas mal sur mon bout de terrain...)

les touradons (merci ausi pour le mot correct, de par Inari, ils appellent ca les "têtes de russes" :)) sont bien commmodes, quand il n'y a vraiment pas le choix/la possibilités de faire un détour... tu as raison, c'est bien de les éviter en contornant autant que possible, mais des fois, sauter de tête russe" en "tête russe" s'avère la seule option... :/

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

07 mai 2015 à 18:35:02
Réponse #20

Nikolapland


C'est vrai que les tourbières sont très présents dans toute cette zone de Laponie...mais par contre, restent rares dans le reste du monde et ça n'empêche pas que ça reste des biotopes très fragiles, parce qu'issus de plusieurs millénaires de formation depuis les périodes glacières. Ce sont des zones qui, si elles sont détruites, ne pourront pas se régénérer avant plusieurs siècles ou millénaires, contrairement à des clairières, forêts ou autres biotopes moins boréals.

Le tout n'est donc pas de regarder ce qui est très présent dans une zone géographique donnée, mais comment l'y garder. ;) J'ai passé 10 jours dans le "bras gauche" de la Finlande en 2011, donc je vois tout à fait à quoi correspondent ces marais et les difficultés à les traverser ;)

Quand je parlais de ne pas dégrader les touradons, je ne voulais pas dire qu'il ne faut pas poser le pied dessus : une petite pression, si ce n'est pas dans une zone de passage fréquent, ne causera aucun impact et le touradon se remettra en quelques heures au plus, mais s'il est davantage piétiné et immergé, la structure racinaire risque d'être dégradée et aura alors du mal à se régénérer.  :closedeyes:

Même si c'est un peu plus lent et quitte à en chier un peu, il faut donc faire attention malgré tout comment et on pose les pieds dans ces secteurs fragiles! :)  ;)
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

09 mai 2015 à 19:08:14
Réponse #21

Nikolapland


Salut à tous!

J'ai eu un complément d'informations concernant la pêche dans le parc de Sarek:

La pêche est en effet interdite dans l'enceinte du parc (cf. carte à ce lien : www.lansstyrelsen.se/norrbotten/SiteCollectionDocuments/Sv/publikationer/djur och natur/Fiske/Jokkmokk Bilaga 2015.pdf
   >>> Toutes les rivières en trait rouge ou eaux surfaciques en hachuré rouge vertical sont interdites à la pêche ; les parties en bleu foncé ont un règlement particulier et les zones en hachuré diagonal rouge ont besoin d'un permis.  ^-^

Pour l'achat du permis, il faut aller sur le site https://www.natureit.se et prendre un permis pour la zone de Jokkmokk.  :up:

J'aurai donc possibilité de pêcher sur environ 50% de mon itinéraire et pour le reste, ça ne sera donc vraiment que très ponctuellement si je ressens des faiblesses importantes de mon organismes, en utilisant les autres sources d'alimentation.  :closedeyes:
À raison d'environ 10-12km/jour, ça me ferait donc environ 4 jours d'apports protéiniques au départ de mon trek et à peu près autant à la fin, soit une semaine sans apports protéiniques dans les conditions de respect de la réglementation. J'essayerai donc de m'y tenir autant que possible et ne pêcherai/chasserai, au besoin, que le stricte nécessaire (a priori au plus 2 poissons et/ou 1 lagopède), ce qui dans ces quantités (et pour les puristes, même si chaque visiteur du parc faisait pareil) ne portera en rien atteinte à l'équilibre des populations biologiques. :)
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

09 mai 2015 à 19:46:20
Réponse #22

Ulf


Serait il possible de boucaner le poisson en prévision du trajet où la pêche est interdite ?

10 mai 2015 à 15:46:31
Réponse #23

Nikolapland


Salut :)

C'est en effet une solution que j'ai prévue : un fumage du poisson pour le conserver. C'est une technique que j'avais déjà employée lors de mon expédition en Laponie finlandaise en 2013 et qui permet de conserver le poisson quelques jours.  :doubleup: La question est de savoir quels sont les bois de fumage disponibles sur site : en 2013, j'avais utilisé du genévrier. Bouleau (sans l'écorce), aulne, peuplier, saule, sont des espèces présentes qui pourraient être utilisées.
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

30 juin 2015 à 16:06:53
Réponse #24

oboutdumonde


Salut Niko,

ton expérience m'intéresse vraiment, l'endroit semble parfait pour une expérience hors du temps et de la civilisation.
 
J'ai hâte de lire ton retex sur ton aventure.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité