Nos Partenaires

Auteur Sujet: drone et cerf-volant  (Lu 1707 fois)

16 avril 2015 à 11:08:55
Lu 1707 fois

Troll


Bonjour,

Depuis quelques temps maintenant, il est possible de constater la montée en puissance des drones, qu'ils soient à visées civiles ou militaires, pour tous types d'actions. Néanmoins, on oublie régulièrement que l'ancêtre de la prise de vue aérienne sans pilote reste...le cerf-volant. De plus, qui n'a jamais joué avec à la plage (ou ailleurs!) étant enfant !

Le pilotage d'un drône quant à lui, n'est pas forcément aisé. Pour avoir un petit peu pratiqué, il est vrai que cela demande un certain coup de main pour savoir éviter les obstacles, aller exactement où l'on souhaite, attérir, etc.... De plus, dans bien des cas, les conditions de vol doivent être convenables (peu voire pas de vent, pas de pluie, une bonne visibilité, etC...). Enfin, l'autonomie de ce genre de volatiles mécaniques volants est bien souvent assez limitée. Je ne parle même pas du coût si l'on veut un appareil de qualité.

L'emploi de la technique du cerf-volant peut-être intéressant dans le cadre d'activités comme:
=> repérage d'une personne / relief dans le cadre d'un SAR.
=> photographie aérienne des paysages (plutôt une vision nature donc).

Y-a-t'il des pratiquants dans le forum ? Pensez-vous que cela peut avoir une utilité autre que celle du pur loisir ?

Bien à vous,

Troll

l'article lu ce jour qui m'a fait pensé à vous présenter ce sujet du cerf-volant
http://immobilier.lefigaro.fr/article/non-les-drones-n-ont-pas-tue-la-photo-aerienne-par-cerf-volant_07e9cf4c-e1e4-11e4-913a-29b7eebe77ba/

un forum en parlant : matériels, techniques, etc...
http://photocerfvolant.free.fr/phpBB2/
Semper potest proficio

16 avril 2015 à 15:53:47
Réponse #1

Aerazur


Je pratique, depuis... bien avant que ce ne soit à la mode, que çà déborde, et que le législateur en devienne parano...   ;)

Les applications sont déja multiples, mais nul doute que l'on va en inventer de nouvelles. L'avantage d'un "drone" de forme multicoptère est que tu peux, en mode FPV (First Person View, tu pilotes avec des lunettes ou un écran en visualisant ce que voit la caméra embarquée), approcher du relief loin du pilote. Ainsi voir et filmer des détails, observer, repérer. D'où incontestablement une utilité assurée en service SAR dès lors que l'on disposera de nouvelles batteries offrant plus d'autonomie. La gestion de vol assistée, le gps, permettent de "marquer" les objectifs. On peut aussi embarquer une caméra thermique, etc... et voler dans des conditions de vol parfois défavorables, y compris coté vent.

Donc oui, à mon sens, ces appareils ont le vent en poupe...

16 avril 2015 à 18:09:53
Réponse #2

Djeep


Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

17 avril 2015 à 23:46:15
Réponse #3

Galileo


J'ai teste en plus de mes UAV, ca demande pas beaucoup d'investissement et vole quand y a du vent même assez fort.

Un des usages qu'on en a fait une fois, c’était le contrôle de la qualité de l'air vers 100-150m avec recuperation d échantillons d'air et de spores pour des biologistes

Tu peux te faire ton Picavet toi même ou l'acheter dans le commerce (j'avais pris le mien chez http://www.brooxes.com/newsite/BBKK/KITS.html )

Pour le SAR ca pose pb (soit c'est de njour et tu peux pas lancer ton Kite car y a des helicos qui tournent et l'espace aerien des clos, soit c'est de nuit et voler de nuit avec un CV c'est pas donne a tout le monde) de plus faut voir le matos de detection que tu dois monter dessus soit du haut de gamme qui coute cher et qui pese trop lourd pour etre souleve soit du bas de gamme genre un FLIR ONE monte sur Iphone/Android mais qui posera probleme pour interpreter et geolocaliser les images, video.

Sinon, de  mon cote, pour la prise de vue, un Canon powershoot (perso j'ai tjrs mon vieux SX230HS - A cause du GPs intégré) avec CHDK installe dessus ( http://chdk.wikia.com/wiki/CHDK ) et le script KAP UAV (http://chdk.wikia.com/wiki/KAP_UAV_Exposure_Control_Script )

20 avril 2015 à 10:36:46
Réponse #4

Troll


Bonjour,

Dans la mesure où étant plus jeune, j'aimais le modélisme (aéronautique et naval notamment), j'avoue être assez séduit par l'idée de construire moi-même un appareil, vendu en kit ;)

Ci-dessous quelques exemples dans les polices du monde:
http://drones.blog.lemonde.fr/2015/04/20/la-police-aime-les-drones/

Bien à vous,

Troll
Semper potest proficio

20 avril 2015 à 11:57:03
Réponse #5

azur


L'emploi de la technique du cerf-volant peut-être intéressant dans le cadre d'activités comme:
=> repérage d'une personne / relief dans le cadre d'un SAR.
=> photographie aérienne des paysages (plutôt une vision nature donc).
Il faut garder à l'esprit plusieurs choses:
- la vision d'un drone s'apparente à l'observation d'une carte à travers une paille... autrement dit, c'est très focalisé et s'il y a quelque chose d'intéressant 15cm à coté du champ de vision du drone, tu ne le verras jamais
- le domaine d'évolution d'un cerf-volant est limité par la nécessité d'un ancrage au sol
- un cerf-volant est instable par nature, et la prise de photo va demander un sacré dispositif de stabilisation

Pour les deux domaines d'emploi que tu suggères, l'intérêt me semble assez limité
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

20 avril 2015 à 17:59:27
Réponse #6

musher


Il faut garder à l'esprit plusieurs choses:
- la vision d'un drone s'apparente à l'observation d'une carte à travers une paille... autrement dit, c'est très focalisé et s'il y a quelque chose d'intéressant 15cm à coté du champ de vision du drone, tu ne le verras jamais
Ca va dépendre de l'angle de vue de l'appareil que tu vas utiliser et de l'altitude de vol.

Mon voisin fait de la photo aérienne en paramoteur et il prend un hameau entier.
Et un de ses copains (il a passé le brevet ULM dans son club) est droniste professionnel. Il m'a montré des photos qu'il a pris avec son drone, ça pique.
 
Il fait aussi du diag thermique et pour me montrer, il a fait des photos thermiques. En SAR, ç'est vraiment un plus. (Il est d'ailleurs en discussion avec la Gendarmerie du coin pour les aider dans la recherche de personne).

Après, c'est pas un drone à 1000 € avec une gopro.   ;) 

20 avril 2015 à 18:10:38
Réponse #7

azur


Ca va dépendre de l'angle de vue de l'appareil que tu vas utiliser et de l'altitude de vol.

Mon voisin fait de la photo aérienne en paramoteur et il prend un hameau entier.
Et un de ses copains (il a passé le brevet ULM dans son club) est droniste professionnel. Il m'a montré des photos qu'il a pris avec son drone, ça pique.
En fait, j'évoquais surtout le fait qu'avec un drone, on ne voit qu'à travers l'optique (qui a ses qualités propres) et on n'a pas la vision panoramique et globale pour orienter son optique comme un homme embarqué peut l'avoir. En gros, il faut avoir une idée précise de ce qu'on va chercher (que ça soit un plan large ou serré)
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

20 avril 2015 à 18:25:45
Réponse #8

musher


La aussi, ça dépend du matériel et de la formation du "visionneur" (qui peut être une autre personne que le pilote.

Tu as des systèmes embarqués sur rotule qui te permettent de faire des panos.

Mais en SAR, de toute façon, il faut un plan de vol, qui en fonction de l'altitude de vol, de l'angle de l'objectif (ou de la caméra thermique) et de la capacité de balayage, couvrira une zone en effectuant plusieurs passages avec un recouvrement latéral de 5 à 10 % suivant la configuration du terrain.(Mais en avion, tu travailles pareil)

Après, interpréter une vue aérienne, ça s'apprend car ça sert à rien d'avoir une super matériel si t'es pas capable de traduire ce que tu vois. 

21 avril 2015 à 00:33:57
Réponse #9

Galileo


En fait, j'évoquais surtout le fait qu'avec un drone, on ne voit qu'à travers l'optique (qui a ses qualités propres) et on n'a pas la vision panoramique et globale pour orienter son optique comme un homme embarqué peut l'avoir. En gros, il faut avoir une idée précise de ce qu'on va chercher (que ça soit un plan large ou serré)

 En mission SAR tu as généralement une grande surface a couvrir, les auto-pilotes de drones (je parle pas des trucs grand public, bien que l'Idris+de 3DR puisse le faire) , il te suffit de délimiter ta zone, de donner l orientation de ta recherche (azimut), le type de capteur (APN, camera), altitude, % de recouvrement des images et le drone va générer automatiquement son plan de vol et prendre les images a interval regulier.
Une fois la mission terminée, tu récupère tes images et tu peux les analyser de manière automatiques pour déterminer les anomalies au sol (en général de couleur) ou si tu as une camera thermique les zones chaudes.

L'an dernier a l Outback Challenge en australie http://uavchallenge.org/ une equipe a reussi de detecter Joe le manequin de cette façon. Prise d'images de zone a 1000m d'altitude, generation de la mosaique et analyse.
Une fois qu ils ont eu sa position GPS, ils lui on largue une bouteille d eau a -3m et empoche 50K$.

Cette annee va sortir ce drone qui pourra aussi etre utiliser pour les recherches SAR


https://www.youtube.com/watch?v=JjXXCVzb5WM

https://www.youtube.com/watch?v=dr6VCLjngw4


« Modifié: 22 avril 2015 à 06:03:18 par Galileo »

21 avril 2015 à 08:14:34
Réponse #10

azur


Dans le même ordre d'idée, les pompiers de Paris sont en train d'évaluer un mini-drone résistant à la chaleur et équipé en capteurs (laser, radar?) capable de se déplacer de façon autonome dans un bâtiment clos pour en établir une carto 3D.
Une tâche relativement facile à automatiser qui permettra à l'humain d'identifier plus rapidement sur LE point important et d'y porter son attention
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité