Nos Partenaires

Auteur Sujet: la nutrition comme hygiène de vie quotidienne  (Lu 7964 fois)

10 avril 2015 à 18:53:41
Lu 7964 fois

Troll


Bonjour,

J'aimerais ouvrir ce fil afin de traiter la nutrition. En effet, je pense que ce thème fait sens dans le cadre d'une préparation latente et de longue haleine du corps pour en faire un appareil performant en toutes situations.

Si les administrateurs le jugent utile, ce sujet pourra être précisé, déplacé, ou supprimé.

De manière plus précise, je voudrais aborder ici avec vous la question des régimes, au sens diètes. Cette idée me vient suite à une conversation sur le forum dans le sujet " Vie Sauvage et Survie » Premiers secours et santé » Préparation physique et mentale » Simple and sinister, par Pavel Tsatsouline"

Dans un autre livre du même auteur, on peut y apprendre qu'il pratique une diète appelée "Warrior diet", développée par Ori Hofmekler. On pourra trouver la description (merci Lemuel ce propos) ici http://www.musculaction.com/forum/warrior-diet-t68803.html

Typiquement, il s'agit de jeûner totalement ou presque dans la journée, en ingérant l'ensemble des apports nutritionnels nécessaires en un seul repas le soir. Le lien ci-dessous explique beaucoup mieux et plus en détail.

Au départ je l'ignorais, mais au final, il s'agit peu ou prou du régime que je suis ! Qu'est-ce que je peux être ignorant au final... Comme dit mon grand père "il y aurait de quoi remplir un certain nombre de bibles avec tout ce que je ne sais pas !"

En effet, je consomme 9 fois sur 10 de l'avoine le matin avec un peu de lait. Au bureau, j'avoue ne pas être être un grand fan de la cantine (souvent "chère pour ce que c'est"). Du coup, je consomme quelques fruits et des thés / tisanes / cafés dans la journée, ainsi que l'équivalent d'un 2nd petit déjeuner (en termes de quantité) consistant en du blé / boulghour ou autre céréale. Le soir, je mange normalement : c'est-à-dire entrée plat dessert. Parmi cela, je ne m'interdis rien (viandes, poissons, féculents, légumes, etc...). La seule chose que j'impose est d'avoir des aliments bio ou de qualité, ne pas manger de choses en sauce (oui, je préfère de loin vapeur pour les nutriments et le goût), et surtout manger un petit peu de tout sans abuser de rien.

J'ai une pratique sportive quotidienne le matin à jeun, au sortir du lit. Il s'agit principalement de travail aux kettlebells, d'étirements, de shadow boxing, etc... Ensuite seulement, ma journée démarre.

Comme retour d'expérience, in fine, je peux dire que je ne suis jamais lourd ou comateux l'après-midi pour cause de digestion. Je n'ai pas particulièrement faim durant la journée et n'ai pas de coup de fatigue particulier grâce aux quelques fruits et liquides que j'absorbe.

AMHA, ce mode d'alimentation, dès l'instant où on n'abuse de rien est soutenable sur le long terme et adapté à plus ou moins tout type de vie : au bureau, je gagne du temps car je ne vais pas à la cantine par exemple. De plus, s'il ne s'agit pas du bureau, ce principe est valable pour toute activité prolongée tout au long de la journée, y compris des activités extérieures. Le soir, lorsque j'ai un petit peu plus de temps devant moi, je peux me sustenter comme bon me semble sans trop de craintes.

Pratiquez-vous un régime quelconque ? Si oui lequel ? Un petit retour / comparatif ?

Bien à vous,

Troll




Semper potest proficio

11 avril 2015 à 14:43:29
Réponse #1

Lemuel


Yo
Y a plusieurs fils sur des régimes spécifiques qui existent (paléo en particulier mais aussi vege je pense et crétois si mes souvenirs sont bons)
Perso pour cadrer avec le forum, je pense qu'une nutrition adaptée doit répondre a deux critères
1 : permettre au corps de se développer correctement, avec des apports equilibrés en lui épargnant les efforts lies a la gestion de toxines ou de merdes a éliminer ou a transformer
2 : minimiser les impacts psycho et physiologiques en cas de changement brutal de régime alimentaire voire de jeun.

Exemple d'aliment a éviter en fonction de ces deux critères : le sucre.
On pourrait par exemple, bien qu'il bénéficie d'une dérogation spéciale, également se poser la question du café. Quand on est habitué à fonctionner avec, les coups durs sans sont bien plus durs a gérer. A l'inverse quand on est habitués à fonctionner sans les coups dur avec peu de café sont plus faciles a gérer.
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

12 avril 2015 à 18:07:00
Réponse #2

DavidManise


Salut,

Perso j'en suis à faire une sorte de truc bâtard entre la warrior diet et un semi-paléo.

Le matin je bois un café au beurre.  Rien d'autre.

A midi, je bouffe un truc plus ou moins paléo...  plus ou moins au sens où je ne mange jamais de sucre ni de trucs avec du gluten (sauf les journées de fête)...  et je mange PEU de féculents.  Typiquement mon assiette c'est une énorme plâtrée de légumes, de la viande, et un peu de féculente genre riz, lentilles, chips de mais, noix diverses... 

Le soir, je suis plutôt sur du paléo strict.

Du coup ça me fait quasiment 16h par 24h sans manger.  De 20h à midi le lendemain, en gros.  Et mon corps bénéficie pleinement des avantages du truc...  ensuite deux bons repas, dont un franchement paléo, et celui de midi plus flexible. 

Ca me convient bien pour le moment. 

Si j'ai la dalle je rajoute un goûter, généralement 2-3 tranches de jambon ou des oeufs durs, avec ou sans une poignée de noix.

C'est tout.

Si j'ai rien de bon à manger, ou pas le temps, je jeûne.  Si j'ai pas faim je mange pas.  Et de temps en temps je me fais une journée où je me goinfre, histoire de pas avoir l'impression de me priver. 

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

12 avril 2015 à 18:44:51
Réponse #3

b@s


pour ma part la nutrition est un vrai problème. Bien que je connaisse et que j'essaie de suivre les préceptes d'une nutrition saine, je suis aussi hélas pour moi sensible au stress qui me fait bouffer n'importe quoi (et oui une pomme ça marche pas en fin de journée quand j'en ai marre...)
J'ai eu aussi l'occasion d'expériementer il y a 7 ans déménagement, nouvelle vie, arret complet du sport juste après avoir perdu 5 kilos pour une compet ... j'avais jamais été aussi "sec", bin ça a pas duré  :lol: Nouvelle vie, découverte d'une vie sociale qui n'était pas mon fort avant, avec son cortège d'aperos et de soirées raclettes très sympas, mais pas pour la balance ...

Au final aujourd'hui j'en suis à un poids bien trop lourd même si je me bouge beaucoup à nouveau... mais c'est clair il va falloir trouver une voie pour retrouver un poids normal.

pour en revenir à ton post initial, Troll, une nutrition "paléo mais presque" me parait être un bon choix. Par contre pour moi inconcevable pour le moment de le suivre tous les jours (d'ailleurs même Mark sisson grand gourou du paléo évoque le fait de le suivre à 80 % si c'est trop dur)

je suis convaincu que LA solution c'est d'être modéré dans les excès et de ne pas confondre faim et envie de manger. ça parait simple comme çà ...
supprimer le plus possible le sucre qui est une drogue (même zones du cerveau sollicitées que la cocaine parait-il ....)

 David, un café au beurre ?? tu veux dire un café avec un iceberg de beurre ???

12 avril 2015 à 19:22:44
Réponse #4

DIY


Au Népal, il est bu du thé au beurre de yack... Alors pourquoi pas

12 avril 2015 à 19:31:54
Réponse #5

raphael


Suppression du sucre blanc; un peu de sucre roux mais dans des gâteaux et en quantité bien plus réduite que ce que donne les recettes. Je cuisine pas mal et je pense que c'est aussi une aide pour manger mieux.

Depuis peu, essais de la crème déjeuner (vu sur RL). Ça cale bien et c'est pas lourd sur l'estomac et on peut varier les plaisirs (noix de coco rapé, chocolat, miel...)

Je suis passé aussi au mélange amandes, noix de macadamia, noix, cranberry, graines de courge... ça existe tout prêt dans les magasins Grand frais (sans sel ni sucre). Je prends ça en cours de journée pour calmer les petites faims.

Et sinon je mange de tout mais en moindre quantité (resto d'entreprise) mais je ne prends qu'un plat principal ; pas d'entrée , pas de dessert.

Le test qui tue : voir arriver les nouveaux embauchés (avec la ligne étudiant  ;#) et les regarder se gaver de tout. Deux ou trois ans après, le ventre et le double menton ont poussé comme par magie  ;D
Se connaitre et s'accepter


12 avril 2015 à 19:45:14
Réponse #6

b@s


Au Népal, il est bu du thé au beurre de yack... Alors pourquoi pas

me suis mal exprimé, c'est pas que l'idée me semble bizarre, ma grand mère faisait ça le matin ... du coup je pensais que c'était un truc de mamie  :lol:

12 avril 2015 à 20:20:10
Réponse #7

Troll


Bonjour,

Pour le café au beurre, il s'agit en effet de se faire un café normalement tel qu'on a l'habitude de le prendre, mais simplement d'y ajouter une cuiller de beurre non salé et si possible un peu d'huile de coco.

Théoriquement, la caféine apporte l'effet "coup de fouet" et énergisant et anti-oxydant qu'on lui connait. Le beurre et l'huile de coco quant à eux, apporte des acides gras, notamment des TCM dont l'absorption est ralentie par le café. On a donc un effet énergétique réparti sur une durée plus longue ainsi que l'impression de ne pas avoir faim.

Les liens ci-dessous expliqueront mieux que moi:
http://www.huffingtonpost.fr/2014/03/03/cafe-au-beurre_n_4888552.html
http://www.directmatin.fr/sante/2015-02-26/mettre-du-beurre-dans-son-cafe-ferait-maigrir-700292
http://www.ladepeche.fr/article/2014/03/04/1831901-decouvrez-etrange-tendance-coupe-faim-fait-fureur-etats-unis.html
http://www.1001cocktails.com/cocktails/5873/recette-cocktail-cafe-au-beurre-bulletproof-coffee.html

Je tiens dans ce post à souligner qu'il n'y a a priori pas de preuve scientifique quant aux vertus de cette boisson. Encore qu'il semblerait que les alpinistes tibétains fassent du thé au beurre...et que cela leur réussit depuis longtemps. Cela peut sans doute constituer une preuve empirique du bienfondé du principe.

Malgré tout, l'ensemble est vraisemblablement assez calorique.

J'imagine qu'il ne faut pas non plus manger "n'importe quoi" dans la suite de la journée (barre énergétique, chocolat, etc...).

David, peux-tu confirmer l'effet coupe-faim / anti coup de barre ? Cela ne t'a-'il pas fait prendre du poids / augmenter ton cholestérol ? Fais-tu plus d'activité sportive pour "compenser" ?

Malgré tout, je m'avoue assez séduit par le concept et la théorie !

Bien à vous,

Troll
Semper potest proficio

13 avril 2015 à 09:02:16
Réponse #8

b@s


https://www.youtube.com/watch?v=3Wm3JN9waBw

un reportage intéresseant sur manger sain à tout prix ... on voit que certains vont loin (trop ? ) dans leur logique. Bien sur un psychiatre va vous expliquer qu'ils sont malades parce qu'ils ne mangent pas assez...

heuresement pour les psys qu'ils ont réussi à nous convaincre que nous sommes tous malades, sinon ils seraient au chomage ... :lol:

sinon, j'en retiens que même dans des pays de malbouffe, certains commencent à prendre en main leur santé ... pas les plus pauvres malgré tout ...
il me semble quand même qu'on est en train de reprendre un peu de bon sens sur l'alimentation : même si les merdes industrielles existent encore, le naturel revient... au petit trot ...

13 avril 2015 à 09:58:32
Réponse #9

Troll


Bonjour,

Ci-dessous, on pourra trouver un lien vers une vidéo présentant une recette pour une salade "protéinée", normalement adaptée aux sportifs.

Peut-être la connaissiez-vous déjà. Autrement, elle peut tout à fait convenir pour une gamelle au bureau ou bien en sortie.

http://wildmight.com/anabolic-salade-vegan-w-big-prots/

Concernant le lien, il est vrai qu'il est bon de faire attention à ce que l'on mange. Néanmoins, il est aussi bon d'être mesuré en tout car l'excès n'est bon en rien. N'était-ce pas Jeanne Calment qui après tout, mangeait de tout en petite quantité ? (sauf pour le chocolat, l'ail et l'huile d'olive !)

Bien à vous,

Troll


PS: alors, certains d'entre vous ont-ils testé le café au beurre ?
Semper potest proficio

13 avril 2015 à 11:10:15
Réponse #10

Claude Ponthieu


Encore qu'il semblerait que les alpinistes tibétains fassent du thé au beurre...et que cela leur réussit depuis longtemps. Cela peut sans doute constituer une preuve empirique du bienfondé du principe.

Le thé salé au beurre rance est la boisson de base des tibétains, po cha (thé tibétain) ou cha süma (thé baratté) — il faut aimer. ;)
À l’origine, le beurre est fait avec du lait de dri ou drimo par les tibétains et nak par les sherpas (femelle du yack), pour avoir plus de production de lait ils ont fait une hybride la dzomo.
Jusqu’à une époque récente les tibétains n’avaient que très peu de choix d’aliments à leur disposition, de plus une bonne partie d’entres eux étaient des nomades.
Leur force vient pour l’essentiel de la tsampa — farine d’orge grillée.

Inconnu des tibétains jusqu’à une époque récente, aujourd'hui le sucre est entré dans leur alimentation !

Voir ce fil.
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

13 avril 2015 à 11:12:54
Réponse #11

DavidManise


Salut,

Concernant l'effet coupe-faim / anti coup de barre du café au beurre...  Je suis pas un bon point de comparaison parce que vu que je bouffe paléo depuis longtemps, le coup de barre et la faim c'est plus vraiment un souci. Mon corps a appris à puiser dans ses réserves facilement et sans m'emmerder avec des baisses de régime et autres conneries.  Ceci dit, la différence que je vois entre le café normal et le café au beurre, c'est surtout que ça semble placer mon corps sur les rails de "je crame du gras" pour la journée. 

Ca me permet de facilement démarrer avec le ventre vide, et ça donne un bon coup de fouet caféinique. 

En hiver, ça fait aussi une bonne dose de gras pour produire de la chaleur, et ça c'est appréciable...

Rajoute à ça qu ele beurre, en fait, est une source d'acides gras indispensables et de vitamines intéressantes en hiver.  L'huile de coco idem. 

Last but not least, ça soigne mes lèvres gercées au retour de stage :D

Bref, c'est sympa :)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

13 avril 2015 à 11:26:36
Réponse #12

Claude Ponthieu


Suppression du sucre blanc; un peu de sucre roux …

Pour info
Le sucre roux est soit du sucre blanc coloré avec du caramel, soit du sucre de betterave ayant subi au moins deux cycles de cuisson appelé vergeoise, soit du sucre brut issu de la canne appelé cassonade — tous sont des sucres raffinés !

Le rapadura est le sucre de canne complet non raffiné, totalement pourvu de sa mélasse, cristallisé puis déshydraté. ;)
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

13 avril 2015 à 12:09:40
Réponse #13

DavidManise


Oui et même le rapadura ça reste du sucre (saccharose, dextrose, glucose, même combat...  le fructose est légèrement moins pire, mais pas tant que ça), ça fait clignoter le cerveau et ça fout un coup de glycémie tellement élevé que le pancréas est obligé de taper du poing sur la table en envoyant un raz de marée d'insuline...  Insuline qui non seulement fait grossir mais est aussi un puissant inflammatoire, et un truc qui file le fameux "coup de pompe d'après manger".

L'insuline, c'est la kryptonite de nos sociétés, ni plus ni moins.

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

13 avril 2015 à 12:32:12
Réponse #14

Tompouss


Perso j'essaie de réduire le sucre depuis le début de l'année :

- plus de soda, sirop (de temps en temps de je craque)
- plus de sucre dans le café et le thé (là ça fait déjà 50gr de sucre en moins par jour)
- gaffe à ce que je mange entre les repas (gabarit et métabolisme de musaraigne donc je suis très soumis aux fringales avec le méchant mal de ventre qui m'empêche de faire ce que j'ai à faire si je mange pas)
- forte réduction de ma conso de pâtes (avant on en faisait très régulièrement, par flemme surtout, maintenant si j'en mange trop ça m'écoeure très vite)

Les conclusions que j'en tire pour l'instant :

- les fringales sont très très gênantes, je vais tenter de repasser sur le même mode d'alimentation qu'étant gamin (un peu à l'allemande, élevé par mes grands parents) avec un petit dej' copieux contenant de la viande (charcuterie), une collation le midi et un gros repas le soir. Peut être que ça passera mieux, j'ai surtout des fringales le matin.

- je suis plus constant niveau énergie au cours de la journée, moins de coups de barre. Par contre régulièrement encore des passages à vide mais pas seulement dûs à l'alimentation (trop d'heure de boulot, trop peu de sommeil, pas assez de temps pour glander)

- mon poids n'a pas énormément varié (je continue d'osciller entre 62 et 64kg) mais j'ai l'impression d'avoir pris du muscle et je suis plus à l'aise qu'avant sur des gros travaix physiques.

- boire du café ou du thé sans sucre me fait en boire moins, du coup je suis moins nerveux et je dors un peu mieux.


Je suis toujours à la recherche d'un coupe fringale efficace et qui aille vite à préparer et soit aisément mangeable (voire stockable) au bureau.
Sometimes you gotta remember : everyone wasn't raised like you...

13 avril 2015 à 12:38:43
Réponse #15

Merlin-Max


L'insuline, c'est la kryptonite de nos sociétés, ni plus ni moins.

David
Faudra le mettre dans la préface du Livre ça...  ;D

@Tompouss: quelques graines pour casser la fringale peut-être?
L'âme sûre ruse mal. ;)

13 avril 2015 à 13:10:00
Réponse #16

raphael


Faudra le mettre dans la préface du Livre ça...  ;D

@Tompouss: quelques graines pour casser la fringale peut-être?


Le Livr... ? j'ose pas écrire le mot en entier ça porte malheur  :'( ::) ;#

Sinon les amandes et les pommes ça marchent assez bien pour caler une fringale
Se connaitre et s'accepter


13 avril 2015 à 13:23:27
Réponse #17

Troll


Bonjour,

Pardonnez mon inculture, mais j'ai une question (sans doute toute bête et ou très bête).

Nous parlions du beurre tout à l'heure. Or, je crois me souvenir, de mes lointains cours de chimie / biologie qu'il contenait des acides gras saturés...ceux que l'on doit éviter de "trop" consommer dans la mesure où ils font monter le taux de "mauvais cholestérol" (de même que l'huile de coco et de palme notamment).

A l'inverse, d'autres matières grasses sont insaturés (amandes, olives, noix etc...)

La question que je me pose est donc : n'est-il pas plus intéressant pour la santé, dans différentes préparations (café ou autres) de mettre les huiles d'amandes, olives, etc...

Bien à vous,

Troll
Semper potest proficio

13 avril 2015 à 21:46:05
Réponse #18

Claude Ponthieu


Nous parlions du beurre tout à l'heure. Or, je crois me souvenir, de mes lointains cours de chimie / biologie qu'il contenait des acides gras saturés...ceux que l'on doit éviter de "trop" consommer dans la mesure où ils font monter le taux de "mauvais cholestérol" (de même que l'huile de coco et de palme notamment).

Les graisses saturées sont divisées en acide gras à longues chaînes et à courtes chaînes.
Les acides gras à longues chaînes (en majorité d’origine animale) ne sont pas métabolisés complètement par le corps et peuvent donc conduire à des problèmes de santé.
Par contre, les acides gras à chaînes courtes sont assimilés et se métabolisent en produisant de l’énergie.

Le ghee (beurre clarifié) contient principalement des acides gras saturés mais à chaînes courtes. ;)
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

14 avril 2015 à 08:57:37
Réponse #19

Troll


Bonjour,

Merci de cette information / précision ! J'avais en effet oublié ces histoires de chaînes courtes - longues - moyennes ! ;)

Je connaissais le beurre clarifié, notamment pour le côté "beurre sans impureté" et avec un point de fumée supérieur au beurre normal, ce qui le rend plus sain en cuisine et aussi plus commode pour certaines préparations (béarnaise par exemple). Par contre, je ne savais pas que cela modifiait aussi sa structure moléculaire en la rendant meilleure.

En consommes-tu / fabriques-tu à l'occasion ? Si oui, utilises-tu la "méthode" dans le lien ci-dessous ?

Je pense donc m'en faire une certaine quantité sous peu ! J'ai hâte de tester dans ce fameux café le matin en arrivant au bureau.

A toutes fins utiles, je place ici des liens sur le sujet:
http://www.marmiton.org/pratique/techniques-culinaires-video-cuisine_beurre-clarifie.aspx
http://fr.wikipedia.org/wiki/Beurre_clarifi%C3%A9

Bien à vous,

Troll
Semper potest proficio

14 avril 2015 à 09:37:47
Réponse #20

Tekkel


Contexte :
- Hérédité assez balaise : cholestérol, triglycérides et diabète de type 2.
- Surpoids important et de longue durée
- Vie sédentaire

2007 :
- Record de poids atteint suite à une grossesse
- Mon pancréas fait la gueule, mon diabète est déséquilibré.
- Négociation avec le docteur qui me donne 6 mois pour le rééquilibrer avant de passer à la médication.

- Changement de régime alimentaire radical "spécial pré-diabète".
- Ma voiture me lâche, me voilà piéton pour une durée indéterminée.
- Bricolage à base de tests sur moi-même pour trouver la meilleure séquence de prise alimentaire au cours de la journée. Validation par des tests sanguins tous les 3 mois puis plus espacés.

2009 :
Grosso modo
7h : thé nature
8-9h : protéines maigres, toast au beurre, légumes verts (restes de la veille)
12h : couple légumineuse-céréale complète, légumes verts, (fruits)
16h : protéine maigre ( type tranche de jambon),
19h : couple légumineuse-céréale complète, légumes verts

Evidemment, un diabète déséquilibré est un problème sérieux et doit être suivi par un professionnel. Ce qui marche pour les uns, ne marche pas pour les autres. Mon retour d'expérience est plutôt motivé par l'illustration de la façon dont l'alimentation peut influencer un pronostic de santé.

2015 :
- Retour à un certain poids de forme, qui reste un surpoids. ( -23 kg)
- Diabète équilibré depuis 2010
- Baisse radicale du cholestérol général ( mon ratio bon/mauvais reste pas top mais selon le doc c'est plus l'hérédité qui parle ici )
- Mes écarts alimentaires se retrouvent immédiatement dans mes analyses.

Retour des petites expériences :
- Baisse des laitages pour des raisons annexes : Baisse des pb de digestion que je connaissais avant.
- Variété alimentaire dont couple céréale (complète)-légumineuse : Lisse mon énergie au cours de la journée. Me permet de manger du riz blanc ( parce que c'est bon quand même ) sans que ma glycémie fasse des bonds. Ex : riz blanc-lentilles.
- Ce couple fonctionne nettement mieux quand j'ajoute des fibres.
- Chaque apport de sucre "rapide" doit être couplé avec un aliment à digestion plus lente : salade+noix, fruits déshydratés+jambon blanc
- Les fruits c'est compliqué, une pomme et ma glycémie s'affole. Trop gros, trop vite.
- Mon arme secrète spéciale fringale est...la tranche de jambon.
- J'ai des petits tupperware plein le frigo et les " 5 fruits et légumes par jour" sont largement dépassés.
- Il m'a fallu plusieurs mois pour me faire aux petits déjeuners copieux et salés mais le bénéfice est certain contre "le coup de pompe de 11h"

Aujourd'hui :
- Difficultés à continuer la perte de poids, la baisse de la portion alimentaire se trouvant sanctionnée par des coups de pompe et des maux de tête ( chez moi, symptomatique de la glycémie qui gueule ) .
- Tests pour trouver le bon équilibre entre l'augmentation de l'activité physique et la prise alimentaire pour une glycémie équilibrée ( on en revient à la tranche de jambon)
- Dans ma famille nucléaire ( parents et fratrie), tous ont un IMC moyen, un régime alimentaire souple avec des écarts...et sont médiqués (?) pour hypercholestérolémie ou diabète de type 2 ( ou les 2 ).
Sans me leurrer sur ce qui m'attend à long terme au niveau santé, je constate juste que :
Je suis la seule ayant un IMC supérieur, un régime alimentaire strict depuis 7 ans...et des analyses de jeune fille.
CQFD ?




14 avril 2015 à 09:42:22
Réponse #21

DanKB


Bonjour,

J'aimerais ouvrir ce fil afin de traiter la nutrition. En effet, je pense que ce thème fait sens dans le cadre d'une préparation latente et de longue haleine du corps pour en faire un appareil performant en toutes situations.

Si les administrateurs le jugent utile, ce sujet pourra être précisé, déplacé, ou supprimé.

De manière plus précise, je voudrais aborder ici avec vous la question des régimes, au sens diètes. Cette idée me vient suite à une conversation sur le forum dans le sujet " Vie Sauvage et Survie » Premiers secours et santé » Préparation physique et mentale » Simple and sinister, par Pavel Tsatsouline"

Dans un autre livre du même auteur, on peut y apprendre qu'il pratique une diète appelée "Warrior diet", développée par Ori Hofmekler. On pourra trouver la description (merci Lemuel ce propos) ici http://www.musculaction.com/forum/warrior-diet-t68803.html

Typiquement, il s'agit de jeûner totalement ou presque dans la journée, en ingérant l'ensemble des apports nutritionnels nécessaires en un seul repas le soir. Le lien ci-dessous explique beaucoup mieux et plus en détail.

Au départ je l'ignorais, mais au final, il s'agit peu ou prou du régime que je suis ! Qu'est-ce que je peux être ignorant au final... Comme dit mon grand père "il y aurait de quoi remplir un certain nombre de bibles avec tout ce que je ne sais pas !"

En effet, je consomme 9 fois sur 10 de l'avoine le matin avec un peu de lait. Au bureau, j'avoue ne pas être être un grand fan de la cantine (souvent "chère pour ce que c'est"). Du coup, je consomme quelques fruits et des thés / tisanes / cafés dans la journée, ainsi que l'équivalent d'un 2nd petit déjeuner (en termes de quantité) consistant en du blé / boulghour ou autre céréale. Le soir, je mange normalement : c'est-à-dire entrée plat dessert. Parmi cela, je ne m'interdis rien (viandes, poissons, féculents, légumes, etc...). La seule chose que j'impose est d'avoir des aliments bio ou de qualité, ne pas manger de choses en sauce (oui, je préfère de loin vapeur pour les nutriments et le goût), et surtout manger un petit peu de tout sans abuser de rien.

J'ai une pratique sportive quotidienne le matin à jeun, au sortir du lit. Il s'agit principalement de travail aux kettlebells, d'étirements, de shadow boxing, etc... Ensuite seulement, ma journée démarre.

Comme retour d'expérience, in fine, je peux dire que je ne suis jamais lourd ou comateux l'après-midi pour cause de digestion. Je n'ai pas particulièrement faim durant la journée et n'ai pas de coup de fatigue particulier grâce aux quelques fruits et liquides que j'absorbe.

AMHA, ce mode d'alimentation, dès l'instant où on n'abuse de rien est soutenable sur le long terme et adapté à plus ou moins tout type de vie : au bureau, je gagne du temps car je ne vais pas à la cantine par exemple. De plus, s'il ne s'agit pas du bureau, ce principe est valable pour toute activité prolongée tout au long de la journée, y compris des activités extérieures. Le soir, lorsque j'ai un petit peu plus de temps devant moi, je peux me sustenter comme bon me semble sans trop de craintes.

Pratiquez-vous un régime quelconque ? Si oui lequel ? Un petit retour / comparatif ?

Bien à vous,

Troll


Bonjour Troll,

si ton mode d'alimentation te convient...c'est le principal.
Il faut juste que tu saches qu'à partir du moment où tu prends de l'avoine le matin, tu ne peux pas réellement considérer faire un jeûne puisqu'il est cassé par l'ingestion de cet avoine.
Tu as raison de rappeler le temps que cela fait gagner... :)!
Que la force des Kettlebell soit avec toi!
Dan


14 avril 2015 à 09:49:41
Réponse #22

DanKB


Yo
Y a plusieurs fils sur des régimes spécifiques qui existent (paléo en particulier mais aussi vege je pense et crétois si mes souvenirs sont bons)
Perso pour cadrer avec le forum, je pense qu'une nutrition adaptée doit répondre a deux critères
1 : permettre au corps de se développer correctement, avec des apports equilibrés en lui épargnant les efforts lies a la gestion de toxines ou de merdes a éliminer ou a transformer
2 : minimiser les impacts psycho et physiologiques en cas de changement brutal de régime alimentaire voire de jeun.

Exemple d'aliment a éviter en fonction de ces deux critères : le sucre.
On pourrait par exemple, bien qu'il bénéficie d'une dérogation spéciale, également se poser la question du café. Quand on est habitué à fonctionner avec, les coups durs sans sont bien plus durs a gérer. A l'inverse quand on est habitués à fonctionner sans les coups dur avec peu de café sont plus faciles a gérer.

Bonjour Lemuel,
en tant qu'ancien grand (non..énorme  :D ) consommateur de café, je me suis aperçu que ce "manque" que j'allais ressentir (enfin que je croyais que j'allais ressentir) n'était pas si terrible que ça et que bon nombre de buveurs de café n'osent pas franchir le pas (supprimer le café le matin) en anticipant une sensation de manque...qui n'est pas ce qu'on en attend, en fait...
Ce qu'il faut, c'est éventuellement trouver quelque chose qui puisse le remplacer si tu as absolument besoin de boire autre chose que de l'eau le matin pour te mettre en route.
Que la force des Kettlebell soit avec toi !
Dan

14 avril 2015 à 10:18:33
Réponse #23

Claude Ponthieu


Info complémentaire

En consommes-tu / fabriques-tu à l'occasion ? Si oui, utilises-tu la "méthode" dans le lien ci-dessous ?

En France ou sur le continent indien, j’en consomme quotidiennement.
En France mon ghee est fabrication maison. ;)

Il existe bien des méthodes !
Selon l’Ayurvéda, le ghee authentique peut uniquement être obtenu en le cuisant très lentement, ce qui lui donne un arôme de noix typique et permet de le conserver plus longtemps que le beurre clarifié à l’européenne.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Préparation

Dans une casserole en inox ou cuivre, faire fondre au minimum 1 kg de beurre cru non salé, de préférence bio.
Remuer constamment à l’aide d’une cuillère en bois pour éviter que les déchets de la cuisson n’adhèrent et ne brûlent au fond de la casserole.
Au bout de 20 à 25 mn l’eau est entièrement évaporée et la température commence à s’élever assez rapidement — réduire le feu lors de cette étape.
Quand la température avoisine les 105°C (avant que le beurre commence à caraméliser), stopper la cuisson, retirer du feu et laisser reposer 5 mn — les protéines du beurre vont se déposer au fond du récipient, il est possible d’écumer en surface également lors de la cuisson.
Filtrer à chaud à l’aide d’un linge fin.

Penser à stériliser le contenant pour éviter toute contamination !

À conserver dans un lieu obscur, ainsi il peut se garder sans rancir plusieurs mois à température ambiante hors frigidaire.
« Modifié: 14 avril 2015 à 10:23:39 par Claude Ponthieu »
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

14 avril 2015 à 10:37:07
Réponse #24

Troll


Bonjour,

Excellente procédure bien claire ! Merci :) !

Tu l'utilises comme du beurre "standard" ?

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité