Nos Partenaires

Auteur Sujet: Le nouveau Mors Kochanski (2015) - Pour instructeur de survie uniquement  (Lu 4030 fois)

03 avril 2015 à 22:53:18
Lu 4030 fois

Galileo


Voila, comme chaque année , le Vieux a encore sorti un fascicule.
Ce qui le différencie des autres c'est que celui s'adresse aux instructeurs de survie.
Il se compose de 56 pages .  C'est pas un cours mais un résumé de ce que doit savoir un instructeur de survie base sur les quelques 30 années d’expérience de Mors.
Chaque point a connaitre tenant en une phrase. Il n'y a aucune illustration

Bref, il s'adresse uniquement a une certaine catégorie de personne.

Ayant eu accès au manuscrit, je vous livre la table des matières de la version que j'ai. Il y a peut être eu des modifs depuis.

GRAND SYLLABUS  INSTRUCTOR TRAINEE PROGRAM
 Survival, Wilderness Living Skills, Bushcraft

    Suggested topics of interest to those who wish to become Survival Instructors, Wilderness Living Skills Instructors and Outdoor Educators.
 Based on the life-long career of an Outdoor Educator



Table of Contents   1

Instructor Competency Outline and Checklist   3
(I.) THE TOOLS OF SURVIVAL   5
(II.) THE TOOLS OF SURVIVAL TRAINING   10
Hints to Competent Instruction   26
HINTS TO LEADER - INSTRUCTORS   26
YOU EXPLAIN AND DEMONSTRATE   28
THE STUDENT IMITATES AND PRACTICES   28
THE LEADER   28
THE HAZARDS TO GROUP MEMBERS THAT A LEADER SHOULD BE SENSITIVE TO:   28
GROUP BRAINSTORMING FOR GROUP DECISIONS   29
POINTERS WHILE ON THE MOVE AND ON WALK-ABOUTS   29
Views on the ‘Certification’ of Survival Instructors   31
(Leadership in Mountain Terrain)   34
Etiquette in the Bush   39
Safe River Crossing   41
SAFETY   42
The Keeping of a Log of Wilderness Experiences   49
Sample entry made by individual taking a ‘Short Course’:   51
Sample entry made by group leader – instructor:   51
GRAND SYLLABUS   53
INSTRUCTOR TRAINEE PROGRAM   53
Survival, Wilderness Living Skills, Bushcraft   53
« Modifié: 10 avril 2015 à 21:57:29 par Galileo »

04 avril 2015 à 10:48:05
Réponse #1

guillaume


Salut Galileo,

T'as une idée où on peut trouver son manuel ?

Merci par avance

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."


09 mai 2015 à 08:53:49
Réponse #3

François


Pour ceux qui ne sont pas allergiques à Amazon, c'est également disponible au format Kindle, comme la plupart des livres et fascicules de Mors Kochanski.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

25 juillet 2015 à 16:27:39
Réponse #4

guillaume


J'ai finis de lire ce petit manuel fort sympathique (et synthétique) à l'instar de ces autres manuels :).

Voici quelques points que j'ai noté et qui me semblent intéressant de discuter ici. En espérant ne pas m'être trop planté dans la traduction ;#.

-Pour fonctionner les tissus du corps ont besoin d'oxygène, de nutriments, de récupération (repos et sommeil), d'eau et d'une température constante de 37°C.

J'aime l'intégration du sommeil et du repos là-dedans. D'être reposé permet d'être pleine conscient ce que l'on fait, d'éviter de faire des conneries, etc. Tout est lié :).

-La mort intervient dans les 40H en moyenne, en été.

-Rester confortablement froid → surface de la peau sous 31°C.

-3 pulls en laine permet de rester plus sec que des vêtements contre la pluie lambda.


Je ne sais pas si ça vient de ma mauvaise traduction mais cela me semble bien optimiste...

-Garder ses vêtements propres pour conserver leur efficacité.

-Allumer un feu immédiatement lorsqu'on ne peut plus toucher son petit doigt avec son pouce.

-Très expérimenté en allumage de feu = allumer un feu avec les allumettes cartons (= rations US) sous la pluie et le vent.



-Les causes de la fumée : bois trop humide, trop vert, trop gros, feu trop désorganisé.


Peu de personnes pensent au feu désorganisé. Cela joue vraiment. Parfois, déplacer une fine baguette de quelques centimètre permet de réussir son feu... Ou pas.

-Une trousse de soin pour un couteau, une autre pour la hache, une autre pour la tronçonneuse.

-S'assurer que les gens dorment assez.


-Boire léger le premier jour pour mettre les reins en mode conservation.

Je suis loin, très loin d'être d'accord avec cela. Quelqu'un aurait-il des sources à ce sujet ?

-Idéal : marcher à 4 km/h pour 330 cal/h

-Courir doucement est mieux qu'une marche rapide


-Le bleu de l'ONU est la couleur la plus visible.


Serait la couleur la plus visible ?

-Prendre le temps de se poser/reposer 3 jours avant d'engager quelque chose de « hard » pour se sortir du mauvais pas (+ idéal kétose).

-Insectes = bof d'un point de vue apport énergétique.


-Mettre plus de théorie à la fin du stage.

-Se laver les mains et SOUS les ongles avant de cuisiner.

On oublie souvent sous les ongles...

-L'eau conduit 20 fois plus que l'air à la même température

-Faire un journal de bord


a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

25 juillet 2015 à 17:54:09
Réponse #5

Galileo


Pour le bleu en foret boreal ,c est la seule couleur que tu ne verra jamais soit dans la flore soit dans la faune, donc ton œil est attire de loin par tout ce qui est bleu et quand on voit cette couleur on sait que c est d'origine humaine (c'est d ailleurs pour ca qu ici tous les véhicules et bâtiments pro. ont un marquage en bleu - en general une ligne au niveau du toit et tous nos coverall - nos salopettes de travail sont aussi totalement bleus sur le terrain).




25 juillet 2015 à 18:04:06
Réponse #6

Claude Ponthieu


Voici quelques points que j'ai noté et qui me semblent intéressant de discuter ici. En espérant ne pas m'être trop planté dans la traduction ;#.

L’idée semble y être, c'est le choix des mots ou la tournure des phrases qui semblent bizarre ;)

Citer

-Les causes de la fumée : bois trop humide, trop vert, trop gros, feu trop désorganisé.


Peu de personnes pensent au feu désorganisé. Cela joue vraiment. Parfois, déplacer une fine baguette de quelques centimètre permet de réussir son feu... Ou pas.

 :up:
Il faut pas mal d’observations et d’expérimentations pour comprendre que l’espace entre 2 ou plus de morceaux de bois permet de canaliser la chaleur/flamme en laissant circuler plus ou moins l’air entre les pièces qui constituent le foyer = art de faire ou d’entretenir un feu.


Tout en gardant à l’esprit la destination de ce livre, plusieurs de ses assertions sont liés à son environnement, à sa culture, etc.
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

25 juillet 2015 à 18:29:32
Réponse #7

Luc


-3 pulls en laine permet de rester plus sec que des vêtements contre la pluie lambda.[/i]

Tu peux préciser Guillaume ? pas sur d'avoir compris. Tu portes les trois en même temps ou tu fais tourner comme les chaussons intérieurs pour des Sorel ?  C'est quoi un vêtement pluie lambda ?

Ça m'interrese, mon event avait lachée  sous grosse pluie, pareil pour une switcher.


Merci
« Modifié: 26 juillet 2015 à 05:53:49 par Luc »

25 juillet 2015 à 18:56:20
Réponse #8

jeanluc


Personnellement , je suis TRES etonné par le " apport energetique des insectes- bof" , alors que la plupart des insectes (sauterelles , grillons et autres criquets  en tous cas ) ont un apport de l'ordre 60/70%  de proteines assimilables  , à comparer à nos viandes de boucherie où çà se situe autour de 20% ( entre 17 et 21 % selon les espèces considerées si mes souvenirs sont bons
Bien sur les sauterelles en hiver sous nos latitudes.... ;#

25 juillet 2015 à 19:00:30
Réponse #9

Ulf


Personnellement , je suis TRES etonné par le " apport energetique des insectes- bof" , alors que la plupart des insectes (sauterelles , grillons et autres criquets  en tous cas ) ont un apport de l'ordre 60/70%  de proteines assimilables  , à comparer à nos viandes de boucherie où çà se situe autour de 20% ( entre 17 et 21 % selon les espèces considerées si mes souvenirs sont bons
Bien sur les sauterelles en hiver sous nos latitudes.... ;#

+ larves riches en lipides passant l'hiver dans le bois pourri (/!\ certains coléoptères sont protégés).

25 juillet 2015 à 21:47:40
Réponse #10

Claude Ponthieu


Bonjour Guillaume,

est-ce que la traduction est un mot à mot in extenso ou un résumé personnel ?


Dans quel contexte dit-il :
  • Boire léger le premier jour pour mettre les reins en mode conservation.
  • Prendre le temps de se poser/reposer 3 jours avant d'engager quelque chose de « hard » pour se sortir du mauvais pas (+ idéal kétose).
    Qu’entendre par + idéal cétose ?

Merci
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

25 juillet 2015 à 23:31:24
Réponse #11

Galileo


+ larves riches en lipides passant l'hiver dans le bois pourri (/!\ certains coléoptères sont protégés).


La phrase de Mors There are rare occasions when insects are a significant source of food ,

Perso je suis assez d accord avec car il sera plus facile de capturer un prairie dog, un ecureuil , une marmotte, un piaf  ou les plantes lichen mousse comestibles que de passer 3 heures a gratter le sol ou un tronc pour recuperer quelques insectes .

@Claude Ponthieu: Boire léger le premier jour pour mettre les reins en mode conservation.
il fait référence au livre de Claude Piantadosi The Biology of Human Survival:Life and Death in Extreme Environments qui décrit les travaux de Haldane en 1922 sur ce qui était appelé le water poisoning dans les mines anglaise au début du siecle . Boire léger environ( 20% de ce que tu boirai mets tes reins en mode conservation (stockage des urines) et ton corps passe en mode "je conserve mon eau" au maxi.

« Modifié: 25 juillet 2015 à 23:57:47 par Galileo »

25 juillet 2015 à 23:52:37
Réponse #12

Ulf


D'accord, dans ce sens, c'est compréhensible.

D'autre part, ses conseils s'appliquent avant tout aux forêts de résineux ou de feuillus (ou autre) ?

26 juillet 2015 à 00:08:11
Réponse #13

Galileo



26 juillet 2015 à 01:03:42
Réponse #14

guillaume


    Personnellement , je suis TRES etonné par le " apport energetique des insectes- bof" , alors que la plupart des insectes (sauterelles , grillons et autres criquets  en tous cas ) ont un apport de l'ordre 60/70%  de proteines assimilables  , à comparer à nos viandes de boucherie où çà se situe autour de 20% ( entre 17 et 21 % selon les espèces considerées si mes souvenirs sont bons
    Bien sur les sauterelles en hiver sous nos latitudes.... ;#

    Moi aussi cela m'étonne. Certains insectes ne demande quasiment aucun effort pour être ramassés.

    Bonjour Guillaume,

    est-ce que la traduction est un mot à mot in extenso ou un résumé personnel ?

    C'est le fruit de mes notes, issues d'une lecture plus que décousues de ce manuel. Cela vaut dire que suite à ma compréhension limitée de l'anglais, j'ai noté certaines choses sous forme de résumé.

    Citer
    • Prendre le temps de se poser/reposer 3 jours avant d'engager quelque chose de « hard » pour se sortir du mauvais pas (+ idéal kétose).
      Qu’entendre par + idéal cétose ?

    De mémoire, il en parle lorsqu'il explique qu'il vaut mieux d'abord se poser et se ressourcer lorsqu'on l'on prévoit d'entamer quelque chose de hard.

    Le "+ idéal cétose" (désolé pour la faute) est de moi je crois. En effet, trois jours en mode lent dans la nature me permet de passer sur un mode de consommation de graisses dans le corps plutôt que de sucre. Idéal pour tenir dans la durée pour un gros effort (attention, pas pour un effort violent type sprint).

    a+

    "82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

    26 juillet 2015 à 10:08:52
    Réponse #15

    Claude Ponthieu


    @guillaume et @Galileo
    merci pour vos réponses/explications. ;)

    Citer
    3 pulls en laine permet de rester plus sec que des vêtements contre la pluie lambda.
    je suppose qu’ici il s'agit de vêtements imperméables style K-way, etc.

    Citer
    L'eau conduit 20 fois plus que l'air à la même température
    La chaleur, le froid ?
    Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
    Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

    26 juillet 2015 à 22:12:45
    Réponse #16

    guillaume


    je suppose qu’ici il s'agit de vêtements imperméables style K-way, etc.

    Je pense aussi. Mais je connais des jours où rien (sauf ma paramo) arrive à me maintenir sec. Même une veste neuve en goretex de qualité n'y arrive pas. Du coup, l'histoire des pulls en laine...

    Citer
    La chaleur, le froid ?

    J'aurais tendance à dire que cela marche dans les deux sens (?).

    a+

    "82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

    27 juillet 2015 à 08:52:41
    Réponse #17

    guillaume


    Citer
    Three wool sweaters may keep you drier than normal rain gear.

    Voici la phrase concernant les trois pulls en laine.

    a+

    "82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

    27 juillet 2015 à 10:03:05
    Réponse #18

    Claude Ponthieu


    Citer
    Three wool sweaters may keep you drier than normal rain gear.

    3 pulls de laine peuvent vous garder au sec plus qu’un vêtement de pluie normal (standard) — possibilité et non une affirmation. ;)


    Citer
    Je pense aussi. Mais je connais des jours où rien (sauf ma paramo) arrive à me maintenir sec. Même une veste neuve en goretex de qualité n'y arrive pas. Du coup, l'histoire des pulls en laine...

    Sauf dans les pays chauds et dans la mesure du possible, je fuis la pluie comme la peste.
    Quelque soit ma tenue vestimentaire, j’ai la sensation d’être mouillé.
    De plus, elle a tendance à me provoquer un début d’hypothermie et de m’assombrir le moral. :(
    Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
    Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

    27 juillet 2015 à 13:29:29
    Réponse #19

    Nostoc


    3 pulls de laine peuvent vous garder au sec plus qu’un vêtement de pluie normal (standard) — possibilité et non une affirmation. ;)


    Sauf dans les pays chauds et dans la mesure du possible, je fuis la pluie comme la peste.
    Quelque soit ma tenue vestimentaire, j’ai la sensation d’être mouillé.
    De plus, elle a tendance à me provoquer un début d’hypothermie et de m’assombrir le moral. :(

    Peut-être qu'un vêtement de pluie demande plus de finesse pour être utile : le mettre quand il faut, enlever une couche en dessous quand on a chaud, enfin, l'enlever de toute façon parce qu'avec un vetement de pluie on a plus chaud, puis ajuster dès que nécessaire (ça demande de sentir quand on a chaud ou froid, bien avant que les super endurcis puissent le sentir) Dans ce cas, la laine, ça permet de tamponner plus d'écart.
    Moi j'aime bien la laine, la pluie et les vêtements de pluie. Mais je m’arrête souvent pour ouvrir, fermer, enlever, remettre des habits. Et même en tombant à l'eau, ça se mouille moins que le coton, voire pas du tout (testé)

    Est ce que tu as du coton sous la laine ? dans ce cas, tu te sens mouillé, c'est sûr.

    27 juillet 2015 à 13:50:16
    Réponse #20

    Claude Ponthieu


    Est ce que tu as du coton sous la laine ? dans ce cas, tu te sens mouillé, c'est sûr.

    Pas de coton, que de la laine même dans les pays chauds. ;)
    Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
    Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

    27 juillet 2015 à 14:39:22
    Réponse #21

    Nostoc


    Pas de coton, que de la laine même dans les pays chauds. ;)

    t'es devenu hyper sensible à l'humidité de l'air ? forcément, à force d'être toujours dans la laine t'es devenu un vrai animal sauvage ?..bon, maintenant tu dois rajouter la bourre sous la laine;)
    (je blague qu'à moitié, quand on vit dehors on fini par sentir la pluie arriver)

    Sans rire, ça m'intrigue. Ça ressemble à de l'énorme blague, mais là, sur ce fil je dois juste te croire. J'adore être sous la pluie, à cause des subtilités de lumières différentes, des odeurs, et je ne m'en suis jamais privée. J'ai déjà utilisé un kway, sous lequel je me sentais mouillée. Mais sinon, des vestes de pluie basiques, gore tex ou ciré de chantier et aucune sensation d’être mouillée même en restant toute la journée sous la pluie et même des semaines. Tu pourrais détailler ? tu es mouillé avec et sans vêtement de pluie ? que quand il pleut ?
    Et la laine, j'aime bien aussi, je suis tombée hier sur une vieille photo, en pleine canicule à bosser dans une serre avec mes chaussures de boulot et mes chaussettes en laine :)

    27 juillet 2015 à 15:54:23
    Réponse #22

    Claude Ponthieu


    t'es devenu hyper sensible à l'humidité de l'air ?
    Possible, mais dans l’humidité de la jungle ça va.


    Citer
    Sans rire, ça m'intrigue.
    La plus grande partie de ma vie a été passée sous des climats chaudes, soit humides (en zone équatoriale) soit arides (souvent chaud le jour et froid la nuit), donc la laine est plus qu’appréciable. ;)

    Pour moi, vivre dans un pays sec et chaud est plus facile que dans un pays pluvieux et froid.
    Au niveau bagage et nourriture, la différence est évidente.
    Avec la pluie et l’humidité tout devient plus complexe !

    Mes expériences, en France notamment, dans la rue ou dans la nature en 3 saisons, m’ont bien fait comprendre que mon métabolisme était loin d’être adapté à la pluie et surtout à l’humidité, mais le froid sec, c’est ok !

    Ces dernières années, je m’exerce à rester dans des zones tempérées pour affronter la pluie — pas encore prêt pour la Bretagne… ;#
    Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
    Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

     


    Keep in mind

    Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

    « [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
    avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


    Soutenez le Forum

    Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
    Discussion relative au financement du forum ici.


    Publicité