Nos Partenaires

Auteur Sujet: Entretien basique d'une tronçonneuse a moteur thermique  (Lu 16613 fois)

14 mars 2015 à 18:53:00
Lu 16613 fois

Draven


Modèle utilisé lors du tutoriel : Stihl 025 C ( le " C " signifie " confort ", pour la présence du tendeur de chaine rapide sur la machine ).
Il peux y avoir quelques différences suivant les modèles, les marques, etc... Mais cela restera basiquement la même configuration et les mêmes organes.


A la fin de la saison de coupe, ou au début de celle-ci, une révision basique de la tronçonneuse peux se faire sentir, personnellement j'attaque mon bois de chauffage demain, donc je l'ai fait ce jour, mais la tronçonneuse est utilisée quasiment quotidiennement tout au long de l'année ( bricolage, affouage, découpe du bois de chauffage, etc... ), du coup certaines actions que je vais décrire n'ont pas été effectuées sur ma machine.

On va commencer par faire du propre, je m'en suis servi ces derniers jours pour couper un vieux pommier a moitié mort au milieu de mon jardin, des arbustes cassés par la neige ainsi que des frênes qui poussaient dans un muret en pierre, donc la chaine a bien morflé du fait des pierres, du coup elle s'est désafutée très vite et a été une grosse productrice de poussière fine au lieu de beaux copeaux bien épais... Donc démontage du guide, de la chaine, du carter de chaine et du capot de filtre à air :








Je gratte le plus gros avec un tournevis plat, et le reste est soufflé consciencieusement au compresseur. Un coup de chiffon derrière et c'est propre.
Ne surtout pas enlever le filtre a air avant de souffler la machine ! Ou alors être sur d'avoir bouché correctement l'admission du carburateur !
On souffle aussi correctement le carter de lanceur, c'est par lui que se fait le refroidissement mécanique du moteur, donc tous les trous doivent être bien propres ! )
Après nettoyage, j'en profite pour regarder l'état des silent blocs ( en caoutchouc sur ma machine, parfois des ressorts ), de la présence des bouchons de silent blocs et des petits guides en plastique pour la chaine.
Ensuite on démonte le filtre à air, on éloigne la tronçonneuse et on souffle le filtre de l'intérieur vers l'extérieur en ayant pris soin de réduire le débit d'air du compresseur pour ne rien abimer.








 

Ensuite je m'attaque au guide : soufflage correct des gorges et du nez de guide, un bon coup de soufflette dans les perçages de lubrification du guide et un coup de lime plate sur les bords des gorges, a l'endroit ou le frottement de la chaine produit quelques copeaux de limailles. Attention aux mains sur les manipulations du guide et de la chaine, port de gants recommandé !
Ma machine étant doté d'un tendeur de chaine rapide, j'en profite pour démonter la partie fixé au guide, la nettoyer et la remonter sur l'autre coté du guide, de manière a le retourner pour avoir une usure régulière. Si pas de tendeur rapide, il suffit de tourner le guide au remontage.




Ensuite démontage de la bougie, j'en ai profiter pour en monter une neuve ( serrage a la main + 3/4 de tour a la clé, 1/4 de tour seulement pour une bougie déjà usagée, le joint étant déjà écraser ! ), l'ancienne a été brosser et essuyer, j'ai contrôler l'écart de l'électrode ( a l'ancienne, avec l'épaisseur de mon ongle de pouce... mais il vaut mieux le faire avec un jeu de cales et en suivant les préconisations du constructeur... ) et je l'ai ranger pour l'avoir en secours sur le terrain ( petite astuce, les boites de bougies passent sans problèmes en largeur dans les boites cartons de chaine Stihl et Oregon.. Ça permet d'avoir la chaine et la bougie au même endroit dans le sac ).




Ouverture du réservoir de carburant ensuite, pour échange de la crépine de filtration ( le petit filtre qui est au bout de la durite qui se promène dans le réservoir ). J'en ai profiter pour vider mon réservoir et le souffler correctement pour enlever tous les débris de bois, feuille, sciure qui peux s'y trouver ( même en faisant attention, quand on fait le plein en pleine forêt on en ramasse toujours ! ).
Sur la photo on voit l'ancienne crépine, ainsi que le petit crochet en fil de fer utilisé pour aller l'attraper.




Ensuite plein de mélange et contrôle a vide de la machine, démarrage sans guide/chaine/carter pour contrôler le débit de sortie d'huile et sa régularité.
J'ai ensuite remonter une chaine neuve ( toujours une chaine en très bon état pour l'affouage, une 2eme affutée dans le sac et une 3eme bien usée mais affutée qui sert a couper de la saloperie a la maison.. ) et j'ai re-contrôler le fonctionnement de la machine. Ayant longtemps travailler dans ce domaine la, je sait a l'oreille si ma machine fonctionne bien ou pas, donc pas de contrôle plus poussé pour cette fois, tout fonctionne ! Pour un néophyte, en cas de doute > direction le pro !


Et voilà ! C'est rapide, ça permet d'avoir une machine propre et sans emmerdes pour le prochain coup.

---> Ma machine va fonctionner dès demain, donc rien de plus. En revanche si c'est pour la stocker durant quelques mois après la révision, il faut veiller a re-vider le réservoir, et a la démarrer sans donner de coup de gaz jusqu'a temps qu'elle cale. Histoire d'être sur qu'il y ai le moins de carburant possible a l'intérieur !
Les constructeurs conseillent de ne pas stocker plus de 3mois du mélange, et durant ces 3 mois, il faut veiller a secouer le bidon avant chaque remplissage pour éviter la séparation essence/huile. Ce n'est pas pour pousser a la consommation, malheureusement les essences actuelles, malgré leur prix qui ne cesse d'augmenter sont de moins en moins stables dans le temps... De l'essence pure a perdu énormément de ses propriétés au bout de seulement 6mois de stockage ( dans de bonnes conditions ), et le phénomène est encore plus rapide avec du mélange.

----> Toujours utiliser de l'huile de mélange de qualité, en respectant le dosage du fabricant et en stockant le mélange et l'essence pure dans des bidons prévu exprès ! J'ai passer des centaines d'heures a nettoyer des carburateurs qui étaient " collés " par du mélange pourrie ou stocké dans des bidons de lave-glace ( bidons qui fondent avec les hydrocarbures et qui font des dépôts partout dans les carburateurs... ).


L'an prochain je changerais les ressorts d'embrayage, l'entraineur de la pompe a huile et les caoutchoucs de silent-blocs, je vérifierais aussi les différentes durites ( essence, huile, admission, dépression ). Et je ferais un contrôle ( et donc un réglage ensuite ) du carburateur. A cette occasion j'essayerais de refaire des photos et des explications. Mais il faut être un peu outillé et être sur de son coup pour régler un carburateur de tronçonneuse, le 2tps est très fin a régler, et ne pardonne aucune erreur !
« Modifié: 15 mars 2015 à 10:28:22 par Draven »
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

14 mars 2015 à 18:59:57
Réponse #1

leprevoyant


J'ajouterai seulement l'usage de l'ASPEN qui permet d'éviter des soucis de redémarrage lors du stockage de la machine.

14 mars 2015 à 19:34:14
Réponse #2

Draven


Oui, il existe des mélanges tout prêt, fait avec des procédés un peu complexes qui autorisent des stockages beaucoup plus long, et qui " normalement " évite d'encrasser les carburateurs lorsque le mélange est laissé a stagner dedans.

Quelques précisions quand même :

- Seuls deux fabricants sortent réellement du lot pour ces produits, c'est le "Motomix" de Stihl et " Aspen " de Husqvarna, les autres sont de qualités souvent moyennes...

- Pour le stockage longue durée ( 24mois minimum selon fabricant ), je valide, en revanche concernant l'encrassement et l'usure des caoutchoucs je suis plus septique, vu que j'ai trouver des carburateurs dégueulasses tournant a ces produits...  ( le test d'un commercial d'une des deux marques c'était de mettre du polystyrène dans de l'essence pure et aussi dans son produit, dans l'essence le polystyrène fondait tout de suite... Sauf que les durites présentes dans un moteur 2tps ne sont pas en polystyrène.. )

- Le prix est conséquent pour un usage très régulier, on dépasse les 22€ pour 5L de mélange... Pour quelqu'un qui utilise beaucoup de mélange sur une année, l'investissement ne vaut pas le coup.
En revanche, pour un particulier qui utilise moins de 10L  en 24mois, ça commence a valoir le coup, surtout qu'il n'y a pas a doser l'huile pour créer le mélange, etc... ( le produit existe aussi en équivalence essence pure, dans des couleurs de bidon très différentes ).

- Du fait d'une densité différente par rapport a de l'essence, ça peux parfois nécessiter de reprendre un peu les réglages ( notamment le ralentis ).

- L'odeur est particulière, des élagueurs de l'ONF qui travaillait sous un épais couvert végétal était parfois vraiment indisposés a cause de ça, mais c'était dans des conditions assez particulières ( chaleur, pas de courant d'air car beaucoup de branches au dessus, etc... ).
Car oui, l'ONF de la Meuse ne fonctionne ( jusqu'en 2010 en tout cas, ensuite j'ai déménager... ) qu'avec un des deux produits en question, pour des raisons d'écologie, etc... Je vous raconte pas le budget...
« Modifié: 15 mars 2015 à 08:42:53 par Draven »
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

14 mars 2015 à 21:21:54
Réponse #3

Loriot


Salut,
D'expérience, l'A...n encrasse particulièrement avec un dépôt gras et collant. J'utilise l'autre (Moto..x de St...) ai n'ai plus de problèmes.
Par chez moi c'est simple, au niveau pro le mélange classique est interdit. Histoire de benzène entre autre.
Et je m'en porte pas plus mal! Bien au contraire!
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

14 mars 2015 à 21:36:08
Réponse #4

Mezig


Il existe aussi des lubrifiants de chaine écolo; je crois avoir comprit que ce sont des résines en phase aqueuse.
J'avais testé ça quand j'avais mon entreprise;ça marche très bien mais il convient de très soigneusement nettoyer le réservoir d'huile avant de faire le changement, sinon, il se forme des grumeaux qui viennent boucher la pompe.
Ça et de l'essence sans aromatique ( style Carlite ) : que du bonheur. 
Les moyens sont la fin.

14 mars 2015 à 22:53:28
Réponse #5

bushiben


Merci pour ces infos fort pertinentes, je suis quasi le même protocole après chaque utilisations conséquentes de ma machine (husqvarna 445 ).
Par contre je viens d’être confronté à une panne que je n'avais encore jamais subit. La bobine qui lâche... la tronçonneuse démarrait et calait après quelques secondes, on aurait vraiment dit que le problème venait d'un manque de carburant ou d'un mauvais mélange, bref assez étrange comme comportement. Du coup changement de la dite bobine (ça coute un œil) et de la bougie par la même occasion et c'est reparti comme en quarante.
Auriez vous une idée des raisons qui peuvent provoquer ce type de pannes, la machine n'est pourtant pas très vieille, elle doit avoir environ 180 à 200 heures de fonctionnement sur trois ans.
- Ce que tu vis au sommet te change profondément et te devient indispensable...
- L'alpiniste est un homme qui conduit son corps là où, un jour, ses yeux ont regardé... - Gaston Rébuffat

- Grimpez si vous le voulez, mais n'oubliez jamais que le courage et la force ne sont rien sans prudence, et qu'un seul moment de négligence peut détruire une vie entière de bonheur. N'agissez jamais à la hâte, prenez garde au moindre pas.
Et dès le début, pensez que ce pourrait être la fin - Edward Whymper

14 mars 2015 à 22:59:34
Réponse #6

Draven


Les bobines électroniques sont parfois capricieuses, j'en ai vu claquer au bout de quelques heures, et d'autres machines n'auront jamais la panne... 
Si tu est sur que la panne vient de la, impossible d'en connaitre la raison première... Un composant mal luné dans la bobine  ;D

Par contre je confirme, c'est super chiant a trouver comme panne, car les symptômes sont pas du tout typiques ! Chez Stihl y'avais eu des aimants qui se décollaient DANS le volant moteur ( les aimants étaient pas apparents ), bah la pareil, tant que tu sais pas... Ça ressemblait bien a un décalage a l'allumage, mais rien n'était vérifiable.
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

15 mars 2015 à 07:47:22
Réponse #7

guillaume


Je sais pas si je peux citer les marques a conseiller ?

Quand on balance du signal comme ça, faut pas se priver ! ;)

15 mars 2015 à 09:54:39
Réponse #8

Mrod


Super post Draven,
C'est volontaire de ne pas nettoyer le carter d'allumage?
Je ne rajouterai qu'une seule chose, c'est la vidange du réservoir d'huile de chaîne. J'ai déjà vu des pompes bouchées par des copeaux.

Pour ceux qui n'ont pas de compresseur, allez chez le garagiste du coin il vous prêtera le sien. Sinon sur le terrain une brosse à dent et de l'essence font l'affaire.

C'est vrai que les mélanges tout prêt ça sens vraiment pas bon.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

15 mars 2015 à 10:08:01
Réponse #9

raphael


Les bobines électroniques sont parfois capricieuses, j'en ai vu claquer au bout de quelques heures, et d'autres machines n'auront jamais la panne... 
Si tu est sur que la panne vient de la, impossible d'en connaitre la raison première... Un composant mal luné dans la bobine  ;D

Par contre je confirme, c'est super chiant a trouver comme panne, car les symptômes sont pas du tout typiques ! Chez Stihl y'avais eu des aimants qui se décollaient DANS le volant moteur ( les aimants étaient pas apparents ), bah la pareil, tant que tu sais pas... Ça ressemblait bien a un décalage a l'allumage, mais rien n'était vérifiable.

Ah les défauts de jeunesse de l’électronique. Dans la fab des composants il y aura toujours une majorité de composants bons une minorité de composants très bon et une minorité de composants pas bon (courbe de Gauss)

Le déverminage consiste a éliminer les composants pas bon et faisant fonctionner les composants ou les cartes sur lesquels ils sont montés. Tout ce qui tombent en panne avant une certaine durée est éliminé.

Soit c'est le fournisseur de composants, soit le fabricant de la carte , soit le fournisseur du matériel qui utilisent la carte, soit l'utilisateur qui le fait  ;#
Se connaitre et s'accepter


15 mars 2015 à 10:13:43
Réponse #10

Mrod


J'ai oublié un truc.

Avant de retirer le filtre à air, mettez le starter, ça évitera que des merdes viennent se loger dans le carburateur.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

15 mars 2015 à 10:26:55
Réponse #11

Draven


Nop, pour le carter de lanceur c'est un oublie de ma part, je le souffle en même temps que la machine au tout début ( je souffle ma tronçonneuse après chaque journée d'affouage, donc je ne démonte pas le carter, ça n'a jamais le temps de s'incruster ). Je vais modifier mon texte initial, merci !!

Pour le volet de starter, je l'ai volontairement pas mentionné, car ils sont percés malgré tout, et n'arrête donc pas toute la m*rde. Du coup je préfère souffler avec le filtre à air en place, ou mettre un chiffon qui va boucher tout.

@raphael : les composants sont noyés dans une résine, donc indémontable, et de toute manière ils ne sont pas détaillés en tant que pièces détachées, donc...
Sur un plan purement professionnel, faut se dire que c'est des machines " pas chère " ( 2000€ maximum une machine de professionnel ), donc a 40/50€ de l'heure en MO, il faut vite trouver la panne. Si tu cherche pendant 1h, que tu met ensuite 1h a changer le composant, même si la pièce vaut 5€ tu sera perdant par rapport a un changement de bobine d'allumage qui coute 80/100€ de pièce et prend 5mn a changer.
On est loin de l'automobile ou les heures sont par dizaines parfois...

Pour dire, les temps barèmés chez Stihl ( ce qui est rembourser au concessionnaire pour un changement de pièce sous garantie ) sont calculés avec TOUS les outils officiels, sur une machine neuve et sans liquides.
Donc y'a interet a savoir faire vite et propre si vous voulez pas couler la boite... ( même en y allant vite, un changement de vilebrequin sur une grosse machine pro qui fais du résineux toute la journée, ça prend 4/5h si tu veux rendre un truc nickel, tu est remboursé de 2h maxi... )
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

15 mars 2015 à 14:21:15
Réponse #12

gibbon_sceptique


Vous semblez utiliser régulièrement l'air comprimé pour le nettoyage.
Deux anciens m'avaient mis en garde contre un usage systématique-répété, qui risquerait d'user prématurément certains matériaux à cause de l'humidité de l'air projeté dans les micro-fissures (?).

Mythe ou réalité ?
Était-ce vrai dans le passé ? Ou sur les petits compresseurs et pas sur de plus grosses installations dans les magasins-ateliers peut-être dotées de filtres, refroidisseurs etc ? Autres explications ?

[edit]
Sinon existe-t-il un espèce de barème horaire et annuel des taches à effectuer ?

Tant qu'on est dans les tronçonneuses, j'ai pas mal de questions.
Ici ou dans un autre sujet ?
Par exemple sur les éléments de choix d'une tronçonneuse, les différentes technologies et leurs intérêts-désavantages (genre le tendeur de chaine rapide, vraiment utile à part utilisations très régulière ? le frein de chaîne en poignée gain de sécurité ou plus complexe pour peu de bénéfice ? quel choix de pas à l'achat ? compensateur air ? la gestion électronique du carburant, un gain au quotidien ou un merdier à panne en plus ? conseils généraux ? etc)
C'est vraiment plus dangereux pour un particulier la tronçonneuse d'élagage ? Et pour virer les branches au sol, c'est verboten verboten ? Ou ça se fait ? (dans l'idée d'un couple de tronço).
Des modèles ou gammes ou modes de fonctionnement-accessoires à éviter ou préférer ?
« Modifié: 15 mars 2015 à 14:50:29 par gibbon_sceptique »
Empathie et bienveillance qu'y disaient.

15 mars 2015 à 16:28:09
Réponse #13

Draven


Pour le choix d'une tronçonneuse, je vais attendre l'avis d'un modo pour savoir si il faut faire un nouveau sujet ou pas, mais on peux en discuter en MP si tu veux ?

Pour les autres questions :

- J'ai JAMAIS eu de soucis avec un compresseur, néanmoins il faut au moins un régulateur de pression pour souffler sans risque un filtre à air, si trop de pression ça risque de l'abimer. Autrement jamais eu de soucis... Et c'est un outil miracle quand y'a besoin d'aller souffler tous les petits recoins d'une tronçonneuse ( c'est pas forcement nécessaire faut dire... Mais j'suis un tantinet maniaque  :lol: :lol: ). 

- Un moteur 2tps a une usure assez rapide ( en comparaison d'un 4tps ), mais tant que tout fonctionne y'a normalement pas besoin de trop y toucher. Le carburateur sera le point le plus délicat, mais la encore, tant que le mélange est de bonne qualité, normalement rien a faire en préventif pour un particulier ( hormis ce que j'ai décris + haut ).
 
Pour le reste de la machine, ça va beaucoup dépendre de l'utilisation. Personnellement je fais bougie et crépine d'essence plusieurs fois dans l'année, ( avant affouage et après affouage ), ça coute pas grand chose, et ça élimine pas mal de pannes possibles. Ensuite y'a de l'usure normale ( silent-blocs, ressorts d'embrayage, cloche et pignon d'entrainement, entraineur de pompe a huile, collier de frein, etc... ), la ça va dépendre de l'usure !

Ma maniaquerie me pousse a souffler toute la machine régulièrement, et mon passé professionnel m'a fait " avoir l'oreille " sur certains bruits anormaux qui indiquent une usure ( bruit dans l'embrayage, dans la cloche d'embrayage, etc... autant de signes que ça commence a gigoter la dedans ).
Après pour un néophyte, c'est pas évident a deviner et bien souvent on va devoir attendre la panne et/ou des symptômes énormes pour s'en rendre compte. Reste la possibilité de le faire en préventif total, mais avec le risque de changer énormément de pièces pour rien...

Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

15 mars 2015 à 17:28:31
Réponse #14

VieuxMora


Bonjour  Draven
C'est une bonne idée de lancer un nouveau sujet pour le choix d'une tronçonneuse

15 mars 2015 à 21:28:25
Réponse #15

Mrod


Moi aussi j'aime bien retirer toute la crasse de chaque petit trou  ;#

Je crois bien que dans la doc technique des tronços tu as les recommandations concernant le nettoyage et changement des pièces.
De mémoire c'est assez largement sur évalué voir exagéré, genre nettoyage du filtre à air à chaque plein.

Je peux seulement te dire ce que moi je fais comme entretien avec un usage intensif la moitié de l'année. En gros c'est: Nettoyage une fois par semaine à la soufflette. Entretien constructeur chaque année, chez Sthil. Tout les deux ans bougie, filtre à air et échappement si besoin. Un guide me fait en moyenne quatre ans. Le reste c'est presque inusable sur les machines pro. Mon élagueuse date de 2003, et j'ai jamais eu de souci avec. La grosse date de 2010, deux ans de bûcheronnage à temps plein, depuis elle ne sert que pour les très gros arbres et faire des planches, je pense changer l'embrayage et les cylindre-blocs cette année.

La tronço de mon voisin vient de rendre l'âme. une sthil 024 achetée en 1993. C'est la première grosse panne, plus de compression... Vingt deux ans à faire son bois de chauffage et quelques travaux avec. Il a jamais rien changé dessus (hormis les chaines).

Pour quelqu'un qui a un usage modéré je vous conseil de faire une révision tout les deux trois ans chez un revendeur agrée (qui a un bon mécano). Ça coûte environ 50€ et ils vérifient tous les points d'usure + gros nettoyage.

Pour répondre à une de tes questions importante.
L'utilisation d'une élagueuse est-il dangereux pour un particulier?
EXTRÊMEMENT DANGEREUX pour tout le monde
Je peux te citer une dizaine d'accident dans mon entourage, même chez des professionnels. Tu peux pas contrôler une machine à une seule main. Faudrait avoir en permanence les deux mains dessus pour être "en sécurité". Sauf que c'est tellement pratique d'avoir une main libre pour faire autre chose.
Franchement, y'a des petites tronço pro très légère qui font très bien le boulot et c'est vachement plus sécuritaire. Un accident de tronço ça fini rarement bien.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

16 mars 2015 à 19:58:07
Réponse #16

gibbon_sceptique


La doc technique d'une tronço qui doit être au moins aussi vieille que moi ?
Je sais pas si elle a servit à démarrer un brûlis, essuyer un pinceau ou emballer des légumes mais c'est pas vraiment à portée de main. Mais en cherchant sur le site du constructeur hier j'ai trouvé un doc qui répertorie les conseils d'entretien courant.
Sinon clairement elle passe de temps en temps chez le revendeur pour un entretien plus poussé et surtout une vérif.

Tu scies en longueur à la tronço ? On est complètement hors sujet, peut-être ailleurs ? A "main levée" ? Avec un guide type gruminette, logosol ? Je serais curieux d'en savoir plus.

Pour répondre à une de tes questions importante.
L'utilisation d'une élagueuse est-il dangereux pour un particulier?
EXTRÊMEMENT DANGEREUX pour tout le monde
Je peux te citer une dizaine d'accident dans mon entourage, même chez des professionnels. Tu peux pas contrôler une machine à une seule main. Faudrait avoir en permanence les deux mains dessus pour être "en sécurité". Sauf que c'est tellement pratique d'avoir une main libre pour faire autre chose.
Franchement, y'a des petites tronço pro très légère qui font très bien le boulot et c'est vachement plus sécuritaire. Un accident de tronço ça fini rarement bien.
Je suis 100% d'accord, perso je m'en sert trop peu et au contraire suis trop flippé pour ne pas utiliser les deux mains, sauf exception rarissime.
Après ma question c'est plutôt : étant donné que les modèles élagage sont plus compacts (jamais testé), est-ce que dans le cadre d'une utilisation à deux mains c'est vraiment plus dangereux qu'un modèle "classique" ? Et donc l'intérêt de privilégier un modèle élagage plutôt qu'une petite classique histoire d'avoir un peu plus de polyvalence (tailles des fruitiers, des branches arrachées en l'air : le tout très ponctuel et encore plus à une main, et le reste du temps en utilisation à deux mains comme petite tronço classique).
Ou même à deux mains c'est nettement plus dangereux et mieux vaut éviter pour le particulier occasionnel ?
Mais encore une fois on est hs... A transférer dans le futur sujet que nous aura créé Draven ! :)
Empathie et bienveillance qu'y disaient.

16 mars 2015 à 20:12:51
Réponse #17

Mrod


HS
A la gruminette, j'ouvrirai un sujet là dessus, y'en a pas sur le forum.
HS off
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

10 juillet 2019 à 12:04:37
Réponse #18

Karto


Tiens j'ai vu que ce sujet était lu quotidiennement en ce moment... J'en profite pour y ajouter un petit lien.

La chaîne Youtube "Steve's Small Engine Saloon", et en particulier sa liste de vidéos sur les tronçonneuses : https://www.youtube.com/playlist?list=PLhORnVQxJe0UHu7rAiYi2NDYIZnghoa25

Le mec explique et argumente précisément, appuyé sur pas mal d'expérience, des choses simples de l'entretien courant (où tu CROYAIS que tu savais correctement tendre la chaîne), des astuces pratiques pour le dépannage de terrain (ravoir un moteur noyé sans utiliser d'outils), et des situations un peu plus rares (le carburateur est mal réglé ? t'as confondu le réservoir d'huile et celui d'essence ?).

Instructif, sympa et efficace.

Edité : je vois qu'il y a même une vidéo sur comment ouvrir une bière en utilisant une tronçonneuse. C'est dire si c'est complet et proche des vrais besoins.
« Modifié: 10 juillet 2019 à 15:37:43 par Karto »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité