Nos Partenaires

Auteur Sujet: INFLUENCE DE LA LUNE...  (Lu 4977 fois)

27 février 2015 à 20:03:51
Réponse #25

DEPLANQUE JOEL


Sacré Newton... MDR !

De toute façon, en situation de chasse, de survie ou équivalente, la métaphysique...

Ca me rappelle je ne sais quel film où en guise d'oraison funèbre le tireur dit au désormais cadavre : "Quand on tire on ne raconte pas sa vie".

Donc, en période de pleine lune les animaux ont un comportement différent et leur venaison ramollit plus vite. La question est WARUM ? ::)

27 février 2015 à 21:10:32
Réponse #26

AC


Donc, en période de pleine lune les animaux ont un comportement différent et leur venaison ramollit plus vite. La question est WARUM ? ::)

Je suis un peu vexé que personne n'ait commenté mon hypothèse impliquant le glycogène et l'acide lactique dans le gibier qui dormirait moins à la pleine lune.

Un doc de la FAO qui va dans le même sens (mais à propos du bétail): http://www.fao.org/docrep/003/x6909e/x6909e04.htm#b5-Spoilage%20of%20meat
Citer
It is also important for animals to be well rested during the 24-hour period before slaughter. This is in order to allow for muscle glycogen to be replaced by the body as much as possible [...]. It is important that the glycogen levels in the muscles of the slaughtered carcass are as high as possible, to develop the maximum level of lactic acid in the meat. This acid gives meat an ideal pH level, measured after 24 hours after slaughter, of 6.2 or lower. [...]
Lactic acid in the muscle has the effect of retarding the growth of bacteria that have contaminated the carcass during slaughter and dressing. These bacteria cause spoilage of the meat during storage, particularly in warmer environments, and the meat develops off-smells, colour changes, rancidity and slime.

Pour confirmer il suffirait de mesurer l'évolution du pH des venaisons pendant les premières 24h, et de regarder si c'est corrélé d'une part avec la qualité perçue de la conservation, et d'autre part avec la phase de la lune.

01 mars 2015 à 01:19:56
Réponse #27

DEPLANQUE JOEL


Réponse très intéressante et qui a le grand mérite de fournir une piste d'exploration. En poussant un peu la réflexion (vraiment un tout petit peu), l'animal-proie serait-il soumis à davantage ou moins de stress par pleine lune (?). Ce stress entrainerait une plus grande fatigue (?). Bizarre, car j'ai constaté qu'en période de pleine lune, les mammifères sont moins méfiants. Je penche donc pour l'hypothèse stress réduit.
Sans doute lié au fait qu'en période de pleine lune, un animal surpris fuira beaucoup moins loin ?

01 mars 2015 à 09:41:09
Réponse #28

raphael


Réponse très intéressante et qui a le grand mérite de fournir une piste d'exploration. En poussant un peu la réflexion (vraiment un tout petit peu), l'animal-proie serait-il soumis à davantage ou moins de stress par pleine lune (?). Ce stress entrainerait une plus grande fatigue (?). Bizarre, car j'ai constaté qu'en période de pleine lune, les mammifères sont moins méfiants. Je penche donc pour l'hypothèse stress réduit.
Sans doute lié au fait qu'en période de pleine lune, un animal surpris fuira beaucoup moins loin ?

Jour de pleine lune seule ou en plus quelques jours avant et après ? c'est juste pour lier cela a l'éclairement qui ne doit pas varier beaucoup entre j-1 et j+1
Se connaitre et s'accepter


02 mars 2015 à 23:09:48
Réponse #29

DEPLANQUE JOEL


Semble se vérifier avec une certaine intensité de j-3 à j+3...

"Sans garantie du gouvernement"...

Mes observations ont été faites sans choix précis et préalable des dates de capture. Non, le tueur de la pleine lune, ce n'est pas (toujours) moi !

31 octobre 2016 à 17:01:17
Réponse #30

zangetsu74


Déterrage de post du diable-vauvert, pour partager un rapport intéressant d'un stagiaire au CORTECS sur le sujet "pleine lune et violence"
Extrait de l'intro :
Citer
Cette étude a deux objectifs. Le premier s’attache à répertorier de façon détaillée les différentes
difficultés, les nombreux biais auxquels toute personne voulant répondre à la question des liens
entre violence et Pleine Lune doit faire face ; le deuxième sera de réduire ces biais au maximum pour
proposer une étude statistique de la corrélation entre violence et Pleine Lune.
Et voici  le lien vers le pdf
La différence entre la théorie et la pratique ?
En théorie il n'y en a pas, mais en pratique il y en a une.

01 novembre 2016 à 00:26:54
Réponse #31

cikawasay


Quand j'étais mome en Polynésie, il y avait un astronome Maurice  Graindorge, qui avait publié un calendrier maori de la pêche (ou plutot des activités des poissons qui sont pêchés), je me souviens de l'extrême complexité du truc du fait de la somme de connaissance énorme des maoris sur le milieu marin, et les phases de la lune en étaient bien le facteur central...Sinon, un aborigène (j'habite à Taiwan) m'expliquait comment les chouettes ne sortent pas s'il n'y a pas de lune (trop sombre, elles ont besoin d'un minimum de lumière pour voler) ou en pleine lune (trop lumineux, elles deviennent repérables par leurs proie), mais chassent activement le reste du temps..

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité