Nos Partenaires

Auteur Sujet: INFLUENCE DE LA LUNE...  (Lu 5088 fois)

24 février 2015 à 00:57:51
Lu 5088 fois

DEPLANQUE JOEL


Au risque de paraître pour un passéiste, un vieux péquenot et autres noms de modernes oiseaux, j'aimerais attirer l'attention des membres de ce site sur une observation que j'ai faite à maintes reprises.
A savoir l'influence de la lune sur la conservation des venaisons...
Je dois avouer ne pas en parler dans mon manuel (http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,63023.0.html) car étant dans la plus totale incapacité d'y apporter une réponse.
Bref... Chasseur assidu, j'ai récolté des quantités énormes de gibier, l'essentiel en forêt amazonienne. Or j'ai constaté qu'en période de pleine de pleine lune, les venaisons deviennent bien plus rapidement "mollassonnes" qu'en d'autres quartiers. Il va de soi que la durée de conservation notamment en région tropicale s'en trouvera considérablement réduite.
Je préciserai que ce phénomène se manifeste même en immergeant le gibier dans l'eau plus fraiche d'une crique.
Ces remarques valent aussi pour les chairs de poissons.
Je me demande de quelle nature peut bien être l'indéniable influence de l'astre lunaire sur la chair des animaux, sachant dés le départ que la même lune modifie les comportements de ceux-ci. Comportements diurnes et nocturnes que j'ai notés pendant de longues années.
La lune, quelle que soit le quartier ne joue pas sur les températures. Donc, et comme ils disaient dans l'excellent film "LES TONTONS FLINGUEURS" "y'a autre chose...".
Merci d'éclairer une lanterne bien terne sur le sujet.

24 février 2015 à 10:12:40
Réponse #1

Arnaud


Juste une hypothèse: en période de pleine lune, il y a plus de... lumière, la lumière dégrade les denrées alimentaires mais elle permet aussi l'activité de certains organismes partie prenante dans la décomposition.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

24 février 2015 à 10:48:09
Réponse #2

Claude Ponthieu


Peut-on envisager un parallèle avec la coupe du bois (élément vivant) ?
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

24 février 2015 à 13:06:33
Réponse #3

Arnaud


On prend en compte le cycle de la Lune dans bon nombres d'activités... y compris dans la sylviculture pour la coupe du bois (lune descendante pour les feuillus - la sève favorisant les parasites, montante pour les résineux - la sève protégeant le bois) mais je ne suis pas sûr de voir à quel "parallèle" tu penses avec le sujet de la conservation de la venaison.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

24 février 2015 à 13:38:20
Réponse #4

Loriot


La lune influence bien sur le sommeil des humains et la croissance des plantes.
Il faut que je retrouve les références scientifique mais il a été démontré que la lune avait un effet sur le sommeil des patients d'une clinique universitaire (bâloise je croit et ces mesures ont été validées ailleurs par la suite, je tente de trouver les références)
Donc si le sommeil se trouve impacter, certaines hormones sont certainement en cause... Il se pourrait donc que la viande des animaux soit plus ou moins sensible a la dégradation selon le taux de certaine hormones. Attention, ce n'est qu'une extrapolation...
A+
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

24 février 2015 à 14:28:28
Réponse #5

raphael


On prend en compte le cycle de la Lune dans bon nombres d'activités... y compris dans la sylviculture pour la coupe du bois (lune descendante pour les feuillus - la sève favorisant les parasites, montante pour les résineux - la sève protégeant le bois) mais je ne suis pas sûr de voir à quel "parallèle" tu penses avec le sujet de la conservation de la venaison.

Faudra que l'on m'explique comment la lune peut contrecarrer les forces de capillarité sur quelques litres de sève.

Sinon l'eau d'un puits monte t elle ou descend t elle en fonction des phases de la lune ?  :closedeyes:

D'ailleurs si on fait, admettons, le parallèle avec l'influence de la lune sur l'océan (marées), il y a donc deux montées et de deux descentes de sève par jour que ce soit lune montante ou descendante. Faut bien viser l'horaire pour la coupe du dit arbre
Se connaitre et s'accepter


24 février 2015 à 14:43:30
Réponse #6

Arnaud


Si quand la lune s'élève dans le ciel, la sève monte des racines vers les feuilles, et vice versa... ça n'a à mon avis rien à voir avec la gravité impliquée dans les marées.

Je t'avouerai que je n'en connais pas la raison mais je te garantie que tout bon jardinier/bûcheron en tient compte même si pour le bois il y a d'autre considération plus importante relatives au repos végétatif et au séchage.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

24 février 2015 à 15:31:29
Réponse #7

zangetsu74


Petite précision au passage, afin d'être sûr qu'on parle tous de la même chose : ce n'est pas la phase de la lune qui fait les marées hautes et basses, mais la position de celle-ci autour de la terre, sinon on aurait des cycles de marées qui durent 28 jours et des brouettes et non 12h et des brindilles ;)
En ce qui concerne les phases de lune, je n'ai pas plus d'éléments que vous, et comme vous j'ai beaucoup entendu parler (sagesse populaire ancestrale ? ou mythe ? ) de l'influence de la phase de la lune sur différents éléments : coupe du bois, mais aussi des cheveux ou des ongles (ils repousseraient plus ou moins vite en fonction de la phase de lune à laquelle on les a coupés), qualité du sommeil, etc etc.
Maintenant, aucune ressource/explication scientifique à vous proposer. Je ne savais pas qu'il y avait eu des études là-dessus (enfin sur le sommeil en tout cas), et je ne me suis jamais amusé à faire attention à la phase de la lune quand je me coupais les ongles ;)
Loriot, je suis très intéressé si tu retrouves plus d'infos sur cette étude à Bâle, au cas où ! Je vais chercher de mon côté, mais si tu as des pistes, je suis preneur
La différence entre la théorie et la pratique ?
En théorie il n'y en a pas, mais en pratique il y en a une.

24 février 2015 à 15:46:02
Réponse #8

raphael


Concernant le nombre de naissances, une étude a montré qu il n'y avait pas plus de naissances les jours de pleine lune.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_de_la_Lune_sur_les_naissances
Se connaitre et s'accepter


24 février 2015 à 16:02:58
Réponse #9

Brice


La lune influence bien sur le sommeil des humains et la croissance des plantes.
Il faut que je retrouve les références scientifique mais il a été démontré que la lune avait un effet sur le sommeil des patients d'une clinique universitaire (bâloise je croit et ces mesures ont été validées ailleurs par la suite, je tente de trouver les références)
Donc si le sommeil se trouve impacter, certaines hormones sont certainement en cause... Il se pourrait donc que la viande des animaux soit plus ou moins sensible a la dégradation selon le taux de certaine hormones. Attention, ce n'est qu'une extrapolation...
A+

Oui c'est la "fameuse" étude de l'université de Bâle publiée dans la revue "Current Biology" qui a trouvé ça un peu par hazard. Ce qui à fait un peu de bruit dans la presse. Qui termine comme toujours par "résultats à confirmer".  Mais les résultats ont justement été infirmés par la suite. Mais ça, on en pas parlé dans la presse ;-) (voir "Lunar cycle effects on sleep and the file drawer problem" ). Ce qui va dans le sens des autres études il me semble : aucune influence.





I vo mé savé k'davé

24 février 2015 à 19:15:24
Réponse #10

jeanluc


Ben moi , j'en subis l'influence sur mon sommeil ,et je ne suis pas le seul! pas toutes les pleines lunes , certes, mais bien souvent , pleine lune = sommeil perturbé , l'impression parfois de n'avoir pas fermé l'oeil (en realité des phases de sommeil entrecoupées d'eveils , mais sans impression de replonger dans le sommeil entre -deux )
D'autre part la recrudescence des  suicides et actes de violence sur ces mêmes periodes ne semble pas un mythe des statistiques....
J'ajouterai au tableau les manifestations de vers chez les enfants ....mais celà semble bien ignoré aujourd'hui , les vers , et pourtant....
« Modifié: 24 février 2015 à 19:43:39 par jeanluc »


25 février 2015 à 01:58:53
Réponse #12

DEPLANQUE JOEL


Wow ! Que de réponses !

Moi qui suis forestier de profession, je rejoins l'analyse d'Arnaud sur la coupe des bois. J'ai vécu 13 ans à 66210 Mont-Louis et comptais pas mal d'amis au CNEC 5Centre National d'Entrainement Commando). La citadelle abritant le CNEC a été construite par Vauban. A cette époque on avait une autre notion de la productivité et les arbres destinés aux charpentes ont été coupés de "lune". Dans les années 1980 les dites charpentes ont été changées et un ami menuisier s'est empressé de récupérer toutes vieilles poutres. En-dehors d'un petit centimètre plus ou moins abimé par les ans, l'intérieur était un bois de toute première qualité, rosé et qui a fini en superbes meubles.
N'importe quel jardinier sait bien que la lune à laquelle sont plantées les pommes de terre à une grande influence sur la profondeur à laquelle les tubercules croitront.
Pour revenir aux arbres, effectuer une ou deux anhélations circulaires sur un tronc en période de pleine lune le fera se vider rapidement de sa sève. On attendra plusieurs lunes et on viendra le couper en pleine lune. Vidé de ses sucs, le bois hygroscopique par nature sera moins sensibles aux variations des taux extérieurs d'humidité. Cette technique est pratiquée avec succès en Guyane sur des bois de couleur notamment (moutouchi, satiné rubané, leth moucheté, bois serpent, etc.).

Sur la faune maintenant... Les nombreuses observations que j'ai notées suite à une pratique assidue de la chasse en forêt amazonienne mettent en évidence de façon indiscutable des modifications sensibles des comportement animaux. Ces observations m'ont conduit à découvrir une règle augmentant dans de très larges proportions les chances de rencontre avec les animaux. Je me suis juré de ne pas la révéler et respecterai cet engagement. Cette "loi" fonctionne sous toutes les latitudes où j'ai trainé mes vieilles godasses.

L'influence sur la conservation de la viande... On peut imaginer que cette hormone modificatrice du comportement influe également sur la durée de conservation des venaisons. J'invite ceux d'entre vous à vérifier lors d'une capture.

Ce post a au moins le mérite de nous rappeler que nous sommes aussi (ou pouvons être) sous influence de l'astre lunaire. Pourquoi ? Comment ? Dans quelles proportions ?

25 février 2015 à 09:03:48
Réponse #13

AC


La différence de luminosité la nuit est considérable entre la pleine lune et la nouvelle lune. Je ne vois donc aucune raison de m'émerveiller que cela ait une influence sur la vie des hommes, de la faune et pourquoi pas aussi de la flore.

Il semble que le bétail stressé avant abattage se conserve moins bien car il contient moins de réserves de glycogène susceptible de se transformer en acide lactique (conservateur). Idem pour du gibier qui dort peu à cause de la pleine lune, non ? Il doit suffire d'acidifier la viande artificiellement pour résoudre le problème.
STRUCTURE ET TENDRETÉ DE LA VIANDE (page 2)

On pense aussi que les écrans multimédia affectent le sommeil des ados parce que leur lueur bleutée constitue un stimulus semblable à la lumière du jour pour l'horloge biologique.
Blue blocker glasses as a countermeasure for alerting effects of evening light-emitting diode screen exposure in male teenagers

L'effet persisterait même sans exposition à la lumière lunaire. Nous aurions donc un cycle biologique avec une période de 29,5 jours qui se synchronise avec la lune lorsqu'elle est visible. C'est intéressant mais pas surprenant (probablement un avantage évolutif).
Evidence that the Lunar Cycle Influences Human Sleep
EDIT La réfutation mentionnée par Brice: Lunar cycle effects on sleep and the file drawer problem

Quant aux hypothèses qui attribuent ces effets à la gravitation ou à des phénomènes surnaturels, il suffirait de mener des expériences un peu plus extrêmes pour les réfuter (vraisemblablement). Par exemple, envoyer des volontaires cultiver des patates et chasser des lièvres au fond d'une grotte sous éclairage artificiel pendant quelques années (ou suffisamment longtemps pour que les horloges biologiques se désynchronisent du cycle lunaire réel).
« Modifié: 25 février 2015 à 09:25:45 par AC »

25 février 2015 à 10:12:24
Réponse #14

Spinup


Les effets de la lune, c'est une croyance extremement sensible aux biais de confirmation et d'association.

Par exemple, pour le sommeil: Si on a remarqué que c'etait la pleine lune et qu'on dort mal, on se souvient de cette association.
Si c'etait une quelconque autre phase et qu'on y a pas fait attention, on va juste se dire qu'on a mal dormi pour je ne sais quelle autre raison.
Sans compter qu'il y a en plus un effet reel possible (a cause de la lumiere) et un effet placebo (je dors mal parceque je sais que c'est la pleine Lune).

Autre exemple:
Si on plante des legumes a la pleine Lune et que ca pousse bien, on va s'en souvenir.
Si on plante des legumes a la pleine Lune et que ca pousse mal, on probablement trouver une autre cause (mauvaise terre, mauvaise semence, etc..) et oublier l'histoire de la Lune.


A cette époque on avait une autre notion de la productivité et les arbres destinés aux charpentes ont été coupés de "lune". Dans les années 1980 les dites charpentes ont été changées et un ami menuisier s'est empressé de récupérer toutes vieilles poutres. En-dehors d'un petit centimètre plus ou moins abimé par les ans, l'intérieur était un bois de toute première qualité, rosé et qui a fini en superbes meubles.
Ca c'est un autre bel exemple de biais de confirmation a posteriori.

Pour revenir aux arbres, effectuer une ou deux anhélations circulaires sur un tronc en période de pleine lune le fera se vider rapidement de sa sève. On attendra plusieurs lunes et on viendra le couper en pleine lune. Vidé de ses sucs, le bois hygroscopique par nature sera moins sensibles aux variations des taux extérieurs d'humidité. Cette technique est pratiquée avec succès en Guyane sur des bois de couleur notamment (moutouchi, satiné rubané, leth moucheté, bois serpent, etc.).
La aussi, y a un biais de confirmation et une confusion des facteurs possibles. Peut etre que ce que qui compte c'est les annelations et le delai d'attente, pas les phases de la lune. On peut pas le dire si on a pas testé separément.
« Modifié: 26 février 2015 à 09:02:28 par Spinup »

25 février 2015 à 13:52:20
Réponse #15

DIY


@ DEPLANQUE JOEL tu utilises le mot "anhélation", pourrais tu m'en donner ta signification car mes recherches ne me donnent qu'un sens synonyme de "respiration courte ou halètement".

En revanche je connais un moyen de cultiver en sous bois sans abattre les arbres. Il était utilisé déjà au moyen âge, il consistait à retirer un anneau d'écorce aux arbres qui ainsi privés de sève ne pouvaient plus produire de feuilles et laissant passer la lumière du soleil permettaient la culture au niveau sol.

J'imagine que la récolte terminée, ces arbres étaient récupérés (utilisés) d'une façon ou d'une autre.

25 février 2015 à 15:29:38
Réponse #16

AC



25 février 2015 à 23:11:54
Réponse #17

DEPLANQUE JOEL


"anhélation" je mérite une grande baffe ! J'aurais du employer le mot "annélation". Où avais-je la tronche ?
L'annélation consiste à découper l'écorce d'un arbre et tout autour de lui afin de le tuer par asséchement. Cette annélation est dite circulaire lorsqu'elle est pratiquée sur tout le tour de l'arbre. Nous la pratiquions en Guyane sur des arbres tropicaux non commercialisables. L'arbre n'est plus irrigué par sa sève, meurt et se délite lentement, occasionnant moins de dégâts autour de lui que s'il avait été tout simplement abattu, car tombant par morceaux de taille plus faible. Bien que souvent, l'absence de réseau racinaire important...
Désormais effectuée à l'aide d'une tronçonneuse, l'opération consiste à sectionner les assises subérophellodermiques et libéroligneuses De cette façon la sève ne circule plus. Par souci d'efficacité elle est réalisée en période de pleine lune.

Spinup, désolé, mais les effets de la lune ne sont pas du tout une croyance, mais un fait avéré. Il peuvent être néanmoins sensibles aux biais de confirmation, ce qui ne retire rien à leur réalité. J'ai tué suffisamment d'animaux pour savoir qu'en pleine lune leur viande devient immédiatement mollassonne. Ce fait m'a été encore évoqué ce matin même ici en Bolivie par un ami alors que nous prévoyions un coup de chasse au cabiai.

26 février 2015 à 04:42:36
Réponse #18

Claude Ponthieu


En cercle privé, des amis chirurgiens m’ont dit préférer éviter de faire une intervention chirurgicale en période de pleine lune, voire même à la nouvelle lune.
Y aurait-il une corrélation avec la chasse et la conservation ?
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

26 février 2015 à 06:16:11
Réponse #19

zangetsu74


J'ai tué suffisamment d'animaux pour savoir qu'en pleine lune leur viande devient immédiatement mollassonne.
Au delà des biais de confirmation et du "file drawer problem" déjà cités, il est intéressant également de se rappeler que corrélation n'équivaut pas à causalité :
- Distinguer corrélation et causalité sur le site cndp
- L'effet cigogne chez cortecs

Il est donc inexact, tel quel, de dire qu'on sait quelque chose, basé uniquement sur une vérification statistique de corrélation, sinon on arriverait à ce genre de conclusions (extraits des sites mentionnés plus haut) :
Citation de: cndp
Une étude anglaise a prouvé que les gens habitant près de pylônes à haute tension étaient significativement plus souvent malades que le reste de la population. Est-ce la faute du courant électrique ? Ce n'est pas évident parce qu'une autre étude a révélé que les habitants sous les pylônes étaient en moyenne plus pauvres ; et on sait les liens santé-pauvreté... À elle seule, cette étude ne permet pas de conclure
Citation de: cndp
Les assurances ont établi que 50 % des accidents arrivaient sur un trajet de moins de 30 km. On en a conclu – un peu vite – que l'habitude des courts trajets pour aller travailler favorisait le manque d'attention des conducteurs. Il est possible que ce soit vrai, mais la « démonstration » est fausse : la plupart des trajets font moins de 30 km !
ou ce passage d'un sketch de Coluche :
Citation de: Coluche
1/3 des accidents de la route étant dus à des conducteurs alcooliques, qu'est ce qu'on attend pour punir les 2/3 de conducteurs sobres responsables de la majorité des accidents ?
La différence entre la théorie et la pratique ?
En théorie il n'y en a pas, mais en pratique il y en a une.

26 février 2015 à 09:01:12
Réponse #20

AC


En cercle privé, des amis chirurgiens m’ont dit préférer éviter de faire une intervention chirurgicale en période de pleine lune, voire même à la nouvelle lune.

Ben il faut leur demander pourquoi. Peut-être une vieille histoire qui circule dans les facs de médecine du genre "Docteur, l'opération s'est mal passée. Vous n'auriez jamais dû m'opérer pendant la pleine lune ! Mon avocat va vous contacter pour négocier l'indemnisation". Moi je ne suis pas superstitieux mais je suis sur mes gardes les vendredi 13, parce qu'avec tous les gens qui ne sont pas dans leur état normal, qui psychotent au volant ou dans leur travail ces jours là, le risque d'avoir de mauvaises surprises est peut-être objectivement plus élevé  ;)  Prophétie autoréalisatrice sur Wikipedia.

une autre étude a révélé que les habitants sous les pylônes étaient en moyenne plus pauvres ; et on sait les liens santé-pauvreté

Excellent ! La meilleure façon d'établir une éventuelle causalité serait de sélectionner un échantillon représentatif de la population et d'en forcer la moitié à vivre sous des pylônes. Et encore, il faudrait que la moitié des pylônes ne soit pas alimentés, sans que les sujets sachent lesquels (principe du test en aveugle pour compenser l'effet placebo). Et que l'expérimentateur lui-même ne sache pas lesquels (principe du double aveugle pour éviter d'influencer les sujets).

Tout ça n'est pas bien difficile à expliquer, ça pourrait être enseigné en fin de primaire ou au collège sous la forme d'activités ludiques. On est au 21ème siècle, tout de même...
« Modifié: 26 février 2015 à 09:19:40 par AC »

26 février 2015 à 10:37:51
Réponse #21

raphael


 Un homme se trouvait dans le coma depuis un certain temps. Son épouse était à son chevet jour et nuit. Un jour, l'homme se réveilla. Il fit signe à son épouse de s'approcher et lui chuchota :
Durant tous les malheurs que j'ai subi, tu as toujours été à mes côtés.
- Oui mon amour.
- Lorsque j'ai été licencié, tu étais là pour moi.
- Oui mon amour.
- Lorsque mon entreprise a fait faillite, tu m'as soutenu.
- Oui mon amour.
- Lorsque nous avons perdu la maison, tu es restée près de moi.
- Oui mon amour.
- Et lorsque j'ai eu des problèmes de santé, tu étais encore à mes côtés.
- Oui mon amour.- Tu sais quoi ?
Les yeux de la femme s'emplirent de larmes d'émotion.
- Quoi donc, mon chéri ? chuchota-t-elle.
- Je crois que tu me portes la poisse...
Se connaitre et s'accepter


27 février 2015 à 04:19:57
Réponse #22

Claude Ponthieu


Ben il faut leur demander pourquoi.

Ils n’émettent aucune théorie, je me contente d’écouter leurs observations.
Observer un phénomène ne veut pas dire défendre une thèse.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Tout commentateur a tendance à oublier qu’il est lui-même sous l’influence de ses propres croyances. ;)
Nous nous permettons souvent de commenter les observations d’un individu, sans avoir aucune expérience en la matière.

Quelque soit la position qu’on défend, il est toujours possible de trouver une étude scientifique qui vient conforter nos idées — que ce soit en confirmant une thèse, ou en infirmant la thèse adverse…

En science, il faut vérifier, et non supposer ou conclure
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

27 février 2015 à 15:11:42
Réponse #23

DEPLANQUE JOEL


Je constate un fait et sais pour l'avoir constaté que la chair d'un animal tué en période de pleine lune, etc. point barre. Les mêmes causes sont supposées produire les mêmes effets. Le fait de ne pouvoir l'expliquer ne remet nullement en cause l'existence d'un phénomène.
Pour le reste, on peut aussi se frapper violemment le bulbe au prétexte que lorsqu'on s'arrête, ça fait du bien... Enfin, en principe et même sous des pylônes.

27 février 2015 à 16:34:52
Réponse #24

Loriot


On peut d'ailleurs affirmer qu'un phénomène qui n'est pas expliquer scientifiquement n'est pas pour autant réel...
Parceque sinon, avant Newton, construire une pyramide aurait été vachement plus facile!
 ;)

Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité