Nos Partenaires

Auteur Sujet: Projet : cet été, les Ecrins  (Lu 1775 fois)

14 février 2015 à 23:01:52
Lu 1775 fois

Cocoeau


Bonjour bonjour !
Voilà, nous sommes en Février, le beau temps revient peu à peu et pour moi ça veut dire qu'il faut commencer à rêver aux randos de l'été.
Le projet de cette année avec mon chéri serait de partir 5 à 10 jours dans un bout d'Alpes sympa, et on a pensé au massif des Ecrins, qui a l'air d'être fort joli mais qu'on ne connait pas du tout - jusque là on a été en Chartreuse, en Vercors, en Vanoise.
Logiquement on a commencé à se renseigner : on a sorti du vieux placard la vieille carte au 1/50000 et le vieux guide "Randonnées pédestres et à ski" du coin. Les deux datés du milieu des années 80 - j'ai "hérité" de toutes les cartes de ma grand-mère... Et la seconde étape, c'est de vous demander vos conseils !

Quelques petites questions :
Est-ce qu'on trouve facilement de l'eau dans les Ecrins ?
J'ai vu sur internet que le bivouac était accepté selon certaines conditions (19h - 9h, à plus d'une heure des accès du parc) ; l'info est-elle encore vraie ?
Le massif est-il bien balisé ? Faut-il absolument une carte plus récente et/ou plus précise ? A La Vanoise une vieille 1/50000 nous avait largement suffi, en Chartreuse aussi, mais dans le Vercors on avait une carte récente et au 1/25000.

Merci d'avance de votre aide dans notre préparation !

15 février 2015 à 19:33:40
Réponse #1

Chris-C


Salut, projet bien sympa......

Citer
Est-ce qu'on trouve facilement de l'eau dans les Ecrins ?

Oui, pas de soucis, mais il faudra de toute façon vérifier sur la carte l’accès au point d'eau sur votre parcours et l'adapter. Plus la carte est précise mieux s'est.
Souvent on essaye d'avoir un point d'eau proche du lieu de bivouac.

Citer
J'ai vu sur internet que le bivouac était accepté selon certaines conditions (19h - 9h, à plus d'une heure des accès du parc) ; l'info est-elle encore vraie ?

C'est l'idée, faudrait vérifier sur le site du parc. En général et s'est la définition du bivouac : du couché au levé du soleil. et effectivement le bivouac devient nécessaire à plus d'une heure de marche de la limite de parc. Sinon il est considéré que tu peux poser ton bivouac hors du parc.
va sur le site du Parc National des Écrins pour les infos générales et locales et actuelles.

Citer
Le massif est-il bien balisé ? Faut-il absolument une carte plus récente et/ou plus précise ? A La Vanoise une vieille 1/50000 nous avait largement suffi, en Chartreuse aussi, mais dans le Vercors on avait une carte récente et au 1/25000.

oui, c'est un lieu touristique très bien balisé. MAIS POUR AUTANT ça ne dispense pas d'avoir sa propre carte, récente (changer de trajet, donner ses coordonnées au secours, dépanner les touristes qui ont juste pris le topo pourri au bar du coin). Une carte au 1/50000 peut suffire mais attention à bien le garder en tête lors du croisement de sentier, tous ne seront pas indiqués, le genre de truc qui fou dans l'erreur.
Les cartes des lieux touristique font l'objet de mise à jour plus fréquente, autant avoir la dernière. Pas hésiter à regarder la date sur toute la pile de carte et prendre la plus récente.

Perso, je l'ai fait une fois un trek de 5 jours avec une 1/50000. Je le ferai plus, bien sûr dans la majorité des cas ça suffit pour suivre son itinéraire de base, mais pour choisir un repli pour X raisons, c'est pas top. Sans parler que pouvoir s'assoir en hauteur et prendre plaisir à faire de la lecture précise de relief mieux vaut la 1/25.....

a+
 
 


15 février 2015 à 23:25:44
Réponse #2

Cocoeau


En l'occurrence, en Vanoise, on a changé de projet en cours de route à cause d'une météo toute pourrie (5 jours de rando, 4 jours d'orages !) grâce à notre carte 1/50000, qui suffisait largement. Mais elle suffisait parce qu'on s'était bien informés avant sur le net (Refuge.info est l'un de nos passages obligés en préparation de rando)... Je vais faire de même et voir si je peux trouver une carte plus récente !

Merci de tes réponses Chris :)

21 février 2015 à 15:35:24
Réponse #3

Cocoeau


Je reposte parce que le projet prend forme : nous avons repéré sur Refuge.info des cabanes bien sympathiques, qui nous ont permis de mettre en forme une idée de trajet sur 3 jours, prolongeable, au départ des Deux Alpes.
Nous avons aussi décider d’emmener des amis débutants.

Jour 1 : Les Deux-Alpes - Cabane de l'Embernard par le lac de Lauvitel. 1000m de dénivelé positif à peu près.

Jour 2 : Cabane de l'Embernard - Cabane de la Combe Oursière par le Refuge de la Muzelle (ou on prendra peut-être le temps de boire un coup). 1500m de dénivelé positif à peu près.

Jour 3 : Cabane de la Combe Oursière - Cabane de Malentraz. 1500m de dénivelé positif à peu près. Passage par les villages de la vallée : le Désert en Valjouffrey, Les Faures (ou on peut encore s'arrêter boire un coup !)

Ici ça devient un peu flou, on est encore en pleine réflexion.

Jour 4 : De Malentraz, nous rejoindrions la Cabane de Rochimont ou celle de la Salette (c'est une étape courte mais une pause ne fera pas de mal, surtout pour les débutants.) Passage dans des villages.
En cas de grosse forme, ou si les débutants rentrent plus tôt (passage dans les villages au jour 3 et jour 4), nous pourrions rejoindre la cabane de la Muande, ou celle de Prentic, du Sellar ou de la Béranne.

Jour 5 : de la cabane ou nous serons, nous irions à la Cabane des Parisiens ou à l'Abri du Jas de Jartier ou à la cabane de Londonière.

Jour 6 : De Jas de Jartier ou de Londonière, nous rejoindrions la Cabane de la Beaumette.

Jour 7 : De la Beaumette, nous irions à Orcières pour rentrer.

Alors cette fin de rando est très hypothétique pour le moment, j'éditerais le post si ça se précise !

22 février 2015 à 19:52:02
Réponse #4

Chris-C


Citer
Nous avons aussi décider d’emmener des amis débutants.

tu peux préciser un peu stp?
Des débutants capables de manger 4500m D+ en 3 jours c'est fort.
Si ils sont très sportif et qu'ils ont peu l'habitude de la montagne ça peut ce gérer,
sinon......  :closedeyes:

a+
sympa en tout cas le projet  :up:

23 février 2015 à 14:12:12
Réponse #5

Cocoeau


Je parle de débutants jeunes et en pleine santé, sportifs, qui ont déjà marché en montagne mais jamais sur plusieurs jours. Pas de sédentaires dont l'unique activité physique serait le maniement de la télécommande.

On a réfléchi à faire le même chemin dans l'autre sens, ça semble commencer plus doucement et donc éviter d'imposer une trop grande fatigue aux débutants au début.
On suppose aussi qu'on portera (un peu) plus lourd qu'eux, au moins au début. Et on fera une journée de marche tranquille avant de partir pour voir leur rythme (et qu'eux voient le notre).

(et d'ailleurs, si je compte bien, ça fait 4000m en 3 jours, pas 4500 ;D )

23 février 2015 à 16:01:36
Réponse #6

Chris-C


oups 4000m effectivement  :D

C'est la récupération qui est difficile souvent. L'effort, plus l'altitude et ces nombreux effets. ça demande de la préparation, comme être en montagne  plusieurs jours avant.
Faire 1000m D+ sur une sortie et voir le lendemain comment ça va.

ne pas oublier que de prendre en compte que le D+ c'est trompeur.
La distance totale et le D- sont aussi important.
Faire 30 bornes 1000M D+ ou 10 bornes sur le même déniv c'est pas la même à la fin de la journée.

Perso en mode rando/plaisir si 2 grosses journées consécutives, la 3ème, matin zen et marche tranquille l'AM. Sinon c'est une journée tranquille tout les 3 jours de trek.
Bref de tout façon dans ce type de projet faut caler le rythme sur les moins expérimentés et savoir stopper la caravane à temps. Et avoir un itinéraire de secours.

a+

24 février 2015 à 11:17:20
Réponse #7

Cocoeau


C'est 13 ou 14km maxi les jours de gros dénivelé, il me semble - j'ai pas mes notes sous les yeux.

Il y a aussi les conditions météorologique. J'ai fait Chamechaude cet hiver (850m de dénivelé +, puis redescente et petit tour autour de la montagne) ; en novembre, dans un mélange de gadoue et de neige lourde, collante et molle, une vraie soupe. J'ai trouvé ça bien plus fatigant que 1500m de chemin ferme et sec en été. S'il pleut beaucoup, s'il y a des névés tardifs, etc on peut évidemment revoir le programme à la baisse.

On ne monte pas au dessus de 2800m, et la plus haute cabane ou l'on dorme est à 2100m. Je ne suis pas sure que s'habituer à la montagne plusieurs jours avant soit très nécessaire pour de telles altitudes, si ? On monterait à 3500, 4000, bien sur je trouverais ça nécessaire - de toute façon j'ai la migraine dès que je monte au dessus de 3000 un peu trop précipitamment... mais là on ne fait pas de sommets, juste quelques cols entre les cabanes.

25 février 2015 à 18:15:21
Réponse #8

Chris-C


Citer
Je ne suis pas sure que s'habituer à la montagne plusieurs jours avant soit très nécessaire pour de telles altitudes, si ?

c'est difficile de répondre car voila un domaine où l'on est pas du tout égaux.
Tout dépend aussi de l'altitude du lieu de vie.

Lorsque je vivais en plaine, 250m d'altitude il me fallait au moins 2 jours pour me sentir de nouveau efficace au dessus de 1500m.

2000m d'altitude c'est la moyenne où l'on commence à sentir des effets sur nos capacités à fournir un effort maximal par raréfaction de l'oxygène. C'est la théorie quoi.....

Sans que ça bloque le projet, c'est plutôt un sommeil plus dur à trouver, le cœur qui tape et raisonne dans les tempes alors que l'on est dans son sac tranquille.
Et c'est ce qui accumule la fatigue sur plusieurs jours.

Tout ça je le dis pas pour vous faire douter de votre projet, mais juste pour être attentif sur le terrain au signe de fatigue, mal de tête, énervement, impression de trainer. Surtout si toi et ton compagnon avez la caisse et que les jeunes veulent pas passer pour des quiches. On le voit souvent en groupe ça.

a+  :)

25 février 2015 à 18:57:01
Réponse #9

musher


On monterait à 3500, 4000, bien sur je trouverais ça nécessaire

A ces altitudes, tu peux sentir le mal des montagne.

Par contre, en fonction de ta condition physique, de ton taux de globule rouge..., tu peux ressentir le manque d'oxygène beaucoup plus bas.

 

25 février 2015 à 20:26:09
Réponse #10

ajja


Bonjour,
Quelques photos de ce que tu vas approcher dans les écrins. Pas le coin dans lequel tu as décidé de faire ta rando mais les écrins quand même, du côté de Prapic et Dormillouse. L'eau y est excellente et le bivouac de 19 à 9h à une heure des frontières du parc sont de bonnes infos.
Je te souhaite de passer un très agréable séjour.

26 février 2015 à 12:45:20
Réponse #11

Cocoeau


Jolies photos Ajja !

On a finalement revu le projet pour relier Saint Firmin aux Deux Alpes. On avait pas vu qu'entre Orcières et les Deux Alpes, y avait pas de chemin... sauf gros détour. En fait sur Refuge.info ; on a pris pour un chemin ce qui était en fait une limite de commune...

Bref, suite à ça on a un nouvel itinéraire un peu moins long et moins dénivelé, je le posterais plus tard parce que là j'ai pas mes notes !

26 février 2015 à 15:24:44
Réponse #12

Chris-C


Citation de: Ajja
L'eau y est excellente

va y avoir débat......  ;)

26 février 2015 à 17:15:06
Réponse #13

Cocoeau


va y avoir débat......  ;)

Excellente pour la baignade :lol:
Pour le reste, des micropurs et tout va bien !

26 février 2015 à 18:01:06
Réponse #14

ajja


Excellente pour la baignade :lol:
Pour le reste, des micropurs et tout va bien !
En fait tu vas trouver le long de ton chemin quelques sources indiquées et qui sont tout à fait buvable. Pour le reste j'aime la contrex donc...  ;D

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité