Nos Partenaires

Auteur Sujet: perte couteau  (Lu 5357 fois)

10 février 2015 à 12:09:44
Lu 5357 fois

patriceb26


bonjour à tous

Dernièrement dans la Verte,  j'avais laissé tombé au sol mon excellent Cold Steel GI Tanto qui est tout de noir vêtu et j'ai eu un mal fou à le retrouver parmi les feuilles, broussailles.....
A défaut de lui coller un GPS, que faire ?
Hormis la para corde fluo, peindre une peinture rouge sur la lame ?

j'imagine qu'il existe moult solutions ?

Merci de vos conseils

10 février 2015 à 12:11:39
Réponse #1

azur


Ben, l'attacher à toi avec une chainette/paracorde ou... avoir un couteau pas cher que tu n'auras pas de regret à perdre!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

10 février 2015 à 12:17:33
Réponse #2

Draven


J'ai un nœud ( boucle avec un monkey fist ) en paracorde sur mon couteau et ma scie pliante, orange fluo.  ;D

A défaut d'éviter de les perdre, ça permet au moins de les retrouver plus facilement si ils tombent en foret, après j'ai tendance a vérifier très souvent si mes items sont toujours en place/bien fixés/etc..  ;)
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

10 février 2015 à 12:30:03
Réponse #3

Ulf


La couleur orange est rare dans la nature: elle contraste systématiquement quel que soit le fond.

Donc, systématiquement:
- cordelette orange
- scotch "duct tape" orange autour de l'étui. Fait office de réserve de scotch.
- ligature du grip de raquette avec des languettes du scotch évoqué ci dessus

Évite la peinture rouge sur les couteaux. C'est perturbant  :lol:
 

10 février 2015 à 15:05:37
Réponse #4

loico


Quelle est la raison de la chute également? L'étuis est-il en cause?

La plupart de mes couteaux sont noirs ou beige, et souvent, rester attentif et cumuler les bons réflexes, comme le ranger systématiquement à sa ceinture, suffisent à éviter la perte. Mes pièces les plus précieuses ont également une lanière orange fluo "au cas où".

10 février 2015 à 15:16:18
Réponse #5

zangetsu74


Perso mon étui de couteau est attaché avec une cordelette élastique + petit mousqueton à un bouton d'une poche de ma veste "d'extérieur".
ET le couteau est systématiquement remis dans son étui dès qu'il quitte mes mains, même pour 2 secondes.
Peu de risques de le perdre comme cela !

Note (avant de me faire chambrer par Draven et Guillaume  ;# ) : j'avais l'habitude, lors de certaines sorties passées, d'accrocher mon étui à ma ceinture ; mais, par un soir de décembre dans le Jura, à l'occasion d'un besoin de soulagement avant d'aller dormir, l'étui a glissé sans que je m'en rende compte. Avec un petit coup de stress au matin le temps de le retrouver dans la neige (heureusement peu de neige tombée au cours de la nuit)
D'où l'accrochage à la veste depuis  :-[
La différence entre la théorie et la pratique ?
En théorie il n'y en a pas, mais en pratique il y en a une.

10 février 2015 à 15:18:32
Réponse #6

JQUPSDSA


Bonjour,

Il faut différencier les mesures pour ne pas perdre et les mesures pour retrouver.

Evidemment dans l'idéal, le mieux, c'est de ne pas perdre pour éviter d'avoir à le chercher.

Plusieurs possibilités par ordre a peu près croissant de simplicité/complexité/coût:

1) Garder le couteau dans une poche fermée: Souvent le couteau est mis dans une poche de pantalon sans fermeture avec parfois un clip. C'est pratique mais sujet à perte.
Certains pantalons peuvent avoir des poches à main fermées par fermeture éclair (c'est le plus sécurisant) ou alors dans poche de treillis avec fermeture. C'est le premier niveau qui fournit une meilleure protection qui n'est cependant pas parfaite.

2) Dummycorder le couteau: Mettre une boucle de paracorde et l'attacher quelque part. Cela peut être directement sur un passant de ceinture, ou accrocher à un carabinier attaché à un endroit donné que cela soit la ceinture ou ailleurs.
Certains pantalons ont des points d'attachés spéciaux style D-Ring en-dehors ou dans les poches des poches pour y accrocher des choses. Le désavantage de cette méthode en ce qui concerne les points d'attache extérieurs est que tu as un couteau qui est visible et qui peut se balancer à droite et à gauche.
En ce qui concerne les poches intérieures, il est plus rare de trouver des pantalons/shorts avec cette fonctionnalité (et ils sont chers) et en plus les D-Ring ne sont pas forcément dans la poche qui t'arrangerait vraiment par rapport à tes habitudes persos.

3) Dummycorder le couteau autour du cou: L'avantage de dummycorder le couteau autour du cou, c'est que on le sent et que c'est difficile de le perdre sans s'en rendre compte. C'est simple à faire, il suffit de mettre une boucle de paracorde assez longue. En termes de survie, c'est top car on a toujours le couteau sur soi. Le désavantage de cette méthode c'est que cela ne fonctionne pas avec tous les couteaux taille oblige. J'ai pratique avec mon Mora et étui Kydex ca passe mais c'est plus confortable avec un couteau de type ESEE/Izula. Autre désavantage, il peut y avoir un risque d'étranglement si quelque chose se prend dans la corde. Ce risque n'est pas forcément significatif quand tu fais uniquement de la rando sur sentier. Après si tu fais de l'azimuth sanglier dans les bois en pente, ca peut être déconseillé. Cependant il y a des noeuds possibles pour éviter cela, j'ai vu des vidéos sur Youtube.

4) Dummycorder le couteau avec point d'accroche customisé: J'ai l'intention de rajouter des points d'attache dans mes pantalons shorts à l'intérieur de poches afin de pouvoir y rattacher ce qui doit être dummycorder. Il suffit de se trouver un D-Ring qui traîne quelque part ou en acheter un et demander à sa couturière préférée (ou le faire soi-même). Cela a l'avantage de s'adapter totalement à tes besoins en termes de poches de stockage au lieu de devoir stocker en fonction des points d'attaches prévus par le pantalon/short. C'est pour moi la solution ultime mais qui nécessite un peu de travail et ou d'argent.

4) Etui sécurisant la lame: Cela ne s'applique pas pour les couteaux pliants mais pour les couteaux à lame fixe, il y a des étuis qui permettent de sécuriser la lame. Le premier niveau, c'est le dummy-cordage à l'étui évidemment. Mais tu as aussi l'étui en Kydex qui permet de garantir que ton couteau ne tombera pas tout seul de l'étui. Le désavantage de cette méthode est que tu dois fixer ton étui à un endroit donné, le couteau est moins mobile. Par ailleurs en ce qui concerne les étuis Kydex en particulier, c'est assez lourd généralement surtout si tu utilises les clips d'attache/attache MOLLE.

Ensuite si l'imparable est arrivé, il y a plusieurs mesures complémentaires pour retrouver plus facilement le couteau.

1) Présence naturelle de couleurs criardes sur le couteau: Certaines couleurs ne sont pas courantes dans la nature et attire l'oeil comme déjà citée. L'orange est une de ces couleurs. Il existe des couteaux dont l'étui ou la garde comprenne des couleurs vives par défaut. C'est par exemple le cas des Mora dans certaines versions ou des ESEE Venom Green avec lame vert fluo et manche orange.

2) Présence rajoutée de couleurs criardes sur le couteau: si ton couteau préféré ne comprend pas de couleurs criardes, c'est possible d'en rajouter. Via de la paracorde vive en tant que dummycordage.
Mais aussi en remplacement le manche par de la paracorde quand c'est possible. A noter que beaucoup de modèles sont disponibles avec des manches en squelette prévues pour rajouter de la paracorde de la couleur du choix de l'utilisateur.
Aussi possible de rajouter du papier adhésif de couleur vive. L'avantage du papier adhésif c'est que tu peux le découper selon la forme et taille que tu veux.

3) Rajout de matériaux réfléchissants: Les couleurs vives c'est bien le jour mais la nuit, un matériel réfléchissant c'est mieux. A distance, avec une lampe un matériel réfléchissant se verra mieux qu'une couleur vive orange ou non. Possibilité de rajouter de la paracorde de couleur vive avec des fils réfléchissants (voir notamment gamme Niteize mais pas que).
Aussi possibilité de rajouter des adhésifs couleur vive ET réfléchissants style 3M sur le couteau et/ou sur son étui.

4) Ajout de matériaux luminescents (GITD en anglais): Les couleurs vives et/ou réfléchissantes, c'est bien mais quand pas de lumière disponible cela ne fait pas beaucoup de différence.
Il y a une option assez intéressante qui est la paracorde luminescente. Sous lumière du jour, elle est de couleur assez vive normalement et de nuit elle irradie la lumière. Le niveau dégagée n'est pas extrêmement élevée mais à courte portée cela facilite beaucoup le repérage de nuit. Cela m'est particulièrement utile la nuit dans la tente quand je cherche le couteau ou surtout ma lampe, je les repère immédiatement dans le sac de couchage au lieur de devoir tatonner partout. Le désavantage de cette méthode est qu'il faut que la corde soit exposée à la lumière pour que cela fonctionne. Il faut donc les porter en extérieur pendant la journée.
Il y a aussi des keyfobs luminescents et des bloqueurs de paracorde luminescent.

5) Ajout de matériaux phosphorescents: au-delà de la luminescence, il y a la phosphorescence. Cela permet de ne pas dépendre de l'illumination pendant le jour. Le problème est qu'en gros c'est illégale de vente en France mais tu peux facilement en acheter aux USA ou Allemagne. Par contre, c'est l'option qui est clairement la plus coûteuse aussi.

Evidemment toutes les options ci-dessus peuvent aussi s'appliquer à tout autre type de matériel important comme en particulier les lampes.

Pour finir, je te donne un aperçu de mon équipement actuel:

1) Un Mora Light My fire Orange avec paracode orange en tour de cour + étui Kydex avec adhésif vif réfléchissant dessus: je peux le porter en tour de cou mais aussi l'accrocher ou je veux sur bretelle ceinture ou passants Molle du sac avec la paracorde.

2) Un ESEE Isula Venom Green avec manche maison en paracorde mixte orange/noire réfléchissante + tour de cou paracorde orange + matériau réfléchissant sur étui.

3) Lampe Energizer MOLLE avec paracorde luminescente +bloqueur corde luminescent + adhésif vif réfléchissant.

Mes axes d'amélioration:
Ajout de D-Ring dans certaines poches de pantalon/shorts.
Achat de keyfob phosphorescent.
Aucun problème ne résiste à l'absence de solution.

10 février 2015 à 18:45:49
Réponse #7

mrfroggy


J ai remarqué le fait suivant: la paracorde orange n est pas si visible que ça finalement(dans la nature j entends).. j ai fais différents test, et je perçois mieux le vert fluo ou même encore le bleu clair...
En automne, faites tomber de la paracorde orange dans des feuilles mortes vous verrez bien ;)  .
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

10 février 2015 à 20:04:04
Réponse #8

Ulf


J ai remarqué le fait suivant: la paracorde orange n est pas si visible que ça finalement(dans la nature j entends).. j ai fais différents test, et je perçois mieux le vert fluo ou même encore le bleu clair...
En automne, faites tomber de la paracorde orange dans des feuilles mortes vous verrez bien ;)  .

Il faut ajouter à cela le fait que la para-corde orange ne reste pas fluo très longtemps quand on bricole dehors.

10 février 2015 à 20:13:08
Réponse #9

azur


Il faut ajouter à cela le fait que la para-corde orange ne reste pas fluo très longtemps quand on bricole dehors.
Et pourquoi pas un scoubidou orange/fluorescent?
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

10 février 2015 à 20:32:10
Réponse #10

Ulf


Perso, la paracorde + scotch me suffit...

10 février 2015 à 20:43:53
Réponse #11

mrfroggy


c est un peu "too much", mais un porte clef siffleur,    ça le ferait non?     :sorry:
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

10 février 2015 à 20:48:21
Réponse #12

azur


c est un peu "too much", mais un porte clef siffleur,    ça le ferait non?     :sorry:
Pas bête... et avec un truc de ce genre là, ça ne me parait pas vraiment "too much":
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

10 février 2015 à 20:56:49
Réponse #13

mrfroggy


je pensais a un porte clef électronique qui "répond" quand on siffle. j en avais un quand j étais jeune.
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

10 février 2015 à 21:04:44
Réponse #14

azur


je pensais a un porte clef électronique qui "répond" quand on siffle. j en avais un quand j étais jeune.

Une peu dans ce genre là: https://www.youtube.com/watch?v=wBJ2aWn9iWA;#
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

10 février 2015 à 21:15:49
Réponse #15

mrfroggy


Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

10 février 2015 à 21:16:01
Réponse #16

kastor


je pensais a un porte clef électronique qui "répond" quand on siffle. j en avais un quand j étais jeune.

J'en ai un, acheté une dizaine d'euros chez Amazon.
Deux gros soucis, ça se déclenche dès que ça accroche un signal qui a vaguement une gueule régulière, donc déclenchements intempestifs y compris la nuit.
L'autre, il faut un rapport signal/bruit conséquent. Possible en forêt paisible, plus tendu dès qu'il y a du vent, de la pluie ou un cours d'eau proche.

Le mien fonctionne bien chez moi et dans mon bureau (ce qui n'est pas mal).

Je ne le considère pas comme assez fiable pour compter dessus en ballade. Peut être les modèles plus chers sont ils plus performants ?

10 février 2015 à 21:20:40
Réponse #17

mrfroggy


oui, peut etre..; sans compter l étanchéité limite?
Mais sérieuesement, quand on utilise des objets chers, soit en tarif soit en valeur sentimentale, c est peut etre envisageable d y accrocher des localisateurs étanches. avec la technologie actuelle, ça doit etre possible de trouver ça ..sinon, n utulisez que des Haches , c est dificilement perdable  ;#
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

13 février 2015 à 18:54:39
Réponse #18

Kito


Salut, pour moi c'est un truc tout simple sur chaque couteau ou   accessoire : une dragonne avec une ou deux pieces de monnaie percées et nouées : ça brille, ça fait un peu de bruit...

@+
In girum imus nocte et consumimur igni

24 février 2015 à 08:21:27
Réponse #19

B26


Bonjour,
Personnellemnt pour des raisons qui me sont propres je n'utilise que des pliants, et je suis toujours étonné que les gens que je rencontre attachent si peu d'importance à l'achat d'un étui de qualité pour porter quelque chose d'aussi important que le couteau.
Personnellement j'utilise un pliant Hinderer en 3.5 ou en 3.0 de long, j'ai fait réaliser des etuis sur mesure, cuir moulé serré, cousus et collé, avec une pression de bonne qualité. Un bon étui coute cher, mais il faut prendre en compte que si on perd son équipement il ne sera plus d'utilié. Donc, une question à se poser.
Quand à la perte du couteau, j'utilise depuis longtemps ces especes de petits mousquetons à filin enroulable par ressort comme ou vous en donne pour les forfaits de ski, le fil est long, à peu près 70 cm, ce qui suffit, suffisement résistant pour le jamais perdre votre couteau si il sort de l'étui, de la poche par accident ou si vous chutez avec le couteau à la main, mais facilement coupable d'un coup de lame en cas de situation dangereuse.
En outre, j'ai un bout de paracorde rose attaché au manche.
Pourquoi rose ? Parce que le rose est, contrairement à ce que l'on peut croire une couleur présente très rarement à l'état naturel, le rose se voit même dans des feuilles mortes, ce qui n'est pas forcément le cas de la couleur orange, pensez y, de même pour les plaquettes, le rose fait que votre couteau se voit fort bien et enlève si vous devez le porter à la ceinture visible au coté agressif de l'objet.

24 février 2015 à 09:13:00
Réponse #20

loico


Citer
petits mousquetons à filin enroulable par ressort

Ca ne m'a jamais empêché de perdre mon badge au boulot  ;#

24 juin 2015 à 15:55:48
Réponse #21

pepe


Je remonte le fil avec une petite anecdote de perte de couteau qui s'est bien terminée.
Mon pliant Bench a passé deux jours accroché au sac poubelle au fond du container. Je l'ai récupéré par hasard 20 minutes avant le passage de la benne en allant y jeter un truc. Et encore parce que mon regard a été accroché par le bout de drisse rose qui pendouille au bout du manche , et qui ressortait très bien dans la pénombre.

Comme j'ai tendance à laisser traîner mes lames à droite ou à gauche dans la maison , je ne me suis pas inquiété tout de suite de sa disparition. D'ordinaire il est toujours accroché par son clip dans la poche avant du treillis en mode bricolage ou dans la poche arrière du jean en mode plus civilisé ( Y compris au taf ). Je me suis dit que j'avais encore du le paumer dans le garage. Au bout de deux jours de recherches intensives ( et de brisage de .......à ma moitié  :) )et après passage en revue des divers endroits et activités où j'étais susceptible de l'avoir perdu , impossible de remettre la main dessus ( et pour cause  :-[ ).

Ce qui s'est passé : en le soulevant pour le mettre dans le container , un gros sac poubelle plutôt lourd a frotté le long de ma jambe , le clip du couteau l'a percé , a du se prendre dans un déchet solide à l'intérieur et , hop , le couteau s'est barré avec le sac. Ni vu ni connu , je n'ai rien senti. On ne fait pas mieux comme pickpocket. Et pourtant le clip du Bench est du genre efficace , mais avec une toile de pantalon trop fine ça sort facilement.

Depuis , méfiance quand je jette un sac et le couteau est à la ceinture à l'intérieur du pantalon ( je n'aime pas les dragonnes ).
Il y a des aristocrates et des parvenus dans la connerie comme dans le reste. M. AUDIARD

Never trust a bearded man with a flute

19 août 2015 à 11:57:57
Réponse #22

max65871


Haha ! T'achètes un couteau dont la lame est peinte pour réduire sa visibilité (entre autres) puis tu te pleins de le paumer :D

"Salut les gars, j'ai acheté une voiture blanche mais elle se salit vite, vous avez une solution ? :D"


Bon, pour que ma réponse ne soit pas tout à fait inutile  ;D , Je dirais que ça semble être une bonne idée de penser à prendre un couteau avec une lame polie (ou de polir ton couteau). Après, je ne suis pas fan des manches juste en 550, ce n'est JAMAIS confortable, et quand on en rajoute sur un manche, soit c'est trop épais, soit c'est inconfortable, soit ça bouge. Niveau collants, tu peux mettre du tape de toutes les couleurs sur ton manche, va voir du côté des grips pour raquettes de badminton. Mais si jamais tu te retrouves devant une bête à vider (vu les performances de ce cher tacticool de Gi tanto, ça m'étonnerait que ce soit celui là que tu aies en main mais bon...) soit le grip va pomper le sang, la graisse et toutes les crasses, soit le collant fluo va se mettre à glisser dangereusement.

L'idée d'accrocher une boule de 550, de la drisse ou un scoubidou au bout du manche peut être une super idée mais il faut supporter de bosser avec un truc qui pendouille derrière ;)

A ta place, pour un fixe, je me contenterais de polir la lame.
« Modifié: 20 août 2015 à 09:52:12 par max65871 »
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

23 août 2015 à 00:25:31
Réponse #23

ndoshta


Bonjour !
Avis personnel ; Un couteau, c'est un peu comme des lunettes : on s'en sert, ou c'est dans l'étui.
On peut toujours mettre du chatterton orange sur les branches de ses lunettes et miser dessus pour pallier des négligences, mais on s'expose.
Ceci dit, histoire d'être utile, il y a toujours le risque qu'il échappe à la main. D'où la lanière nouée passée dans le petit trou fait dans le pommeau. Tout le monde connaît cette lanière, peu savent l'utiliser.
A quoi sert la lanière du couteau ?

C'est une dragonne, évidemment, qui permet au couteau de ne pas échapper à la main.
Mais pas que, et qui ne se gère pas n'importe comment.
La tenue s'apprend et se maîtrise vite (maîtriser un geste, c'est l'exécuter naturellement, inconsciemment, automatiquement).
L'intérêt : garder son couteau en main ET passer spontanément d'une prise "marteau" à  une prise "pic à glace".
C'est pratique au quotidien, décisif au combat.
Apprentissage :
Passe ton index dans la lanière, tourne ta paume vers le ciel, écarte tes 4 doigts deux par deux et fais retomber ton couteau entre le majeur et l'annulaire. Ne crains rien : il ne va pas s'échapper, et aucun risque de te couper.
Petite impulsion rotatoire d'un côté et hop, tu l'as en prise marteau.
Ouvre la main, petite impulsion rotatoire de l'autre côté et hop, tu l'as en "pic à glace".
Après, tu fais ton réglage de nœud selon la grandeur de ta main pour être à l'aise, et tu prends l'habitude de saisir ton couteau via la lanière et ton index.
Et de le remettre à l'étui après usage  ;)


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité