Nos Partenaires

Auteur Sujet: Leuku artisanal  (Lu 11083 fois)

20 février 2015 à 12:29:02
Réponse #50

mrfroggy


moi aussi j ai constaté la même chose que Piero: l outil coupant qui me fait le moins mal aux mains et que je trouve le plus confortable( et pourtant c est le plus lourd) c est ma pelle Cold Steel ..
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

02 mars 2015 à 23:34:50
Réponse #51

Arnaud


Plop,

Leuku reçu aujourd'hui, bel objet et vrai beau boulot mais ça vous vous en doutez :up:

Merci Anke :love:

Coté fonctionnel, j'ai testé vite fait ce soir:

- ça fait parfaitement le boulot d'une serpe pour l'élagage, si on a pas besoin de la "dent" c'est même mieux je trouve.
- ça permet de tailler/sculpter du bois, ça coupe... vraiment ;D
- ça tranche de la bidoche sans soucis, genre couteau et/ou feuille de boucher (y'a le poid suffisant)

le tranchant garde son mordant même après avoir rencontré quelques os, le fil resiste à un peu de maltraitance, ça se réafûte rasoir facilement... bref pour l'instant c'est tout bon.

Pour les photos, je vous en fait quelques une ce week-end dans le Jura en situation: vin jaune, comté, épicéa, saucisson tout ça ;)

Arnaud.
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

03 mars 2015 à 07:01:41
Réponse #52

Anke


Anke content...
Les difficultés pour celui-là : Faire une émouture convexe basse ( à la scandi quoi, quoique, je crois que ce sont des émoutures droites d'habitude) et avoir un tranchant convexe itou. Bref, pas beaucoup de place pour "loger" tout ça ( j'ai l'habitude de faire les émoutures très hautes). Faire une soie épaisse et large, pour avoir le plus de matière possible dans le manche et pour la mater au pommeau ( trempé itou). Travail sur le empilements. Ne pas me laisser distraire par la beauté du bois qui ne révèla sa sensualité qu'au moment du calin avec le mélange huile de lin/ terebenthine/cire...

03 mars 2015 à 13:18:40
Réponse #53

christobal


Y aurait-il la possibilité d'avoir une image du dessus et du dessous de la poignée parce que là elle m'a l'air à peine profilée et pour tout dire ça m'inquiète sérieusement .  :'(

Et tant qu'à faire pourrait-on avoir ses dimentions et son poids .

Merci .
« Modifié: 03 mars 2015 à 13:51:35 par christobal »

03 mars 2015 à 14:32:22
Réponse #54

Arnaud


C'est un manche de Leuku classique, traditionnel... on va dire ovale pour simplifier avec une butée arrière: la même forme utilisée par des générations de Samis, pas de quoi s'inquiéter ::)

Pour ce qui concerne l'ergonomie d'un tel manche, je crois que deux points de vue s'affrontent et ils me semble "irréconciliables":

un manche peut être spécialement ergonomique sur la prise en main classique et tout à fait acceptable dans les autres prises en mains. Un manche cylindrique est symétrique ce qui ne signifie pas qu'il permette forcément plus de pris en mains différentes, car la main est adaptable! Beaucoup de prises en main différentes sont confortables.

Le reste du manche droit et sans garde permet de retrouver un placement de main extrêmement varié. C'est d'ailleurs le problème à mon avis sur des manches trop structurés : à un moment ou à un autre, cela gène la préhension pour une application particulière.

J'ai remarqué une généralité: tous les manches destinés à la coupe en force doivent être très arrondis sur le dos et le ventre. L'arrondi doit être plus proche du cercle que de l'ovale, sinon ça fait mal au mains.

contrainte mécanique rotation droite/gauche. Une forme ovale est idéale.

Le beurre, l'argent du beurre, le cul de la crémière, ...

Personnellement, j'aurai aimé un manche légèrement plus rond et plus fin, mais comme je n'avais pas donner de directives à Anke, il n'y est pour rien. Ceci dit, je reprendrai peut être le manche si je ne m'y fait pas dans la durée.

Pour les principales données chiffrées: Longueur hors-tout 33.5cm, Dos de lame 21cm, Largeur 45-50mm,  épaisseur 5mm au plus épais, Poids 450g.

Arnaud.
« Modifié: 03 mars 2015 à 14:38:02 par Arnaud »
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

03 mars 2015 à 14:59:53
Réponse #55

Anke


Christobal, t'aurais vu ça comment ( ton oeil averti peut m'aider ! ça peut être formateur) ?
Arnaud, si pb, je refais hein !

03 mars 2015 à 15:29:49
Réponse #56

christobal


C'est un manche de Leuku classique, traditionnel... on va dire ovale pour simplifier avec une butée arrière: la même forme utilisée par des générations de Samis, pas de quoi s'inquiéter ::)

Merci pour les explications mais les Leuku classiques, traditionnels comme tu dis ils ont le manche qui est travaillé (après c'est sûr que si tu n'en a jamais eu entre les mains tu ne peux guère t'en rendre compte), pour une majeure partie d'entre eux la poignée s'évase sur l'arrière, si je m'inquiète c'est justement à ce sujet .

Christobal, t'aurais vu ça comment ( ton oeil averti peut m'aider ! ça peut être formateur) ?
Bin partant d'une page blanche, pour la lame j'aurais essayé d'amélioré la pénétration dans le bois en remontant l'émouture (un eu plus que sur le tien) et pour la poignée je l'aurais faite comme un leuku, envasée sur l'arrière et travaillée dans sa largeur, varier les épaisseurs, avant, milieu, arrière .

C'est pas pour dire mais j'avais fait une ¨caricature¨ de leuku il fut un temps en ayant pris pas mal de libertés par rapport à un original et tous ceux qui ont utilisé le couteau l'ont trouvé plus que pas mal comparé à un leuku ¨traditionnel¨ .

Après une poignée ça n'est pas un ovale ou un rond parfait, pour faire un truc valable il faut penser à la coupe trasversale d'un poisson, une personne de mon entourage prenait souvent l'exemple d'une truite  ;), un grand rayon sur le dessus et un plus petit en dessous .
« Modifié: 03 mars 2015 à 15:35:14 par christobal »

03 mars 2015 à 15:34:33
Réponse #57

Anke


Bien pris. Si tu as une photo de ta caricature qui traine, chui "preneur" !;) Merci en tous cas pour tes explications !

03 mars 2015 à 15:46:49
Réponse #58

christobal


Si tu as une photo de ta caricature qui traine, chui "preneur" !;)
C'est pas une photo d'art mais voici le truc en question .

03 mars 2015 à 16:05:43
Réponse #59

Arnaud


pour une majeure partie d'entre eux la poignée s'évase sur l'arrière, si je m'inquiète c'est justement à ce sujet .

La poignée s'évase vers l'arrière, peut être pas autant que sur certains modèles mais plus que sur certains dont j'ai liés les photo plus haut dans ce post.

Après... tes remarques sur l'émouture et l'ergonomie du manche sont pertinantes pour un chopper de compèt ou pour ton couteau idéal mais le couteau que tu décris et la photo que tu partages n'a rien d'un Leuku [modération]
« Modifié: 03 mars 2015 à 19:38:44 par guillaume »
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

03 mars 2015 à 16:51:31
Réponse #60

Anke


Oui, bon... On va pas y passer le reveillon hein !
Effectivement Christobal, je me souviens de ton manche, enfin le manche du couteau ( va pas t'imaginer des trucs bizarres hein ? mouarf !) et le bois  :love: ! Magnifique !
Effectivement, au niveau préhension et ergonomie, y'a rien à dire ( je reprends régulièrement ce genre de truc là, t'as dû m'inspirer faut croire... et Claude Bouchenville fait ça aussi sur ses bowies notamment), mais faut avouer, on s'éloigne un brin du leuku traditionnel. Mais bon, on s'en fout un brin. Sur ton surin, c'est juste le coté esthetique qui me gène un peu ( lame bien droite et manche coourbe) mais là encore, on s'en fout !

Je peux "copier" ?

Allez quoi, fait pas ta "radine" dis oui ! lol...

Arnaud, tu me dis au retour de ton périple si ça va ? Si y'a un blème, tu renvoies( à mes frais) et je refais.

03 mars 2015 à 19:36:01
Réponse #61

guillaume


C'est marrant, c'est souvent dans cette catégorie que les gens montent vite dans les tours.

Pour le coup, il y a carton jaune pour Arnaud et Christobal qui passent en lecture seule pour 2 jours.
J'aime les deux personnages, j'en ai même rencontré un dans la vraie vie (sisi, il y en a une de l'autre côté de l'écran).
Mais là, j'ai l'impression d'être dans une cours de récréation.

Prenez le temps de souffler, il fait beau dehors.

Guillaume

03 mars 2015 à 19:55:28
Réponse #62

Anke


C'est un peu de ma faute aussi, j'aurai pas dû mettre la photo...

04 mars 2015 à 00:01:51
Réponse #63

VieuxMora


Meu non....c'est la faute à la pleine Lune  ;#

04 mars 2015 à 07:10:48
Réponse #64

bpc




J'ai remarqué une généralité: tous les manches destinés à la coupe en force doivent être très arrondis sur le dos et le ventre. L'arrondi doit être plus proche du cercle que de l'ovale, sinon ça fait mal au mains. Pour s'en rendre compte il suffit de serrer de toutes ses forces un cylindre de 3 à 4 cm de diamètre, ça ne fait pas mal aux mains, alors que le manche de bien des couteaux fait mal, lui.

Ah oui un dernier truc, un manche peut être spécialement ergonomique sur la prise en main classique et tout à fait acceptable dans les autres prises en mains. Un manche cylindrique est symétrique ce qui ne signifie pas qu'il permette forcément plus de pris en mains différentes, car la main est adaptable! Beaucoup de prises en main différentes sont confortables.

En bref s'il n'y avait pour moi qu'une règle à retenir: de la simplicité, des rondeurs, des rondeurs, des courbes, des rondeurs  ;#

je partage complètement ce point de vue:

pour un couteau de TRAVAIL, il faut être assez proche d'un manche de pioche ou de pelle.

c'est là que la prise est la moins fatigante et la plus puissante.

EDIT:
un carré trés arrondit, comme un manche de marteau, est très bien aussi.
c'est peut être même le mieux.

RE-EDIT:
avec un gros manche, on se rend compte que l'on a pas besoin de garde, tellement la préhension est forte.
« Modifié: 04 mars 2015 à 08:41:09 par bpc »

09 juin 2015 à 21:10:49
Réponse #65

bpc


en parlant de gros manche qui tient bien dans la main, je trouve que ça c'est ce qui va bien:






c'est tout bête, mais je trouve que le meilleur manche pour un couteau de travail, c'est un gros morceaux de bois tout simple:
pas sexy, mais efficace.

09 juin 2015 à 22:25:01
Réponse #66

piero


Tout est question de feeling, personnellement je trouve qu'il y a mieux.  :)

Observons nos quatre doigts normaux. Le pouce c'est bizarre ça compte pas. :D

Première observation: Sur ces quatre doigts normaux, les deux doigts des côtés sont beaucoup plus petits que ceux du milieu. Pour avoir une prise en main optimale le manche doit donc être légèrement plus fin à l'avant et c'est encore plus valable à l'arrière, car l'auriculaire est le plus petit doigt. Les manches épais à ce niveau fatiguent l'auriculaire. Ce doigt a pourtant un rôle important, situé à l'extrémité du manche il démultiplie les efforts de rotation de la lame (bras de levier) et assure le contrôle de l'outil.

Deuxième observation: les points d'insertion des 4 doigts ne forment pas une ligne droite, mais une courbe prononcée, un manche avec du ventre est donc particulièrement confortable.

Troisième observation: la paume forme un creux qui est légèrement décalée par rapport à la taille maximale des doigts et à leur courbe d'insertion. La bosse du dos du manche devra être située légèrement en arrière de la bosse du ventre.

Je suis assez d'accord avec BPC sur le reste, le manche doit être massif et sans angle,afin de ne pas blesser les phalanges.

Il doit être de section ovale, afin d'éviter la rotation du manche dans la main.

Pour exemple voici une lame que j'avais montée en suivant ces principes et qui me donne vraiment satisfaction au niveau de la prise en main.






 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité