Nos Partenaires

Auteur Sujet: Sortie de 4 jours dans les Landes au printemps  (Lu 1235 fois)

12 décembre 2014 à 15:01:49
Lu 1235 fois

loico


Bonjour à tous!

Grand fan et lecteur du forum depuis au moins 2 ou 3 ans, j'étais moi-même étonné de ne pas avoir de compte sur le forum lorsque j'ai voulu créer ce fil.  :blink:

J'ai 24 ans et je compte faire une petite randonnée sur 4-5 jours avec 3 amis de la même tranche d'âge dans les Landes à la fin du printemps prochain. Notre but est de faire environ 80Km sur 4 ou 5 jours en fonction de la fatigue du groupe. Seulement, je suis le seul a avoir de l'"expérience" dans ce groupe. Je met expérience entre guillemets car je pratique un peu la randonnée, mais ne suis pas non plus un gourou en la matière. Je fais une rando de 20Km tous les deux mois environ, et une plus grande généralement entre 4 et 7 jours, par an. Les autres sont bien plus sédentaires, et n'ont pour 2 d'entre eux jamais pratiqué.

Mon but, plus personnel ici, c'est de leur enseigner quelque chose. De la pratique sur le terrain. Une autre vision que celle qu'on a a la télévision dans les émissions déjà bien décriées et trop spectaculaires pour faire vrai. Partant de ce principe, et en gardant à l'esprit qu'il ne connaissent de cette activité que ce que l'on voit à la télévision, par quoi me conseillez-vous de commencer?

Quelques détails :
D'un point de vu physique, nous comptons profiter du temps qu'il nous reste pour choisir du bon matériel, et s'entrainer à la marche sur des petits trajets d'une journée, ou une journée plus une nuit cet hiver. L'occasion de se connaitre, de connaitre ses limites, et de connaitre ses outils.

Concernant l'organisation, le parcours est presque tracé, nous seront en autonomie partielle, mais avec une possibilité de ravitaillement rapide (des connaissances proches sur place qui auront une copie du trajet, et qui pourront nous dépanner en cas de pépin). Les nuit, ce sera bivouac, avec montage d'un camp léger le soir, et démontage dudit camp au matin.

Dans un tout autre registre, j'essaye d'imaginer le pire, et je me dis que comme bien souvent, une boisson chaude et un bon repas sont excellents pour le moral et participent grandement pour éviter de tout abandonner dès le lendemain. Des conseils pour quelques repas agréables le soir qui prennent peu de place dans le sac? J'ai déjà noté quelques recettes sur le forum, mais les fils sont assez vieux.
Un bon conseil aussi pour remplir ma flasque pour le trajet?  :D

12 décembre 2014 à 15:06:01
Réponse #1

lambda


Salut! :)

Peux tu nous donner une "carto" de ton trajet?

Merci.

:)

à+,

Lambda

"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

12 décembre 2014 à 15:08:21
Réponse #2

loico


Depuis mon travail, je n'ai pas accès à tous mes documents, mais pour faire simple, on fera un tour très large de St Gor, près de Roquefort, au Nord-Est de Mont de Marsan. C'est plat, des forêts de résineux, très souvent artificielles.
On va prendre les chemins balisés de randonnée qu'on trouvera le plus possibles. Il y en a quelques uns dans le coin.

15 décembre 2014 à 14:38:02
Réponse #3

loico


J'aurai voulu ajouter une autre question aussi. Comment choisissez-vous le lieu du bivouac?
D'habitude, je privilégie un coin qui n'est pas dans le champ de vision des chemins, et si possible un peu difficile d'accès pour être tranquilles. Cependant, puisque la plupart des zones boisées sont artificielles, avez-vous des astuces à me conseiller?

On ne trouve pas vraiment de retours d'expérience à ce sujet.

15 décembre 2014 à 15:13:15
Réponse #4

Arnaud


Affaire de bon sens et de compromis...

Évite les zones, les endroits, les près, les champs et les grottes habitées ;D
La proximité immédiate des chemins et routes.

Des fois c'est sympa d'être pas trop loin des arbres ou des rochers qui offrent une protection supplémentaire en particulier contre le vent et la pluie mais faut pas non plus être trop près de ceux qui voudraient te tomber dessus.

Évite aussi les lieux qui peuvent se retrouver inondé et/ou concentrer l'air froid: bancs de rivière, marais à sec, cuvettes, fond de canyon, etc...

Essayes d'être pas trop loin des ressources dont tu as besoin: eau, bois pour le feu ou matériaux de "construction"

Choisi si possible un spot ensoleillé pour la chaleur et la luminosité.

Évites les coulées importante ou fraîchement utilisés, la proximité des bauges, latrines et autres terriers de blaireau.

Évites la proximité des grand arbres, des pylones et des rochers saillant pour pas te faire griller par la foudre.

Évites la proximité des sources de bruit naturel (chutes d'eau, territoires d'animaux nocturnes, ...) ou artificiel (routes, couloir aérien, ...) les zone ou ça pue (ports, station d'épuration, ...).

Un fois que t'as choisi un endroit essaye de trouver du plat et pense à creuser une petite tranchée en amont si t'attends de la pluie, si pas de plat possible, essaye de dormir la tête en haut plutôt qu'en bas et dans le sens de la pente plutôt que perpendiculairement.

Avec ça t'as déjà pas mal de billes ;)
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

15 décembre 2014 à 16:33:24
Réponse #5

loico


Merci pour les conseils. Je m'efforce d'appliquer la plupart d'entre eux, notamment éviter la proximité des chemins & routes comme cité dans mon message précédent.

Après là ou on va, les rochers, coulées, et autres grottes, je n'y croit pas trop. Mais au moins, ca me servira pour les prochaines fois.

15 décembre 2014 à 17:35:12
Réponse #6

Nirgoule


C’est tout un programme !
Le mieux pour moi est de commencer comme tu l’as déjà fait. Se lancer avec prudence. Et puis ensuite sans doute lire un peu de théorie. A savoir se payer le guide de la randonnée et se l’infuser. On y trouve l’essentiel à savoir. Ensuite comme tout, tu improviseras en fonction de tes possibilités de tes envies et ce qu’il est autorisé à faire et ne pas faire.
Dans les landes pas de feu !!!

En mai les GR seront assez fréquentés les week-ends. Il est agréable de partager ses expériences avec d’autres randonneurs. La convivialité n’est pas interdite et donc il est envisageable de camper près d’un GR pour cela.

Personnellement, lorsque je suis sur un domaine privé, je préfère camper près d’un sentier balisé. J’évite plus facilement des altercations avec les proprios, car la raison de ma présence est claire pour eux : je randonne. Je ne suis pas un braconnier, un squatter. En cas de prise de bec, je reste calme, je rassure sur mes pratique (pas de dégradation, je croyais que c’était autorisé, excusez moi) je me comporte en être civilisé quoi.  ;)
"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

15 décembre 2014 à 18:00:59
Réponse #7

aliɔs



Attention au becut...

Comme cela a été souligné pas de feu même au printemps qui est une période favorable aux départs de feu.

15 décembre 2014 à 18:25:35
Réponse #8

Djeep


BJR et qui surtout sont interdits dans les Landes HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

16 décembre 2014 à 09:57:10
Réponse #9

loico


Pour le comportement civilisé, ce n'est généralement pas un problème. Nous on se connait, c'est la personne d'en face que l'on ne connait pas et qui est plus à "craindre" en termes de civilité.

Normalement, on est pas encore assez dans le sud pour le Bécut, et on devrait le voir arriver ;)

Avez-vous de bonnes alternatives au feu pour manger chaud? Un réchaud à alcool type p3rs serait-il une solution acceptable selon vous (bien qu'utilisant le feu)?

Effectivement, on va croiser une GR et une GRP. La GRP est une des routes de St. Jacques de Compostelle si je ne m'abuse. Seulement, j'ai ici deux avis contradictoires : bivouaquer pres des chemins, ou au contraire un peu à l'écart. Je serait plus porté sur ce dernier choix. Je n'ai absolument pas peur qu'on nous prenne pour des braconniers. Il sera évident qu'après deux minutes d’explications (avec les forces de l'ordre si nécessaire, et que la situation ne s'est pas démêlée à l'amiable) cette idée sera écartée. De plus, je préfère moins me risquer à la rencontre avec le propriétaire des lieux/garde forestier qui, de toute façon aura le droit de nous mettre dehors, bien que nous ne comptons pas laisser de traces de notre passage!
Après, nous devons avoir 30 ou 35Km en commun avec ces GR, notre trajet étant plutôt constitué de sentiers que j'ai exploré lors de petites balades d'une dizaine de kilomètre lors de mes vacances sur place par le passé.

16 décembre 2014 à 10:19:58
Réponse #10

loico


Oh, et question théorie, j'ai lu plusieurs bouquins, certains prêtés, et comme je le disait dans mon premier message, je ne suis pas un débutant total non plus.
A vrai dire, je suis plutôt sûr de mon coup, mais comme c'est la première fois que j'organise seul la rando... J'ai préféré venir poser quelques questions ici, pour être sûr de ne rien oublier.
Je suis faillible :)

Oh! et on part en semaine aussi pour éviter de croiser du monde. Low profile autant que possible, c'est comme ça qu'on m'a appris (mon mentor lis parfois le forum, peut-être qu'il réagira si il a le temps ;) ). Mardi-Vendredi, ou Mardi-Samedi au pire. C'est ce qui est prévu.
« Modifié: 16 décembre 2014 à 10:25:48 par loico »

16 décembre 2014 à 13:55:16
Réponse #11

Anwen



Avez-vous de bonnes alternatives au feu pour manger chaud? Un réchaud à alcool type p3rs serait-il une solution acceptable selon vous (bien qu'utilisant le feu)?


Des repas auto-chauffants ?
Pas de feux !
Contredisez moi, vous m'enrichissez.
Concernée mais pas consternée :)

16 décembre 2014 à 14:02:23
Réponse #12

loico


Citer
Pas de feux !
J'avais bien compris, le message est passé. De toute façon, je me suis renseigné sur les dates d'interdiction de feux dans les landes, et ce sont les plus strictes que j'ai pu constater.

Citer
Des repas auto-chauffants ?
A voir ce qu'on trouve. Je vais me documenter là dessus.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité