Nos Partenaires

Auteur Sujet: Les Eléphants  (Lu 1178 fois)

27 novembre 2014 à 12:55:06
Lu 1178 fois

Thrawn


Ou le retour du motard bivouaqueur novice :D

Les Elephants, ici, j'envisage la concentration hivernale allemande, pas l'animal! ;)

J'ai eu de bons conseils ici quand je prévoyais mon road-trip de cet été, donc je récidive. (c'était prévu de vadrouiller en France, finalement, ça a été un tour complet d'Ecosse)

Bon, en gros les Elephants, c'est 10 000 tarés sur deux ou trois roues qui se réunissent pendant un WE soit sur le circuit du Nurburgring (pour les "vieux éléphants" // compter -10°C la nuit) ou dans les montagnes autrichiennes (compter -30°C la nuit).

Pour commencer, je compte tenter les "vieux".

J'ai des idées, que je souhaite vous soumettre.

Premièrement, la tente, j'ai testé en Ecosse. Contre les Midges, c'était royal, mais contraignant. Malgré ses aérations, j'ai passée des nuits plutôt froides à cause, je pense, de l'humidité qui s'accumulait.
J'avais pris une Vango Atlas 200. Je l'ai renvoyée au fabricant à cause d'un petit défaut d'une couture du double toit. (le genre de petit défaut d'étanchéité qui ne va jamais en s'améliorant). Mais si je dois racheter une tente, ce sera certainement ce modèle là.

Mais, je souhaite tester le combo tarp/hamac. (je suis déjà équipé).
Au cas où je devrais camper dans la zone sans arbres, je pense faire un montage de ce type:



En remplaçant les piquets ultra light, techniques, et chers de l'image par deux manches de pioche/pelle (bien épais, costaud, 10€ au brico du coin...) C'est pas MUL, mais c'est pas grave, j'ai 55 bourrins pour porter le matos à ma place. d'autant qu'avec ses valises, ma moto est large du c*l, donc ça ne devrait même pas dépasser.
Pour l'arrimage au sol, je dois tester une technique expliquée dans le "Grand livre des Noeuds" et qui semble très prometteuse.
Si je peux me mettre dans la zone boisée, pas de souci, je me suspends aux arbres.

Pour le réchaud, P3RS comme en Ecosse. Gamelle et autres, je suis équipé, et je commence à avoir l'habitude.

Niveau mécanique, les outils habituels, plus des chaînes à neige (nécessaires vu les conditions météo potentielles) et des câbles de démarrage (ceux de la voiture seront oversize, mais je les ai déjà et vaut mieux trop gros que trop petit dans ce cas précis).

Mes deux soucis à la base étaient l'installation du hamac/tarp sans arbres... ça s'est résolu. L'autre, c'est le sac de couchage.

Je n'ai pas les moyens de partir si souvent que ça en trip motard/bivouac (d'autant que le côté "bivouac" va disparaître au profit d'hébergements en auberge de jeunesse dès que ma copine aura son permis A), donc dépenser XXX€ dans un sac de couchage -15°C me chagrine.

J'ai ces deux trucs là:



qui sont un peu redondants... Certes. J'ai acheté le orange parce qu'il est bien moins encombrant à mettre dans la moto.
Bref, j'ai envisagé de mettre l'un dans l'autre, plus un autre en polaire (sans indications de température, trop ancien pour ça), puis d'enrouler le tout dans une couverture de survie "usage unique", puis de finaliser avec un sursac "homemade" en sac poubelle épais et duct-tape.Probablement avec une cagoule de moto en soie pour la tête. (j'utilise jamais ça dans le casque, trop de buée)
Pas trés respirant, mais je ferais sécher dans la journée au besoin.

Alors question: avec cette installation, selon vous ça peut le faire, ou on va retrouver un glaçon dans un sac-poubelle au matin?

27 novembre 2014 à 13:40:31
Réponse #1

VERDUG0


Tu auras quo dans le dos en hamac?

Ton assemblage, ca va dependre de l'etat des sdc.
Par securite, je dirais que ca peut approcher les 7*. test, en conditions reelles (toute une nuit, dehors) deja a cote de chez toi.

27 novembre 2014 à 13:46:15
Réponse #2

Thrawn


Je prévois pour le dos du hamac d'acheter un matelas en mousse D4 à 5€.

Les sac de couchages sont en parfait état, récents, et peu utilisés.

Quand tu dis que ça pourrait attendre les 7°, c'est qu'en l'état, je pourrais dormir à 7°C avec? si c'est ça, je suis loin du compte...

27 novembre 2014 à 14:15:15
Réponse #3

Arnaud


Un peu de lecture: http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=2765.0

Perso, s'il risque d'y avoir du vent comm je le pense, je te déconseillerai le hamac.
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

27 novembre 2014 à 14:37:11
Réponse #4

Thrawn


Lien intéressant, merci ;)
ça confirme ce que j'avais lu (et expérimenté) sur l'importance du matelas mousse entre le hamac et son occupant. Et ça rajoute l'astuce du sac ouvert et utilisé comme "couette".

Pour le hamac dans le vent, j'avais pensé fermer le tarp de cette façon autour du hamac:


Avec le bord du tarp à ras du sol. L'espace intérieur ne serait pas immense mais exploiterait au mieux la forme donnée au tarp.


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité