Nos Partenaires

Auteur Sujet: Un bout de Jura enneigé cet hiver ? du 06 au 08 Mars 2015  (Lu 18421 fois)

30 octobre 2014 à 14:51:09
Réponse #50

musher


Les gros debutants du froid sont acceptes?
Je peux pas dire à la place de Draven
Mais des sorties comme ça, c'est l'occasion d'essayer avec des gens qui ont l'habitude et d'essayer avec du matos prêté car l'équipement pour le Grand Froid, ça va vite cherché.
Après si on a aimé, on investit et on apprend pour partir un jour tout seul  ;D

30 octobre 2014 à 15:11:13
Réponse #51

raphael


Les gros debutants du froid sont acceptes?

Pour l'instant je suis de loin, ne me comptez pas.

si t'as déjà l'habitude de dormir dehors par temps humide, t'es pas un débutant  ;)
Se connaitre et s'accepter


30 octobre 2014 à 16:27:46
Réponse #52

Cheguevarech


Ca donne quoi en pulka neige hors piste ?

J'ai acheté l'UT2000 en avril et donc pas encore pu la tester. Du coup j'attends la neige avec impatience...
« Modifié: 26 février 2015 à 08:41:38 par Cheguevarech »
"La critique est nécessaire mais l'invention est vitale car dans toute invention il y a une critique de la convention". (Gustave Parking)

03 novembre 2014 à 14:08:36
Réponse #53

Draven


Pour le moment, l'enneigement n'étant pas connu ( enfin si, pour l'instant il est nul  :lol: ), difficile de prévoir si un pulka sera utile.

Les débutants sont acceptés, sous réserve du matériel adéquat ( même si matériel de prêt ).
Le kit de base de la randonnée hivernale enneigée :

- Un matelas performant ( on parle de R-Value de 4 minimum ).

- Un sac de couchage synthétique/duvet performant, a adapter au type d'abri et de t° attendu. Mais un -20°c confort me semble le plus polyvalent.

- Des vétements chauds pour les périodes d'activités basses prolongées ( repas, préparation du camp, etc... Les repas peuvent être pris dans le sac de couchage, donc j'en tient pas compte dans ces périodes la ). Typiquement une doudoune est idéale, a compléter par quelque chose de solide par dessus si y'a des taches salissantes a faire. Ensuite les incontournables bonnets/gants/chaussettes chaudes.

- Un réchaud hivernale. Gaz inversé et/ou essence. Au moins un réchaud pour 3 pax, avec un contenant suffisament grand pour faire fondre des grosses quantitées de neige a la fois pour s'hydrater...

- une paire de raquettes, des batons ( suivant habitudes ), et des chaussures tenant bien dans les raquettes ( pas trop souples ), étanches et facile a enfiler/attacher le matin quand elles sont gelées ( ou alors prévoir de les foutre au fond du sac de couchage dans un sac plastique ).
Pour la grosse peuf, les Sorel Caribou sont idéales je crois... J'en entends que du bien depuis des années, chausson qui peux se mettre a sécher a part, fourrure pour éviter l'infiltration de neige, etc...
A voir quand la neige est bien collante... J'utilise des Perfekt en hivernale depuis des années, j'ai jamais eu les pieds humides, et avec une paire de guêtres ça ME convient très bien.

Une fois qu'on a chaud, et qu'on a a boire, en principe on est bon, le reste ça se gère !
Avec l'expérience je rajoute :

- Des sachets de thé et du sucre ( je ne bois jamais de thé chez moi, encore moins sucré ), c'est le top pour donner du gout a l'eau de fonte et se forcer a boire. Chaud et sucré c'est plus tentant que froid et sans gout...
- Plusieurs paires de gants, une pour marcher, une pour bricoler au camp, et des surgants. Ca permet de pas se retrouver avec une paire unique trempée le lendemain matin...
- Une nalgène pipi dans le duvet...
- Du stick pour les lèvres, et un buff pour plein d'usages différents ( cache visage la nuit, etc.. ).
- Plusieurs back-up pour allumer un feu quand les conditions sont pourries ( hein azur ?  ;# ).
- Une pelle a neige, pour le camp, rammasser la neige de fonte, déneiger la voiture au retour, etc...
- Une scie pliante, un couteau de camp/hache pour faire le taff rapidement pour allumer le feu.
- Quelques chaufferettes en back-up pour récupérer de la motricité fine quand les doigts sont trempés/gelés... Et pour coller a droite et a gauche en cas de froid...
- Un sac pas trop minimaliste, le rangement au poil de cul près est pas évident quand il fais très froid !

Pour les débutants, du rab' de vétements chauds sont utiles, ça permet de compenser si quelque chose est un peu trop limite. Et on sort clairement de notre zone de confort en rando hivernale, donc des fois on est surpris de sa résistance ( ou non-résistance ) au froid.

J'ai surement oublié des trucs...
L'idée de faire une liste est bonne, faudrait compléter avec ceux qui ont une grosse expérience de ces milieux la, et faire un truc bien visible sur le forum ?
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

03 novembre 2014 à 14:29:26
Réponse #54

azur


Un autre truc appris l'année passée: prévoir une ou deux gamelles collectives assez grande (2 ou 3l) pour faire fondre la neige, cuisinier, et à coté, des contenants individuels (assiettes, tasses) qui peuvent être en plastiques (plus léger, ne conduit pas le froid), genre "fold-a-cup" par exemple.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

03 novembre 2014 à 14:45:10
Réponse #55

Arnaud


Y'avait un truc posté par David il y'a quelque temps:

http://stages-survie-ceets.org/un-exemple-de-liste-de-materiel-grand-froid/

C'est qu'un exemple ;)

Il y a beaucoup à dire (et l'info est largement dispo sur le fofo :p) mais ce qui a mon avis est le plus important c'est de tester avant.
Quelque soit le système de la mort qui tue qui vous a été conseillé, soit disant bomb/idiot/waterproof il faut apprendre à s'en servir avec les doigts mouillés,  froid, avec des gants... et vérifier que tout marche comme prévu quand c'est vous qui vous en servez (et pas le vendeur ou le conseilleur).

Pour le matos en lui même, le plus important c'est le choix des vêtements et leur modularité d'emploi, typiquement erreur classique est d'avoir trop (lire chaud) sur le dos pendant l'effort et pas assez à l’arrêt.

Pensez aussi à la gestion de l'humidité, si il fait autour de 0°, tout fini trempé relativement vite, prévoir des sacs poubelles pour tout et n'importe quoi.

Dans le même domaine, les vestes goretex c'est bien mais c'est pas la panacé sur plusieurs jours sans possibilité de sécher le soir au chalet et qu'on peut pas les approcher du feu.

Pour matelas et duvets, si le matos performant est trop cher pour vous, pensez à en empiler/coupler 2 moins chers, ça marche aussi et des fois mieux.

Mes 2 cts,
Arnaud.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

03 novembre 2014 à 20:07:12
Réponse #56

guillaume


Voici ce que j'avais pondu avec l'aide des participants, il y a quelques temps pour une sortie sur le plateau du Vercors en hiver.

Citer
Vêtements : Pour toute la liste qui suit, je ne veux pas de coton !!! Tout au plus du polycoton pour le pantalon.

-Chaussures larges (pour pouvoir enfiler plein de chaussettes) et imperméable. Avoir à l’esprit qu’il faudra marcher de la gare de Die jusqu’au plateau sans les raquettes (pour ceux qui, comme moi, se demande si ils vont prendre des coques…)

-Chaussettes : 1 grosse et longue paire chaussette chaude (en laine par exemple) + paires de chaussettes fines (une pour 2 jours) style D4 en synthétique
(si coques avec chausson : pas besoin de grosses chaussettes)

-Caleçon long (laine ou polaire)

-Boxer/slip : quantité à votre appréciation ;D

-Pantalon polycoton ou mieux, synthétique qui se serre sur le bas (pour éviter les entrées de neige)

-Surpantalon imper-respirant (certains ont des guêtres intégrées sinon, ajouter des guêtres) ou pantalon de Kway + des guêtres

-1 T-shirts manches longues en synthétique de couleur claire de préférence (contre le soleil)

-2 T-shirts manches courtes (un en synthétique et l’autre en laine pour l’odeur par exemple)

-Polaire (1 ou 2, style D4)

-Doudoune large ou polaire très chaude et large (pour mettre des couches en dessous, elle sera principalement mise à l’arrêt pour dessus toutes les autres couches)

-Veste imper-respirante large et avec capuche de préférence ou Kway + coupe vent

/!\ Bien essayer la superposition des couches de vêtements avant de partir : t-shirts manches courtes puis t-shirt manches longues, puis polaires, puis doudoune, puis veste ou veste puis doudoune (pour l’arrêt)

-Sous gants + gros gants ou mieux, des moufles + surmoufles ou gros gants déperlants. Le tout est d’avoir 3 couches avec en dernier une barrière aux éléments. Ajouter des petits gants mappa en plus dans le sac si on doit faire joujou dans la neige (on les mettra avec les sous-gants, alors les prévoir large) et une autre paire de moufle en back-up dans le sac (une deuxième paire de chaussette en laine de bonne qualité peut faire l’affaire). Pour info, on peut trouver des moufles de l’armée relativement imperméables à un prix dérisoire !

-Cagoule + bonnet ou deuxième cagoule. Une grande écharpe chaude + un bonnet peut remplacer une cagoule (la première par exemple, ce qui ferait 2 bonnets et une écharpe)

- Guêtres

-Chapeau clair (si possible) et à large bord


Matériels :

-Stick à lèvre + crème solaire

-Lunettes de soleil qui protègent bien les yeux, même sur les côtés

-Chaufferettes réutilisables (pas cher à D4, deux c’est bien)

-Thermos pour ceux qui en ont (pas la peine d’en acheter)

-Pelle à neige pour ceux qui en ont (essayez d’en avoir !!!)

-Bout de tapis de sol pour se poser dessus à l’arrêt ou carrément monter dessus. Il pourra servir de deuxième tapis de sol pour le soir lors du coucher, dans ce cas, le prévoir grand.
Le pare-soleil le fait bien pour ça (merci Did).

-Isolation de tous les ustensiles de cuisine préférable, surtout si pas de sous-gant pour manipuler de l’alu : gamelle (cf le post d’Emmuel que je n’arrive pas à retrouver), réchaud (on le posera sur le tapis de sol qui nous servira à l’arrêt par exemple)


-Raquettes (on peut en louer à Twinner, cf quelques posts plus haut, vérifier les raquettes en magasin avant de les emporter)

-Scie pour ceux qui veulent (j’en aurais une pour alimenter les poêles des refuges). Quelqu’un veut prendre une hachette ?

-Bâton de marche, un minimum

-Bougies

-Couverture de survie (je la met pour ceux qui comme moi, n’en prennent pas d’habitude)

-2 tapis de sol : un normal et un un peu plus fin qui pourra servir lors des poses (cf plus haut)

-Tarp/poncho si on ne trouve pas le refuge à temps…

-3 L d’eau sont suffisants.
Concernant les contenants, il est possible de prendre 2 petites bouteilles de 500 mL en plus d’une Nalgène d’un litre par exemple, pour faire sécher les chaussures le soir au bivouaque en les mettant dans les chaussures avec de l’eau chaude à l’intérieur (merci David ) et/ou du papier journal. Bien isoler l’eau qui sera en contact direct avec le froid (chaussette, néoprène, etc.)

-Une paire de semelles de propretés de rechange (pour ceux qui veulent)

-2 sacs de couchage si le premier n’a pas sa température de confort à -10°C minimum. Attention dans se cas à ce que le deuxième ne comprime pas l’isolant du premier sac de couchage (par exemple : 1 duvet 3 saisons et un bon duvet d’été).

-PQ, pharmacie et petits brols habituels. Ajouter de la Vasilne contre les échauffements (merci Did et Karto) ainsi qu’un anti-diarrhéique.

-Gamelle assez grande (pour faire fondre la neige) avec un couvercle (moins de déperditions de chaleur) + pare-vent

-Si chauffage au gaz, il faudra penser à porter la cartouche de gaz constamment sur soi. Prévoir 2 cartouches. Pensez aux réchaud déporté pour ceux qui ont.

-Bouffe et vivres de course. Penser à des soupes, bouillons de cubes, thé/café sucré pour reminéraliser la neige fondue

-Sacs plastiques divers, ça sert à tout

-Lunettes de vue de rechanges pour ceux qui en portent

-EDC habituel : sifflet, briquet, couteau, lampe (photon), couverture de survie (signalisation et « chaleur »)

-Lampe frontale (attention aux piles qui se déchargent vite par temps froid. Les piles au Lithium sont mieux pour ça)

-Paire de jumelle/monoculaire pour ceux qui veulent

-Quelqu’un as-t-il un piolet ?

03 novembre 2014 à 21:24:57
Réponse #57

VERDUG0


Merci Draven.

Du coup j'ai pas grand chose presque rien.

Ce sera l'occasion de passer au DIY au moins pour un gros UQ, et un quilt/doudoune.

J'investirai dans des vetements adaptes (pantalon polaire, pantalon, grosse polaire, cagoule, moufles+ surmoufles)

Le soucis ce sera les chaussures. Les premiers prix conviennent?

03 novembre 2014 à 21:27:24
Réponse #58

Kilbith


Du coup j'ai pas grand chose presque rien.
Tu devrais préciser ta taille et ton poids afin de faciliter d'éventuels prêts.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

03 novembre 2014 à 21:45:21
Réponse #59

azur


Le soucis ce sera les chaussures. Les premiers prix conviennent?
Pour ce type de sortie, tu peux éventuellement te rabattre sur de vieilles chaussures à coque plastique militaire (koflach para) qu'on trouve parfois à vil prix; la coque plastique avec un chausson intérieur amovible protège bien du froid et de l'humidité, et tu peux garder les chaussons aux pieds au bivouac, voire dans le duvet pour la nuit! Du coup, pas de difficulté pour rechausser le lendemain.
Mais ça, c'est si tu tombe sur une bonne affaire, parce que l'usage est quand même limité.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

03 novembre 2014 à 22:21:23
Réponse #60

Draven


Chez D4 y'a des bottes de neige pas trop chère non plus, a voir question étanchéité, mais si il fais très froid la question ne se pose pas de trop, c'est surtout a voir en cas de t° proche de 0°c.

Autrement l'occasion peux très bien faire le taff, des coques comme dit Azur, ou de la grosse de rando/alpi bien étanche, ensuite tu gère avec les chaussettes.
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

03 novembre 2014 à 22:25:18
Réponse #61

Arnaud


Les bottes grands froid de l'armée d'il y a "quelques" années:

http://www.surplusmilitairedestenay.com/fr/occasion_r_472.html

Pas cher et plus souple/polyvalent que les coques, sinon de "bonnes" chaussures avec des sacs poubelles entre les deux paires de chausettes (vbl).

Pour le reste, tout le matos M90 suédois est juste fantastique pour le prix.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

03 novembre 2014 à 22:28:22
Réponse #62

Phil67


Merci Draven.

Du coup j'ai pas grand chose presque rien.

Ce sera l'occasion de passer au DIY au moins pour un gros UQ, et un quilt/doudoune.
J'espère que le gros UQ (UnderQuilt) n'est pas destiné à cette sortie ?
Pour moi UnderQuilt = hamac or il me semble totalement exclu de dormir en hamac par de telles températures : la neige est beaucoup plus confortable et "chaude" qu'un hamac (et même qu'un sol gelé sans neige).

En option DIY (que tu connais déjà) : la couette Ikea transformée en pied d'éléphant utilisée dans le SDC en complément d'une doudoune en duvet pour booster le tout d'une bonne 10aine de degrés (technique déjà utilisée ponctuellement que j'adopterais probablement si je participe à cette sortie).


Citer
J'investirai dans des vetements adaptes (pantalon polaire, pantalon, grosse polaire, cagoule, moufles+ surmoufles)
Ne pas oublier les bons plans sur les doudounes en duvet qui peuvent "changer la vie" (cf. bons plans MUL p.ex. chez Leclerc l'année dernière avec des doudounes à -50% en début de saison pour 19€).


Citer
Le soucis ce sera les chaussures. Les premiers prix conviennent?
Ça va surtout dépendre de l'usage ou non de raquettes : avec des raquettes on "brasse" moins de neige avec les pieds et les chaussures risquent moins de percer ou geler en profondeur.

Dans l'absolu ça reste gérable même en trails basses en mesh (mais à membrane) pour des sorties raquettes sur plusieurs jours jusqu'à -10°C (pas testé plus bas pour l'instant). Il faut impérativement de bonnes guêtres + une taille plus grande que d'habitude (pour compenser avec des chaussettes épaisses et une semelle intérieure plus isolante) + une bonne discipline (garder les chaussures au "chaud" la nuit, gérer les chaussettes, ne pas trop "brasser" dans la neige sans raquettes, utiliser une mousses pour s'isoler du sol en statique prolongé).

Dans ce cas précis, vu qu'il risque d'y avoir plus de phases statiques que de temps de marche, je pense tout de même passer à des chaussures de rando basiques à membrane avec 1 ou 2 tailles de plus même si je déteste avoir mes pied emprisonnés dans des "grosses" :-\.

Ne pas négliger la technique des chaussettes VBL qui peuvent se révéler très efficaces (testé sommairement sur 2 jours avec des sacs poubelle fins et étonnamment surpris du gain thermique sans vraiment nuire au confort).

Il vaudrait évidemment mieux tester préalablement les différentes solutions dans des conditions moins froides ou sur des sorties à la journée ou prévoir du backup pour ne pas se louper complètement...


Tu devrais préciser ta taille et ton poids afin de faciliter d'éventuels prêts.
+1
Idem pour d'autres manquant d'équipement hivernal et hésitant à investir pour un usage ultra-ponctuel.

Il doit y avoir moyen de réunir pas mal d'équipement de pour dépanner entre ceux qui ont chez eux de quoi équiper un régiment ;), ceux qui ont juste quelques items en double, ceux qui ont des SDC d'été pouvant servir de doublure, les éventuels prêts chez les MUL...
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

03 novembre 2014 à 22:50:32
Réponse #63

VERDUG0


Merci pour les reponses  :)

Je fais 1m85 / 80kg
XL en pantalons ; M en torse 44 chaussures.

Ca donne ca, En rouge, ce que je n'ai pas:



Portage
sac 35L + un deuxieme pour completer

Abri
tarp (je n'en ai pas actuellement)
Cordelettes + piquets (pareil, je n'en ai plus)
matelas plastazote + matelas evazote + sitpad (R-values demain)
quilt -7C*
poncho (une couette 15* avec un trou pour la tete) = -15*norme EN13537

Vetements
polaire fine D4
bonnet polaire + bonnet laine
raincut

pantalon polaire
pantalon synthe
jupe polaire
polaire poilue
chaussures


Alimentation
Gamelle inox 1.5l
Bouteilles gros goulot
Fruits secs/noix; viande sechee, choco noir.

Matos
bousolle
sifflet
frontale alu
petite lame (opi ou Mora)
(machette si besoin)
gsm
bic
allume feu
vaseline
trousse secours + hygiene


EDIT special P67
J'espère que le gros UQ (UnderQuilt) n'est pas destiné à cette sortie ?
Pour moi UnderQuilt = hamac or il me semble totalement exclu de dormir en hamac par de telles températures : la neige est beaucoup plus confortable et "chaude" qu'un hamac (et même qu'un sol gelé sans neige).
Grille  :lol:
Instinctivement froid = hamac dans ma tete.
Mais, tant qu'a tester, je dormirai au sol.


Par contre Phil, -18* valide en hamac.
je dois avoir une trentaine de nuits dans les parcs de SSD par <-5* en hamac

(vous etes motivants, mais c'est pas sur que je puise venir hein)
« Modifié: 03 novembre 2014 à 23:05:31 par VERDUG0 »

04 novembre 2014 à 00:23:21
Réponse #64

musher


Dommage que tu es des grands pieds car en ce moment, il y a des bottes suédoises grand froid autour de 35 € en Allemagne.

Pareil pour les koflacs en surplus, que des petits tailles ou des très grandes tailles

Par contre sur le boncoin, il y a des koflacs en 44/45 mais visiblement, elles ont vécu.


Pour le reste des fringues, je peux pas t'aider. C'est du L chez moi.

04 novembre 2014 à 07:07:33
Réponse #65

Tompouss


Quand je vois la liste et avec mes 65kg je me dis que mon sac va peser la moitié de mon poids  :lol:


Je suit le topic avec attention, pas expérimenté mais toujours motivé, je note ce qu'il me manque  ;)
Les bons choix viennent avec l'expérience. Et l'expérience ? De tous les mauvais choix desquels on a survécu  ;#

04 novembre 2014 à 10:08:20
Réponse #66

azur


Quand je vois la liste et avec mes 65kg je me dis que mon sac va peser la moitié de mon poids  :lol:

Je suit le topic avec attention, pas expérimenté mais toujours motivé, je note ce qu'il me manque  ;)
Il est illusoire de "voyager" léger en milieu froid/enneigé/montagneux... ne serait-ce que le minimum vital en matière de protection contre le froid, tu vas faire fuir les "MUL" ;#
Quand on veut durer dans ce genre de milieu, il est nécessaire de prévoir un minimum de "confort" pour ne pas solliciter l'organisme plus que de raison. Et 1kg de plus sur le dos pour passer une nuit douillette, tu verras que ça le fait!!! En contrepartie, il ne faut pas envisager de courir comme un lapin: en milieu enneigé, on ne va pas vite, surtout avec des raquettes! Mais de ce coté là, pas d'inquiétude, Draven a le pas lent et sûr du montagnard prudent (pléonasme: un montagnard imprudent ne vie jamais très longtemps...)
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

04 novembre 2014 à 10:21:43
Réponse #67

musher


C'est pour ça qu'on a inventé la pulka

04 novembre 2014 à 10:34:25
Réponse #68

Arnaud


Pour la pulka, je ne sais pas par ou Draven veut nous faire passer par contre sur un tracé genre GTJ raquettes je pense qu'il faut oublier ou alors prévoir de nombreux détours (ou avoir un physique de sisyphe), la trace est parfois assez technique dans les bois.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

04 novembre 2014 à 10:50:20
Réponse #69

Draven


Ouais je sais, on s'est trainer le cul l'an passé avec azur, c'est gentil de le dire si gentillement  :lol: :lol:
Faites gaffe, je bouffe des kilomètres en course a pieds ces temps ci...  ;D


Pas d'idée précise du tracé pour l'instant, juste des coins potentiels, mais c'est clair qu'en foret la pulka n'est pas forcement l'idéale. Mais on sera pas bien pressé...
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

04 novembre 2014 à 11:03:28
Réponse #70

Kilbith


Il est illusoire de "voyager" léger en milieu froid/enneigé/montagneux... ne serait-ce que le minimum vital en matière de protection contre le froid, tu vas faire fuir les "MUL" ;#

Le léger serait à définir....

Mais c'est tout de même possible de faire léger (disons moins de 12kg) en sortie hivernale non technique de plusieurs jours comprenant du statique (pas de piolet, crampons, cordes, baudriers...quoique là aussi on a énormément progressé). Mais c'est tout de même cher et délicat de s’approvisionner et de maitriser le cycle d'usage. Il faut aussi accepter de renouveler le matos plus souvent si on est autre chose qu'un "WE warrior". 

- soit on utilise les possibilités du feu et du milieu. Dans ce cas un équipement traditionnel bien pensé accompagné de produits légers et chers (Kifaru propose des trucs).

- soit on utilise à fond les possibilités des matériaux modernes : cuben, silnylon, titane, aramide, duvet 850 cuin, primaloft, vapor barrier, pertex GL, lyophilisé...Les sorties "Igloo" de RL (très pédagogiques) montrent que c'est possible sans que ce soit l'exception.

Dans les deux cas on est " limite hors sujet" sur ce forum. Mais il faut savoir que ça existe. A la limite cela pourrait intéresser des miloufs de type SF.
« Modifié: 04 novembre 2014 à 11:24:29 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

04 novembre 2014 à 11:30:11
Réponse #71

musher


Je pense que si tu leur donnes le budget d'un équipement MUL hivernal, tu vas en faire fuir plus d'un. ;D

Après je pense pas que DRAVEN nous prévoit un stage d'infiltration longue distance.

Au niveau de la liste matos, je vais essayer de faire un compile jeudi entre la liste de Draven, celle de Guillaume et la mienne en mettant matos perso et matos collectif.

Pas besoin que tout le monde vient avec un faitout de 10L pour faire fondre la neige. Ni qu'on est un réchaud essence par personne, ni une pharma, ni une scie pliante...

Le minimum, c'est ses fringues sur le dos (un backup si on se fait tremper), le couchage, de quoi manger (gamelle, couverts, verre/bol).

04 novembre 2014 à 11:53:20
Réponse #72

Phil67


Quand je vois la liste et avec mes 65kg je me dis que mon sac va peser la moitié de mon poids  :lol:

Je suit le topic avec attention, pas expérimenté mais toujours motivé, je note ce qu'il me manque  ;)
Je fais aussi 65kg et j'ai très facilement survécu à mon baptême de raquettes dans les Vosges avec des MUL pendant 3 jours. Il ne m'ont même pas jeté de pierres (pierres ponce, MUL oblige) pour mon sac non optimisé (test de matériel non rodé = solution de repli en supplément). En revanche je n'ai pas eu l'occasion de descendre sous les -10°C dans des conditions comparables (sauf à prendre en compte un vent important dans les Vosges ou un -35°C en sortie à la journée par très beau temps sec dans les Alpes).

Il doit y avoir moyen d'improviser un petit week-end de test préalable sur les crêtes vosgiennes ?


Il est illusoire de "voyager" léger en milieu froid/enneigé/montagneux... ne serait-ce que le minimum vital en matière de protection contre le froid, tu vas faire fuir les "MUL" ;#
Les 15kg tout compris sur une période courte sont tout à fait envisageable sans équipement de pointe hors de prix (même avec du D4 et de la bidouille pour compenser le manque d'équipement).

Sur une période en autonomie courte la bouffe ne pèse pas bien lourd (moins de 700g par jour à moins d'amener des pâtés en bocaux de verre et des boîtes de conserve). Le poids de l'eau va dépendre de la "stratégie" du groupe et du terrain : fonte de neige uniquement le matin ou également à midi ou possibilité de sources encore liquides en route.

Le plus gênant (même pour un MUL) c'est plus le volume que le poids : on peut faire léger, compact, pas cher, mais on ne peut choisir que 2 critères à la fois ! ;#

En tant que MUL on a rarement besoin d'un sac de plus de 45-50 vrais litres pour du 3 saisons (même avec des enfants). En hiver les 45-50 litres en solo commencent à faire juste si on utilise plus de synthétique que de duvet.


Je pense que si tu leur donnes le budget d'un équipement MUL hivernal, tu vas en faire fuir plus d'un. ;D
Les préjugés ont la vie dure : tous les MUL n'utilisent pas que du cuben et du duvet à 36000 CUIN, tous comme tous les "survivors" n'ont pas de couteaux de 20cm en acier WXZ36 à 200€ pour 900g ! ;#

Je suggère de lire le récit d'Archimboldi (MUL étudiant qui ne roule probablement pas sur l'or) pour sa première hivernale en solo en Laponie : http://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=25719

Sa liste à 5,5kg de base dont on peut facilement réduire le budget sans dépasser les 7,5kg tout en faisant un maximum de récup' avec du matériel de rando 3 saisons ou un peu de bricolage : http://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=25719


Ouais je sais, on s'est trainer le cul l'an passé avec azur, c'est gentil de le dire si gentillement  :lol: :lol:
Faites gaffe, je bouffe des kilomètres en course a pieds ces temps ci...  ;D
Petite astuce que j'applique en groupe (surtout avec des enfants) lorsque certains sont trop pressés : délester partiellement le sac du plus lent pour alourdir celui du plus rapide. Après quelques heures le point d'équilibre est atteint (ou les plus pressés se mettent naturellement au rythme des autres pour éviter le surpoids) ! ;#
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

04 novembre 2014 à 12:28:30
Réponse #73

Draven


Nan mais pour le rythme ça sera tranquille, j'ai déja fait un peu de tout question rythme en raquette, de la journée de 35km a celle de 5km... Le principal c'est que TOUT le monde y prenne du plaisir, et de partager un maximum autour du feu le soir ;)

L'an passé on a fait une journée assez courte avec azur, mais on étaient partis a pas loin de midi si mes souvenirs sont bons, et on c'est posés avant le coucher du soleil pour monter le bivouac confortablement, donc ça limite vachement quand même ;)
Et effectivement, j'ai tendance a marcher un peu plus lentement que la majorité des gens... Je m'en suis rendu compte a l'armée cet été  ;D ;D
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

04 novembre 2014 à 12:50:44
Réponse #74

Kilbith


Je pense que si tu leur donnes le budget d'un équipement MUL hivernal, tu vas en faire fuir plus d'un. ;D

C'est vrai que les sommes peuvent être conséquentes quand on cherche "l'ultime" mais il y a moyen de faire un peu moins bien avec beaucoup moins cher.

Comme le note Phil67 : Il faut prendre le temps de fouiller RL et de comprendre la démarche.

Mais, le plus important ce n'est pas le matériel. J'en vois qui se marre en pensant : "c'est lui qui dis ça".  ;#

Je vais prendre un exemple.
Lors d'un sortie RL de trois jours dans la neige fin décembre dans les Alpes, il y avait une participante avec du très bon matériel mais peu d’expérience (elle n'en faisait pas mystère).
Elle avait, par exemple, un sac à dos de marque allemande très léger et solide (désolé je ne me souviens plus du nom). Mais après une nuit passée à bivouaquer dans des conditions relativement clémente (genre -10°c) elle souhaitait accompagner ceux qui souhaitaient redescendre car elle se trouvait inconfortable. On lui a proposé de l'aider.
 
C'est le premier point important et je dirais le principal : accepter de demander de l'aide et écouter.

En fait les problèmes ne venaient pas du matériel, mais plutôt de la façon de s'en servir.
D'abord les souliers étaient serrés trop fort pour le bivouac (de toute façon en raquette on n'a pas besoin d'avoir les pieds aussi tenus que lorsqu'on fait du saute cailloux en été) et la circulation se faisait mal.
Après, il lui manquait une ou deux paire de chaussette chaude et sèche. Comme elle n'avait pas pris de paire de semelle de rechange (modèles hivers thermique) il était préférable de les retirer et qu'elle puisse mettre une grosse paire de chaussette, prêtée, sans être serrée.
Et puis il a fallut prendre l'habitude de s'assoir ou de se tenir sur un bout de mousse isolante etc... Enfin accepter de boire chaud, souvent...et donc psychologiquement d'éliminer souvent.

Au début c'était un peu difficile, mais rapidement elle allait mieux et je pense que le séjour a été excellent. Le problème ce n'était pas le matériel, ni l'argent, ni le poids, ni l'encombrement : c'était savoir choisir ce qui était important (chaussettes, semelles, bout de mousse, buff..), savoir l'utiliser ET l'utiliser (plein de gens ont froid au pied avec une paire de chaussette dans le sac qui y reste par flemme.)

Il ne faut pas non plus dire que par -20°C on n'a pas besoin de matériel. C'est faux. Mais ce n'est qu'un aspect du problème.
Il sera préférable d'avoir des chaussures à 50€, larges (rangers cirées), et trois paires de grosses chaussettes de rechange ainsi que des semelles...qu'une paire à 200€ sans chaussettes de rechange ou sac poubelles VBL.
De même ce sera préférable d'avoir deux pulls acryliques Emmaus, d'en mettre un en marchant et un second au repos plutôt que de marcher avec sa belle doudoune en duvet à 200€ et de l'avoir humide au bivouac. Inutile, même si elle ne pèse que 300g elle sera toujours plus lourde que les deux pulls acryliques pour 600g utiles.

« Modifié: 04 novembre 2014 à 13:02:26 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité