Nos Partenaires

Auteur Sujet: Face à la menace terroriste  (Lu 4956 fois)

27 septembre 2014 à 16:07:46
Réponse #25

justin80


Coypu, fry,

Un point de vu intermédiaire et intéressant serait peut être celui ci:
http://www.lexpress.fr/actualite/la-barbarie-en-ton-nom_1579784.html

Par contre, SVP, sortir le catholicisme à tout bout de champ, c'est peut être un argument pour certain, mais bon, on parle de choses qui sont vieilles et dépassées (oui, il existe encore des extrémistes catholiques, mais on n'en entend jamais parler, ils n'annexent pas des pays, ne provoquent pas l'exode de la population, ne massacrent pas en masse). Même s'il ne faut pas oublier l'histoire, la répéter indéfiniment n'apporte rien à la question: Comment aller de l'avant et comprendre la menace qui nous préoccupe maintenant?
le vent se lève, il faut tenter de vivre

27 septembre 2014 à 16:36:47
Réponse #26

fry


On est surement hors charte depuis un moment mais puisque tout le monde donne son avis en argumentant ;)

Je me trompe peut-être mais j'ai perçu la création de ce topic comme celui où justement on élargis un peu le débat de société et ses répercussions éventuelles sur la survie urbaine, en opposition au topic-hommage à l'otage qui se concentrait surtout sur l'hommage. Sinon ne pas hésiter à me modérer.

Concernant les motivations mercantiles: je pense bien sûr aux bénéfices financiers comme à l'impact médiatique qui leur assurera de nouvelles recrues. Et ce n'est pas contradictoire avec le fil qu'ils pensent suivre. Comme on le voit effectivement dans le passionnant document filmé par Vice, " plus la situation est dure, plus ils se rapprochent de dieux ", ils ne cherchent ni à s'acheter de belles voitures, ni à vivre comme des pachas... pourtant ils ne laissent pas un puit de pétrole ou une raffinerie vacante quand ils passent a côté, car accumuler des sources de revenus leur permettra de servir leur guerre, de payer des hommes, de les armer.

C'est comme ça que je vois cette encouragement à l'auto-destruction de ce qu'on a appelé " loups solitaires ": ils en tireront un bénéfice quelque soit la forme, et peu importe ce qu'il lui en coûtera à l'individu concerné...
Je suis bien d'accord qu'il ne s'agit pas que de fous ou de déséquilibrés ( d'où ma précision " dans les exemples récents ", car les médias ne parlent que de ces deux coups d'éclats en ce moment ), mais les deux exemples que j'ai cité en sont pour moi, et ce genre de personnage fragiles sont un socle particulièrement propice et difficilement prévisible.

Citer
Si toutes les religions ont des extrémistes une seule a des extrémistes qui se font exploser au milieu de foules en passant avoir un accès direct au paradis.

Et ? Dans 30 ans peut-être que des bouddhistes extrémistes feront des attentats meurtrier à la pelle selon une libre interpretation de leur devoir de croyant. Il suffit d'une personne étrangement lunée et particulièrement convaincante qui en entraîne d'autre sur un chemin erroné.
Par le passé des extrémismes non pas religieux mais politiques, ont conduit à des millions de morts à coup de bombardiers et de chars, et pas à coup de bombe dans une valise...
A quoi un extrémisme est jugé dangereux alors... au nombre de morts ? A ses méthodes ou à son époque ?

Sous couvert de religion quelle qu'elle soit, des gens ont commis des atrocités. Ce n'est plus le cas pour la religion catholique actuelle certes Justin, mais le redeviendra peut-être dans des années ou dizaines d'années, qui peut savoir.

Et a côté de ça, de fervents pratiquants de chacune de ces religions sont nés et sont morts en passant une vie tranquille à suivre des preceptes respectant leur prochain. Parce que ce n'est pas leur religion qui est fondamentalement plus dangereuse qu'une autre, mais les individus et leur manière de l'interpréter.

En ça je ne comprends pas ta phrase concernant "la seule religion où des gens se font exploser" etc... c'est aux individus que j'en veux, ceux qui ont décrété que se faire exploser était louable, pas à la religion, et à ses pratiquants dans ma ville ou même mon quartier qui n'ont rien demandé à personne.

C'est en ça qu'en pensant recentrer le débat " parce que là, aujourd'hui, c'est l'islam ", vous perdez je pense le recul qui engendre le risque d'amalgame.

Nous débattons sur le danger que représente un ou plusieurs groupes extrémistes. Qu'ils soient islamistes, sunnites, est une réalité moderne de cette actualité précise et ponctuelle, qu'il faut certes prendre en compte - oui c'est lié à la religion, on ne peut pas nier l'évidence ! -, mais c'est le choix de ces individus de répandre la terreur sous ce couvert là, d'autres infiniment plus nombreux vivent en paix avec les mêmes références.

Critiquons ensemble leur fanatisme et leur manière hostile de le pratiquer, ne critiquons pas la religion sous-jacente, je pense vraiment que c'est se tromper de cible et de débat.

Amicalement

27 septembre 2014 à 16:53:32
Réponse #27

Phil67


Quelques précisions qui me semblent utiles en se retenant pour ne pas rentrer dans les détails hors-charte et en essayant de ne pas sortir trop de conneries.

Comme on me l'a rappelé judicieusement en MP, il y a un point spécifique à comprendre lorsqu'on parle de l'Islam : énormément de politiques, journalistes, experts géopolitiques, représentant associatifs (même musulmans) font le même type d'erreurs dans leurs analyses.


Ils agissent parce qu'ils pensent suivre leur religion. Je ne dis pas qu'ils la suivent, je dis que eux sont persuadés de la respecter et de l'appliquer.
Tout est dans le LEUR : ils respectent probablement LEUR vision de la religion et l'appliquent de force aux autres (également de confession musulmane).

Contrairement à d'autres religions l'Islam n'a pas de clergé structuré ni de doctrine officielle comparable p.ex. aux catholiques. En simplifiant : chacun est libre d'interpréter les textes à sa façon en appliquant les rites pour pouvoir revendiquer la confession musulmane.

Un courant "dissident" catholique réinterprétant les textes et rites à sa façon serait excommunié par l'Église (cf. excommunication d’évêques intégristes). Ils ne seraient donc plus "catholiques" et ne nuiraient plus à l'image de cette religion et de ses pratiquants.

Impossible d'"excommunier" ce genre de groupuscules islamiques dans une religion sans clergé ni règles communes.

Ces extrémistes pratiquent donc "une forme de religion musulmane" en respectant les rites mais en utilisant les textes sacrés avec une lecture totalement extrémiste (à la limite de la maladie mentale).

S'il fallait inventer un slogan contre eux ça serait plus "Touche pas à MON Islam" que "Touche pas À l'Islam".


Citer
Les qualificatifs de déséquilibrés, de personnalités instables ou frustrées ne sont pas non plus des explications vu le nombre très important de personnes acquises à cette cause.
Pour ce qui concerne les européens, il faut distinguer :
   - ceux qui partent là-bas sans combattre (majoritaires : ils recrutent d'abord sur des arguments humanitaires et les "cerveaux" éduqués en Europe sont souvent plus utiles pour de la logistique, de la propagande, de la technique, etc...)
   - ceux qui sont réellement formés au combat
   - ceux qui vont réellement combattre sur place (encore moins que de formés)
   - ceux qui vont survivre et revenir (les 3/4 des anciens combattants qui reviennent sont marqués à vie par ces guerres sales et n'aspirent qu'à une petite vie tranquille : cf. experts en sécurité)
   - une petite minorité de plus excités capables de se "sacrifier" pour la cause (la plupart finissent sur place vu le nombre d'attentats suicide dans ces régions)
   - une minorité dans cette minorité qui revient en "loup solitaire" en Europe (type Merah ou Nemmouche)


On peut légitimement s'interroger sur la santé mentale d'individus genre Merah et Nemmouche.

Le 1er a RDV avec un militaire pour le flinguer. Le RDV est annulé. De frustration il va faire un carton dans l'école la plus proche parce que certains y portaient des kippas et que la plaque était en hébreu

Le 2nd a été renvoyé par ses supérieurs qui l'avaient jugé pas assez fiable (il y a des incompétents même chez les djihadistes). Il a voulu se "refaire un CV" en agissant tout seul en Europe. Il était "tellement compétent" qu'il s'est fait arrêter par hasard parce que son arme était visible dans le sac qu'il transportait dans le bus lors d'un contrôle d'identité.

Toute religion a son lot d'attardés mentaux. Ici ils sont formés au maniement des armes et aux techniques de guérilla et de propagande.

Ces 2 "cas" sont plus à rapprocher d'ordures comme Breivik (77 morts et 151 blessés) ou de mass-shooters américains avec un fond de religion plutôt que de nazisme ou de problèmes mentaux.


Citer
Non, la religion catholique n'a pas produit d'équivalent dans le temps et puisque les croisades sont sans cesse citées il s'agissait d'abord de conflits politiques.
L'objectif d'ISIS est bien de reconstituer un grand califat au Moyen-Orient et autour de la Méditerranée : c'est à mon sens plus géopolitique que religieux.

ISIS est soutenu par de petits (mais riches) états sunnites pour essayer de contrer le retour de l'Iran chiite sur la scène internationale et la normalisation de ses relations avec les occidentaux : encore de la géopolitique.

Il faut également comprendre qu'ISIS fonctionne très différemment qu'Al Quaïda : ils n'ont pas les mêmes objectifs (régionaux pour les 1ers, en priorité contre l'occident pour les 2nds) ni les mêmes méthodes (appels à des actions individuelles spontanées en occident pour les 1ers, opérations structurées et quelques fois sous-traitées pour les 2nds).


(Sous réserve de boulettes ou raccourcis trop rapides : ne pas hésiter à corriger.)
« Modifié: 27 septembre 2014 à 17:19:23 par Phil67 »
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

27 septembre 2014 à 16:54:25
Réponse #28

musher


J'avais fait un petit post et pis j'ai appuyé sur la croix rouge car voila.

Alors je le refais pour cette histoire de catholicisme vs islam

Aujourd'hui la majorité du monde musulman est pauvre (que ce soit dans les pays du tiers monde ou chez nous).
La majorité du monde riche est judéo chrétien (et donc catholique chez nous).

Il est plus facile de faire un fanatique de quelqu'un qui a faim, qui a la rage, qui voit les autres s'en mettre plein le ventre que de quelqu'un de repus assis dans son fauteuil (tous les agitateurs savent ça  ;) ).

Il est plus facile de fanatiser quelqu'un en prenant des arguments dans sa culture que dans celle de celui qu'il haït.
Ceci explique que le fanatisme terroriste soit islamique et pas chrétien, aujourd'hui.

Mais demain si l'occident en faillite est "colonisé" économiquement par des pays islamiques pétroliers, il va se trouver des fanatiques religieux qui vont trouver dans les Saintes Ecritures des extraits pour fanatiser certains qui au cri de "Dieu le veut" et dans l'espoir d'un aller simple pour le Paradis, iront se faire sauter et massacreront les musulmans et les chrétiens vassaux de ces royaumes pétroliers.
(comme il y a plus de 1000 ans)

Il n'y a pas de religion belliqueuse. Il y a ce que les hommes en font.
Dans chaque religion, le terrorisme existe ou a existé.
Des fanatiques religieux trouveront toujours un message de haine dans une religion de paix et de respect du prochain.

Dans les années 80, j'ai croisé des extrémistes catholiques qui préchaient la croisade contre l'islamisation de l'Occident avec des mots que me rappellent les discours des imans djihadistes.

Alors aujourd'hui, quand j'entends des musulmans dirent : "Leur religion n'est pas ma religion".  Ca me rappelle des souvenirs

Face à la menace terroriste, ne faisons pas leur jeu.

Car aujourd'hui les djihadistes sont d'abord les ennemis des vrais musulmans qui respectent le Coran et que les djihadistes veulent voir persécuter.

Pour ensuite leur dire "Voyez comment les infidèles vous traitent, vous avez crus qu'on pouvait vivre en paix avec eux.
Rejoignez nous et vengez vous de ce qu'ils vous ont fait"

Pourquoi les djihadistes recrutent en prison et en bas des HLL et pas dans les écoles supérieures auprès des futurs ingénieurs issus de l'immigration ?
« Modifié: 27 septembre 2014 à 16:59:38 par musher »

27 septembre 2014 à 21:44:33
Réponse #29

guillaume


Si toutes les religions ont des extrémistes une seule a des extrémistes qui se font exploser au milieu de foules en passant avoir un accès direct au paradis.

Exemple de raccourci qui catégorise les populations. Une fois, pas deux.



"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

27 septembre 2014 à 23:29:50
Réponse #30

Phil67


Juste pour information, d'autres groupes motivés par des religions différentes ont du sang sur les mains et figurent sur les listes officielles d'organisations terroristes :
   - mélange de bouddhisme, d'hindouisme et de new-age au Japon et en Russie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Aum_Shinrikyō
   - sikhs extrémistes en Inde : https://fr.wikipedia.org/wiki/Babbar_Khalsa
   - sikhs extrémistes en Inde : https://fr.wikipedia.org/wiki/International_Sikh_Youth_Federation
   - juifs sionistes extrémistes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Kach_et_Kahane_Chai
...
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

28 septembre 2014 à 08:37:17
Réponse #31

François


Sans oublier la LRA, mouvement extrémiste (tour à tour insurrectionnel, terroriste, pillard) chrétien, tristement célèbre en Afrique centrale.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

28 septembre 2014 à 08:37:54
Réponse #32

guillaume


J'ai fais le ménage. On se recentre sur le sujet svp.

Fil sous haute surveillance...

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

28 septembre 2014 à 11:46:49
Réponse #33

DavidManise


Je vais recentrer un coup le débat.  En commençant par moi.

Je suis bouddhiste.  Et en ce moment même, je sais qu'il y a des gens qui se disent bouddhistes et qui sont en train de commettre un génocide.  En Birmanie, actuellement, des Bouddhistes massacrent des Musulmans.

Pourtant le Bouddhisme que je pratique MOI ne pourrait jamais être compatible avec ce genre d'atrocités. 

Là où je veux en venir, c'est qu'aucune voie, aucune philosophie, aucune religion, aucune institution n'est à l'abri de dérives.  TOUT peut se pervertir.  CE FORUM peut se pervertir.  Le CEETS aussi peut se pervertir.  TOUT.

La perversion d'un système, en clair, c'est quand on se met à l'utiliser pour atteindre des objectifs différents / opposés aux objectifs d'origine. 

Une religion peut aussi être pervertie, partiellement ou totalement. 

A l'inverse, elle peut évoluer vers un truc qui se rapproche plus de ses objectifs initiaux, de l'esprit de ses lois, des principes sous-jacents qui l'animent. 

Quand un Mathieu Ricard vulgarise, au sens noble, les doctrines bouddhistes pour les rendre lisibles aux Chrétiens / Européens dans un élan de syncrétisme et d'ouverture, sans nier l'intérêt des traditions chrétiennes, il fait évoluer une branche du Bouddhisme en la rapprochant de son essence.

De même, quand un Imam modéré rappelle que la vie doit toujours primer sur les préceptes, rappelle aux médecins qu'ils doivent rompre le jeûne pendant le Ramadan, par exemple, s'ils ne sont pas en mesure de faire du bon travail, c'est rapprocher l'Islam de son esprit.

Que l'Islam comporte AUSSI une composante guerrière et dominatrice, c'est un fait.  Mais le Jihad, à la base, c'est surtout la guerre contre l'IGNORANCE.  La propre ignorance du pratiquant...  pas celles des "infidèles". 

Bref l'Islam, comme n'importe quel système, est tantôt rendu meilleur, rendu plus proche et plus fidèle à son âme, et tantôt perverti et instrumentalisé pour servir la petitesse de certains "grands hommes".

La psychopathie est un fléau, au final.

Et vous me pardonnerez j'espère de ramener mon côté bouddhiste sur le tapis en disant que tout commence et tout finit dans l'esprit humain.  A commencer par toutes les perversions.

C'est en soignant l'esprit qu'on prépare le terrain pour que tous les outils soient bien utilisés.  Stigmatiser les outils ne sert à rien.  Nous connaissons tous des athées / musulmans / chrétiens / bouddhistes / hindouistes / etc / qui sont des personnes en or, qi nous inspirent et nous réchauffent.  Et d'autres qui nous laissent une impression désagréable d'avoir été salis et utilisés à leur simple contact. 

Ca n'est pas une question de doctrine.  C'est une question de personnes.  Et ça commence dans l'esprit, dans le coeur, dans les gestes. 

TOUT LE RESTE C'EST DE LA BRANLETTE.

A partir du moment où on décrit un groupe en négligeant les différences qui existent entre les individus qui le composent, on est dans le préjudice, l'approximation, et on met en place les prémisses nécessaires à la violence de groupes.  POINT BARRE.

La précision de la pensée, du discours, des actes.  Une grande honnêteté intellectuelle est nécessaire pour éviter de tomber dans le chaos, aujourd'hui. 

Ce chaos serait une immense victoire pour ceux qui veulent asservir, conquérir et  convertir par la force. 

Et il faut surtout très très vite tisser plein plein de ponts et de liens entre les individus de tous les groupes.  Tisser et unir plus vite que les discours ne séparent. 

J'espère qu'il n'est pas trop tard.

:calin:

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

28 septembre 2014 à 11:52:46
Réponse #34

DavidManise


P.S.: SVP, rapprochez ce forum de son esprit initial, malgré l'entorse à notre règlement que ce fil constitue.  Nous sommes là pour prolonger des vies, à la base.  Peut être que la règle du non-politique / non-religieux doit aujourd'hui être transgressée pour que nous puissions atteindre nos objectifs. 

Dans tous les cas, on taillera dans le gras au besoin. 

Merci d'avance à tous.

Le Taulier
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

28 septembre 2014 à 12:06:24
Réponse #35

b@s


le fait religieux est avant tout profondément humain.
De ce fait, il comporte des caractéristiques profondément humaines, y compris dans ses défauts.

Parmi tous les paumés / psychologiquement instables, on remarque souvent une tendance paradoxale à vouloir être controlé, voir même commandés (combien de jeunes en rupture finissent chez les paras - même s'ils n'y restent pas tous)

en exaltant les qualités "antisociales" de ces jeunes, au nom d'une religion ou d'une autre, on crée des monstres.
De notre côté on nous apprend que la violence , c'est mal. On oublie peut être un peu vite que la guerre n'est pas une opération chirurgicale comme on veut nous le faire croire ...

mais au delà de la créature, il y a un créateur. Un gars (une fille ??) qui ne se montre pas forcément mais qui tire des ficelles. Je ne suis pas convaincu que ces "créateurs" en aient grand chose à branler de dieu / allah / bouddha ...

pour prolonger nos vies, il faudrait peut être déjà laisser moins de place à des créateurs de monstres, mais cela implique que tout le monde leur rentre dans la gueule, et c'est bien plus facile à dire qu'à faire ...
On n'est pas raciste ni antisémite quand on critique un discours extrémiste.
On le devient en généralisant... et c'est sur cette nuance que jouent les prédicateurs de tout poil, en se victimisant.
Mais débattre avec ces gens là, ça se prépare ...

28 septembre 2014 à 12:12:37
Réponse #36

promeneur4d


http://www.filmsforaction.org/articles/how-to-make-isis-fall-on-its-own-sword/
une analyse/un avis interessant(e) amha.

Citer

Degrade and destroy? The west should try to disrupt the canny militants into self-destruction, because bombs will only backfire

...
Unfortunately, when the west fights fire with fire, we feed into a cycle of outrage, recruitment, organizing and even more fighting that goes back decades. This is exactly what happened in Iraq during the height of a civil war in 2006 and 2007, and it can only be expected to occur again.
Si 86% de la population d'un pays veut pas d'OGM dans les champs et qu'ils sont plantés quand même, peut on parler de démocratie?

28 septembre 2014 à 12:20:07
Réponse #37

sebastienb


Il est des idéologies qui sont intrinsèquement perverses. Et les religions sont des idéologies puisque ce sont des systèmes de pensée essayant de décrire et approcher le divin. A ce que je sache Bouddha et Jésus n'ont jamais fait de guerres de conquêtes, pillé, racketté, violé, épousé des enfants, imposé des mesures discriminatoires, ordonné des conversions forcées. Le monde chrétien traine peut-être de sacrées casseroles, mais les exactions commises ne sont pas l'imitation des agissements des prophètes. Notez que je critique les idéologies et pas les personnes, si un adepte d'une idéologie perverse est une personne bonne, c'est que sa bonté naturelle, sa raison, l'emportent sur l'idéologie qu'il prétend professer. Ca ne donne pas plus de validité à l'idéologie.

28 septembre 2014 à 12:58:47
Réponse #38

Pouçot


Pour synthétiser ce qu'a dit David : "Ce qui nous unit doit être plus fort que ce qui nous sépare".  :)

28 septembre 2014 à 15:54:20
Réponse #39

Djeep


A ce que je sache Bouddha et Jésus n'ont jamais fait de guerres de conquêtes, pillé,
BJR certains l'ont fait en leur nom comme par exemple pour Jésus les croisades, les conquistadors, etc HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

28 septembre 2014 à 18:05:55
Réponse #40

Arnaud


Plop,

Pour revenir au sujet initial, j'ai essayé de faire une petite synthèse terre à terre de ce qu'on peut faire de concret.

Rien de neuf pour la plupart d'entre nous mais ça peut donner des idées à certains.

En résumé: se préparer à faire face à une urgence, en dehors ou à la maison.

- Formez vous au premiers secours
- Choisissez une ou deux personnes de confiance vivant dans une région différente et informez les qu'elles sont à présent vos contacts en cas d'urgence si votre famille est séparée.
- Définissez un ou deux points de ralliement pour la famille, en cas de problème au domicile ou dans les environs.
- Assurez vous que les enfants en âge de le faire soient en mesure de pouvoir appeler ou envoyer un email.
- Assurez vous que les gens potentiellement concernés (voisins, collègues, nounous, instituteurs, encadrants, ...) aient les numéros/emails importants: maison, école, travail, portables, ...
- Vérifiez les procédures d'urgences à votre travail, celles des écoles de vos enfants, ...
- Repérez les issues de secourir des lieux que vous fréquentez.

- Évitez les zones à risques (métro, rassemblements public, ...) ne vous laissez jamais enfermer par la foule.
- Ne videz jamais le réservoir de vos véhicules à plus de la moitié de leur capacité.
- Suivez les recommandations du plan Vigipirate et en particulier restez informé et vigilant pour être prêt à réagir en cas d'urgence et communiquer aux autorités ce qui mérite de l'être.

- Ayez toujours sur vous (déplacements, évacuation, ...) :
* les choses spécifiques à vos besoins (traitements, lunettes, couches-culottes, etc...)
* un peu d'argent liquide, vos papiers d'identité, un paquet de mouchoir, des antalgiques, des pansements, des vêtements chauds, une lampe, un sifflet, une petite radio, une bouteille d'eau, quelques bonbons ... ainsi que ce que vous jugerez bon d'avoir sur vous en cas d'urgence.

- Soyez prêt à vous confiner chez vous en cas de demande des autorités.
- Assurez vous de savoir couper le gaz, l'eau, l’électricité, le chauffage, la ventilation, ...

- Faites un petit stock de produits de première urgence à la maison dont:

* De quoi calfeutrer les ouvertures (duct-tape)
* Quelques packs d'eau
* Quelques paquets de biscuits
* Quelques rouleaux de PQ et sacs poubelles
* Une lampe + piles de réchanges
* Une radio + piles de réchanges

En cas de problème:

- Gardez votre sang froid

- Protégez vous et les gens autour de vous, évacuez si l'ordre est donné
- Alertez les services d'urgence si nécessaire
- Secourez/Aidez les gens qui en ont besoin dans la mesure de vos possibilités
- Tenez vous informer de ce qui se passe
- Activez vos contacts d'urgence
- Ne laissez pas les enfants regarder la télé



Voilà,
N'hésitez pas à compléter...

Arnaud.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité