Nos Partenaires

Auteur Sujet: Fribourg en Brisgau - Rosskopt - Faulsner et retour (Hopla)  (Lu 561 fois)

25 septembre 2014 à 00:06:46
Lu 561 fois

el_crocorino


Bonjour à tous !

Bon, ça fait un moment que je n'ai rien posté (ça fait aussi un moment que je n'ai rien fait, y'a peut-être une relation), et comme je suis récemment allé faire un petit bivouac vers chez moi, j'en profite pour partager ça.

Pour situer, je vis à Fribourg en Brisgau, aux portes de la forêt noire. L'idée du bivouac, c'était de tester le matos dont j'ai fait l'acquisition plus ou moins récemment. Lors de ma rando en Écosse, j'avais dormi sous tente, et depuis j'avais été assez séduit par l'option tarp + hamac. Le temps de récupérer encore ici et là ce qui m'intéressait en terme de matos (lanterne, couverture, sac à dos - le mien était mort après l'Écosse et 15 ans de vie pas trop soignée) et de me mettre un coup de pied au fût, et hop, me voilà parti pour essayer un peu tout ça.

Je suis pas un grand coureur des bois, donc un des aspects de la sortie était de m'habituer à dormir seul dans la forêt (je peux pas dire que je dorme encore sur mes deux oreilles), à gérer l'installation du camp, etc. Du coup, j'ai pas fait original dans l'itinéraire : j'ai pris une ballade que je connais bien, et j'ai simplement poussé un peu plus loin que d'habitude (bon, dans l'enthousiasme fou de la rando j'ai quand même doublé la distance).

Pour le contexte, il avait plu comme bière-qui-coule pendant une dizaine de jours avant, mais le jour même le temps était annoncé couvert mais sans précipitations. Les photos sont très sombres à cause de l'appareil photo du téléphone, mais dans les faits c'était qaund même plus clair (même si la forêt noire porte parfois bien son nom).
Je suis parti un peu tard le samedi après-mid (genre 15h30-16h00), et j'ai commencé en longeant la vallée de la Dreisam direction Rosskopf, où il y a une tour qui offre une jolie vue sur le fossé rhénan (kikoo les vosgiens), ainsi que sur le terrain de jeu de la fin de journée. De là j'ai poussé jusquà Faulsner, qui est une montagne un peu plus loin. Ça m'a pris environ 3h pour arriver, mais je voulais être relativement isolé et surtout un peu fatigué pour avoir le sommeil plus facile.

Arrivé au sommet de la montagne, la nuit est tombée très vite, donc j'ai fini de monter le camp à la frontale, puis repas, lecture et sommeil (ou tentative de). Le lendemain levé vers 9h (j'ai pas dû si mal dormir que ça finalement) et retour tranquille au bercail, avec ramassage de chanterelles au passage.

Ce que j'en ai retenu :
  • 1,5 Litre de flotte pour 2 demi journées et une nuit, c'est trop peu. Le prochain coup, j'activerai les points d'intérêt sur OsmAnd, ça m'évitera de passer à 200 m d'une source sans le savoir ;
  • Le hamac c'est pas mal, mais faut encore que je m'habitue à trouver la bonne position, ce que je suis naturellement parvenu à faire le lendemain matin vers 8h30;
  • Tailler des sardines pour la bâche c'est faisable, mais ça vaudrait peut-être le coup d'en emmener une paire, histoire de moins galérer le soir à chercher un morceau de bois pas pourri avec une frontale qui éclaire à 2 mètres;
  • Penser à vérifier le réchaud avant de partir, histoire d'avoir un peu plus de 10 secondes de gaz dedans et s'épargner une soupe froide aux vermicelles pas cuits;
  • Par la même occasion, penser à vérifier que la Spork est bien dans le sac, ça m'évitera de manger lesdits vermicelles soupe avec les doigts
  • Monter la bâche avant le hamac, comme ça je me rendrais pas compte à la fin que la largeur de la bâche est trop courte pour protéger efficacement le hamac. Comme il ne risquait pas de pleuvoir ça n'a pas été un problème, mais je vois assez bien comment ça peut en devenir un;
  • La technique du rouleau de printemps (duvet + couverture en laine + space blanket, le tout dans le hamac, avec une feuille de menthe et de la sauce aigre-douce) est pas mal sur le papier, mais demanderait à être perfectionnée. En tout cas je n'ai pas eu froid, ce qui est déjà un exploit au vu de mes précédentes expériences
  • La couverture roulée en bas du sac, c'est bien pour le portage. Ce serait mieux si elle était protégée par un sac, ça m'éviterait des noeuds au cerveau pour ne pas la mouiller dès que je pose le sac;
  • Floproteus (je crois) avait fait une chouette vidéo qui m'a bien servi où il présentait quelques noeuds simples pour monter un tarp. Bien évidemment je n'arrive pas à remettre la main dessus.
  • On peut parfaitement partir dormir dans la forêt sans scie ni rat-7, et utiliser le pukko pour couper les chanterelles.

Pour le moment c'est un peu tout ce que je vois, je rajouterai au besoin si d'autres trucs me reviennent. En tout cas si vous avez des remarques / objections / conseils, je suis bien évidemment preneur ! Et si j'ai fait une connerie monumentale à un endroit ou un autre, ce serait sympa de me l'indiquer aussi ^^

Et hop, les photos :
Point de départ;
kikoo les Vosges  (et les nuages) ;
Faulsner (la première colline en partant de la gauche);
Vue sur la vallée de Kirchzarten;
La pitite Hutte où la science des germains dans le domaine du barbecue peut s'exprimer à loisir (et dieu sait qu'ils ne s'en privent pas).
Le camp : ici et aussi.

25 septembre 2014 à 07:14:10
Réponse #1

Merlin06


Tests concluants du coup. Avec l'expérience on acquiers une check-list automatique pour ces petits trucs que tu as oublié. ;)
Pas de condensation dans le rouleau de printemps?
L'âme sûre ruse mal.
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

25 septembre 2014 à 07:43:29
Réponse #2

Magic Manu


La vidéo de Floproteus pour le montage du tarp est là
http://youtu.be/FKnfG7l6tJs
Ton tarp n'est pas forcément trop court pour ton hamac, mais il est très nettement mal positionné: à la première pluie, tu seras mouillé. Essaye de mettre ton tarp en diagonale, ça devrait déjà  être  mieux!
Hope for the best, expect the worse...

25 septembre 2014 à 08:26:18
Réponse #3

guillaume


Merci pour le récit, cela me donne envie de retourner faire une excursion dans la forêt noire.

Ton campement était pas mal et les petits rien à perfectionner le seront le prochain coup.
Effectivement, le coup de la bâche en diagonale est vraiment pas mal pour le hamac.
Concernant le rouleau de printemps, j'éviterais la couverture de survie perso. Sur plusieurs jours, la condensation se mettra dans ton sac de couchage et il isolera de moins en moins.
En revanche, avec sac de couchage et couverture, je met le sac de couchage en chaussette sur le hamac (le hamac passe donc dans le sac de couchage) et la couverture est en supplément sur moi. C'est un peu sport mais beaucoup plus chaud !

Enfin, je suis d'accord concernant la quantité d'eau : je descends jamais en dessous des 3L empotés en rando. Parfois c'est beaucoup plus.

a+

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité