Nos Partenaires

Auteur Sujet: Un climat cauchemardesques pour les prochaines décennies  (Lu 1875 fois)

28 août 2014 à 02:49:39
Lu 1875 fois

Xhou


Voilà un article très intéressant basé sur les études d'un millier de scientifique de l'Organisation Météorologie Mondial.

http://www.sudouest.fr/2014/08/21/meteo-les-scientifiques-predisent-un-climat-cauchemardesque-pour-les-annees-a-venir-1647667-4971.php

Ma question est donc, que faites-vous pour tenter de préparer ou de "parer" de tels événement comme un Séisme ou un Tsunami, récupérer le BoB, chercher la famille, partager vos astuces, cela aidera j'en suis sûr plus d'une personne.
"Un seul combustible permet de lutter contre le froid: Les Livres."
- Amélie Nothomb

28 août 2014 à 09:03:59
Réponse #1

raphael


En France on aura de la chance car on possède un climat assez stable et il le restera malgré des précipitations plus aléatoires dans les deux deux sens, des tempêtes plus fortes et fréquentes et des températures plus extrêmes.

Quels sont les risques associés dans la vie de tous les jours ?

Il faut bien choisir son lieu d'habitation (crues, vents ....) et le type d'habitation  (bien isolée thermiquement, solide...).
Un petit terrain pour jardiner et une citerne d'eau de pluie.

« Modifié: 28 août 2014 à 20:07:19 par Nävis »
Se connaitre et s'accepter


28 août 2014 à 09:56:24
Réponse #2

Spinup


Ma question est donc, que faites-vous pour tenter de préparer ou de "parer" de tels événement comme un Séisme ou un Tsunami, récupérer le BoB, chercher la famille, partager vos astuces, cela aidera j'en suis sûr plus d'une personne.

Les séismes et les tsunamis, ca n'a rien a voir avec le climat.
Deja savoir ce que le changement de climat implique la ou tu vis. En Europe, ce qu'on peut avoir (selon l'endroit) c'est des orages, innondations, glissement de terrain, tempetes, canicules, grands froids et grosses chutes de neige eventuellement. En gros tout ce qui existe depuis toujours, mais ca risque d'etre plus souvent et plus fort.

Quelques images des orages et des innondations en Angleterre l'hiver dernier, il y a eu des villages coupés du monde pendant des semaines:
http://www.bbc.co.uk/news/uk-26170904

28 août 2014 à 13:00:33
Réponse #3

Hurgoz


Yo,

SAP²: Souplesse, Adaptabilité, Pragmatisme, Prévoyance

Souplesse
Ne pas s'attacher à un modèle, et viser un but "ultime" plutôt que de viser chaque étape. "De nombreux chemins mènent au sommet de la montagne" (c'est interprétable à de nombreux niveaux).

Adaptabilité
Etre capable de s'adapter aux contraintes. Ca suppose de la connaissance, du savoir, et des compétences.

Pragmatisme
Rester réaliste dans tout. Ne pas se mettre des batons qui n'existent pas dans les roues. Envisager des choses atteignables et éviter de se dispercer.

Prévoyance
Principe de causalité: les actions d'aujourd'hui entrainent les situations de demain. Si résoudre un problème aujourd'hui sous entend se retrouver dans une situation pire demain, envisager une autre voie. En sommes, envisager ces actions à court - moyen - long terme.

Je n'ai pas le temps de plus développer de suite  :-[

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

28 août 2014 à 14:47:40
Réponse #4

sebastienb


Je dirais aussi se préparer pour des risques probables (seismes si région concernée, incendie domestique, incendies de forêt si région concernée, inondations...) et pas forcément pour des risques dont la probabilité est douteuses (la théorie du réchauffement climatique et de tout ce qui l'accompagne n'est qu'une théorie, et régulièrement contestée).

28 août 2014 à 15:26:51
Réponse #5

musher


Chez nous, les risques principaux liés au climat (exit les séimes et tsunamis) sont :

- Les tempêtes qui ont pour conséquence : coupure d'électricité (et à terme du réseau d'eau public), dégats de toiture, isolement par coupure des voies d'accès

- les inondations :  inondations de sa maison, glissement de terrain, pollution du réseau d'eau public

- les vagues de froid et tempêtes de neige : Chauffage de sa maison, coupure électrique et d'eau, coupure des voies de communications

- Les vagues de chaleur : se protéger de la chaleur, avoir accès à l'eau potable


Il faut donc bien choisir son lieu d'habitation :
- pas dans un couloir à vent ou à orage, en hauteur pour se protéger des inondations, pas au pied d'un terrain susceptible de glisser (falaise, au pied d'un bassin versant...)
- De préférence une maison ancienne (gros murs + petites ouvertures = inertie thermique dans les 2 sens, maison bien isolée avec au moins un moyen de chauffage automone vis à vis de l'électricité

Après on retrouve le schéma 72 h sans service public (non pas parce qu'ils sont en grève mais par ce qu'ils ne sont plus accessibles et qu'on est isolé).
Capable de survivre 72 h ou plus isolé du monde.

En janvier 2007, on est resté isolé pendant 4j à cause de la neige. Heureusement, la neige a pas cassé les lignes électriques car ERDF aurait pas pu venir les réparer. Pour les secours, il restait l'hélico en cas de détresse vitale.

- Baches, échelles, cordes pour protéger sa maison après une tempête (pendant on reste à l'abri)
- tronçonneuse, tirefort, cordes, sangles, pelles pour commencer à dégager après une tempête, chute de neige

Mais ça, ça existe déjà. C'est juste que ça va arriver plus souvent et plus violamment.

28 août 2014 à 15:36:31
Réponse #6

DavidManise


Trois choses.

1) je me démerde pour conserver un accès le plus direct possible aux producteurs qui fonctionnent en mode "low tech" avec des chaînes logistiques courtes ou inexistantes.  Ca tombe bien c'est des producteurs locaux de trucs bio qui sont super bons :)

2) je me démerde pour être un maximum autonome moi-même pour pouvoir contribuer à sortir mon entourage de la m*rde ;

3) j'enseigne et je diffuse ce modèle au maximum.

Pis bon, j'ai grandi au Québec.  Depuis 10 ans que je suis en France j'ai eu une petite parenthèse de beau temps.  Tant mieux ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

28 août 2014 à 16:59:21
Réponse #7

Galileo


L’article est quand même un peu trop alarmiste et style tabloïd quand même! et pis citer Wang sur les oceans  :D.

28 août 2014 à 18:41:15
Réponse #8

Hurgoz


Yo :)

Trois choses.

1) je me dém*rde pour conserver un accès le plus direct possible aux producteurs qui fonctionnent en mode "low tech" avec des chaînes logistiques courtes ou inexistantes.  Ca tombe bien c'est des producteurs locaux de trucs bio qui sont super bons :)

2) je me dém*rde pour être un maximum autonome moi-même pour pouvoir contribuer à sortir mon entourage de la m*rde ;

3) j'enseigne et je diffuse ce modèle au maximum.

Pis bon, j'ai grandi au Québec.  Depuis 10 ans que je suis en France j'ai eu une petite parenthèse de beau temps.  Tant mieux ;)

David

Je crois en faite que c'est le troisième point de ce schéma qui est le plus important, mais qui dépend des deux autres. Pourquoi?

Parce que le problème aujourd'hui, n'est pas tant de savoir ce qu'une personne peu faire pour éviter de se retrouver dans la m*rde, mais ce qu'il adviendra si un grand nombre s'y retrouve.

Les producteurs produisent une certaine quantité. Inutile de leur demander plus du jour au lendemain, il leur faudrait une saison pour s'adapter. Du coup, en augmentant le nombre de leur client en période sans encombres, on diminue le nombre de bouches "imprévues" à fournir, tout en augmentant leur production...

C'est une solution :)

Pour moi, un des gros challenge des années à venir, ce n'est pas tant "tout faire pour s'en sortir", mais trouver des solutions pour s'en sortir en prenant en compte la population actuelle, tout en évitant de dévaster les espaces naturel et les populations animales, qui de toute façon ne seraient une solution qu'à très court terme.

Tcho

Hugo
« Modifié: 29 août 2014 à 00:08:16 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité