Nos Partenaires

Auteur Sujet: Choix d'un couteau  (Lu 16830 fois)

20 juin 2014 à 14:32:41
Réponse #75

max65871


sans déconner, un couteau avec une lame 10cm MAXIMUM, un manche qui ne crains pas la flotte, une lame qui ne craint pas la flotte, une émouture correcte pour le bois (vu qu'il ne cherche apparemment pas à chasser ou pêcher).

Le tout de la meilleure qualité possible et l moins cher possible je dirais :)

Du coup, je taperais dans un scandi genre eka ou enzo. Voire même une lame montée toi même :)
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

20 juin 2014 à 14:34:09
Réponse #76

alban


Je prend esee 3 ou 4 lame pas trop grande efficace et solide pareil pour le manche et le fourreau . :)
L'art est une démonstration dont la nature est la preuve.
George Sand

20 juin 2014 à 14:38:49
Réponse #77

max65871


Apparemment, tu as juste envie d'acheter le esee 3 et tu cherches des gens pour te convaincre que tu as raison alors que tu pourrais avoir un couteau plus adapté à tes besoins pour moins cher. Sans moi.
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

20 juin 2014 à 14:41:35
Réponse #78

alban


Je regarde les couteaux que tu m'a proposé max mais pour les eka je n'en ai pas trouvé de bien et pour les Enzo je vois pas vraiment la différence enfaite a par les matières utilisé...
L'art est une démonstration dont la nature est la preuve.
George Sand

20 juin 2014 à 14:44:18
Réponse #79

alban


Le EnZo Trapper 95 N690Co/Sc Knife/ Vert Toile Micarta est ce que c'est de cela que tu parle comme couteau qui serai le plus convenable pour moi?
L'art est une démonstration dont la nature est la preuve.
George Sand

20 juin 2014 à 14:53:04
Réponse #80

Kilbith


Après, tu peux utiliser la partie la plus proche de la poignée de la machette pour travailler avec plus de précision et la partie la plus éloignée pour couper avec force.

Je sais j'avais dis que je n’interviendrais plus :  :-[

Il te donne un "okuden" musher (et très rarement évoqué sur le forum) :

Une machette avant ça s'affilait avec une lime d'ajusteur. De nos jours on a des barres céramiques/diamant qui font encore mieux le taf. On peut travailler différemment le tranchant qui est justement très long.

Rien n'oblige à aiguiser toute la longueur de la même façon. On peut travailler un tranchant fin prêt du manche et un plus solide dans la partie qui subit les contraintes fortes.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

20 juin 2014 à 14:53:46
Réponse #81

max65871


"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

20 juin 2014 à 14:58:00
Réponse #82

max65871


J'oubliais !!!!!!

Sans doute le coutal le plus épatant que tu n'auras jamais entre les mains !!!!!!

http://www.moraofsweden.se/morakniv/companion-orange-50.0.198.2?group=prod_prod_grp-s1%2F41

solide, pratique, convient pour tout faire (sauf passer sur un fusil), s'aiguise comme rien, coupe rasoir et tient la route !

J'ai un ko-koteur qui est parti au cambodge un petit bout de temps. Il ne savait pas quoi emmener alors je lui ai passé mon wave et je lui ai fait acheter un mora. Le couteau en a vu pas mal (comme je le connais ^^) et il est toujours rasoir !!!!
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

20 juin 2014 à 15:02:37
Réponse #83

alban


Pourquoi les prix vole si haut sur c'est marques ? Artisanal?
Pour le mora j'ai testé le Compagnon heavy duty et je suis tombé sur un défaut de sortie d'usine surement mais je l'ai laissé a coté de moi pour dormie et il y a eu la rosé le matin et j'ai eu la grande surprise de retrouver mon mora tout tacheté de noir sur la lame --' et je n'arrive toujours pas a les faire partir entièrement .
L'art est une démonstration dont la nature est la preuve.
George Sand

20 juin 2014 à 15:08:13
Réponse #84

max65871


Dans l'ordre :
Eka: 80 euros
100 euros
 Le ahti est à 45 euros
Le lappi est à 45-50 euros aussi

Et les enzo tournent dans les mêmes gammes de prix que le Esee.
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

20 juin 2014 à 15:10:49
Réponse #85

You


Pourquoi les prix vole si haut sur c'est marques ? Artisanal?
Pour le mora j'ai testé le Compagnon heavy duty et je suis tombé sur un défaut de sortie d'usine surement mais je l'ai laissé a coté de moi pour dormie et il y a eu la rosé le matin et j'ai eu la grande surprise de retrouver mon mora tout tacheté de noir sur la lame --' et je n'arrive toujours pas a les faire partir entièrement .
En quoi cela est-il un problème ? Est-ce que cela grève les qualités intrinsèques du couteau ? Coupait-il autant ? Cela en a t'il modifié l'ergonomie ? En est-il fragilisé ?

20 juin 2014 à 15:13:20
Réponse #86

alban


Et niveau qualité et résistance qu'elle est le mieux dans les marque que tu ma énuméré ?

Euh You je trouve que l'oxydation n'est pas vraiment bonne pour un couteau enfin je crois sinon cela servirai a rien de faire un tat de traitement pour éviter ce phénomène ...
L'art est une démonstration dont la nature est la preuve.
George Sand

20 juin 2014 à 15:13:44
Réponse #87

Pierrot



20 juin 2014 à 15:23:22
Réponse #88

alban


Bon après mainte discussion j'ai décidé de prendre Mora je pense prendre le compagnon inox cette fois ci mais j'en prendrais un ou deux autre pas les même histoire de tester et donc de diversifier .
Merci a tous pour ce que vous m'avais apporté .
Cordialement Alban
L'art est une démonstration dont la nature est la preuve.
George Sand

20 juin 2014 à 15:28:04
Réponse #89

max65871


C'est à dire que si tu coupes un bout de bidoche avec un couteau tout rouillé, elle prend un peu le goût de l'acier oxydé, si tu vois ce que je veux dire :)

Franchement, eka est pas mal du tout, ahti et lappi se valent et enzo, c'est plus prestigieux (comme le puma white hunter qui est très bien supplanté par un leuku ou un mora camp :D), ca fait bien ! ;D

Je te dirais d'acheter un mora ou un lappi ou un ahti :)

A savoir que les deux derniers sont des couteaux qui ont tendance à rouiller (pas trop vite, je te rassure. Et pas du tout si tu en prends soin ;) ) Et que tu as toujours une sensation de coupe différente avec un inox et un qui rouille. Enfin, ça ne change pas grand chose :) ce sont tous de très bonnes lames qui sont faites pour être utilisées à la scandinave, à savoir trancher net et sans bavure, pas couper à la volée, pas batonner comme un ouf (quand tu commences à galérer à la hache, laisse le coutal de cote quoi ;D ) sauf le mora quoi :D
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

20 juin 2014 à 15:33:39
Réponse #90

kastor


Hello !

My 2 cents :
J'habite/sors aussi dans le Var, pas le même coin que toi (sainte baume principalement). D'accord avec toi sur les conditions climatiques, au passage. Ya moyen de bien se peler.
Côté matos coupant, je sors avec un mora compagnon heavy duty, une scie pliante (et machette pour quand y'a mur de ronces entre moi et figues mures). Ça répond à tous mes besoins. J'ai préféré mettre les sous restants ailleurs (pour rester au chaud et au sec, et avoir de quoi boire/purifier ma flotte). J'ai eu un esee 3, revendu car trop petit pour faire machete, et (pour moi !!!) pas plus d'intérêt que mon mora, pour quasi 10 fois plus cher. PS, comme toi la lame de mon mora a mangé et s'est oxydée ou a gardé des tâches de résine par exemple, après c'est vrai que je m'en fous un peu du moment où elle coupe.

20 juin 2014 à 15:40:53
Réponse #91

alban


merci kastor  pour le soutien ^^
Et max je regarderai les couteau que tu m'a dis en attendant je reste sur Mora et le jour ou j' en aurai l'occasion peu être je prendrais un Esee car ils sorte une nouvelle gamme avec des émouture scandi ;)
L'art est une démonstration dont la nature est la preuve.
George Sand

20 juin 2014 à 16:16:41
Réponse #92

bratwurst


Je sais j'avais dis que je n’interviendrais plus :  :-[

Il te donne un "okuden" musher (et très rarement évoqué sur le forum) :

Une machette avant ça s'affilait avec une lime d'ajusteur. De nos jours on a des barres céramiques/diamant qui font encore mieux le taf. On peut travailler différemment le tranchant qui est justement très long.

Rien n'oblige à aiguiser toute la longueur de la même façon. On peut travailler un tranchant fin prêt du manche et un plus solide dans la partie qui subit les contraintes fortes.
C'est vrai que sur de longues lames, ça aurait du sens ( et pas qu'un peu).
Tu penses à un tranchant fin sur la première partie de la lame (proche de la garde) pour les travaux fins et une deuxième partie avec un tranchant plus " solide " pour le "chopping" et travaux lourds?
Un peu dans l'esprit du "Tops Tracker" deux zones de coupe distinctes sur une meme lame.
C'est vrai que ça ferait un outil bien polyvalent.
A+++
Y'a des impulsifs qui téléphonent, y'en a d'autres qui se déplacent...

20 juin 2014 à 18:07:12
Réponse #93

musher


J'ai déjà vu ça.
Des randonneurs qui aiguisaient finement à la pierre la partie proche et plus gros le reste.

Perso, comme je suis une buse en aiguisage,  ça se faisait naturellement. La partie proche du manche me servait à fendre (batonner), à épointer... et gardait un bon fil.
La partie au bout, elle à force manger (caillou, fer, terre...) était plus trop propre à la fin du voyage.


 "okuden" ??? Ques sa ko ? Si je commence à donner des trucs sans le savoir, ça devient inquiétant  :o

@Alban
Tu es arrivé à la conclusion de pas mal du forum :
- Un couteau utilitaire solide, facile d'entretien, pas cher (et qu'on retrouve facilement quand il tombe au sol) : un mora orange inox à 20 ou 30 € maxi
- Une scie pliante pour couper débiter proprement
- Une machette pour ouvrir la piste quand c'est trop merdique et servir de couteau de camp si besoin avec la partie proche du manche (prend une machette avec une lame assez épaisse)
- une hache pour des gros travaux de camp (mais pas nécessaire en rando itinérante)
- si plus de terrassement que d'abattage, une pelle CS custumisée qui peut servir de hachette de secours

20 juin 2014 à 18:20:10
Réponse #94

alban


cette été je vais pas mal sortir et je vais tester du matériel je pourrai vous faire des retour si vous voulez?
Et j'ai pensé a un truc , pourquoi on ne fais pas des revus de matériel pour éviter le genre de question comme celle que j'ai moi même posé? Au moins il n'y aura plus de personne qui s'inscrive uniquement pour cela ... C'est une idée.
L'art est une démonstration dont la nature est la preuve.
George Sand

20 juin 2014 à 18:48:22
Réponse #95

bratwurst


@ Musher
Salut,
Un Okuden, c'est un peu comme la "botte de Nevers", les techniques secrètes de l'école " Hokuto " , un truc qui ne se partage qu'entre initiés ( quelque chose de grave dangereux en général).
Ce qui ferait d'alban un Forumeur "uchi deshi"...
A+++
Y'a des impulsifs qui téléphonent, y'en a d'autres qui se déplacent...

20 juin 2014 à 19:05:56
Réponse #96

alban


Hmm je vois pas le rapport avec le forum ^^
L'art est une démonstration dont la nature est la preuve.
George Sand

20 juin 2014 à 19:21:21
Réponse #97

max65871


En gros, on te dit que tu dois bien retenir qu'une machette s'affute avec barre ceram et diamant plutot qu'à la lime. C'est une astuce du feu de dieu quoi ^^

J'ai bon ?
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

20 juin 2014 à 19:45:08
Réponse #98

alban


Be ushi deshi c'est un terme japonais utilisé dans les arts martiaux , ce qui veux dire que l'élève reste au dojo (il y vie) pour apprendre.
L'art est une démonstration dont la nature est la preuve.
George Sand

20 juin 2014 à 21:30:44
Réponse #99

musher


Je pense que ce qu'à voulu dire Kilbith, c'est que l'astuce d'utiliser la machette de 2 façons distincts (travail de précision avec une aiguisage fin près du manche, travail de coupe à la volée avec un aiguisage moins fin mais plus costaud en bout de lame), c'est un secret d'initié que les anciens ou les vieux transmettent aux jeunes dans un cercle restreint.

Et c'est un peu vrai que cette façon de faire, je l'ai vu, lors d'un voyage à cheval, chez un vieux paysan avec une espèce serpette-coutal carré qui ressemblait à une machette du Sud Est asiatique.
Il coupait des arbrisseaux à grand coup de serpette dans des taillis en utilisant le bout de la lame.
Ensuite, il les épointait à un bout et les fendait à l'autre en utilisant la serpette comme un couteau avec un gourdin (maintenant, on dit batonner). Pour ça, il utilisait la partie la plus proche du manche et régulièrement , il réaffutait cette partie avec une pierre à faux.
Ensuite, il coupait des branches plus petites qu'il écorçeait comme on le ferrai avec un couteau, pour réparer une palisade.
Sa serpette-machette lui servait de hachette, de couteau de camp et de couteau de précision, avec un seul outil.

Sur un post sur les machettes, un autre "ancien" a aussi parlé de cette double utilisation de la machette avec 2 aiguisages distinctes (2 couteaux en 1).
« Modifié: 20 juin 2014 à 21:36:41 par musher »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité