Nos Partenaires

Auteur Sujet: Réaliser une ficelle en tilleul  (Lu 2992 fois)

05 juin 2014 à 09:21:36
Lu 2992 fois

Loriot


Salut,
La lecture d'un livre ce printemps, m'a redonner une petite envie de réalisations diverse.

Aujourd'hui, après une période de rouissage d'un mois environ les écorces sont prête. Voici donc comment réaliser une ficelle solide:

Première étape.
A la fin de l'hiver prélever des écorces de tilleul en les décollant du tronc, le plus long est le mieux. Enfin suffisamment court aussi pour entrer ensuite dans un bassin rempli d'eau.
Il va de soit que l'on profite d'arbres fraîchement abattu... Pas sur des arbres vivant, merci pour eux!

Donc après une période variable dans l'eau on distingue que les couches de liber se décollent:
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le c..

05 juin 2014 à 09:23:30
Réponse #1

Loriot


Il y a plusieurs couche collée les unes aux autres, il faut les séparer et préparer des petites bande.
Le couteau est inutile, il est là pour l'échelle...
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le c..

05 juin 2014 à 09:27:03
Réponse #2

Loriot


Ensuite on prend un morceau que l'on torsade sur lui même jusqu'à ce qu'il s'entortille.
Ensuite on torsade alternativement le brin supérieur et l'intérieur.
« Modifié: 05 juin 2014 à 09:32:47 par Loriot »
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le c..

05 juin 2014 à 09:28:52
Réponse #3

Loriot


Lorsque un brin devient trop court, on lui ajoute sans autre une nouvelle longueur que l'on torsade avec. Et ainsi de suite.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le c..

05 juin 2014 à 09:32:03
Réponse #4

Loriot


Après quelques minutes, on se retrouve déjà avec quelques mètres de ficelle.

Le plus long est la période de rouissage...

Ces brins de ficelles peuvent bien sur être doublé en utilisant la même technique.

La corde de tilleul est étonnamment solide et souple.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le c..

05 juin 2014 à 10:51:55
Réponse #5

lambda


Merci à toi Loriot pout ce beau tuto, clair, simple et concis.

Questions:

(i) d'après toi (et vous autres aussi :) ) quelles seraient les espèces le plus communes de par chez nous (europe on va dire) permettant d'obtenir de la ficelle par un procédé identique (matière première: l'écorce de l'arbre... J'exclue ici donc la traditionnelle racine de conifère).

(ii) cette souplesse est solidité reste t'elle permanente, ou la ficelle peut sêcher et devenir fragile? si c'est le cas, un traîtement à l'huile ou autre matière grasse/lubrifiante résoudrait il le problème?

Merci d'avance pour tes/vos réponses.

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

05 juin 2014 à 11:47:30
Réponse #6

Loriot


L'honneur revient quand même à l'auteur de ce livre:
http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=64713.0

( je n'ai quand même pas osé reproduites ses photos ni son texte)



Pour la première question, j'imagine que la plupart des arbres conviennent mais avec un rendement en fibre plus ou moins grand. En plus le rouissage peut d'ailleurs devenir très long.
Le mûrier Morus sp. Doit particulièrement bien allé.


Au niveau solidité, il la dit longue. Et que la plupart des cordages il y a pas si longtemps étaient formé avec du tilleul.
Personnellement je n'ai pas encore testé la résistance dans le temps. Mais j'imagine qu'elle est au moins égale au corde en chanvre. Qui elle aussi demande certains soins. Conservée au sec, etc.

Allé, je vais le relire encore une fois pour mieux te répondre... :)
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le c..

05 juin 2014 à 12:08:36
Réponse #7

Arnaud


Petite illustration en vidéo avec de l'écorce de saule.

https://www.youtube.com/watch?v=nKpTekqzCG0

« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

05 juin 2014 à 12:55:17
Réponse #8

Loriot


Yes! :doubleup: a 4'35 on voit bien le mouvement qu'il faut donner pour obtenir la la torsion. Ensuite chacun l'applique a sa façon et se trouve des petits truc pour avancer vite et bien.

En tout cas en profitant d'une nuit en grotte, j'ai pris beaucoup de plaisir a faire travailler les mains sans me faire mal (pour une fois) ça devient un automatisme et on arrive a observer les environs et faire sa pelote de ficelle. (Bin oui j'était tout seule et personne a qui parler ;D)
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le c..

05 juin 2014 à 19:15:13
Réponse #9

Nävis


Sympa le travail. C'est super joli en tilleul.

Le marronier va bien aussi, même sans rouissage.
En fait, selon le type de terrain dans lequel se plait l'espèce d'arbre, les qualités de l'écorce varient. Et permettemt d'avoir des usages adaptés.

Pour la technique, un point qui n'est pas toujours compris par les néophites, les brins sont torsadés sur eux-même dans un sens, tandis que les deux brins sont torsadés ensemble dans le sens inverse. Savoir cela aide pour mieux comprendre les images et les vidéos.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité