Nos Partenaires

Auteur Sujet: fallkniven lequel choisir ?  (Lu 4955 fois)

22 mai 2014 à 11:27:08
Lu 4955 fois

elbubu


bonjour j ai un esee 3 que j aimerai bien coupler avec un couteau back up un peu plus costaud sur lequel je puisse vraiment compter en cas de besoin le fallkniven A1 ma parut pas mal je l ai même trouver nu sans le manche en kraton je me suis dit que sa aurait pu être sympa de faire un manche en paracorde mais j ai lu des critique disant que le A1 ne valait pas le S1 du coup je ne sais pas lequel choisir le F1 ma l air sympa mais est trop proche du esee 3 bref je ne sais plus ou donner de la tête j espère que vous pourrait m éclairer merci

22 mai 2014 à 12:04:21
Réponse #1

Merlin06


Salut et bienvenue sur le forum,

tu veux bien nous donner un cahier des charges et définir le "couteau de back up" STP?
Une recherche sur le forum donne accès à la discussion sur le couteau de back up ici: http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=2551.0


Post à vie courte?  ;#
L'âme sûre ruse mal.
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

22 mai 2014 à 13:26:44
Réponse #2

Cheyenne


J'avais cru comprendre que cette section (après son "épuration")
comprendrait en en-tête une mise en garde pour éviter ... certaines questions

22 mai 2014 à 13:46:42
Réponse #3

christophe1977


qu'entends tu par plus costaud?
les A1 et S1 casseront plus facilement qu'un esee3 avec un acier plus tendre.
en back-up un mora suffit largement ou même un opinel, mais quelle est l'utilité  d'un tel back-up? attaque de zombie?

22 mai 2014 à 13:51:23
Réponse #4

VieuxMora


Bonjour Cheyenne,

Il en est effectivement question, mais tout dépend de la façon dont un nouveau sur le forum démarre son intervention.
Il peut ajouter une réponse directement dans un fil existant sans forcément avoir lu les post-it attachés à une section.
Il peut aussi créer un nouveau fil sans avoir tout lu

D'où notre vigilance et le suivi serré des premiers messages.

Les trois premières réponses à elbubu montrent aussi que la vigilance bienveillante des "anciens" est bien présente et contribue à la fois à accueillir et à cadrer les nouveaux dans l'esprit du forum. Merci à vous.

22 mai 2014 à 14:18:48
Réponse #5

Kilbith


qu'entends tu par plus costaud?
les A1 et S1 casseront plus facilement qu'un esee3 avec un acier plus tendre.

Ce type de fil est aussi l'occasion de (re)préciser certains points.  ;)

Les ESEEE sont dans un acier à très forte teneur en carbone (1095). Cet acier est utilisé depuis la seconde guerre mondiale pour faire les "couteaux de GI". Loin de moi l'idée de critiquer quelque chose qui a fait ses preuves de Tarawa à Omaha, mais les couteaux US ne coupaient pas très durablement et cassaient souvent (surtout de la pointe).
Il semble que les ESEE bénéficient d'un acier de meilleur qualité (la composition globable est une chose, l'élaboration de l'acier en est une autre) et surtout surtout d'un traitement thermique plus performant. Selon les retours ils sont solides (en même temps vu l’épaisseur) et coupent durablement.

Les Falkniven actuels utilisent de l'acier d'origine japonaise, VG10. Cet acier est bien plus élaboré (et plus cher) que l'humble 1095. Cet acier dans la plupart des cas coupe bien et durablement. En revanche il n'est pas très solide (quand il est trempé/revenu à une dureté supérieure à 58Hrc) et surtout il a tendance à "chiper". C'est à dire que le tranchant, très dur, tend à faire de petites dents sous les chocs (os, pierre...). Ce dernier point n'est habituellement pas un problème pour les couteux de cuisine japonais. Cela peut l'être pour des couteaux de "vie sauvage".

La première (en fait seconde, la première était en ATS34 je crois) génération de A1 était entièrement en acier VG10. A priori, pour tenir compte du problème de "chipping" elle a bénéficié d'un tranchant "convexe". Ce type de tranchant permet d'avoir plus de matière pour supporter le fil et donc d'éviter les "éclats". j'ai cette version. Le résultat est mitigé, il m'est arrive de faire des éclats sur le tranchant en utilisant le couteau en dehors de son enveloppe d'utilisation habituelle (ex : finir un animal et sous l'élan planter la pointe dans le sol ou ouvrir une symphyse en frappant).

Par la suite, les A1 on bénéficié d'une structure laminé. Le coeur est en VG10 et il est enserré entre deux couches d'acier inox relativement mou. Ce type de construction n'a pas d'impact sur le pouvoir de coupe, ni sur le chipping, mais renforce énormément la solidité de la lame. Je ne suis pas certain que le A1 en avait besoin, c'est déjà un couteau très épais. Mais, pour les gens qui ont une utilisation abusive pourquoi pas.
A noter que ce n'est pas non plus indestructible, par exemple, j'ai cassé un couteau Helle qui bénéficiait d'une construction analogue. En fait c'est la soudure entre les différentes parties qui a sauté à la pointe. Ce n'est pas la lame qui s'est brisée.

Pour en revenir à la remarque de Cristophe 1977 :
L'acier des ESEE n'est pas plus tendre que celui du A1. C'est extrêmement carboné le 1095 et on peut le tremper/revenir très "dur", vers 58Hrc. A contrario, rien n'empêche de tremper/revenir le VG10 à 55 HRc. Si on trempe/revient à 58 HRc la résilience des deux lame doit être proche (a grain égal, émouture égale, qualité du TT égal...etc).

Peut être que la qualité d'acier et le traitement thermique d'un ESEE rend la lame moins susceptible de "chipper" que celle d'un A1. En terme de longévité de tranchant à des sollicitations normales, cela me semble difficile de "battre" du VG10 avec du 1095. Sur le plan de la solidité des lames. Comme le A1 est un couteau très épais et qu'il est laminé : je pense qu'il doit endurer plus que des ESEE (mais je dois dire que je n'ai pas de ESSE, je me base sur les tests de Guillaume).

Bien sûr, c'était juste l'occasion de revenir sur des points clefs. Au final, ce sont deux couteaux très solides, très lourds et qui coupent bien et longtemps. Si on les brise, c'est qu'on a fait une erreur de manipulation (sauf citron)

« Modifié: 22 mai 2014 à 14:26:24 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

22 mai 2014 à 15:21:54
Réponse #6

max65871


Et bien je me suis posé la même question. Mon back up devait répondre à quelques critères.

-Pas trop lourd ni volumineux. donc pas trop grand et un étui assez proche du couteau donc un zytel ou kydex ou un trukkitue dans le genre.

-Waterproof donc avec évacuation d'eau dans l'etui, assez résistant à la rouille, pas de cuir, peu de tissu ou du synthétique

-Mon back up sert généralement à préparer du gibier ou à couper du bois, du coup, j'opterais soit pour une emouture scandi, soit une convexe mais je devrai l'affuter sur le terrain donc le plus easy des deux avec les moyens du bord.

-Puis, je voulais un truc costaud.  du coup j'ai carrément pensé au A2 puis au A1 puis au S1, à chaque fois à cause de la taille.

Et j'ai rencontré un vieux pêcheur qui avait le fallkniven H1 tout le temps sur lui en mer. Le bazard était un peu rouillé mais il s'en occupait bien : c'est un véritable rasoir plus épais que le F1 et plus maniable que le S1 (un petit petit cousin (kekchose ainsi) le possède) !

J'ai déjà fait voir un peu de route à la bête et il assure grave !


Ah oui, pourquoi un back up ?
Et bien pour remplacer le couteau habituel quand on prépare le gibier et qu'il est émoussé. Quand ton couteau habituel fait "plouf". (j'etais couché dans les orties pour que les chevesnes ne me voient pas et quand je change de leurre, plouf. Trop loin pour ne pas effrayer le poisson en le récupérant du coup, j'ai terminé de monter ma ligne avec le H1 et j'ai récupéré mon couteau habituel après ^^)
Quand tu as besoin de deux lames (ca m'est déjà arrivé de mettre une rustine à une hollandaise qui avait crevé mais qui n'avais pas de démonte pneu) et pleins de bazards ainsi ;)

Du coup, je te recommande vraiment chaudement le H1. De tous les fallkniven, c'est le plus polyvalent pour une activité outdoor non militarisée. Et le grip est un peu arrondi, ça aide avec de grosses paluches ;)



"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

22 mai 2014 à 15:31:53
Réponse #7

elbubu


merci pour vos réponses et excusez moi c est la première fois que je m inscris sur un forum . en gros je cherche un couteau sur lequel je puisse compter en réel situation de survie full tang inoxydable facile a affûter sur le terrain qui ne se casse pas même si sa doit induire qu il s émousse plus rapidement et qui puisse faire tout les travaux indispensable je suis conscient que le couteau parfait n existe pas mais j essaye de trouver celui qui s en rapproche le plus en basant sur vos avis le F1 et le A1 me tente assez mais le cote cassant me fait un peut peur après la marque et l apparence je m en fout je veut du simple et costaud plus dans les proportions du F1
je voit pas non plus l intérêt d avoir du gros juste pour du gros

22 mai 2014 à 15:36:47
Réponse #8

elbubu


ok merci max65871 c est bien celui ci le h1 :

22 mai 2014 à 15:41:19
Réponse #9

christophe1977


une situation réelle de survie, il y a peu de chance que ça arrive et encore moins de chance d'avoir un couteau sur soi...

en cas de contrôle, comment expliquer le port de deux poignards? c'est aller au devant de problèmes. un simple pliant en secours est plus raisonnable.

22 mai 2014 à 15:56:47
Réponse #10

elbubu


l idée c est pas d en faire un edc mais de le prendre si par exemple on par faire un safari en afrique ou ce genre de chose et puis si je suis ton raisonnement le couteau de survie n a lieu d exister pourtant il existe . bien sur que j aurai probablement jamais a m en servir mais c est pour que au cas je me retrouve dans une situation réel de survie que je puisse compter dessus et pas qu il se casse a cause d un défaut de soudure par exemple

22 mai 2014 à 15:57:52
Réponse #11

max65871


Ouaip, c'est ça :)

Et mon H1 est planqué dans mon sac que je n'emporte qu'en pleine verte. J'ai été contrôllé deux fois avec mon matos sur moi et j'ai expliqué l'utilité de mon back up au policier. Il était sceptique puis quand il a vu ma lame principale, (6cm), il m'a laissé passer. l'autre fois, ils se sont juste marrés quand ils ont vu que j'avais une toute petite lame ^^
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

22 mai 2014 à 16:01:24
Réponse #12

max65871


l idée c est pas d en faire un edc mais de le prendre si par exemple on par faire un safari en afrique ou ce genre de chose et puis si je suis ton raisonnement le couteau de survie n a lieu d exister pourtant il existe . bien sur que j aurai probablement jamais a m en servir mais c est pour que au cas je me retrouve dans une situation réel de survie que je puisse compter dessus et pas qu il se casse a cause d un défaut de soudure par exemple

Je pense que ce qu'il veut dire, c'est que quand tu te trouves dans une veritable situation de survie, tu n'as en général rien sur toi, soit parce que ça te tombe vraiment sur le rable sans que tu ne t'y attendes (genre bagnole de location qui tombe en panne alors que tu n'avais rien prevu, manif violente qui dégénère alors que tu reviens des courses, etc.) soit parce que si tu as les connaisances nécessaires, avec ce minimum de matos (genre coutal, allume feu, surface impermeable,...) ce n'est pas une situation de survie mais juste d'inconfort ;)

enfin, je pense ;)
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

22 mai 2014 à 16:09:33
Réponse #13

elbubu


oui je comprend très bien mais le sujet n est pas de savoir si je l aurait sur moi en cas de besoin mais plutôt si j avait la chance d en avoir un sur moi lequel avoir ? ma question peut paraître stupide mais j en ai pas l impression si j été journaliste de guerre militaire ou même dans l humanitaire dans un pays instable politiquement et assez sauvage j aimerai bien avoir couteau sur lequel pouvoir compter en cas d isolement a long terme dans la nature 

22 mai 2014 à 16:22:16
Réponse #14

christophe1977


ces personnes ne baladent pas avec plusieurs poignards sur eux, ça serait même suicidaire dans beaucoup de situations en terrain hostile.

tu n'es pas dans une zone de guerre, ni dans coincé seul au milieu de la Guyane, il ne faut pas tomber dans la paranoïa, un couteau n'est pas un objet miracle.


22 mai 2014 à 16:32:40
Réponse #15

elbubu


d accord mais je te demande le couteau qu il faudrait pour se genre de situations pas pour allez faire du bushcraft le week end alors ou tu me conseil un modèle ou sa sert a rien d intervenir juste pour me dire se que je sais déjà quand je part dans la verte j ai juste un mora et un doukdouk maintenant je serait pas confiant avec ces outils si je devaient y rester pendant longtemps c est de sa que je parle que sa soit  probable ou pas sa c est un autre débat

22 mai 2014 à 16:40:56
Réponse #16

VieuxMora


Tout ayant été dit pour le moment sur ce sujet, je vais le fermer.

22 mai 2014 à 17:00:51
Réponse #17

lambda


Salut! :)

c'est difficiler de te répondre comme ça en fait Elbubu, et cela à cause des remarques/questions suivantes:

- Quelles sont véritablement tes pratiques de randonnées et activités extérieures?
- dans quel environnement as tu le plus tendance à évoluer?

L'établissement du sempitternel mais nécessaire CDC doit aussi se fondé sur cela.

Maintenant, plutôt que d'hésiter ou de se poser des questions limites existentielles sur tel ou tel type de couteau "panzer", et marques associées,

basé sur les avis circonstanciés des utilisateurs d'outils coupants dans cette rubrique:

- fais toi un tableau récapitulatif ou sur la colonne de gauche, tu mets les différents critères constituant tom CDC, et sur la ligne du haut en tête de chaque colonne, les principales marques et modèles rencontrés ici en cours de lecture:
- après lecture approfondie de cette rubrique, tu cochera aux intersections critères CDC/couteau un avis négatif ou positif qui reflètera un avis plus ou moins représentatif de ce que tu auras lu ici.

Ca te permettra déjà d'écrémer un peu ton choix à peut-être 2 ou 3 modèles qui te correspondraient.

à ce niveau là tu peux te concentrer plus particulirement sur l'ergonomie des manches (là aussi estimation "statistique" basée sur ce que tu auras lu ici...) et enfin, tenir compte en touche finale de sélection du critère esthétique, tout sauf essentiel, mais on a le droit aussi de tenter de trouver un outil efficace, efficient et qui plaise à l'oeil si cela est possible...

En procédant à cette "étude bibliographique" de façon sérieuse et systématique, tu auras de quoi consolider ta culture coutelière appliquée et déjà bien déffricher le terrain de ton investigation...

Maintenant, une autre façon de procéder serait de plutôt développer tes capacités à utiliser un couteau de back-up qui serait tout sauf optimum et celui qui te conviendrait... Les situations merdiques en effet ne t'autorisant pas forcément d'avir le "matos tip top" tout à disposition quand il le faut:

- Concrêtement, ca veut dire quoi, t'entraîner en bivouac avec un sac à dos back-up complet), ou au fond de ton jardin à faire des trucs nécessitant un outil coupant avec:
- un tesson de bouteille?
- un silex?
- un couvercle de boite de conserve?
- une tête de hache/hachette (scénario hypothétique ou tu aurais avec toi une hachette dont le manche serait brisé....)
...

Ceci afin de te rendre compte que le fait de ne pas avoir ce modèle "optimum" de back up ne doit pas pour autant t'empêcher de "faire"...

Il serait bon dans cette rubrique de voir plus souvent des sujets un peu du genre (à titre d'illustration, certains existent heureusement de ci delà sous une certaine forme):
" comment couper un pin avec un SAK" ;)
" fendre une buche avec un mora"
" utiliser une tête de hache comme ulu"
" fixer un tesson de bouteille sur un manche"
" bricoler un couteau avec un rêglet "
...

Que le grand classique:

"quel est le meilleur couteau/que choisir...?"

enfin

AMHA

à+,
Lambda

ps: Oups, Vieux Mora, c'est quand tu veux...  :-[
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité