Nos Partenaires

Auteur Sujet: Priorités de survie : et le sommeil alors ?  (Lu 3625 fois)

19 mai 2014 à 20:09:22
Lu 3625 fois

Phil


Bonjour.

Ne sachant pas trop dans quelle section poser la question, je la mets ici.

Un truc me chagrine : pourquoi dans la fameuse règle des 3 (rappelée dans l'article du Wiki Priorités de survie) n'est-il nullement fait mention du sommeil ?

Pourtant comme rappelé dans l'article dédié :
Citation de: Wiki
Ne pas dormir assez une nuit n’est pas grave. Ne pas dormir assez en général est inquiétant. Ne pas dormir assez de façon chronique rend malade. Ne pas dormir du tout tue ! Ne pas pouvoir dormir est particulièrement difficile quand la volonté de dormir est là. C’est une méthode de torture comme une autre qui conduit, à terme, à la mort.

Pour avoir expérimenté à moult reprises des nuits blanches, je sais qu'après une ou deux périodes de 24h sans sommeil, on expérimente généralement frilosité, difficulté de concentration, micro-endormissements, etc. Bref de quoi s'enfoncer encore plus en cas de situation critique...
Si tu tiens à ta peau, affûte ton esprit comme ton couteau.

19 mai 2014 à 20:44:52
Réponse #1

sebeu


C'est vrai, et apres les 3 secondes avec la connerie sont synonymes de 3 nuits sans sommeil ...

19 mai 2014 à 20:51:39
Réponse #2

Outdoorsman


Les derniers termes de la règle des 3 ont changé.

Cela donne :
- 3 mois sans hygiène
- 3 ans sans contacts sociaux

Le repos, tant physique (la récupération, le sommeil) que psychologique (la décompression) fait partie de l'hygiène.
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

20 mai 2014 à 19:00:44
Réponse #3

Bison


Je ne sais pas qui a "la main" sur la règle des trois ...

Mais ce que je sais, c'est qu'il faut bien moins de trois mois sans "hygiène" (hygiène de vie?), et en particulier sans maîtrise du repos pour aller se tuer bêtement ...

J'en ai tué quelques uns, virtuellement mais "officiellement" quand même, qui n'y croyaient pas, qui flirtaient régulièrement avec les limites règlementaires des temps de prestation, qui se croyaient "au dessus" ou qui voulaient tout simplement "se faire bien voir" (Genre :  "Pas de problème, patron, on y va").

(Avion pourri, météo pourrie, coéquipier pourri)

J'étais, je suis, un peu sadique.

Mais quand on a la chance de pouvoir construire, enregistrer puis analyser du début  jusqu'à la fin la "chaîne des causes" ... il ne faut pas s'en priver !

Certaines de mes victimes "virtuelles" en ont chiâlé en vrai et m'ont remercié - en vrai aussi - de l'expérience ... Cela fait bizarre de devenir du jour au lendemain le "co-enquêteur" de ses dernières heures, de ses dernières minutes de vie ... même quand cela se passe au simulateur.

PS :  tous les instructeurs simu, tous ... sont d'infâmes sadiques. :'(

Mais moi, oui moi ... je sais comment les "manager".
Et eux, oui, eux, ils le savent que je sais ...  ;D
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

20 mai 2014 à 20:09:19
Réponse #4

Karto


Salut.

Le manque de sommeil te fait taper direct dans les 3 secondes sans attention, le tout premier point de la règle. C'est aussi simple que ça. :)


HS : La "règle des 3" dans sa forme transmise par le CEETS (qui est la forme souvent vue sur ce forum) est un outil pédagogique. C'est une checklist qui sert notamment à susciter la réflexion et offrir une base saine pour structurer des savoirs. Mais la règle des 3 n'est pas la survie. ;)

20 mai 2014 à 20:35:12
Réponse #5

Arnaud


Le sommeil a ceci de particulier que contrairement à d'autres besoins, si tu en manques vraiment de trop... tu vas t'endormir et refaire le plein et si comme le suggères Mathias tu t'endors au mauvais moment au mauvais endroit tu auras même droit au sommeil éternel ;#
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

21 mai 2014 à 00:27:07
Réponse #6

Cocoeau


Les derniers termes de la règle des 3 ont changé.

Cela donne :
- 3 mois sans hygiène
- 3 ans sans contacts sociaux

Le repos, tant physique (la récupération, le sommeil) que psychologique (la décompression) fait partie de l'hygiène.

Je ne sais pas qui a les droits pour modifier cet article, mais du coup il serait bien de l'actualiser :)

Le sommeil a ceci de particulier que contrairement à d'autres besoins, si tu en manques vraiment de trop... tu vas t'endormir et refaire le plein (...)

Ca c'est très vrai. Si tu manques d'eau ton corps ne se mettra pas à en produire, mais le sommeil, il y aura forcément un moment ou tu ne pourras plus lutter.
Ca peut être positif : si tu dors en sécurité, et que ce sommeil réparateur te permet de récupérer tes facultés. Ca peut aussi malheureusement être dangereux, si tu t'endors au volant par exemple, ou si tu t'endors sans être un minimum abrité (je ne parle même pas d'une potentielle attaque, mais plutôt des dangers du froid ou de l'insolation si tu t'endors exposé).

Cependant, récemment j'ai cumulé de nombreuses activités qui me privaient de sommeil, moi qui ai besoin de mes 8h par nuit je n'avais pas assez de temps pour dormir plus de 2 ou 3h...
Ca n'a pas duré : je me savais surmenée et je n'ai pas maintenu ce rythme une fois que je n'y étais plus forcée. J'ai donc passé 3 semaines à ce rythme. La première je me sentais plutôt bien, malgré la fatigue. La deuxième semaine la fatigue commençait à sérieusement ralentir mes capacités de réflexion (en aidant un gamin sur un exo de math cette semaine là, j'ai mis 10 minutes à calculer 3x4, sans exagérer), j'étais plus irritable . Jusque là, dans la vie courante ce n'est pas grave, mais en survie c'est dommage de perdre ses capacités de réflexion. On en revient aux trois secondes de connerie.
Au début de la troisième semaine j'ai été prise brutalement d'un malaise vagal, j'étais blanche comme un linge, j'ai commencé à trembler et à voir trouble, puis j'ai perdu connaissance. Je me suis réveillée, j'ai voulu me relever, et je me suis de nouveau évanouie. Je n'avais jamais été épuisée à ce point. Mon copain m'a ramenée chez nous en me portant à moitié, car je menaçais de retourner dans les pommes... A ce stade, non seulement en situation de survie ça craint mais dans la vie courante c'est assez handicapant. Cela dit un malaise vagal ce n'est pas grave et tout est rentré dans l'ordre peu de temps après, dès que j'ai pu reprendre un rythme qui me convenait mieux.

Je précise qu'à cette période, je ne manquais que de sommeil ; je mangeais bien, je m'hydratais bien, bref on est loin des soucis supplémentaires qu'il peut y avoir en situation de survie...

21 mai 2014 à 08:22:34
Réponse #7

fall7stand-up8


Salut à tous

ça n'est pas un hasard si la privation de sommeil est utilisée comme moyen de selection dans nos différentes fabriques de soldats et de sergents. La plus part des démissions ont eu lieu pendant la période ou on nous empechait de dormir.
Ce que j'ai personnellement pu constater pendant ma formation c'est qu'un nombre significatif de personnes devenaient agressives en cas de privation prolongée de sommeil, ce qui nuit considérablement aux chances de survie du groupe par l'éclosion de conflits dont les causes sont ridicules et n'auraient pas fait lever un sourcil en temps normal.
Certains se sont battus pour des riens. Ce qui a sauvé notre groupe était la présence en son sein d'un boute en train qui nous sortait des grosses vannes au moment ou on était tous prêts à craquer. 30 ans après je l'en remercie encore.
Le moral (mindset) étant à la base de la pyramide, savoir le préserver en dormant ou en contrant les effets délétères du manque de sommeil semble pertinent.

Bonne journée

21 mai 2014 à 09:30:18
Réponse #8

musher


Le manque de sommeil va pas te tuer car effectivement, lorsque tu es vraiment en manque, tu t'endors et tu peux récupérer.

Le manque de sommeil n'est peut être pas dans la règle des 3 mais il la transforme en règle des 2 (ou des 1).

La ou il faut 3 secondes pour faire une connerie qui te tue, le manque de sommeil va te faire faire la connerie en 2 ou 1 secondes.

Si l'hypothermie te tue en 3 heures, le manque de sommeil va te rendre plus sensible au froid et donc plus vite être en hypothermie et mourir en 2 ou 1 heures...

Le manque de sommeil va pas te tuer mais va accélérer ce qui va te tuer.

22 mai 2014 à 09:59:55
Réponse #9

fry


Certaines études ont fait des comparatifs entre manque prolongé de sommeil en aigu, et état d'ébriété, avec des conséquences similaire sur les facultés cognitives ( concentration, temps de réaction / réflexes, facultés sensorielles et d'analyse ).

Dans de tels états ( ébriété comme grosse fatigue par privation de sommeil ), chacun est différent et développe ses propres réactions. Certains sont très somnolents d'autres très irritables, d'autres sont totalement azimutés et ne sont plus capables de prendre une décision logique ou responsable, d'autres ont tout à la fois. Évidement plus la privation dure plus les signes s'aggravent.

Il m'est arrivé, à 3 ou 4 reprises, de m'endormir au volant au lendemain de gardes difficiles. Plus de 30h sans dormir au cours desquelles je devais maintenir une concentration et une attention permanente, constamment sous pression avec des cas difficile accentuant la fatigue psychologique... quand on fait sa relève la pression retombe d'un seul coup et on pourrait s'endormir sur ordre. Heureusement à chaque fois c'est arrivé à un feu rouge, le coup de klaxon derrière réveillant bien. Maintenant au moindre doute sur mon état, je préfère aller dormir 1h et prendre la route ensuite même si j'ai très envie de rentrer, plutôt que d'être dangereux pour moi et pour les autres.

22 mai 2014 à 11:26:46
Réponse #10

Oim


Une étude récente de l'Université de Pennsylvanie semble avoir démontré _ chez la souris_ que la privation de sommeil entrainait la destruction, définitive, de neurones impliqués dans les processus de vigilance et le raisonnement.

Source : http://www.jneurosci.org/content/34/12/4418.short?sid=8b78d16d-3242-4377-845d-544bfb66fc00    (L'accès au texte complet est conditionné à abonnement)
Résumés en Français:
http://blog.santelog.com/2014/03/22/le-manque-sommeil-blesse-le-cerveau-de-maniere-irreversible-the-journal-of-neuroscience/
http://www.pourquoidocteur.fr/Manquer-de-sommeil-detruit-les-neurones----5835.html
" The trouble with the world is that the stupid are cocksure and the intelligent are full of doubt. "  GrandMaster B.R.
"tous les survivalistes ne sont pas paranoiaques, mais b*rdel j'ai l'impression que tous les paranoiaques deviennent survivalistes..." Le taulier

29 mai 2014 à 23:08:16
Réponse #11

olivier111


Il est cependant possible d'apprendre à faire des micro siestes pour récupérer tout au long de la journée, ce que font les navigateurs par exemple.

Perso, j'ai appris à utiliser tout moment pour faire des micro sommeils pendant mon séjour à l'armée. (Vu) qu'on passait nos nuits à crapahuter)


30 mai 2014 à 21:45:15
Réponse #12

Cocoeau


Olivier111, pourrais-tu développer ? J'adorerais pouvoir faire ça...

03 juin 2014 à 09:35:42
Réponse #13

Vef



 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité