Nos Partenaires

Auteur Sujet: Bivouac photo en bord d'étang, nuit en tarp : conseils  (Lu 5452 fois)

26 avril 2014 à 21:56:27
Lu 5452 fois

Cocoeau


Bonjour,
Je rêve depuis que j'ai lu le dernier Nat'Images d'une belle photo de héron. Je sais pour avoir eu régulièrement un héron chez moi pendant des années qu'ils viennent pécher tôt le matin.
Je comptais donc bivouaquer près du site que j'ai repéré qui doit en attirer pas mal (petit étang avec grenouilles et divers poissons, dans un milieu assez humide de prairies et de petits bois). Ceci afin d'être sur place avant lui et de le déranger le moins possible, et aussi avec l'espoir d'observer les chevreuils qui vivent dans les bois à côté. Habituellement je ne vois que leurs traces, mais je pense qu'ils sont assez nombreux car les traces sont multiples. Je crois avoir vu aussi des empreintes de sangliers, malheureusement assez indistinctes donc je n'ai pas de certitude, et je sais par des témoignages qu'il y a des renards.

C'est à environ 30mn de marche de chez moi sur des sentiers bien nets et une petite partie sur route, je pense donc tenter de passer la nuit sous un poncho monté en tarp, moi qui refuse de renoncer à la tente pour une rando : en cas de catastrophe, j'ai un repli rapide.
J'ai un duvet confort 10° et je ne suis pas frileuse, donc malgré l'humidité je pense dormir plutôt tranquille.

Par contre j'ai quelques questions :
- Quelle solution contre les moustiques ? Près d'un étang début mai; avec d'autres étangs autour, imaginez un peu le nombre ; je vais finir vidée de mon sang si je ne prévois rien :o Les tentes ont une moustiquaire, mais mon poncho non (c'est un truc à inventer d'ailleurs, le poncho moustiquaire :doubleup: ).
- Quels risques si j'effraye un sanglier qui est en train de boire un coup ? Ils chargent à priori rarement. Mais les laies ont-elles des petits en cette période ? Si oui, sont-elles nettement plus susceptibles ou juste plus peureuses ?
- Ma nourriture (un repas du soir et un petit déjeuner, qui comporteront certainement de la charcuterie bien tentante) risque d'attirer un renard. Un contenant étanche type tupperware de bonne qualité suffit-il à masquer l'odeur ?
- Je prends toute info, lien d'article, etc sur les habitudes nocturnes des mammifères forestiers !

Merci d'avance ! Je viendrais bien sûr partager mes réussites photos, s'il y en a :D

26 avril 2014 à 22:01:25
Réponse #1

Coq boiteux


Bonsoir,
juste une petite remarque en te lisant. Je ne sais pas où tu habites, mais un sac de couchage 10° en cette saison, sur les bords d'un étang avec l'humidité, ça risque de pas être très chaud...  :-\
(semaine passée, je me suis retrouvé avec ma gourde gelée au petit matin... ok c'était dans le Vercors, mais pas au sommet du mont blanc non plus !)

Bonne "chasse" aux images en attendant !

26 avril 2014 à 22:06:13
Réponse #2

Cocoeau


Je vis dans le sud du Beaujolais. Et ce duvet a fait ses preuves... En Vercors Nord justement, et en janvier. Il faisait -5° dans la cabane. Je suis tellement peu frileuse qu'avec une polaire, un collant et des chaussettes, c'était tout confort ! Par contre il faisait bien sec, loin des conditions humides que j'aurais là. Mais en ce moment les températures tournent entre 5° et 9° au plus froid de la nuit, donc je ne pense pas avoir vraiment froid. Je serais un peu habillée (ne serait-ce que pour pouvoir sortir rapidement du duvet observer un animal) et je choisirais ma nuit en fonction du temps, quitte à repousser ma sortie.

26 avril 2014 à 22:11:04
Réponse #3

Coq boiteux


 :)
Comme quoi, les indications "objective" (quelle que soit la norme XyT!5585 officielle) ne remplacent pas l'expérience...

26 avril 2014 à 22:24:36
Réponse #4

Cocoeau


Tout à fait ! Et puis le froid c'est quelque chose de très personnel, une sensation subjective.
Et comme je l'ai dit je serais à 30mn de chez moi, donc en cas de grosse averse qui me trempe, ou si j'ai vraiment froid, ou peur des sangliers :D rien ne m'empêche de me réfugier sous ma couette douillette.

26 avril 2014 à 22:51:45
Réponse #5

Bison


Citer
Quelle solution contre les moustiques ? Près d'un étang début mai; avec d'autres étangs autour, imaginez un peu le nombre ; je vais finir vidée de mon sang si je ne prévois rien :o Les tentes ont une moustiquaire, mais mon poncho non (c'est un truc à inventer d'ailleurs, le poncho moustiquaire :doubleup: ).

Il existe des vêtements-moustiquaires, utilisés notamment en Afrique.
Des vêtements aussi déjà imbibés de répulsifs ...

Si non :  guerre chimique, sans pitié.
Certains recommanderont la citronelle, mais l'arme qui a fait ses preuves dans les coins pourris du globe, c'est le DEET.

Cela s'achète / se fabrique en pharmacie.
En roller ou en spray.
Pas très cher ...

À badigeonner généreusement sur toute la surface de la peau "exposée".
Voire sur les chaussettes, le chapeau.
Et à renouveler selon les indications fournies, ou suivant besoin.

Attention, à forte dose, ou en usage fréquent, cela attaque les vêtements en synthétique.

Perso, j'ai eu un tel "accident" avec un spray qui s'était déclenché/vidé dans une poche de mon sac à dos ...
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

26 avril 2014 à 23:01:16
Réponse #6

Cocoeau


Ne sachant pas ou trouver des vêtements moustiquaires, je vais donc m'acheter un bon répulsif ! Je lis sur le net que le DEET est en plus efficace contre les tiques, vu le terrain de prairie avec hautes herbes et broussailles, ça me semble pas mal, même si en pantalon je ne risque pas grand chose (en tout cas, en y allant presque tous les week-end en période de beau temps, je n'en ai jamais attrapée).
Merci beaucoup Bison :)

26 avril 2014 à 23:09:16
Réponse #7

Chris-C


Citer
Je lis sur le net que le DEET est en plus efficace contre les tiques

Bof, efficace est un peu fort.
Peu aussi éloigner les tiques serait plus juste  ;)

26 avril 2014 à 23:11:57
Réponse #8

Cocoeau


Ah, publicité mensongère alors :lol: Mais si ça éloigne efficacement les moustiques, c'est déjà très bien.

Question : ça se conserve longtemps les produits au DEET ? Parce que je n'ai pas l'intention de camper là bas régulièrement...

26 avril 2014 à 23:23:40
Réponse #9

Arnaud


Pour les moustiques au petit matin: vêtements longs tissés serrés, gants, chapeau + moustiquaire de tête + choix du spot... DEET en dernier recours.

Pour la nuit, certains sdc ont des moustiquaires intégrées, il existe aussi des moustiquaires imprégnées individuelles utilisable en hamac ou avec un sdc sous un tarp.

Pour les sangliers, ne t'installe pas trop prêt d'une coulée, ils te repaieront les premiers, si tu ne leur barre pas le passage, aucun risque d'une charge, laie suitée ou pas.

Les renards ne s’aventureront pas dans un camp le premier soir, contrairement aux sangliers ou a d'autres opportunistes, eux sont très prudents.

Ta bouffe va plutôt intéresser des rongeurs a priori, met la hauteur dans un arbre, dans un sac étanche ou une boite peut importe.       

« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

26 avril 2014 à 23:47:36
Réponse #10

Cocoeau


J'avais pas pensé aux rongeurs. Mais c'est vrai que les renards sont farouches et prudents. Il n'y a pas de grands arbres près de là ou je compte m'installer, que des arbrisseaux et buissons. J'ai moyennement envie de traverser la prairie pour aller accrocher ma bouffe à un grand chêne : si je la suspend à 50cm du sol, ça devrait suffire non ? Sauf mulot géant, mais je n'en ai jamais vu ;)

As-tu une idée du prix d'une moustiquaire individuelle et de où en trouver ? Je n'ai pas envie d'investir une grosse somme car je bivouaque rarement dans ce type de milieux. Le choix du spot, malheureusement, c'est assez limité si on veut voir des hérons : forcément un milieu humide à l'eau assez calme. Donc forcément des moustiques, hélas !

Je pense vu le terrain dégagé qu'un sanglier de passage ne se sentira pas coincé. Je n'ai pas vu de coulées autour de l'étang, donc je devrais être tranquille.

26 avril 2014 à 23:51:17
Réponse #11

Arnaud


« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

27 avril 2014 à 00:11:20
Réponse #12

Ulf



27 avril 2014 à 00:13:52
Réponse #13

Cocoeau


Malheureusement produit indisponible dans ma région. Il y a un autre modèle à 16€ hors promo, celui là, qui a la même forme mais pas imprégné. J'ai qu'à l'imprégner moi même après tout :D

Ca m'ennuie quand même un peu de mettre 16€ dans un truc qui me servira qu'une fois. Je vais tenter d'en emprunter une avant d'investir, sans trop d'espoir non plus.

Ah, et j'ai pas envie de tuer mon chat. Il fait des bêtises mais il est mignon. Donc je vais éviter ce type d'insecticides ; qu'est ce qu'on trouve d'autre pour imprégner un tissu ?

27 avril 2014 à 00:20:52
Réponse #14

Arnaud


« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

27 avril 2014 à 00:36:57
Réponse #15

Cocoeau


Ah ça ça me plait, ça a l'air efficace au vu des critiques et plus naturel que les insecticides.
Par contre c'est encore une grosse quantité, et j'ai pas envie d'acheter tant pour que ça ne me serve qu'une fois... Je vais finir par trouver mon bonheur !

27 avril 2014 à 00:53:55
Réponse #16

Arnaud


A partir du 15 juin je chasse a l'approche à l'arc dans un milieu marécageux ou forcement il y a pas mal de moustiques, pour des raisons d'odeur je n'utilise pas d'anti-moustique.

Je m'habille juste correctement, comme je te l'ai conseillé, j'évites les coins qui craignent vraiment trop, je me fait piquer un peu forcement mais on peut largement faire sans anti moustique ;)
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

27 avril 2014 à 13:07:08
Réponse #17

Cocoeau


J'ai malheureusement une peau qui plait beaucoup aux moustiques, ils m'adorent... En intérieur, si je dors fenêtre ouverte, je me réveille déjà avec pas mal de piqûres. Alors en bordure de mare, ça risque d'être pire.
Ce qu'il me faudrait c'est emmener quelqu'un qui leur plait encore plus que moi (sans lui révéler pourquoi je l'emmène, bien sur... MOUAHAHAHA ;# ) et qu'il se fasse piquer à ma place. Je suis machiavélique !

27 avril 2014 à 16:12:04
Réponse #18

Balrog


je suis dans le beaujolais aussi, j'ai deux moustiquaires, donc une en rab. si tu veux je peux te la filer. tu comptes aller bivouaquer sur quel secteur dans le beaujolais?
« Le bon sens, tout le monde en a besoin, peu l'ont, et chacun croit l'avoir. »
Benjamin Franklin

27 avril 2014 à 23:06:16
Réponse #19

Cocoeau


Au final, problème résolu, mon chéri veut venir voir les bestioles et ne renoncera pas à la tente. Nous aurons donc une bonne Quechua 2 places ultralight... Avec une moustiquaire !
Mais merci de ta proposition, j'y penserais pour une prochaine fois. Je suis près de Villefranche sur Saone.

27 avril 2014 à 23:43:41
Réponse #20

Magic Manu


C'est toujours les conjoints (quel que soit leur sexe) qui coincent pour le passage au tarp... :D'!!
Hope for the best, expect the worse...

28 avril 2014 à 10:55:45
Réponse #21

Cocoeau


Ah ça :D
En même temps c'est normal de pas imposer ce changement : en rando, on marche à la vitesse du plus lent... Et on bivouaque avec le confort du plus douillet. C'est important de récupérer :)
Et je ne désespère pas de le convaincre un jour... Pour cette fois c'est pas grave ! D'autant plus que là on ne va pas marcher bien longtemps et qu'on ne part que pour une nuit, donc avec un sac léger.

28 avril 2014 à 11:43:29
Réponse #22

Bison


Citer
C'est toujours les conjoints (quel que soit leur sexe) qui coincent pour le passage au tarp...

Pour moi, c'est simplement l'expérience d'une petite pluie tournante ...

Quand je dors, je n'aime pas à avoir des "soucis" si le vent tourne, si le vent monte, si l'orage se pointe.

J'aime dormir "sans soucis", du sommeil du juste.

Et pour le reste de la journée, un kg de plus pour l'abri : 1 litre d' eau.
Je n'ai jamais, jamais de ma vie, hésité non plus à prendre un litre d'eau en plus ...

Pour le reste ... j'ai bien dormi à la belle - en saison sèche - dans un pays infesté de serpents et de crocodiles, à la "crocodile Dundee"  ;#
Sans trop d'états d'âmes ...

Et si jamais la chance m'était donnée de remettre ça, je n'hésiterais pas une seconde.

Bref, je ne suis pas, je n'ai jamais été, un "anorexique du portage"  ;#

Et je conseille toujours, à ceux qu'un peu de poids sur le dos "effraie", de soigner la mal à la racine :  on peut toujours commencer par renforcer le dos, notamment en faisant appel à un bon kiné.

Pis, si ce n'est pas "soignable", il y a plein de solutions légères de refuges en refuges, de gîte en gîtes ...

Bonnes randos à tous, sans àpriori.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

28 avril 2014 à 11:53:37
Réponse #23

musher


C'est toujours les conjoints (quel que soit leur sexe) qui coincent pour le passage au tarp... :D'!!

Ca dépend de son age, mais il a peut être des mauvais souvenirs de nuit sous bache sans qu'on lui est demandé son avis.  ;D

Comme Bison, quand je peux dormir sous la tente avec un bon duvet et un bon matelas (voir 2), j'hésite pas.
La récupération par le sommeil = priorité N°1.

Après quand ça m**de, nuit dans un trou de neige, sous tarp, dans la bache du traineau... mais c'est pas ma priorité. Le lendemain, y a une journée qui m'attend et si j'ai la tête dans le c*l, je risque de faire des boulettes qui peuvent être pas cool du tout.

28 avril 2014 à 13:14:37
Réponse #24

Cocoeau


En l'occurrence je voulais tenter un tarp justement parce qu'il n'y a "rien" le lendemain : 30mn de marche sur terrain facile, sentiers bien visibles et route, et ensuite je peux comater dans mon canapé. C'était plus pour tester que par désir d'alléger mon matos.

D'autant qu'avec les bestioles que je compte observer une bonne partie de la nuit, le sommeil ne sera sans doute pas des meilleurs.

Je ne crois pas qu'il ait de mauvais souvenirs de nuits sous bâches, il a pas mal campé enfant mais toujours en tente. Mais il a le sommeil assez difficile, alors que moi je m'endors partout !

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité