Nos Partenaires

Auteur Sujet: Optimiser le pliage d'un tarp depuis sa position sous faitière  (Lu 2105 fois)

21 avril 2014 à 02:58:53
Lu 2105 fois

Gloutoni


Tout d'abord bonjour, premier post attention c'est parti :

En regardant une vidéo de Ray Mears (S1E3, que j'avais vu en FR d'ailleurs mais qui n'est plus disponible qu'en anglais non sous-titré), j'ai vu qu'il pliait son tarp d'une certaine manière que j'ai trouver pertinente (enfin le résultat car justement ce n'est pas détailler).

Ce que j'ai vu : il attache son tarp sous la faitière par les sangles centrales, ensuite il le pli en gardant 1 des sangles attachés o-O (défaire/refaire les attaches au arbres ou alors n'attacher le tarp que par 1 point central ?) puis il décroche 1 point enroule le tout et le range.

Pour avoir tester le repliage un peu, bin ça ressemble pas du tout à ce qu'il faisait (moi : du machin plier/rabattu/pas-propre et qui prend le vent, lui : propre/carré/droit).

Aussi mes questions :
1- avez-vous une idée de "comment il range son truc ?"
2- Peut-on faire ce qu'il fait avec 1 tarp 3*3 m avec plusieurs attaches (sangle au milieu) en position "carré" et en position "losange" ?
3- Sans parlez de RM, comment ranger vous vos tarps ? La réponse : en boule puis je m'assoie dessus n'est pas valide ^^.

Sincère salutation, heureux de vous rejoindre,

Gloutoni.

21 avril 2014 à 10:32:52
Réponse #1

scalouk


Je le pose en diagonale pour la nuit sur ma faîtière, le matin je détache chaque côté il reste sur la faîtière je le bouge pour qu il soit comme une canadienne et ensuite je le plie comme un drap sur la corde à linge moitié par moitié, quand il fait env 30 cm (je n'ai jamais mesure) de large je le déposé de la faîtière et ensuite je me sert de la faîtière pour le replier de nouveau par moitié, la faîtière me donne un appui pour faire que mes plis soient bien alignés, en trois foi c'est fini je le roule et hop dans le sac.
Évidement ça c'est quand il est sec, quand il est mouillé c'est plus compliqué car chaque pli colle à la face opposée, avec du vent aucun plis n'est aligné c'est la me...de.
Dans ces cas la, quand j arrive à la maison je l'étends sur une corde à linge s'il n'est pas plié correctement ou s'il est mouillé, et je recommence.


Erf 1 h plus tard je m aperçois que c'est pliage SOUS FAÎTIÈRE   >:(
« Modifié: 21 avril 2014 à 13:12:04 par scalouk »
Je suis mon histoire, mais mon histoire n'est pas moi.

21 avril 2014 à 11:21:26
Réponse #2

Phil67


3- Sans parlez de RM, comment ranger vous vos tarps ? La réponse : en boule puis je m'assoie dessus n'est pas valide ^^.
Dommage que la réponse ne soit pas valide car c'est presque ça : à l'arrache en figures imposées par les circonstances et le type de montage.

À noter que je n'utilise pas de faîtière ce qui limite les techniques de pliage en solo et que je n'ai aucune idée de la technique employée par RM.

J'évite juste de former une poche contre le vent, de le faire traîner dans la boue ou de le frotter dans des épineux et je replie la face mouillée contre elle-même.

S'il s'agit d'un tarp ou toile de tente en silnylon fin il y a de nombreux adeptes du tas en vrac chez les MUL de RL : plier du sylnylon fin toujours aux mêmes endroits va abîmer l'enduction. De plus il n'occupe pas plus de volume rangé en vrac vu la texture du silnylon (ce qui n'est pas le cas avec des tissus plus épais ou rigides).


Question subsidiaire : quel intérêt de le plier au carré façon inspection de casernement ? ;)
  • Gain de volume ? N'importe quelle technique de pliage plat arrive à un résultat similaire.
  • Simplifier le remontage suivant ? Pas terrible de le laisser tremper dans son jus toute la journée : il vaut probablement mieux le secouer au maximum avant rangement ou le ressortir pour sécher dès que possible.
  • Respecter des dimensions précises ? C'est AMHA le principal intérêt pour optimiser p.ex. le rangement dans une poche extérieure du sac. Du coup la technique de pliage va surtout dépendre des dimensions finales à atteindre.
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

21 avril 2014 à 11:38:03
Réponse #3

Outdoorsman


Pour ma part je préfère prendre un coin et le bourrer comme ça vient dans un petit sac.
L'avantage de cette technique est que les plis se font de façon aléatoire et jamais au même endroit. Des plis toujours au même endroit fragilisent (cassent) les fibres et le tissu devient moins imperméable.
Autre avantage, pas besoin d'étaler le tarp pour le plier ou le déplier.
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

21 avril 2014 à 13:11:15
Réponse #4

VERDUG0


Pareil, je le fourre dans une pochette respirante, et je laisse un ou deux coins+ haubans tout en haut pour le fixer plus rapidement

21 avril 2014 à 18:27:32
Réponse #5

Gloutoni


Pour résumer, s'il est sec on peux le ranger proprement (mais cela risque d'abimer le tissus s'il est plier toujours de la même manière) ou en boule si l'on possède 1 contenant alloué (pochette de sac ou sacoche en tissus).

S'il est mouiller, il faudra le ressortir plus tard donc peux importe.

@Phil67, Oui c'était pour à la fois faciliter la prochaine installation (d'un jour sur l'autre en voyage), pouvoir le ranger sans galérer pendant "3 heures" à bourrer pour que cela rentre (surtout si humide). Si l'on fait une sortie week-end, on peux se permettre de bien ranger/plier en rentrant le soir à la maison, mais en voyage il faut que le matin l'ensemble soi ranger propre et que le soir (on ne sait pas, peut-être qu'il va pleuvoir le soir donc mieux c'est ranger plus vite on installe le camp le soir) on trouve tout facilement.

Mon inexpérience parle, je vais aller tester cela et je verrais ce qui est le plus pratique bouboule/plier-vite/inspection-de-casernement ^^.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité