Nos Partenaires

Auteur Sujet: Randonneurs et patous  (Lu 2443 fois)

02 avril 2014 à 18:36:42
Lu 2443 fois

Outdoorsman


L'été approche, les randonnées dans les alpages vont reprendre...

Voici une petite BD qui indique la conduite à tenir pour traverser un troupeau de moutons gardé par un patou.

Je rappelle que le patou est un moyen efficace de protection des troupeaux contre les prédateurs mais que dans des coins touristiques, la cohabitation avec des randonneurs a pu être problématique. Adopter la bonne attitude face au chien évite les accidents.
N'oublions pas que quand on se promène, le berger, lui, il travaille. Contourner un troupeau, c'est aussi respecter le travail du berger et partager intelligemment l'alpage c'est maintenir la cohabitation des activités.

http://www.ferus.fr/wp-content/uploads/2014/04/BD_Patou.pdf
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

02 avril 2014 à 23:59:53
Réponse #1

Cocoeau


J'ajouterais de se méfier des troupeaux également. Pour avoir manqué de me faire encorner par une vache, c'est pas les patous qui m'effrayent le plus - même si j'y fait attention.

03 avril 2014 à 00:13:10
Réponse #2

Bison


Je rappelle aux lecteurs du forum que Ferus est une association écolo "engagée", partie prenante, et que ce qu'elle publie n'est pas évangile.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

03 avril 2014 à 01:00:51
Réponse #3

Coq boiteux


ce qu'elle publie n'est pas évangile.
et il est clairement démontré que tous les patous n'ont pas lu cette plaquette...  :'(

Le message est certes instructif, mais je n'y vois nulle part le fait que les patous peuvent se comporter différemment de ce qui est décrit - et qui est tout de même bien théorique je trouve !

03 avril 2014 à 07:09:41
Réponse #4

Outdoorsman


Je rappelle aux lecteurs du forum que Ferus est une association écolo "engagée", partie prenante, et que ce qu'elle publie n'est pas évangile.

C'est exact, cependant ici Ferus ne fait que relayer une publication de la DREAL Midi-Pyrénées (Direction Régionale de l'Environnement de l'Aménagement et du Logement, un service de l'Etat) et de la Pastorale Pyrénéenne (une association de pastoralisme).

Parce que ensemble, on fait mieux que contre ...  ;)
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

03 avril 2014 à 08:33:55
Réponse #5

Phil67


et il est clairement démontré que tous les patous n'ont pas lu cette plaquette...  :'(
Il suffit d'en imprimer quelques-unes pour eux (ou leurs bergers). ;)


Citer
Le message est certes instructif, mais je n'y vois nulle part le fait que les patous peuvent se comporter différemment de ce qui est décrit - et qui est tout de même bien théorique je trouve !
L'objectif n'est pas de faire une thèse rébarbative : c'est juste une simple plaquette à destination des randonneurs (et jeunes) non habitués aux soucis de cohabitation avec les patous (et ne connaissant peut-être pas les attitudes à avoir face à n'importe quel chien en liberté).

La mise au point de cette plaquette démontre que les plaintes récurrentes des usagers de la montagne à l'égard de patous mal éduqués ou trop laissés à eux-mêmes finissent par être prises en compte : la question n'est plus simplement éludée comme il y a quelques années.

Même si c'est encore insuffisant et que ça reste "politiquement correct", certains se rendent compte qu'on ne peut plus ignorer le problème. Cette démarche est donc à prendre comme une première mesure allant dans le bon sens (ensembles et non contres ;))...
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

03 avril 2014 à 15:14:16
Réponse #6

musher


L'interet de cette plaquette (et des vidéos sur Youtube) est d'informer les citadins qui randonnent l'été du comportement à avoir avec les chiens.

Quand on voit certains comportements sur les manifestations canines ou quand on croise des citadins le WE ou en montagne, y a du boulot.

Après on avait déjà ce problème avec les chiens de ferme quand il y avait des chiens dans les fermes (sauf que là, c'est des patous mis en place dans le cadre de programme de protection des grands prédateurs donc beaucoup plus sensible politiquement).

Citer
et il est clairement démontré que tous les patous n'ont pas lu cette plaquette...  :'(

Comme dans toutes les races, y a des bons sujets et des moins bons. Y a des patous plus ou moins protecteurs.
Et pis il y a comment les citadins interprêtent le comportement du patou.
J'ai peu d'expérience avec les patous (en hiver,ils sont au chaud dans les bergeries)

Mais il y avait 2 bergers d'Anatolie (un male et une femelle) dans un poney club.
La proprio a du se débarasser du mâle car souvent les parents disaient qu'il avait attaqué les enfants.
Les enfants allaient dans la partie non public pour aller voir les ponettes et leurs petits. Sauf que le patou (qui avait été élevé avec les poneys) considérait que les enfants avaient rien à faire là et il leur fonçait dessus en aboyant (50 ou 60 kg qui t'arrive dessus en aboyant), ben le résultat, les enfants partant en courant et pleuraient dans les jupes de leur mère en disant que le chien les avait attaqué.
il avait fait que son boulot.

03 avril 2014 à 15:20:47
Réponse #7

Djeep


BJR Excellente initiative  :doubleup: HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

03 avril 2014 à 17:07:44
Réponse #8

Bison


[Modération]
On reste dans les informations / suggestions "pratiques"?

C'est-à-dire applicables sur le terrain.

De préférence non biaisées par une idéologie quelconque ?
De préférence résultant d'une expérience réelle ?

[/Modération]
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

03 avril 2014 à 20:22:33
Réponse #9

Hurgoz


Yo,

Alors, pour ma part, je trouves la BD pas con. Il m'est arrivé une fois de me retrouver de nuit face à un patou venu me faire un "coucou", et ben réagir calmement, partir en le gardant bien en vue, tout en adoptant une vision périphérique pour pas qu'il se sente menacé et en prenant soin d'éviter le plus possible d'approcher de son troupeau, ben sa a marché.

Maintenant, un petit truc à prendre en compte pour celles et ceux qui seraient amenés à monter leur bivouac en alpage: un troupeau, sa se déplace. Et se retrouvé réveillé de bon matin par le ronronnement d'un cerbère des montagnes ou le glinggling d'une génisse un peu curieuse, ben faut une certaine dose de café pour s'en remettre!! ;)

Tcho

Hugo
« Modifié: 04 avril 2014 à 11:18:52 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

03 avril 2014 à 23:15:46
Réponse #10

musher


Et se retrouvé réveillé de bon matin par le glinggling d'une génisse un peu curieuse,

Tant qu'elle rentre pas dans la tente pour voir si il y a pas un truc à crouter, tu t'en sors bien  ;D

04 avril 2014 à 11:44:21
Réponse #11

Hurgoz


Tant qu'elle rentre pas dans la tente pour voir si il y a pas un truc à crouter, tu t'en sors bien  ;D

Avec les génisses, je ne paris pas  ;D

Après, c'est pas spécialement agressif ces bestioles: c'est surtout curieux et peureux....mais si sa prend peur, c'est très con: je me suis fais une traversée de pâturage en début de soirée en marche arrière parce qu'une d'elles avait eu peur à cause d'un ami qui a gueulé suite à un pas malencontreux dans une bouse, et que dès qu'on leur tournait le dos elles nous chargeaient...  ::)
Après, il y a aussi des taureaux dans les troupeaux des fois....et eux peuvent être passablement agressifs (le père d'un ami c'est fait encorner sans raison par l'un d'eux....) >:(

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

04 avril 2014 à 12:15:33
Réponse #12

musher


Après, c'est pas spécialement agressif ces bestioles: c'est surtout curieux et peureux....
Un abri de bivouac en a fait les frais.
Je dormai dans le pré où un agriculteur avait accueilli ma "bourrique" pour la nuit lors d'une rando Bourgogne - Beziers.
Et comme ma "bourrique" est très maligne, je mets le sac à avoine sous ma tête pour dormir.
Au matin, le stagiaire, pas au courant, a laché les génisses dans le pré.
Une a voulu voir ce qui sentait bon l'orge applati et a passé la tête dans l'abri. Sauf qu'elle a eu peur en me voyant dedans et a relevé la tête.
L'abri a pas trop aimé la manoeuvre.

04 avril 2014 à 12:26:21
Réponse #13

Brice


Je pense que ça dépend surtout des races de vache. Je jouerais pas trop avec les vaches du sud, mais par chez moi j'ai dormis plusieurs fois dans des champs au milieu des vaches et la plus grosse inquiétude s'était surtout qu'elles pissent sur la tente :-) Mais ça c'est pas encore produit.

Il y a aussi quelques patous. Avec moi ça s'est toujours bien passé (jamais traversé au milieu du troupeau) Une fois y'en a un qui est venu d'assez loin pour nous flairer et nous a suivi un certains temps. Pas pu résister à le caresser mais ça avait plutôt l'air de lui plaire.

I vo mé savé k'davé

04 avril 2014 à 13:31:40
Réponse #14

Hurgoz


Et comme ma "bourrique" est très maligne, je mets le sac à avoine sous ma tête pour dormir.

Alors, c'est peut être un peu alarmiste, mais, même s'il y a peu de risques avec l'avoine, il vaut mieux éviter de planquer de a bouffe (ou des bières dans le cas des sangliers: http://www.20minutes.fr/insolite/1225059-20130919-apres-avoir-bu-18-bieres-sanglier-attaque-campeurs  ;) ) sous soit pendant qu'on dort sous un abris  ;)

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

04 avril 2014 à 13:41:56
Réponse #15

musher


Alors, c'est peut être un peu alarmiste, mais, même s'il y a peu de risques avec l'avoine, il vaut mieux éviter de planquer de a bouffe (ou des bières dans le cas des sangliers: http://www.20minutes.fr/insolite/1225059-20130919-apres-avoir-bu-18-bieres-sanglier-attaque-campeurs  ;) ) sous soit pendant qu'on dort sous un abris  ;)

Tcho

Hugo

Le souci, c'est que si la "bourrique" tombe dessus et qu'elle bouffe son contenu, c'est pas top (en général, il y avait 48 h de rations équines dedans).
- L'accrocher aux arbres, il a un cou plus grand que mes bras,
- L'attacher en l'air avec une corde : elle était déjà utilisé en général, il défait les noeuds (ou il me les bloque à force de tirer dessus  >:( ), il y avait pas toujours des arbres.

Comme oreiller, il est obligé de me réveiller pour me le voler.

Le seul risque dangereux, c'était des sangliers. Mais j'ai jamais trouver de trace fraiche autour de l'abri.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité